Archives mensuelles : février 2015

La mort aux trousses – Grim Fandango Remastered

Une des raisons qui explique pourquoi je ne suis pas vraiment un joueur très PC c’est que les ordinateurs sont arrivés très tardivement dans mon enfance. J’avais genre 11 ans la première fois que la famille a décidée de s’acheter un ordinateur. J’étais en 6ème à l’époque. A titre de comparaison, ma première console j’avais 6 ans. Donc, forcément, ma culture gamer je l’ai bâtie sur Megadrive puis PlayStation et pas sur PC. Par conséquent, j’ai raté toute cette culture PC du milieu années 90, à commencer par les LucasArts.

Ce qui du coup fait que j’éprouve, finalement, très peu d’affection pour des séries pourtant estimées comme Monkey Island. Pire: quand fin 2009 je décide de profiter d’une promo pour me faire le remake du premier sur Xbox360, j’ai littéralement calé sur ce jeu. Je le trouvais assez pénible à manier, incroyablement nullissime en terme d’énigmes et, surtout, pas drôle du tout. C’est pas que je me suis forcé à le finir mais, si, un peu. Pourtant je suis convaincu que si je l’avais fait plus jeune et dans le contexte des années 90 je l’aurais sans doute adoré.

Un peu comme, par exemple, j’adore Grim Fandango. C’est l’un des premiers jeux que je m’étais fait sur PC. Et à l’époque j’étais dingue de ce jeu. J’ai même écrit un article dessus en me basant sur mes souvenirs il y’a, wow, déjà quatre ans. A l’époque j’indiquais espérer un remake sur XBLA parce que le jeu était devenu difficile à trouver légalement. Eh, la bonne nouvelle c’est que mes souhaits sont devenus réalités. La mauvaise, c’est que c’est pas sur XBLA. La bonne, c’est que je m’en fous, j’ai une Vita.

grim-fandango-remastered

Et, c’est terrible, mais y rejouer m’a rappellé pourquoi j’adorais ce jeu mais m’a aussi ramené à la gueule tous les défauts que j’avais oublié ou occulté dans ma mémoire.

Continuer la lecture de La mort aux trousses – Grim Fandango Remastered 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Néant Sept #14] Top 9 des filles de Love Live

Faut avouer que depuis qu’on se prend plus trop la tête en permanence entre otakus pour savoir quel est le mieux entre le mécha et le moé – on en a plus grand chose à foutre depuis 2010 -, les sujets tendus sur la blogosphère otaku – dont on en a plus grand chose à foutre depuis 2010 – sont finalement assez rares et il faut commencer à creuser pour dégoter du drama qui, hélas, ne parlera souvent qu’a cinq ou six pélés qui sont toujours les mêmes – et dont on en a plus grand chose à foutre depuis 2010.

HEUREUSEMENT.

Aujourd’hui on vit dans une époque merveilleuse ou on peut juger de la qualité des goûts d’une personne grâce à Love Live. 

LL01

Cela permet donc, à défaut de se battre pour des idées et des causes, de faire affronter nos goûts en matière de waifu. Jeunes, vieux, hommes, femmes, voyants, malvoyants, russes, français: tout le monde à ses personnages préférés de Love Live et c’est rarement les mêmes que les autres. Et, souvent, notre amour pour un personnage signifie également un dégout pour un autre. PARFAIT. C’est bon ça coco, ça crée des tensions qui peuvent être exploités pour du clic, du drama, des insultes ! Tiens toi à ton fauteuil, Julien Chièze, on entre dans le milieu du journalisme total !

Ca pourrait marcher aussi avec Kantai Collection mais vu que y’a 3000 personnages, c’est un peu plus relou. « Oui moi j’aime pas Tatsuya Glaglapoumpoum » « Han c’est quel personnage » « C’est un sous-marin éthiopien inclus dans la mise à jour 3900, suis un peu, crétin. » C’est dur à suivre. Alors que Love Live, bam, elles sont neuf et leurs archétypes sont tellement clichés et exagérés que ça crée tout de suite des attachements personnels et des haines naturelles.

Du coup voilà mon top 9 des filles de Love Live. Oui d’habitude je fais des tops 7 dans cette rubrique mais, bon, elles sont neuf. De la pire à la meilleure. Et oui, c’est le troisième top sur ce blog en trois mois, l’absence d’honneur elle est t o t a l e

 

9/ Yazawa Nico

"Moe moe Kyun" pourrait dire cette Nico illustrée par TIES
« Moe moe Kyun » pourrait dire cette Nico illustrée par TIES

Aussi appellée Nico la connasse par de très nombreux observateurs neutres, Yazawa Nico ressemble physiquement à une gamine de maternelle, ce qui tombe bien puisqu’elle en partage aussi le mental. Fana d’idol au point d’avoir fondé son propre club « de recherches sur les idols », elle tape l’incruste dans un groupe qui cherchait surtout une salle pour répéter et, oh, ça tombe bien, elle avait la salle avec son club pourri dont elle était la seule locataire. C’est un peu du chantage, et le chantage c’est totalement dégueulasse. Mais Nico s’en fout puisqu’elle n’a pas de moralité.

Notre premier contact avec Nico c’est pour découvrir que c’est une 2ch-fag classique qui languedepute sur les forums pour couvrir le néant de sa propre existence.  Et qui ment à sa famille pour pas que celle-ci soit déçue d’elle. Bref comme le redditor lamba coincé à vie dans la cave de ses parents à la recherche d’un boulot imaginaire qui daignera mériter son talent.

On apprend plus tard qu’elle avait essayée de former un groupe qui s’était planté, ce qui est sans doute normal vu son absence réelle de talent. Quand à un moment dans la saison 2, A-Rise nous fait le résumé des talents de chaque fille de µ’s, tout le monde à un truc – Kotori la couture, Eli le talent de ballerine, Honoka l’énergie – sauf Nico qui a, well, le talent d’être Nico. Le jet de pitié. 

Alors, las, il fallait tenter de sauver le soldat Nico et essayer de lui trouver un truc pour lui permettre de sortir la tête de l’eau. Et bah, fort étrangement, ils ont essayés le coup désespéré de la faire entrer dans un pairing yuri avec Maki, ce qui ne fonctionne que guère vu le peu de crédibilité de la chose. C’est à ce moment là que je gueule contre le nouvel ordre mondial judeo-maçonnique qui crée plein de faux doujins et fanarts NicoMaki pour faire croire le pairing populaire mais vous êtes pas prêts, et j’y risque ma vie si je parle trop.

En attendant, de toute la série, devinez celle qui gueule le plus et qui en fait le moins ? Nico. Qui est incapable d’être agréable plus de deux secondes et se conduit comme une parisienne du seizième arrondisement durant deux saisons ? Nico. Qui n’est étrangement aimé que par les lolicons ? Nico. Qui a comme meilleure scène dans la saison deux celle ou elle se mange des branches dans la face ? Nico. Qui a la catchphrase la plus forcée et la moins appréciable du groupe ? Nico. Qui aurait du continuer de gérer son club sans rien dire ? Nico.  De qui j’arrête pas de tirer des UR et des SR à la place de filles bien plus cools ? Nico. Qui a un nom qui ressemble à une marque de chips ? Nico. 

Continuer la lecture de [Néant Sept #14] Top 9 des filles de Love Live 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Pourquoi Sword Art Online II aurait pu être excellent (et ne l’est pas totalement)

C’est reparti pour un tour. En avril 2013 je m’éclatais à développer énormément mon rapport amour/haine pour Sword Art Online, ce qui a terminé avec une centaine de commentaires, oscillant régulièrement entre « han le mec il chie sur SAO alors que c’est qu’un anime, pas de stress ^^ » et « han il a raison, c’est vrai que SAO c’est de la merde. » Well, non, c’est pas ce que je disais à l’époque. Pour résumer de manière concise: j’avais beaucoup aimé Sword Art Online mais j’étais frustré de le voir faire certaines erreurs agaçantes comme ne pas développer plus que cela son univers ou bien proposer un méchant de merde. Sans parler de l’ écriture générale qui, si elle a parfois 2/3 éclairs de génie, était quand même assez immature.

Bref. J’ai donc continué à développer un certain amour pour la franchise, comme si ça permettait à mon moi de 25 ans de retrouver l’ado caché au fond de moi.

Donc bref, été 2014 – début de la saison deux.

SAOII02
VOUS ETES PAS MOTIVES POUR SAO II, SOLDAT GUIGNOL ?

 

On est donc reparti pour une analyse arc par arc de ce qui a fonctionné et pas fonctionné et qui fait que, oui, Sword Art Online II avait tous les éléments en main pour être une excellente série mais que finalement, ouais, non, pas ce soir.

Juste un point rapide: j’ai maté les dix premiers épisodes au format hebdomadaire, semaine par semaine. J’ai mis un peu de temps à mater l’épisode 11 (genre une ou deux semaines) et j’ai après tellement décroché qu’il a fallu quatre mois pour que je daigne lancer le 12… que j’ai ensuite enchaîné avec tout le reste de la série d’un seul coup. J’ai pas maté douze épisodes d’un coup depuis au moins L’Attaque des Titans ou Shinsekai Yori. Si seulement je pouvais avoir une telle motivation pour toutes les séries de 13 épisodes qui se morfondent dans le fond de mon disque dur…

Bref. 

Du coup j’ai un souvenir un peu moins concret de l’arc Phantom Bullet alors que les deux autres arcs sont bien plus frais dans ma tête. Cela étant dit, on peut commencer. C’est partie pour du gros yakafokon des familles.

(Ah oui et l’article spoile tout le contenu de la saison. Mais ça, eh, vous êtes pas bêtes, vous l’avez deviné sans moi.)

tumblr_mzgny3Wu9E1syz109o2_500

Continuer la lecture de Pourquoi Sword Art Online II aurait pu être excellent (et ne l’est pas totalement) 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr