[Néant Sept #14] Top 9 des filles de Love Live

[Néant Sept #14] Top 9 des filles de Love Live

Faut avouer que depuis qu’on se prend plus trop la tête en permanence entre otakus pour savoir quel est le mieux entre le mécha et le moé – on en a plus grand chose à foutre depuis 2010 -, les sujets tendus sur la blogosphère otaku – dont on en a plus grand chose à foutre depuis 2010 – sont finalement assez rares et il faut commencer à creuser pour dégoter du drama qui, hélas, ne parlera souvent qu’a cinq ou six pélés qui sont toujours les mêmes – et dont on en a plus grand chose à foutre depuis 2010.

HEUREUSEMENT.

Aujourd’hui on vit dans une époque merveilleuse ou on peut juger de la qualité des goûts d’une personne grâce à Love Live. 

LL01

Cela permet donc, à défaut de se battre pour des idées et des causes, de faire affronter nos goûts en matière de waifu. Jeunes, vieux, hommes, femmes, voyants, malvoyants, russes, français: tout le monde à ses personnages préférés de Love Live et c’est rarement les mêmes que les autres. Et, souvent, notre amour pour un personnage signifie également un dégout pour un autre. PARFAIT. C’est bon ça coco, ça crée des tensions qui peuvent être exploités pour du clic, du drama, des insultes ! Tiens toi à ton fauteuil, Julien Chièze, on entre dans le milieu du journalisme total !

Ca pourrait marcher aussi avec Kantai Collection mais vu que y’a 3000 personnages, c’est un peu plus relou. « Oui moi j’aime pas Tatsuya Glaglapoumpoum » « Han c’est quel personnage » « C’est un sous-marin éthiopien inclus dans la mise à jour 3900, suis un peu, crétin. » C’est dur à suivre. Alors que Love Live, bam, elles sont neuf et leurs archétypes sont tellement clichés et exagérés que ça crée tout de suite des attachements personnels et des haines naturelles.

Du coup voilà mon top 9 des filles de Love Live. Oui d’habitude je fais des tops 7 dans cette rubrique mais, bon, elles sont neuf. De la pire à la meilleure. Et oui, c’est le troisième top sur ce blog en trois mois, l’absence d’honneur elle est t o t a l e

 

9/ Yazawa Nico

"Moe moe Kyun" pourrait dire cette Nico illustrée par TIES
« Moe moe Kyun » pourrait dire cette Nico illustrée par TIES

Aussi appellée Nico la connasse par de très nombreux observateurs neutres, Yazawa Nico ressemble physiquement à une gamine de maternelle, ce qui tombe bien puisqu’elle en partage aussi le mental. Fana d’idol au point d’avoir fondé son propre club « de recherches sur les idols », elle tape l’incruste dans un groupe qui cherchait surtout une salle pour répéter et, oh, ça tombe bien, elle avait la salle avec son club pourri dont elle était la seule locataire. C’est un peu du chantage, et le chantage c’est totalement dégueulasse. Mais Nico s’en fout puisqu’elle n’a pas de moralité.

Notre premier contact avec Nico c’est pour découvrir que c’est une 2ch-fag classique qui languedepute sur les forums pour couvrir le néant de sa propre existence.  Et qui ment à sa famille pour pas que celle-ci soit déçue d’elle. Bref comme le redditor lamba coincé à vie dans la cave de ses parents à la recherche d’un boulot imaginaire qui daignera mériter son talent.

On apprend plus tard qu’elle avait essayée de former un groupe qui s’était planté, ce qui est sans doute normal vu son absence réelle de talent. Quand à un moment dans la saison 2, A-Rise nous fait le résumé des talents de chaque fille de µ’s, tout le monde à un truc – Kotori la couture, Eli le talent de ballerine, Honoka l’énergie – sauf Nico qui a, well, le talent d’être Nico. Le jet de pitié. 

Alors, las, il fallait tenter de sauver le soldat Nico et essayer de lui trouver un truc pour lui permettre de sortir la tête de l’eau. Et bah, fort étrangement, ils ont essayés le coup désespéré de la faire entrer dans un pairing yuri avec Maki, ce qui ne fonctionne que guère vu le peu de crédibilité de la chose. C’est à ce moment là que je gueule contre le nouvel ordre mondial judeo-maçonnique qui crée plein de faux doujins et fanarts NicoMaki pour faire croire le pairing populaire mais vous êtes pas prêts, et j’y risque ma vie si je parle trop.

En attendant, de toute la série, devinez celle qui gueule le plus et qui en fait le moins ? Nico. Qui est incapable d’être agréable plus de deux secondes et se conduit comme une parisienne du seizième arrondisement durant deux saisons ? Nico. Qui n’est étrangement aimé que par les lolicons ? Nico. Qui a comme meilleure scène dans la saison deux celle ou elle se mange des branches dans la face ? Nico. Qui a la catchphrase la plus forcée et la moins appréciable du groupe ? Nico. Qui aurait du continuer de gérer son club sans rien dire ? Nico.  De qui j’arrête pas de tirer des UR et des SR à la place de filles bien plus cools ? Nico. Qui a un nom qui ressemble à une marque de chips ? Nico. 

8/ Kousaka Honoka

Lycéenne-Normale Honoka, par Hakuten
Lycéenne-Normale Honoka, par Hakuten

Aussi appellée Honoconne par de très nombreux observateurs toujours aussi neutres, Honoka est le « cerveau » derrière le groupe et, oh boy, qu’est-ce que cette expression ne veut rien dire, surtout dans le cas présent. Les auteurs derrière Love Live ont du beaucoup aimer K-On et se dire que le personnage d’Hirasawa Yui était trop cool mais pas encore assez teubée, du coup ils ont crée le personnage d’Honoka. Mais de base ils ont jamais cachés sa grande stupidité: après tout sa motivation pour créer µ’s et sauver l’école c’est pour « éviter de repasser des examens d’entrée » parce qu’elle avait pas compris que les élèves qui avaient commencés leur scolarité dans l’école pouvaient terminer leur scolarité.

En soit, c’est mignon. Mignon comme « oh, regarde ce petit chiot, il est tombé dans un lac gelé et se noie en remuant ses petites papates, ohhhhhhhhhh. »  Mignon comme un petit enfant paraplégique et déguisé en ourson qui serait tombé de son fauteuil. On parle d’une jeune fille dont son heure de gloire est de choper un début de rhume la veille d’un concert ultra important et de se dire « roh, zé pas grabe, z’est buste un betit rhube, ze vais aller courir un peu SOUS LA BLUIE. » Et devinez qui meurt le lendemain sur scène comme Molière et JFK ? C’est notre petit génie. 

Honoka, c’est le genre d’idiot qu’on trouve rigolo et sympa, mais dont on rigole moins quand il tient entre les mains une caisse de nitroglycérine atomico-nucléaire. Difficile d’avoir confiance en elle. Est-ce qu’elle feint cette bêtise ? On ne sait pas. Mais néanmoins difficile de ne pas remarquer une chose: pour une jeune fille qui dit « que son groupe a pas de leader et c’est ça qui est cool », elle est quand même BEAUCOUP AU CENTRE DE TOUTES LES CHOREGRAPHIES, HMMMM. Est-ce un plan ? Est-ce que derrière une façade débile se cacherait un evil mastermind ?

* repense à l’épisode ou elle part courir sous la pluie *

… Non, elle est juste super atteinte. Ca doit être le moshi.

D’ailleurs: Kousaka Honoka // Kousaka Kirino. Hasard, coïncidence, famille de crétinoïdes ? Je ne crois pas.

 

7/ Sonoda Umi

Butler Umi, par Sizuka
Butler Umi, par Sizuka

Y’a des fans de tout dans Love Live. De même qu’il y’a des haters de tout. Mais si y’a bien un personnage qui n’a ni fans ni haters, c’est bien Sonoda Umi. Et ce pour une raison simple: qui en a quelque chose à foutre d’Umi ? Essayez de vous souvenir d’une scène ou Umi vous a marquée. A part la scène de la pokerface. Réflchissez bien. Ouais, non, hein, ça vient pas.

Umi elle a pas de chance parce qu’elle existe qu’en complément d’Honoka. Elle est le « cerveau » d’Honoka. Mais, à l’inverse, on peut aussi penser que c’est en réalité juste un échange de bon procédé et que Umi & Honoka ne sont qu’une personne en deux: Umi est celle qui réfléchit et Honoka est celle qui a de la personnalité. Vu sous cet angle, ça expliquerait beaucoup de choses. 

En attendant voici les seuls traits de personnalité d’Umi: elle fronce les sourcils, elle fait de l’arc et elle a pas de pokerface quand elle joue à des jeux de carte. WOH. Dans deux heures, j’aurais déjà oublié qui elle est.  D’ailleurs, rematez l’image qui sert de bannière à l’article tout en haut de la page, aviez-vous remarqué qu’Umi n’était pas dessus ?

Bref, autant Honoka est une Yui sur-exagérée, autant Umi est une Mio en chiant. Et est-ce que ça fait de Kotori une Tsumugi telle-quelle ? Hmmmm…

 

6/ Hoshizora Rin

Une yukata-Rin illustrée par Noizi Ito
Une yukata-Rin illustrée par Noizi Ito

Si Rin pouvait la fermer, elle serait tellement mieux nya. Bon, elle serait toujours sixième parce que la cinquième est mille fois au dessus d’elle, mais ça serait un personnage que je pourrais dire apprécier nya. Mais non, à la place elle parle nya. Et attendez ne vous méprenez: le problème ce n’est pas ce qu’elle dit mais la manière dont elle le dit nya. En l’occurence, avec une voix qui ferait passer le bruit d’une fourchette sur un tableau en ardoise pour une symphonie de Dvorak, nya. 

Sa voix est crispante, nya. Y’a rien de pire quand vous jouez au jeu d’écouter la musique dans vos écouteurs et de vous prendre toutes les 30 notes un « watashi wa nyaaaaan » (un truc comme ça) avec une voix aigue au possible et ce foutu tic du nyaaan, nya. Ok, moi j’abuse énormément des adverses et un peu des adjectifs de quantité et c’est un vrai tic chiant, mais au moins je finis pas toutes mes phrases par nya, nya. Imaginez si je commençais à faire ça, nya. Ca serait putain de chiant, nya. Déjà que ça me saoulait dans Monogatari, nya.

En l’occurence c’est con parce que Rin est un personnage qui évolue dans le bon sens tout le long de la série, nya. Et qui dans le jeu dispose de cartes vraiment jolies, nya. D’ailleurs niveau design, j’aime beaucoup le personnage, nya. Tout l’épisode sur sa recherche de « féminité » était vraiment sympa, c’est un personnage qui en soit n’a que des bons sentiments et est un peu usage de l’archétype de la genki girl, nya. Mais c’est vraiment dommage que ça soit ruiné par un foutu tic verbal et une voix de merde, nya. 

That’s why we can’t have nice things, nya.

 

5/ Nishikino Maki

Idol Maki pose tranquillement sur son piano, par wedtaro
Idol Maki pose tranquillement sur son piano, par wedtaro

Maki est super cool.

Maki est super talentueuse.

Maki est super belle.

Maki a super la classe.

Maki est trop mignonne à toujours croire au Père Noël.

Maki est super populaire en Occident.

Maki est super riche.

Mais Maki reste une tsundere avant tout. Et je tiens à vous rappeller que les tsundere, j’espérais que ça soit mort en même temps que l’auteur de Zero no Tsukaima. Mais non, ça s’accroche, tant bien que mal, alors qu’il paraît évident que le monde n’en veut plus.

Certes, ça reste une des meilleures tsunderes de ces dernières années (avec Nene de Yamada-kun and the Seven Witches) mais ces tendances un peu « je vous aime tout en ne vous aimant pas » font que j’aime beaucoup Maki mais que y’a encore ce petit fossé entre elle et moi que je n’ose franchir. Comme si, en le franchissant, je niais qui je suis, qui j’avais construit en vingt-cinq ans. Comme si je me livrais à un ennemi. Comme si mon moi mélenchonniste trouvait des idées FN séduisantes. Peur sur la ville. 

Mais en soit, elle est vraiment chouette Maki. En plus c’est pas si sa doubleuse était une des seuls à savoir vraiment chanter.

 

4/ Minami Kotori

Kotori en maid classieuse par fuyouchu
Kotori en maid classieuse par fuyouchu

Selon mon humeur, Kotori est soit 3e, soit 4e, je sais jamais vraiment. Aujourd’hui elle est 4e mais elle pourrait être 3e. Bref, les tops ça n’a aucune valeur, on est d’accord.

Mais si je peux me permettre de raconter ma vie: comme beaucoup, Love Live j’en avais littéralement rien à branler avant le Free to play. J’en avais tellement rien à foutre que quand on me parlait de Love Live, je pensais à Love Lab de Dogakobo ou, pire, à une connerie pour gosses genre Prettyrythm (« c’est du Sunrise, ça doit être un truc pour gosses qui passe à 7h du mat, ça doit être Prettyrythm ».) Eh, vous parlez au gars qui, avant 2009, pensait à Escaflowne quand on lui disait Evangelion, pensait à Rahxephon quand on lui disait Escaflowne et pensait à Evangelion quand on lui disait RahXephon. Je fais des mélanges bizarres dans ma tête. 

Bref, j’en avais rien à foutre jusqu’à ce qu’un de mes auteurs de H préféré, Harukaze Soyogu (que je crois être le seul à aimer pour des raisons que je ne m’explique guère – j’aime juste son style) sorte deux doujins Love Live avec Kotori en rôle principal. Et autant le premier est nul de nul, autant le second était totalement à mon goût. C’est celui avec la couverture verte et Kotori en bikini. Vous y trouvez à peu près tout ce que j’aime dans le H vanilla. Et du coup ma rencontre avec Love Live était donc, concrètement, ce doujinshi Kotori. A partir de là, Love Live c’était pour moi « cette série avec 8 filles et Kotori. »

J’ai donc une affection particulière pour elle. Et c’est la fille que j’ai choisie quand j’ai lancé le jeu. Et en vrai j’ai été surpris de voir que le personnage était juste tétracool. Elle fait de la couture ! Elle est excentrique sans être totalement perchée ! Elle fait kiffer les oiseaux ! Son design est cool ! Sa maman est une MILF ! Sa voix est vraiment sympa ! Elle fait des purs costumes !

Et donc, est-ce que Kotori est la Tsumugi du groupe ? Sans doute ! C’est donc normal que je sois au taquet. 

3/ Koizumi Hanayo

Hanayo, déesse de l'agriculture, par mzh
Hanayo, déesse de l’agriculture, par mzh

Bah oui hein. Vous parlez au mec qui kiffe Kana Hanazawa parce qu’il kiffe l’archétype de la fille timide et un peu awkwarde sociale donc bien sûr que mon esprit est totalement favorable au personnage d’Hanayo. Pire: c’est un personnage que, plus ça va, plus je l’apprécie. Y’a encore deux mois elle était derrière Maki, maintenant elle est devant parce que je m’y attache.

Après ouais ok c’est une timide fana d’idol et bouffeuse de riz. Mais c’est ça qui est super bien. Le riz. Sa passion pour le riz. Tous ces détails à la con sur le riz. Elle mange son riz que dans un bol. Chaque année elle se fait des onigiris géants pour fêter leur Beaujolais Nouveau local (qui implique du Riz Fraîchement Récolté.) Sa maison doit puer le riz blanc. Attendez non jsuis con le riz blanc ça a pas d’odeur. Sa maison doit puer le rien. Quand elle fait des trucs cochons avec Rin (parce que je considère ce pairing canon), elle doit la guider avec des termes liés à la cuisine du Riz. « Vas-y, touche moi le grain c’est comme le riz Uncle Ben’s c’est prêt en deux minutes », « Masse moi les onigiris et prend soin de la prune », « Aime moi tendre, aime moi en risotto » ou bien « Sauce moi et recouvre moi de ton curry jau- »

 

 

BREF. Y’a cet épisode vraiment cool de la saison deux ou Hanayo et Honoka doivent perdre du poids parce qu’elles sont trop «  » » »grosses » » » (selon les critères japonais qui considèrent les Somaliens comme une nation à 90% obèse) et ou finalement elles passent leur temps à bouffer du riz et à trouver le moyen de fucker la police pour manger du riz dans un resto qui semble être une sorte de fast-food du riz. Depuis ce jour, j’ai un nouveau respect pour elle. Et puis elle est trop choue avec ses lunettes. 

Mais en vrai elle est 3ème parce que c’était ma première UR.

2/ Toujou Nozomi

Princesse des Ronces Nozomi par eneosu
Princesse des Ronces Nozomi par eneosu

1/ Ayase Eli

Qipao Eli - Illustration officielle
Qipao Eli – Illustration officielle

Pourquoi faire un paragraphe pour chacune des deux alors qu’on PEUT DIRE DU BIEN DES DEUX EN MEME TEMPS ? Les deux sont les principaux membres du conseil des élèves et, évidemment, comme tout membre du conseil des élèves, elles sont méga cools. Troisième année, expérience et charme destiné à un public adulte et appréciateur, comme le chocolat noir 90%.

Du coup comme c’est un peu le seul couple canonique de la série (la parfait-face a fini de l’officialiser), on peut les voir comme le papa et la maman du groupe. Eli serait la maman sévère qui ne veut pas être déçue par sa fille mais qui derrière son air sévère cache une tendresse maternelle et une volonté de ne pas voir la progéniture refaire les mêmes erreurs qu’elle tandis que Nozomi sera le papa déconneur qui est là pour équilibrer les forces, assouplir la maman, jouer aux cartes  et faire washi washi à des lycéennes. 

Sans compter qu’en plus de toutes leurs qualités je dois vous avouer que j’ai une théorie vis à vis d’Eli, de Nozomi et de l’univers Love Live en général qui consisterait à partir du principe que Love Live est un monde ou les événements de Katawa Shoujo ne se sont jamais déroulés. Et NozoEli est parfait pour prouver cela: en effet Eli serait une version de Lily qui ne serait pas née aveugle et aurait donc fini ballerine déçue tandis que Nozomi serait une Hanako qui ne serait jamais passé par la case barbecue. En effet Eli partage de nombreux points communs avec Lily: la blondeur, le statut de maman protectrice du groupe, une forte amitié avec une brune qui lui est loyale jusqu’a la mort, un statut mi-japonaise mi-étrangère (même si Russie > Ecosse > Reste du monde)… Et Nozomi serait Hanako avant le drame: une fille excentrique tout en étant un peu solitaire, qui a une passion bizarre pour les cartes, qui tripote les gens en guise de punition… Ouais, ça concorde totalement, c’est sûr et certain. 

Donc en plus de donner les meilleurs doujins yuri de la série (ce qui est un argument important sur le blog d’un mâle de 25 ans), Eli et Nozomi sont la quintessence du concept de senpai. Quand elles s’en vont, on est triste pour elles. Aussi tristes que pour les 3èmes années d’Haikyuu qui font leur dernier tournoi. Parce que Eli et Nozomi c’est les piliers du groupe, c’est le savoir, la sagesse, l’expérience, le charisme, la coolitude, le russonais, les cartes, les formes. Yep.

хорошо / 20, donc.

 

C’est donc fini pour aujourd’hui, et je vous donne rendez-vous ce dimanche à 15h sur SynopsLive pour le premier numéro de LOLJAPON en live et en public ! Soyez doux dans les commentaires, je suis un babtou fragile.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

7 réactions au sujet de « [Néant Sept #14] Top 9 des filles de Love Live »

  1. Han cet article. Des que j’ai su que tu jouais a love live je l’ai souhaitée fort, mais alors hyper fort. Putain qu’est-ce que je hais Nico. Et Umi. J’aime pas les personnages qui servent a rien même si elles ont des jolies cartes.
    Après tu m’as un peu réconciliée avec Nozomi mais Hanayo reste ma préfèré et tu verras que toi aussi un jour. o/

  2. « En plus c’est pas si sa doubleuse était une des seuls à savoir vraiment chanter. » (concernant Maki)

    Oh c’te troll. C’est pas comme si Yoshino Nanjo (Eli) était la chanteuse de fripside depuis le départ de Nao (en 2009), Iida Riho (Rin) qui chante depuis 12 ans ou Suzuko Mimori (Umi) qui a la plus belle voix de toutes (bon ok, ça c’est avis perso) et qui accessoirement chantait dans des comédies musicales avant.

    4 sur 9, c’est quand même pas loin des 50% quoi. 🙂

  3. Je n’en suis qu’à la saison 1 mais pour l’instant j’ai un gros coup de coeur pour Kotori et Maki ^^
    Et je n’arrive pas trop à accrocher avec Honoka, c’est exactement le genre de personnage qui m’exaspère assez rapidement…

    Pour la théorie sur Katawa Shoujo je valide! J’avais fait le rapprochement moi aussi 🙂 Bon sans doute parce que je suis justement en train de me refaire le jeu en prenant la route Lilly…

  4. « Umi n’a pas de personnalité » *classe Eli numéro 1*

    Bon c’est pas comme s’il fallait attendre autre chose, quand on place Kotori aussi haut parce qu’on se fappe sur ses doujins pornos 😀

  5. C’est une blague j’espère? Nico est l’une des best girl et de loin, et Hanayo devrait être à la dernière place… TwT Enfin au moins Kotori est bien placé, je veux dire les gens ont généralement tendance à la placer dans les dernières 🙁

    mon top 9 serait:

    9) Hanayo

    Je n’aime pas vraiment son design et elle m’énerve avec ses « c’est graaave!!! » « à l’aideuuuuh!!!!! » et son riz. Après je les aime toutes donc bon, elle reste cute mais voilà. Et j’ai pas trop aimé l’épisode où elle est Honoka devaient faire un régime car il était hyper cliché et que ça me rappelle que je devrais faire pareil TwT.

    8) Honoka

    Le leader deredere. Pas vraiment mon style, bien que j’admire sa détermination.

    7) Umi

    La même raison que toi: elle ne m’a jamais marqué, que ce soit au niveau du caractère ou tout simplement du design qui est assez banale.

    6) Rin

    Je la trouve cute et j’aime bien son dévellopement. Contrairent à toi j’aime beaucoup ses « nya ». Je préfère juste les autres j’imagine.

    5) Eli

    La présidente du conseil des élèves. Elle est cool et mature, mais à un côté trendre. C’est cute.

    4) Nozomi

    J’aime beaucoup son côté « maman » avec le reste du groupe et ses « washi washi » me font toujours rire. En plus elle peut voir l’avenir.

    3) Kotori

    La plus cute du groupe. Cette fille est un ange avec une voix et un design d’ange <3

    2) Maki

    La favorite de tout le monde. J'aime bien les tsunderes même si c'est cliché, et elle est cool, belle et mignonne. Que demander de plus?

    1) Nico

    Nico nico nii! En fait Nico soit tu la détestes soit tu l'adores. Perso je la trouve marrante et adorable, et j'ai toujours eu un faible pour les personnages comme elle. Après j'ai toujours eu tendance à aimer les personnages qui énervent tout le monde.

    Note: parfois l'ordre du top 3 change, en fonction de mes humeurs. Y'a 4 semaines kotori était first, ptet que dans deux jours ce sera maki, jsp xD

    Comme quoi, les gens ont vraiment tous des goûts différents x)
    Après même si y'en a que j'aime moins (sorry hanayo ;-; ), je les aime globalement toutes (contrairement à toi qui crache sur la moitié d'entre elles).

    Et oui je sais j'ai 1000000 ans de retard sur ce poste et j'aurais jamais de rep, mais je pouvais pas te laisser cracher sur Nico sans intervenir è_é

N'hésitez pas à commenter l'article~