Sora no Iro, Mizu no Iro – OAV 2

Sora no Iro, Mizu no Iro – OAV 2

On ne le dira jamais assez. Sur ce site-blog-page personnelle on considère que le hentai, et plus particulièrement celui plus où moins lié à Tony Taka c’est du SERIOUS BUISNESS. Donc quand l’OAV de la suite de l’adaptation du meilleur eroge de Tony Taka donc du monde que j’en ai déjà vanté les mérites ici même est prévu pour sortir le 27 Juin, croyez moi que dès minuit, dès le 27 Juin, le torr DVD était déjà dans le lecteur, prêt à faire marcher à fond la RAW version originale. Donc voilà la première impression sur…
Ha ha ha
Oui bon, en caractères latins ça donne « Sora no Iro, Mizu no Iro et le sous-titre est’ Watashi mo… shite ageru (> insérer petit coeur<) », si le premier veut toujours dire Couleur du ciel, Couleur de l’eau, je ne sais fichtrement pas du tout ce que veux dire le reste. A part le petit coeur.

Bon reste de l’article NOT SAFE FOR WORK. Donc amis mineurs, amis employés de bureau, vérifiez bien si vous souhaitez continuer que vous êtes seuls et en liberté pour environ cinq minutes.

Un article qui dévoile !





Bon, avant de commencer, première blague pourrie pour détendre l’atmosphère:
Blague grasse, lol
La réaction d’Amo en ouvrant le fichier.

Deux ans ont séparés ces deux OAV. Et ce fut certainement une longue attente et surtout un développement assez chaotique. Au départ prévu pour fin 2007, puis pour février pour enfin arriver à une date annoncée seulement à la mi-mars quand tous les fans ont compris que fin février c’était mort. Il faut dire que l’équipe a du plus ou moins composer avec la banqueroute de Himijin, la société de production, qui heureusement s’en est sorti et a pu reprendre ce projet. Ouf. Dire qu’on aurait pas pu avoir ce second volet ! On aurait été bien embêté !

Tiens, je reposte le lien vers les CG du JEU, réalisées par Taka en 2004

Donc qu’est-ce que le scénario du premier OAV nous avait offert ? Bah en gros on apprenait que Natsume était amoureuse du vilain Hamije, mais que Asa – étudiante étrangère de passage rapide dans la région – aussi était amoureuse, et donc que les deux filles qui ont un bon esprit de solidarité décident de se le partager. Paye ton scénario de hentai. Donc, là, à la base, les choses ont pas changées. Pas de retournement sanglant, pas de Nice Boat en perspective. L’OAV 2 commence là ou l’OAV 1 a terminé aussi: en levrette.


Magie des illusions d’optique: on croierait vraiment qu’elle monte une échelle, vous ne trouvez pas ?

Alors allons tout de suite vers ce qui vous intéresse je le doute vraiment: La fin est on ne peut plus définitive. Non, ce n’est pas comme à la fin de Inkorrektes et non ils ne meurent pas tous dans un accident d’avion, mais la fin laisse vraiment penser qu’il n’y aura pas de suite. Tout d’abord parce qu’on nous sert une musique triste, avec des flash-backs des deux OAV, et que la scène post-générique est aussi définitive que celle d’Iron Man est ouverte. Donc pas d’OAV 3. Il n’y en aura jamais. C’est comme ça. En l’état, on s’en fiche un peu: on en a quand même au total pour une heure de hentai animé du haut du panier.

Car indéniablement, Sora no Iro Mizu no Iro confirme sa place parmi le top et parmi la classe VIP du hentai animé. Techniquement ça reste toujours aussi bien foutu. Le dessin est loin d’être affreux, il est même relativement soigné ; les couleurs sont bien choisies et font peut-être un peu moins plastiques que le premier OAV ; le chara-design de Tony se retrouve, peut-être moins que dans Genmukan, mais on sent l’origine; et surtout l’animation est excellente, les gestes ne sont pas trop répétitifs. Le travail est soigné, pas baclé. Et ça fait plaisir de retrouver un hentai qui n’a pas été baclé parce que son public sera limité et peu exigeant. Evidemment, je ne crierais pas non plus au chef d’oeuvre digne de Miyazaki ou de Satoshi Kon, mais ça fait plaisir.


Je n’y connais pas grand-chose grand-chose mais ça doit piquer !

Mais encore une fois, tout comme le premier OAV, un gros bémol sur peut-être la chose la plus détestable de la pornographie japonaise (avec 95% de la production pornographique cinématographique de ce pays et 70% de sa production hentai): ce cryptage de mes deux. Je sais que cela fait partie des « impératifs » mais là c’est juste proprement ignoble. On ne demande pas à voir les parties en gros plan, mais ça rend juste le tout parfois illisible. Encore une fois, il suffit que la jeune femme goûte avec la marchandise pour désamorcer presque 50 ans de plaisir vidéo… et pour flouter une grosse partie du visage. Aïe.

Mais outre ce fait, on notera (si on est intéressé) un petit changement de voix pour Asa, voix plus aïgue, plus nasillarde, mais pas franchement plus désagréable pour autant. De toute manière on notera qu’on voie un petit peu moins Asa: c’est cette petite garce de Natsume qui lui pique toute la place :(.

Et enfin, niveau « diversité des faits & gestes » on est gâté: on a sans doute la meilleure scène en baignoire de toute l’histoire du hentai, on a des maillots de bains une pièce (\\o/) et deux pièces aussi (/o\\), et enfin on a des yukatas (\\o/) mais qui apparaissent trop trop trop trop trop peu. Parce que, merde, les yukatas. Et enfin, pour ceux qui étaient interessées, on retrouve les fameuses membres du club de tennis… qui ressemblent d’ailleurs à s’y méprendre aux jeunes femmes à séduire du jeu After… de Tony Taka aussi. Et je m’en suis rendu compte que maintenant. Comme quoi. Woh. Ah, oui, et Hajime est TOUJOURS un connard. Même si à son crédit, je ne comprends pas tout vu que c’est une RAW sans sous-titre, mais même sans ça, ON SAIT que c’est un connard.


Regardez cette vilénie dans ses yeux… Hajime prochain favori de Amo au prochain tournoi ?
Ah oui notez la tenniswoman.
Hélàs c’est une scène fixe dont on ne profite guère plus longuement.
Dommage.

Que rajouter ? Evidemment, je peux pas résumer tout le truc de manière rigolote vu que mine de rien, c’est surtout beaucoup de cul et peu de parlotte. En gros au départ ça le fait dans une piscine, puis dans une piscine vide, puis dans une chambre, puis dans une baignoire, puis sur une plage, puis dans un temple. MOUI. Le scénario est effectivement résumé, et je n’ai pas peur de vous spoiler en disant que Hajime a toujours pas choisi une des deux (parce que c’est un connard) et qu’elles restent meilleures amies du monde.

Seule scène yuri de l’OAV.

Bon, je vais passer aux screenshots et ses fameux commentaire dé-so-pi-la-nts. Prenez en compte le fait qu’il est actuellement 04h30:

Himajin a pensé aux fans des tenniswoman… Et on peut considérer ça comme du fanservice…
…dans un hentai, oui. C’est inédit.

PIXELS \\o/ !!

1) Dans le hentai on ne soucie jamais du sommeil de ses camarades.
2) De toute manière, on s’en fous, ils ne se réveillent jamais (et dieu sait qu’un fond de piscine doit être confortable.)

Oh !

OH !

HUMPùùùùùùùù !!

Non, vous ne rêvez pas: l’intrigue de cet OAV se déroule bien en Juillet.

L’avantage de la mousse de bain, c’est que ça laisse un peu… d’ambïguité ?

MOAR TRUC BLANCS !! MOAR !!

Au final ? Bah… rien de decevant et tenant ses promesses, Sora no Iro Mizu no Iro 2 confirme le coté haut de gamme de cette série, qui se positionne dans le genre du « 90% coucherie 10% blabla-mélodramatique-dont-on-en-a-rien-a-faire-alors-dépèche-toi-d’ouvrir-ton-décolleté », qui assume son manque total de scénario et qui se révèle être toujours une adaptation du jeu, en prenant toutefois ses libertés qu’on lui autorise sans peine. En somme, avec Sora no Iro Mizu no Iro vous faites rien d’autre que vous masturber… mais vous vous masturbez sur de la qualité ! Et ça, ça nous rend ami avec nous-même.

Voilà.
J’irais me flageller au réveil.

Tiens en parlant de Taka, toujours aucune MAJ, mais c’est normal: il est toujours relativement absent les mois précédant le Comiket. J’ose imaginer qu’il est à fond sur son prochain doujin. Enfin, espérons que cette fois il aura le temps de finir les scènes de coucheries, contrairement au doujin Bamboo Blade ou il manque pas mal comparé à ce qu’il avait prévU…

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

10 réactions au sujet de « Sora no Iro, Mizu no Iro – OAV 2 »

  1. Plutôt "je vais te le faire moi aussi" (quoi au juste, on ne sais pas bien, mais on peut comprendre qu’il s’agit de se tenir coudes et genoux au sol et bassin relevé en faisant des grimaces et en poussant des cris). Enfin bon, je suis tombé sur le premier épisode l’autre jour sur PD, et j’ai trouvé ça parfaitement chiant. En même temps, je n’ai jamais trop compris la fascination pour T2, donc ça explique peut-être. Et puis ces boobs…

  2. En fait si on traduit de manière plus littérale, "Watashi mo… shite ageru" c’est plutôt "Moi aussi je veux me faire lever" 😡

    Bon sinon je suis dégouté Eric Carteman se fait démolir par cette touze de Gendo Ikari 🙁
    Mais où le monde…

  3. Mises à jour sur le site ! Mais j’y comprends rien et Google Translate m’aide pas beaucoup très. Voilà, c’était pour dire ça. Bisous, et merci pour les articles de cette section T2, j’aime beaucoup ^^

  4. Les images de l’articlent suffisent a faire monter… monter… et puis… HUMPùùùùùùùù !!
    Pouf, on se ramasse trois étages en dessous. Franchement, c’était horrible, plus jamais ça 🙁

  5. Je suis déçu que ces deux pintades ne se rebelles pas (Asa et l’autre)! C’est vrai, quoi ! On partage pas un mec ! (non mais franchement, je lui l’aurais arracher, moi, sa que*e à cet enfo*ré de Hajime de m*rde)

N'hésitez pas à commenter l'article~