Animasia 2013 – Riders on the storm

Animasia 2013 – Riders on the storm

Les voyages forment la jeunesse disait un jour un gars quelconque qui est peu à peu parvenu à devenir riche et célèbre en écrivant des bouquins. Même si riche je sais plus exactement. Dans tous les cas, j’étais vener l’an dernier d’avoir loupé Animasia à cause de plannings de boulots abusés, alors je m’étais dit que cette année je n’allais pas laissé passer ça aussi facilement. Et comme des gens ont été assez généreux pour me proposer du covoiturage et un logement, j’y suis allé sans traîner.

Du coup, j’ai été pendant une quarantaine d’heures dans la région bordelaise et si j’ai très très peu vu la ville (et encore moins d’étiquettes avec le mot « chocolatine »), j’ai été bien plus présent au sein d’une convention très agréable mais qui cette année a connu le même syndrome qu’Epitanime 2013 et Harajuku: la pluie. Ce qui est dommage dans une convention majoritairement située en plein air.

Fear of the Dark ♪ Feaaar of the Daaaark ♫
Fear of the Dark ♪ Feaaar of the Daaaark ♫

 

Donc Animasia 2013 est la 9e édition d’une convention qu’on peut désormais qualifiée de bien huilée. Et ne vous laissez pas surprendre: le « asia » du titre signifie bien que la convention va essayer de vous parler d’Asie plus que de Japon en particulier. Ca fera moins rager les habitués de 2ch qui s’étranglent quand ils voient du PSY à la Japan Expo et ça évite aux français d’être surpris de voir une exposition avec des vêtements indiens ou bien de voir des activités spéciales K-Pop être organisées.  Cette année, la convention avait pour thème les jeux vidéo mais, à part quelques conférences, ce thème n’était pas spécialement plus mis en avant qu’ailleurs. On voyait plus de One Piece que de jeux vidéo, ce qui était un peu spécial.

La convention est donc partagée entre une salle des fêtes classique, dont elle utilise à la fois le gymnase et le premier étage, l’extérieur de la salle pour y installer quelques stands de jeux et une grande scène principale et un skate-park avoisinant pour situer un jeu de survie nommé Zombieland ainsi que de nombreux stands sous tonnelles. On passe donc la moitié du temps à l’intérieur et l’autre moitié dehors. Normalement. Puisque cette année, le samedi était marqué par des orages violents et le dimanche par du gentil crachin.

Et donc plus gros défaut de cette édition d’Animasia, tout de suite, maintenant: bah la pluie. Quand les éclairs ont commencés à tomber le samedi après-midi, suivi de grosses gouttes bien flippantes, la convention passe d’une ambiance familiale et attractive à de la PURE PANIQUE. Les gens courent dans tous les sens pour se protéger, tout le monde va à l’intérieur et, fort logiquement, l’intérieur devient surchargé. On se marche dessus en permanence, le boucan est insupportable, on perd facilement ceux qui nous accompagnent, il fait chaud et humide et c’est insupportable. Mais c’est le défaut naturel d’organiser une convention en partie en plein air, ce qui est un risque d’autant plus grand que si il fait beau et sec, le plaisir de parcourir la convention est nettement accru. Mais j’ai connu beaucoup de conventions et inutile de vous dire que ce samedi après-midi d’Animasia m’a rappellé des conventions aussi bondées que la Chibi Japan Expo de Montreuil ou le Paris Manga de l’époque Espace Champerret. Mais ces deux derniers n’avaient pas l’excuse de la pluie et de l’orage.

Quand il commence à pleuvoir, il vaut mieux être déjà à l'intérieur...
Quand il commence à pleuvoir, il vaut mieux être déjà à l’intérieur…

Même si, à tête reposée, on peut souligner une grande salle intérieure qui fait un peu fouilli: Atsu Atsu était caché dans un coin et emplissait l’endroit d’une odeur de nourriture frie toujours assez désagréable, la scène jeux vidéo et la scène principale se faisaient rivalité pour savoir qui ferait le maximum de bruit. Une scène principale avec d’ailleurs trop peu d’espace devant, la faute à des stands trop prêts. Et plus généralement 2 ou 3 stands étaient au mieux questionnables sur la pertinence de leur venue: un stand pour cigarettes électroniques, par exemple. Mais c’est toujours mieux que les stands de contrefaçon – y’en avait deux ou trois. Heureusement que y’avait Japan’s Doors pour compenser é^è.

Enfin pour finir avec les reproches, je trouve que ça manquait de jeux et d’activités en général. La convention avait essayée d’organisée un grand jeu fil rouge nommé le « MMARPG » mais les règles semblaient au mieux confuses au pire non expliquées, et à part cela quelques conférences étaient prévues pour beaucoup furent annulées le dimanche. Niveau projections, on avait quelques animes et dramas en plus de diffusions de l’émission « Fourchettes et sac à dos » (ou j’ai découvert la cuisine vietnamienne et ou je resterais traumatisé par la cuisine du cobra vénéneux) dans une salle qui servait également à quelques activités soient présentées uniquement par des guests stars (Medoc de Nolife et Sparadrad de NOOB) soit assez peu originales. On avait heureusement quelques stands de jeu de société en dehors ou on pouvait tester plein de jeux et, surtout, perdre trois heures sur le Perplexus. Jouer avec un labyrinthe 3D situé dans une boule. Pendant des heures. Le cauchemar. Asmodée qu’as-tu fait de nous.

La drogue.
La drogue.

Mais il manquait tout de même un vrai stand dédié à des associations de quizz, de jeux, de trucs comme ça. Des trucs un peu variés, pas forcément dédié à One Piece, quoi. Bon, ok, je fais mon président d’asso d’activités lobbyiste mais eh, je veux passer le message. Dommage aussi que le stand karaoké ne passait que de la VF bien merdasse, et était planqué sous une tonnelle peu attractive (le karaoké, c’est nul si on peut pas se poser devant :(.) Mais eh, la place est une denrée rare à Animasia (le prix des tonnelles était, paraît-il, assez fort.) Ce qui devrait moins poser de problèmes l’année prochaine puisqu’on m’a soufflé dans l’oreille que ça risquait de déménager.

Bon mais sinon, à part ça ? Bah c’est l’occasion de découvrir la communauté bordelaise. Des cosplays de bonne qualité (dommage que le défilé cosplay était présenté par l’insupportable Sparadrap mais ça c’est mes goûts personnels même si je sais que toutes les personnes ayant plus de 16 ans seront d’accord avec moi), une ambiance bonne enfant,plutôt jeune. One Piece fonctionne vraiment à mort. Rien de tellement plus différent que ce que j’ai pu voir à Nantes, par exemple. On est toujours plus mature qu’en Ile de France. Pas mal de familles. Une queue impressionnante pour un Antoine Daniel invité et qui était encore un inconnu il y’a un an. Tout va vite sur Internet.

 

Derp Luffy
Derp Luffy et Pachinkony Chopper

 

Bref une plutôt bonne ambiance. On est loin d’être dans une ambiance pointue ou otaku, c’est juste fait avec passion et respect. Toute la convention à un petit coté kermesse d’école pas déplaisant. C’est même plutôt rafraîchissant. Bonne idée même si pas forcément exploitée à son plein potentiel: fermer la convention le samedi vers minuit / deux heures. C’est comme une Nocturne Epitanime en raisonnable … et en beaucoup plus vide de contenu. Mais, eh, l’idée est bonne, et elle doit être creusée. On est jamais contre une convention qui se déroule dans les nuits fraîches mais agréables du septembre bordelais (quand il n’y pleut pas des sauts et que le tonnerre éclate aussi bien au nord qu’au sud.)

On sent énormément de bonnes volontés derrière une organisation qui, même si elle ne parvient pas à éviter les écueils (comme un retard de 40mn à l’ouverture) parvient à gérer solidement les petits moments de crises (par exemple en régulant les entrées et les sorties au moment de l’orage pour éviter que ça soit le drame aux petites entrées de la salle) et s’implique dans l’organisation de jeux faits maisons qui peuvent parvenir à attirer un public. Pas de débordement, pas de prise de tête, un prix d’entrée très satisfaisant (12€ les deux jours), un cadre agréable à l’extérieur, des gens motivés et passionnés. Dommage pour la contrefaçon, dommage pour la pluie et l’orage et dommage pour le planning en forme de gruyère mais j’y retournerais sans doute l’année prochaine. C’est le genre d’ambiance et d’état d’esprit dont je raffole. Ca casse pas trois pattes à un canard, je suis sans doute idiot de faire 500km pour y aller mais comme je n’étais ni seul ni mal accompagné, ça a été un road trip de qualité. Hâte de voir les changements de l’an prochain, du coup.

Et maintenant, la galerie~.

 

La moitié de la queue le samedi à 13h... alors que la conv était censée ouvrir à 11. On a mis que 40 minutes à rentrer malgré tout ;v;/.
La moitié de la queue le samedi à 13h… alors que la conv était censée ouvrir à 11. On a mis que 40 minutes à rentrer malgré tout ;v;/.
L'association Tribu Taka n'a rien à voir avec le fait de dessiner de jolis tétons :(.
L’association Tribu Taka n’a rien à voir avec le fait de dessiner de jolis tétons :(.
L'entrée de la convention. "A ce point, environ 10mn de queue." Des hôtesses Red Bull distribuaient des échantillons gratos. Malin. Elles devraient repasser lors d'Epitanime.
L’entrée de la convention. « A ce point, environ 10mn de queue. » Des hôtesses Red Bull distribuaient des échantillons gratos. Malin. Elles devraient repasser lors d’Epitanime.

 

La petite scène extérieure, pas spécialement bien placée amha.
La petite scène extérieure, pas spécialement bien placée amha.

 

Le moment le plus rigolo de la convention: quand vers 14h30, toute l'électricité du bâtiment principal se coupe, laissant tout dans le noir le plus complet. On a été beaucoup à garder notre flegme et à continuer nos achats.
Le moment le plus rigolo de la convention: quand vers 14h30, toute l’électricité du bâtiment principal se coupe, laissant tout dans le noir le plus complet. On a été beaucoup à garder notre flegme et à continuer nos achats.
Les gens de chez Taifu continuaient à amasser de l'argent hentaio-yaoiste, malgré le noir. Ah, s'éclairer à la lumière du portable.
Les gens de chez Taifu continuaient à amasser de l’argent hentaio-yaoiste, malgré le noir. Ah, s’éclairer à la lumière du portable.

 

Sur scène, des gens font les ouendan. La pluie tombera à la fin de leur représentation. Ils auraient du rester pendant toute la convention du coup.
Sur scène, des gens font les ouendan. La pluie tombera à la fin de leur représentation. Ils auraient du rester pendant toute la convention du coup.

 

Derrière la scène, le cimetière de la ville :'D.
Derrière la scène, le cimetière de la ville. Il faudrait y mettre des stands l’année prochaine :’D.

 

PARTOUT. TOUT LE TEMPS.
PARTOUT. TOUT LE TEMPS.
Vu de l'intérieur, la cohue dûe à la pluie est encore plus impressionnante é^è.
Vu de l’intérieur, la cohue dûe à la pluie est encore plus impressionnante é^è.

 

Ace a décidé de ressuciter pour faire du jeu de baston. Tranquille.
Ace a décidé de ressuciter pour faire du jeu de baston. Tranquille.

 

Oui moi aussi j'ai lu un autre mot au début.
Oui moi aussi j’ai lu un autre mot au début.

 

Sanji était déprimé dans son bar pendant deux jours. Il n'a pas serré.
Sanji était déprimé dans son bar pendant deux jours. Il n’a pas serré.

 

Le forum de l'emploi numérique était un bon abri mais comme j'étais pas visé, bon...
Le forum de l’emploi numérique était un bon abri mais comme j’étais pas visé, bon…

 

Vivement qu'ils fassent ça mais avec la manette de SteamOS !
Vivement qu’ils fassent ça mais avec la manette de SteamOS !

 

L'intérieur du maid café ou on a glandé en discutant pendant deux heures. On a joué à Playstation All-Stars Battle aussi. Mon dieu cette merde.
L’intérieur du maid café ou on a glandé en discutant pendant deux heures. On a joué à Playstation All-Stars Battle aussi. Mon dieu cette merde. J’ai découvert en contrepartie que le diabolo à la vanille ça DEFONCE.

 

La petite salle de projections. Regarder un dimanche matin une journaliste de France 5 mange un foetus de canard PARCE QUE POURQUOI PAS.
La petite salle de projections. Regarder un dimanche matin une journaliste de France 5 manger un foetus de canard PARCE QUE POURQUOI PAS.

 

Des QIPAOS *3*
Des QIPAOS *3*

 

Des gens qui jouent à des jeux de sociétés. Qui s'AMUSENT.
Des gens qui jouent à des jeux de sociétés. Qui s’AMUSENT.

 

Ces oppai pad me donnent le cancer.
Ces oppai pad me donnent le cancer. Et oui, le personnage en haut à gauche qui est une Hanekawa Tsubasa façon Evangelion 3.33. Est-ce que les mecs qui font du HK en ont vraiment quelque chose à faire.

 

Hikaru no Dame
Hikaru no Dame

 

Et comme d'habitude, mon loot est SUPER Safe for Work. Heureusement j'ai acheté ma première Nendoroid \o/.
Et comme d’habitude, mon loot est SUPER Safe for Work. Heureusement j’ai acheté ma première Nendoroid \o/.
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

4 réactions au sujet de « Animasia 2013 – Riders on the storm »

  1. Hééé! ! Mes danseurs de Yosakoi n’appelait pas la pluie è___é
    Non mais u___u
    C’était moi au Karaoké XD
    En parlant de Karaoké il avait des V.O. et beaucoup ^^
    Juste que c’est le public qui choisi …

    Et puis lélie était là donc y’avait une chocolatine BUWAHh ^^

N'hésitez pas à commenter l'article~