Les openings à retenir, édition automne 2018 ♪

Les openings à retenir, édition automne 2018 ♪

Après une sélection estivale sortie très tardivement, j’essaie de reprendre des bonnes habitudes donc pas le temps de niaiser, on est mi octobre, et voilà déjà ma sélection. Certains diront qu’elle arrive même un peu trop vite et que doit sans doute rester encore quelques openings à voir débarquer mais écoutez, après trois ou quatre articles à faire mon chieur genre « y’a rien qui me plaît », là en quinze jours j’avais déjà douze openings que je voulais mettre dans cet article, donc je préfère le sortir maintenant plutôt que de rendre mes dilemmes encore plus compliqués.

A quoi s’attendre donc dans cette sélection ? Pas mal de séries d’action à gros castings, quelques blockbusters qui sont venus avec les gros moyens et Black Clover arrête enfin de squatter cette série d’articles. Mais il était à ça d’y être une nouvelle fois… J’ai retenu mon souffle… Mais il fallait stopper cette folie…

Pour retrouver toutes les sélections, saison par saison, depuis l’hiver 2017, c’est par ici.

Pour rappel, je juge ici « l’ensemble du générique », pas que la chanson. Pour avoir mon avis sur les chansons d’opening, attendez l’épisode final de 2018 de Kaorin où je vous offirirais, comme chaque année, mon top 22 des anisongs.

 

Sword Art Online: Alicization

Chanson: « ADAMAS » par LiSA

Studio: A1 Pictures

Bon bah remballez tout, c’est mon opening favori de la saison, et sans doute mon opening favori de l’année. Et pourtant j’en attendais pas grand chose: jusqu’ici les génériques d’ouverture de Sword Art Online m’ont toujours semblé sympa sans plus, à l’exception évidemment notable de Courage, particulièrement la version Mother’s Rosario, qui est encore aujourd’hui dans mes vingt génériques favoris. Mais j’avais toujours pris Courage comme une exception, du coup j’avais baissé ma garde pour ADAMAS. Encore plus quand j’ai vu le nom de la chanson. « ADAMAS » ? Pourquoi ADAMAS ? Quel est le rapport avec la Syrie ? Je suis confus.

Bon bah la première fois que je l’ai vu, j’étais dans les transports, j’ai passé tout le reste du trajet en bus et tram, ça faisait environ vingt minutes, à le remater en version bien pérave (version de l’épisode 1 avec 3000 crédits, sur le lecteur vidéo Twitter et son respect aléatoire de la qualité originale de la vidéo) tellement il me fascinait et tellement il y’a de choses à y voir. 

Déjà la musique est vraiment bonne, sans doute ma chanson de LiSA favorite, et derrière elle sert à illustrer ce que j’appellerais modestement une putain de quantité d’informations. Pas mal de personnages apparaissent, pas mal de trucs cools apparaissent, on ne sait ou donner de la tête: pourquoi Asuna est sur une plateforme pétrolière ? Pourquoi Kirito et Eugeo font de l’escrime à deux comme des badass ? Pourquoi les potes de Kirito sont dans le seum ? C’est qui cette nana sur le lit qui nous regarde avec un air ultra mutin ? C’est qui cette bibliotécaire mystérieuse ? Ce mec de Laughing Coffin ? Alice en armure ?POURQUOI Y’A DES PERSOS DE ORDINAL SCALE QUI DEBARQUENT, LE FILM EST SOUDAINEMENT CANON ?

Tant de quantité, on pourrait se sentir gavé mais c’est même pas le cas car tout est traité avec fluidité et équilibre. Je suis particulièrement féru des efforts qui sont fait sur certaines transitions entre deux scènes, genre le passage à partir de 01:01 ou y’a les épeistes qui apparaissent un par un et hop transition smooth vers un décor sombre, qui s’illumine… et devient le toit d’une sorte de librairie tenue par un personnage savant qui apparaît devant tout. Où bien Eugeo jeune qui court qui transitionne avec Eugeo qui court et tombe puis transition sur son oeil qui montre une erreur la caméra va vers son oeil transition sur la grande tour de Alicization et sur les développeurs du programme. Hop, en 5s on a masse d’infos claires. C’est bon, ça. 

Y’a une multitude d’autres détails que j’adore: les fleurs qui éclosent sur le rythme de la batterie, LE PUTAIN DE CHECK ENTRE EUGEO ET KIRITO, Asuna qui enlève ses lunettes comme une badass, le plan final où les deux héros se retournent avec leur heureuse enfance en fond… Non, vraiment, pour le coup, si la nouvelle équipe de réalisation qui bosse sur SAO voulait faire un message d’intention pour dire que désormais SAO c’était LEUR bébé et qu’ils vont en prendre bien soin, ils pouvaient pas rendre le message plus clair.

Maintenant le seul questionnement que j’ai c’est le « ALICIZATION BEGINNING » au début. Est-ce que chaque arc d’Alicization aura son propre opening ? Ca fait quand même 7 ou 8 arcs. Et pour avoir lu le premier tome français de Alicization, je sais que ce que cet opening nous montre va beaucoup plus loin que Beginning. Donc je doute qu’on aura comme il y’avait eu pour Courage, c’est à dire un changement d’images pour s’adapter à l’arc. Et pour être honnête, j’ai pas super envie que cet opening change, il est parfait tel quel… même si les openings évolutifs c’est mon plaisir suprême… donc… si il change en fonction du scénario… j’adorerais quand même… Rah, c’est compliqué.

 

Release the Spyce

Chanson: « Spatto! Spy & Spyce! » par Yukari Anzai, Manami Numakura, Akane Fujita, Aya Suzaki, Yuri Noguchi, Aya Uchida

Studio: Lay-duce

Comme j’aime souffler le chaud et le froid, après mon opening favori de la saison, voilà mon plaisir coupable de la saison, l’opening que je sens être le plus « critiquable » de la sélection mais que comme je l’ai déjà maté genre vingt fois en 24h, croyez moi que les critiques c’est pas ma priorité. 

En vrai je trouve dans cet opening trois trucs que j’aime beaucoup:

1/ Des personnages mignons et badass car je suis quelqu’un qui aime bien le mignon mais qui aime encore plus quand derrière le mignon se cache un tigre prêt à bondir et tout dévorer, j’aime le chaud et le froid je vous l’ai dit. 

2/ Des références absolument pas subtiles à James Bond

3/ Une chanson un peu débile au refrain ultra entêtant chanté par des doubleuses en roue libre

Du coup voilà je me le passe en boucle, et je crois que dès le premier visionnage je savais que y’avait des trucs un peu nul dans cet opening mais à chaque fois que je me faisais la remarque y’avait toujours un truc cool qui débarquait quelques secondes plus tard: le passage à la Skyfall, les héroïnes qui débarquent sur le toit d’un immeuble et hop travelling arrière badass, les héroïnes qui marchent vers le spectateur sur le rythme d’une batterie énervée… Tout n’est donc pas idéal, mais y’a des trucs sympas et juste pour ça je vous le demanderais en karaoké pendant au moins cinq ans. 

 

Kishuku Gakkou no Juliet

Chanson: « Love with you » par fripSide

Studio: LIDENFILMS

En préparant l’article je me suis dit « tiens mais personne a Kishiku Gakkou no Juliet en France, c’est bizarre », puis en fait en fouillant genre une minute de plus, j’ai vu que c’était une série Amazon Prime Video. Bon bah tant pis, personne l’a.

Cela étant dit, ouvrons une bouteille de champagne car, à mon avis, c’est la première fois depuis 2009 et depuis only my railgun qu’on a enfin un bon générique qui utilise du fripSide. La traversée du désert se termine enfin pour Yoshino Nanjo et Sat qui peuvent enfin dormir l’esprit tranquille et se dire « on a participé à une quinzaine de génériques en dix ans, on en a enfin un qui claque. » Je critique même pas la qualité des chansons, juste que les chansons en question semblaient peu inspirer les réalisateurs de génériques. Ca arrive. 

Après, en soit, c’est pas non plus un générique INCROYABLE, c’est juste que je trouve qu’il fonctionne plutôt bien. Il a l’idée intéressante de choisir le blanc comme couleur 1 dominante et de multiplier les effets de découpage et d’intégration des personnages et des décors dans ce fond blanc uni. Ca donne quelque chose qui a un style, une personnalité, qui présente plutôt bien les personnages, retranscrit pas mal l’ambiance. Le seul vrai bémol c’est que techniquement, c’est animé de manière assez simple, avec des mouvements un peu lents, du coup ça perd en majesté et en dynamisme mais ce n’est pas dramatique, on l’oublie vite en voyant que les impacts d’épées créent des pluies de fleurs ce qui est ultra cool. 

 

 

Zombie Land Saga

Chanson: « Adabana Necromancy » par Asami Tano, Kaede Hondo, Maki Kawase, Minami Tanaka, Rika Kinugawa, & Risa Taneda

Studio: MAPPA

Confession: je déteste les génériques « gags. » Ceux qui ont une chanson volontairement un peu pourrie, où les personnages parlent dessus, genre l’opening de Shimoseka. Et pire, je hais aussi les génériques avec des effets sonores. Certains adorent mais moi quand je mate un générique je veux la fusion entre une musique cool et des visuels cools, pas quelqu’un qui parle par dessus ou avoir le bruit des coups de poing dans le vent qui vient ruiner la musique.

POURTANT. 

Zombie Land Saga je suis favorable à 100%. Est-ce que je suis biaisé parce que après deux épisodes, j’ai un gros coup de coeur pour la série ? Ou est-ce tout simplement parce que les mecs et les meufs qui ont bossés sur ce générique se sont pas simplement dits « on va faire un truc lol », ils se sont aussi dits « on va y mettre les moyens. » Du coup c’est dynamique, ça part dans tous les sens, y’a des zombies qui dansent, des explosions, le manager qui te tire dessus pour toucher ton coeur, l’héroïne qui est sauvée par ses collègues et toutes les chanteuses qui chantent à fond « SAGAAAAAAAA » (et on entend même le manager chanter aussi si on tend l’oreille très fort.)

C’est indéniablement fun, indéniablement bien réalisé, et j’espère au fond de moi que le petit monologue au début change à chaque épisode.

 

 

Moi, quand je me suis reincarné en slime

Tensei Shitara Slime Datta Ken

Chanson: « Nameless story » par Takuma Terashima

Studio: 8bit

Réalisateur de l’opening: Ryouma Ebata

Lol, c’est un générique réalisé par Ryouma Ebata, évidemment qu’il est dans cette sélection. Pour rappel c’est le gars derrière l’opening de Absolute Duo et de Shounen Maid, donc autant vous dire que le mec a prouvé que peu importe la qualité concrète de l’oeuvre derrière, il va se casser le cul et nous offrir, en prime, des personnages « bondissants », avec des démarches assez emblématiques. Et en parlant de bondir, bah vu que c’est une série avec un slime comme héros, pourquoi pas se lâcher ? Regardez moi ce passage à 30s où après avoir tué le serpent, le slime reprend forme humaine et rebondit une seconde fois. Le détail qui fait toute la différence.

Dans l’ensemble ça donne un générique qui utilise plutôt bien l’univers de Moi Quand Je Me Suis Reincarné En Slime, utilise merveilleusement bien les talents de Ebata pour animer les combats, les personnages ont des bonnes tronches, y’a un bon rythme… on en oublierait presque que la musique est vraiment pas bonne, je sais pas qui est ce Takuma Terashima, mais sa voix m’énerve super vite, j’espère qu’il le prendra pas personnellement. 

 

Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai

Seishun Buta Yarou wa Bunny Girl Senpai no Yume wo Minai

Chanson: « Kimi no Sei » par the peggies

Studio: CloverWorks

Réalisateur de l’opening: Kazuya Iwata

 

Ha, la jurisprudence Freaky Girls où on va tous utiliser le titre japonais parce que le titre occidental pue bien du derche… sauf que dans le cas présent, le nom japonais il est long et chiant à écrire/prononcer. Bon on va la nommer Bunny Girl cette série, ça va faciliter le taf de tout le monde. 

Et du coup le générique ? Bah il est vraiment bien. J’ai honnêtement pas grand chose à en dire de très intéressant: Kazuya Iwata, le réalisateur, n’a pas grand chose sur son CV et si l’opening est plein de petits passages que j’aime bien, les énumérer n’est pas forcément d’un énorme interêt même si, ok, les portraits qui débarquent au rythme de la guitare, où bien la danse nocturne de Mai dans son costume, c’est des choses que j’apprécie beaucoup. 

Maintenant, j’avoue, y’a un truc qui me fait tiquer à chaque fois que je mate l’opening: le héros qui lâche son sac pour rattraper le train. C’est important un sac, faut pas faire ça, attends le suivant, c’est pas grave !

 

A Certain Magical Index III

To Aru Majutsu no Index III

Chanson: « Gravitation » par Maon Kurosaki

Studio: JC Staff

Ma politique sur les génériques d’Index est la suivante: See VisionS est pas ouf, le reste je kiffais bien à l’époque. Y’a dix ans. Du coup quand j’ai lancé la vidéo contenant le générique je m’attendais à trois trucs:

1/ Mami Kawada qui chante la chanson

2/ Plein de personnages

3/ Une baston incompréhensible sur le refrain.

Très beau score de 1,5/3. En effet y’a PLEIN DE PERSONNAGES, Mami Kawada COMPOSE la chanson et la baston est COMPREHENSIBLE. Engagez moi pour vos paris sportifs quand vous voulez, j’en réussirais 50%. 

Blague à part, là on voit mieux en quoi Alicization réussit vraiment un miracle en casant plein de personnages en 1mn30 sans qu’on se sente gavé, parce que là pour Index autant de personnages, ça défonce la tête et ça donne l’impression qu’on s’engage dans une partie de Qui Est-Ce qui durerait sur 26×20 minutes. Et pour rendre hommage à ces personnages, UN TOP 5 DE MES PERSOS FAVORIS DE CE GENERIQUE SACHANT QUE J’AI JUSTE MATE LA SAISON 1 ET QUE JE LIS LE MANGA RAILGUN.

 

NUMERO 5 !!! LE JOKER DANS BATMAN !!!

 

NUMERO 4 !!! LA MEILLEURE COSPLAYEUSE SPYRO DE ACADEMIC CITY !!!

 

NUMERO 3 !!! LA NUIT IL SE BAT, LE JOUR IL FAIT LES SOLDES AU RAYON ENFANTS DE MONOPRIX !!!

 

NUMERO 2 !!! IL VOULAIT DES DREADLOCKS, IL AVAIT PAS LES CHEVEUX POUR, ALORS IL A FAIT PARLER LA SCIENCE !!!

 

NUMERO 1 !!! ELLE NE FAIT RIEN A MOITIE, C’EST FRENDA LE SECOND MEILLEUR PERSONNAGE DE RAILGUN S !!!

 

D’autres remarques sur ce générique ? Vous en voulez vraiment ? Ok. Alors je kiffe le moment ou la musique se calme et où les plumes deviennent noires, c’est un méga truc de gros poseurs mais je méga kiffe ça. Ensuite, tant que je suis là à assumer des trucs sales, vous voyez la petite boucle sonore lors de l’apparition du titre, boucle qui revient à la fin du générique ? Le truc qui fait jingle vener de jeu télévisé ? J’ULTRAKIFFE CE SON. 

Qu’est-ce que j’aime aussi ? Le chat qui est échangé de mains en mains ? Yep. L’aspect cool des bastons ? Cool, ouais. L’absence de Misaki ? Non, ça j’aime pas du tout, elle est où la plus belle

Donc, voilà, c’était mon opinion sur Gravitation, j’attends maintenant l’OP2. 

 

Bloom Into You

Yagate Kimi ni Naru

Chanson: « Kimi ni Furete » par Riko Azuna

Studio: TROYCA

 

Et on termine sur les chapeaux de roue avec le très élégant générique d’ouverture de l’adaptation de l’excellent manga Bloom Into You ! Après autant de génériques et de chansons qui peuvent être un poil agressives, je pense que c’était le genre de repos nécessaire qui va vous faire du bien. 

En vrai, en tant que lecteur passionné du manga, ce générique me plaît car il a pas mal compris les principaux thèmes de son oeuvre qui a pour particularité d’avoir deux héroïnes qui vivent une romance assez complexe, complexe car elles portent toutes deux des masques sociaux qui jouent une place importante au sein de leur vie. Ce qui du coup facilite pas grand chose, et ça le générique l’a bien compris, en faisant apparaître la thématique du masque à plusieurs reprises. Elle montre aussi la démarcation d’âge entre les deux personnages et la distance qu’il peut y’avoir entre elles (les deux sont dans leurs classes, leurs bulles, et ne partagent le même plan que à deux reprises dans tout le générique: au tout début et à la toute fin.)

Et puis la chanson est très belle, écrite et composée par la toujours talentueuse Suzuki Bonjour. Rajoutez à cela une thématique florale qui va jusqu’au bout, avec un bon choix de couleurs, et vous avez un très joli générique, assez humble, assez économe mais pas moins enivrant.

 

 

Mentions honorables

  • Vous aurez noté l’absence notable de Fighting Gold, l’opening de Jojo’s Bizarre Adventure Golden Wind car je vais être honnête: il m’enthousiasme zéro. Je trouve personnellement que c’est le générique de Jojo le moins intéressant depuis 2012 et le fait que la musique est pas tip/top y joue beaucoup. Bloody Stream, sorti y’a cinq ans et demi avait trente fois plus d’idées et de peps que ce Fighting Gold assez gentillet et sans vraies prises de risque, qui refait en moins bien ce que d’autres génériques de la franchise ont fait jusque là. Mais j’ai bon espoir que les équipes de chez David sauront me filer un OP2 et un OP3 du tonnerre, donc je panique pas.
  • Le cinquième opening de Black Clover, bah il est bien, encore une fois. Pierrot, on peut compter sur eux à tout instant sur la question des génériques.
  • Le générique de Karakuri Circus m’a l’air… inachevé ? La musique est incroyable, c’est dommage que les visuels ne l’exploitent pas mieux. Je serais pas surpris si une version plus avancée déboule dans 4 ou 5 épisodes, une fois l’univers mieux posé.
  • Tant qu’à rester dans les shonens, j’aime pas mal le premier générique de Hinomaru Sumo, même si il est très gentillet et sans prise de risques. Encore une fois, je pense que la coolitude de la musique aide pas mal.
  • Dans la catégorie « simple mais fait bien le café »: Akanetsu Shoujo
  • Le meilleur générique de Fairy Tail cette saison ? L’opening de Radiant.
  • Tokyo Ghoul: Re 2 qui répond enfin aux fans en réinvoquant TK, le chanteur du devenu-mythique unravel. Visuellement ça n’a pas le génie qu’avait unravel mais après la masse de génériques bof qu’on a eu jusqu’ici avec Tokyo Ghoul, je prends.
  • J’aimerais dire que l’opening de Irozuku no Sekai no Ashita kara est somptueux mais en fait non je le pense pas vraiment, et en matière de génériques avec des adolescents qui courent je le met au dessus de Run With the Wind mais en dessous de Bunny Girl.
  • Enfin, l’OP4 de Pokémon Soleil & Lune continue à montrer que y’a des bons génériques chez Pokémon, et ici on a même le droit à la Team Rocket qui rêve qu’ils deviennent badass. C’est beau, continuez à rêver. 

 

Et voilà, c’est terminé pour cette saison, on remballe tout ! Et n’oubliez pas, cet automne, ne vous laissez pas avoir par la chaleur ! Restez à l’ombre, hydratez vous et prenez soin des personnes agées de votre entourage !

  1. Gnagnagna le blanc c’est pas une couleur gnagnagna
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « Les openings à retenir, édition automne 2018 ♪ »

  1. Toujours intéressant à lire, de mon côté je dois avouer que cette saison me rend triste, encore très peu de titres qui me le bottent… Y a des trucs sympas mais aucun qui me donne envie de l’écouter en boucle. ^

  2. J’aurais bien aimé que tu parles de l’opening de goblin slayer, il démarre très lentement mais au final j’aime beaucoup laz chanson, et le clip s’accorde bien avec (surtout sur la fin).

  3. C’est un début de saison qui annonce pas mal de jolies choses avec ses jolies openings vraiment chouette ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu cette envie de suivre des animes en cours plutôt qu’attendre que ces derniers se terminent.

N'hésitez pas à commenter l'article~