La liste (très commentée) des main-event de Wrestlemania

La liste (très commentée) des main-event de Wrestlemania

On va arriver en mars, sonnez hautbois raisonnez musettes puisque ça veut dire qu’à la fin du mois tombera Wrestlemania qui est, pour caricaturer, le Superbowl du catch. Oui c’est une caricature assez peu fine mais, eh, c’est le plus efficace. Du coup je me disais, et si je faisais mon père Castor et que je vous racontais les 30 main-events de l’histoire de Wrestlemania.

Sachant que:

– Bon, si vous savez pas, Wrestlemania c’est donc l’événement le plus important de la WWE, qui est la fédération n°1 du catch mondial. Ca a lieu chaque fin mars / début avril et la préparation des matchs, les histoires etc, tout ça commence parfois dès novembre.

– Le main-event c’est techniquement le dernier match de la soirée. C’est censé être le plus important. Donc c’est celui qui bénéficiera du plus de promotion, de préparation, de concentration, de temps. C’est là ou on trouvera les plus grosses stars du moment, en somme. Après, oui, officieusement, il peut y’avoir plusieurs main-event à Wrestlemania et la WWE est de plus en plus fana du concept d’avoir 2 ou 3 main event, mais pour des soucis de simplicité et traditionalité, on ne va évoquer que les derniers matchs de chaque soirée. Celui ou le gentil est toujours censé gagner à la fin (spoiler: y’a deux fois sur 30 ou ça arrivera pas.)

– La liste qui vient m’empêchera pas de vous donner mon opinion sur pas mal de trucs, et je vous assure que je peux pas sacquer Hulk Hogan.

– Comme cet article est un peu dédié à ceux qui s’y connaissent peu en catch, je rappelle la définition de deux termes importants: le face c’est le catcheur qui est gentil, le heel c’est le catcheur qui est méchant. Et oui messieurs dames, le catch c’est un sport scripté qui sert avant tout à raconter des histoires. 

Bref, après tout ça ça vous intéresse toujours ? Allez, c’est parti Marcel !

 

Wrestlemania I – Hulk Hogan & Mr.T vs Roddy Piper & Paul Orndoff (avec Mohammed Ali et Pat Petterson en arbitres invités)

WM1
Mr.T se préparant à transformer Onrdorff en purée pendant que Hulk Hogan fait le doigt de Gurren Lagann.

31 Mars 1985 – Madison Square Garden, New York

Qui est qui ?

Pour chaque match je vais essayer d’introduire les catcheurs présents dans le match. Par exemple ici y’en a six.

Hulk Hogan – Si vous pensez « catcheur » vous pensez peut-être à Hulk Hogan qui a été une figure très importante de la pop culture américaine des années 80 et 90. C’est un des catcheurs les plus importants de l’histoire de la WWE, vous vous en doutez bien, et sera au centre de toutes les attentions dans une assez longue période qui va du début des années 80 (environ 1982) jusqu’a son départ de la WWE en 1993. Dans cette période, il sera indéboulonnable. D’une part grâce à sa popularité légendaire qui fait que si elle veut vendre du billet, la WWE doit absolument compter sur Hulk Hogan. D’autre part grâce à son talent politique certain qui fait que de toute façon il a longtemps fait en sorte dans les coulisses que la WWE ne puisse compter sur personnes d’autre. Sa gimmick est la même pendant 15 ans – il est le gentil héros américain qui n’abandonne jamais. Et quand on mate ses promos avec 25 ans de recul on constate que c’est un peu un connard, en fait.

Mr.T – Si vous pensez « Agence Tous Risques », vous pensez à Mr.T. Oui c’est le Mister T. Et non il n’a jamais été catcheur professionnel. Juste que pour vendre son Wrestlemania au public le plus large possible, la WWE avait besoin de ramener des stars à la fois connue ET crédible dans un ring. Et, bon, Mr.T ça le fait grave. Il est donc pour ce match le pote d’Hulk Hogan.

Roddy Piper – Roddy Piper est un catcheur canadien qui s’est crée une gimmick d’écossais grand gueule assez efficace. Ennemi naturel d’Hulk Hogan durant toutes les années 1984 et 1985, son personnage est alors celui d’un gros connard raciste et misogyne. Il a par exemple pas hésité à frapper Cindy Lauper en milieu d’un ring. Oui, la Cindy Lauper de « Girls Just Wanna Have Fun« . Quel connard ce Roddy Piper !

Paul Orndorff – Honnêtement je le connais peu donc je vais pas faire semblant j’ai pas copié Wikipedia. Roddy Piper est son manager et le surnomme « Mr.Wonderful. » Pour résumer, Piper est le cerveau et Orndorff les muscles. Mais si il se retrouve là c’est surtout parce que, un mois avant Wrestlemania, il a interrompu le match Hogan vs Piper pour aider son collègue écossais…

Mohammed Ali – Arbitre spécial du match, c’est un fameux boxeur que vous connaissez peut-être.  Il est là un peu par hasard et parce qu’il fallait un grand nom… Il va se ramener à Wrestlemania totalement pété, ce qui exige qu’un second arbitre spécial l’assiste, en l’occurence:

Pat Petterson – Un catcheur canadien qui a commencé sa carrière dans le début des années 60. Assez populaire, il sera à la WWF principalement assistant du alors tout jeune Vince McMahon, tout jeune PDG ayant fraîchement hérité de la fédération de son père. Il est le créateur du Royal Rumble et un des bookers les plus intelligents de l’industrie. Il est aussi un des rares catcheurs ouvertement gay dans une industrie assez macho, ce qui est d’autant plus génial qu’il l’était déjà dans les années 60 et que ça n’a jamais été sa gimmick ou quoi que ce soit.

Pourquoi ils se battent ? Donc pour résumer, Roddy Piper a attaqué Cyndi Lauper, ce qui a énervé Mr.T et Hulk Hogan, et donc ils se battent pour l’honneur de la chanteuse et pour abattre le claquet à un Roddy Piper qui vient avec son protégé et son meilleur pote.

Le match il vaut quoi ? … Ce qu’il vaut. Honnêtement on est pas trop trop loin d’un main event d’un épisode 2014 de RAW, avec une célébrité dans le lot. Hulk Hogan bodyslamme Piper à l’infini, Mr.T s’imagineune force tellement exagérée qu’il lui suffit de faire une pichenette pour que Orndorff s’envole. Le finish est dû à Bob Orton qui veut attaquer Hogan mais qui attaque son ami Orndorff par erreur et qui finit par subir un tombé de la part d’Hulk Hogan. Non c’est un match assez moyen techniquement mais d’un il est assez divertissant et de deux il est important de le mettre dans son contexte.

Ah, et Mohammed Ali n’aura pas servi à grand chose.

 

Et le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Y’avait Cindy Lauper qui accompagnait la challengeuse au titre mondial féminin et André The Giant a jeté 15 000$ dans une foule en délire. Ah, et si vous trouvez qu’ils abusent avec le push de Roman Reigns, attendez de voir le match de David Sammartino parce que niveau « fils de » over-pushé, on a échappé au pire.

Les main-eventers feront quoi à WM2 ? Piper et Mr.T s’affronteront dans un match de boxe (!), Hulk Hogan défendra son titre mondial dans une cage en acier et Paul Orndorff va faire un double contout face au Magnificient Muraco dans le tout premier match de l’événement. Ca va. Ils seront encore là c’est déjà ça.

Wrestlemania 2 – Hulk Hogan (c) vs King Kong Bundy (Steel Cage Match pour le WWF Championship)

WM2
Deux hommes dans une cage

7 Avril 1986 – Nassau Veterans Memorial Coliseum, Uniondale NY.
Rosemont Horizon, Rosemont IL.

Los Angeles Memorial Sports Arena, Los Angeles CA.

Qui est Qui ? 

Hulk Hogan – Est toujours là. Au moment de WM2 il est champion de la WWE depuis environ deux ans et n’est qu’a la moitié de son règne. Et là il est vener parce que le très méchant King Kong Buddy l’a très sérieusement blessé (pour de faux.)

King Kong Bundy – 1m93, 200 kilos, salut la subtilité. Il a passé une partie de sa carrière à la WWE dans une longue rivalité avec Andre the Giant. On le reconnaîtra surtout pour son manager, le fameux Bobby Heenan, qui est un manager heel toujours relativement fourré dans des coups vicieux.

Pourquoi ils se battent ? Parce que King Kong Bundy est méchant et que Hulk Hogan est gentil et qu’il faut bien lui trouver un challenger un peu impressionnant pour vendre quelques tickets.

Le match il vaut quoi ? Si vous aimez voir Hulk Hogan humilier un catcheur, c’est pas trop mal. Hulk Hogan arrive dans le match « blessé » mais rassurez-vous: on s’en fout. Dès que la cloche sonne c’est presque comme si elle n’existait plus. Le match en lui-même est pas non plus mauvais mais voilà un Hogan censé être affaibli qui domine royalement du début à la fin et qui finit par gagner le match, à la loyale… en sortant de la cage. Pas de tombé, pas de soumission, rien, juste le super héros qui gagne le match en sortant comme un heel lambda. Welp.

Et le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Rarement indiqué parmi les meilleurs.  Rarement signifiant ici « jamais. »

Il faut dire que WM2, après le succès du pari très risqué qu’était le premier Wrestlemania, voit déjà un peu trop gros et décide d’avoir lieu dans trois endroits des USA à la fois. Chaque lieu à son main-event dédié et, bon, honnêtement, y’a rien de très folichon. Y’a une battle royale très bizarre qui voit des catcheurs faire face à des footballeurs américains mais à part ça c’est un event pas forcément très simple à regarder. Mention spéciale au match de boxe Piper vs Mr.T qui est la conclusion d’une longue rivalité entre les deux hommes et qui se termine par Piper qui se fait disqualifier du match pour avoir fait un geste de catch. Wah.

Bon bref le seul bon match c’est les British Bulldogs contre la Dream Team.

Les main-eventers feront quoi à WMIII ? Hulk Hogan sera toujours en train de défendre son titre et King Kong Bundy va perdre dans un 3-man tag team match contre Hillibily Jim, Haiti Kid et Little Beaver, trois catcheurs totalement mémorables, hein. Good night, Sweet Prince.

Wrestlemania III – Hulk Hogan (c) vs Andre the Giant (WWF Championship)

WM3
Etre arbitre, sortir d’un match avec des complexes de taille.

29 Mars 1987 – Pontiac Silverdome, Pontiac MI

Qui est qui ? 

Hulk Hogan – Vient de dépasser les trois années de règne, est toujours invincible, bla bla bla BLA. Il lui faut un adversaire encore plus grand encore plus fort BLA BLA BLA.

Andre the Giant – 2m24 pour 240kg. Surnommé « la huitième merveille du monde. » A joué un rôle dans The Princess Bride. A un jour fait fuir des japonais en pétant dans un ascenseur. Bref, c’est une figure cultissime du catch et il est français, faites péter les cocorico. Andre est un catcheur très intéressant puisqu’il était certes atteint de Gigantisme mais cela ne l’empêchait pas d’être assez « agile » pour sa carrure et sa maladie. C’est évidemment relatif puisque ce n’est pas Rey Mysterio non plus mais vous voyez ce que je veux dire.  Il décédera en 1993.

Pourquoi ils se battent ? Bobby Heenan est un manager qui a une dent contre Hulk Hogan et veut absolument lui prendre son titre. L’an dernier il manageait King Kong Bundy et est arrivé à rien. En plus, André a plutôt envie d’arrêter d’être le gentil géant à l’air gogole et aimerait pouvoir toucher à l’or mondial une fois dans sa vie. Du coup, il tabasse Hulk Hogan quelque part pendant l’année 1986 et le défie pour le titre à Wrestlemania III.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Bah il est cultissime dans la pop culture américaine. Parce que c’est la PREMIERE FOIS QUE QUELQU’UN FAISAIT UN BODYSLAM A ANDRE LE GEANT. Pire, c’est la PREMIERE FOIS QU’iL PERDAIT !!!

(Bon évidemment rassurez-vous: dans le passé, Andre s’est fait bodyslamer des milliards de fois et a perdu tout autant de matchs. Mais c’est la storyline.)

En vrai, le match est pas très très bon. Y’a même ce moment bizarre ou André fait un tombé sur Hulk Hogan qui est tellement zarb qu’il est pas compté jusqu’a trois alors que techniquement il devrait. Après c’est un match qui fonctionne beaucoup pour son ambiance et qui est à remettre dans son contexte. C’est Hulk Hogan qui fait un bodyslam à une personne de 240 kilos devant 90 000 personnes. Je comprends que ça marque.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Oh je sais pas. Je crois que y’a un petit match pour le titre Intercontinental entre Randy Savage et Ricky Steamboat qui est, encore aujourd’hui, cité parmi les meilleurs matchs de l’histoire. Et je crois que c’est totalement mérité.

(Y’a aussi Alice Cooper qui accompagne Jake The Snake Roberts pour son match contre le Honky Tonk Man, ce qui est très wtf.)

Les deux main-eventers feront quoi à WM4 ? Un rematch. Hogan vs Andre II. Qui se terminera en match nul. Oh bah.

Wrestlemania IV – Randy Savage vs Ted Dibiase (WWF Championship)

WM4
Image iconique

27 Mars 1988 – Historic Atlantic City Convention, Atlantic City NJ

Qui est qui ? 

Randy Savage – Le « Macho Man. » Mort pendant l’Epitanime 2011. A part ça c’est un catcheur assez important, qui a marqué pas mal de jeunes adolescents et enfants de l’époque. Toujours accompagné vers le ring de sa petite copine nommée Miss Elizabeth, il possédait un charisme certain en plus d’être sacrément bon dans le ring.

Ted Dibiase – Le Million Dollar Man. Un catcheur dont la gimmick était d’être un milliardaire sans scrupules. Ce qui créera ensuite une quantité astronomique de catcheurs dont la gimmick est d’être des milliardaires sans scrupules. A souvent tendance à acheter les services de tout le monde. Par exemple, il s’est acheté Andre le Géant en Février 1988 pour que celui-ci gagne le titre mondial d’Hulk Hogan pour lui. Andre a gagné, lui a donné le titre, le président de la WWF a fait « lol non », et le titre est devenu vacant.

Pourquoi ils se battent ? Le titre mondial étant vacant, Wrestlemania IV est en fait un gigantesque tournoi de 4h ou une quinzaine de catcheurs vont s’affronter de match en match pour arriver à la finale. Andre et Hulk Hogan s’affronteront en quart de finale, feront un match nul tout pourri, et du coup la finale sera Randy Savage contre Ted Dibiase. Pensez à un Budokai.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? C’est le seul Wrestlemania parmi les neuf premiers qui se termine pas avec un match d’Hulk Hogan mais il se termine quand même avec Hulk Hogan qui vient taper l’incruste dans la célébration de Randy Savage. Et d’ailleurs Randy Savage gagne le match parce que Hulk Hogan attaque Ted Dibaise en scred. Hulk Hogan est littéralement omniprésent dans les années 80.

En vrai Savage est un très bon catcheur, Dibiase un autre très bon catcheur, leur match est plutôt bon. Mais le public est assez épuisé au moment du match… et les catcheurs aussi. Pourquoi ? Well.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? C’est un tournoi de 4h. Randy Savage, par exemple, a quatre combats en tout et pour tout. Y’a seize matchs, mais y’en a que trois qui dépasse les dix minutes, l’un des trois est une battle royale et un autre s’interrompt à quinze minutes pile parce qu’il dépasse le temps limite. A cause de ce concept de tournoi, le grand match tant attendu entre Andre et Hulk est coincé en milieu de grille et se termine sur un match nul qui convainc personne.

Sur le papier c’était une bonne idée, mais l’execution prouve que, well, non, les tournois en PPV ça fonctionne pas tant que ça.

Les main-eventers feront quoi à WM5 ? Randy Savage sera plus le meilleur pote d’Hulk Hogan et va donc l’affronter en 1 vs 1 tandis que Ted Dibiase fera un match nul pérave contre Brutus Beefcake. Brutus Beefcake. 

Wrestlemania V – Randy Savage (c) vs Hulk Hogan (WWF Championship)

WM5
Leçon: quand un catcheur en pointe un autre du doigt ça veut dire qu’ils se détestent et qu’ils vont se battre.

 2 Avril 1989 – Historic Atlantic City Convention, Atlantic City NJ

Le premier Wrestlemania qui est plus jeune que moi, yay.

Qui est qui ? 

Randy Savage – Toujours un des meilleurs lutteurs de l’époque et toujours trop choupi dans son couple avec Miss Elizabeth, Randy Savage a su rester le champion durant un an mais HOLALA Hulk Hogan a un peu trop dragué sa nana du coup il est un peu vener.  Du coup il tourne le dos à Hogan et, évidemment, les deux décident de régler ça à Wrestlemania POUR LE TITRE.

Hulk Hogan – Pour une fois challenger (wow), Hulk Hogan vient de passer l’année à essayer de draguer Miss Elizabeth et s’étonne que Randy Savage le prenne mal. Oh, il est toujours le babyface malgré ça.

Pourquoi ils se battent ? Randy est jaloux d’Hulk. Hulk comprend pas pourquoi parce qu’il est un peu con. Ils se battent.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? C’est sans doute le match ou Hogan est le plus proche d’un John Cena dans sa période 2009/2010. Celle ou il s’en prenait plein la face pendant un match puis soudainement se réveillait, faisait un STFU et gagnait le match littéralement de nulle part. Là c’est un peu pareil: Savage assure le boulot, balance ses coups les plus durs et les plus forts, Hogan s’en fout, sort soudainement son legdrop, gagne, voilà, hop, c’est fini. N’oubliez pas les enfants: vous pouvez draguer les copines de vos copains si vous êtes plus forts qu’eux ♪ !

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Je me souviens l’avoir maté vers genre 2010/2011 et je me souviens plus de rien. Je crois que je matais du hentai en parallèle tellement il se passait rien. Y’a Jake Roberts vs Andre ? Bof, non. Je sais pas ! Il a aucune importance historique, il s’y passe rien de majeur, y’a pas de grands matchs. C’est cette époque ou les Wrestlemania c’était un main-event accompagné d’une quinzaine de matchs dont certains seraient sans doute des dark matchs de Smackdown en 2015. Genre, pour WM5, Dino Bravo contre Ronnie Garvin. Pourquoi ?

Les main-eventers feront quoi à WM6 ? Ah bah Hulk Hogan il a son titre, il le garde. Quant à Randy Savage, il va faire face à Dusty Rhodes dans un match sympathique mais hélas typique de la période « eh, et si on faisait enfiler à une légende du catch sudiste un vêtement débile à pois jaune. »

Wrestlemania VI – Hulk Hogan (c) vs The Ultimate Warrior (c) (WWF Championship & WWF Intercontinental Championship)

WM6
Regardez la détresse sur le visage d’un Hulk Hogan vaincu

1er Avril 1990 – Skydome, Toronto

Qui est qui ? 

Hulk Hogan – Champion Mondial, lol. Il a pas changé depuis 1985. Lol.

Ultimate Warrior – Ok c’est un cas intéressant. Warrior était un catcheur pas terrible-terrible dans le ring. Mais par contre il avait 2/3 trucs pour lui: la première chose c’est qu’il était très charismatique et très intense, la seconde chose c’est qu’il avait une pure entrée et la troisième chose c’est que ses promos micros n’avaient pas de sens. Il est rapidement devenu très populaire auprès des enfants, des adolescents et d’un public finalement assez large. Il est aussi l’un des Intercontinental Champion les plus emblématiques. Un babyface assez simple, assez proche aujourd’hui d’un, euh… Ryback ? Je sais pas en fait.

Ultimate Warrior a ensuite eu une carrière assez zarb, entre drogue, perte de sanité, discours bizarres. Après des décennies de brouille avec la WWE, il est enfin inscrit à leur Hall of Fame fin mars 2014… et meurt début avril 2014, trois jours après la cérémonie. Yeeeeeeeep.

Pourquoi ils se battent ? Parce que l’Ultimate Warrior a dominé tous ses adversaires pour l’Intercontinental Championship. Et Hulk Hogan a dominé tous ses adversaires pour le WWE Championship. Du coup, eh, pourquoi ne pas se faire plaisir et faire s’affronter les deux champions ?

Le match en lui-même, il vaut quoi ? C’est un match super intéressant. Déjà parce que c’était la première fois qu’on avait vraiment un main-event entre deux faces. Là Hogan était pas le gentil prédesigné. Que ce soit Warrior ou Hogan, les deux étaient présentés égaux. C’était présenté comme un vrai schisme: les pro-Warrior contre les pro-Hogan. Et le match en lui-même, c’est techniquement pas terrible mais d’un point de vue divertissement c’est du grand art. Tout dans ce match est bigger than life et comme les deux catcheurs sont pas super subtils dans leur personnalité et leur charisme, tout est fait de manière exagérée. C’est… plutôt bonnard.

Et c’est Ultimate Warrior qui gagne en plus, ce qui est fou et met fin à l’étrange invincibilité de Hulk Hogan à Wrestlemania.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Au lieu de chanter Star Springled Banner au début, ils chantent O Canada. Sinon, honnêtement, bon, y’a rien de très foufou dans l’undercard. Dusty Rhodes / Savage peut valoir le coup. J’ai bien aimé Dibiaise contre Roberts mais c’est parce que j’aime bien Dibiase et Roberts. Sinon non, vraiment l’undercard est assez fouillie.. et assez connue pour une statistique amusante: un tiers des 36 catcheurs qui en font partie sont aujourd’hui morts. MERCI WIKIPEDIA.

Les main-eventers feront quoi à WM7: Hulk Hogan récuperera son titre contre un soldat américain devenu pro Saddam Hussein tandis que The Ultimate Warrior va mettre Randy Savage à la retraite. Et je ne dis pas Kamoulox à la fin de la phrase parce que c’est exactement ce qui va se passer.

Wrestlemania VII – Sgt.Slaughter (c) vs Hulk Hogan (WWF Championship)

WM7
N’oubliez pas les enfants: faire ça à un drapeau, c’est pas gentil !

24 Mars 1991 – Los Angeles Memorial Sports Arena, Los Angeles CA

Qui est qui ? 

Sgt.Slaughter – Ok. C’est un cas intéressant. Sgt.Slaughter a longtemps joué le rôle d’un catcheur sergent de l’armée qui est devenu si populaire qu’il est inclus au casting de GI Joe. Je parle pas du film avec The Rock des années 2010, je parle du dessin animé de 1986. Il avait des figurines GI Joe a son effigie. Ce mec était un VRAI PATRIOTE.

Mais ça c’était avant la première Guerre du Golfe.

Parce qu’après vous devinerez jamais: il est devenu SYMPATHISANT DE SADDAM HUSSEIN. Et en plus il a volé le TITRE MONDIAL à ULTIMATE WARRIOR. Le titre mondial de la WWF, le SYMBOLE DE L’AMERIQUE LIBRE !!!

Hulk Hogan – Qui heureusement est le symbole de l’Amérique Libre qui va pouvoir sauver le pays. OUF. Rassurez-vous, dans trois ans il rejoindra la WCW donc vous allez pouvoir avoir la description d’autre bonhommes.

Pourquoi ils se battent ? Pour l’Amérique ! Après on est en 1991, on a un personnage de sympathisant iraquien lui-même managé par un catcheur nommé « Général Adnan » qui est non seulement iraquien mais en plus a personnellement connu Saddam Hussein pendant sa jeunesse. Et quand je dis ça je dis pas « dans la storyline », je dis « dans la réalité vraie véritable » !

Oui sinon c’est censé être le combat de l’Amérique triomphante contre la perfidie Iraquienne. Bon, petit problème de calendrier: au moment ou le match a lieu, la Guerre du Golfe est tout juste terminée et l’Amérique a déjà gagnée. Du coup le feel good moment devient dangereusement un America Fuck Yeah moment.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? C’est l’enfant du catch et d’un film de propagande militaire. Une fois qu’on a pris ça en compte et qu’on est conscient que ce qu’on regarde est un match feel good pour faire accepter aux américains la beauté de l’intervention de l’ONU en Iraq et que ça explique les cotés patriotiques les plus exacerbés de l’Amérique Bushiste-senior qu’on peut y voir… bah c’est plutôt fun. Slaughter surjoue tous les coups qu’Hogan lui donne et est maléfique tout le long du match. Il fait un tombé sur un Hogan enveloppé d’un drapeau irakien, nom de dieu ! Techniquement ça reste du Hogan, mais c’est du Hogan fun à voir. 

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Un The Undertaker dix ans trop jeune commence sa streak contre un Jimmy Snuka dix ans trop vieux dans un match qui aurait été génial à l’époque ou les deux auraient été à leur apogée.

Ah, et les Nasty Boys gagnent le titre tag team contre la Hart Foundation. Les Nasty Boys. Les fuckin’ Nasty Boys. 

En vrai, y’a juste Ultimate Warrior vs Randy Savage qui est juste grand. Les Retirement Match ça loupe jamais.

Les deux main-eventers vont faire quoi à WM8 ? Hogan sera encore dans le main-event malgré zéro titre à défendre et le Sergent Slaughter sera perdu dans un 8-Man Tag Team Match.

 

Wrestlemania VIII – Hulk Hogan vs Sid Justice

WM8
Sid maîtrisait le « You can’t see me » avant que ça soit cool

5 Avril 1992 – Hoosier Dome, Indianapolis IN

Qui est qui ?

Hulk Hogan – N’a pas changé depuis 1985.

Sid Justice – Je, euh, connais finalement peu Sid Justice / Psycho Sid / Sid Vicious.  J’ai vu le match, mais je saurais pas trop décrire sa gimmick exacte… Il a pas de vraie particularité… Il est juste… là ?

Pourquoi ils se battent ? Sid a trahi Hulk Hogan et l’a jeté du Royal Rumble deux mois plus tôt. Hulk Hogan est donc vener et veut sa vengeance EN MAIN-EVENT DE WRESTLEMANIA parce que bon, RANDY SAVAGE contre LE PUTAIN DE RIC FLAIR c’était pas ASSEZ IMPORTANT. HEIN.

Le match est également annoncé comme « LE DERNIER MATCH D’HULK HOGAN. » Si vous saviez.

Au passage si vous pensez que le public qui hue à mort un face c’est apparu avec Roman Reigns cette année, dites vous que pendant le Royal Rumble 1992, Hulk Hogan était hué à mort car, bon, les gens en avaient ras le cul d’un Hogan inchangé depuis 1985. Mais que la WWE a toujours fait en sorte d’ignorer ces huées.

Le match il vaut quoi ? Rien.

Mais vraiment.

Hogan est le meilleur et le plus fun quand les matchs sont hauts en couleur et quand les enjeux sont méchamment exagérés. Ou quand son adversaire est assez dingue. C’est pour ça qu’on retient son match contre Andre, son match contre Warrior et même son match contre Slaughter. Mais Sid Justice c’est le même match que contre King Kong Bundy en encore plus « on en a rien à foutre. » Hulk Hogan quitte la WWE juste après ce match (parce qu’il s’est fait choper à prendre des stéroïdes) pour revenir un an plus tard.

Et ça se termine sur une disqualification pourrie. Ugh.

Le ppv en lui-même il vaut quoi ? Deux excellents matchs: Piper contre Bret Hart pour le titre Intercontinental, à l’époque ou le titre IC voulait dire « excellents matchs, quoi qu’il arrive. » Et, évidemment, Randy Savage contre Ric Flair pour le WWF Championship qui aurait du être le putain de main event mais non il fallait que ça soit Hogan. Bon ok à la base le « grand plan » c’était Hogan contre Flair mais ça ne sera jamais arrivé pour des raisons mystérieuses (spoiler: c’est sans doute une question d’égo.)

Les deux main-eventers feront quoi à WM9 ? Sid Justice va se faire prendre la main dans le sac à stéroïdes et purgera une suspension suivi d’un retrait de la WWE qui va lui épargner la peine d’être à WM9. Quant à Hulk Hogan il fera SON GRAND RETOUR pour un match tag team contre Money Inc. Ca va, il sera pas dans le main-event, ça va enfin un peu se renouveler !

 

Wrestlemania IX – Bret Hart (c) vs Yokozuna (WWF Championship)

WM9a
Yokozuna c’est celui qui ressemble à un japonais mais qui n’est pas japonais mais samaon, est-ce clair ?

4 Avril 1993 – Caesars Palace, Las Vegas NV

Qui est qui ?

Bret Hart – Un catcheur canadien très très technique. Pas forcément ultra doué au micro mais qui, dans le ring, vous en donnera pour votre argent. Assez polyvalent et talentueux, il fut un Intercontinental Champion remarqué et populaire, aussi bien dans son pays natal qu’aux Etats Unis.

Yokozuna – Un catcheur issu des îles Samoa qui a pour gimmick celle d’être un sumo japonais. Pourquoi pas, finalement ? Mais ce qu’il faut savoir c’est qu’il a beau faire 267kg pour 1m93, il était capable d’être assez agile pour sa carure, ce qui permettait des choses amusantes. Evidemment présenté comme un méchant monstre japonais indestructible, il est le vainqueur du Royal Rumble 1993 et a donc le droit à un match pour le titre à Wrestlemania IX.

Pourquoi ils se battent ? Bret Hart a le titre, Yokozuna a gagné le Royal Rumble, hop, paf, c’est gagné c’est booké. C’était la première fois d’ailleurs que le Royal Rumble permettait de gagner un match pour le titre à Wrestlemania, ce qui sera plus tard le début de pas mal de storylines.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est étrangement pas très bon. Il se finit n’importe comment et en plus c’est pas le vrai main-event.

Pourquoi c’est pas le vrai main-event ? Parce que le vrai main-event, techniquement c’est:

 

Wrestlemania IX – Yokozuna (c) vs Hulk Hogan (WWF Championship)

SURPRISE
SURPRISE

Qui est qui ? 

Hulk Hogan – QUI TAPE L’INCRUSTE

Yokozuna – QUI VIENT DE GAGNER LE TITRE CONTRE BRET HART EN TRICHANT COMME UN GORET.

Pourquoi ils se battent ? PARCE QUE YOKOZUNA VIENT DE GAGNER LE TITRE EN BALANCANT DU SEL A LA TETE DE BRET HART, QUE HULK HOGAN AIME PAS CETTE INJUSTICE ALORS DU COUP IL DEFIE YOKOZUNA A UN MATCH POUR LE TITRE TOUT DE SUITE MAINTENANT. YOKUZUNA ACCEPTE.

ET IL GAGNE, AU FAIT. EN VINGT-DEUX SECONDES. 

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il DURE VINGT-DEUX SECONDES. Yokozuna était alors un MONSTRE INDESTRUCTIBLE. Bret Hart juste avant bataillé dur contre lui. Mais Hogan il s’en fout, IL SE RAMENE ET IL GAGNE EN VINGT-DEUX SECONDES. Imaginez si à WM31, Brock Lesnar gagnait contre Reigns et que trente secondes derrière John Cena se ramenait disait à Brock Lesnar « ok, je te défie tout de suite maintenant » et qu’il gagnait en vingt deux secondes après une année de Brock Lesnar qui détruit tout sur son passage. 

Evidemment inutile de dire que PERSONNE N’A AIMÉ à l’époque.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? C’est le pire ppv de l’histoire de Wrestlemania. Y’a rien qui va et le seul truc fun c’est le cadre. Comme ça se déroule au Caesars Palace, tout le monde est en toge, les décors sont romains à en crever et ça se déroule sous le soleil du Nevada tout le long de l’événement. Habituellement quand WM est dehors, la nuit tombe au fur et à mesure mais ici, même pas – il fait jour du début à la fin.

Sinon y’a Shawn Michaels contre Tatanka qui ferait un bon match dans un épisode de Main Event. Mais le reste est juste nul. Vous y trouverez par exemple l’un des plus mauvais matchs de l’histoire de l’Undertaker.

Les main-eventers feront quoi à WM10 ? Bret Hart fera face à Yokozuna, Yokozuna fera face à Bret Hart et Hulk Hogan se barrera quatre mois plus tard, après avoir refusé de mettre Bret Hart over parce que quitte à être un peu connard, autant l’être jusqu’au bout.

 

Wrestlemania X – Yokozuna (c) vs Bret Hart (WWF Championship)

And again ♪
And again ♪

20 Mars 1994 – Madison Square Garden, New York

Qui est qui ?

Bret Hart – cf. WM9

Yokozuna – cf. WM9

Pourquoi ils se battent ? Bret Hart avait évidemment le droit à un rematch par rapport à WM9 et il réussira à être co-vainqueur du Royal Rumble 1994. Oui parce que les deux derniers mecs du match sont tombés en même temps. Le second en question c’est Lex Luger, un catcheur que la WWF de l’époque tenait absolument à faire bouffer à ses fans comme LE nouveau Hulk Hogan. Il a récupéré la gimmick du Vrai Américain, tout ça tout ça. Du coup pour savoir qui aura le droit d’affronter Yokozuna, bah Yokozuna va affronter les deux: Lex Luger en premier, Bret Hart en second. Lex Luger perd, donc du coup, Bret Hart a le droit de saisir sa chance.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Oh il est bien bien mieux que celui de WM9. Le finish est un peu nul (Yokozuna veut utiliser les cordes pour faire de l’acrobatie, il se casse la gueule) mais sinon tout est présent. Y’a même le truc cool du « tout le monde est content que Bret Hart ait gagné alors les vestiaires se vident et tout le monde vient célébrer la victoire de Bret Hart dans le ring. » C’est une jolie image et une consécration pour Bret Hart.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Bret Hart qui fera pas qu’un seul match cette année là puisqu’il aura aussi un excellent match contre son frère, Owen Hart, plus tôt dans la soirée. C’est aussi le show ou, évidemment, la WWE va découvrir les ECHELLES avec ce très bon match entre Shawn Michaels et Razor Ramon.

En vrai, c’est à partir de WM10 que la formule de Wrestlemania va se concrétiser. Finis les matchs mis au pif, à partir de ce moment les cartes commenceront à être plus réfléchis, plus logiques et plus censées. Mais dans tous les cas, WM10 devient vraiment le premier ppv de la liste à être matable du début à la fin. Y’a encore des matchs pourris mais au moins y’a une cohérence dans l’événement qui commence à se dessiner.

(Bon si on fait exception de WM4 et de son super-tournoi un peu épuisant.)

Les deux main-eventers feront quoi à WM11 ? Bret Hart s’amusera à faire un I Quit Match contre un catcheur superstar des années 70, Bob Backlund, tandis que Yokozuna s’alliera avec Owen Hart pour gagner un titre tag team. Le main-event sera composé d’aucun des deux, à leur place on trouvera plus fun de mettre un footballeur américain.

Wrestlemania XI – Lawrence Taylor vs Bam Bam Bigelow

Lawrence Taylor à gauche, Bigelow à droite. D'un coté, c'est pas dur de savoir qui est footballeur américain.
Lawrence Taylor à gauche, Bigelow à droite. D’un coté, c’est pas dur de savoir qui est footballeur américain.

2 Avril 1995 -Hartford Civil Center, Hartford CT

Qui est qui ?

Lawrence Taylor – Considéré comme un des meilleurs joueurs de l’histoire de la NFL, Lawrence Taylor est donc un footballeur américain qui a particulièrement marqué les années 80. Après sa retraite en 1993, il vit la vie tumultueuse des sportifs à la retraite: drogue, égo qui explose, alcoolisme, faire le main-event de Wrestlemania.

Attention: il est pas devenu catcheur. Non. La carrière de Lawrence Taylor dans le catch se résume à UN match et c’est celui-ci. Oh, et il le gagne. Donc un footballeur américain qui ne fait que passer a donc le droit à faire le main-event de Wrestlemania et en plus de gagner le main-event de Wrestlemania. Je ferais bien une blague à base de respect disparu mais ça serait même pas une blague, ça serait la réalité.

Après Wrestlemania, il ira commenter du sport à la télé, doubler un footballeur américain dans GTA Vice City et tripoter une nana de seize ans. Wowowow.

Bam Bam Bigelow – Un catcheur à la carrure musclée et imposante, loin d’être dégueulasse dans le ring puisqu’il était lui aussi un de ses rares poids lourds à pouvoir en plus être agile. Promis à une carrière super riche, il finira éternellement midcarder après sa défaite à Wrestlemania XI et décédera en 2007 à cause de la drogue.

Pourquoi ils se battent ? Bigelow a un jour perdu un match, il était vener, y’avait Lawrence Taylor qui passait par là alors Bigelow l’a poussé et l’a défié à un match à Wrestlemania. QUELLE HISTOIRE.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Haha. Un footballeur américain qui essaie de faire du catch et qui finit par gagner sans trop de difficultés contre un catcheur plutôt doué qui avait jusqu’alors tout l’avenir devant lui. Un peu comme si aujourd’hui Thierry Henry débarquait dans le ring et défonçait Sami Zayn en main-event de Wrestlemania. Je sais pas. C’est sale.  Après, on vous dira que Taylor se démerdait pas trop mal et prenait son boulot au sérieux mais honnêtement on s’attend à autre chose pour un main-event.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? C’est d’autant plus bizarre que juste avant y’avait un match Diesel vs Shawn Michaels qui aurait totalement pu être le main-event. Il était un peu moyen comme match (Diesel/Kevin Nash n’est… pas un très bon catcheur) mais il avait tout ce qu’il fallait: deux fortes têtes, le championnat du monde, une longue histoire entre les deux hommes (Diesel était le garde du corps de Shawn Michaels), Diesel qui était accompagné de Pamela Anderson… Pourquoi c’était pas ça le main-event, finalement ?

Y’a aussi un match très sympa pour le WWF Tag Team Championship et Bret Hart contre Bob Backlund dans un I Quit Match est une curiosité qui vaut le coup.

Les main-eventers feront quoi à WM12 ? Lawrence Taylor commentera du football américain sur TNT et Bam Bam Bigelow partira de la WWF fin novembre pour rejoindre l’ECW. Ha bah oui, hein.

Wrestlemania XII – Bret Hart (c) vs Shawn Michaels (60-man Iron Man Match for the WWF Championship)

WM12
On répète les règles une dernière fois avant d’y aller, histoire de

31 Mars 1996 – Arrowhead Pond, Anaheim CA

Qui est qui ? 

Bret Hart – Est toujours un catcheur canadien fin technicien et bardé de rose. Toujours un peu grande gueule élitiste. Déteste Shawn Michaels, aussi bien sur le ring que dans la vie.

Shawn Michaels – C’est la première fois qu’on le voit dans cette liste mais il faut se dire qu’il est là depuis Wrestlemania 6. Après avoir été dans une tag team remarquée nommée les New Rockers, il est ensuite parti en solo après avoir dégommé son confrère de tag team à travers la vitre d’un barbier (ça arrive.) Il a la gimmick du Heartbreak Kid, c’est à dire que c’est un poseur beau gosse grand gueule, toujours en mode « petit malin », qui croit ne pas avoir à respecter les règles et qui a son égo qui le dépasse toujours. Ho, et je vous décris pas que sa gimmick là, je décris aussi qui était Shawn Michaels à l’époque. Et à l’époque, valait mieux être dans ses petits papiers parce que lui et ses potes avaient un joli petit règne de Terreur dans les coulisses de la WWF.

Pourquoi ils se battent ? Bret Hart et Shawn Michaels se haïssent dans le ring et dans la vie, Shawn Michaels a gagné le Royal Rumble et a le droit à un match pour le titre. Hop c’est parti.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il faut avoir du temps en réserve parce qu’il dure soixante-et-une minute. C’est le concept de l’Iron Man Match: le match a une durée limitée (ici, 60 minutes) et le catcheur qui fait le plus de tombés et de soumissions a gagné à la fin du match. Attendez-vous à un tombé décisif dans les cinq dernières secondes histoire que ça soit classe. Bon, bref, Shawn Michaels et Bret Hart sont deux extraordinaires catcheurs. L’un a beau passer son temps à chouiner et l’autre a beau être un connard, ils étaient le meilleur de la WWF de 1996. Après, une heure c’est long… Et ce match vaut pas forcément la peine de durer une heure. Il est très bon, attention, mais aurait été tout aussi bon voire meilleur en trente minutes / trois quarts d’heure.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Tout le ppv a été construit et vendu autour du main event donc l’undercard est assez négligeable. The Ultimate Warrior revient (pour six mois) afin de défoncer la gueule à Triple H en une minute. The Undertaker et Diesel s’affrontent dans un match négligeable. Le reste, bon…

Les main-eventers feront quoi à WM13 ? Shawn Michaels aura perdu son sourire et fera semblant d’être blessé tout en étant occupé à faire le commentateur tandis que Bret Hart aura le meilleur match de Wrestlemania 13 contre un petit nom qui monte nommé Stone Cold Steve Austin.

Wrestlemania 13 – Sycho Sid (c) vs The Undertaker (WWF Championship)

WM13
Combats de gens de plus de deux mètres

23 Mars 1997 – Rosemont Horizon, Chicago IL

Qui est qui ? 

The Undertaker – Un zombie mohican indestructible qui possède des pouvoirs ténébreux qui font flipper tout le monde. Et un des plus grands catcheurs de l’histoire de la WWF. Comme on va le voir, The Undertaker et Wrestlemania c’est une très grande histoire d’amour qui va jouer un rôle très important par la suite. On y reviendra vers Wrestlemania 26. Donc bref, là, dans le contexte de Wrestlemania 13 il est juste toujours un zombie mohican indestructible qui botte des culs. Il va bientôt devenir un sorcier-chef-de-culte-hyper-flippant, rassurez vous.

Sycho Sid – C’est Sid Justice qui soudainement devient Psycho… Et cet homme est toujours aussi inintéressant. Ca se sent qu’en 1997, la WWF était vraiment en galère et se faisait fesser par la WCW.

Pourquoi ils se battent ? Y’a zéro raison. Enfin si: Sycho Sid a le titre, The Undertaker veut le titre. Voilà. Bon.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est nul. Le meilleur moment ? Quand Bret Hart essaie de hijacker le match au début. Après c’est nul.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? A part l’extraordaire match de Bret Hart contre Steve Austin qui est souvent cité parmi les meilleurs matchs de l’histoire de la WWE ? Ce ppv est nul.

Les main-eventers feront quoi à WM14 ? The Undertaker affrontera son frère maudit, Kane, tandis que Sycho Sid sera, euh, plus là.

Wrestlemania XIV – Shawn Michaels (c) vs Steve Austin (WWF Championship match with Mike Tyson as a special guest enforcer)

WM14
Oui c’est bien Mike Tyson qui célèbre Steve Austin.

29 Mars 1998 – FleetCenter, Boston MA

Qui est qui ? 

Shawn Michaels – Est toujours un connard. Un an plus tôt il nous avait annoncé une blessure fatale pour sa carrière et qu’il allait devoir prendre sa retraire pour essayer de retrouver « le sourire qu’il avait perdu. » Mais finalement elle était pas si grave que ça alors il est revenu tranquille pépère, ce qui a énervé pas mal de mecs qui ont pas aimés qu’il abandonne le championnat mondial qu’il avait alors au lieu de le perdre dans le ring et ainsi offrir à un challenger éventuel le momentum d’être « le mec qui a battu Shawn Michaels. » Fin 1997, il est au centre du Montreal Screwjob et récupère le titre mondial de Bret Hart après une authentique controverse qui voit Bret Hart perdre un match qu’il était censé gagné suite à une décision de la direction de la WWF. Oui ça devient difficile de différencier fiction et réalité, je suis d’accord.

Bref. On est début 1998 et Shawn Michaels est champion du monde, ce qui est bien pour lui, mais s’est ironiquement réellement fait une blessure fatale pour sa carrière. Il arrive à Wrestlemania 14 avec une blessure de dingue et, évidemment, la pression de tous les catcheurs de la WWF qui lui font gentiment comprendre que, s’il te plaît Shawn, si tu pouvais passer le flambeau au lieu d’essayer de le garder à tout prix, ça serait bien.

 

Stone Cold Steve Austin – Oh god. Ce nom a rien à voir avec l’homme qui valait deux milliards mais je crois vraiment que Stone Cold Steve Austin a rapporté beaucoup plus que deux milliards à la WWF. C’est un texan chauve et rebelle, prêt à s’opposer au système, ici en l’occurence le PDG de la WWF, Vince McMahon. Bref, Steve Austin est un catcheur qui boit des bières, humilie son patron, botte des culs et laisse personne lui dire ce qu’il doit faire. Et du coup ça lui a permis de juste exploser en popularité. Pendant les cinq années qui vont suivre ce match, il va être LE symbole de la WWF, en rivalité avec The Rock.

Mike Tyson – C’est un boxeur célèbre. Il mange des oreilles. Duh. 

Pourquoi ils se battent ? Steve Austin a gagné le Royal Rumble et a Shawn Michaels en fier WWF Champion sur son chemin. Ce qui, du coup, chauffe pas mal la rivalité entre les deux hommes pendant deux mois, avec une escalade progressive vers la violence. Shawn Michaels dirige alors sa propre faction, nommée D-Generation X, qui compte comme allié le vaillant Triple H, la virile Chyna et… Mike Tyson, alors nommé par Vince McMahon arbitre spécial du match. Austin est alors dans de beaux draps, surtout qu’il est incapable de se calmer et de ne pas agresser perpetuellement D-Generation X ou bien Vince McMahon.

Fouyaya.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Shawn Michaels a une blessure hyper douloureuse au dos pendant tout le match. Une blessure qui aurait pu signer une retraite définitive. Il fait tout le match avec.  Oh, et vous savez qui neuf mois avant ce match s’est pété la nuque et est revenu d’hopital un peu plus rapidement que prévu, ce qui fait qu’il a encore des séquelles ? Stone Cold Steve Austin.

Conséquence ? Ca se voit peu. Et si on le sait, le match est encore plus époustouflant.

Après n’exagérons rien: c’est pas non plus le match du siècle. Disons juste que deux catcheurs avec la moitié de leur corps fonctionnel sont en train de faire tranquillement un match que même des mecs avec un corps complet et dopé ne peuvent même pas rêver d’avoir.

La légende veut aussi que juste avant le match, The Undertaker a regardé Shawn Michaels dans les yeux tout en préparant ses poings à la baston en mode « si tu fais des conneries et que tu chies le match pour humilier Stone Cold, tu auras affaire à moi. » Peut-être que c’est grâce à lui tout ça, qui sait ?

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? En dehors de son main-event, il est souvent designé comme début de la fameuse Attitude Era qui va voir la WWF dépasser -enfin- la WCW dans les audience télé. On y trouve tous les grands noms de cette ère: Steve Austin, The Rock, Triple H, Mick Foley, The Undertaker, Kane, Chyna, les New Age Outlaws, Ken Shamrock…

C’est un ppv très agréable à regarder, en somme. Et honnêtement, tout ppv qui affichera un match de Terry Funk gagne un point amour immédiat de ma part.

Les deux main-eventers feront quoi à WM15 ? Steve Austin va à nouveau être dans le main-event en tant que challenger pour le titre tandis que Shawn Michaels sera un joyeux retraité.

 

Wrestlemania XV – The Rock (c) vs Steve Austin (No Disqualification Match for the WWF Championship)

WM15
Si on peut sentir ce que le Rock cuisine

28 Mars 1999 – First Union Center, Philadelphie PA

Qui est qui ? 

The Rock – Vous connaissez sans doute déjà le Rock. Mis à part Hulk Hogan, je suppute que c’est le catcheur le plus célèbre en France. Entre autres grâce à sa carrière cinématographique qui a commencée avec le Roi Scorpion. Mais avant de taquiner Hollywood, The Rock était un catcheur qui était mal parti – Descendant d’une famille samoanne particulièrement connue des fanas de catch, il avait une gimmick de gentil niais qui saoulait très vite les fans. D’autant plus qu’il avait été trop rapidement mis en avant, avec des victoires de titres intercontinentaux alors que personne ne comprenait vraiment ce qu’il y’avait à aimer dans ce type.

Bon après il est devenu heel, a rejoint la Nation of Domination (une faction de catcheurs blacks très Malcolm X dans l’esprit), a commencé à parler de lui à la troisième personne, est devenu populaire, puis du coup a décidé de devenir le catcheur favori de Vince McMahon, le MECHANT PDG DE LA WWF.

Stone Cold Steve Austin – Est toujours le rebelle redneck d’il y’a un an. A toujours Vince McMahon comme ennemi juré. Que d’évolutions !

Pourquoi ils se battent ? Vince McMahon a tout fait pendant six mois pour retirer à Steve Austin son titre mondial puis a tout fait pendant six autres mois pour l’empêcher de le regagner. Prêt à tout pour défendre son poulain, The Rock, Vince McMahon et ses 55 ans entre dans le Royal Rumble 1999 prêt à tout pour empêcher Austin de gagner.

Je vais pas tout vous raconter mais pour faire simple McMahon gagne le Royal Rumble (!), défie Austin dans un match en cage (!!) que Austin gagne (!!!) et du coup il gagne le droit d’affronter The Rock dans un match SANS DISQUALIFICATION ou, donc, tous les coups sont permis. Armes, interventions extérieures, etc etc.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Steve Austin et The Rock auront trois matchs à Wrestlemania. Tous les deux ans jusqu’à WM19. Et des trois c’est le moins bon. Ce qui veut pas dire qu’il est mauvais, rassurez-vous. Ca reste un match très fun entre les deux, que je vous conseille pas mal.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Ugh. C’est celui ou The Undertaker PEND UN MEC DANS UNE HELL IN A CELL. C’est celui ou un BOXEUR PROFESSIONNEL vient humilier un pauvre catcheur en VINGT SECONDES. C’est celui ou Sable et Tori « offrent » un des pires matchs féminins de l’histoire de Wrestlemania.

Y’a tellement de choses qui vont pas. Pourquoi Mankind est pas dans le main-event et doit se contenter d’un match avec le Big Show dans le ventre mou de la carte ? Pourquoi Road Dogg en Intercontinental Champion ?

Le seul bon match mis à part le main event c’est le match pour le championnat européen entre X-Pac et Shane McMahon. Quand un de tes meilleurs matchs met en scène une personne qui n’est pas catcheur. C’est là que y’a un souci.

L’Attitude Era c’était des promos funs mais on oublie aussi parfois que l’Attitude Era c’était à chier sévère niveau in-ring. Et ce ppv nous le rappelle.

Les main-eventers feront quoi à WM2000 ? The Rock sera en main-event. Quant à Stone Cold, vous vous souvenez quand je vous parlais de ses petits problèmes de nuque ? Il va enfin être correctement opéré pour ça fin 1999 donc il va louper Wrestlemania 2000. Smile triste :(.

Wrestlemania 2000 – Triple H (c) vs The Rock vs The Big Show vs Mick Foley (Elimination Fatal Four Way for the WWF Championship)

WM16
Triple H, The Rock, le Big Show et Mick Foley dans une présentation de toute beauté

2 Avril 2000 – Arrowhead Pond, Anaheim CA

Qui est qui ? 

C’est compliqué. On a donc 4 catcheurs simultanément mais chaque catcheur se bat pour représenter un membre bien précis de la famille McMahon. Du coup, on va être concis:

– Triple H – On le reverra souvent donc préparez vous. Triple H est un catcheur américain arrivé en 1994 à la WWF, d’abord dans une gimmick d’aristocrate pour ensuite évoluer en leader de la D-Generation X. Assez vulgaire, assez beauf, il évoluera à nouveau pour devenir « The Game », un catcheur aussi brutal dans le ring que malin et sournois en dehors. Il va se marier pour de faux avec une membre de la famille McMahon. Fun fact: il va se marier avec elle pour de vrai quelques années plus tard. En l’occurence il représente dans ce match…

– Stephanie McMahon – La fille de Vince McMahon. J’ai pas grand chose à dire. Au départ elle était une fille « de bonne famille » mais s’est de plus en plus dévergondée.

