Souvenirs de Marnie – Souviens toi du dernier

Souvenirs de Marnie – Souviens toi du dernier

Le ~DERNIER GHIBLI~.

Du moins c’est comme c’est qu’il a été vendu, qu’il sera vendu et qu’il restera vendu jusqu’a ce qu’arrive un nouveau dernier Ghibli. Mon optimisme est total sur cette affaire, assez proche de la niaiserie, même, donc ne le prenez pas forcément à argent comptant.

Marnie05

Du coup pour ce dernier film du studio dans la forme telle qu’on le connaît actuellement (avec des animateurs en CDI qui passe des années à produire le même film) pour se concentrer principalement sur la gestion de ses droits d’auteurs tandis que Miyazaki et Takahata vont continuer à être dans le coin pour on-ne-sait-quoi. Miyazaki s’est pas retenu d’affirmer qu’il continuerait à faire de l’animation quoi qu’il arrive même si cela ne veut pas dire qu’il ferait un retour à la réalisation. Bref c’est un peu le dawa. 

Ce qui veut dire que ça serait pas trop mal de pas forcément accrocher à Marnie l’étiquette pesante de « dernier Ghibli. » Même si là on sort d’une période assez ouf avec trois Ghibli en un an, ce qui peut faire office de feu d’artifice final, le film n’est pas assez grandiose pour supporter la pression de cette étiquette et les attentes qui vont y être accrochés.

L’avertissement étant donné, on va pouvoir papoter du film un peu plus longuement car j’ai eu la chance de le voir en avant-première hier soir au forum des images.  Si vous avez loupé ça, il y’a toujours une autre avant-première ce samedi à la Maison de la Culture du Japon à Paris et sinon il va falloir attendre mi-janvier. Je vais donc donner mes ressentis sans spoiler. Sans trop de surprises le film m’a plu et je le considère meilleur qu’Arrietty, du même réalisateur. J’oserais, si je devais faire un top 3 subjectif et personnel des trois Ghibli 2014/2015, je le mettrais en seconde position, devant Le Vent se Lève et derrière Le Conte de la Princesse Kaguya. Les trois restent très bons.

Souvenirs de Marnie raconte donc l’histoire d’Anna, une jeune fille de douze ans un peu artiste à la santé fragile et très peu douée pour communiquer avec ses camarades, sans doute victime d’agoraphobie et d’une crise de confiance assez lourde. Envoyé à la campagne pour soigner une asthme, elle va découvrir là bas un étrange manoir qui va rapidement la fasciner et plus encore quand elle fera la rencontre d’une de ses habitantes, la jeune Marnie… Entre les deux adolescentes va se créer une relation privilégiée.

Marnie03

 

Bon autre truc que vous allez devoir vous méfier: les gens qui utilisent les termes de yuri ou de shojo-ai pour parler du film. Parce que, weeeeeelllll, c’est loin d’être le cas. Si vous allez mater le film pour y voir de la romance, vous allez tomber de haut. C’est clairement une amitié forte mâtiné d’une admiration réciproque qui lie les deux personnages mais ça ne va pas plus loin. C’est, je pense, une vision surtout otak-occidentale qui voit ça comme du yuri alors que ça reste, fondamentalement, le fameux trope – très japonais – du « Romantic Two-Girl Friendship« . Une relation proche qui émule une certaine romance sans que ce soit de l’amour pour autant. C’est d’autant plus important de clarifier cela que la fin du film ruine complètement toute romance avec quelques révélations qui font couler tous shippings éventuel.

Marnie04

Cela étant dit, ce n’est ni un reproche ni un compliment. La relation entre Marnie et Anna reste centrale au film. Alors il faut là aussi approcher cette relation avec une certaine innocence car, évidemment, l’amitié entre les deux est très idéalisé, parfois trop joli pour être vrai. Mais encore une fois, cela prend sens si on prend le film dans son ensemble. Cette amitié idyllique et très romancée a un but, un sens. Ca fonctionne bien.

En réalité je me rends déjà compte qu’en fait j’ai pas forcément énormément à dire sur le film. Après Kaguya et Le Vent se Lève ce n’est pas sur le plan technique qu’il en sort gagnant. Il est évidemment beaucoup moins beau et travaillé que Kaguya, la réalisation est moins peaufinée que dans le Vent se Lève et la musique est moins mémorable/belle que dans les deux films pré-cités. Yonebayashi n’est ni Takahata ni Miyazaki, il n’a pas l’expérience (encore heureux – vu son âge si il avait déjà eu l’expérience des deux hommes, ça aurait été super inquiétant pour sa santé) et le film ne brille guère par sa réalisation.

Mais au niveau des émotions, ça fonctionne. Ce film je l’ai vraiment ressenti. Alors oui je sais que c’est l’excuse bateau-cliché mais je reste un garçon qui a tendance à apprécier un ouvrage par ce que j’ai ressenti devant, plus que par les qualités objectives du lot. Je pardonne facilement un mauvais animé qui me fait rire, pleurer ou ressentir quelque chose pour ses personnages. Là par exemple j’avoue clairement m’être pas mal identifié avec le personnage d’Anna ce qui du coup m’a fait rentrer dans le film très facilement.

Marnie02

Anna est vraiment un personnage assez intéressant et quand on nous dit qu’elle s’isole du reste du monde c’est pas un détail et c’est assez bien fait. La tronche qu’elle tire quand on lui propose d’aller au Tanabata est assez emblématique du personnage – elle veut qu’on lui foute la paix, elle est gentille pour pas faire de vagues, elle accepte des trucs qu’elle aime pas faire pour pas qu’on lui reproche quoi que ce soit et elle accumule en elle pas mal de frustration. C’est un personnage qu’on est heureux de voir évoluer et qu’on a envie de voir sortir de dépression parce que eh, c’est une bonne fille. Qui possède en plus un look de garçon manqué assez sympa.

Marnie quant à elle est la jeune ojou-sama un peu plus traditionnelle. Yoka m’avait balancé à la fin du film un truc du genre « et bah dis donc c’était pas mal les malheurs de Sophie » et c’est une remarque qui caractérise pas mal le personnage. Gentille, polie, sociable, le personnage est surtout auréolé d’une quantité ahurissante de mystère. Mais, genre, en permanence. Donc pas mal de surprises, quoi.

Le film maîtrise d’ailleurs en général plutôt bien le mystère et si on gravite entre deux mondes, différencier le vrai du faux devient un petit jeu amusant. Le monde « fantasmé » d’Anna est tout à fait agréable, même si on pourrait reprocher un petit manque de folie à l’ensemble. Reste que ça transporte et que ça s’intègre bien.

Marnie01

Bref je suis sorti de ce film avec pas mal de sentiments positifs. Plus qu’Arrietty ou la Colline aux Coquelicots, pour comparer. Moins que Les Enfants Loups d’Hosoda mais, eh, honnêtement, ni Kaguya ni le Vent se Lève m’a fait ressentir autant de bonnes choses que les Enfants Loups. Mais ça me paraît assez difficile de décrire pourquoi j’ai aimé et pourquoi je me suis autant immergé dans cette histoire. Ce Ghibli devrait normalement diviser pas mal son public. Pour peu que vous vous sentiez pas trop impliqué, tout le film ne sera pour vous qu’une succession d’angst, de pathos et de ressorts scénaristiques viellots qui ne vous passionnera moins qu’il vous décevra. Par contre si vous arrivez à entrer dedans, c’est une succession d’émotions et une fin assez larmoyante qui vous attendra. A titre personnel je l’ai préféré au Vent se Lève et à Ponyo mais, objectivement, le film est loin d’atteindre le niveau des deux films pré-cités.

 

Difficile d’en parler plus sans trop spoiler (surtout pour discuter la fin qui est le point central du fil), je vous conseille juste d’aller le film dès sa sortie en salles et de vous faire votre propre avis. Tout ce que je peux dire c’est qu’a la fin du film vous aurez forcément un avis dessus et qu’il ne devrait pas vous laisser indifférent – ce qui était à mon sens le souci principal de Ponyo et de la Colline aux Coquelicots, par exemple.

Voilà ♪.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « Souvenirs de Marnie – Souviens toi du dernier »

  1. Bien que ses ressorts scénaristiques soient un peu trop faciles et décelables à des kilomètres, j’ai également réussi à me plonger dans ce film et à ressentir pas mal d’émotions.

    Le personnage d’Anna est sans doute le point le plus réussi du film, avec une belle évolution (un peu trop rapide peut-être).
    On s’attache vite au personnage, alors même que sa présentation n’est pas des plus glorieuses.
    Les personnes particulièrement timides peuvent facilement s’identifier à elle, les autres comprennent bien ce qu’elle ressent.

    Bon alors par contre la fin m’a bien fait décrocher, c’est dommage.

    HS par rapport au film, mais l’ambiance dans la salle avec tous les étudiants en animation était bien sympa.
    Les entendre parler technique plutôt que histoire à la sortie du film, on sentait que ce sont des passionnés !

  2. Personnellement je n’ai pas du tout accroché à Arietty mais j’ai adore La colline aux coquelicots (j’ai l’impression d’être la seule -_-‘ )
    Mais je suis comme toi, j’apprécie une oeuvre surtout pour les émotions qu’elle me fait ressentir. Je ne m’attarde sur la technique que si le reste n’a pas suffit (ou alors après 3-4 visionnages…)
    Ton article me donne bien envie de découvrir ce film dont la bande annonce m’a fait une assez bonne impression. J’attends avec impatience sa sortie en salle mi-janvier

N'hésitez pas à commenter l'article~