365 jours de JV ~ 2013/2014

365 jours de JV ~ 2013/2014

Vous connaissez le truc parce que cet article est le sixième de ce modèle: on est fin juillet / début août donc voici l’édition annuelle de mon bilan annuel vidéoludique. Le concept est simple si c’est la première fois que vous matez ça (sinon allez voir la page Bilans annuels du blog): je prends les douze mois de l’année et à chaque fois j’attribue un jeu auquel je jouais durant ce mois-ci. Un qui m’a particulièrement marqué ou qui, ça peut arriver, était un peu le seul truc auquel je jouais dans cette période là.

C’est parti ♪.

 

Août 2013

Spec Ops: The Line

JV01

 

J’ai écrit dessus y’a à peine un mois pour l’article des sept ans de Néant Vert. Je vais laisser parler ma flemme, j’en ai honte, mais bon le paragraphe que j’aurais fait aujourd’hui aurait été guère différent donc hop, copier/coller:

« Bon ça fait deux ans que le jeu est sorti alors plus grand monde ne le découvre j’ai l’impression mais oui pour ceux qui savent pas c’est un jeu qui se présente comme un TPS ou faut tout faire péter et libérer le monde grâce  à l’Amérique MAIS EN FAIT NON PAS DU TOUT on se rend compte que la situation est moralement ambigue, que notre personnage est peut-être en train de devenir sacrément cinglé et que les choses que le jeu nous ordonne de faire sont pas spécialement susceptibles d’être récompensées par un Prix Nobel de la Paix.  On a plus de chances de finir à la Haye, même, en fait.

Bon après je serais pas aussi dithyrambique que beaucoup parce que le jeu cherche à faire passer de manière parfois un peu trop bourrine des messages qui mériterait un peu plus de… subtilité ? Mais dans l’ensemble ça va, c’est pas non plus écrit comme à la maternelle, quoi. C’est assez intense, j’ai eu du mal à lâcher la manette et j’ai été assez surpris de l’ensemble. Bref, c’est une expérience en plus pas spécialement très longue donc ça vaut le coup de le faire, quoi. »

 Article dédié

Septembre 2013

Grand Theft Auto V

JV02

Je l’ai évidemment longuement attendu car, croyez le ou non, je suis un grand fan de la saga GTA depuis le troisième épisode sur PS2. Et je sais pas si c’est parce que j’ai passé ces trois dernières années à jouer à des open worlds pourri genre Prototype, The Saboteur ou Just Cause 2 mais vraiment GTA V m’a méga fait du bien car putain, enfin un monde ouvert conçu avec un minimum de sens et d’effort. Car au délà du scénario (un peu décevant – le casse final manque d’envergure), le jeu est surtout extrêmement plaisant à jouer et parvient à cumuler un monde de taille plus qu’honorable avec un contenu riche et plutôt varié. Même si, ok, parfois ça trolle sévère de la part de Rockstar, qui ne veut pas que tu prennes trop de plaisir à titiller les 100%.

Mais dans l’ensemble il cumule les bonnes idées bien exécutées, se montre passionnant à jouer et même si j’y ai pas retouché depuis novembre malgré un GTA Online plein de promesses, c’est bien parce que je sais que je pourrais passer mon temps qu’a ça et que, well, j’ai d’autres jeux à faire. GTA IV avait été une petite déception pour le fan de San Andreas que je suis et GTA V me permet d’être plus serein même si le Los Santos des années 2010 est tout de même moins séduisant que celui des années 90. Mais bon, dans tous les cas, on veut le retour de Vice City :(.

Octobre 2013

Pokémon Y

JV03

Avec du recul je peux dire que j’ai été assez déçu de Pokémon Blanc & Noir. Allez savoir pourquoi mais j’ai pas dépassé les trois heures de postgame, un peu dégouté par l’ensemble et par une carte pas spécialement plaisante à parcourir. Tant et si bien que je suis complètement passé à coté de Blanc 2/ Noir 2. Quand un Pokémon s’annonce sur 3DS je me dis que ok, le Streetpass et le wifi facilité de la console ça peut donner des trucs mais je suis pas non plus chaud. Quand un Pokémon s’annonce et dit que sa map ça va être la France, alors là je suis bien plus bouillant.

Pokémon Y a été pour moi un sacré plaisir. Tout semble trouver un vrai équilibre et tout semble mieux peaufiné qu’avant. Une des frustrations que j’avais dans Blanc & Noir était l’absence de point « facile » pour faire des XP… Et bah X&Y règle ça avec le chateau de combat qui permet de grinder facilement un pokémon. En général toutes les sources de frustration sont corrigées, avec par exemple un multi exp abusé mais qui soulage tellement la vie qu’on a plus envie de s’en défaire. C’est un Pokémon certes simplifié mais pas pour autant débilisé. J’ai jamais pris autant de plaisir à entraîner une team, j’ai passé sur ce jeu un temps abusé genre 50h en une semaine… Ma seule vraie déception c’est un conseil des 4 plutôt terne, assez inoffensif.

Pour moi c’est un jeu assez parfait, qui en plus parvient habilement à mélanger des idées neuves avec pas mal de fanservice nostalgique vis à vis de la première génération. Pouce levé.

Un LOLJAPON avait été dédié à Pokémon X/Y, à défaut d’un article ici.

Novembre 2013

Phoenix Wright Ace Attorney: Dual Destinies

JV04

Passer après Apollo Justice était pas simple… Car chat échaudé craint l’eau froide et on ne peut s’empêcher de jouer à Dual Destinies avec une certaine méfiance. Pourtant pour peu qu’on ait joué au très agréable Miles Edgeworth Investigations, on sait que les équipes de Capcom n’ont pas forcément perdu leur talent d’écrit mais reste que bon, la France a peur.

Mais bon, très vite le doute disparaît car Dual Destinies se révèle très bon ! Le personnage d’Athéna rajoute un équilibre bienvenu dans la dynamique entre Phoenix et Apollo, les affaires sont rondement bien menées, y’a un fil rouge assez passionnant sur l’ensemble du jeu et l’aspect graphique est parfait, la 3D se révélant très surprenante car bien utilisée. Oh ce n’est évidemment pas aussi bon que Trials & Tribulations mais c’est au dessus d’Apollo Justice et de Justice for All ce qui est presque inattendu.

Donc pour peu que vous sachez lire l’anglais pas trop mal et que vous avez de la place dans votre carte SD 3DS, Dual Destinies est assez immanquable !

Là aussi, un LOLJAPON avait été dédié au jeu et à la saga Phoenix Wright.

Décembre 2013

Gran Turismo 6

JV05

Mon premier jeu PSOne ? Gran Turismo. Mon premier jeu PS2 ? Gran Turismo 3. Alors normal que je me fasse Gran Turismo 6 quand je me décide à acheter une PS3. J’aime mon sens personnel de la continuité, que voulez-vous.

Je n’ai fatalement pas grand chose à dire: j’y ai retrouvé le même esprit que sur un Gran Turismo 3 ou 4, à l’époque ou je jouais aux Gran Turismo de manière un peu lobomisatrice, sans trop penser, en écoutant la radio ou en réfléchissant au sens de la vie. GT6 m’a un peu déçu à cause d’une carrière trop courte et mal mis en scène. Par contre j’apprécie l’idée de continuer à garnir le jeu gratuitement au fur et à mesure du temps qui passe. Il se dégage néanmoins de ce jeu une vraie passion que je ne retrouve pas dans un Forza Motorsport et c’est ce qui me permet de m’attacher. Alors oui y’a toujours l’IA rigide et les dégats ridicules de la saga mais eh, c’est Gran Turismo et j’ai l’impression d’être revenu à un endroit familier de mon enfance.

Janvier 2014

Bravely Default

JV06

Le JRPG qui m’intéressait pas trop puis qui a commencé à m’intéresser énormément à partir du moment ou le jeu devenait introuvable partout en France. Pas de chance.

Alors du coup je ne l’ai toujours pas fini, malgré une quarantaine/cinquantaine d’heures mis dedans, mais c’est à cause du loop et je connais des milliers de personnes qui sont dans ma situation. Et c’est chiant.

C’est chiant parce que le jeu possède une direction artistique extraordinaire. Il est beau, il est musicalement somptueux, il a une patte artistique unique as fuck, c’est mignon mais pas trop… Bref c’est un plaisir pour les sens. Et même scénaristiquement c’est loin d’être dégueulasse et le jeu te balance quelques scènes cruelles comme ça pour le fun qui sont totalement dépourvues de pathos. Enfin niveau gameplay y’a plein d’idées sympathiques et le système a beau l’air classique, il est très intéressant et on passe très vite notre temps à réfléchir à des stratégies malignes pour exploiter ce système de jobs.

Alors pourquoi tout foutre en l’air avec ces loops qui te demandent de refaire exactement la même chose plusieurs fois. C’est pas intéressant 🙁 ! Le jeu était à ça d’être excellent et il le loupe. Comme si il gardait ses chaussettes pendant l’amour. Le tue l’amour ultime.

Du coup je suis méga chaud pour Bravely Second parce que j’ose pas croire qu’ils oseraient refaire deux fois la même erreur.

TL;DR – Bravely Default c’est génial mais y’a une idée à chier. Très à chier. Tellement à chier qu’elle ruine toute l’expérience.

Fouyaya, un LOLJAPON aussi en parle !

Février 2014

Need for Speed: The Run

JV07

Eh je vais pas le nier: quand le jeu a été présenté à l’E3 2011 j’étais chaud patate. Les Etats Unis comme circuit ! Excellent ! Les QTE, à coté de ça, j’en avais pas grand chose à branler, pour être très franc. Du coup je m’étais dit que je me le ferais un jour, malgré les mauvaises critiques et la démo pérave, je me le suis fait et le constat est clair: c’est pas bon, MAIS je me suis carrément pas fait chier.

C’est à dire que c’est un jeu qui est dans un angle assez précis: il est clairement fini à la pisse MAIS les trucs « importants » sont là donc finalement ça en devient presque nanaresque par moments. J’ai eu un de mes meilleurs fous rires de joueur sur l’online de ce jeu, quand j’ai pu voir sous mes yeux  ébahis une caravane faire une toupie dans le ciel parce que je l’ai heurtée de plein fouet à 300km/h avec ma voiture de sport. D’ailleurs l’online est démentiel parce que les circuits ont un level design de merde ! Tous les circuits c’est des lignes droites avec un nombre de virages extrêmement limité. Imaginez donc 10 furieux qui bourrinent juste l’accélérateur pendant 4mn, sortent ensemble à chaque virage et passent le reste de la course à esquiver les bagnoles et à se percuter gaillardemment.

Après le jeu est, en solo, acceptable mais c’est pas non plus le méga kiff. Les voitures donnent l’impression d’être lourdes comme des camions, les checkpoints sont méga mal placés et c’est beauf à en crever. Mais je vais pas nier avoir kiffé…

Mars 2014

South Park et le bâton de vérité

JV08

Obsidian c’est Alpha Protocol et Fallout New Vegas, les deux meilleurs RPG occidentaux de la vieille génération et je dis ce que je veux si je veux vous savez très bien que Mass Effect c’est un bon jeu d’action mais un RPG médiocre ok. Donc quand ils ont annoncés en 2012 que c’était eux qui allaient faire un jeu de rôle South Park j’étais en feu. J’adore South Park, quoi.

Bah finalement c’est con parce que si c’est clairement le meilleur jeu South Park jamais fait et un exemple de jeu à licence extrêmement réussi, bah j’en sors déçu. Pour plein de trucs qui ne parleront qu’a moi. Mais le plus terrible c’est que finalement c’est un RPG ultra linéaire, loin de ce que j’admirais chez Obsidian, les seuls à pouvoir te faire aujourd’hui une gestion des choix ultra cohérente. Je m’étais sans doute crée plein de films, mais rien à faire le jeu est linéaire et se fait très très vite. En outre je suis pas super satisfait du système de combat qui se la joue Paper Mario mais en pas aussi bien poussé qui, du coup, devient juste rapidement répétitif.

Maintenant loin de moins l’idée de dire que South Park est mauvais parce qu’il ne l’est pas. C’est un jeu vraiment hilarant – et pourtant je suis difficile niveau humour dans le jeu vidéo, j’ai trouvé The Stanley Parable super nul niveau drôlerie par exemple -, l’univers South Park est ultra respecté et la ville agréable à parcourir, les quêtes annexes sont bien trouvées et j’adore l’idée de pouvoir esquiver les combats grâce à l’environnement. Mais j’en attendais plus. 

Fun fact: l’écran de censure en Europe est plus drôle que la scène censurée derrière.

Avril 2014

Pokémon Link Battle

JV09

J’ai pas fait d’articles sur le Stunfest cette année parce que j’y ai fondamentalement fait que trois choses:
– Manger des galettes saucisses et des trucs bretons
– Regarder des speedruns en live
– Jouer à Pokémon Link Battle

C’est un jeu eshop 3DS à 7€, un peu planqué parce que de toute façon tout est planqué dans ce shop designé avec la bite. Et c’est addictif à mort. En général je suis un mec qui tombe facilement dans le piège des puzzle games et la seule chose qui m’empêche de jouer à Candy Crush comme un fucking casual c’est la batterie de mon téléphone. Donc comprenez bien que pour Pokémon Link Battle j’ai pas tenu longtemps parce que c’est du puzzle game avec des Pokémons ce qui est un peu mes deux drogues vidéoludiques fusionnées.

Donc que dire ? C’est un jeu simple à prendre en main et très vite on commence à arriver à un bon niveau. Idéal dans les transports ou pour combler un quart d’heure. Y’a toujours des trucs à y faire et essayer d’attraper tous les Pokémon demande pas mal de courage mais c’est tout à fait faisable. Bon ça pardonne pas le fait que Nintendo a jamais sorti un Pokémon Puzzle League 2 mais pour peu que vous cherchez un bon puzzle game, Pokémon Link Battle est suffisamment complet et intense pour vous satisfaire.

Mai 2014

Mario Kart 8

JV10

J’avais acheté ma 3DS pour Mario Kart 7, Mario Kart DS avait été mon premier jeu DS et je suspecte que Mario Kart Wii fut mon premier jeu Wii. Bref je savais que l’achat d’une Wii U allait devenir inévitable dès la sortie de Mario Kart 8, histoire de garder ce fameux souci de continuité dont je parlais plus haut. Et donc j’ai pas cherché à niquer le destin, j’ai acheté la console, pris mon jeu gratuit offert pour l’enregistrement de MK8 et roulez jeunesse !

Est-ce que je regrette d’avoir laché 300€ juste pour ce jeu ? Pas trop. Puis quand je vois l’E3 de Nintendo je me dis que j’ai bien fait de choper la console, en fait.

Bref – comme Pokémon Y dont on parlait tout à l’heure, Mario Kart 8 ne révolutionne pas beaucoup la formule mais peaufine de très nombreux détails. Il y’a par exemple beaucoup plus de focus sur le pilotage qu’avant  et c’est un choix assez risqué de la part de Nintendo. Mais grâce à un level design travaillé et des circuits merveilleux (bon, sauf la ville avec les tramways, là) ça passe impec ! Le jeu est plus beau, plus fluide et ça fait vraiment du bien de voir du Mario Kart avec des graphismes qui tabassent. C’est plus dûr de repasser sur l’épisode Wii derrière…

Bref pas de surprises, la seule déception étant le mode battle qui ne ressemble plus à rien et qui a été saccagé par Nintendo pour une raison vaguement mystérieuse. Pour tout le reste, Mario Kart 8 est un peu un best off de la saga et dans la plus pure continuité de Mario Kart 7 dont il reprend la quasi totalité des éléments. Vivement le prochain Mario Kart console dans six ou sept ans. J’aurais la trentaine dépassée !

Juin 2014

Kirby Mass Attack

JV11

Lassé par Bravely Default, il me fallait bien de quoi remplir ma 3DS. Alors pourquoi pas un jeu DS qui me fait de l’oeil depuis sa sortie, un peu anonyme, en 2011 ? Car oui j’aime beaucoup Kirby. Je sais que ça va mettre à mal ma virilité mais, eh, cette petite boule rose est trop mignonne pour être boudée. D’autant que là c’est encore mieux parce que tu peux contrôler dix Kirby simultanément ! Dix fois plus de kawaii ! 

Alors en soit Kirby Mass Attack est un excellent jeu de plates-formes. On est encore dans cette conception très Nintendo ou chaque niveau possède sa propre idée, son propre concept. On ne fait jamais vraiment deux fois la même chose et le jeu se sert plutôt bien de l’écran tactile. Et, étrangement, la difficulté monte pas mal au fur et à mesure de l’avancée du jeu, avec des erreurs parfois fatales qui punissent violemment toute déconcentration.

Donc si vous avez jamais jeté un oeil à ce jeu et qu’il est passé sous vos radars alors que vous cherchez un bon jeu de plates-formes pour nourrir une DS ou une 3DS, je ne peux que vous le conseiller très fort. Il est original, fun, bien foutu et incroyablement mignon.

Juillet 2014

Jojo’s Bizarre Adventure All-Star Battle

JV12

J’ai joué quasiment à que dalle ce mois-ci donc Jojo est un peu par défaut vu que je l’ai acheté à Japan Expo et que là j’aimerais bien débloquer tous les personnages, quand même, eh.

Pas grand chose à en dire, fatalement. C’est bien fichu, chaque personnage semble assez bien travaillé, c’est un plaisir de retrouver les personnages des arcs qu’on connaît mais aussi un plaisir de découvrir ceux des arcs qu’on ne connaît pas, la mode Campagne est assez fun à parcourir, la mode Histoire est un peu simpliste mais permet de s’initier au jeu sans trop se prendre la tête et, surtout, l’univers de Jojo est incroyablement bien utilisé et ce jeu lui rend hommage de manière indéniable.

Vous connaissez pas Jojo ? Bon, vous pouvez ptet tout découvrir avec ce jeu de baston, mais c’est ptet pas pour vous.

Vous connaissez Jojo ? Vous l’avez peut-être déjà. Si vous l’avez pas alors que vous adorez, bah ça serait bête de pas sauter dessus. Il est vraiment très bon.

Points bonus pour Sawashiro Miyuki en Jolyne <33.

Jeux randoms:

De manière plus succinte, les autres jeux de l’année. Bon je vais en oublier mais tant pis pour eux, ils avaient qu’a pas être oubliable:

  • Persona 4 Arena: Très bien branlé, je suis très fier de réussir à jouer avec Yukiko sans trop me faire griller. Dommage qu’il soit sorti des plombes après le reste du monde. Après je suis fana de Persona 3 & 4 donc, fatalement, je peux pas être mauvais envers ce jeu.
  • Bioshock Infinite: Bah très très bien, qu’est-ce que je peux dire ? Contrairement à l’avis populaire, j’ai trouvé la fin très bien et le gameplay m’a pas spécialement emmerdé. Ca reste moins bien que le Bioshock original, évidemment, mais c’est un excellent FPS qui a su me happer du début à la fin et qui possède un univers extraordinaire d’originalité et de conception.
  • DuckTales Remastered: J’ai jamais fait le jeu original, ce remake m’a beaucoup plu. Le seul souci étant des cinématiques qui niquent le rythme. Pour le reste c’est du tout bon.
  • Far Cry 3 Blood Dragon: Très très con mais très fun. 
  • Puzzle Quest: Je vous ai dit que j’étais facilement drogué par les jeux de Puzzle ? Bon bah la preuve. J’ai passé des heures sur ce RPG puzzle de merde. Je m’en veux.
  • A World of Keflings: C’était gratuit, mettez vous à ma place. Bah c’était un jeu de gestion tout à fait médiocre mais ça m’a pompé un week-end facilement parce que, bon, j’avais pas spécialement envie de me prendre la tête ce week-end là, j’imagine.
  • Spider-man Shattered Dimensions: Je l’ai fini, rigolez pas. Il était en promo aussi. Bref on m’en disait pas trop de mal depuis quelques temps et, bon, y’a de l’idée: le gameplay différent selon le Spiderman joué est très cool par exemple. Dommage que seul Spiderman 1930 est fun à jouer et que les autres ont le même gameplay beath’em up un peu pérave.
  • Europa Universalis IV: Comme Crusaders Kings 2: je pige que dalle mais ça m’empêche pas d’y passer des plombes. Ok j’avoue j’ai aussi fait une partie ou j’étais la Bretagne et ou j’abusais des cheat codes pour conquérir le monde et là j’ai passé les dix heures les plus rapides de ma vie.
  • Don’t Starve: Pas méga convaincu. J’aime bien le visuel mais j’arrive pas à ne pas voir autre chose qu’un Minecraft burtonien un peu relou dans sa conception. Puis jouer à autre chose que de la gestion ou de la stratégie sur PC c’est trop dur pour moi.
  • The Last of Us:  J’ai juste fait l’intro, je garde la suite… pour plus tard. L’intro est géniale. Après je reste sur l’idée que Naughty Dog sur PS3 c’est Uncharted et que omg les Uncharted c’est beau à mater mais chiant à jouer mais d’une foooorce.
  • Guacamelee: Ahhh excellent ça ! Y’a des luchadores dont déjà ça défonce mais derrière ça c’est un Metroidvania vraiment bien bossé, avec une très bonne direction artistique et un gameplay bossé. Il est tellement cool que je l’ai racheté même après que mon PS+ a pris fin.
  • Little Big Planet Karting: Vous connaissez un jeu de kart ou les karts se conduisent comme des poids lourds ? Voilà voilà. L’excellent éditeur de circuit serait bien si le jeu derrière était fun à jouer.
  • Dishonored/Resident Evil 6: Sur ces deux jeux j’avance à un rythme régulier: un niveau par an. En 2019 j’en aurais sans doute fini un des deux.
  • Atelier Ayesha: J’ai commencé. J’aime bien. Mais là ça fait depuis janvier que je suis en mode « bon j’y retouche quand je suis en week-end et que je peux dédier ce week-end qu’a ça. » J’attends toujours ce week-end.
  • Limbo: C’est fini en trois heures mais c’est trois heures bien remplies. La fin m’a glacé le sang.
  • Mass Effect 2: J’ai eu BEAUCOUP de mal à m’y mettre à cause d’un level-design merdique et d’un gameplay médiocre mais une fois que je me suis un peu forcé je l’ai fini presque d’une traite et je dois avouer m’être laissé porter par l’histoire. Je ferais sans doute le 3 l’année prochaine, histoire de respecter mon rythme d’un Mass Effect tous les deux ans ?
  • The Stanley Parable: C’est fun 10mn puis après tu te demandes pourquoi tout le monde cite ce jeu en modèle pour quoi que ce soit.
  • Spyro the Dragon: Une des raisons pour laquelle j’ai pris une PS3 (et une Wii U *tousse*) c’était l’opportunité de pouvoir racheter plein de jeux PSOne en dématérialisé (vu que ma PS2 est je ne sais où.) Du coup Spyro est l’un de ceux que j’ai décidé héroïquement de reterminer à 100% et ça reste… très très sympa à jouer. Ca vieillit pas si mal que ça ! Ok y’a la caméra qui est pourrie et la maniabilité est encore rigide de ci de là mais ça reste vraiment bien niveau level design et construction globale du jeu.
  • One Piece Pirate Warriors: La PS3 c’est aussi l’opportunité pour moi d’enfin toucher aux jeux à licence manga/anime que j’avais pas sur 360. Ce One Piece était en promo donc why not. Ca reste un musou honnête.
  • MediEvil: Autre madeleine de Proust, MediEvil est comme Spyro un jeu qui ne vieillit pas si mal que ça non plus. Il me paraît juste beaucoup plus simple que dans mes souvenirs mais j’imagine que quand on a onze ans on est nul partout.
  • Senran Kagura Burst: Haha. Acheté pour le lol de la jaquette. C’est pas si mal que ça… Mais ça reste moyen un peu partout. L’histoire est moyenne, le gameplay est moyen, le design des héroïnes est moyen… Bon au moins y’a l’héroïne principale qui a des sous vêtements rayés et colorés et ça c’est top <3.
  • Civilization Revolution:Les jeux gratuits du Xbox Live que t’achéterais jamais à plein pot mais que tu prends gratos parce que t’as la dalle, que tu vois que les succès sont pas trop durs à choper et que tu finis par passer douze heures dessus alors que bon tu pourrais lancer Civ IV ou Civ V à la place et ça serait mais tellement mieux.
  • Band Hero: La setlist est… moins pire que je le pensais. Le jeu en lui-même est… aussi soporifique que je le pensais.
  • de-blob 2:  Mon trip cette année ça a quand même été de choper des jeux randoms en brocantes ou en promo sur le live et de les compléter sans aucune raison. C’est pas pour l’attrait du succès facile hein: ceux de de-blob demandent PAS MAL DE TRAVAIL. En l’état ça reste un jeu de plates-formes honnête, avec pas mal d’idées intéressantes mais qu’on est content de finir et de ranger.
  • Guitar Hero Smash Hits: La setlist est géniale. Après, bon, j’avoue que j’ai aussi méga faim de nouveaux jeux de rythme sur console, hein.
  • Remember Me: J’en suis au chapitre 4, j’avance bien… C’est vraiment pas mal ! La direction artistique est à saluer et le gameplay ne fait pas trop honte. Ce Paris a moitié apocalyptique est vraiment cool.
  • The Wonderful 101: Holyyyy shiiiiit je pige que dalle à ce qu’il faut faire.
  • Mighty Switch Force 2: Je l’ai pas trop commencé – j’ai fait 2/3 niveaux – mais le premier était très bien alors qu’est-ce qu’ils peuvent rater.
  • BattleBlock Theater: Je le fais en coop avec m’sieur Concombre et c’est pas trop mal. Ca teste bien l’amitié ! Et les cinématiques sont drôles. 

 

Eeeet voilà pour cette année. C’est déjà pas mal je trouve ~v~.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « 365 jours de JV ~ 2013/2014 »

  1. « Mais grâce à un level design travaillé et des circuits merveilleux (bon, sauf la ville avec les tramways, là) » 😮
    La promenade Toad, c’est juste le meilleur circuit du jeu. Si tu devais en citer un, ça serait plutôt le Mario Club.
    Ce Mario Kart a clairement été rushé pour combler rapidement la ludothèque un peu vide de la Wii U et ça se voit. Le jeu a été mal pensé : l’item pièce, l’ordi qui devient ultra cheaté dans les modes 150 et miroir, l’item pièces, le peloton qui te rattrape alors que t’es premier et que t’as que des items pièces pour te défendre… Tu peux piloter comme un dieu, le hasard te court-circuitera. Ce Mario Kart, c’est le Mario Kart de la rage. Et cet item pièces !

    Sinon, j’approuve totalement ton avis sur Kirby Mass Attack. De mon point de vue, c’est même le meilleur Kirby à ce jour, même si Labyrinth of Mirrors était aussi très bon.

  2. « The Wonderful 101: Holyyyy shiiiiit je pige que dalle à ce qu’il faut faire. »

    Taper, taper et taper! :p
    Et tu peux dessiner un « P » sur l’écran tactile pour Assembler un gros poing rouge… ou un trait pour une grosse épée.

    Sinon je t’ai envoyé une invitation sur WiiU, t’es jamais connecté ? (ou alors tu n’utilises pas le même Nintendo ID que sur 3ds)

  3. Hah mais j’ai bien aimé The Stanley Parable, moi. C’est pas vraiment (pas DU TOUT) un jeu, mais j’ai trouvé que le délire était sympa et allait très loin dans certaines fins cachées. Mais bon après, tu me mets un narrateur british obséquieux qui dit n’importe quoi, ça me suffit.

    Je pense que si ça a tant marqué, c’est à cause du très petit nombre de studios qui essayent de faire ce genre de trucs. Tu parlais de Guacamelee, aussi, c’est un bon exemple.
    J’ai adoré chaque seconde de Guacamelee, mais y’a absolument aucune forme d’innovation ou d’expérimentation dedans. C’est juste du gameplay d’un peu partout repompé (avec brio) avec une skin rigolote de luchadors. Des trucs comme Stanley Parable, Kentucky Route Zero ou même Bastion à l’époque ou c’est sorti, que tu peux quasiment rattacher à rien, forcément que ça marque.
    Même si on peut tout à fait ne pas attacher au délire. Pour TSP, déjà, si t’accorches pas à l’humour, y’a aucune chance que t’y trouves le moindre intérêt, vu qu’il y a pas grand chose d’autre dedans.

N'hésitez pas à commenter l'article~