– The Rock – Parle toujours de lui à la troisième personne et accumule des catchphrases de plus en plus débiles. Dans ce match il représente…

– Vince McMahon – Le PDG de la WWF, qu’il a hérité de son père bien avant. La WWF était alors une simple fédération régionale qui contrôlait le nord est des Etats Unis mais il a su en faire une fédération d’envergure mondiale. A l’écran, il joue le rôle d’un PDG mégalomaniaque, sadique et soupe au lait. Dans la vraie vie, il dort 3 heures par jour, a dix ans de retard niveau compréhension de la pop culture et a un kiff bizarre pour le bodybuilding. Il a un jour lancé sa propre fédération de football américain, la XFL, qui fait encore rire les américains aujourd’hui.

– The Big Show – Avait commencé à la WCW comme « le fils d’Andre the Giant. » En effet le Big Show fait 2m13 pour 193kg. Lui aussi atteint de gigantisme, il a pas mal évolué au fil des années. D’abord un géant imbuvable dans le ring, il a su améliorer ses techniques pour devenir à peu près regardable. Dans ce combat il représente…

– Shane McMahon – Le fils de Vince McMahon. Très casse cou, très joueur, il est prêt à tout pour humilier son père et lui montrer qu’il est le meilleur. Est dans la réalité un businessman plutôt doué. Tellement doué qu’il est parti de la WWE en 2008/2009 pour aller faire du business en Chine.

– Mick Foley – Une légende du catch hardcore, Mick Foley était un passionné qui a voyagé tout autour du monde dans des matchs toujours plus sans pitié. Il est particulièrement connu pour ses nombreuses « personnalités » telles que Cactus Jack le psychopathe content, Mankind le psychopathe mystérieux et Dude Love le psychopathe hippie. A un jour perdu une oreille en plein match. Un autre jour il a combattu Terry Funk dans un match japonais ou les cordes étaient remplacées par du barbelé et ou du C4 traînait dans certains coins du ring. Et puis une autre fois il a chuté du haut d’une cage de prêt de dix mètres de haut. Puis a continué le match. Puis a rechuté du haut de la cage. Puis a continué.

Adoré par le public, Mick Foley est aujourd’hui un paisible retraité de 49 ans qui a du mal à marcher mais qui a écrit de nombreuses autobiographies qui se sont très très bien vendues.

Dans ce match à Wrestlemania 2000 il représente…

– Linda McMahon – La femme de Vince McMahon et donc la mère de Stéphanie et Shane. Elle apparaît très peu dans l’univers de la WWF et quand c’est le cas c’est pour essayer de faire raison entendre à Vince.

Pourquoi ils se battent ? Parce que tous les McMahon se battent pour prendre le contrôle de la WWF et que donc les quatre prennent leurs champions pour qu’ils s’affrontent. Le gagnant prend tout. C’est comme une GRANDE partie de Pokémon.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Je vous ai dit dans l’intro qu’a Wrestlemania, c’était toujours le « gentil » (le face) qui gagnait. Tradition immuable. Mais je vous ai aussi dit qu’il y’avait eu deux exceptions. Voici la première. En effet Triple H gagne le match alors qu’il est heel as fuck. Le match en lui-même est loin d’être mauvais et a l’intelligence de se débarasser du Big Show au bout de trois minutes de match ce qui laisse derrière un choc entre Triple H, le Rock et Mick Foley qui sont quand même loin d’être nullos. 

Après dans le contexte de l’époque c’est deux soucis:

– En 2000 la WWF faisait bouffer à ses spectacteurs une quantité anormale et ahurissante de drama autour de la famille McMahon et tout le monde en avait ras le cul.

– Un mois plus tôt, Mick Foley perdait un match contre Triple H. Ce match était extraordinaire. Encore meilleur que celui là. Mais le souci c’est que ce match était un Retirement Match. Comprenez que voir Foley être mis à la retraite pour qu’il revienne quinze jours plus tard c’est un peu bizarre.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? C’est celui avec le premier match Tables, Ladders and Chair avec les Hardy Boyz, Edge & Christian et les Dudley Boyz. C’est aussi celui ou Chris Jericho, Kurt Angle et Chris Benoit se disputent le titre intercontinental ET le titre européen. Tout le reste c’est de la grosse merde (c’est le ppv ou Chyna gagne contre Eddie Guerrero par tombé) mais pour ces trois matchs seuls, le ppv peut valoir le coup.

Les main-eventers feront quoi à WM17 ? The Rock va retrouver Steve Austin, Triple H va être une victime de plus de The Undertaker, le Big Show aura disparu des radars et Mick Foley sera devenu commissionneur ce qui est une position officielle mais pas trop. Enfin il sera loin des rings, c’est déjà ça.

Wrestlemania X-Seven – The Rock (c) vs Steve Austin (No Disqualification Match for the WWF Championship)

WM17
ET UNE CHAISE VOLANTE

1er Avril 2001 – Reliant Astrodome, Houston TX

Qui est qui ? 

The Rock est toujours The Rock et Steve Austin est toujours Steve Austin, même revenu de blessure. Passons.

Pourquoi ils se battent ? 

Steve Austin a gagné le Rumble, The Rock est champion, c’est logique. Ah, et Vince McMahon a toujours le nez fourré dans le coin pour faire chier Steve Austin.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Je connais pas un fan de catch qui met pas ce match n°1 de son top 30 des main event de Wrestlemania. C’est un peu débattable (y’aura WM26) mais putain ce match. Steve Austin vs Shawn Michaels à WM14 était le début de l’Attitude Era, ce match en est la fin. Les deux hommes offrent un match intense, incroyable de bout en bout, avec un finish brutal, à base de coups de chaises jusqu’a ce que mort s’en suive et le retournement brutal du oh shit Steve Austin est VRAIMENT prêt à tout pour avoir ce titre. 

Un très grand match. Tellement grand que la vanne principale autour de ce match c’est que c’est le seul truc qui ai jamais arrivé à rendre Limp Bizkit un peu cool:

 

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Je vous avais dit plus haut que The Undertaker et Triple H avaient un match dans ce ppv. C’est un très bon match. Plot twist ? C’est un des moins bons matchs de la soirée.

Car Wrestlemania X-7 est un des meilleurs Wrestlemania. Edge & Christian, les Hardy et les Dudley refont un match TLC encore plus fou que les trois précédents avec ce spear aérien absolument magique. On a Shane McMahon vs Vince McMahon dans un street fight jouissif ou les deux mecs – qui sont les dirigeants de cette foutue féderation – sacrifient tout ce qu’ils ont. Kurt Angle fait face à Chris Benoit et les deux font péter leurs connaissances techniques du catch pour faire exploser les rétines de ceux qui regardent. En parlant de techniciens de qualité, Jericho et Regal se font face pour le titre européen. Une battle royale réunit toutes les stars des années 80/90 pour un road trip nostalgique de qualité.

Tout n’est pas parfait mais y’a tellement de grands matchs dans ce WM que, bon, on va pas se mentir, il est parfait. D’autant que le contexte est parfait: une semaine avant, on apprennait que la WWF rachetait la WCW. La WWF aura jamais de meilleure semaine que celle-ci.

Les main-eventers feront quoi à WMX8 ? The Rock va découvrir le bonheur d’affronter Hulk Hogan à Wrestlemania tandis que Steve Austin aura un match assez étrange contre… Scott Hall ? Nani. 

Wrestlemania X-8 – Chris Jericho (c) vs Triple H (Undisputed WWF Championship)

WM18
En tant que Jerichoholic je peux rien montrer du match, désolé

17 Mars 2002 – Skydome, Toronto, Canada

Qui est qui ? 

Chris Jericho – Un de mes catcheurs préférés. Si je mate du catch aujourd’hui c’est à cause de sa feud avec Shawn Michaels en 2008. En 2002 il était dans une position bizarre. Il a rejoint la WWF mi 1999 après avoir passé 4 ans à stagner dans les bas fonds de la WCW. Pourtant Chris Jericho était tout ce qu’un catcheur rêve d’être: très très bon parleur, excellent dans le ring avec une expérience issue de multiples pays. Mais la WWF a mis du temps avant d’exploiter le talent de Jericho et ce sera fin 2001 qu’il réalisera ce qui était impensable deux ans avant: il unifiera les titres mondiaux de la WWF et de la WCW.

En 2002 il joue surtout le rôle d’un coward heel. Lâche et sournois, il fera tout pour garder ses titres, quitte à niquer les règles.

Triple H – Suite à une grave blessure, Triple H est soudainement devenu face ! Toujours auto nommé « The Game »… il n’a pas beaucoup changé depuis 2000.

