Japan Expo 2014 – Coming of Age

Japan Expo 2014 – Coming of Age

J’avais déjà entamé un peu ce bilan jeudi dernier en écrivant un billet flash sur les deux premiers jours de la conv mais voici le vrai bon gros pavé sur l’ensemble des cinq jours. Introduisons ça rapidement en disant que je suspecte que ce soit pour moi, en tant que visiteur, la meilleure Japan Expo que j’ai eue. Je m’y suis jamais vraiment ennuyé, j’y ai trouvé l’ambiance appréciable, j’ai rencontré plein de gens, discuté avec plein d’autres et, dans l’ensemble, je regrettais pas de me lever à sept heures et me coucher à une heure du matin pendant cinq jours.

L'entrée des artistes !
L’entrée des artistes !

Pourtant à la base ça commençait pas super bien: arriver à 10h30 le mercredi pour installer son stand et voir que les portes d’accès « normales » sont encore cadenassées c’est un peu tendrement lol. Heureusement il suffisait de rebrousser chemin et prendre un autre accès, lui ouvert, pour régler ce souci, mais ça filait pas totale confiance dès le début.

En général le mercredi était de loin le jour le plus négligeable des cinq et celui ou je me suis vraisemblablement le plus ennuyé. J’apprécie l’idée de faire une «  » »Nocturne » » » mais c’est vrai que dès 18h il n’y avait de toute façon plus grand monde et que, finalement, le seul truc qu’on retiendra en tant qu’exposant c’est que du coup on rentre chez soi vers minuit parce qu’a 22h on était encore au parc des expositions. Reste que c’était un jour assez idéal pour faire des achats et pour faire certains trucs dans faire la queue comme, par exemple, toucher aux jeux Nintendo. Si le mercredi est renouvelé l’an prochain dans le même format et qu’aucun invité ou activité ne vous intéresse mais que vous ne savez pas quel jour venir pour tout voir / tout acheter, bah le mercredi ça paraît bien. En plus c’est moins cher, yeah.

 

Bah alors Naruto, on se dégonfle
Bah alors Naruto, on se dégonfle

Puis le mercredi reste le meilleur moyen de choper des trucs avant la rupture: j’avoue que j’avais fait mon parano et que j’ai passé mon mercredi midi à faire la queue sur le stand de Good Smile Company pour choper la nendoroid Levi Cleaning. Au final ça aura été une préoccupation inutile puisque la figurine n’est pas tombée en rupture du week-end mais pour d’autres modèles (surtout le bas de catalogue) il fallait être là le mercredi pour en profiter car nombre d’entre elles étaient en rupture dès le lendemain.

Le stand Bandai Namco qui présente des figurines Banpresto mais en vend aucune, fuck zat shitte
Le stand Bandai Namco qui présente des figurines Banpresto mais en vend aucune, fuck zat shitte

Du coup cette année on a plus eu la même étrangeté que les années précédentes et le jeudi n’était clairement plus le second jour le plus fréquenté de la convention. Si le samedi restait bondé à en crever, j’ai tout de même eu le sentiment qu’on se sentait moins écrasé que certaines des précédentes années. Car ce qui est bien c’est que l’espace de la conv a été au final très bien utilisé: les deux entrées étaient à l’opposées l’une de l’autre et le contenu était très bien équilibré des deux cotés. Les deux seules zones un peu tendues niveau monde ça restait le fameux couloir de la mort (qu’il était facile d’esquiver en passant par l’extérieur) hélas encombré d’un gros stand Bandai-Namco qui attirait du monde et la zone des goodies qui attirait une nuée de curieux et n’avait pas des stands forcément aussi espacés qu’ailleurs.

Car c’était la particularité cette année: le Comic Con n’étant plus là pour occuper le hall de droite, c’est tous les jeux vidéo, les fanzines et les stands européens de vente de goodies qui y avait été entreposés. Ce qui faisait que pour ceux qui entraient sans préventes, le premier contact avec la convention c’était le fanzine et le HK… Le yin et le yang quoi !

Le boeuf de Kobé avait son stand. J'imagine que vu le prix du boeuf massé au kilo ils peuvent se le permettre
Le boeuf de Kobé avait son stand. J’imagine que vu le prix du boeuf massé au kilo ils peuvent se le permettre

D’ailleurs on rigole avec le HK mais il faut souligner avec un sourire carnassier qu’au milieu de la conv un stand s’est vu raider par les services de douane et a du être forcée de fermer boutique définitivement pour tout le reste de la conv. C’est une nette avancée par rapport à l’an dernier ou, souvenez-vous, un stand avait été fermé le temps d’une journée mais avait pu rouvrir dès le lendemain pour des raisons de paperasses.

Certains diront que ce n’est qu’un seul stand et ils auront à moitié raison de dire qu’on ne peut pas s’en satisfaire. Une des raisons qui explique pourquoi ce n’est qu’un seul stand reste une question de temps. Mais il faut y voir les promesses pour l’avenir: on sait désormais que faire venir la douane c’est possible, les éditeurs savent désormais comment venir faire la douane et il est facile de deviner à l’avance quels stands contrôler aux vues de leur passif. Puis on triomphe aussi du sentiment d’impunité des vendeurs de contrefaçons et c’est pas rien. Ceux-ci ont du passer le samedi et le dimanche inquiets à se demander si ça allait pas être eux aussi leur tour, ce qui est déjà pas mal. Moins ces gens parviennent à dormir sur leurs deux oreilles, mieux c’est.

 

C'est de toute beauté
C’est de toute beauté un stand saisi par la douane dis donc

Malgré tout ça cette zone goodies était particulièrement négligeable. Je noterais toutefois la recrudescence des stands tenus par des italiens (habituellement j’ai un stand italien que je reconnais et à qui je fais assez confiance, cette année y’avait pleins de stands italiens du coup je savais plus trop ou était mes chouchous) et une certaine variété au niveau des séries et modèles proposés… Y’avait moyen en cherchant bien de trouver des figurines pas dégueulasses et officielles à un prix correct (même si les experts vous diront que c’est trois fois plus cher que sur Internet et, yep.)

Oui au fait j’espère que vous étiez pas gavés par L’Attaque des Titans avant de venir parce que la série était omniprésente sur le salon. Si on s’amusait à compter les cosplays inspirés de la série, on aurait très vite du utiliser ses doigts de pieds et ses poils pubiens pour compléter les doigts de la main. Je met l’emphase sur inspiré car pour beaucoup cosplayer un personnage précis de la série était impossible et beaucoup se sont juste ramenés avec l’uniforme standard de la série. Quelques uns portaient des lunettes pour faire Zoe ou une écharpe pour faire Mikasa, ok. A noter que les cosplays Levi d’1m79 c’est bizarre.

Just Dance attirait MASSE DE MONDE, why not
Just Dance attirait MASSE DE MONDE, why not c’est fédérateur

Bref: des tonnes de cosplays, des tonnes de goodies officiels ou non officiels, des projections de la série que ce soit dans le salon ou en dehors (dans la « nuit spéciale Japan Expo » de France 4, le samedi soir), un affichage omniprésent sur le stand All Anime et Pika et, au fait, devinez de quelle série parle l’AMV qui a terminé premier du concours Japan Expo ? L’Attaque des Titans, ha. 

Tiens oui le concours AMV de Japan Expo.

Chaque année c’est un peu mon petit sanctuaire et je me réserve toujours du temps pour pouvoir y’aller depuis 2008. Deg d’avoir loupé en 2012. Bref cette année j’ai pu voir les trois quarts de la présentation des clips (et j’ai écrit plein de bêtises sur la feuille de vote, yeah) et le niveau était sérieusement bon. Mais je dois reconnaître que j’ai le même souci avec le top 3 que l’an dernier: je trouve que le premier ne mérite pas sa place dans le top 3 tout simplement car je comprends pas ce qui le démarque du reste. On a un AMV Attaque des Titans finalement très classique avec du métal criard qui ne dispose finalement pas de vraie originalité ni, et c’est là que c’est plus grave, de vraiment d’émotion. Il est ni cool, ni badass, juste techniquement impeccable mais assez froid dans l’ensemble. Pour moi la seule chose qui expliquerait sa première place c’est un jury fanboy de Shingeki, et c’est un peu alarmant, surtout vu le reste du concours qui avait quand même un niveau ahurissant…

Parce qu’au contraire le numéro 2, halala, c’est une beauté. Mais on en reparlera plus en détail. Reste que le concours d’AMV était une très belle occasion de voir la salle activité pleine…

 

Tous ces gens POUR DES AMV *3*
Tous ces gens POUR DES AMV *3*

… Même si ok c’était pas super impressionnant parce que les salles d’activités avaient plus la même classe qu’avant. Bienvenue aux 15 ans de Japan Expo, ou les salles activités ne disposent d’aucune chaises et sont équipés de deux écrans assez ridicules qu’on ne voit plus très bien à partir du sixième/septième rang. Si évidemment le public se met en rang et ne fait pas une Woodstock. Comment en 2014 on peut demander à 200 personnes de s’asseoir obligatoirement par terre. Ca me dépasse.

Oui du coup au fait Thalie a fait des activités dans ces espaces et ça a, dans l’ensemble, pas trop mal marché. Un petit panel Type Moon a connu un certain succès le jeudi après-midi et prouve pour l’avenir que les petites conférences « intimes » ou des passionnés viennent parler à un public passionné peuvent avoir un potentiel à Japan Expo. Et notre Quizz Hardcore du samedi midi a été un carton, merci à tous les participants.

Oui dans l’ensemble je parlerais peu de ce qu’on a fait en tant qu’asso mais on a eu du public du début à la fin (sauf le mercredi, ha), on s’est bien amusé, le public aussi, et c’était ce qui importait. L’an dernier je sortais de Japan Expo en me demandant si les activités sur stand avaient un avenir dans cette conv, et là cette année je sors beaucoup plus optimiste.

 

Tous ces joueurs concentrés !
Tous ces joueurs concentrés !

Bref on parle des salles, des scènes et cette année y’avait pas mal d’espace dédiés à ça: une grande scène JV, une scène 15 ans, une grande scène Japan Expo, la scène principale, le live House… Normalement les gens sont assez grands pour faire la différence mais certains idiots (*kofkofmoikofkof*) arrivent quand même à se planter. Par exemple je m’étais convaincu que la projo SAO II allait être sur la scène des 15 ans ce qui me surprenait parce qu’avec 200/300 places assises et un petit écran, ça avait pas l’air optimal. Bon évidemment c’est 10mn avant le début de la projection que je me rend compte qu’en fait, lol, non, pas du tout, c’est à la grande scène Japan Expo hahahaha. J’arrive là bas et je vois que la queue pour accéder à la projection VA TRES LOIN. Genre, ça:

Japex02
La queue = Le trait vert

J’étais deg et j’ai pas pu voir SAO II en avant première. J’étais deg sur l’instant mais depuis j’ai vu l’épisode chez moi et je me rends compte qu’en fait ça va, j’ai juste loupé 20mn de blabla dont j’aurais ptet pas pu voir les sous-titres sur place. En attendant j’ai pu parler un peu avec quelqu’un de la conf Gundam du vendredi matin qui aurait été traduite de manière très aventuresque genre tous les termes anglais traduits en français, même les canons. J’aurais été fan j’aurais tellement pas aimé.

Mais en général je dois avouer que j’ai finalement jeté un regard très très maigre au programme. Parce que mon planning ne m’autorisait que des pauses de deux heures, c’est vrai que du coup je me suis convaincu avant même d’arriver à JE que je pourrais assister à rien. Avec le recul y’a quand même des trucs que j’aurais aimé voir comme la conf de Sakaguchi, celle du Joueur du Grenier (oui, oui), des confs thématiques ici ou là… Le programme des salles et scènes restait vraiment large ! Y’avait des avant-premières, des masterclass, des conférences… C’était plutôt complet dans l’ensemble. Et je parle même pas des concours cosplay qui tournaient à genre plus d’un par jour parce que pourquoi pas. Je me dis que j’y serais allé en tant que presse je me serais fait plaisir – la seule année ou j’ai fait presse en 2012 j’avais vu plein de confs même des pas sexys sur le papier et je m’étais régalé.

Par contre les dédicaces haha lol. Tellement l’arrache. Ca a rendu des gens tristes, regardez:

Jpeg

Le saviez-vous ? Suffit de X pour faire Y
Le saviez-vous ? Suffit de X pour faire Y

 

Plus largement, la prise de pouvoir des japonais sur la convention se fait de plus en plus sentir. L’espace « 100% japonais » grandit de plus en plus et on sentait l’omniprésence des businessman japonais partout autour de la convention…  D’ailleurs ce n’est pas un hasard si la convention prend cinq jours: au délà du jour d’ouverture supplémentaire aux visiteurs, il ne faut pas oublier que le Japan Expo possède un behind the scenes extrêmement important, surtout du point de vue business. L’espace VIP/Business est l’occasion pour les éditeurs français de rencontrer des éditeurs japonais, et inversement. Le fait de passer à cinq jours n’est donc pas forcément un coup de tête puisque cela permet plus d’opportunités de discussions dans les zones privées, sans compter les plannings d’invités plus larges pour les journalistes et les demandes d’interviews, etc etc.

Donc ne vous étonnez pas si les cinq jours sont maintenus l’an prochain car d’un point de vue média/business le cinquième jour était devenu nécessaire. De l’autre coté même sans ça, ce cinquième jour il était installé pour rester dès le début et ça trompait personne cette histoire de « mais c’est pour les 15 ans », bon, bref.

 

Ma photo traditionnelle des gens qui bourrent la gare le samedi matin
Ma photo traditionnelle des gens qui bourrent la gare le samedi matin

Que dire d’autre ? Les free huggers sont de retour en force… Je pensais que c’était une impression personnelle mais tout le monde semble la partager. C’est à dire que l’an dernier je me souviens qu’ils étaient finalement assez rares et peu dilapidés… Cette année, il y’en avait vraiment beaucoup ! Est-ce le beau temps des trois premiers jours ? Je ne sais pas vraiment. Reste que ceux-ci restent juste inoffensifs dans l’ensemble mais qu’il y’a quand même eu deux ou trois relous qui se sont dits qu’un mec d’1m62 ça serait une cible facile pour des calins gratuits. Je crois que j’ai insulté la mère d’un d’entre eux en plus de croche-piedté l’autre. I’m so hardcore tavu.

Mais dans l’ensemble à part eux j’ai l’impression que le public est mieux élevé que l’an dernier… Ca se piétinait moins, les photos de cosplay dans les allées m’ont moins dérangés (peut-être parce que les allées étaient un poil plus large grâce à l’espace gagné par la suppression du Comic Con) et ça gueulait moins. Après j’ai pas été confronté visuellement à des vraies incivilités (mis à part les deux free huggers qui aiment forcer) mais j’imagine qu’avec 250 000 visiteurs c’est un peu inéluctable et que d’autres ont vus des actes pas cools.

Pas de chorégraphie délicieuse cette année à l'entrée :'(
Pas de chorégraphie délicieuse cette année à l’entrée :'(

D’ailleurs maintenant que j’y pense mais mon plaisir caché cette année c’était observer les parents qui accompagnent des jeunes ados et qui font la gueule non stop. C’est vrai que, mine de rien, Japan Expo reste quand même un salon pas forcément accessible au béotien… Y’a pas vraiment d’espace « neutre » ! Et malgré tout le salon s’installe tranquillement dans le top 5 des salons français en terme de popularité et de taille et je reste étonné qu’avec le temps on ait pas la visite d’un ministre quelconque. Si on a le président au salon de l’agriculture pourquoi pas la ministre de la culture à la Japan ? On lui fera des freehugs, la fera jouer à Splatoon et on lui filera des takoyaki surfacturés. Elle sera pas dépaysée.

EH.

OUI PARCE QU’EN PARLANT DE SPLATOON TIENS.

Le stand Sony était pas terrible mais par contre celui de Nintendo, god. Tout l’E3 avait été ramené sur place et on pouvait jouer à un nombre énorme de jeux. Bayonetta 2, Smash Bros 3DS, Smash Bros Wii U pour les chanceux (il fallait gagner des matchs sur 3DS pour jouer à la version Wii U), Giant Robo et Splatoon, entre trois milles trucs et sans compter les nombreuses bornes 3DS. Toute la journée des tournois avaient été organisés et on pouvait voir le prochain Smash Bros tourner dans une version bêta déjà assez séduisante. C’est cool de voir un éditeur prendre le salon au sérieux ! Namco Bandai était aussi assez présent mais très concentré autour du trio One Piece / Naruto/ Dragon Ball. Jojo était timidement présent via des bornes et, ok, c’est pas cette année qu’on aura vaguement du Idolmaster ou du Live Live. Allez faites pas vos tepus vous savez qu’on attend ça avec impatience.

 

En attendant mettre des bornes pour faire jouer à un JRPG c'est pas une idée oufouf
En attendant mettre des bornes pour faire jouer à un JRPG c’est pas une idée oufouf

Pas loin du jeu vidéo y’avait le Web District mais j’ai pas très bien compris parce que la moitié des stands étaient vides le samedi quand j’y suis passé et parfois on y croisait une personne assise dessus l’air vide et dépressif devant une décoration tellement minimaliste qu’on dirait le stand Thalie de 2010. Par contre les salles de confs et les files de dédicaces avaient l’air bondées. Quand on voit que le Joueur du Grenier assurait 4h de dédicace d’un coup le samedi…

 

Plus largement:

– Il faisait pas beau le samedi et le dimanche et c’était pas top. Un peu trop chaud le jeudi. Dans l’ensemble c’était pas une JE très avantageuse niveau climat.

Ca alors il y'a personne dehors ???
Ca alors il y’a personne dehors ???

– Les RER directs Gare du Nord / Parc des expositions = la vie

– Le jeu des étoiles dilapidées dans tout Japan Expo c’était mon vrai kiff tout le long de l’édition. Pour résumer fallait chercher tout autour de la conv des étoiles, chaque étoile correspondant à un invité de Japan Expo. J’ai passé le week-end à chercher Kojima avant de le trouver le dimanche soir par pur hasard à un endroit ou je pourrais juré être passé 300 fois, pas loin de la scène 15 ans. C’est le genre de petit détail cool et ça remémore des bons souvenirs pour certains d’entre eux. Refaites le chaque année, c’est cool.

Souya souya <3
Souya souya <3

– Les fanzines c’était top. Grande variété de séries couvertes, pas mal d’artistes qui savent ce qu’ils font, oui oui oui.

– Certains éditeurs ont pas fait le déplacement… Komikku, Casterman par exemple… Le groupe Delcourt semblait pas motivé à revenir d’après les bruits de couloir que j’ai eu. Et beh. Heureusement certains stands avaient l’air plus heureux du week-end. Faut dire que par exemple chez Kurokawa y’avait Grégoire Hellot en cosplay de chat freehugger c’est frais.

– Enfin je pense que vivre une Japan Expo en même temps qu’un match de coupe du monde de l’équipe de France ça restera à jamais gravé dans mes souvenirs: le salon qui se vide de trois quarts dès 17h et tous les gens qui restent qui soit en ont rien à branler soit essaient de regarder le match par tous les moyens. Genre Ankama qui diffusait France-Allemagne sur ses écrans géants tandis que dans le secteur fanzine le wifi gratuit de la conv était mis à rude épreuve pour qu’on puisse voir le but allemand tout pourri dans une qualité 144p détonante.

 

On est bien bien bien chez Kawasoft, on se mate une branlée allemande, ça change pas des eroges bizarres
On est bien bien bien chez Kawasoft, on se mate une branlée allemande, ça change pas des eroges bizarres
Même si ok, Ankama on pouvait pas test (crédits photo: @YeAuldeBadger )
Même si ok, Ankama on pouvait pas test (crédits photo: @YeAuldeBadger )

Rien à rajouter ? Rien à rajouter je crois.  Dans l’ensemble comme je disais en intro c’était une édition qui, sur le plan personnel, a été très très cool. Maintenant d’un point de vue plus objectif bah Japan Expo reste Japan Expo c’est à dire une très très grosse machine. On peut lui reprocher cette personnalité froide et industrielle, dont certains s’en surprennent encore en 2014, mais au moins reconnaissons que dans l’ensemble la plupart des engrenages sont bien huilés.  Cette édition 15e anniversaire n’a pas été très différente des autres. Pas forcément d’aspect très festif ou de petit truc en plus. On en sort en se demandant si cette édition avait des trucs en plus qui justifiaient la suspension de Japan Expo Centre et Japan Expo Sud – comment ça en fait c’était une excuse pour économiser de l’argent, roh ?

Après oui, dans les coulisses c’est pas forcément toujours très reluisant. On sent que l’associatif et l’amateur sont des points dont le Japan Expo de 2014, incapable de savoir dire non à des japonais qui veulent de plus en plus s’approprier l’événement, aimeraient se débarrasser car ils n’y voient finalement ni les profits ni l’interêt. Alors on place les fanzines de façon pas terrible, on leur augmente les tarifs avec l’excuse du jour supplémentaire tout en sachant que leurs profits n’augmenteront finalement pas tant que ça, on leur impose des règles certes légitimes mais assez injustes  comme l’interdiction de vendre des créations plus de douze euros et les associatifs, on leur file des salles un peu baclées ici ou là en continuant peu à peu d’augmenter la liste des trucs qu’on leur interdit de faire pour des raisons bassement financières. Vous saviez que si y’a plus de salle karaoké non stop c’est avant tout une histoire de gros sous ? Que des assos se sont fait interdire de faire des quizz dédiées uniquement à une série parce qu’un japonais mal luné a poussé une gueulante genre c’est quoi ces assos qui se font de la thune sur le dos des ayants-droits ? Le mec il a tort mais c’est pas grave pour Japan Expo il a raison parce qu’il est japonais et qu’il doit ramener la thune bref je rage je rage mais passons.

Je calme ma rage en repensant à de la nudité exposée tranquille pépère <3
Je calme ma rage en repensant à de la nudité exposée tranquille pépère <3

Enfin bref c’est un peu stressant mais c’est l’évolution inévitable des choses. Japan Expo n’est plus une convention co-organisée par Jade et Epitanime dans une école de la banlieue parisienne c’est aujourd’hui une conv qui fait 250 000 entrées en cinq jours, qui attire aujourd’hui plein de gens d’horizons différents (j’ai des collègues qui y étaient alors que je crois pas qu’ils kiffent particulièrement le Japon ???) et qui surtout brasse une quantité ahurissante de thunes. Blablabla le capitalisme blablabla.

Mais bon malgré ça j’ai trop d’affection pour l’événement pour le ragequitter et j’ai pris beaucoup de plaisir cette année, ce qui est… bien ? L’an dernier j’étais sorti en mode « oui, ok, et ? » donc y’a du mieux. C’est sûr.

 

Bon, photo du loot ? Cool, photo du loot:

JpegALORS OK CA SE VOIT QUE J’AI TOUCHÉ MON TREIZIÈME MOIS, HEIN.

MANGAS: Le tome 6 de Nisekoi (ou Onodera se fait Juliette-NTR et se prend le vent le plus minable de l’histoire de l’animation japonaise) est pas sur la photo désolé mais ça veut pas dire qu’il est pas là, toujours chez Kazé Manga les deux tomes de All Your Need is Kill qui défoncent pas mal. Coté Tonkam y’a un peu de tout: du Phantom Blood tome 1 (que j’ai donc en J’Ai Lu et en Tonkam, chic), la fin de Stardust Crusaders et le tome 9 de To Love Darkness car la prison pour pédopornographie n’a jamais été aussi accessible. Hypé par quelques nouveautés salons dont Dusk Maiden of Amnesia dont, surprise, Maybe est l’auteur ce qui tombe très bien vu que c’est un auteur de H que j’apprécie pas mal. L’autre nouveauté salon que j’achète en sachant très bien que c’est de la bombe c’est Prison School qui est un manga érotico-comique beaucoup beaucoup plus comique que vraiment érotique et c’est par le même auteur que Me and the Devil Blues ce qui est un passage du coq à l’âne assez ouf. Enfin les achats Kurokawa cools: Nozokiana 9 et le dernier Soul Eater. Ah, et planqué y’a Sakamoto pour vous servir de chez Komikku, un manga comique assez… fun ?

DVD: Kazé faisait des promos assez ouf genre les Blu Ray de film à 10€, les coffrets collectors à 20 etc etc. Du coup gavage: l’intégrale DVD de Mawaru Penguindrum, le coffret DVD collector de la Traversée du Temps que je n’avais toujours pas, le blu ray du Voyage vers Agartha qui va permettre le dépoussiérage de ma PS3. Enfin j’ai évidemment craqué pour le coffret collector de l’arc 2 de Sword Art Online. Regardez All Anime, voilà un coffret qui vaut son prix !

JEU: Namco vendait ses jeux à prix cassés du coup Jojo’s Bizarre Adventure All Star Battle à 30€ c’est le oui complet.

FIGURINES: J’ai fait la queue le mercredi midi pour lui, c’est Levi Nendoroid Cleaning ver. Il est maintenant posé prêt de ma lampe passant un coup de balai avec fierté. Sinon bon du classique: une figurine Sengoku Nadeko, et deux figurines à prix cassés (genre 15) qui ont un socle un peu déterioré mais tant pis je prends: une Kushieda Minori et un des deux jumelles de Ben-to. Ca se voit pas sur la photo mais cette dernière est une prize figurine un peu dégueulasse qui a un visage très mal fait.

TABLEAUX: Deux tableaux Aoji achetés à moitié prix grâce aux réseaux \o/. Ils sont beaux <3.

FANZINES: Pour résumer – l’artbook compilation 2012-2014 des travaux de vinhyu, un artbook Pokémon par Mi-Eau, les tomes d’Abunai qui me manquaient et une série de badges Mekakucity Actors. Oh et c’est pas sur la photo mais j’ai aussi acheté un très beau tissu pour lunettes avec des Saber toutes jolies dessus via Type Moon France.

COMICS: V pour Vendetta. Ça passait par là <3.

J’ai fait le tour ? J’AI FAIT LE TOUR.

ON REMBALLE TOUT, ALLEZ. 4000 MOTS, SALUT.

 

Cet homme démonte les Sailor Moon !!!!
Cet homme (caché sournoisement derrière un lampion) démonte les Sailor Moon !!!!

 

Le mercredi soir à 22h <3.
Le mercredi soir à 22h <3.

 

Prix d'honneur meilleure vanne ever
Prix d’honneur meilleure vanne ever
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

5 réactions au sujet de « Japan Expo 2014 – Coming of Age »

  1. Article très complet o/

    J’ai vraiment du mal aussi avec ces gens qui voient la JE comme un simple supermarché géant alors que c’est bien plus que ça. Oui c’est cher, oui ils se gavent, mais on a quand même un contenu assez hallucinant par rapport à ce qu’il se fait ailleurs, en termes d’invités, d’activités diverses, de conférences, d’assos présentes, et de fanzinat. J’ai du mal à voir comment on peut s’ennuyer à Japan Expo et se dire « pfff à part les boutiques y’a rien », c’est juste que t’as pas jeté d’oeil au programme mec, ou que tu t’es même pas baladé dans le salon.

    Mais ouais, les fanzineux étouffent pas mal à JE à cause des prix exhorbitants des stands, du fait qu’on soit globalement mal placés (même si franchement cette année c’était moins pire que les précédentes je trouve). La restriction à 12€ elle est simple : c’est pour vendre des stands pro aux boutiques qui se ramènent avec des figurines ou autres. Ca c’est l’excuse officielle hein parce que si tu regardes de plus près ça tient pas debout une seule seconde.

    Pour la douane sinon, on fera mieux l’an prochain, gnihihihihi. :3

  2. Aaaaah, j’ai pas trouvée ni la brigade SOS ni l’association thalie. Déjà que je me suis perdue en allant à la kawai Aera… ;w;
    UNE HAJIME EN COSPLAY ? SERIEUX? ON PEUT AVOIR UNE PHOTO ? **

    Plus sérieusement, je trouve ça un peu dégueulasse cette emprise japonaise qui nous tombe dessus cette année, plus que les autres je trouve. Il y avait vraiment beaucoup de stand qui n’avaient rien à fiche là, mais qui sous prétexte  » que les gens sont japonais  » les voilà qui apparaissent ( le stand de massage à la JE, c’est du foutage de gueule un peu quand même hein ) et j’avoue que ça fait quand même vachement perdre son côté  » on est français mais on est pas mals non plus  » qui caractérisait la Japan Expo. Je veux bien que le soutien japonais soit essentiel pour un évènement caractéristique de cet empleur, mais il y a des limites tout de même !

    Et tiens, le karaoke, parlons en du karaoke. D:
    C’est un exemple qui m’a frappée. Pour le concours de Karaoke, il y a deux japonaises , dont une ne parlant pas un mot de français qui se sont présentées. Sachant que c’était un tirage au sort, elle ne devait pas être toute seule. En plus l’une des deux a gagnée. Bon okkay, je rage grave parce que j’ai pas été tirée, mais quand même, c’est déprimant de chanter contre des japonaises dans leur langue maternelle, à un karaoke de jeu quiplusest.

    Au final, bien que la Japan Expo reste un évènement de taille et qui ne fête pas ses 15 ans pour rien, je trouve que l’esprit principal, qui était de pouvoir faire profiter les autres de notre passions ( tels qu’avec les boutiques amateurs, le cosplay et les goodies en bonus ) est de plus estamper pour faire devenir à la JE une grande foire aux portes-monnaies. C’est dommage. Y’a qu’a voir pour les dédicaces, les rageurs ont raisons hein. A 500balles environ le billet premium.

    Rien à voir, mais il y avait une invitée déguiser en Madoka jeudi, c’était qui au juste ?

N'hésitez pas à commenter l'article~