Diurnes Epitanime – Je sens que cette diurne va être une pure soirée

Diurnes Epitanime – Je sens que cette diurne va être une pure soirée

Deux articles à la suite sur les diurnes Epitanime ? Well, shit. Il faut dire que je prends la tête de tout le monde avec depuis début avril et l’annulation de la convention Epitanime annuelle, donc ce n’est guère étonnant. Plus sérieusement, j’allais quand même oublier de faire un bilan des deux jours et de la nuit passés à Epitanime et, genre, poser mon slam pour le ghetto. Parce que je l’ai fait pour chaque week-end de mai passé à Epitanime de 2009 à 2013 et que je vois pas pourquoi je le ferais pas cette année non plus. Déjà que j’ai fait sombré pas mal de mes marronniers annuels, si je fais plus l’Epitanime, où va t-on ? Où est mon honneur, ma dignité, ma raison d’être ?

Même si attention à la confusion, parce qu’on l’a vu énormément ces deux derniers mois, à cause de beaucoup de maladresses: le week-end dernier ce n’était PAS la convention Epitanime, c’était un autre type d’événement nommé « Diurnes. » Moins ambitieux, avec moins de staff, de responsables, d’invités, de moyens… Bref une mini convention, dans la lignée des Nocturnes régulièrement organisées par l’association Epitanime dans les mêmes locaux. Bref, c’était le sujet de mon article d’il y’a deux semaines donc stoppons là.

Peu de photos pour illustrer l'article alors voilà du Persona Collection (par Akaza)
Peu de photos pour illustrer l’article alors voilà du Persona Collection (par Akaza)

 

Rapidement, quoi qu’en dire ?

J’ai été staff asso pendant la bonne moitié de l’événement puisque j’étais fourré dans la salle Thalie/SOS à animer et superviser nombre de jeux (et autres cérémonies de prix.) Salle remplie du début à la fin de la conv, on a eu notre succès, on s’est pas trop trop gaufré en général, bref on est content du week-end. Après du coup on a bénéficié d’un des défauts de l’événement c’est à dire, fatalement, un nombre de choses à faire assez limitées. SOS/Thalie était la seule asso d’activité sur place (avec Otaku’s Voice qui était planqué dans un coin et ne faisait pas grand chose) et les autres occupations étaient peu variées…

 

 

Pour résumer vaguement, sauf si vous aviez beaucoup de connaissances sur place et envie de discuter pendant des heures avec eux, il était peu intéressant en tant que visiteur de venir aux deux journées des Diurnes. Par contre une seule journée ? Ca aurait été bête de rater ça. En l’état on y retrouvait vraiment l’ambiance habituelle des Nocturnes régulières, avec à peu près le même contenu à la virgule prêt du genre le karaoké non stop, les jeux vidéo et le circlejerk des habitués du jeu vidéo musical. Sans compter évidemment les deux ou trois assos externes qui venaient faire de l’animation tranquille pépère sans pression.

Les petites différences tenaient surtout du gigantesque coin fanzine monté pour l’occasion. Nommé Comic Party, il y’avait une bonne trentaine/quarantaine de tables (j’ai pas compté exactement donc je vous dis ça de tête) avec autant d’auteurs talentueux.  Beaucoup avaient sortis le grand jeu pour l’occasion avec nombre de produits et goodies inédits. Il y’avait de quoi faire tourner la tête.

 

Pour aller au coin fanzine, il fallait emprunter cette petite porte mystérieuse trèèèès planquée. (photo de Trit'.)
Pour aller au coin fanzine, il fallait emprunter cette petite porte mystérieuse trèèèès planquée. (photo de Trit’.)

 

D’ailleurs c’est plutôt amusant de faire le parallèle entre ce Comic Party et le Comic Live in Paris d’il y’a trois ans. Mais si vous vous souvenez, cet événement dédié au milieu amateur qui n’a duré qu’une seule édition. Aujourd’hui beaucoup de cercles de l’époque ont grandis, d’autres sont apparus, mais on ne peut que constater la montée en qualité toujours plus effrayante au fur et à mesure du temps. Ceux qui étaient déjà bons à l’époque sont devenus monstrueux et les nouveaux venus ont tout de suite su balancer du lourd pour se faire remarquer.

Le seul regret est que beaucoup de cercles se cantonnent finalement à la réalisation de goodies sympathiques mais qui vite font doublon: j’ai acheté trois porte-clés sur l’ensemble du week end, j’ai officiellement plus de porte clés que de clés sur mon trousseau et je sais que je suis pas prêt d’en racheter même si BEAUCOUP DE STANDS en vendent des SUPER BIENS :(. Tout ça se faisant au détriment de la réalisation de contenu « original. » C’est à dire qu’il y’a finalement peu de fanzines ou de livres proposés et que trop de cercles se spécialisent dans des goodies. Certes cela permet à ceux qui proposent du « livre » ou de l’artbook de sortir un peu de la masse (Tsundereko, Boite à Biscuit, Type-Moon France) mais du coup j’ai l’impression que y’a du gâchis d’artiste et j’aimerais bien voir nombre de bonnes plumes s’aiguiser pour illustrer des histoires.

(Puis si certains pouvait faire de la parodie hentai je dirais pas non .  On est trop sage en France . #lettreaupèrenoel)

 

Du coup le stand SOS/Type Moon hop (photo prise par PPN.)
Du coup le stand SOS/Type Moon hop (photo prise par PPN.)

 

Mais je râle je râle, je crois quand même avoir dépassé la soixantaine d’euros d’achats sur l’ensemble du week-end, déjà parce que niveau goodies et artbooks présents y’avait du très très bon.  Les séries représentées étaient variées, y’avait des jolis objets (les porte-clés Kantai Collection de Tsundereko vendus avec la petite boîte de rangement qui fait classe), les artistes sont disponibles et amicaux et y’avait plein d’initiatives sympas comme une tombola, du live drawning… On sent que l’organisation a voulu animer cette section et ça a fonctionné.

 

Pour le reste j’avoue surtout avoir été assez peu du coté visiteur. Mais ça m’a pas empêché de passer de bons moments ici ou là. Par exemple samedi après-midi était diffusé en exclusivité 45mn de l’AMV Enfer 3. La moitié théorique du projet final, prévu pour octobre 2014 minimum. Inutile de dire que je n’ai pas été déçu et qu’on tient encore une fois un excellent AMV Hell-like. Juste un avertissement néanmoins même si la version finale sera peut-être pas comme ça: y’a un trio d’animes sur-représentes (Jojo / L’Attaque des Titans / Death Note) et surtout un ton assez « sombre » avec pas mal de clips assez noirs. C’est pas forcément glauque ou malsain, c’est juste que généralement beaucoup de sketchs font des blagues un peu macabres ou utilisent un humour jaune prononcé. Mais ça c’est qu’une preview et y’a encore moyen de réinjecter de la ~BONNE HUMEUR~ dans tout ça. De toute façon vu la qualité des vidéos proposées, c’est un mince détail.

 

Du coup je poste un screenshot de ma transition AMV Enfer 3 sans couleurs i^i
Du coup je poste un screenshot de ma transition AMV Enfer 3 sans couleurs, pour faire monter la HYPE !!!

 

Sinon j’ai fait beaucoup de kara, au point de me lever lundi sans voix. Le karaoké restait ouvert toute la nuit dans un amphi qui se dépeuplait progressivement au point qu’on était encore une quinzaine grand max le dimanche matin à l’heure des premiers métros. Peu de gens ont vraiment fait la totale du samedi matin au dimanche soir en fin de compte. Le karaoké était autrement assez sympathique MEME SI y’avait un groupe de jeunes vraiment trop… bruyants. Et qui toute la nuit était à la limite du /r/cringe un peu en permanence.

Faut bien comprendre une nuance: gueuler ou s’exciter au karaoké c’est plutôt normal. Y’a toujours quelques chansons ou tu vas être à FOND. Ou tu vas te lever et le chanter la main sur la coeur ou en headbangant comme si tu avais le groove dans la peau. Mais eux c’était différent. Ils HURLAIENT sur toutes les chansons. Et quand ils connaissent pas la chanson qui passe à l’écran, ils se plaignent bruyamment avec une absence de fair-play assez effarante. Et vas y que parfois le générique est TELLEMENT GENIAL qu’ils courent dans les escaliers se mettre au premier rang pour… je sais pas ? Chanter mieux ? S’exhiber ? COMME SI ON EN AVAIT QUELQUE CHOSE A FOUTRE ?

Je sais pas. Peut-être qu’ils ont envie de se créer un rôle ? Peut-être qu’ils ont envie d’être les gens qui mettent l’ambiance au karaoké ? Mais se rendent-ils seulement compte que l’ambiance au karaoké elle vient d’elle même et que même sans eux il y’en aurait autant… voire plus ? Parce que wow, ils étaient doués pour te faire débander ces cons ! Tu voyais ton générique préféré arriver t’étais content puis soudainement tu te rendais compte qu’ils allaient l’hurler très fort et te le détruire. Puis tu espères qu’a force d’hurler, leurs cordes vocales vont lâcher MAIS NON ils sont résistants.

Et puis quand arrive la fin du karaoké vous vous dites que bon, peut-être qu’ils vont dire merci aux responsables karaoké ? Nooooon. « ON A PAS EU OTAKU NO VIDEO !!! » Wow, et la politesse vous connaissez ça, putain de merde.

C’est ouf. Avant cette nuit karaoké quand on me balançait les règles du karaoké genre « bon vous gueulez pas hein » j’étais un peu en mode « tin c’est quoi ce bordel ils sont pas en train d’exagérer un chouia ? Pas gueuler au karaoké, sérieusement ? » Et maintenant j’ai compris.

Maintenant je comprends moins pourquoi du coup les règles ont pas été respectées et que tout le monde a remué des épaules. Mais vu qu’arrivé la fin de la nuit, à part eux, il y’avait que cinq autre pélés qui chantaient vaguement…

Bref, fin du /rant.

 

Le public des prix Minorin, succès ♫
Le public des prix Minorin ♪ (photo prise par Sasakyo)

 

Bref. Ces Diurnes j’en garderais un excellent souvenir car, comme d’habitude, c’était l’occasion de voir du monde. Beaucoup de monde. Des TAS DE MONDE. La veille de l’événement on a fait un McDo avec les membres de Thalie et on a fini à 25 à squatter un square prêt de Saint Lazare à se faire traiter de hippie par des wesh random, c’était assez fun même si le dernier sandwich au poulet de McDo est pas terrible (yep, y’a du poulet.) Bref, l’adrénaline sociale à son meilleur et c’était plaisant du début à la fin.

Par contre oui,  les Diurnes ne justifiaient certainement pas un déplacement depuis la Province pour faire les deux jours. De base, l’idée même de faire deux jours était peut-être un peu osée et il aurait été peut-être plus intéressant de faire un combo Diurne/Nocturne du genre samedi 10h jusqu’au dimanche petit matin. Cela aurait été plus « complémentaire » et aurait enlevé pas mal de confusions autour de l’événement lui-même.

Il faut dire que c’est un événement mal-né. Crée à la suite d’une annulation, rushé en deux mois dans une complète confusion, il paie un peu tout le bordel de début avril. Ca explique un peu l’aspect « famélique » de l’événement sans forcément tout excuser mais ça reste en l’état correct.

Du coup l’organisation générale de l’événement était certes plutôt chaotique mais finalement pas trop mauvaise. Rien de dramatique, pas de panique à bord et surtout pas mal d’apprentissages. Il paraîtrait ainsi que ces Diurnes servaient à former les futurs responsables de la conv de 2015. Et comme j’ai toujours une oreille qui traîne je peux vous dire que ces responsables sont des gens à qui on peut faire confiance et qui ont tout l’air d’avoir compris ce qui fait une bonne Epitanime.

Du coup un an plus tôt, ces Diurnes servaient finalement d’apéritif à la convention de 2015. L’analogie fonctionne bien: on est un peu affamé en attendant le plat principal et on aurait été bien con de partir du principe que ces Chipsters et ses Cacahuètes allait pouvoir nous servir de repas. Bref. L’attente est t o t a l e.

 

En attendant on a Sad Mereck <3
En attendant on a Sad Mereck <3
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

5 réactions au sujet de « Diurnes Epitanime – Je sens que cette diurne va être une pure soirée »

  1. Aaaaaaaaah, les excités du samedi… Je crois que je me suis déplacée deux fois dans l’amphi pour les éviter. J’espère que le staff poussera une petite gueulante à la prochaine Nocturne s’ils reviennent. Cela ne me dérange pas de voir des gens sautiller dans l’amphi, tant qu’ils ne crient pas. Là, les hurlements étaient insupportable sur certains morceaux.

    Heureusement qu’ils dormaient le dimanche… Je suis restée sur le kara ce jour-là, vu que j’étais HS. A cette occasion, j’ai croisé un ami venu aussi pour le kara. Le samedi, je me suis baladée près des fanzines (romans « L’aigle et le safran » et « Les cendres de l’hiver 1″ achetés avec dédicace, pas très fan de petits goodies non plus), j’ai fait le VN  » The descent » (bonne intrigue, surprenante, persos très intéressants), j’ai joué au Go (je ne joue pas assez contre de vrais gens) et j’ai suivi l’AMV d’Enfer 3. J’ai vu Tata aussi, contente de discuter avec elle ^^

    Bref, je ne me suis pas ennuyée non plus et je n’ai pas regretté mon voyage. Mais il a failli ne pas se faire, vu qu’une agression de contrôleur a bloqué une bonne partie des trains normands à Caen le samedi.

N'hésitez pas à commenter l'article~