Archives mensuelles : avril 2014

Ma petite bibliothèque, édition 2013 – suite et fin

Je déménage bientôt pour enfin loger dans un vrai chez moi rien qu’a moi !

Faites péter les émoji !

ヘ( ̄ー ̄ヘ)  ☆*・゜゚・*\(^O^)/*・゜゚・*☆  ヽ(*≧ω≦)ノ

Yeah, émoji !

Du coup je commençais à songer comment j’allais préparer les cartons et le déménagement et je me suis rendu compte que ça allait pas être facile parce que, ouais, j’en ai accumulé des trucs. Pendant mon année à Torcy je suis arrivé avec une trentaine de mangas, des vêtements et une ou deux figurines, puis s’est rajouté au fur et à mesure des trucs que j’ai ramené de Normandie, de Bretagne, que j’ai acheté, bref c’est la merde qui s’accumule, mais la merde dont je ne peux pas me séparer. Donc voilà pour marquer le coup, messieurs dames, ma bibliothèque telle qu’elle est avant que je parte de cette chambre torcéenne.

Cet article complète celui de septembre 2013 sur la même étagère… mais qui était à l’époque en cours de construction. 

Jpeg
Wah ça a bien grandi ! Mais c’est toujours autant le bordel !

 

Donc voilà, c’est parti, décortiquons CE FOUTOIR. Si vous aimez scruter le moindre détail sur des photos à la résolution médiocre prise avec un téléphone portable chinois, vous pouvez cliquer sur les photos.

Continuer la lecture de Ma petite bibliothèque, édition 2013 – suite et fin 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Lost and Forgotten

V0sh7UZ
Big Yokoi is watching you (Tonari no Seki-kun 15)

Retour de Nocturne, je souffre, je devrais pas écrire, je devrais rester dans mon lit à regarder la fin des Chevaliers du Zodiaque la Série Abrégée en boucle. Ou à mater des animes que j’ai en réserve genre Turn A Gundam ou Shinsekai Yori. Mais je vais préférer écrire au fond du lit. Enfin bloguiner.

Ce week-end je serais au Stunfest de Rennes. Sans doute à squatter le stand speedruns et les conférences en alternances. Ptet me mater deux/trois finales. L’ennui ne devrait pas être trop présent. C’est trop bien le Stunfest <3.

Bon, mais parlons animu et mango pendant quelques minutes.

Ishuukan01

Ishuukan Friends ou One Week Friends est un des nombreux animes de cette saison et m’avait attiré via un postulat assez intéressant: un garçon souhaite se lier d’amitié avec une fille de sa classe mais celle-ci à un bug – tous les lundis elle oublie ses interactions sociales de la semaine précédentes. Par « oublier » c’est carrément un giga blackout – elle oubliera les discussions, les moments passés ensemble, votre nom, etc etc. C’est assez radical.

J’avais maté le premier épisode et j’avais fait une chronique sur Minorin pour un constat clair et précis: c’était très décevant. Le rythme était très mal fait, le ton était très niais et malgré un aspect graphique assez joli, c’était globalement assez rachitique d’un point de vue technique. Bref, c’était surtout particulièrement chiant et culcul, d’où une grande déception.

Heureusement j’étais au courant d’un truc: c’est à la base un manga et un manga d’autant plus particulier que c’est un fucking yonkoma. C’est à dire le style de manga le plus inadaptable en anime qui soit.

(Pour ceux qui savent pas: le yonkoma c’est un format de manga ou tout est divisé en mini histoires de 4 cases. Exemple: Azumanga Daioh, Lucky Star, K-On. Pour caricaturer violemment c’est comme Garfield ou Snoopy.)

Du coup je voulais voir ce que ça donnait en manga. Parce qu’en l’état le problème de ce premier était finalement pas le fond mais bien la forme.

Et bah Ishuukan Friends en manga c’est bien mieux !

Ishuukan01

 

Continuer la lecture de Lost and Forgotten 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Magique Madoque la Rebelle

Printemps01Printemps02

 

Week-end de Pâques, trois jours pour faire la party party, que de folie et d’entrain tout autour du globe, je pense qu’un jour je saurais faire des vraies phrases d’accroche. Mais bon ce n’est pas comme si la communication était un de mes points forts ? Vous savez ce qui n’a aussi aucun sens de la communication ? Yep l’association Epitanime. Je dis ça parce qu’on a appris cette semaine moins de dix jours avant que ça ait lieu qu’une Nocturne Epitanime aura lieu samedi 26 avril de 20h à 6h dans les locaux de l’école Epita. Karaoké (j’ai timé plein de trucs biens pour toi, public), jeux vidéo, ptet une asso ou deux. Moi je chanterais toute la nuit.

Ouais, je pense que vu comment c’est parti y’aura au moins quatre ou cinq articles hebdomadaire d’affilée qui parleront d’Epitanime sur ce blog. Au moins. Holala.

Printemps04

J’étais pas allé au Grand Rex en novembre dernier pour aller le voir parce que ce que j’étais méfiant -et pauvre- donc je l’ai vu avec un poil de retard: Puella Magi Madoka Magica Rebellion, le troisième film de la saga (les deux premiers étant la série copiée/collée en deux films récapitulatifs) qui propose donc une conclusion finale à la franchise et, bon, après The End of Evangelion c’est dur d’être surpris par un film d’animation japonaise qui veut essayer de conclure une série qui se finissait déjà pas forcément super bien.

Mais là ou The End of Evangelion était un gigantesque mindfuck dépressif qui n’avait finalement pas le moindre foutu sens puisque le but était de faire un doigt à une quantité ahurissante de fans envahissants, Madoka Rebellion essaie de prendre un peu plus soin de la sensibilité de son public en lui offrant ce qu’il aimait dans la série et en essayant de le choquer un peu mais pas trop non plus. 

Tout dans le film semble être là pour complaire au fandom gargantuesque qui s’est crée autour de la série en à peine trois ans. Vas-y qu’on explicite à donf les quelques sous-entendus yuri, vas-y qu’on donne de l’importance à des personnages secondaires qui ont fait kiffer les fans (Charlotte/Bebe, yay) et vas-y qu’on offre des scènes bien badass qui font péter le charisme des personnages. Certes la fin est du mindfuck un poil dépressif (pas de happy end, finalement, ah) mais vu que pendant les trois quarts du film on a bombardé le public de choses agréables / qu’il voulait voir, la pilule passe mieux.

Printemps05
Kyubey chille sur vos larmes de sang, bitches

Au passage le film est visuellement somptueux: entre les scènes ULTRA BADASS de Magical Girls qui font la bagarre de manière totalement abusée,  les effets de styles Shaftiens habituels à base de décors bizarroïdes toujours plus inspirés les uns des autres, les mélanges de style d’animation et de dessin, les plans « signature » du studio, les couleurs variées ou le chara-design d’Ume Aoki toujours ultra mignonnet, on s’en prend plein les mirettes pendant deux heures, d’ou le petit regret de pas l’avoir vu sur grand écran parce que mon dieu ça devait faire éjaculer les rétines.

Pour le reste les qualités de la série sont toujours là: l’écriture est fluide et parvient à ne jamais trop s’égarer, le rythme est très bon – un miracle pour du SHAFT – avec deux heures de film qui passent plutôt vite (surtout la dernière heure), les personnages sont attachants et gagnent même en charisme par rapport à la série et ce mélange amer-sucré entre un design mignon, des propos sombres et des décors bizarres est toujours aussi addictif.  La fin est très bien trouvée (même si je me l’étais spoilée sur Tumblr :(), la conclusion bien amenée et parvient à surprendre sans chercher à inutilement marquer. Tout se fait naturellement et c’est parfait.

Bref, je voulais y dédier un article entier mais finalement ça sera pas forcément trop la peine. Reste que Madoka Rebellion prouve que SHAFT est à son meilleur quand il est libre de ses choix et peut cracher toute sa créativité, habituellement gachée sur des adaptations de light novel et de mangas sur lesquels ils font souvent preuve de peu d’efforts. Il n’a pas, au contraire de Kyoto Animation, le pouvoir de changer le plomb en or.

Bon je peux pas m’empêcher de faire une mini gallerie de 5/6 screens super cools:

Printemps05g
Homura-putasse > Homura > Homura Culcul Praline
Printemps05f
I know you want it ♪ Blurred lines lalala ♫
Printemps05e
Ces points colorés représentent des EXPLOSIONS. Imaginez du Michael Bay comme ça, ça serait un enfer pour daltoniens.
Printemps05d
C’est là qu’on se rend compte que les magical girls manquent de gros flingues, en général.
Printemps05c
Miki’s Bizarre Adventure
Printemps05b
Shit, Madoka est en retard pour l’anime school !

Bon, et si on parlait de saut à ski maintenant ?

Parce que ouais, j’ai lu Nononono, un manga sur le saut à ski écrit et dessiné par l’auteur d’Elfen Lied quand il se faisait chier entre 2007 et 2011.

Continuer la lecture de Magique Madoque la Rebelle 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Ouendan et écharpe rouge

Bon je vais essayer à partir de maintenant d’écrire un article fourre-tout tous les dimanches. Une récap des événements de la semaine écoulée, ce que j’ai vu, ce que j’ai maté, le tout dans des paragraphes que j’essayerais de ne pas faire trop partir dans tous les sens. La confiance est haute. Enfin bref, c’est surtout l’occasion d’essayer de repartir sur du blogging régulier et plus perso.

Tateyama Ayano de Kagerou Project par Ryukadomatsu - Notez l'écharpe rouge badass absolument nécessaire.
Tateyama Ayano de Kagerou Project/Mekaku City Actors par Ryukadomatsu – Notez l’écharpe rouge badass absolument nécessaire.

 

Commençons par la mauvaise nouvelle: pas de conv Epitanime en 2014Le plus marrant c’est que je peux même pas techniquement vous dire vraiment pourquoi car on entend depuis une semaine une dizaine de raisons différentes. Comprenez juste que c’est plus une accumulation de soucis internes à l’association organisatrice qui a crée le problème plutôt que l’excuse publique du « manque de responsables » qui est un peu servie à toutes les sauces ici ou là.

Maintenant le week-end d’Epita ne sera pas morne et triste car l’association prévoit d’organiser durant les deux journées des événements de moindre envergure dans les locaux de l’école. Attendez quelques semaines avant d’annuler tous vos plans car il y’aura quand même moyen de faire des trucs plutôt sympas et de passer un week-end de qualité entre gens de qualité. En attendant, soyons deg de pas avoir nos 48h de brainwash annuel.

Continuer la lecture de Ouendan et écharpe rouge 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Bakanim – L’Evry est bel

Même six ans après ma première Japan Expo, je continue à adorer aller en convention. Tant qu’elle ne s’appelle Paris Manga, bien évidemment, toute manifestation, quelle que soit son envergure, m’attire l’oeil et me donne envie d’aller y jeter un oeil. Alors quand une convention francilienne pointe le bout de son nez, se déroule dans une école et décide de tenter un combo journée + nocturne, mon interêt est dédoublé. Car ça se rapproche d’Epitanime et, well, Epitanime c’est magique. 

C’était donc à Evry, ouvert du samedi matin au dimanche soir, et ça se nommait sobrement Bakanim. Ca se déroulait au sein de l’ENSIIE, à 2mn à pied d’une station du RER D (si on savait se repérer *kofkof*) et c’était plein de bonnes promesses pour la suite malgré un petit manque d’ambition, mais ça on en reparle plus longuement dans la suite du billet. C’est parti !

Comme j’ai pris aucune photo de l’événement, vous aurez à la place trois fanarts d’Ichinose Hajime, parce que Gatchaman Crowds ça défonce et ça me paraît important de le rappeller surtout que la série est dispo gratuitement sur Internet chez Crunchy. 

Badass Hajime par Hoshiyoru
Badass Hajime par Hoshiyoru

La convention avait donc lieu à Evry, à à peine 3mn à pied de la gare du RER D Evry Courcouronnes. Bon c’est un peu loin de Paris et si on a le malheur de prendre le RER D omnibus au lieu du (plus rare) express, on est parti pour quarante cinq minutes de trajet entre Gare de Lyon et Evry mais, en l’état, c’est pas non plus dramatique et ça reste accessible pour le parisien moyen et courageux. Le fait que la conv soit très prêt de la gare est aussi un avantage même si pour cela il faut savoir ou sortir, sous peine de faire comme le blogueur que vous lisez actuellement qui a réussi à se perdre comme un héros. Je relativise également en disant que faire chez moi – Bakanim c’était juste dix minutes de plus que faire chez moi – mon boulot.

Continuer la lecture de Bakanim – L’Evry est bel 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Sekai Seifuku – Fission Mailed

Eh, et si je vous parlais d’un animé ou un personnage ukrainien passe les derniers épisodes à se battre contre une puissance qui veut annexer le pays neutre ou elle habite ?

Et ou une bande de bras cassés essayent de conquérir le monde ?

Bon, bah voilà un article sur Sekai Seifuku.

Sekai03

 

Dès la publication des premiers anicharts pour la saison d’hiver, c’était Sekai Seifuku qui m’avait le plus attiré l’œil, grâce à un design attrayant et coloré. Des personnages habillés n’importe comment, dans un anime original qui n’adapte rien, crée à partir des cerveaux de gens de chez A1 Pictures ? Ok, intéressant, jetons y un œil.

Sekai Seifuku raconte l’histoire d’un garçon nommé Asuta qui vit à West Udogawa, un pays neutre situé au cœur d’une préfecture de Tokyo qui occupe alors la quasi-totalité de l’archipel. Alors que le couvre-feu fait rage et qu’il se retrouve seul au milieu des rues désertées, il fait la rencontre de Kate, une enfant accompagnée d’un tricycle et d’une gigantesque peluche rose qui décide de l’embrigader dans son « armée » afin de conquérir le monde. Ce qu’il croit alors être le jeu d’un enfant est en fait, bien réel. Il se retrouve donc au sein de la société secrète Zvezda avec une ribambelle d’autres personnages hauts en couleurs afin de conquérir le monde grâce à plein de super pouvoirs.

 

Welcome to the Neighborhood
Welcome to the Neighborhood

Continuer la lecture de Sekai Seifuku – Fission Mailed 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr