Archives mensuelles : janvier 2014

Les saisons d’hiver, de 2004 à nos jours

« Vite Amo, montons dans la MACHINE A REMONTER LE TEMPS !

–          Hein quoi ?

–          Nous allons prendre les dix dernières années et à chaque fois sélectionner un anime issu de la saison d’hiver de cette année là. Comme ça nous verrons quel anime à quel âge et comment c’était ces dernières années !

–          Euh… ok.

–          Et comme tu n’as plus le net chez toi, c’est un article facile à faire même sans devoir chercher et uploader des images pour illustrer ! N’est-ce pas formidable ?

–          Sans doute.

–          Alors c’est parti ! »

 

 

2014 – TONARI NO SEKI-KUN

2014

« – Nous sommes donc en janvier 2014, c’est notre point de départ, et tu as choisi… Tonari no Seki-kun ?

–          On va parler dans ce format de dialogue pendant tout le reste de l’article ?

–          Bien sûr ! Ca paraît original !

–          Ok ok. Mais tu es qui ?

–          Je suis toi !

–          D’accord. Ca me paraît normal. Donc Tonari no Seki-kun ça raconte l’histoire de deux élèves situés au fond de la classe. On a une fille sérieuse et appliquée à gauche, et on a Seki-kun à droite. Et Seki-kun, c’est le roi des branleurs. Moi quand j’étais au lycée j’avais tendance à écouter le cours d’une oreille puis de l’autre je démontais mes stylos, je dessinais dans les marges, à lire le manuel de cours dans son intégralité, bref à me distraire.

–          Et ? J’aime la façon dont tu inclus des anecdotes personnelles dans tes articles mais du coup, oui et ?

–          Bon bah Seki-kun lui aussi il fait ça. MAIS PUISSANCE 1000. Il fait un giga circuit de domino avec une trentaine de gommes, il dessine un plateau de shogi sur son bureau, il nettoie son bureau comme un barbare… bref il s’occupe à mort. Et à coté de ça, sa camarade de classe passe son temps à observer ce qu’il fait. Et à halluciner.

–          Ok. Ca a l’air limité.

–          Baaah chaque épisode fait huit minutes donc du coup on a souvent un épisode par idée. J’aurais tendance à penser que c’est le Gaston Lagaffe japonais… Et que la fille serait comme Prunelle mais un Prunelle qui ferait que monologuer et qui serait doublé par Kana Freakin’Hanazawa.

–          Stop avec Kana Hanazawa.

–          Non. Pas stop. Parce que ouais Seki-kun est un garçon muet donc du coup toute la série est narrée par la copine de classe qui est doublée par Kana Hanazawa. Donc pendant huit minutes on a Kana Hanazawa qui monologue. Et comme c’est ma doubleuse préférée de tous les temps, c’est gagné. Mais y’a pas que ça qui est cool dans la série – c’est globalement drôle, ça tire parfaitement le meilleur de son format court et ses deux génériques défoncent. C’est le coup de cœur de cet hiver 2014 pour moi. Voilà. »

 

Continuer la lecture de Les saisons d’hiver, de 2004 à nos jours 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

L’adaptation en anime, outil promotionnel

C’est un sujet dont j’ai parlé 2/3 fois sur Minorin mais que je vais développer ici : l’aspect promotionnel des adaptations animées.

C’est-à-dire que, souvent, on sous-estime énormément cet aspect quand on regarde et juge une adaptation en anime d’un manga ou d’un light novel alors qu’il me paraît primordial, ne serait-ce que pour se créer des attentes raisonnables vis-à-vis d’une adaptation.

Ce que je vais dire n’est évidemment pas généralisable à TOUTES les adaptations mais une grande majorité est dans le cas que je vais décrire tout de suite maintenant.

Par exemple Kill la Kill ça déchire mais c'est pas une adaptation donc on en parlera pas ce soir
Par exemple Kill la Kill ça déchire mais c’est pas une adaptation donc on en parlera pas ce soir.

Continuer la lecture de L’adaptation en anime, outil promotionnel 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Gatchaman CROWDS – On va pas se Gatchamailler

Bon donc nous y voilà, j’essayais d’éviter l’exercice depuis trois mois mais il va bien falloir que je vous la fasse, cette critique complète et élogieuse de Gatchaman Crowds. Notez qu’on peut aussi écrire ça Gatchaman CROWDS mais allez savoir si j’ai bien envie de rajouter encore plus de caps lock à mes articles qui n’en ont ABSOLUMENT pas besoin .

tumblr_mubf29MlME1qztgoio1_250
…. Go ?

 

Gatchaman Crowds – sorti cet été, produit par le studio Tatsunoko, qui voulait s’en servir pour promouvoir indirectement un film « live » Gatchaman, qui s’est pris un bide public et critique monumental tandis que Crowds, qui devait être juste du meublage, a su se faire remarquer au point d’avoir déjà une seconde saison d’officialisée.  C’est pas mal !

Ah, c’est quoi Gatchaman ? Est-ce que « La Bataille des Planètes » ça vous dit quelque chose ? Ouais pour moi qui a 24 ans et qui a pas maté d’animes avant l’arrivée de la Kaz sur Canal+ en 2004, je pourrais pas vous dire quoi que ce soit, d’autant que j’ai toujours confondu la Bataille des Planètes avec les Maîtres de l’Univers. Alors que non, y’a pas Skeletor et un héros ambigu dans la Bataille des Planètes. Bref, Gatchaman c’est ce que certains français connaissent sous le nom de la Bataille des Planètes, et ça date de 1972. D’où la bonne occasion pour certains décideurs japonais de fêter les 40 ans d’une saga qui avait, pourtant, un peu disparu des radars depuis les années 90.

« Attends Amo » me dites vous alors « Gatchaman je n’y connais rien et si ta série, là, elle impose de se mater au préalable 105 épisodes d’une série des années 70, je sais pas si je pars motivé. » Mais c’est alors que je vous apprends la nouvelle : Gatchaman CROWDS n’a AUCUN lien avec la série originale. Deux ou trois clins d’œil ici ou là, des petits bonus pour apaiser les fans de la première heure, mais rien d’autre. Tout le reste est purement et simplement original, et donc ne nécessite aucune valise culturelle au préalable. Ok, ça fait pleurer les fans de la série qui ne reconnaissent du coup absolument rien, mais eh, vu la qualité globale de CROWDS, on va juste se contenter de lécher leurs larmes en souriant.

 

Gatcha05

Maintenant le vrai gros problème que j’ai avec Crowds c’est qu’il est… impitchable. Ok. C’est l’histoire des Gatchaman qui protègent le monde contre une invasion d’aliens nommé les MESS qui absorbent des gens et des objets. Les Gatchaman c’est des gens qui peuvent figer le temps et se transformer, sur demande, en super héros protecteurs de la justice. Tout change lorsqu’une jeune fille super excentrique du nom d’Hajime rejoint les Gatchaman.

Donc voilà le scénario.

Du premier épisode.

Continuer la lecture de Gatchaman CROWDS – On va pas se Gatchamailler 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr