Archives quotidiennes :

Spectral Spooky

Je sors d’une avant-première de Spectre, je me disais « rah faut que j’en parle », j’allais commencer à faire plein de tweets puis je me suis souvenu adroitement du fait que, un blog, ça peut aussi servir à ça.

Donc je vais revenir en vitesse sur ce 24e film James Bond, avec une liste de bons points et de mauvais points. Pas de spoilers, sauf dans une zone « balisée » en bas de l’article.

Mise en contexte: j’avais adoré Skyfall que j’ai rapidement placé comme un de mes films Bond préféré, que je suis allé ensuite voir 3 fois au cinéma, et que j’ai rematé 2 fois en blu ray depuis. Du coup j’étais hype pour Spectre parce que c’est la même équipe et que le casting m’avait l’air alléchant. Après, en dehors du casting, j’ai rien vu d’autre: pas de trailers, pas d’images…. j’ai tout découvert sur place. Je savais juste que Spectre allait, forcément, parler du… Spectre.

Qu’est-ce que j’en ai pensé: Eeeeeeh je sais pas encore. Je me suis pas ennuyé, le temps est passé vite (2h30 de film quand même), je voulais toujours savoir ce qu’il allait se passer après… mais que ce soit pendant ou après le film je me suis quand même fait pas mal de réflexions qui m’ont parfois un peu sorti du délire.

En somme, j’ai mis 6/10 sur Sens Critique.

Spectre

C’est quoi les bons points ?

  • Tout le pré-générique fouyaya. Toute cette intro est visuellement belle, imaginative, est remplie de bonnes idées et passe comme une lettre à la poste.
  • Visuellement le film remplit son objectif de film 007 c’est à dire qu’il nous propose plein de décors superbes tout autour du monde, avec des plans qui claquent la gueulent. L’hotel dans les Alpes, holala, s’il vous plaît, c’est bon.
  • Les scènes d’action sont également très sympas à suivre. Il y’en a finalement assez peu mais elles remplissent toutes très bien le taf qu’on attend d’elles. Une scène de bagarre en particulier m’a laissé un excellent souvenir.
  • J’ai bien aimé la fin du film. Elle déstabilise un peu ce qu’on a connu dans le reste de la franchise et, à ce titre, devient instantanément assez mémorable.
  • L’usage de certains personnages secondaires. Les mecs sont pas cons, ont remarqués que Q avait été un des points les plus remarqués de Skyfall, et ont donc pas mal augmenté son apparition dans le film. De même, Moneypenny est bien plus active que sa contepartie dans les films « classiques » même si on peut regretter qu’elle soit limitée à un job de bureau.
  • Dans les nouveaux personnages, j’ai beaucoup aimé celui interprété par Dave Bautista, Hinx. J’ai juste un gros regret que je vais mettre dans la catégorie spoiler.
  • Le fanserv 007 classique – les voitures, les montres, les costumes, les smokings. On est dans James Bond, tout est là, c’est bien.
  • L’humour est souvent bien senti
  • J’ai pas écouté le générique avant d’entrer dans la salle et je l’ai trouvé tout à fait correct. Il est pas aussi ouf que Skyfall ou You Know My Name mais il fait pas non plus tâche dans le milieu prestigieux des chansons-de-génériques-de-James-Bond. Visuellement, il est plutôt sympa aussi. Je me le materais sans doute en boucle.
  • Moralité du film: la surveillance numérique des citoyens, c’est de la bonne grosse merde. Toujours bon à prendre.

 

C’est quoi les mauvais points ? 

  • Le méchant
  • Depuis Casino Royale, on sent bien que les films avec Craig tentent avant tout de réimaginer le personnage de James Bond et de casser les codes autour de lui. Et autant dans Skyfall ça parvenait à mon sens à rester équilibré, dans Spectre c’est vraiment trop forcé et ça ne marche plus vraiment. Le film continue de nous refiler masse d’éléments sur le « passé de James Bond » et tente péniblement de créer une continuité pas forcément très bien pensée en amont avec les autres films de Craig – Skyfall, bien évidemment, mais aussi et surtout Casino Royale et Quantum of Solace. C’est assez maladroit et pas très bien fait, à mon sens. Je développe ça en spoiler.
  • Les dialogues sont parfois d’une terrible médiocrité et on a parfois des scènes entières de personnages qui discutent entre eux avec des one-liners parfois pas très inspirés. Au début c’est sympa mais au bout de 2h de film c’est parfois un peu gavant de les voir enrober leurs propos de pseudo-mystère et de se sentir comme François Damiens dans la scène de rencontre des espions dans OSS 117. 
  • La romance du film est d’une nullité sans fond. Et c’est même pas la faute au peu de temps alloué pour le développer parce que j’ai honnêtement vu des hentai de 20 pages avec une meilleure histoire d’amour. Et c’est con parce qu’elle est importante. 
  • Le traitement du SPECTRE est au final super baclé. On devrait avoir affaire à THE organisation criminelle, finalement on ressent que dalle tout du long et on a pas l’impression que c’était si ouf que ça. Il manque une grosse envergure à la chose et le méchant, qui devrait donc être le « boss de fin », peine à trouver l’aura nécessaire pour qu’on se dise à la fin « ouf, ça y’est, le monde est sauvé. »
  • Putain l’affiche du film est moche as fuck quand même.

Voilà, de tête et à chaud, ce que j’ai à dire.

tumblr_nxfdo6WG6o1r8jzago1_500

Pour le reste, SECTION SPOILER. Cliquez sur la flèche pour lire des délicieux spoilers ou je rage un peu dedans:

  • Jinx (le personnage de Batista) m’a autant fasciné que y’a un traitement bizarre autour de lui. J’ai ultrakiffé son coté « immortel » et je m’attendais honnêtement à le voir réapparaître n’importe quand. Mais non, il a l’air d’être vraiment mort ce qui est con vu à quel point sa mort dans le film est pourrie (emporté par des bidons en disant « merde » comme un teubé.) Maintenant je comprends pas: pourquoi il bute un gars au début ? Pourquoi il essaie de tuer Bond et Marguerite dans le train alors que son boss les attend dans son hôtel au bout de la ligne ? C’est bizarre. Et sa mort est bien pourrie, c’est chiant.
  • Le personnage de Waltz est terriblement plat, ce qui est con vu que c’est LE CHEF DU SPECTRE, PUTAIN. Il apparaît finalement trop peu, dit des dialogues assez bateaux et son jeu se limite à « eh, tu peux refaire comme dans Inglorious Basterds, stp » ce qui doit rendre Waltz passablement frustré à force. Du coup il fait le strict minimum et c’est qu’à partir du moment ou il apparaît défiguré qu’il dégage quelque chose… Mais c’est trop tard. Le vrai souci au final c’est que Silva et le Chiffre dégagaient bien plus de terreur que lui alors que, du coup, c’est canoniquement ses subordonnées. C’est chaud ça.
  • Lier Bond à Blofeld ? Pourquoi pas. Le faire avec un truc qui n’a jamais été évoqué avant, qui sort de nulle part, et qu’on nous sort sans jamais nous y avoir un peu préparé ? Euuuuh, bof. C’est cool de savoir qu’ils sont « frères » mais, au final, ça change pas grand chose pour nous. Si à la fin le mec a crée le Spectre juste pour faire chier Bond parce qu’il supporte pas que son papa s’occupe pas que de lui, bah nique toi scénariste parce que pas moyen que le Spectre naisse d’un truc aussi débile.
  • De même, le « plotwist » ou soudainement Oberhauser dit qu’il est Blofeld et, histoire qu’on comprenne bien, nous sort un chat persan de NULLE PART, ça tombe un peu à plat aussi. Là aussi parce que le nom sort de nulle part, qu’on a eu aucun indice avant et que ça donne l’impression de remplir le cahier des charges.
  • L’histoire d’amour entre Bond et Marguerite a le même souci: au début ils se haïssent puis, soudainement, ils se détestent plus et d’une scène à l’autre ils sont soudainement amoureux transit. Pour un mec censé être traumatisé à vie depuis la mort de Vesper dans Casino Royale, c’est assez mal amené et on voit pas trop ce qui fait que ELLE en particulier soit la bonne ou à quel moment clé la relation entre les deux s’est améliorée au point de se dire des mots d’amour et d’avoir une confiance en acier l’un avec l’autre. Du coup je peine à y croire tout le long du film.
  • Pourquoi Blofeld drille le cerveau et les nerfs de James Bond ? Je veux dire, 2mn après qu’il soit censé être devenu handicapé par ces drilles James court et one shot des mecs à coup de mitraille à plus de 30m de distance.
  • « Ahah M comme Minable » « et toi tu es C comme Clown. » Putain sérieux, niquez vous avec vos phrases de merde. A la fin de Skyfall, on pensait que le nouveau M était un mec badass et dans Spectre il remplit un rôle quasi équivalent au commissaire dans Taxi.
  • Mais du coup ils comptent vraiment faire d’autres films avec Craig ? Ils ont bouclés tout ce qu’ils avaient à dire, là quand même ! Et si ils font un film avec un autre acteur, comment ils vont gérer ça ? Ils vont lui inventer un autre background pour lui aussi ? Ca devient compliqué…
  • Par contre dans les bons points que je vais spoiler: BOND ET MARGUERITE QUI REGARDENT UNE USINE EXPLOSER PENDANT UNE MINUTE <3333. Ce porno d’explosions, c’est si bon.
  • Enfin ok j’aime l’idée de la fin. Bond tue pas le méchant, le laisse à la justice, part profiter de sa vie, transformé ? Cool. J’aime bien.

Voilà voilà. Maintenant James Bond reviendra, etc etc, et j’espère le retrouve d’ici trois ans, ça reste mon kiff les films 007 <3.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr