Prix Minorin de l’animation japonaise: pourquoi comment c’est à dire ?

Prix Minorin de l’animation japonaise: pourquoi comment c’est à dire ?

Hop un petit bilan écrit pour parler de mon expérience d’organisateur des prix Minorin. Ca m’a bouffé tout mon temps libre la semaine dernière donc on va dire que c’est l’occasion révée pour mettre un clou dans le cercueil. Et aussi parler de l’avenir du concept, de ce que je visualise et de me projeter à 2015.

 

Kushieda Minori par Zekkyou
Kushieda Minori par Zekkyou

 

C’est quoi les prix Minorin d’abord

Très bonne question ! Donc à la base Minorin c’est un blog « participatif » ou n’importe qui peut devenir auteur et rédiger des chroniques/critiques d’épisodes d’anime. Je l’ai fondé en février 2013 et aujourd’hui on pointe à presque 400 articles, avec une trentaine d’auteurs (certains réguliers, d’autres pour un seul article) et malgré un débit irrégulier (beaucoup le premier mois d’une nouvelle saison, plus calme les deux mois qui suivent.)

Fin mars 2013 sont organisés les Prix Minorin 2012 ou les participants au blog ainsi qu’une poignée d’invités sont invités à voter pour le meilleur et le pire de l’animation japonaise de 2012. En tout il y’a seize catégories, le vote s’organise, les résultats sont publiés au rythme de quatre catégories par jour toute une semaine et ça trouve un léger succès.

Bref voilà les Prix Minorin: une célébration ou une quasi vingtaine de votants élisent une vingtaine de lauréats pour une vingtaine de prix, allant du meilleur générique d’ouverture au meilleur anime de l’année en passant par le meilleur studio, le pire personnage féminin etc etc.

Les règles sont simples: les prétendants ne peuvent être que des séries d’animation japonaise commencées à être diffusées à la télévision entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année concernée.

Donc était publié sur Internet la semaine dernière les résultats des Prix Minorin pour l’année 2013.  Mais derrière ça y’a une longue histoire.

Minorin02

D’où vient l’idée

Bon évidemment l’organisation de prix n’est pas une chose tétra originale et les inspirations sont nombreuses. Ce n’est pas la première fois que j’organise des votes puisque ça fait cinq ans que je gère chaque année les différents concours de popularité du forum Thalie (exemple cette année avec l’Ultra Miss Thalie 2014 qui a vu la victoire de Sengoku Nadeko, entre 78 autres personnages) ou chaque année je me suis amusé à tester à chaque fois une configuration différente pour élire le vainqueur.

Bref on est quelques semaines après l’ouverture du blog et j’ai déjà une dizaine de contributeurs au blog, la plupart étant des gens que je connais. Je déménage à ce moment là de Nantes jusqu’a Paris et, surtout, je suis au chômage ce qui me permet de laisser vagabonder mon esprit. Et un jour que je prenais le métro pour aller je ne sais guère où, je pense à Epitanime et je me mets à penser au concept de remise de prix.

Ou est le rapport ?

Ah bah il faut remonter encore plus loin: on est à l’édition 2012 de la convention Epitanime, on est le vendredi soir, la convention vient tout juste d’ouvrir et dans l’amphithéâtre, avec l’organisation de l’association Thalie, on organise une petite conférence d’une heure et demie avec de nombreux intervenants. L’objectif de cette conférence ? Parler des animes les plus marquants de l’année 2011, les présenter pour ceux du public qui les connaissent pas et en discuter entre nous. Ca parle de Madoka, Steins Gate, Mawaru Penguindrum, Ano Hana, The Idolmaster, Gundam AGE ou Chihayafuru. Le déroulement est impeccable et le tout est finalement à la fois divertissant et « éducatif. » C’est à dire que pour donner envie à des gens de mater un anime, souvent la voix de l’oral est bien plus efficace qu’un billet de blog et on le constate.

Après il y’avait des problèmes: le public n’est pas important – le tiers de l’amphi peut-être – à cause d’un horaire peu séduisant – le vendredi soir tout juste après l’ouverture, l’esprit est à la découverte de la conv et à la rencontre avec ses potes. Puis l’autre objectif de la conf était de faire un podcast mais l’enregistrement aura été jonché de problèmes et on en tirera finalement un maigre mp3 qui se révèle assez peu séduisant. D’autant qu’on perd le support visuel…

Ici une photo d'archive, avec un jeune Yoka
Ici une photo d’archive, avec un jeune Yoka

Mais bref, pour l’édition 2013 l’envie était de remettre le couvert. Mais à l’époque on était en pleine organisation de la conv et on savait que l’amphi allait retourner au karaoké (sa place naturelle, avouons le) et que des lieux pour faire une conf allait être compliquée à trouver. Du coup je me questionnais sur comment essayer de renouveler ce bilan annuel. Parce que je suis un garçon qui aime beaucoup raisonner par repères chronologiques. Et que j’avais donc naturellement envie de transmettre cette envie aux gens.

Et donc à ce moment-là on est fin février je l’ai dit et Minorin se lance bien. Donc, finalement, pourquoi pas utiliser ce site « neutre », qui a pour vocation de promouvoir l’animation japonaise de façon décalée et personnelle, avec ses multiples auteurs chacuns aux goûts et visions différents ? Du coup j’en parle aux auteurs, qui sont motivés. Mais même, huit ou neuf auteurs c’est peu pour faire un vote pertinent. Je commence donc à contacter des amis ou des gens que je sais féru consommateurs d’animation japonaise. Les invités mêlent ainsi aussi bien les gens du cercle de fanzine Tsundereko (qui ne voteront que d’une seule voix) que des membres d’associations amies comme la Brigade SOS ou Studio SHAFT. C’est beaucoup de copinage et peu de risques mais l’expression « sortir de la zone de confort » n’a jamais été trop mon crédo, hélas. Au total ça fait une quinzaine de votants ce qui est déjà plus « pertinent » et assure un peu de variété au niveau des réponses.

Bref TL;DR ça se fait, je passe une semaine entière de chômage là dessus et j’en profite pour découvrir plein d’animes qui m’étaient passés sous le nez. Voilà donc la génèse.

Cool, hein ?
Cool, hein ?

 

Objectif Epitanime 2014 (oups)

Les prix pour l’édition 2012 se déroulant bien, je décide de creuser le concept avec des Prix Minorin « Saisonniers. » Ceux-ci sont plus légers (six catégories au lieu de seize), le nombre de votants est plus réduit et les lauréats potentiels ne couvrent qu’une seule saison d’anime. Exemple avec la saison d’été. Le succès est plus mitigé: le plus petit nombre de votants fait que la variété est moins de mise, que les ex-aequo sont plus réguliers et parfois même certaines saisons ne permettent pas un bilan intéressant: la saison de printemps 2013 a tellement déçue que l’Attaque des Titants truste la totalité des top 3, par exemple.

Mais du coup arrive janvier 2014 et à nouveau les préparatifs pour la convention Epitanime qui arrive. Car oui en janvier on était convaincu à 106% qu’elle allait arriver et on allait pas laisser des dépressifs nous dire le contraire non mais oh. Et surtout on sent qu’on peut commencer à pousser des conférences en amphi donc hop le retour du bilan 2013 ? Et si ce bilan devenait une remise de prix ? Et si on alliait Prix Minorin et conférence live ? En amphi ? A un horaire cosy genre 23h/Minuit quand tout le monde est tranquille posé ? Avec un bon élan de hype derrière ? OK BANCO TENTONS LE COUP.

En janvier 2014 j’étais chaud bouillant sur le concept. Pour moi l’idée c’était de faire un GROS truc. Mais vraiment. Genre grosse campagne promo avant à l’aide de vidéo teaser qui présenterait les top 5 pour chaque catégorie sans dire qui allait finir premier. Contacter des invités issus de milieu vraiment très variés. Préparer une jolie plaquette informative qui aiderait tout le monde à voter par exemple en listant tous les animes éligibles, etc.

Mais évidemment je pouvais pas commencer l’organisation dès janvier 2014. Déjà parce que de base si les prix Minorin 2012 avaient eu lieu fin mars 2013 et pas dès janvier c’était pour laisser trois mois nécessaires. Nécessaires pour laisser les séries d’automne se terminer dans le cas ou elles font 24/26 épisodes (exemple en 2012: Psycho-Pass, Jojo’s Bizarre Adventure ou bien Shinsekai Yori) et nécessaire pour acquérir un peu de recul sur tout le reste.

Donc si il fallait contacter des gens il allait falloir attendre avril. En attendant, on sécurise un créneau potentiel en amphi à Epitanime et Thalie se prépare à une très très grosse conv…

SAUF QUE début avril, haha, devinez quoi ?

AH MAIS OUI !!
AH MAIS OUI !!

Annonce de l’annulation de la convention Epitanime pour 2014. A l’époque on est genre le 4 ou 5 avril, j’étais à deux doigts de lancer les mails pour commencer à contacter les gens et hop on se stoppe en plein élan. A l’époque on parlait même pas des diurnes censées remplacer l’événement. C’était un vague « peut-être que » dont le président d’Epitanime m’avait parlé pendant que je mangeais une crêpe au sucre. Donc je sais pas combien de temps a été perdu dans le procédé. Parce que du coup je savais pas si il fallait que j’organise les Prix Minorin juste pour faire un article « comme l’an dernier » sur le blog Minorin ou si je devais attendre Japan Expo et faire une conférence sur le stand commun Thalie/SOS. Finalement l’idée était d’attendre JE mais l’annonce des Diurnes, assez tardive, a encore une fois tout modifié. Et m’a du coup forcé à revenir à l’idée initiale.

Donc bref on est quoi ? Fin avril 2014 ? La « conv » est dans un mois… Bon du coup on va couper de moitié l’ambition: au final c’est juste 25/26 personnes, membres de Minorin comme invités, qui ont été contactées pour participer au vote. 15 d’entre eux m’ont répondus et ont votés. Avec une deadline très serrée: deux semaines. Eh, rigolez pas, mais bien voter dans ce genre de concours ça prend du temps. Surtout quand il y’a vingt catégories. Surtout quand je demande de faire un top 5 pour chaque catégorie. 

Mais c’est déjà un premier regret. Je voulais vraiment essayer de contacter un panel large et diversifié d’invités. M’aventurer dans des contrées que je connaissais peu avec des gens que je sais connaisseur mais qui ne font pas partie de mon « cercle proche. » Je voulais vraiment, par exemple, demander à des staffs de maison d’édition de simulcasts ou de mangas. A des rédacteurs de sites ou de presse spécialisée. A des associatifs qui ne soient pas membres de la Brigade Thaliekawamoon. Histoire de varier au maximum les goûts. Le jury de l’édition 2014 est par exemple très « fan masculin de 18-25 ans qui a découvert l’animation japonaise y’a moins de huit ans. » Peu de filles, peu de plus vieux, peu de plus jeunes…  Du coup même si les gagnants sont variés, certaines séries sont un peu boudées et l’échantillon n’est pas forcément « représentatif. »

Bref. Je voulais contacter plein de gens et finalement je me voyais mal demander à des gens qui me connaissent pas un truc comme « eh salut je fais une remise de prix, tu peux prendre une soirée entière pour voter dans vingt catégories ? Ah oui, au fait, t’as que deux semaines pour le faire donc bouge toi, merci.« 

C’est pas très sérieux ! Et je suis pas sûr que foutre la pression a quelqu’un soit un bon moyen de briser la glace. Du coup l’année prochaine je ferais bien attention.

D’ailleurs j’ai flippé parce que le jeudi soir la veille de la deadline j’avais que 5 ou 6 votes. Tout est tombé le dernier soir. Eh. C’était attendu.

Minorin05
« Alors tu les rends tes votes ? » – Etre organisateur de vote et s’adresser poliment aux membres du jury

 

Une remise de prix intimiste

Donc la conférence de remise de prix prend lieu le dimanche à 15h dans la toute petite salle qu’Epitanime nous a alloué en tant qu’asso. On pensait qu’on allait avoir plus grand mais ça c’est de notre vote. La salle est pleine, les gens s’assoient par terre mais il n’y a que peu de visages inconnus…. au début. Un truc que je noterais de là ou je suis c’est que plus la remise de prix avance plus on voit des visages inconnus essayer de regarder par la porte ou par la fenêtre quels sont les résultats. Des gens se prennent au jeu, c’est cool !

Une photo du public prise à l'insu de son plein gré
Une photo du public prise à l’insu de son plein gré au début de la cérémonie

Du coup j’avais passé le week-end précédent à faire des vidéos pour dévoiler la moitié des prix. Tenez, voici par exemple la vidéo pour le Meilleur Anime, celle pour le prix de Meilleur Personnage Féminin et celle pour l’Anime le plus décevant: 

BestAnime from Amo on Vimeo.

BestPersoF from Amo on Vimeo.

PrixMinorinAnimeDeception from Amo on Vimeo.

 

Cette petite dizaine de vidéos m’a pris une bonne dizaine d’heures, malgré leur simplicité. Mais il s’agissait de bien faire les choses ! Utiliser des images de bonne qualité donc trouver des sources solides. Ca ferait mauvais genre de se ramener avec des rips de fansub youtube en 240p, on est d’accord.

De même si c’est « facile » d’illustrer les prix des meilleurs génériques (il suffit de mettre… des extraits du générique en question), c’est moins simple d’illustrer ceux des meilleurs/pires personnages ! Doit-on faire un mini AMV qui met en avance le personnage ? Un montage de scènes ? Ou bien juste utiliser une scène telquelle qui met le personnage clairement en avant ? J’ai choisi ce dernier pour une seule raison: ça me rappelle les vidéos de nomination aux Césars. 

Anime le plus décevant ? Bon montrons une scène qui montre pourquoi c’est décevant. Genre une scène ridicule, ou qui montre l’esprit de la série. Mais il faut trouver une scène qui dure au moins trente secondes !

Et ça c’est valable pour tout mais en plus il faut trouver une scène qui ne nécessite pas forcément des sous-titres ! Parce que les scènes utilisées ne sont pas sous-titrées. Elles auraient pu l’être mais ça m’aurait demandé du temps supplémentaire (que je n’avais pas) d’un et de deux je sais pas si d’un point de vue éthique c’est toléré, sachant que je sais que certains éditeurs de simulcast en France peuvent être ultra pointilleux là dessus et que le retour de bâton est aisé.

Du coup il faut 1/ compiler les résultats ; 2/ Faire la vidéo et tout le montage qui va avec même si ça reste simple ; 3/ Trouver les SOURCES pour le montage ; 4/ Choisir les SCENES avec les critères exprimés plus haut et dans ce dernier cas on perd forcément du temps quand ça concerne des séries qu’on a pas vu. Par exemple j’ai galéré à mort pour trouver une scène de Log Horizon ou Shiroe est mis en avant sachant que je n’ai pas vu la série et que je n’avais à ma disposition que les huit premiers épisodes.

Sans oublier les joies de Vegas: l’encodage, l’encodage qui plante, l’encodage qui fait de la merde, le rée-encodage, le plantage. Etc.

VEGAS
VEGAS

Bref beaucoup de travail pour des vidéos… qui n’auront été vu que par une quarantaine de personnes. Ces vidéos n’avaient de toute manière pas pour objectif d’être utilisées dans l’article final. Aucun regret parce que celles-ci ont permis d’avoir les réactions que j’attendais de la part du public et que sans elles, la conférence aurait été moins attirante.

D’autant parce qu’en tant que présentateur j’étais nul :’D. J’avais zéro fiches, je fonctionnais à la mémoire du-mec-qui-a-passé-un-week-end-entier-à-préparer-ce-bordel et j’avais fait une nuit blanche karaoké juste avant. Donc ouais, c’était la lutte finale on peut le dire. Je voulais faire participer le public avec des micros mais les micros sans fil avaient plus de piles. Crap. Du coup ils doivent parler fort pour s’exprimer. Mais ça va on est dans une petite salle.

Autre souci: a mi conf on me fait rendre compte que les votes d’un des membres du jury a été ignoré sur l’ensemble des catégories. Ouch. Donc les vrais résultats finaux pourraient être très différents à la fin. Ouuuch.

Mais en attendant le succès public a été très très cool, ça a attiré beaucoup de monde et ça laisse prévoir un certain potentiel pour la suite. MAIS C’ETAIT LOIN D’ETRE FINI.

 

DES BONNES NUITS EN PERSPECTIVE
DES BONNES NUITS EN PERSPECTIVE

 

La version Internet

Donc après cette cérémonie il allait falloir faire le bilan sur le vrai site. A la fois pour publier les « vrais » résultats finaux (à cause donc de ce vote en moins qui force à tout recalculer) mais aussi pour développer les résultats des prix « mineurs » qui n’avaient pas été beaucoup évoqués lors de la conférence. Et puis parce que tout est mieux quand ça reste dans le marbre, n’est-ce pas ?

Bref parce que je veux gagner du temps je fais genre « bon les résultats seront publiés la semaine qui précède Japan Expo, genre la dernière semaine de juin, du coup je propose aux membres du jury de m’envoyer leurs réactions pour illustrer l’article » yaaay.

Sauf que la semaine précédant Japan Expo ahah.

Les jeux Thalie à préparer pour Japan Expo. L’article des 7 ans de Néant Vert à écrire. Mon article Crunchyroll hebdomadaire. Les podcasts à préparer. Le SGDQ à couvrir. Et au boulot c’est l’enfer blanc: suite à la tempête de grêle mon cabinet d’experts en assurance est en EFFERVESCENCE et y’a pas un seul temps libre. Du coup bah je dois faire le choix de décaler un truc là dedans et c’est les prix Minorin qui seront dévoilés du coup à la mi juillet.

Et le lol est donc total quand je choisis de commencer la rédaction des articles le lundi pour le mardi, et ainsi de suite Du coup le rush est total. Je me disais « bah j’ai réussi à le faire l’an dernier, ça devrait le faire. » Oui enfin en 2012 j’étais au chômage, y’avait 16 catégories au lieu de 20 et j’affichais le top 3 de chaque catégorie au lieu du top 5. L’an prochain je procrastine moins, hein. Le vendredi soir j’étais claqué par le surmenage parce qu’en plus de devoir dédier chaque soir à l’écriture et la mise en page des articles, j’avais aussi d’autres impératifs genre réunions associatives qui font que j’ai pas pu vraiment me reposer cette semaine là. Des nuits de cinq heures et des journées de boulot plus soirées passées à écrire. C’est chouette de s’imposer des trucs :’D.

Donc oui les enfants: ne procrastinez pas.

RED BULL TOUTE LA SEMAINE
RED BULL TOUTE LA SEMAINE

 

Du coup, un bilan ?

Je reste néanmoins très satisfait de cette édition 2013 des Prix.  Mais faisons des remarques et lançons les sur le mur:

  • Les nouvelles catégories introduites cette année se justifient et trouvent assez naturellement sa place dans l’ensemble. La seule catégorie qui ne me satisfait pas c’est celle de « Meilleure chanson » qui donne des résultats très serrés car finalement peu de votants avaient de chansons en commun. Mis à part cette catégorie que je peux juste « transformer », il ne devrait y’avoir ni retrait ni rajout au menu de l’an prochain.
  • En particulier: « Anime le plus sous-estimé » est une catégorie que j’affectionne particulièrement parce que ce qui m’avait frustré avec l’édition 2012 et les prix saisonniers c’est que les animes les moins « populaires » ne sont pas cités alors que certains d’entre eux sont riches en qualité. Avec cette catégorie je voulais inciter les jurys à faire découvrir des choses. Du coup le trio composé de SNAFU, Uchouten Kazoku et Kyousougiga me satisfait amplement car il représente les 3 types d’animes sous-estimés: le premier car c’est une comédie romantique qui a été boudée car elle « ressemble beaucoup aux autres » mais qui cache une vraie écriture, le second est un anime vraiment passé sous les radars au moment d’une saison estival chargée et qu’il peut être l’occasion de redécouvrir et le troisième est un anime qui a ses fans mais qui manque de popularité.
  • Certains membres du jury avaient votés pour une catégorie qui a finalement disparue, c’est à dire le prix du « meilleur épisode » qui remplaçait le prix de la « meilleure scène » qui était un enfer à organiser. Dans tous les cas c’est une catégorie qui disparaîtra définitivement.
  • C’est marrant de voir la manière dont certains membres interprètent à leur façon l’intitulé de la catégorie. C’est aussi ça qui fait son charme… Beaucoup ont confondus « technique » et « visuel » par exemple. Par exemple un membre a voté Danganronpa pour le prix de la technique en compilementant son « aspect visuel » mais ne s’est pas reposé la question quand il a vu le prix du meilleur visuel… La 3e place de Kill la Kill à ce prix de meilleure technique (tandis qu’il est 6e au prix de la pire technique) est un peu l’exemple même du mini débat qui s’est crée.
  • Dans l’ensemble je suis content des résultats. Après il faut partir du principe, comme je le disais plus haut, qu’il y’a ce petit manque de variété au niveau du jury mais malgré cela les lauréats sont plutôt larges. Le seul souci c’est qu’il reste ^tet pas assez de votes pour certaines séries qui sont en dehors de ce que le jury regarde (par exemple Chihayafuru et Gundam Build Fighters.) On verra l’an prochain si en agrandissant le jury à des univers plus variés le problème restera.
  • Par contre publier les résultats d’un prix comme ça mi-juillet c’est une idée nulle.

 

Minorin08
Let’s go !

 

Pour 2015 du coup

  • Alors déjà on va prier très fort pour Epitanime 2014 parce que pour moi il est évident que le projet tel que je l’ai visionné en début d’année devienne réalité. En fait le fait même d’avoir fait une conférence en « petit comité » permet de faire une bêta-test plus que correcte. L’an prochain les vidéos seront un poil mieux rythmées avec des extraits plus courts et qui vont directement à l’essentiel. Et surtout une vraie participation du jury qui pourra réagir sur place pour parler des résultats. Et surtout j’essaie pouvoir profiter d’un lieu plus vaste, plus ambitieux.
  • Pas de Prix Minorin Saisonniers cette année. Le concept est pas forcément super pertinent et ça « spoile » un peu le résultat des vrais prix. Puis c’est un peu pénible à organiser, fatalement.
  • Faire en sorte que les résultats soient publiés pour la mi-juin.
  • Trouver des nouveaux membres de jury. Essayer de trouver des profils jusqu’a alors ignorés, histoire de varier les classements et de peaufiner un peu plus la pertinence des classements.
  • Essayer de rester léger et accessible.
  • Et surtout continuer à faire quelque chose qui soit à la fois sympa à lire, qui possède un interêt et qui permettent aux gens de faire des découvertes ou de débattre dans la bonne humeur. Organiser les prix Minorin 2012 et lire ce que les gens disaient dessus m’avait donnés envie de mater Sword Art Online, Psycho-Pass et Shinsekai Yori, et j’espère que des gens qui lisent les bilans 2013 se sont donnés envie de mater certains des animes cités.

La mauvaise direction a prendre serait, bien évidemment, de faire un truc sérieux pour élitistes qui aiment la vraie animation japonaise… Mais ça c’est pas encore à l’ordre du jour. Pour l’instant contentons nous de citer ce qu’on a tous trouvé bien ou mal, sans trop se prendre la tête et en laissant parler nos sentiments. C’est toujours mieux quand la passion se fait sans pression !

Bref merci à tous ceux qui ont votés, qui ont réagis, qui ont lus, promus, vus la chose et j’espère que l’an prochain je pourrais développer ce concept qui m’est plutôt cher.

En attendant, have fun~.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « Prix Minorin de l’animation japonaise: pourquoi comment c’est à dire ? »

  1. Les prix Minorin m’ont réconfortés avec Kyousogiga et Log Horizon, surtout le premier d’ailleurs. J’avais matée l’épisode 0 et n’ayant rien pigée, j’avais pas eu la force de regarder. Donc oui, ça donne envie. D:

N'hésitez pas à commenter l'article~