Archives quotidiennes :

Parler tout seul des animes d’été de 2005 à nos jours

« –  Est-ce que tu te souviens de l’hiver dernier, celui de 2014 ?

–  Hola, guère. Je crois vaguement que j’avais pas le net une fois sur deux durant cette période, ce qui me frustrait énormément. Pourquoi donc ?

-Ne te souviens tu pas de cet article ou toi et moi nous revenions sur dix animes sortis en hiver, chaque année, de 2004 à 2014 ?

-Oh, si, vaguement. Il était sympathique, je pense. J’ai du mal à juger mes propres articles, surtout ceux sortis il y’a un an et demi. J’évolue tellement vite tu sais…

-Ok blaireau, arrête de regarder l’horizon avec un regard mystérieux et écoute ce que je te dis parce que du coup, je te propose qu’on recycle cette idée et qu’on l’applique joyeusement aux animes estivaux. Qu’est-ce qui est sorti en été entre cette année et 2005 ? Est-ce que les animes c’était mieux avant ? Est-ce que l’été c’est la mort chez les japonais ? Pourquoi les gens pensent que rajouter « & Knuckles » à la fin des noms propres c’est trop rigolo ? Enfin, est-ce que tu penses à ce que je pense ?

– Non je suis désolé je ne sais pas à quoi tu penses, ce qui est bizarre parce qu’on est la même personne qui dialogue juste tout seul. Mais pour le reste, tachons d’y répondre ! C’est parti !

-Attends par contre, écrire des dialogues c’est un peu relou parce que WordPress transforme désormais automatiquement le tiret de dialogue en puce si on fait pas gaffe.

  • Ah oui effectivement c’est relou

-Du coup on va faire gaffe, hein ? Bon, par quoi on commence alors ?

– Bah 2015. Voyons voir quel anime je peux choisir pour cet été. »

 

Été 2015 – Shimoneta

shimoseka-anime

« – Un premier choix osé mais finalement très à l’image des animes de cet été.

-Oui c’est assez dingue mais c’est assez proche de ce que je nommerais le Summer of Fap. Y’a pas mal d’animes cet été qui tournent autour du cul ou font du fanservice leur argument de vente principal.

-Déjà y’a Prison School… 

-Oui mais Prison School par exemple ça reste une pure comédie dans lequel le cul est tellement exagéré qu’il n’essaie pas vraiment d’exciter qui que ce soit. Y’a des gens que je croise qui me demandent sérieusement « c’est censé exciter qui Prison School ? » Comme si le cul était forcément là pour exciter alors que dans le cas présent on est vraiment dans une parodie exagérée et assez over the top de n’importe quel manga ecchi et de n’importe quelle histoire d’évasion. Prison School je le lis pour les situations invraisemblables, et parfois riches en émotions, qu’il va m’offrir, certainement pas pour le cul. Alors que, par exemple, Monster Musume…

– Oui là on est déjà plus clairement dans le « glaireux » mais en même temps c’est aussi assez comique comme série. Puis y’a ce coté assez passionnant du mec qui pose un univers au postulat assez débile mais qui le développe tellement fort et tellement passionnément que l’enthousiasme est assez communicatif. Non, vraiment, le vrai truc fapfap c’est To Love Darkness 2nd.

– Ouais mais c’est tellement moins joli que le manga… Je pige pas qui irait se péter les yeux sur un animé dessiné par Xebec quand le style de Yabuki est tellement… tellement… telleeeement… 

– Tu fais une tête assez bizarre en disant ça… Et Fate/kaleid liner 2nd alors ? 

– Hola malheureux je suis pas pédo. Puis Fate/kaleid liner a une vraie histoire, elle est juste ponctuée de gamines qui se roulent des pelles de manière… particulièrement… détaillée… Non je suis un vrai mec, je suis pas team #lolide20h moi je mate des femmes bien en chair comme dans Bikini Warriors

– Hein, tu mates Bikini Warriors ?

– Euh non c’était rhétorique, c’était juste pour dire le genre de filles que je préférais pour pas que les anti-#lolide20h raident mon blog et me dénoncent à la police parce que j’ai juste parlé de Fate/Kaleid liner. Ils sont adolescents, mec, tu sais pas ce qui peut se passer avec eux.

– D’accord j’avoue que j’ai eu peur. Et Aquarion Logos du coup ? Je veux dire c’est Aquarion, ça parle de robots alimentés par «  »l’excitation » »

– Woh on commence vraiment à creuser et, du coup, on a toujours pas parlé de Shimoneta, l’animé dystopique qui montre un Japon dans lequel les blagues de cul et les gestes obscènes sont monitorés et interdits. C’est particulièrement débile, très très con, mais en même temps c’est tellement honnête que j’ai du mal à être méchant envers cette série.

– Puis on a quand même le perso d’Anna, j’ai jamais trouvé une yandere aussi débilement drôle. Elle fait des choses absolument terribles, mais la série va tellement loin dans la teubéisation du personnage que c’est dingue. Tous ces délires à base de LOVE NECTAR vont sans doute marquer les mémoires communes de tous et de toutes.

– Ouais mais du coup ça va faire un mois que j’ose plus ouvrir le paquet de cookies Granola qui est chez moi, c’est un peu chiant.

– Ah merde. C’est comme la fois ou après avoir maté Higurashi, t’as laissé du riz trainer pendant quatre ans dans le frigo.

– ON SAIT PAS CE QU’IL PEUT Y’AVOIR DEDANS, MEC. »

 

Continuer la lecture de Parler tout seul des animes d’été de 2005 à nos jours 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr