Royal Rumble 2015 – Reigns In Blood

Royal Rumble 2015 – Reigns In Blood

J’ai dormi 2h cette nuit on va essayer de faire un truc quand même parce que oh boy y’en a des trucs à dire sur le Royal Rumble de cette année. Et comme ça faisait longtemps que j’avais pas fait un article catch d’actualité, ça me rappellera de bons souvenirs. Et je suis tellement deg, tellement deg.

 

Bon mise en contexte pour les gens qui savent pas: le Royal Rumble est un événement annuel de fin janvier de la WWE. Pay-per-view de 3h, il est reconnu pour son Royal Rumble Match, ou 30 superstars se battent dans une gigantesque battle royale aux règles exotiques: deux catcheurs commencent le match et toutes les deux minutes un nouveau catcheur entre sur le ring jusqu’a ce que trente d’entre eux soient rentrés. Le but du jeu ? Eliminer ses adversaires en les jetant du ring par dessus la troisième corde. Le gagnant est le dernier survivant, c’est à dire le seul à ne pas avoir été jeté du ring. C’est le meilleur match ever.

20120123_top25_rr_v3_c

Le meilleur match ever pour deux raisons:

1/ Il lance la Road to Wrestlemania c’est à dire ce couloir de deux mois qui mène à Wrestlemania qui est le plus gros événement de l’année pour la WWE, un show de 4h aux moyens extraordinaires et qui est un peu le Superbowl du catch. C’est là ou sont censés être les plus grands matchs, les meilleurs catcheurs, les plus belles rivalités, les storylines les plus ambitieuses, etc etc.  Le gagnant du match est important puisqu’il est assuré d’être number one contender pour le titre mondial et donc d’être dans le main event de Wrestlemania. TLDR – Le gagnant est aussitôt projeté dans un rôle principal et il est donc important. Sans compter que pendant le Rumble Match lui-même des rivalités vont commencer à se créer. Bref c’est un match IMPORTANT.

 

2/ Le match est juste fun. C’est 30 catcheurs qui sont balancés toutes les deux minutes et c’est un bon moyen de faire une sorte de « bilan » de qui en est ou. Selon la durée de vie dans le match, selon le nombre d’éliminations, on peut dessiner l’importance d’un catcheur dans les plans de la WWE. On peut également voir immédiatement comment le public réagit à tel catcheur et déterminer facilement qui est over ou non. Et puis c’est juste fun de pas savoir qui va arriver ensuite. Un gros nom ? Un petit nom ? Une entrée surprise avec des vétérans qu’on a pas vu depuis perpet’ ? Des retours de blessure ? C’est pour ça que c’est de loin mon match préféré et un de ceux que je suis le plus apte à remater des années après. Ce coté aléatoire et dramatique fait du Royal Rumble un immanquable.

Du coup c’est pour ça que je suis resté tard cette nuit à le mater en entier. Pour moi, hors de question de le mater en différé ou plus tard. Le Royal Rumble c’est du direct ! Trop de risques de se faire spoiler d’une et puis tradition de l’autre . Six ans que je mate le Royal Rumble en direct, peu importe ou je suis ou ce que je dois faire le lendemain. Un examen le lendemain ? Osef, je mate le Rumble (ça m’est arrivé en 2010 et 2012.) Du boulot ? Osef, Rumble (2015.) Je suis pas chez moi ? Tant pis, je me démerde (2012, 2014.) Au chômage ? Cool (2013) !

Mais là cette année je me demande pourquoi je suis resté aussi tard. Et je suis un peu déprimé. Parce que c’était le plus mauvais des Royal Rumble que j’ai pu voir depuis 2009. Ohlala.

tumblr_nhkfnaNbgt1slcxi3o1_400

 

Pour plein de raisons, une d’entre elle étant « je suis pas chez moi », peu d’images dans cet article et surtout des gifs et des images que j’ai trouvées de ci de là…  J’avoue que l’article est très très cathartique.

(et sert à me maintenir éveillé.)

Quoi ? Plus mauvais que 2014. Bah… Oui. Dites ce que vous voulez de la victoire de Batista mais le Rumble Match en lui-même n’avait que peu de choses à vraiment se reprocher et, honnêtement, une fois passé le choc de l’absence de Daniel Bryan, j’ai trouvé le match vraiment sympa, bien rythmé, avec des bons spots, une bonne gestion des entrées, un vrai standing… C’était une affaire presque rondement menée. A la fin du match j’étais déçu mais en même temps les possibilités étaient nombreuses et sans faire le « mec qui fait croire qu’il l’avait prévu depuis le début », j’avais quand même la prémonition du fait que Daniel Bryan allait tout de même jouer un rôle important à Wrestlemania et que toute cette storyline depuis Summerslam 2013 devait logiquement trouver sa place jusqu’a WM. Bon, depuis on a appris que Bryan ne doit sa victoire à WM que parce que CM Punk a ragequitté après le Royal Rumble 2014 mais, eh, ok.

 

Mais le 2015. Urghhh. Comment dire.

 

Déjà le reste du pay per view était assez irrégulier: très sérieusement la première heure était dispensable au possible. La victoire de The Ascension était bienvenue mais hélas peu motivante – la tag team m’a jamais enthousiasmée pendant NXT et la faire feuder contre des quarantenaires m’excite que médiocrement. The Usos vs Miz & Mizdow est un match qui a été vu et revu ces trois derniers mois et Damien Mizdow aura beau faire de son mieux il commence à peiner sur la variété de ses gags de doublure. Enfin, le tag team féminin, well, pas d’irrespect pour les quatre compétitrices mais la motivation de ma part y était guère. Et pourtant dieu sait que le match était pas médiocre mais…

Par contre le Triple Threat entre Brock Lesnar, Seth Rollins et John Cena m’a méga surpris. En que des bonnes choses. Je pensais pas que le match allait être aussi bon. D’un autre coté je suis con de pas l’avoir imaginé: Lesnar, Cena et Rollins sont trois excellents catcheurs, et les mettre ensemble a donné un truc du tonnerre.  De l’action du début à la fin sur un rythme frénétique, plein d’idées et surtout une véritable incertitude. Difficile à créer avec un monstre comme Lesnar mais ils y sont arrivés. Je vous avoue que le coup des médecins qui se ramènent, j’y ai cru. Le coup des faux médecins et de la fausse civière c’est du réchauffé après tout mais là ça a très bien marché. Est-ce parce que les médecins ont mis 3 à 4 minutes avant d’arriver ? Reste qu’une fois Lesnar en mode assistance médicale j’étais ouf. J’ai cru que c’était légitime et que les mecs étaient en mode panique pour improviser la fin du match. Je voyais Rollins parler tout seul et je croyais qu’il discutait avec l’arbitre en mode « comment on termine ce foutu match. » Encore une fois j’ai été un peu con: on parle de Brock Lesnar. Le mec qui s’est quasi pété la nuque à Wrestlemania 19 et a terminé le match quand même. Une côte pétée allait pas le stopper.

Non vraiment, matez le Triple Threat, il est tellement bon que si John Cena aurait gagné, j’aurais été même pas véner. 

 

20150125_Rollins_Air_Article

 

MAIS LE RUMBLE MATCH, OH GOD.

 

Pourtant ça avait bien commencé, finalement. Très surpris de voir the Miz et R-Truth en 1 et 2. Un peu triste, même, parce que j’ai toujours beaucoup d’affection pour ceux qui débutent en première place et que j’aime quand c’est « spécial. » 2012 m’avait déçu, par exemple, puisque déjà à l’époque c’était The Miz, Alex Riley et R-Truth dans les trois premiers. Ce qui pour lancer le match était pas top. Si tu sors pas du gros star power au début, c’est un peu chaud. Ah, le début du Royal Rumble 2008 avec The Undertaker et Shawn Michaels <3.

Mais bon, dès le troisième c’était bien parti. Arrivée de Bubba Ray qui faisait son grand retour à la WWE depuis, well, wtf, 2001 ? 2002 ? Accueilli chaudement par le public de Philadelphie qui… ah j’en ai pas parlé.

Le public de Philadelphie.

Philadelphie c’est la ville la plus smark des Etats Unis. Par smark je veux dire « qui s’intéresse le plus au catch sous sa forme méta. » Là ou « le reste des Etats-Unis » -surtout le sud redneck d’ailleurs – perçoit le catch comme un spectacle gentil vs méchant, Philadelphie a une telle histoire avec le catch qu’ils sont totalement conscient du fonctionnement du truc et que sur eux le bullshit Face/Hell marche pas. Ils vont applaudir les catcheurs qu’ils aiment et ceux qu’ils détestent. Pour être aimé des smarks il faut être bon dans le ring, avoir une personnalité, une passion manifeste pour le business et d’lindustrie et surtout avoir une vraie aura d’underdog. Et ils auront tendance à chier sur tout le reste. Bref, c’est un public qui a une culture qui brise le 4e mur, qui sort des tendances et qui a une vraie histoire avec le catch – dont le fait d’avoir hébergé dix ans l’ECW, une des fédérations les plus à contre-courant de l’histoire de l’industrie.

Puis il est chou avec ses lunettes
Puis il est chou avec ses lunettes

Donc bref, honnêtement le début était quand même plutôt cool. J’étais très surpris de la rapidité de certaines éliminations (le n°1 et le n°2 qui dépassent pas les cinq/dix minutes, c’est rarissime) mais ça faisait sens et ça changeait pas mal de la formule habituelle. Puis, honnêtement, voir Bray Wyatt seul dans le ring et éliminer un par un et avec une rapidité efficace tous nouveaux arrivants ça me rappellait CM Punk durant le Rumble 2010 qui est, à ce jour, peut-être mon Rumble favori. Bon, honnêtement, j’ai été triste de voir Luke Harper durer aussi peu de temps mais au moins on a eu un three-way entre Harper, Rowan et Wyatt qui fait tout de même plaisir.

Puis Daniel Bryan rentre. Tout va bien. Face-off avec Bray Wyatt. Les entrées continuent. Le rythme fonctionne toujours bien. Entrée surprise de Diamond Dallas Page auquel je m’attendais tellement pas que j’ai mis 10s à tilter que c’était lui. J’avoue être un inculte total sur la WCW donc pas forcément pas être total hypé (car on est d’accord que la carrière WWE de DDP elle existe pas hein ces histoires de stalkers, tout ça…) mais le Diamond Cutter est effectivement un finisher bien cool. 

ET PUIS C’EST LA QUE LE DRAME ARRIVE.

Je sais pas comment ils ont eus cette idée. Comment ils se sont dits que ça allait être une bonne idée. Mais, hop, comme ça, d’un coup, paf, sans dramas ni rien, élimination de Daniel Bryan par Bray Wyatt. Entrée 10 secondes plus tard de Goldust et de sa vidéo d’entrée aux mots équivoques: Shattered Dreams. 

Nani sore.

Comment tu.

Mais que.

Je.

Ils.

Y’A RIEN QUI FONCTIONNE.

NOM DE DIEU.

Comment qui a pu croire que ça allait bien se passer à partir de là.

Attendez, récapitulons.

daniel-bryan-royal-rumble

1/ Daniel Bryan revient à la suite de, quoi, neuf mois de blessure ? Le mec était le héros de Wrestlemania XXX. Il a fait deux matchs extraordinaire cette nuit là et est devenu un champion adulé et respecté par tous. Daniel Bryan c’est ce catcheur indépendant qui a fait le tour du monde, qui a été champion partout, qui sue la passion pour ce sport. Putain, c’est un mec que j’ai vu à Japan Expo 2007 faire du catch masqué sous le nom d’American Dragon devant 200 personnes qui en avaient rien à foutre du catch à Japan Expo et qui se sont arrêtés parce que y’avait un truc fun à regarder.  Il a eu un début dans la WWE qui, sans avoir été difficile, n’a pas non plus été tous les jours facile. Il a connu une lente ascension, très lente, qui a débouché sur Wrestlemania XXX ou il a connu un succès que n’a connu que des types comme Mankind. Il est devenu top face pas parce que la WWE voulait qu’il le soit mais parce que le public a insisté, longuement, pour que cela soit permis. C’est un vrai People’s Champion si je peux me le permettre.

2/ Il revient à la suite de neuf mois de blessure, donc, lié à un souci qui AURAIT PU amener à son retrait de l’industrie. Le mec, deux mois après son heure de gloire ultime, il aurait pu prendre sa retraite de manière anticipée. Un mois avant ça, il perdait son père. DAMN.

3/ Du coup son retour est méga hypé. Il annonce pépère qu’il sera au Rumble, le public EST EN FEU. On croyait tous qu’il allait annoncer sa retraite, comme Edge en 2011 (;_;.) Mais non – il RESTE et il va SE BATTRE POUR LA PREMIERE PLACE AU RUMBLE. Et là on se met à rêver: Daniel Bryan contre Brock Lesnar. Oh god. Ohhhhh goood.

4/ Le pire c’est qu’une storyline se met déjà en place: Daniel Bryan doit affronter Kane à deux reprises pour conserver sa place dans le Rumble. Ok donc c’est pas une entrée « pour le fun » quoi. Tout de suite elle est IMPORTANTE.

5/ Hulk Hogan dit pépère que c’est son favori lors du RAW juste avant le Royal Rumble. HULK HOGAN.

DONC TOUT PORTAIT A CROIRE QUE DANIEL BRYAN CA ALLAIT ETRE UN MINIMUM SERIEUX. MAIS NON, FUCK THAT.

Il est.

Eliminé.

Par Bray Wyatt.

Sans cérémonie.

A même pas la mi-match.

 

D’un point de vue booking ça a zéro sens.

Pourquoi tu crée une storyline autour de la présence ou pas de Bryan au Rumble si c’est pour qu’il soit éliminé aussi vite ? Pourquoi tu le fais éliminer par quelqu’un avec qui il n’a pas de storyline ou que tu l’élimines sans donner l’indice même de l’éventuel début d’une rivalité ? Ok j’imagine que maintenant Bryan a une raison pour affronter Wyatt à Wrestlemania (« tu m’as battu au Rumble è__é » « haha affronte tes démons ^0^ ») mais ça fait un peu forcé et, même si c’était le cas, ça aurait pas été mieux de créer un peu plus de drama autour de ça ? Et même, pourquoi tu fais disparaître ton second plus gros top face dès la moitié du match ? Est-ce qu’en 2000 il te serait venu à l’idée de faire entrer The Rock en 10eme place et de le faire éliminer au bout de dix minutes par Kane ?

Tu veux crédibiliser Bray Wyatt ? Alors idem: crée plus de dramas autour de l’élimination. Et même, si tu veux le faire éliminer Bryan, pourquoi tu attends pas, genre, plus tard. 

D’un point de vue moral, c’est dégueulasse

Après sa victoire à Wrestlemania, Bryan a eu une vraie année de merde: mort de son père, blessure ultra sérieuse, réeducation ultra rapide et sans doute ultra rushée pour être prêt « à temps. » Pourquoi tu le récompenses avec… ça ?

D’un point de vue de la gestion du match et du public, c’est juste tout foutre en l’air

Le public a alors commencé à huer. Et ne s’est pas arrêté une seule seconde jusqu’a la fin du pay per view. Il était VENER. Les mecs de la WWE ils savaient ou ILS foutaient les pieds. C’est Philadelphie. Ils CONNAISSENT Philadelphie. Ils CONNAISSENT l’histoire et le public de cette ville. Ils savent que c’est des fans hardcores. Pire: des fans hardcores qui viennent mater la WWE et qui ont pourtant un rapport amour/haine avec la WWE. C’est les fans qui te diront que le Ring of Honor et la NJPW c’est bien bien mieux que la WWE, qui chieront sur RAW chaque semaine mais qui continueront à mater quand même. C’est un public bruyant et qui ne cache JAMAIS son mécontentement, élevé au biberon ECW pendant dix ans pour certains, élevé dans la nostalgie et l’idolâtisation de l’ECW pendant quinze ans pour d’autres.

Le public a chié sur le match pendant trente minutes. Les catcheurs qui entraient pouvaient être n’importe qui, pouvaient faire n’importe quoi, ils en avaient rien à branler. Vous avez osés éliminer Daniel Bryan, vous allez payer. Quelques entrants ont quand même eu le droit à un peu d’amour – Ambrose, Ziggler – mais même les quelques entrants bien accueillis par le public n’ont jamais durés très longtemps non plus. Roman Reigns, grand favori avant ce match et nouveau top face rocket-pushé par la WWE, a été accueilli par une pluie de huées que, honnêtement, il n’aurait eu nulle part ailleurs parce qu’il est toujours bien accueilli par le public.

tumblr_n7pb36EKGF1szvd2fo1_500

Mais ça c’est ailleurs. On est à Philly, baby. 

La fin du match elle est triste à en pleurer. Kane et le Big Show, en bons membres de l’Autorité, s’allient, KO punch tout le monde, les jette en dehors du ring comme des sacs à patates inconscients, et Roman Reigns est alors seul contre deux mastodontes.

Jusque là, honnêtement, ça va. J’avoue que dans un sens ça part d’une très bonne idée tout à fait logique. Kane et le Big Show sont alliés. Kane et le Big Show sont des gros bourrins avec un physique impressionnant donc c’est normal qu’ils joignent leurs forces, qu’ils foutent KO des gens et qu’ils s’en débarassent comme ça. Ca me rendait deg mais, eh, ce sont des heels alors qu’ils fassent un vrai truc de heel. Et ça, well, c’était irrespectueux envers leur adversaire, c’était bas, c’était lâche – bref c’est un vrai truc de heel.  Puis voir Reigns et Ambrose s’allier contre ces deux types avait un petit côté fendard.

Bon, après, le public était toujours vener mais on peut le comprendre.

Mais après, ugh.

Ce booking de merde.

Reigns élimine Big Show et Kane. Ok. Ca passe. La cloche sonne. Je jure que je l’ai entendu sonné. Mais pas de musique ni rien. Ok lol what. Anticlimatique. Big Show et Kane remontent casser la gueule à Roman Reigns. Hein pourquoi. Les huées continuent parce que le public veut pas voir ces trois connards là, il veut Ambrose, Ziggler, Bryan et CM Punk.

Bon ils ont la chanson du Rock. Et là le public réagit positivement parce que putain c’est The Rock. 

 

The Rock qui fout Big Show et Kane dehors, et qui met en avant Roman Reigns. Et là mon dieu c’est d’un triste.

SURTOUT QU’EN FAIT LE MATCH ETAIT PAS FINI, RUSEV ETAIT TOUJOURS DANS LE MATCH ET SE PLANQUAIT SOUS LE RING.

MAIS WHAAAT.

tumblr_mlxhuzNtBd1ra0p7xo1_400

C’est nul à chier. Déjà parce que le coup du « EH LOL, NON, LE MATCH EST PAS FINI IL EN RESTE UN PLANQUE QUI ETAIT SORTI DU RING EN ROULANT SOUS LA PREMIERE CORDE » on l’a déjà eu en 2011 c’est à dire qu’il y’a quatre ans. Et c’était SANTINO et ALBERTO DEL RIO. Déjà à l’époque je trouvais le finish totalement pourri car ça avait zéro sense et c’était juste une surprise choc certes sympa sur l’instant mais qui tenait pas plus de cinq secondes. Là c’est pareil. Rusev débarque de nulle part. Le public est à fond sur Rusev parce que FUCK YOU le public préfère encourager le RUSSE QUI VEUT DETRUIRE L’AMERIQUE que le GENTIL ROMAN REIGNS. DANS LA VILLE DE PHILADELPHIE CAD UNE DES VILLES FONDATRICES DES ETATS UNIS D’AMERIQUE. OUAIS. Mais Rusev tient à peine dix secondes avant de se faire sortir par Roman Reigns. LA CLOCHE RESONNE. MUSIQUE DE VICTOIRE. IL A GAGNE.

Q3Pw2hL

MAIS C’EST QUOI CET OVERBOOKING DE MERDE.

PAUVRE ROMAN REIGNS PUTAIN.

Je suis DEG.

Car oui j’aime BIEN Roman Reigns. C’est ptet mon coté « j’aime bien le Shield » mais je comprends la moitié des reproches contre lui. De l’autre coté je lis trop reddit et la bande de girouettes qui peuple ce site, mais je le trouve badass, fun à regarder et il a un coté Batista-en-mieux qui font de lui un face pas désagréable. Lui contre Lesnar, en l’état, je suis pas contre, et ça permettra de voir du neuf dans le main-event. Ce que je suis pas contre vu à quel point je suis épuisé par Cena contre Orton.

Mais là ils viennent de tuer sa carrière.

Le faire gagner à Philadelphie était pas la meilleure idée mais c’était pas fatal. Si tu parvenais à rendre sa victoire crédible et impressionnante, tu peux y arriver. Je sais pas, tu le fais partir de la première place, tu le laisse face à face contre Rusev, Ambrose ou Bryan pendant dix à quinze minutes et tu laisses les deux mecs faire un match dans le match et tu regardes les gens devenir fou. Comme Sheamus/Jericho en 2012.  Comme Shawn Michaels/The Undertaker en 2007. BREF.

Mais je crois pas qu’ils ont réfléchis comme ça. Ils se sont dits « les gens adorent Reigns, ils vont boire sa victoire comme du petit lait, c’est évident. » Ils ont rien changés à leur programme. Ils ont sans doute même pas tenus compte du fait qu’ils étaient à Philadelphie et se sont arrêtés à « on va leur mettre Bubba Ray Dudley et DDP, ils seront contents. »

Du coup drame. Il gagne et il est hué. Les gens crient le nom de Rusev. The Rock vient l’accoler et dit au public d’acclamer Roman Reigns. Le public hue encore plus fort. Roman Reigns, le pauvre petiot, est en pokerface ultime. On le sent fébrile et dégouté. C’est censé être sa soirée et il se fait traiter comme un déchet parce qu’il représente tous ce que les fans détestent dans la WWE. L’archétype du catcheur « made in WWE » aux muscles saillants, au physique avantageux et pur produit des fantasmes McMahon. Un garçon qui n’a jamais été dans le circuit indépendant. Un footballeur reconverti. Bref, tout ce que le smark déteste. Ca ne l’empêche pas d’être bon mais…

Mais là tout est foutu. Aux yeux du grand public,  il est hué. Il est voué en plus à être dans l’ombre de The Rock. Le mauvais booking rend sa victoire incompréhensible, hâtive et presque peu crédible. Dans le WWE Royal Rumble Fallout, lui et The Rock sont interviewés par un journaliste de la WWE et les deux tirent une gueule d’enterrement. The Rock est en mode damage control mais arrive que dalle à gérer ce bordel, incapable de trouver ses mots et les bonnes tournures. The Rock. Incapable à gérer au micro. 

MXk8Dd6

Peut-être que The Rock comprends exactement ce qui arrive à Reigns. Il a été dans la même situation en 1997. Quand il était Rocky Maivia. Quand il était, lui aussi, un pur produit de la WWE. Un gentil beau et musclé ultra balèze qui dominait ses adversaires devant un public peu enthousiaste et même de plus en plus hostile à ce produit artificiel. De cette haine du public envers lui (« Die Rocky Die ») est né son personnage de The Rock, devenu un des plus grands catcheurs de l’Attitude Era.

Les deux prochains mois vont être décisifs pour Reigns et pour la WWE.

Car il va falloir crédibiliser Roman Reigns comme top face. Tâche peu aisée tellement il a eu l’air d’un con dans sa victoire du Rumble. C’est encore possible. Changer le champion ? On nous vend Reigns/Lesnar mais imaginons que Rollins cashe sa Money in the Bank ? Reigns/Rollins ça passerait mieux ? On pourrait même rajouter Ambrose et faire le fameux Triple Threat entre membres du Shield attendus par tous ?

Ou alors faire un double turn ? Passer Reigns en heel. « Pourquoi vous m’aimez pas ? » « Pourquoi vous me chiez dessus ? » Ca avait marché avec Batista en 2014. Du coup faudrait passer Lesnar en face, et ça pourrait marcher. Une grosse bête dominante qui détruit tout, ça peut aussi faire un face très aisément, suffit juste de dire clairement au public que c’est ok de le supporter…

C’est dur. La WWE s’est mise dans une impasse. Et c’est d’autant plus dramatique pour elle qu’elle aimerait bien pouvoir l’éviter en ce moment. Dans une période ou sa popularité s’effrite, ou le catch indépendant regagne des ailes, ou sa plus grande rivale c’est sa propre fédération de développement aka NXT, ou elle lutte pour atteindre ses objectifs pour le WWE Network, ou le public répond de moins en moins présent dans des house shows et des enregistrements Smackdown de plus en plus désertés, ou ses catcheurs stars se cassent un par un et ou la vente de goodies commence doucement mais sûrement à casser la margoulette, la WWE aurait tout interêt à être plus consistante dans la manière de gérer ses shows et de savoir écouter son public avec plus d’interêt…

Par « savoir écouter son public » je veux pas dire « écouter la dizaine de milliers de mecs qui croient s’y connaître à mort en catch en en parlant sur Internet. » Je veux pas dire « pushez Cesaro et mettez le Champion y’a que lui qui est bon » parce que faut pas déconner mais faut comprendre que d’un point de vue business, ce Royal Rumble match était une succession de mauvaises idées et de mépris des attentes du public. Et le pire, c’est que c’est pas la première fois ces six derniers mois que la WWE montre une telle attitude…

Bref, autant l’an dernier j’étais sorti du Rumble vener mais avec quelques espoirs qui se sont vus concrétisés, autant cette année je sors du Rumble dépité et déprimé, avec un vrai pessimisme pour la suite…

Beuh. 

bloodydude.0.0

 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

Une réaction au sujet de « Royal Rumble 2015 – Reigns In Blood »

  1. J irais pas jusqu a dire au ils ont flingué la carrière de Reigns, le bonhomme a toujours bien fait réagir le public jusque la mais putain, je pensais au on pouvait pas faire pire que l année dernière, comme quoi il ne faut jamais sous estimer Vince et consort…

    Je mate le rumble depuis 2011 et je me suis jamais autant fais chié devant. Non mais les entrées de fin: Titus oneil et big show, cimer le star power! Et puis ce finish booké avec le cul…Bronca plus que méritée , car 2014 aurait du faire jurisprudence.

    Et merde, Bryan NE PEUX PAS NE PAS ETRE DANS LE DENIER CARRE!!! Je suis d accord pour dire que les fans râlent beaucoup, parfois a tort, sur la wwe mais y a pas besoin d être booker pour savoir pourquoi CA, ca ne pouvait pas marcher, et tu l a très bien démontré!

    Et puis le Fallout, j ai bien cru que Reigns allait chialer de dépit, et très franchement, j aurais compris.

    Par contre pour finir sur une note positive, ce triple threat du feu de dieu!!! Et puis Rollings qui cale un phoenix splash sereinement comme ca, je crois bien que j avais jamais vu ca dans un ppv de la wwe. Et pour le coup, le Lesnar indestructible, on y croit vraiment.

N'hésitez pas à commenter l'article~