Archives quotidiennes :

Mega Duper Summer

Ok mi-juillet je faisais un article nommé sobrement Super Duper Summer sur lequel je revenais sur pas mal d’animes de la saison estivale. Ok tout ça est très bien mais depuis mi-juillet deux mois se sont écoulés. Par conséquent, mes opinions ont sans doute changées. Des animes dont je trouvais les deux premiers épisodes super cools ont peut-être pu devenir médiocre tandis qu’au contraire d’autres ont réussis à me plaire. Qui sait ? Allez, de tous ces animes d’été, qu’est-ce que j’ai continué, qu’est-ce que j’ai laché et qu’est-ce que j’ai commencé ?

Avant de commencer : eh, je serais à Harajuku ce week-end. Sans doute dimanche. Si il ne pleut pas. De même je serais à Animasia à Bordeaux à la fin du mois. Et aux Utopiales de Nantes fin octobre. Le voyage, l’aventure ! 

 

Mega03
J’ai abandonné l’idée de trouver une capture qui donne super envie, alors vous aurez juste une capture d’écran avec Hajime

 

Bon du coup la meilleure série de la saison est vraisemblablement Gatchaman Crowds. Tut tut, pas de questions, pas de surprises. A l’époque de l’article précédent, je n’avais vu qu’un seul épisode mais déjà j’espérais un scénario solide. Si si regardez je cite : « Là aussi on verra ou ça va, si des enjeux sauront s’intégrer afin de permettre à ce monde cinglé et coloré d’en plus nous offrir un contenu riche et agréable. »

ET PUTAIN DE SHIT C’EST LE CAS.

Gatchaman Crowds, en neuf épisodes, nous a pour l’instant offert un scénario super malin, très centré sur notre rapport à la technologie et aux réseaux sociaux. Un thème extrêmement bien utilisé, qui évite tout moralisme ou tout jugement, et n’est finalement qu’un noyau dans un fruit qui parvient à cumuler une quantité ahurissante de saveurs. La série trouve en plus un rythme parfait, alternant les changements réussis d’ambiance et offrant une galerie de personnages riches et attachants. Au départ présenté comme un anime de super-héros un peu cinglés, la série a vite su évoluer vers des thématiques matures et enthousiasmantes.

Mais tout ça ne serait rien sans le pilier de la série, c’est-à-dire son héroïne, Hajime. Personnage aux nombreuses facettes, bombe d’ultra excentricité comme jamais vu auparavant, elle parvient à esquiver soigneusement la totalité des clichés liés à son archétype et dirige tout le rythme de la série avec son incroyable personnalité. Résumer le casting à elle serait injuste car entre Utsusu, Rui, OD, Joe ou même l’incroyable antagoniste la qualité est présente mais elle joue un rôle central et parfaitement enthousiasmant dans une ère ou on attend du héros d’une série qu’il soit cynique à en crever.

Bref, à trois épisodes de la fin, dur d’imaginer comment Gatchaman Crowds pourrait se planter. Ca paraît même impensable tellement toutes les étoiles semblent alignées pour garantir succès et prospérité. Bravo la Tatsunoko et bravo Nakamura Kenji.

Note: entre la rédaction initiale de ce paragraphe et la fin de l’écriture de cet article, j’ai vu l’épisode dix et <insérez ici réaction enthousiaste en caps lock.>

 

Continuer la lecture de Mega Duper Summer 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr