Archives quotidiennes :

Let’s get dangerosu

Ok, article fourre-tout.

On y va.

C’est parti.

ScLsI0a

J’ai enfin pris le temps de terminer la première partie de la seconde saison de Durarara!! et, oui, avec leur découpage en trois parties c’est super relou de décrire où on en est. Certains me diront que j’ai presque six mois de retard mais d’une, la fable de la lièvre et de la tortue, et de deux, le premier arc – les quatre/cinq premiers épisodes – donnait super pas envie de continuer. C’était une sorte d’arc sans enjeux, ultra léger mais ni très drôle ni très intéressant. J’étais limite en train de flipper du genre « c’est l’arc qui est moins bien ou en fait Durarara c’est mieux dans mes souvenirs ? »

Heureusement, la seconde partie de la saison était beaucoup plus convaincante, offrant un arc bien mieux construit, avec une réelle intrigue qui est construite façon Narita: au départ on a plein d’intrigues parallèles pas forcément toutes très passionnantes mais peu à peu celles-ci vont se rencontrer et former une conclusion assez mémorable. Sans surprise, c’est exactement ce qui est arrivé. En plus ça a un peu joué avec mes attentes: j’ai passé tout l’arc à me dire que Mikado devenait borderline pénible – c’est pas sa faute c’est son rôle dans l’échiquier d’Ikebukero – mais la scène du stylo m’a bien eu et du coup j’ai hâte d’en voir les conséquences par la suite.

Parait que la saison est un échec commercial au Japon (les DVD/BR se vendent beaucoup, beaucoup moins bien que la S1) ce qui est compréhensible vu le temps écoulé depuis juin 2010 et la fin de Durarara mais, eh, au moins je regrette pas que cette seconde saison ait été conçue. Maintenant j’attendais que la seconde partie de la seconde saison soit terminée pour me la marathoner et me préparer à la troisième partie de la saison et, non, rien à faire, c’est relou ce découpage.

Eyeshield.21.full.533165

Heureusement niveau découpage, EyeShield21 est beaucoup moins pénible puisque, comme tous les mangas du monde, il est découpé en chapitres et en volumes. On m’a toujours dit énormément de bien de ce manga centré sur le football américain mais le fait que ça soit un sport que je ne maîtrise que peu m’a longtemps fait reculer. Puis j’ai lu Nononono sur le saut à ski et à partir de là je me suis dit que n’importe quel sport je pouvais gérer. Puis ça serait con de pas lire un manga dont non seulement on est unanime dans mon entourage sur sa qualité mais qui en plus est dessiné par fuckin’Murata, dont j’ai découvert le style sur le remake de One Punch Man dont on parle aujourd’hui partout autour du monde.

Continuer la lecture de Let’s get dangerosu 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr