Ma petite fédération de catch (ne peut pas être aussi cool)

Ma petite fédération de catch (ne peut pas être aussi cool)

 

Ayé j’ai fait un titre parodie de celui d’Oreimo, Kill me please.

Bon en ce moment je suis bien embêté car je ne joue plus aux jeux vidéo que sur console portable. J’arrive plus à jouer sur ma 360, ma manette de PS3 est restée là ou a eu lieu Hajime fin août et j’ai la flemme de la chercher, quant à ma Wii U j’ai plus assez d’argent pour l’alimenter et croyez bien que c’est pas l’envie qui manque. Bon par contre je joue sur PC. Enfin « je joue sur PC. » Je joue à UN jeu sur PC. Et ce jeu, vous ne le connaissez sans doute pas, c’est Total Extreme Warfare 2013. Un jeu dont je suis sur la même save depuis maintenant prêt de deux mois et ce sans interruption.

Qu’est-ce que Total Extreme Warfare, me demanderez-vous ? C’est une série de jeu qui date de la fin des années 90, développée par un seul mec (Adam Ryland) et ou le joueur se retrouve à gérer une fédération de catch. Autrefois développé en amateur sous le nom Extreme Warfare Revenge, le jeu s’est « professionnalisé » en 2005 pour passer chez l’éditeur Grey Dog, un éditeur spécialisé dans la simulation/gestion très textuelle. Je dis ça car vous voyez Football Manager ? Et bah Total Extreme Warfare est encore moins sexy visuellement.

La preuve !
La preuve !

Le jeu vaut une trentaine de dollars, est assez complet et très pointu. Tellement pointu que je ne vous recommande absolument pas le jeu si vous êtes pas un minimum très passionné par le catch parce que sinon vous allez juste vite être perdu et vite être noyé sous le flot d’informations à ingurgiter et à enregistrer. De base le jeu dispose d’un univers fictif qui lui est propre, avec des fédérations et des catcheurs imaginaires qui font partie d’un grand tout nommé le « CornellVerse » qui évolue au fur et à mesure des premiers épisodes, datés des années 90. Mais, évidemment, le jeu est autant ouvert au modding qu’Assassin’s Creed Unity aux bugs. Et comme la communauté autour du titre est super active, il est pas dur en trois clics et demi de changer les bases de données du jeu pour qu’à la place de ces faux catcheurs on retrouve les noms connus du catch du monde entier.

Le jeu est donc très exigeant. L’erreur de débutant dans ce jeu c’est d’installer un mod « Monde Réel 2014 » et de tout de suite prendre le contrôle de la WWE. Y’a pas mieux pour se dégouter. Parce que cela va exiger du joueur une patience absolue. Organiser un show est quelque chose d’assez austère, ou vous devez gérer ça match par match, angle par angle, ce qui vous prendre facile dix minutes / un quart d’heure à chaque fois. Alors quand vous vous retrouvez avec la WWE et ses trois ou quatres shows hebdomadaires… Rien que dans ma partie actuelle, pour qu’un mois s’écoule dans le jeu, je dois y passer entre deux et trois heures. Sachant que c’est un jeu dont chaque partie est vouée à être jouée sur le long terme parce que l’univers est en perpétuelle évolution et que c’est une évolution toujours assez lente…

Mais bref, malgré tout je suis addict à ce jeu. Il est facile à lancer (faut juste faire gaffe à passer son ordinateur en langue anglaise sinon il buggue) et c’est le genre de trucs auquel je joue affalé dans le canapé en écoutant de la merde sur Spotify ou Tsumugi. J’y trouve mes trois heures de repos hebdomadaires, à me faire un petit mois de booking, hop. Puis parfois pour m’endormir ou pour m’occuper au boulot, je réfléchis à comment je vais gérer mon booking dans ma partie, etc.

TEW02

Et pour résumer rapidement, comment ça fonctionne ? Chaque catcheur a une armada de statistiques et le but du jeu est de former les meilleurs événements possibles. Y’a plein de petites règles à respecter comme par exemple mettre le meilleur match possible en main event c’est à dire à la fin, respecter la fameuse dynamique Face Vs Heel, protéger le prestige de ses titres, etc etc. Mais plus vos événements sont bons et bien notés, plus la popularité de la fédération augmente et avec elle l’argent et les possibilités que cela crée. Plus vous êtes bon, plus vous êtes reconnu et plus vous pouvez signer des « grands noms » qui pourront vous aider à atteindre des notres dytirambiques. Sachant qu’évidemment vos catcheurs vieillissent, s’usent, se blessent ou lassent le public donc il faut prendre garde à ne pas toujours vous reposer sur les mêmes stars et à toujours former le plus de stars possibles afin de pouvoir assurer un turn over décent.

 

MAIS BON. Tout ça est bien sympa mais passons au centre de ce billet qui intéressera je pense trois personnes dans le monde. C’est à dire que je vais vous raconter ma partie actuelle. Celle que j’ai commencée début septembre. Ha. Si vous êtes fan de catch, vous allez aimer quand même parce que c’est du fantasy booking bien dégueu comme on en voit peu en France.

Bon pour expliciter les choses, vis à vis de ma partie, voilà les bases à appréhender:

  • J’ai choisi comme avatar Shane McMahon parce que je trouve cool de jouer Shane. D’un point de vue « roleplay » ça fait très « je veux à tout prix rivaliser avec mon papa. » Et puis j’ai ce kiff secret pour Shane, on parle d’un mec qui aurait pu rester un héritier chouchouté mais qui a manqué de mourir plusieurs fois sur le ring juste pour permettre à l’entreprise familiale de continuer à être fructueuse.
  • Le mod que j’utilise est un mod qui débute à la moitié de l’année 2002. J’ai choisi cette période un peu au pif. J’suis pas fan de l’Attitude Era et, initialement, je voulais me faire une run ou Shane aurait été le chef de la TNA. Vous allez le voir mes plans ont changés.
  • J’ai modifié quelques détails avant de commencer, certains assez marrants comme, par exemple, j’ai fait en sorte qu’André le Géant soit encore vivant.
  • A deux-trois moments clés j’ai utilisé l’éditeur pour pimenter les choses – genre en 2008, Steve Austin revient de blessure complétement guéri.

OK VOUS ETES CHAUDS ?

OK LET’S GO.

Mi-2002/Mi-2003 – La phase TNA-Apprentissage

Bon du coup j’ai commencé la partie mi-2002 et, oui, initialement je voulais prendre le contrôle de la TNA et l’emmener sur le chemin du succès. J’ai tenu genre neuf mois avant de lâcher. La TNA de l’époque était pas super excitante et j’avoue avoir eu du mal à gérer les guerres d’égos que déjà on y trouvait genre entre Mr.Perfect qui refuse de jobber ou bien Jeff Jarrett qui est indéboulonnable dans la fédération malgré des stats médiocres. Et il chouine quand je veux lui retirer le titre, au secours. J’y ai globalement pas fait grand chose d’intéressant, je continuais encore à apprendre les bases du jeu (qui est parfois très obscur, hein) du coup les scores étaient médiocres et y’a pas eu beaucoup de grands événements. Les seuls trucs notables c’est quand j’ai réussi à signer Sting, Andre the Giant et Goldberg une fois la fédération passée à un statut « Cult. » Mais bon, ça m’enchantait pas trop, je suis plus team #HighFlyers en général.

Ah si, petit plaisir coupable: construire une fédération de développement et y envoyer beaucoup de futures stars. L’avantage d’avoir sa mod en 2002 c’est que tu peux identifier les futures stars qui seront plus tard connues de tous et toutes, donc du coup tu peux les acquérir avant même que ça arrive. Du coup j’ai chopé des noms comme Dos Caras Jr (futur Alberto Del Rio), El Generico, Kevin Steen, Drew McIntyre, Damien Sandow, Matt Sydal (Evan Bourne) etc etc. Je vais le regretter plus tard mais, eh, tant pis.

 

El Generico (connu dans ma partie comme "le regret éternel que je ne pourrais jamais signer.")
El Generico (connu dans ma partie comme « le regret éternel que je ne pourrais jamais signer. »)

Donc bref, on est genre en novembre 2003, je lâche la TNA, comme ça, hop. Démission. Parce que la sauce prend pas, que les stars TNA m’énervent et que je n’y trouve que peu de plaisir. A partir de là je décide de faire tourner le jeu un an dans le vide. Il va alors mettre trois heures à charger des événements aléatoires pour lesquelles je n’aurais aucune interaction, juste pour le fun de le voir générer n’importe quoi parce que eh, l’IA de ce jeu est assez médiocre.

 

Novembre 2004 – Genesis

Je décide donc de partir de zéro et de créer ma propre fédération. Le nom ? Chicago Society Wrestling. Ca ne veut rien dire mais ça permet des initiales cools comme CSOW. Je rachète aussitôt les droits d’utiliser la vieille ceinture mondiale de la AWA, inactive depuis 1990, et je passe les deux premières semaines à acheter des talents. J’y vais surtout au pif et à l’affectif mais l’objectif est principalement et initialement de trouver des catcheurs doués dans le high fly. La CSOW se place ainsi d’amblée comme une fédération qui met en avant la qualité de ses matchs et présente peu d’angles ou de à cotés. On est là pour mater des high flyers et des techniciens se mettre dessus. Comme Shane est connu et fortuné, j’avoue être un peu en mode easy: j’ai de l’argent et la boîte commence déjà avoir une certaine popularité.

Bon j’ai de la chance, c’est pas super dur à ce moment de la partie de trouver des noms « connus » aux statistiques aguichantes. Mon main-event initial se compose ainsi de figures comme CM Punk, Samoa Joe, Low Ki, Colt Cabana, Ultimo Dragon ou bien encore Mistico auquel on rajoute quelques midcarders comme Billy KimUltraMantis Black, Austin Aries ou KENTA. 

Low Ki (oui je vais illustrer cet article avec des photos des catcheus mentionnés)
Low Ki (oui je vais illustrer cet article avec des photos des catcheurs mentionnés)

Comme on est la Chicago Society Wrestling, ça serait bête de ne pas signer CM Punk, après tout. Comme celui-ci est jeune et dispose de statistiques extrêmement bonnes, l’idée initiale est de bâtir le début de la fédération autour de lui. A ce moment là du jeu je ne suis encore qu’au stade « Régional » et je ne peux donc pas signer de contrats d’exclusivité avec les catcheurs – ça ne se débloque qu’une fois arrivé au statut Cult, qui est le stade de popularité suivant. Je partage par exemple CM Punk, Mistico et Low Ki avec la TNA et ça me fait flipper parce que la TNA est Cult et peut, à tout moment, proposer un contrat d’exclusivité qui me ferait perdre définitivement mes stars. Donc je dois rester méfiant. La priorité c’est donc de monter Cult le plus rapidement possible pour pouvoir sécuriser l’exclu sur au moins CM Punk et Colt Cabana qui sont deux catcheurs qui, déjà dès 2004, montraient un potentiel irréprochable.

Un gif de Punk & Cabana, ça me fait plaisir
Un gif de Punk & Cabana, ça me fait plaisir

A coté je commence également à développer une petite division féminine de 4 ou 5 catcheuse. On y trouve pour commencer la alors très jeune Natalya Neidhart mais aussi Sara del ReyMichelle McCool et Cheerleader Melissa. 

Enfin, niveau staff, on trouve Todd Williams aux commentaires (un personnage généré par l’ordinateur, 21 ans, 80 en stat Announcing) accompagné de Diamond Dallas Page qui fait office de colour commentator. En Road Agent, on trouve Ricky Steamboat et Koko B.Ware et Ted Dibiaise, le millionnaire mythique des années 80, sert de manager. Idem pour Paul Bearer. 

Le premier événement a donc lieu en novembre 2004 et se nomme… CSOW Genesis. J’ai pris le premier nom généré aléatoirement par le jeu et il m’a donné ça. C’est sympa mais ça n’a pas forcément beaucoup de rapports avec l’événement du même nom par la TNA. L’événement dure 2h et se déroule plutôt bien. On y titre les premiers champions par équipe (CSOW Tag Team Championship), la première championne féminine (CSOW Women’s Championship) et, évidemment, le premier champion du monde qui repart avec le CSOW-AWA World Championship. Un main-event assez peu construit, initialement, puisque le premier match est juste un 6-Way Match entre CM Punk, Colt Cabana, Low Ki, Mystico, Ultimo Dragon et Juventud Guerrera. Que le meilleur gagne !

Mais voici donc la carte de l’event:

TEW04Notez que donc chaque match est noté et que évidemment le but du jeu sera de faire péter les bonnes notes. Ce qui est dur au début, on va pas se mentir.

Les champions peu après cet événement: Blitzkrieg & Tony Mamaluke pour les Tag Team et Michelle McCool pour le titre féminin.

Et ça tombe bien puisque deux jours avant Genesis, je sécurise un deal avec la chaîne sportive VOX pour créer une émission de télé CSOW. A peine commencé que déjà la fédération a l’assurance d’une exposition médiatique nationale régulière. Le premier numéro de l’émission, nommée subtilement, CSOW Pipebomb, a lieu dès décembre 2014, enregistrée le mardi soir et diffusée le mercredi en seconde partie de soirée. Pour le premier show, un nouveau champion est titré, en l’occurence pour le titre « midcard » de la fédération nommé très intelligent le CSOW High Flying Championship. Pour l’occasion c’est Austin Aries qui est titré après une battle royale. J’ai laissé l’ordi choisi le champion au pif, le résultât est pas dégueu.

Et voici déjà la fin de l’année 2004, le début est donc enthousiasmant mais il faut gérer deux petits soucis: Low Ki et Mistico qui sont, ça alors, de vraies divas. 

Mistico (regardez moi cette tête de diva !!)
Mistico (regardez moi cette tête de diva !!)

Pendant ce temps, les champions dans les principales fédération:

Une petite note avant de commencer: les champions cités si-dessous sont évidemment ceux générés par le jeu. A noter que le mod possède un réglage qui fait que les régnes des champions sont intentionnellement « longs. » Il est pas rare de voir des règnes d’un an chez les autres fédérations…

WWE:  Brock Lesnar (WWE Championship) ; D-Von Dudley (World Heavyweight Championship) ; Road Warrior Hawk & Randy Orton (WWE Tag Team) ; Brian Kendrick (WWE Cruserweight Championship) ; Ivory (WWE Woman’s Champion)

TNA: Amazing Red (NWA World Championship) ; Super Crazy & Mistico (NWA Tag Team Championship) ; Icarus (TNA TV Championship) ; Mistico (TNA X-Division Championship)

ROH:  Bryan Danielson (ROH Championship) ; The Briscoe Brothers (ROH Tag Team)

CSOW: CM Punk (CSOW-AWA World Championship) ; Austin Aries (CSOW High Flyers Championship) ; Blitzkrieg & Tony Mamaluke (CSOW Tag Team Championship) ; Michelle McCool (CSOW Woman’s Championship)

 

 

2005

L’année commence donc avec une feud entre CM Punk et Ultimo Dragon. Le natif de Chicago, heel straight edge égomaniaque, veut publiquement humilier la légende du catch  aux dizaines de championnat et lui montrer expressément  qui c’est le vrai patron ici.  Le début d’année est marqué par le premier changement de champion de l’histoire de la fédération dans un terrible Scaffold Match qui a opposé Austin Aries à Chris Sabin pour le CSOW High Flyers Championship. Sabin remporte le match et devient le nouveau champion.

En février a lieu la première édition du Prince of Wrestling, un tournoi annuel. La première édition est remportée par Samoa Joe face à Low Ki.

TEW08
Samoa Joe (malgré son air méchant, c’est un vrai choupinet dans la vraie vie)

Autour du titre mondial CM Punk parvient à battre Ultimo Dragon à trois reprises et se retrouve face à un nouvel opposant, le mexicain Mistico.  En mars a lieu la première édition du PPV Cult of Personality. Emphase sur le terme « PPV » parce que du coup un deal est signé avec HBO PPV pour diffuser les événements partout aux Etats-Unis. Nice. On change déjà de High Flyers champions puisque c’est le japonais NOSAWA qui l’emporte dans un Fatal Four-Way impliquant lui, Austin Aries, Chris Sabin et UltraMantis Black. 

Nouvelle championne féminine également – Serena Deeb emporte le titre, à nouveau grâce à un 5-Way match contre Michelle McCool, Cheerleader Melissa, Natalya et Allison Danger.

Quelques semaines plus tard est mis en main-event un match comptant pour le CSOW Tag Team Championship et voit les Manilla Thrillaz (Billy Kim & B-Boy) l’emporter et prendre les titres à la team de Blitzkrieg & Tony Mamaluke. Pendant ce temps, la rivalité entre CM Punk et Mistico s’intensifie, le straight edge attaquant le mexicain à de très nombreuses reprises.  Le tout culmine au PPV suivant dans un match par échelle que remporte, malgré tout, CM Punk.

Bon à partir de là je vais arrêter de tout vous raconter mois par mois. Disons juste que CM Punk conserve le titre tout l’été qui vient, battant tous ses outsiders un par un. Mais une bonne nouvelle tombe au début de l’été: la fédération passe au statut de Cult. Ce qui permet d’intéresser bien plus de catcheurs qu’avant et surtout de proposer des contrats d’exclusivité. C’est ainsi qu’est signé, plus aisément que prévu, un catcheur qui venait tout juste d’être mis de coté par la WWE: Kurt Angle. 

Pourquoi signer un catcheur quand tu peux signer un médaillé olympique de lutte ?? (médaillé avec une putain de nuque cassée, svp.)
Pourquoi signer un catcheur quand tu peux signer un médaillé olympique de lutte ?? (médaillé avec une putain de nuque cassée, svp.)

Son premier match avec la CSOW intervient en juillet ou il combat et l’emporte contre Bryan Danielson, autre fraîche recrue que vous connaissez sans doute déjà si vous êtes un peu fana de catch (spoiler: c’est Daniel Bryan.)

La signature d’Angle est suivie en août de celle d’une star alors au chômage: Rey Mysterio. Avec ces deux stars en plus, inutile de dire que le roster de la CSOW y gagne énormement en star power. Alors qu’Angle continue de feuder avec Danielson et Colt Cabana, Rey Mysterio est directement propulsé dans la course au titre mondial mais, hélas, malgré deux matchs de très haute volée contre CM Punk, la victoire ne parvient pas.

Et bonus sur le gâteau, une autre grosse signature tombe: celle de Mick Foley. Avec son charisme, il prendra automatiquement le rôle d’autorité et de catcheur occassionnel… Mais c’est surtout sa popularité qui intéresse…

 

Mick Foley <333
Mick Foley <333

Novembre 2005 – Genesis II

Genesis étant un peu le Wrestlemania de la CSOW, les préparatifs commencent très tôt. Chaque match de la carte étant censée raconter une histoire importante, il faut les travailler.

Voici donc la carte finale:

Blitzkrieg & Tony Mamaluke d. the Briscoe Brothers

La team de Blitzkrieg & Mamaluke, un duo inédit d’efficaces heels high flyers à la longue expérience, ont commencés à developper une rivalité avec les Briscoe, deux frères assez jeunes mais qui ont déjà un certain pédigree et une liste de titres dans d’autres fédérations à faire tourner la tête. Le duo Blitzkrieg/Mamaluke parvient vainqueur après un match très animé.

Lance Cade d. Eric Angle

Lance Cade a rejoint la CSOW en cours d’année pour devenir très vite un technicien remarquable, témoignant de la volonté de la CSOW de ne pas se cantonner uniquement au High Flying pour aller chercher des catcheurs capables de maîtriser les arts de la lutte au sens le plus propre. Face à lui Eric Angle, frère de Kurt Angle qui a rejoint la CSOW en même temps que lui, formant une courte tag team nommée The Angles. C’est donc un combat de techniciens qui a eu lieu, avec la victoire de Lance Cade au bout du compte.

Lance Cade et Chris Jericho (j'ai appris aujourd'hui que Cade était mort en 2010. Urrrghh.)
Lance Cade et Chris Jericho (j’ai appris aujourd’hui que Cade était mort en 2010. Urrrghh.)

Claudio Castagnoli d. Scott Hall

Pour cet événement, la CSOW signe temporairement Scott Hall, une des figures les plus emblématiques de la WCW et récemment licencié de la WWE pour ses addictions à la drogue et à l’alcool. La signature avait surtout été motivée par le star power d’Hall et la volonté d’utiliser ce grand nom pour pouvoir pusher Claudio Castagnoli, un technicien encore jeune mais promu à de grandes choses (dans le monde réel c’est lui qui deviendra plus tard Antonio Cesaro, donc eh.) Le match est facilement remporté par le suisse. Dans le kayfabe, Scott Hall pousse alors un tantrum après le match et quitte direct la fédération après son premier match.

Evil High Fliers d. The Manilla Thrillaz (c) for the CSOW Tag Team Championship

Champions pendant presque toute l’année, les Manilla Thrillaz jouissent d’une bonne popularité chez les fans de la CSOW. Athlétiques et amicaux, ils font face ici à la team d’Alex Shelley et de Petey Williams, transférés d’une fédération canadienne et qui viennent terroriser la scène Tag Team avec une maîtrise ahurissante des techniques tag team. Fort naturellement, les EHF l’emportent contre les Manilla et débutent leur règne…

Sara Del Rey & Trinity d. Ariel & Rebecca Know

Un match tag team un peu random entre 4 combattantes féminines. L’objectif est de pusher Del Rey pour lui construire une crédibilité de challengeuse pour le titre féminin.

Serena Deeb d. Natalya Neidhart in a Submission Match for the CSOW Woman’s Championship

Toujours championne, Serena défend son titre contre la canadienne Natalya, une jeune talent au potentiel énorme et déjà citée par de nombreux magazines comme l’avenir du catch féminin aux Etats-Unis. Les deux catcheuses étant particulièrement techniciennes, elles décident de s’affronter dans un match à soumission, ici emporté par Serena malgré quelques légères tricheries…

KENTA d. UltraMantis Black

Jeune catcheur japonais faisant sensation dans l’archipel, KENTA rejoint la CSOW au printemps 2005. Mais étrangement, dès son arrivée, il est stalké par UltraMantis Black, un mystérieux catcheur au masque de mante et proferrant des discours mélangeant religion, marxisme et délires malsain. Après de nombreuses tensions entre les deux hommes, un match à Genesis était presque obligatoire.

UltraMantis Black, plus sexy tu peux pas
UltraMantis Black, plus sexy tu peux pas

Low Ki d. DB, AJ Styles, Chris Sabin, Caprice Coleman (c) & Austin Aries in a TLC Match for the CSOW High Flyers Championship

Caprice Coleman est un jeune high flyer assez prometteur qui signe dès ses débuts dans la fédération en juin 2005 une victoire pour le titre CSOW High Flyers contre le champion de l’époque, NOSAWA. Mais il n’est pas avantagé arrivé à CSOW: il doit défendre son titre contre cinq autres challengers, tous très doués et prometteurs. On y trouve ainsi DB, un alter-ego peu subtil de l’auteur de ce blog qui est un high flyers aux statistiques impressionnantes, AJ Styles, la méga star de la TNA et de la ROH prêté par les deux fédérations le temps d’un match mais aussi et surtout Low Ki.

Low Ki est à ce moment là une grande star de la CSOW, dont son CV est composé d’une quantité ahurissante de grands matchs. Incapable de gagner le CSOW-AWA World Championship contre CM Punk durant l’été, il arrive frustré et se sentant presque humilié de se trouver dans ce match pour ce « petit » titre. C’est le début de son heel turn et il gagne le match presque trop aisément pour que ça paraisse impressionnant. Il va alors commencer une gimmick de champion ingrat et arrogant qui durera jusqu’a son licenciement soudain quelques mois plus tard…

Samoa Joe d. Ultimo Dragon in a Steel Cage Match

Samoa Joe, Prince of Wrestling 2005, s’attaque à Ultimo Dragon dans un match en cage. Deux techniciens très doués, Samoa Joe l’emporte par pinfall, utilisant sa terrifiante force brute pour affaiblir son adversaire et l’empêcher de s’échapper de la cage.

Bryan Danielson d. Rey Mysterio Jr.

Tous deux récemment arrivés dans la fédérations, ils auront à coeur de montrer au public de la CSOW leurs capacités et leurs talents. Bryan Danielson était champion de la ROH avant de quitter la fédération pour la CSOW et Rey Mysterio était champion de la fédération 3PW avant sa fermeture mi 2003. Ces deux anciens champions offrent donc un combat aprê, remporté par soumission par Danielson.

Ca a du ressembler à ça le match (vaguement)
Ca a du ressembler à ça le match (vaguement)

Colt Cabana d. Mankind

A peine arrivé à la CSOW, Mick Foley voit son autorité être remise en questions par Colt Cabana. A force de moqueries et de brimades, Colt Cabana pousse Foley aux limites. Et, à la grande tristesse de Cabana, Foley n’a pas d’autre solution que de redevenir Mankind. Ce match est le dernier d’une longue série de combats qui a vu les deux hommes alterner les victoires. Mais c’est Cabana qui emporte ce dernier match. 

Kurt Angle d. CM Punk (c) in a Submission Match for the CSOW-AWA World Championship

CM Punk avait tout fait pour que Kurt Angle ne devienne pas son challenger. Truquage, intervention dans les matchs… Il savait dès l’arrivée du médaillé olympique que si il lui faisait face il ne pourrait pas faire le poids. Mais ce qu’il n’avait pas prévu c’est que Kurt Angle emporte le Chicago Rumble Match, une copie carbone du Royal Rumble organisé un mois avant Genesis. Angle devenant, de fait, le challenger n°1 au titre, Punk ne peut y échapper. Après un match de très haute vollée ou le chicagoan fait appel à ses forces, il est obligé de se soumettre à l’Ankle Lock et mettre fin à son règne d’un an…

 

Le mois qui suivit, Punk perdit son rematch contre Angle et une nouvelle année pouvait alors commencer… Avec en bonus l’introduction d’un nouveau titre midcard nommé le CSOW United States Championship, emporté par Claudio Castagnoli, qui se fait désormais nommer « C.C »…

Pourquoi l'appeller Castagnoli quand tu peux l'appeller CC, finalement ?
Pourquoi l’appeller Castagnoli quand tu peux l’appeller CC, finalement ?

Pendant ce temps à la fin 2005, les champions dans les principales fédérations US: 

WWE:  Christian (WWE Championship) ; Chris Jericho (World Heavyweight Championship) ; Road Warrior Hawk & Randy Orton (WWE Tag Team) ; Brian Kendrick (WWE Cruserweight Championship) ; Lita (WWE Woman’s Champion)

TNA: El Generico (NWA World Championship) ; Shawn Daivari & Aaron Stevens (NWA Tag Team Championship) ; Elix Skipper (TNA TV Championship) ; Kid Kash (TNA X-Division Championship)

ROH:  Amazing Red (ROH Championship) ; Dixie and Chad Collyer (ROH Tag Team)

CSOW:  Kurt Angle (CSOW-AWA World Championship) ; Low Ki (CSOW High Flyers Championship) ; C.C. (CSOW United States Championship) ; Evil High Flyers – Alex Shelley & Petey Williams -(CSOW Tag Team Championship) ; Natalya Neidhart (CSOW Woman’s Championship)

Main-event de Wrestlemania XXI:  Brock Lesnar d. Christian for the WWE Championship

 

2006

Le début de l’année est marquée par la seconde édition du Prince of Wrestling, qui voit comme finale Caprice Coleman faire face à Bryan Danielson. C’est Coleman qui l’emporte, le faisant accéder doucement mais sûrement au statut de main-eventer… Le mois qui suivra sa victoire, il remportera avec Chris Sabin les titres Tag Team et établiera une nouvelle tag team nommée LTF pour Learn to Fly. Une tag-team extrêmement efficace, surtout grâce à la chimie entre ses deux membres.

M'sieurs dames, Caprice Coleman
M’sieurs dames, Caprice Coleman

Mais c’est surtout ce qui se passe après l’événement qui est important: Low Ki sera licencié quelques jours après pour une mauvaise farce sur un de ses camarades.

Kurt Angle passera la majeure partie de l’année à combattre contre Samoa Joe et Bryan Danielson. L’été 2006 sera intéressant pour la CSOW puisque ce sera le retour du PPV Starrcade. Ancien nom glorieux de la WCW, la CSOW a pu racheter les droits et établir son propre « Starrcade » à la fin du mois de juillet. L’événement sera marquée par un match en Elimination Chamber. Mais Kurt Angle perdra son titre en août face à Samoa Joe.

Une année plutôt calme – pas de gros recrutements ni de révolution dans la manière de procéder pour la société. Et Genesis 3 arrive…

 

Novembre 2006 – Genesis 3

La carte de l’événement, hop:

Caprice Coleman d. Colt Cabana

Une année assez peu riche en événements pour Colt Cabana. Celui-ci a eu une longue feud avec Rey Mysterio tout au long de l’année et a pas manqué de livrer en matchs de qualité mais il n’a toujours pas pu avoir accès à un match pour le titre mondial. Caprice Coleman est un peu dans le même état de frustration: sa victoire au Prince of Wrestling a été certes suivie d’une victoire tag team et d’une participation à l’Elimination Chamber de Starrcade mais il ne se sent pas encore assez pris au sérieux. Un match dont rempli d’enjeux pour les deux combattants, que Coleman emporte.

 

Fatal 4-Way for the CSOW Tag Team Championship: Blitzkrieg & Tony Mamaluke (c) d. Evil High Fliers, Future Vision and Pac & Chris Sabin

C’est un mois avant Genesis que la team de Blitzkrieg & Mamaluke ont récupérés les titres qu’ils n’avaient pas eus depuis une bonne année autour de leur bassin. Face à eux des équipes assez dangereuses: les Evil High Fliers, toujours aussi fourbes sur le ring. La team Future Vision est en fait les champions tag team de la CHIKARA, invitée pour Genesis à challenger les titres tag team de la CSOW et Chris Sabin & Pac montent une équipe de fortune.

Un match très disputé, donc, mais emporté par les champions qui gardent leurs titres.

 

L'occasion parfaite de caser une photo de Blitzkrieg. Eh oui il est masqué, surprise !
L’occasion parfaite de caser une photo de Blitzkrieg. Eh oui il est masqué, surprise !

5-Way Match for the CSOW Women’s Championship: Cheerleader Melissa (c) d. Michelle McCool, Mickie Knuckles, Serena Deeb and Natalya Neidhart

Un match entre les combattantes les plus douées de la fédération, auquel s’adjoint Mickie Knuckles, une jeune débutante extrêmement douée. Elle manquera de peu la victoire, mais ça sera Cheerleader Melissa qui gardera le titre.

Barnaby Hamill & Tommaso Ciampa (2Serious) d. Psycho Sid & Mr.Perfect

Team composée de deux très anciens champions du monde proche de la retaite, Psycho Sid & Mr.Perfect font face à deux jeunots issus de la fédération de développement que la CSOW a fondée fin 2005. Barnaby Hamill est un heel assez désinvolte, qui a pour gimmick celle d’un avocat un peu languedepute tandis que Ciampa est un muet très sérieux qui hésite pas à faire parler les coups grâce à sa technique impitoyable. Les jeunes l’emportent contre les vieux, yep, normal.

Team CSOW (Alvaro Gonzalez, C.C., Michael Butts et les Briscoe Brothers) d. UltraMantis Church (UltraMantis Black, MisterZero, Moxley, Delirious and Seth Rollins)

L’année a donc été marquée par l’arrivée de très nombreux jeunes talents issus de la fédération de développement. Parmi eux, Alvaro Gonzalez, Michael Butts, Seth Rollins et Moxley sont de loin les plus prometteurs. Ils se retrouvent donc dans ce match 5 contre 5 à élimination qui les oppose à l’Eglise d’UltraMantis Black. L’homme à masque de mante n’a pas perdu son année, lui, et l’a passé à se composer un gang de sombres followers particulièrement brutaux qui ont terrifiés la CSOW pendant six bon mois.

Vaincus lors de ce match, l’église disparait presque aussitôt après…

Comme c'est le seul moment pour que je puisse caser un gif de Moxley, je le met ici. Et oui c'est Dean Ambrose <3
Comme c’est le seul moment pour que je puisse caser un gif de Moxley, je le met ici. Et oui c’est Dean Ambrose <3

 

Drew McIntyre d. Kaz Hayashi, TAKA Michinoku et KENTA in a Ladder Match to become n°1 contender for the CSOW-AWA World Championship.

Un match à échelle entre quatre talents de la CSOW avec un prix inédit: la possibilité d’affronter le champion mondial ! La motivation est donc à son comble et les quatre hommes proposent un match extraordinaire, remporté fort étrangement par le seul non-japonais du quatuor, c’est à dire l’écossais McIntyre, fraîchement racheté à la TNA durant l’été.

Mick Foley d. False Catcus Jack and False Mankind in a Monsters’Ball match

Le Monsters’s Ball match, un match ou les combattants sont enfermés dans une salle pendant 24h, sans rien à boire ni manger, c’est subtil et hardcore comme il faut. Pour l’occasion Mick Foley affronte deux catcheurs qui se font passer pour Mankind et Cactus Jack et l’emporte car il est, après tout, l’original.

 

Austin Aries and Lance Cade d. Cloudy & The Idol

Un court match entre deux stars appréciées de la CSOW et deux débutants.

Austin Aries apprécie peu la brièveté de la description
Austin Aries apprécie peu la brièveté de la description

CSOW High Flyers Championship: DB (c) d. Ultimo Dragon & Billy Kim in a TLC Match

Second match à échelle de la soirée, DB conserve son titre face à Billy Kim et Ultimo Dragon dans un match très apprécié. DB cimente ainsi son statut de meilleur High Flyer de la fédération et conserve son élan victorieux.

Matt Sydal d. Bryan Danielson

Matt Sydal (que vous connaissez ptet sous le nom d’Evan Bourne) est une recrue fraîchement piquée à la TNA tout comme McIntyre bien déterminée à se faire un nom dans la CSOW après s’être confrontée à la politique de la TNA. Dans ce qui est son premier match avec la compagnie, il bat donc Bryan Danielson.

Kurt Angle d. Rey Mysterio Jr.

L’année 2006 aura été importante pour Kurt Angle puisque cela aura été l’occasion pour lui de marquer un progressif heel turn et de perdre le titre mondial face à Samoa Joe. Bien déterminé à passer sa frustration sur quelqu’un, c’est face à Mysterio qu’il va défouler sa rage. Cela donne un match d’une qualité exceptionnel (96/100) qui subjuguera tout le monde. Kurt Angle gagnera en trichant de manière évidente, ce qui permet à la rivalité entre les deux hommes de rester encore active quelques temps…

CSOW-AWA World Championship: CM Punk d. Samoa Joe (c) in a Submission Match

Perdre le titre dans un submission match face à Kurt Angle a beaucoup marqué CM Punk qui a passé tout le début de l’année 2006 a construire un face turn bienvenu. Samoa Joe, lui, revient d’une très riche année 2006 remplie d’excellents matchs et de son accession méritée au titre mondial. Le gigantesque samoan est donc bien déterminé à garder son titre. CM Punk emporte le désormais traditionnel Chicago Rumble Match pour devenir n°1 contender et fait donc face à Samoa Joe. Et l’emporte, devenant ainsi un double champion…

TEW20
Toujours plus de CM Punk !

 

Après Genesis 3 et ses critiques dithyrambiques, le temps est à la fête. La CSOW est sur un élan remarquable: grâce au développement des jeunes talents, la fédération commence à être surchargée de jeunes talents, les matchs sont bons, les contrats de télétransmission sont nombreux et la société peut même rêver dépasser une WWE un peu moribonde…

 

Pendant ce temps à la fin 2006, les champions dans les principales fédérations US: 

WWE:  The Undertaker (WWE Championship) ; Ric Flair (World Heavyweight Championship) ; Chris Benoit & Eddie Guerrero (WWE Tag Team) ; Road Warrior Hawk (WWE Intercontinental Championship) ; Curry Man / Christopher Daniels (WWE Cruserweight Championship) ; Trish Stratus (WWE Woman’s Champion)

TNA: Super Crazy (NWA World Championship) ; Psycho Ward (Zach Gowen & Adam Pearce) (NWA Tag Team Championship) ; Icarus (TNA TV Championship) ; Psicosis (TNA X-Division Championship)

ROH:  Rob Conway (ROH Championship) ; Jack Evans & Jigsaw (ROH Tag Team)

CSOW:  CM Punk (CSOW-AWA World Championship) ; DB (CSOW High Flyers Championship) ; UltraMantis Black (CSOW United States Championship) ; Blitzkrieg & Tony Mamaluke (CSOW Tag Team Championship) ; Mickie Knuckles (CSOW Woman’s Championship)

Main-event de Wrestlemania XXI:  Christian d. Brock Lesnar for the WWE Championship

 

2007, deux émissions

La CSOW passant au stade de grande fédération nationale la possibilité de faire une deuxième émission se propose et elle est saisie. A partir de mars 2007, il y’a désormais deux shows: Pipebomb d’un coté et Saturday Night Fly de l’autre. Avec ça on retrouve un brand split puisque les catcheurs exclusifs à SNF ne pourront aller à Pipebomb, et vice-versa. SNF privilégiant les voltigeurs et la division féminine, le partage se fait assez naturellement entre les deux shows.

Le CSOW High Flyers Championship devient au passage un titre mondial servant de main-event pour le show, tandis que le CSOW-AWA World Championship est renommé CSOW World Championship et reste exclusif à Pipebomb. Le titre Tag peut se balader entre les deux émissions et un titre midcard est crée pour SNF. En l’occurence c’est le CSOW Canadian Junior Championship qui récupère l’héritage du 3PW Canadian Championship. Le titre sera très vite renommé en CSOW Global Championship mais c’est Kofi Kingston qui aura le privilège d’en être le premier champion.

L’année commence, assez naturellement, par le Prince of Wrestling III qui verra Drew McIntyre l’emporte en finale face à Ultimo Dragon.

Drew McIntyre ;^;
Drew McIntyre ;^;

La fédération devenant assez grosse pour se permettre des folies, quelques achats importants sont faits en début d’année: Chris Benoit est « volé » à la WWE via d’habiles négociations. Il est suivi peu après de l’arrivée d’Eddie Guerrero puis quelques mois plus tard de Chavo Guerrero et Lance Storm. Pour SNF arrive quelques légendes comme Jushin Liger ou Super Dragon. 

Benoit et Eddie Guerrero. Dans ma partie les deux restent vivants en 2008 donc euh c'est bien. Je veux dire y'a pas d'overdose ni de meurtre-suicide donc ça... euh... va ;_;
Benoit et Eddie Guerrero. Dans ma partie les deux restent vivants en 2008 donc euh c’est bien. Je veux dire y’a pas d’overdose ni de meurtre-suicide donc ça… euh… va ;_;

L’automne 2007 sera l’occasion de voir un petit plot twist arriver: l’Undertaker va quitter la WWE pour fonder sa propre fédérations, la BattleArts. Il sera suivi dans son action par John Cena et Kane. La BA se posera d’amblée comme un projet solide, doté d’un capital solide et de vraies ambitions avec des champions qui défendent leurs titres chaque semaine dans un système de PPV hebdomadaire. Le tout avec un ton très sérieux qui laisse peu de place à la légerté. Brock Lesnar quitte également la WWE mais sans trop de rapport.

Du coup, ok, Genesis 4 arrive.

Novembre 2007 – Genesis 4

CSOW Tag Team Championship: Learn to Fly d. The Briscoe Brothers (c) & Special K (Kaz Hayashi et Kofi Kingston) in a TLC Match

On débute d’amblée avec un match animé et riche en événements pour le CSOW Tag Team Championship. Chris Sabin et Caprice Coleman ont passés 2007 à ‘alterner entre réussite de succès en solo et recherche de succès en tag team. Parallèlement, les Briscoe Brothers – présents dans la CSOW depuis le premier jour – ont enfin trouvés le bonheur de toucher l’or. Quant à Special K, c’est une tag team internationale japo-ghannéenne entre deux partenaires extrêmement doués et à l’alchimie évidente. Donnez donc à ces trois équipes ultra talentueuses un match à tables et échelles et vous récuperez de l’or. Et au passage, LTF devient 2 fois champion.

 

CSOW United States Championship: Barnaby Hamill (c) d. Michael Butts & Tommaso Ciampa

En tant que tag team, 2Serious n’a pas vraiment su capitaliser sur sa victoire de Genesis 3 et, tout comme Learn To Fly, a passé plus de temps à chercher les succès en solo plutôt que de capitaliser sur leur expérience tag team. En septembre, Barnaby Hamill parvient à vaincre Michael Butts pour le championnat US. Michael Butts est donc un de ces talents prometteurs de la CSOW qui en plus possède la chance d’être un des protégés de Kurt Angle, duquel il apprend beaucoup. Il faut dire que, comme Angle, Butts possède la chance d’être très doué techniquement et de posséder un physique olympique. Jouant sur la fibre patriotique, il est un champion face très apprécié. Quant à Ciampa, il reste toujours le muet efficace qui a fait sa force et, pour la première fois, s’oppose ouvertement à Hamill.

Hamill remporte le match et serre la main de Ciampa à la fin, confirmant que l’amitié entre les deux hommes ne s’arrête pas là.

Tobias Heikkinen d. Chris Jones

Heikkinen est un finlandais fraîchement arrivé à la CSOW. Très jeune, il est tellement doué qu’il n’a même pas eu à passer par la case « développement » et on lui prédit des très grandes choses. High Flyer extrêmement doué, son match contre Chris Jones est un simple squash match de 3mn ou il parvient malgré tout à exhiber ses talents de haute voltige…

 

Comme il existe pas en vrai, voici TOBIAS HEIKKINEN. Matez ses stats de ouf.
Comme il existe pas en vrai, voici TOBIAS HEIKKINEN. Matez ses stats de ouf.

CSOW Woman’s Championship: Molly Holly d. Natalya (c)

Mise de coté par la WWE, Molly Holly a vite été signée par la CSOW qui est bien mieux consciente que son adversaire du potentiel de la catcheuse. Et pourquoi ne pas exhiber ce potentiel en la faisant battre Natalya à Genesis ? Et bien voilà, hop, c’est parti.

 

Nevada Race d. Necro Butcher, Cash Clown et The Messiah in a Barbed Wire Match

Pourquoi ne pas faire le match hardcore ultime ? La CSOW a donc invité le Necro Butcher et The Messiah, deux légendes du catch hardcore, pour faire face à Nevada Race et au Cash Clown, deux catcheurs hardcores extrêmement doués de la fédération. Nevada Race est un ancien jeune de la TNA mis de coté et récupéré par la CSOW. Agé de 22 ans, il joue sur une gimmick de sociopathe bizarroïde qui n’hésite pas à se faire mal si nécessaire. A coté de lui, le Cash Clown (Chris Cage déguisé) qui est, well, un catcheur en tenue de clown. A la base censée être une gimmick de jobber, le sauce a étrangement pris chez tous les fans de la CSOW et il est devenu beaucoup plus populaire que prévu, d’où sa présence à Genesis.

 

PIPEBOMB vs SNF match 1: Mick Foley (SNF) d. Shane McMahon (Pipebomb) in a Parking Lot Brawl

Une des grandes storylines qui mène à Genesis 4 est le combat entre Foley, chef de SNF, et Shane McMahon, chaf de Pipebomb, pour savoir quelle fédération est la meilleure. Trois matchs sont donc organisés, la brand qui en gagne le plus sera ensuite déclarée gagnante. Le premier match voit donc  les deux chefs se mettre dessus dans un cours match de 7mn qui ne manque pas de moments dangereux et de sacrifices inattendus. Shane McMahon est bien déterminé à se montrer aussi prompt que son père à sacrifier son corps pour sa fédération…

Mick Foley l’emporte donc, l’expérience parlant et offrant ainsi la victoire à SNF.

SHANE MC MAHON POINTE UN DOIGT ACCUSATEUR
SHANE MC MAHON POINTE UN DOIGT ACCUSATEUR

PIPEBOMB vs SNF match 2: TEAM PIPEBOMB (Samoa Joe, CC, Jo Barry, Tony Mamaluke et Billy Kim) d. TEAM SNF (Austin Aries, UltraMantis Black, Spud, Super Dragon and Salvatore Rinauro)

Le match suivant est un 5 vs 5 opposant les deux shows.

Le chef d’équipe Pipebomb est donc Samoa Joe qui a opéré en 2007 un face turn assez inattendu mais tout à fait efficace. Tenu éloigné du titre mondial à cause de l’afflux de nouvelles stars, il compte bien montrer ici à Shane McMahon son importance. Quant à la team SNF, elle est dirigée par Austin Aries, devenue une des principales stars heels de SNF avec les Guerreros. Il est une de ces stars à avoir pleinement bénéficié du brand split puisqu’il pataugeait un peu par le passé, trouvant difficilement sa place dans le roster surchargé.

Malgré tout cela, c’est Pipebomb qui l’emporte, grâce à une fantastique performance de Samoa Joe et de CC.

PIPEBOMB vs SNF match 3: Chavo Guerrero Jr. (SNF) d. Chris Benoit (Pipebomb)

Dernier match des trois, il oppose deux stars mis de coté dans leurs titres mondiaux respectifs. Chris Benoit, malgré son talent technique, n’a pas su réussir à capitaliser les nombreuses opportunités qui se sont offertes à lui. Quant à Chavo il est dans l’ombre de son oncle Eddie, ce qui l’empêche de progresser…

Les deux hommes font un combat plus qu’honnête, remporté par le Guerrero.

CSOW Global Championship: Blitzkrieg (c) d. Pac

Avec le brand split a aussi eu lieu la fin de la tag team de Blitzkrieg et de Tony Mamaluke, Blitzkrieg partant à SNF tandis que Mamaluke reste à Pipebomb. Blitzkrieg a alors commencé à trouver le succès solo, et capture durant l’autome le CSOW Global Championship, le prenant des mains de Pac.

Pac est un jeune prodige anglais (aussi connu sous le nom d’Adrian Neville au sein de la NXT) qui est dans la CSOW depuis maintenant presque d’un an et demi, et qui après une année de jobbing trouve enfin sa place et sa légitimité. Il obtiendra le CSOW Global Championship durant l’été pour le perdre dès sa première défense face à Blitzkrieg. Ce rematch est donc important pour lui mais, hélas, malgré ses efforts il ne parviendra pas à battre Blitzkrieg…

Pac / Neville. Et non si il est aussi ouffisime dans les airs c'est pas à cause de l'aérodynamisme de ses oreilles, bande de malins.
Pac / Neville. Et non si il est aussi ouffisime dans les airs c’est pas à cause de l’aérodynamisme de ses oreilles, bande de malins.

Rey Mysterio Jr. d. Eddie Guerrero

Une rivalité qui s’inscrit d’elle-même. Deux anciens de la division cruserweight de la WCW, Eddie en veut beaucoup à Rey Mysterio de ne pas l’avoir suivi au sein de la WWE au début des années 2000 et met sur son dos la non réussite qu’il a eu de 2000 à 2007 au sein de la WWE. Après un harcélement constant, les deux hommes s’affrontent enfin lors de Genesis et Mysterio l’emporte, clouant le bec à Guerrero.

Randy Savage d. Drew McIntyre

Sorti du hiatus pour retourner sur le ring, Randy Savage débarque à la CSOW en octobre 2007 et trouve sur son chemin Drew McIntyre, le prince of wrestling, bien déterminé à se faire une légende au petit déjeuner. Randy Savage emportera le match, avec un public nostalgique et heureux de le revoir. Hélas, une blessure le touchera après le match et il devra aussitôt repartir en retraite…

CSOW High Flyers Championship: DB d. Ultimo Dragon (c) in a House of Fun match

Ultimo Dragon a longtemps passé sa carrière au sein de la CSOW à être challenger mais n’a jamais réussi à gagner le moindre titre. En juillet il décide de déclarer son départ en retraite mais est interrompu par un DB arrogant et bien déterminé à l’humilier avant de partir. Cette « humiliation » ? Un ladder match pour le titre, qu’il dit « gagner les yeux fermés. » Sauf que, surpris, DB perd le titre et Ultimo Dragon met fin à un règne d’un an et demi en tant que High Flyers Champion.

DB perd alors le rematch et perd le droit de redevenir challenger tant que Ultimo Dragon sera champion. Son salut ? Le Chicago Rumble Match… qu’il gagne. Devenant ainsi de jure n°1 contender il choisit bien évidemment de prendre sa revenge sur Ultimo Dragon… Et va l’emporter dans le House of Fun, un match très particulier puisque le ring est entouré d’objets comme des trampolines, des armes et plein de choses assez amusantes pour les high flyers.

Ultimo Dragon dans les années 90, à l'époque ou il avait besoin de gens pour porter TOUTES LES CEINTURES QU'IL A GAGNÉ
Ultimo Dragon (ici masqué) dans les années 90, à l’époque ou il avait besoin de gens pour porter TOUTES LES CEINTURES QU’IL A GAGNÉ

Matt Sydal d. Seth Rollins

Doucement mais sûrement Seth Rollins a fait son trou au sein de la CSOW. Drafté chez Pipebomb au début, il a la chance de pouvoir profiter de Genesis pour affronter Matt Sydal. Grand match de high fly entre ces deux hommes remporté logiquement par Matt Sydal.

CM Punk d. Colt Cabana

C’est connu de tous: dans la vraie vie, CM Punk et Colt Cabana sont les meilleurs amis du monde. Mais si les deux garçons ont souvent évités de se battre directement, préférant faire du tag team ensemble, la confrontation est devenue inévitable quand, durant le Chicago Rumble Match, CM Punk élimine Colt Cabana, occasionnant la rage de son ami et la fin du traité de non agression qui les liait.

S’ensuit donc un match sanglant entre les deux natifs de Chicago, remporté de justesse par CM Punk…

 

CSOW World Championship: Alvaro Gonzalez d. Kurt Angle (c) in a Last Man Standing Match

Si il y’a bien un catcheur qui a grimpé les échelons à la vitesse de la lumière en 2007 c’est Alvaro Gonzalez. Ancien taulard à peine agé de 24 ans, le mexicain est passé par la fédération de développement de la CSOW avant de rejoindre la fédération officiellement à la mi-2006. Après une longue feud avec UltraMantis Black, le mexicain possédant un style mi-technique mi-luchadore a commencé une longue série de victoires qui le font arriver à Genesis avec prêt d’une trentaine de victoires d’affilée.

Face à lui Kurt Angle, toujours heel, et redevenu champion en août après avoir battu CM Punk dans un Two Out Of A Three Falls Match. Le public de la CSOW commence d’ailleurs à être lassé de ce monopole Punk/Angle autour du titre et commence à exiger du neuf, et voir en Gonzalez quelqu’un à soutenir absolument. Pour la peine, le match est transformé en un Last Man Standing Match et les deux hommes sont prévenus: ils vont devoir tout donner pour gagner.

Et la belle histoire arrive quand Alvaro Gonzalez parvient à battre Kurt Angle et à mettre la main sur le titre faisant de lui le plus jeune champion de l’histoire de la fédération mais aussi le premier champion made in CSOW !

 

Et hop, les stats de Gonzalez. Auto-généré par l'ordi et pourtant si bon <3.
Et voilà Gonzalez. Auto-généré par l’ordi et pourtant si bon <3.

Le bonheur ne sera pas très long pour Gonzalez puisqu’en décembre une grosse annonce tombe dans le milieu du catch: l’annonce de la signature de Brock Lesnar au sein de la CSOW…

 

Pendant ce temps à la fin 2007, les champions dans les principales fédérations US: 

WWE:  Chris Jericho (WWE Undisputed Championship) ; Evolution – Randy Orton & Batista (WWE Tag Team) ; Goldust (WWE Intercontinental Championship) ; Grandmaster Sexay (WWE Cruserweight Championship) ; Nidia (WWE Woman’s Champion)

TNA: Super Crazy (NWA World Championship) ; Psycho Ward (NWA Tag Team Championship) ; Amazing Red (TNA TV Championship) ; Trent Acid (TNA X-Division Championship)

BattleArts: The Undertaker (BA World Heavyweight) ; Simon Diamond (BA Bronze Title) ; Orlando Jordan & Petey Williams (BA Tag Team) ; Michelle McCool (BA Woman’s Championship)

ROH:  Rob Conway (ROH Championship) ; Jack Evans & Jigsaw (ROH Tag Team)

CSOW:  Alvaro Gonzalez (CSOW-AWA World Championship) ; Rey Mysterio Jr (CSOW High Flyers Championship) ; Barnaby Hamill (CSOW United States Championship) ; Blitzkrieg (CSOW Global Championship) ; Learn to Fly (Caprice Coleman & Chris Sabin) (CSOW Tag Team Championship) ; Molly Holly (CSOW Woman’s Championship)

Main-event Wrestlemania XXIII: Rob Van Dam & Kane d. The Dudley Boys

2008

La première semaine de janvier voit l’organisation du premier Draft inter-show avec des échanges intéressants comme Eddie Guerrero qui quitte SNF pour Pipebomb et Bryan Danielson qui fait le chemin inverse. Brock Lesnar est tellement craint qu’un match est organisé entre les deux fédérations ou le perdant « récupère » Lesnar. C’est Pipebomb qui gagne ce droit.

Alvaro Gonzalez reste un champion combattif durant toute le premier quart de l’année mais perd, évidemment, son titre en mars contre Brock Lesnar. Pendant ce temps, le Prince of Wrestling IV voit comme gagnant Tony Mamaluke dans une finale qui l’opposait à Austin Aries.

Depuis le temps qu'on en parle, voici enfin une photo de Mamaluke
Depuis le temps qu’on en parle, voici enfin une photo de Mamaluke

L’ajout de Brock Lesnar au roster n’est hélas pas un si grand bonus que ça: les performances in ring du géant sont décevantes et l’ambiance qu’il laisse traîner backstage est assez détestable. Quelque part, Shane McMahon est heureux de ne l’avoir signé que pour un an et il n’est pas dur de lui prédire un avenir court dans la fédération…

Voilà pour l’histoire de la CSOW. Actuellement dans ma partie j’en suis à septembre, CM Punk vient de remporter le titre contre Lesnar dans un extraordinaire Texas Death Match et je prépare doucement et sûrement le Genesis 5 qui arrive.

La carte prévue ? Well, difficile encore de dire à trois mois du show, mais il est pas exclu que Kurt Angle vs Brock Lesnar soit du main-event. Avec à la clé du match le départ de Lesnar qui vient déjà de se prendre une petite suspension d’un mois avec pour raison « comportement de merde en backstage. » Je vais être content quand il sera parti, tiens.

A noter que dans mon Lesnar Vs Angle, y'aura pas de sweatshirts moche.
A noter que dans mon Lesnar Vs Angle, y’aura pas de sweatshirts moche.

Pendant ce temps le push de certains noms continue. L’arrivée en février de Christopher Daniels dans le roster voit la création d’une tag team Daniels / UltraMantis Black qui porte le nom de New Order et qui prédit à la CSOW une « sadique révolution. » Elle prend dès mars les titres Tag Team et les conserve sans faiblir depuis ce temps là, avec une invincibilité qui fait peur.  L’objectif à long terme ? Imposer UltraMantis Black comme top heel de la SNF, qui peine à trouver un vrai bon top heel depuis le départ d’Eddie Guerrero, laissant Rey Mysterio affronter des challengers tout aussi peu marquants les uns que les autres.

On retrouve dans les tag teams le retour de Mr.Perfect qui fonde une tag team avec son fils, Curtis Axel, ici renommé Perfect Jr. Une tag team intergénérationnelle extrêmement efficace – le fils compense le physique affaibili du père qui lui même compense l’inexpérience du fils.

Là le truc qui fait débat dans le milieu du catch est la fin de contrat prochaine de Chris Jericho au sein de la WWE. Inutile de dire qu si il y’a bien un nom que la CSOW veut à tout prix c’est Jericho et que les négociations sont dures, les deux sociétés n’hésitant pas à faire péter les milliers de dollars pour conserver/acquérir le canadien. Qui gagnera ? Je n’ose appuyer sur la touche « continuer. »

Bref, l’histoire continue ET JE VAIS ENCORE Y PERDRE DES HEURES ENTIERES.

 

TA GUEULE CENA.
TA GUEULE CENA.

 

EH EH LET’S GO POUR UNE MAJ DE L’ARTICLE.

Donc à partir de ce point vous êtes à la V2, écrite trois mois après l’article. Pendant ce temps, deux années se sont écoulées dans le jeu, ce qui permet efficacement de continuer l’aventure et d’avoir ENCORE PLEIN DE CHOSES A RACONTER. Alors, bon, déjà, bravo à la CSOW qui a réussi début septembre à acquérir Chris Jericho qui était alors le WWE Champion. Une victoire qui a son prix – un contrat très très juteux pour le canadien. Celui-ci fera son début in ring pendant le Road to Genesis pour remporter le Royal Rumble local et ainsi directement se qualifier pour un match pour le titre mondial…

Novembre 2008 – Genesis 5

Pac (c) defeated Kofi Kingston, Kaz Hayashi, Matt Sydal, Tobias Heikkinen and Spud in a TLC Match for the CSOW Global Championship

Tout jeune champion global de la CSOW, Pac doit faire face à tous les high flyers les plus doués de la fédération pour protéger son titre. Ce qu’il parvient à faire dans un match de haute volée qui envoie du lourd pour l’événement…

Natalya Neidhart (c) won a battle royale to retain the CSOW Woman’s Championship

Une battle royale entre les dix catcheuses de la CSOW pour le titre féminin. Natalya l’emporte en envoyant voler Michelle McCool en dernier.

Team CSOW (CC, Bernard le Din, Paul London, Moxley et William Regal) defeated Thunderstorm (Buck White, Jay Brook, Jake Swagger, Brandon Gilbert and Daniel Puder)

Arrivés dans le courant de l’été la « Thunderstorm » est une équipe de cinq combattants issus de la fédération de développement de la CSOW, l’AMOC. Particularité principale de ces cinq garçons ? Ce sont des combattants spécialisés dans un style proche du style MMA. Buck White, alors jeune champion US, est même un vétéran de la MMA qui a décidé de prendre sa retraite et de se rapprocher du monde du catch pour se reconvertir. Après avoir menacé et maltraité l’ensemble du roster de la CSOW, ceux-ci décident de créer une équipe afin de trouver vengeance. Dirigée par Claudio Castagnoli, ils parviennent à battre Thunderstorm une bonne fosi pour toutes. A noter dans leur équipe la présence d’une nouvelle recrue de la CSOW: le véteran William Regal…

Los Guerreros defeated LTF to retain the CSOW Tag Team Championship

Chavo Guerrero a rejoint son oncle Eddie dans le roster de la CSOW ce qui a été évidemment la source de la re-création d’une des tag teams les plus mythiques de l’histoire du catch. Ayant remporté le titre tag team face à New Order en septembre, ils doivent le défendre face à LTF, la tag team de Caprice Coleman et Chris Sabin en quête de leur troisième règne. Mais après un match de qualité, Eddie et Chavo prédominent.

Alvaro Gonzalez defeated The Undertaker in a Casket Match

Suite à un accord de travail entre la CSOW et la fédération BattleArts de l’Undertaker, ce dernier est apparu lors d’un épisode de Pipebomb afin de provoquer Alvaro Gonzalez, la jeune pousse prometteuse de la CSOW qui n’a jamais eu de nouvelles opportunités pour le titre depuis sa défaite face à Brock Lesnar. Dans un « CSOW vs BA » match, les deux se font face dans un match à cercueil, spécialité de l’Undertaker. Victoire d’Alvaro Gonzalez. En échange, Alvaro sera perdant d’un rematch lors du ppv suivant de la BA, donc tout va bien dans le monde du business !

 

CSOW World Championship N°1 CONTENDER MATCH
Samoa Joe defeated Colt Cabana, Drew McIntyre et Chris Benoit

Un match pour déterminer un nouveau n°1 contender pour le titre mondial entre quatre techniciens talentueux. Samoa Joe emporte le match.

PIPEBOMB vs SNF match
Seth Rollins defeated Ron Killings

Pas grand chose à dire sur ce match qui fut assez court et permis à Seth Rollins de briller devant son public.

DB defeated Tony Mamaluke et Blitzkrieg

Match d’exhibition entre trois talents de Saturday Night Fly , dont Tony Mamaluke et Blitzkrieg qui, maintenant séparés, maintiennent une rivalité animée.

HAIR VS HAIR MATCH
Bryan Danielson defeated Austin Aries

Rivalité également animée entre Bryan Danielson et Austin Aries, deux des principales stars de SNF. Lors de son arrivée dans le show, Bryan Danielson fut complimenté par tous et toutes pour son talent, ses capacités techniques et sa popularité. Ce qui ne fut pas au goût d’Austin Aries, animé par sa jalousie et son orgueil. Les deux hommes commencèrent alors une feud ou rien ne fut permis jusqu’a ce match à Genesis ou chacun des deux misèrent leurs cheveux dans une tradition assez proche de la Lucha Libre.

Bryan Danielson remportit le match et le droit de tondre son adversaire. Yay.

2serious defeated Perfect Family

Tommaso Ciampa et Barnaby Hamill font à nouveau face à Mr Perfect, cette fois-ci accompagné de son fils, Curt Hennig Jr, aussi nommé Perfect Jr. Mais à nouveau il connaîtra la défaite de la main des deux individus.

LOSER LEAVES CSOW MATCH
Kurt Angle defeated Brock Lesnar

Les deux plus grand athlètes de la CSOW, deux hommes ayant fait leur gloire dans la lutte amateur avant de devenir catcheur. Lesnar ayant perdu son titre face à CM Punk durant l’été, il cherche un moyen de passer sa colère et trouve Kurt Angle sur son chemin… Très vite une constation: il n’y a pas la place pour deux d’entre eux dans cette fédération. Mais après un match disputé, c’est Brock Lesnar qui doit s’en aller…

CSOW High Flyers Championship
UltraMantis Black defeated Rey Mysterio Jr (c)

Accompagné par Christopher Daniels, son comparse du New Order, UltraMantis Black fait face à Rey Mysterio pour le titre principal de SNF. Après un jeu macabre à base de provocations, d’intimidations et de jeu malsains auquel est capable UltraMantis Black, il parvient à remporter le titre en s’échappant de la cage non sans avoir considérablement triché…

CSOW World Championship
CM Punk (c) defeated Chris Jericho

CSOW vs WWE… Voilà comment a été labellisé le match. L’ex-champion de la WWE, qui se croyait arriver en terrain conquis et qui a tout de suite visé le titre mondial, le seul, dit-il, « qui mérite son attention. » Face à lui, CM Punk, le coeur de la CSOW, la figure immortelle de la fédération. Le premier champion, sa première star, le natif de Chicago aimé de tous. Un match aux proportions inégalées, qui va durer prêt de 50 minutes, mais qui verra à la fin CM Punk l’emporter…

 

Et voilà pour l’année 2008. La CSOW continue de se développer à vue d’oeil et commence sérieusement à se rapprocher de la WWE pour le titre de première fédération mondiale. Mais c’est alors que 2009 va arriver et, avec elle, une année qui va commencer une nouvelle ére pour la fédération.

Surtout qu’en face la concurrence s’organise: la WWE fait fin 2008 des recrutements importants en nouveaux talents et, surtout, une annonce fracassante: Stone Cold Steve Austin s’est remis de ses blessures qu’on prévoyait pourtant définitives et est de retour sur le ring !

Dernier PPV de 2008, CM Punk perd le titre face à Samoa Joe qui s’est trouvé un nouvel allié, assez inattendu: Shane McMahon, le président de la CSOW !

Pendant ce temps, fin 2008 les champions dans les principales fédérations US: 

WWE:  Stone Cold Steve Austin (WWE Undisputed Championship) ; Low Ki and Mark Henry(WWE Tag Team) ; Randy Orton (WWE Intercontinental Championship) ; Low Ki (WWE Cruserweight Championship) ; Maria Gonzalez (WWE Woman’s Champion)

TNA: Eddie Colon (NWA World Championship) ; Alex Koslov & Sheamus (NWA Tag Team Championship) ; Elix Skipper (TNA TV Championship) ; Amazing Red (TNA X-Division Championship) ; Rebecca Knox (TNA Knockouts)

BattleArts: Kane (BA World Heavyweight) ; Alex Shelley (BA Bronze Title) ; Burel Lachance & Simon Diamond (BA Tag Team) ; Jacqueline (BA Woman’s Championship)

ROH:  Doug Basham (ROH Championship) ; EC Negro & KC Blade (ROH Tag Team)

CSOW:  Samoa Joe (CSOW-AWA World Championship) ; UltraMantis Black (CSOW High Flyers Championship) ; C.C. (CSOW United States Championship) ; Pac (CSOW Global Championship) ; Los Guerreros (CSOW Tag Team Championship) ; Natalya (CSOW Woman’s Championship)

Main-event Wrestlemania XXIV: Goldberg & Christian d. Rikishi & Chris Jericho

 

Bonus inutiles

Cette section a été mise à jour pour la dernière fois le 24 Août 2015

LA LISTE DES CHAMPIONS DE LA CSOW !

CSOW-AWA Championship:

  • CM Punk (Novembre 2004 / Novembre 2005)
  • Kurt Angle (Novembre 2005 / Août 2006)
  • Samoa Joe (Août 2006 / Novembre 2006)
  • CM Punk (Novembre 2006 / Août 2007)
  • Kurt Angle (Août 2007 / Novembre 2007) – renommé en CSOW World Championship durant ce règne
  • Alvaro Gonzalez (Novembre 2007 / Mars 2008)
  • Brock Lesnar (Mars 2008 / Juillet 2008)
  • CM Punk (Juillet 2008 / Décembre 2008)
  • Samoa Joe (Décembre 2008 / Juillet 2009)
  • Drew McIntyre (Juillet 2009 / Octobre 2009)
  • Samoa Joe (Octobre 2009 / Novembre 2009)
  • Alvaro Gonzalez (Novembre 2009 / Avril 2010)
  • Chris Jericho (Avril 2010 / Novembre 2010) – renommé en CSOW Undisputed World Championship durant ce règne
  • Rey Mysterio (Novembre 2010/ Mars 2011)
  • CM Punk (Mars 2011 / Juin 2011)
  • Batista (Juin 2011 / Novembre 2011)
  • Tobias Heikkinen (Novembre 2011 / Fevrier 2012)
  • DB (Fevrier 2012 / Octobre 2012) – renommé en CSOW World Championship durant ce règne
  • Triple H (Octobre 2012 / Novembre 2012)
  • CM Punk (Novembre 2012 / Mai 2013)
  • Dos Caras Jr (Mai 2013 / …)

CSOW High Flyers Championship / CSOW World Middleweight Championship

  • Austin Aries (Décembre 2004 / Janvier 2005)
  • Chris Sabin (Janvier 2005 / Mars 2005)
  • NOSAWA (Mars 2005 / Juillet 2005)
  • Low Ki (Novembre 2005 / Février 2006)
  • Taka Michinoku (Février 2006 / Mai 2006)
  • DB (Mai 2006 / Juillet 2007)
  • Ultimo Dragon (Juillet 2007 / Novembre 2007)
  • DB (Novembre 2007 / Décembre 2007)
  • Rey Mysterio Jr (Décembre 2007 / Novembre 2008)
  • UltraMantis Black (Novembre 2008 / Avril 2009) – Renommé en CSOW World Middleweight Championship durant ce règne
  • Christopher Daniels (Avril 2009 / Juin 2009)
  • Eddie Guerrero (Juin 2009 / Juin 2010)
  • Chris Jericho (Juin 2010)
  • Fusionné avec le CSOW Undisputed Championship

CSOW Tag Team Championship

  • Blitzkrieg & Tony Mamaluke (Novembre 2004 / Avril 2005)
  • The Manilla Thrillaz – Billy Kim & B-Boy – (Avril 2005 / Novembre 2005)
  • Evil High Fliers – Alex Shelley & Petey Williams – (Novembre 2005 / Mars 2006)
  • Learn to Fly – Caprice Coleman & Chris Sabin – (Mars 2006 / Octobre 2006)
  • Blitzkrieg & Tony Mamaluke (Octobre 2006 / Février 2007)
  • Rey Mysterio Jr & Matt Sydal (Février 2007 / Juin 2007)
  • The Briscoe Brothers (Juin 2007 / Novembre 2007)
  • Learn to Fly (Novembre 2007 / Février 2008)
  • New Order – UltraMantis Black & Christopher Daniels – (Février 2008 / Septembre 2008)
  • Los Guerreros – Eddie Guerrero & Chavo Guerrero (Septembre 2008 / Janvier 2009)
  • Special K – Kaz Hayashi & Kofi Kingston (Janvier 2009 / Mars 2009)
  • 2Serious – Tommaso Ciampa & Barnaby Hamill (Mars 2009 / Juin 2009)
  • Blitzkrieg & Cash Clown (Juin 2009 / Décembre 2009)
  • The Second City Saints – CM Punk & Colt Cabana (Décembre 2009 / Avril 2010)
  • 6-I-9 – Rey Mysterio & Tony Mamaluke (Avril 2010 / Juillet 2010)
  • Ryoku – Tiger Mask IV & Dragon Kid (Juillet 2010 / Mai 2011)
  • Kurt Angle & Bryan Danielson (Mai 2011 / Août 2011)
  • EreXion – Shiima Xion & Clinton Speed (Août 2011 / Mars 2012)
  • Evolution – Triple H & Samoa Joe (Mars 2012 / Septembre 2012)
  • Evolution – Seth Rollins & Bo Dallas (Septembre 2012 / Janvier 2013)
  • The Masked Angels – Super Dragon & Angel del Oro (Janvier 2013 / Mars 2013)
  • Franchise Players – C.C. & Diandre Garcia (Mars 2013 / Juin 2013)
  • The Masked Angels – Super Dragon & Angel del Oro (Juin 2013 / …)

CSOW Global Championship

  • Kofi Kingston (Mars 2007 / Juillet 2007)
  • Austin Aries (Juillet 2007 / Septembre 2007)
  • Pac (Septembre 2007 / Octobre 2007)
  • Blitzkrieg (Octobre 2007 / Février 2008)
  • Tony Mamaluke (Février 2008 / Avril 2008)
  • Seth Rollins (Avril 2008 / Septembre 2008)
  • Pac (Septembre 2008 / Juin 2009)
  • William Regal (Juin 2009 / Août 2009)
  • Super Dragon (Août 2009 / Mars 2010)
  • Chris Hero (Mars 2010 / Juillet 2010)
  • Bryan Danielson (Juillet 2010 / Mars 2011)
  • The Skull Man / Christopher Daniels (Mars 2011 / Mai 2011)
  • Pac (Mai 2011 / Août 2011)
  • Tobias Heikkinen (Août 2011 / Septembre 2011)
  • Shelton Benjamin (Septembre 2011 / Décembre 2011)
  • Damien Sandow (Décembre 2011 / Février 2012)
  • Pac (Février 2012 / Avril 2012)
  • Seth Rollins (Avril 2012 / Août 2012)
  • Bryan Danielson (Août 2012 / Février 2013)
  • Alvaro Gonzalez (Février 2013 / …)

CSOW United States Championship

  • C.C. (Décembre 2005 / Juin 2005)
  • UltraMantis Black (Juin 2006 / Mars 2007)
  • Michael Butts (Mars 2007 / Octobre 2007)
  • Barnaby Hamill (Octobre 2007 / Mars 2008)
  • Ron Killings (Mars 2008 / Avril 2008)
  • Moxley (Avril 2008 / Juillet 2008)
  • Bernard Le Din (Juillet 2008 / Octobre 2008)
  • Buck White (Octobre 2008 / Décembre 2008)
  • C.C. (Décembre 2008 / Mars 2009)
  • Quicksilver (Mars 2009 / Août 2009)
  • Caprice Coleman (Août 2009 / Octobre 2009)
  • Chris Hero (Octobre 2009 / Novembre 2009)
  • Colt Cabana (Novembre 2009 / Décembre 2009)
  • Rene Duprée (Décembre 2009 / Avril 2010)
  • Kofi Kingston (Avril 2010 / Juin 2010)
  • Bray Wyatt (Juin 2010 / Novembre 2010)
  • Spud (Novembre 2010 / Mars 2011)
  • Bo Wyatt (Mars 2011 / Juin 2011)
  • Cash Clown (Juin 2011 / Septembre 2011)
  • Tommaso Ciampa (Septembre 2011 / Janvier 2012)
  • Justin Gabriel (Janvier 2012 / Mai 2012)
  • John Morrison (Mai 2012 / Juillet 2012)
  • Tommy Dreamer (Juillet 2012 / Novembre 2012)
  • Ricky Steamboat Jr (Novembre 2012 / Avril 2013)
  • Karoly Michaud (Avril 2013 / …)

CSOW Women’s Championship

  • Michelle McCool (Novembre 2004 / Mars 2005)
  • Serena Deeb (Mars 2005 / Août 2005)
  • Cheerleader Melissa (Août 2005 / Novembre 2005)
  • Serena Deeb (Novembre 2005 / Décembre 2005)
  • Natalya (Décembre 2005 / Juillet 2006)
  • Cheerleader Melissa (Juillet 2006 / Décembre 2006)
  • Mickie Knuckles (Décembre 2006 / Juin 2007)
  • Natalya (Juin 2007 / Novembre 2007)
  • Molly Holly (Novembre 2007 / Février 2008)
  • Michelle McCool (Février 2008 / Mai 2008)
  • Lita (Mai 2008 / Août 2008)
  • Natalya (Août 2008 / Mars 2009)
  • Mickie Knuckles (Mars 2009 / Août 2009)
  • AJ Lee (Août 2009 / Février 2010)
  • Beth Phoenix (Février 2010 / Mars 2010)
  • Medusa (Mars 2010 / Août 2010)
  • Lita (Août 2010 / Décembre 2010)
  • Mickie Knuckles (Décembre 2010 / Février 2011)
  • Ayumi Kurihara (Février 2011 / Juillet 2011)
  • AJ Lee (Juillet 2011 / Novembre 2011)
  • Cheerleader Melissa (Novembre 2011 / Mars 2012)
  • Ayumi Kurihara (Mars 2012 / Juillet 2012)
  • AJ Lee (Juillet 2012 / Octobre 2012)
  • Ayumi Kurihara (Octobre 2012 / Novembre 2012)
  • Medusa (Novembre 2012 / …)

 

Prince of Wrestling

Gagnant du tournoi annuel

  • 2005 – Samoa Joe
  • 2006 – Caprice Coleman
  • 2007 – Drew McIntyre
  • 2008 – Tony Mamaluke
  • 2009 – Pac
  • 2010 – Tobias Heikkinen
  • 2011 – The Skull Man (Christopher Daniels)
  • 2012 – Clinton Speed
  • 2013 – C.C.

Vainqueur du Chicago Warfare Match:

  • 2005 – Kurt Angle
  • 2006 – CM Punk
  • 2007 –  DB
  • 2008 – UltraMantis Black
  • 2009 – Alvaro Gonzalez
  • 2010 – Rey Mysterio
  • 2011 – Tobias Heikkinen
  • 2012 – CM Punk

La liste des main-events de PPV de l’histoire de la CSOW:

2004

  • Genesis – CM Punk defeated Mistico, Ultimo Dragon, Low Ki, Colt Cabana and Juventud Guerrera for the CSOW-AWA World Championship (51)
  • Torch of War – CM Punk defeated Mistico and Low Ki for the CSOW-AWA World Championship (66)

2005

  • Good Vibrations – CM Punk defeated Ultimo Dragon in a Submission Match for the CSOW-AWA World Championship (78)
  • Prince of Wrestling – Samoa Joe defeated Low Ki – Prince of Wrestling tournament (70)
  • Cult of Personality – CM Punk defeated Mistico in a Steel Cage Match for the CSOW-AWA World Championship (63)
  • Hammer Time – CM Punk defeated Mistico in a Ladder Match for the CSOW-AWA World Championship (80)
  • Crossroads – CM Punk defeated Mistico, Low Ki and Samoa Joe in a TLC Match for the CSOW-AWA World Championship (68)
  • Where Eagles Dare – CM Punk defeated Low Ki for the CSOW-AWA World Championship (76)
  • Starrcade – CM Punk defeated Low Ki for the CSOW-AWA World Championship (78)
  • Ladders and Pain – CM Punk defeated Low Ki in a TLC Match for the CSOW-AWA World Championship (69)
  • Battlefield – CM Punk defeated Rey Mysterio Jr in a House of Fun Match for the CSOW-AWA World Championship (74)
  • Road to Genesis – CM Punk defeated Rey Mysterio Jr for the CSOW-AWA World Championship (76)
  • Genesis 2 – Kurt Angle defeated CM Punk in a Submission Match for the CSOW-AWA World Championship (78)
  • Esprit de fête – Kurt Angle defeated CM Punk for the CSOW-AWA World Championship (78)

2006

  • Good Vibrations – Kurt Angle defeated Samoa Joe for the CSOW-AWA World Championship (81)
  • Prince of Wrestling II – Kurt Angle defeated Samoa Joe in a Cage Match for the CSOW-AWA World Championship (77)
  • Cult of Personality – Kurt Angle defeated Rey Mysterio, Samoa Joe and Bryan Danielson in a Cult of Personality Elimination Match for the CSOW-AWA World Championship (81)
  • Fly Away – Kurt Angle defeated Samoa Joe in an Ultimate Submission (60mns) match for the CSOW-AWA World Championship (92)
  • Crossroads – Kurt Angle defeated Bryan Danielson in a Submission Match for the CSOW-AWA World Championship (84)
  • Where Eagles Dare – Kurt Angle defeated Bryan Danielson in a Tables match for the CSOW-AWA World Championship (80)
  • Starrcade – Kurt Angle defeated CM Punk, Caprice Coleman, Samoa Joe, Ultimo Dragon and Bryan Danielson for the CSOW-AWA World Championship (79)
  • Breakfast In America – Samoa Joe defeated Kurt Angle and Bryan Danielson for the CSOW-AWA World Championship (78)
  • Sky Is Over – Samoa Joe defeated Rey Mysterio for the CSOW-AWA World Championship (75)
  • Road to Genesis – CM Punk won a Chicago 30-Man Rumble Match (82)
  • Genesis 3 – CM Punk defeated Samoa Joe in a Submission Match for the CSOW-AWA World Championship (85)
  • Makin Christmas – CM Punk defeated Samoa Joe in an Ironman Match (60mn) for the CSOW-AWA World Championship (79)

2007

  • Good Vibrations – Kurt Angle defeated Rey Mysterio (86)
  • Prince of Wrestling III – Drew McIntyre defeated Ultimo Dragon – Prince of Wrestling tournament (80)
  • Cult of Personality – CM Punk defeated Chris Benoit, Kurt Angle and Bryan Danielson in a Cult of Personality Elimination match for the CSOW-AWA World Championship (82)
  • Fly Away – Kurt Angle defeated Chris Benoit (85)
  • Violet Hill – Kurt Angle defeated Chris Benoit (99)
  • Where Eagles Dare – Chris Benoit defeated Kurt Angle in an Ultimate Submission (90mn) Match (91)
  • Starrcade – CM Punk defeated Chris Benoit, Samoa Joe, Colt Cabana, Drew McIntyre and Kurt Angle in an Elimination Chamber Match (86)
  • Breakfast In America – Kurt Angle defeated CM Punk in a Two Out Of Three Falls match for the CSOW-AWA World Championship (95)
  • Road to Genesis – DB won a Chicago 30-man Rumble Match (89)
  • 3’s & 7’s – Kurt Angle defeated CM Punk in an I Quit Match for the CSOW World Championship (95)
  • Genesis 4 – Alvaro Gonzalez defeated Kurt Angle in a Last Man Standing Match for the CSOW World Championship (92)
  • Chamber of Horrors – Alvaro Gonzalez defeated Kurt Angle, CM Punk and Chris Benoit for the CSOW World Championship (93)

2008

  • Good Vibrations – Brock Lesnar defeated Chris Benoit in a Texas Death Match (91)
  • Prince of Wrestling IV – CM Punk defeated Kurt Angle (83)
  • Cult of Personality – Brock Lesnard defeated Alvaro Gonzalez for the CSOW World Championship (89)
  • Constant Motion – Rey Mysterio Jr defeated Austin Aries and Chavo Guerrero Jr for the CSOW High Flyers Championship (85)
  • Reptilia – Brock Lesnar defeated Alvaro Gonzalez and Matt Classic for the CSOW World Championship (84)
  • Welcome to the Jungle – Brock Lesnar defeated CM Punk in a Last Man Standing Match (86)
  • Starrcade 2008 – CM Punk defeated Brock Lesnar and Chris Benoit in a Texas Death Match for the CSOW World Championship (99)
  • Breakfast in America – CM Punk defeated Drew McIntyre for the CSOW World Championship (96)
  • Road to Genesis – UltraMantis Black won a 30-Man Chicago Rumble Match (83)
  • Uprising – Rey Mysterio Jr defeated Bryan Danielson, Tony Mamaluke, Austin Aries, DB and Matt Sydal in an Elimination Chamber Match for the CSOW High Flyers Championship (78)
  • Genesis 5 – CM Punk defeated Chris Jericho for the CSOW World Championship (91)
  • Reach for the Sky – Samoa Joe defeated CM Punk for the CSOW World Championship (97)

 

2009

  • Good Vibrations – UltraMantis Black defeated Rey Mysterio Jr for the CSOW High Flyers Championship (81)
  • Prince of Wrestling V – Samoa Joe defeated Alvaro Gonzalez for the CSOW World Championship (94)
  • Cult of Personality V – UltraMantis Black defeated Christopher Daniels, Chavo Guerrero, Eddie Guerrero, Chris Benoit and Rey Mysterio Jr in an Elimination Chamber Match for the CSOW High Flyers Championship (87)
  • Renegade – Samoa Joe defeated Kurt Angle for the CSOW World Championship (96)
  • Shout – Samoa Joe defeated CM Punk in a Two Out Of Three Falls Match for the CSOW World Championship (88)
  • Starrcade 2009 – Samoa Joe defeated Colt Cabana in an Ultimate Submission Match (30mn) for the CSOW World Championship (88)
  • Addictive – Drew McIntyre defeated Chris Jericho, Colt Cabana, CM Punk, Chris Hero and Samoa Joe in a 6-Man Elimination Match for the CSOW World Championship (94)
  •  Breakfast in America – Drew McIntyre defeated Bryan Danielson in a Submission Match for the CSOW World Championship (93)
  • Chicago Warfare I – Alvaro Gonzalez won a 30-Man Chicago Warfare Match (85)
  • Lucha Fever – Samoa Joe defeated Drew McIntyre, Chris Hero and Chris Jericho in a Chamber of Horrors Match for the CSOW World Championship (82)
  • Genesis 6 – Alvaro Gonzalez defeated Samoa Joe in a 60mn Iron Match for the CSOW World Championship (96)
  • Christmas’s Cage Chaos – Alvaro Gonzalez defeated Drew McIntyre in a Steel Cage Match for the CSOW World Championship (96)

2010

  • Good Vibrations – Chris Benoit defeated Eddie Guerrero by disqualification in a match for the CSOW World Middleweight Championship (84)
  • Prince of Wrestling VI – Eddie Guerrero defeated Chris Benoit in a Last Man Standing Match for the CSOW World Middleweight Championship (90)
  • Cult of Personality VI – Eddie Guerrero defeated Chris Benoit in a Title Vs Career Match for the CSOW World Middleweight Championship (86)
  • Youth Gone Wild – Alvaro Gonzalez defeated Tobias Heikkinen for the CSOW World Championship (91) // Chris Jericho defeated Alvaro Gonzalez for the CSOW World Championship (82)
  • (And I Feel Fine) – Chris Jericho defeated Alvaro Gonzalez, CM Punk and Tobias Heikkinen for the CSOW World Championship (87)
  • Starrcade 2010 – Chris Jericho defeated Eddie Guerrero in a Title Unification Match for the CSOW World Championship and the CSOW World Middleweight Championship (97)
  • Breakfast in America – Rey Mysterio defeated Samoa Joe (91)
  • Chicago Warfare II – Rey Mysterio won a 30-Man Chicago Warfare Match (83)
  • Turning Japanese – Chris Jericho defeated Alvaro Gonzalez, Tobias Heikkinen, Drew McIntyre, CM Punk and Samoa Joe in a Elimination Chamber Match for the CSOW Undisputed World Championship (92)
  • Genesis 7 – Rey Mysterio defeated Chris Jericho for the CSOW Undisputed World Championship (93)
  • Snow Halation – Rey Mysterio defeated Samoa Joe for the CSOW Undisputed World Championship (87)

2011

  • Good Vibrations 2011 – Rey Mysterio defeated The Great Sasuke for the CSOW Undisputed World Championship (90)
  • Prince of Wrestling VII – Rey Mysterio defeated DB for the CSOW Undisputed World Championship (94)
  • Cult of Personality VII – CM Punk defeated Rey Mysterio, Chris Jericho and Tobias Heikkinen in a Fatal Four-Way Elimination Match for the CSOW Undisputed World Championship (98)
  • The Joker and the Thief – CM Punk defeated Rey Mysterio for the CSOW Undisputed World Championship (99)
  • Freebird – Batista defeated Samoa Joe (87)
  • Starrcade 2011 – Batista defeated CM Punk in a No Disqualifaction Match for the CSOW Undisputed World Championship (82)
  • Live Forever – Chris Jericho defeated Rey Mysterio in a Steel Cage Match (95)
  • Breakfast in America 7 – Batista defeated DB for the CSOW Undisputed World Championship (90)
  • Chicago Warfare III – Tobias Heikkinen won a 30-Man Chicago Warfare Match (84)
  • Helter Skelter – Batista defeated Samoa Joe, CM Punk and Eddie Guerrero in a Fatal Four-Way Match for the CSOW Undisputed World Championship (96)
  • Genesis 8 – Tobias Heikkinen defeated Batista in a Title vs Streak match for the CSOW Undisputed World Championship (94)
  • Blue Christmas – Eddie Guerrero defeated Chris Jericho in a No Disqualification Match (88)

2012

  • Good Vibrations 2012 – Tobias Heikkinen defeated CM Punk, Eddie Guerrero and Chris Jericho in a Fatal Four-Way Steel Cage Match for the CSOW Undisputed World Championship (91)
  • Prince of Wrestling VIII – Triple H defeated Alvaro Gonzalez (82)
  • Cult of Personality VIII – DB defeated Rey Mysterio Jr for the CSOW World Championship (98)
  • Wicked Smile – CM Punk defeated Eddie Guerrero in a Hell in a Cell match (95)
  • Brave New World – Samoa Joe & Triple H defeated EreXion (Shiima Xion & Clinton Speed) in a TLC Match for the CSOW Tag Team Championship (99)
  • Starrcade 2012 – Triple H defeated Rey Mysterio (84)
  • Trumpets – DB defeated CM Punk in a Last Man Standing Match for the CSOW World Championship (99) (note: l’event a reçu la note de 100/100)
  • Breakfast in America 8: Team CSOW (Rey Mysterio, Pac, Clinton Speed, Shiima Xion et CM Punk) defeated Team Evolution (Triple H, Samoa Joe, Seth Rollins, Bo Dallas et Tommaso Ciampa) (88)
  • Chicago Warfare IV – DB defeated Spud for the CSOW World Championship (98)
  • Icarus – Triple H defeated DB for the CSOW World Championship (95)
  • Genesis 9 – CM Punk defeated Triple H for the CSOW World Championship (95) (event noté 100/100)
  • Surrender –  CM Punk defeated DB in a 60mn Ironman match for the CSOW World Championship (93)

 

2013

  • Good Vibrations 2013 – CM Punk defeated Bryan Danielson for the CSOW World Championship (94)
  • Prince of Wrestling IX – CM Punk defeated Samoa Joe in a Submission match for the CSOW World Championship (99)
  • Cult of Personality IX – CM Punk defeated Spud, Samoa Joe and Dos Caras Jr for the CSOW World Championship (89)
  • The Feast and the Famine – CM Punk defeated Dos Caras Jr for the CSOW World Championship (99)
  • Big In Japan – Dos Caras Jr defeated CM Punk for the CSOW World Championship (98)
  • Starrcade 2013 – Team CSOW (CM Punk, DB, Bryan Danielson, Rey Mysterio & Samoa Joe) defeated Team WWE (John Cena, Edge, Christian, Rob Van Dam, Randy Orton) (82)

Ouffffffff uvu.

Voilà désolé de ces presque 10 000 mots juste pour mon bordel imaginaire. Mais je ne voulais pas que ces heures soit… si perdues… que ça…

Vous avez tout lu en entier ? Copains !

TEW30

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

4 réactions au sujet de « Ma petite fédération de catch (ne peut pas être aussi cool) »

  1. Bon, déjà, oui, j’ai tout lu, et ce jeu m’a l’air foutrement intéressant. J’ai plus trop suivi le monde du catch depuis… 2011 ? Mais j’ai retrouvé des noms de l’époque où j’en étais fan, donc voir des « Kofi Kingston », des « Daniel Bryan » « Chris Jericho » « CM Punk » « Kurt Angle » m’a fait plaisir. Même si ça manquait de Stone Cold ou de The Rock. Mais on peut pas tout avoir.

    La CSOW serait une fédération qui m’intéresserait, tiens.

    Bon, en tout cas, quand t’auras perdu assez d’heures pour repondre 10 000 mots hésite pas à refaire un article, je le lirais volontiers, et je serais surement pas le seul o/

    (Puis au pire tu peux liveblog sur twitter)

N'hésitez pas à commenter l'article~