Pourquoi ils se battent ? Bah Triple H a gagné le Royal Rumble donc il veut les titres de Chris Jericho. Surtout que Chris Jericho se tape Stéphanie McMahon, c’est à dire son ex. Ouaip ça vole haut.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est plutôt bon mais tout le monde l’a oublié. Parce que…

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Juste avant Triple H/Jericho y’a The Rock vs Hulk Hogan et, wow surprise, Hulk Hogan peut parfois avoir des bons matchs. Mais le truc complétement fou c’est que le public de Toronto est MEGA A FOND sur Hulk Hogan. Genre le mec est plus populaire au Canada qu’aux USA. Du coup le match entre lui et The Rock a épuisé le public qui était juste plus présent pour le main-event.

Sinon vous y trouverez un très bon match entre The Undertaker (alors dans sa période biker motard Limp Bizkit) et Ric Flair. Et, honnêtement, c’est un peu tout: on y trouve beaucoup de matchs qui sur le papier ont l’air super bien (Angle/Kane ; Edge/Booker T; William Regal/Rob Van Dam) mais qui ont juste pas assez de temps pour trouver leur plein potentiel. Un peu décevant après WM17, en somme.

Les main-eventers feront quoi à WM19 ? Triple H sera champion et passera les deux mois avant Wrestlemania à être ouvertement raciste envers Booker T. Oh, et il gagnera le match en humiliant Booker au passage. Teehee. Quant à Chris Jericho, il offrira le match de la soirée contre Shawn Michaels.

Wrestlemania XIX – Kurt Angle (c) vs Brock Lesnar (WWE Championship)

WM19
Fun fact: Brock Lesnar (à gauche) est à peine conscient sur cette image

30 Mars 2003 – Safeco Field, Seattle WA

C’est à partir de ce moment là que la WWF va se renommer en WWE. Et, oui, c’est bien suite à des tensions envers la World Wide Fund.

Qui est qui ? 

Kurt Angle – Un catcheur qui se ramène sur le ring avec une médaille d’or. Pourquoi ? Oh parce qu’il l’a gagné en 1996 aux JO d’Atlanta en lutte professionnelle catégorie moins de 100 kg. Et il avait une nuque pétée lors de la finale. Et c’est vrai. Putain de vrai.

Et donc après avoir dominé la lutte professionnelle américaine, il a cherché à se reconvertir et, finalement, pourquoi pas le catch ? Il rejoint la WWF en 1998 et devient rapidement une sensation. Car évidemment il est à la fois un vrai lutteur laché dans un monde « de chiqué » mais en plus c’est, fort étonnamment, un homme très charismatique.

Du coup sa gimmick est de jouer beaucoup sur son statut de médaillé olympique. Si il est face il sera l’exemple typique de l’athlète américain sans peur et sans reproches alors qu’en heel il va être égocentrique, mégalomaniaque et très largement capable de se croire le meilleur du monde.

Il quittera la WWE en 2006 pour rejoindre la TNA, ou il y est encore aujourd’hui. Devenu de plus en plus félé au fil des années, il est aujourd’hui connu pour ses tweets cryptiques. Il a essayé de participer aux JO de Londres de 2012.

Brock Lesnar – Kurt Angle était un authentique lutteur et Brock Lesnar… oh lui aussi. Champion de lutte amateur en 2000, Brock Lesnar a très vite rejoint la WWE et en 2002, le lendemain de Wrestlemania X8, faisait ses débuts en démolissant tout sur son passage.  Car Brock Lesnar possède un corps assez monstrueux et une aura devastatrice inégalée. En plus d’avoir un sacré bagage de lutteur qui lui permet d’assurer dans le ring et de donner des coups impressionnants. Quatre mois à peine après son début, il remportait le titre mondial contre The Rock. 

Au moment de Wrestlemania 19, Brock Lesnar est en peine: son règne de champion s’est finit en eau de boudin, il est passé de heel à face et après des débuts tonitruants, le public a du mal à accepter le Brock Lesnar face qu’on lui propose qui lui paraît assez peu naturel et plutôt forcé. Ce match est donc l’occasion ou jamais pour Lesnar de se crédibiliser aux yeux du public.

Pourquoi ils se battent ? En décembre, Kurt Angle faisait face au Big Show pour le WWE Championship et a reçu un coup de main de Brock Lesnar pendant le match qui lui a permis de gagner le titre. Derrière cette intervention se cachait une promesse qu’Angle avait fait à Lesnar: si celui-ci l’aidait à gagner le titre, Lesnar aurait le droit d’affronter Angle quand il veut. Une situation ou tout le monde est gagnant, en somme.

Sauf que Angle n’a évidemment pas respecté sa parole et a nié à Lesnar son droit au match de championnat qu’il méritait. Lesnar est vener alors Lesnar gagne le Royal Rumble et choisit, fort naturellement, d’affronter Kurt Angle.

« Choisit » ? Car oui, c’est aussi à partir de fin 2002 que la WWE se divise en deux émissions distinctes: RAW et Smackdown. Et chaque émission possède ses catcheurs attitrés ainsi que son propre titre mondial – WWE Championship ou World Heavyweight Championship. Et le gagnant du Royal Rumble peut alors choisir entre les deux…

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est excellent. On a là deux ex lutteurs amateurs en main-event de Wrestlemania et ça se sent. La seule raison pour laquelle il est pas nommé plus souvent comme LE match c’est parce que: 1/ Tout le ppv est excellent donc le match ne brille pas particulièrement ; 2/ Brock Lesnar se pète la nuque à la fin du match et Kurt Angle est limite obligé d’improviser le finish du match avec un Brock Lesnar qui est, à ce moment là, assez proche physiquement du sac à patates.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Le débat fait souvent rage: quel est le meilleur Wrestlemania ? 17 ou 19 ? Beaucoup vous diront 19. Y’a cinq matchs qui auraient pu servir de main event. Y’a évidemment Angle vs Lesnar. Mais y’a aussi Triple H vs Booker T pour le World Heavyweight Championship ou les deux hommes proposent un match extraordinaire (hélas pourri par un finish ou Triple H humilie littéralement Booker T.) On a Vince McMahon qui fait face à Hulk Hogan dans un match certes peu technique mais vraiment intense et jouissif. On a le troisième match entre The Rock – ici devenu une star d’Hollywood égocentrique –  et Steve Austin, pour clôturer la trilogie de matchs à Wrestlemania entre les deux hommes. Enfin, Shawn Michaels et Chris Jericho offrent un match de folie qui, même dénué d’enjeux, a un peu ébahi tout le public de Seattle.

Et à part ça même les « petits matchs » valent le coup – Matt Hardy contre Rey Mysterio, le triple threat tag team…

C’est un excellent ppv, qui date d’une époque ou la WWE avait une quantité ahurissante de talents à leur disposition ET EN PLUS savait les utiliser. Dingue.

Les deux main-eventers feront quoi à WM20 ? Brock Lesnar fera ses adieux à la WWE dans un match contre Goldberg qui se fera chier dessus par un public véner tandis que Kurt Angle affrontera Eddie Guerrero pour le WWE Championship dans un match de qualité.

Wrestlemania XX – Triple H (c) vs Shawn Michaels vs Chris Benoit (World Heavyweight Championship)

Comment une photo émouvante en 2004 peut être malaisante en 2015 ?
Chris Benoit et Eddie Guerrero. Pour tous fans de catch, c’est devenu une photo pas facile à mater.

14 Mars 2004 – Madison Square Garden, New York City NY

Qui est qui ? 

Oh un match à trois \o/.

Triple H – Après avoir été très très raciste l’an dernier, Triple H continue son règne de terreur sur la division RAW de la WWE en monopolisant le titre mondial, particulièrement grâce à sa faction personnelle nommée Evolution qui concentre le meilleur « du passé » (Ric Flair), « du présent » (Triple H, duh) et « du futur » (Randy Orton et Batista.) Toute l’année 2002 et 2003 il la passera à se battre contre Shawn Michaels, son ancien meilleur pote. Il arrive à Wrestlemania en World Heavyweight Champion bien convaincu à garder son précieux.

Shawn Michaels – Vous vous souvenez sa blessure au dos en 1998 ? Il s’en est remis. Il fait un retour surprise en 2002 et, fort étrangement, il a un peu changé. Il a arrêté de mener la grande vie, a arrêté de se murger la gueule en permanence et s’est un peu calmé dans la connartitude. Il faut dire qu’il est devenu un chrétien born again entre temps et que sa foi semble assez inébranlable. Du coup il reste un catcheur extrêmement doué dans le ring qu’on a cette fois-ci enfin envie de supporter pleinement.

Chris Benoit – Oh je pourrais vous dire qu’il s’agissait d’un des meilleurs techniciens de l’histoire du catch. Que c’était un catcheur qui n’avait littérallement aucun charisme mais qu’il faisait des choses si folles dans le ring qu’il avait l’admiration du public. Qu’il a longtemps été maltraité au sein de la WCW puis au sein de la WWF qui n’ont jamais osés mettre en avant ce catcheur particulièrement doué. Oh je pourrais dire aussi que le public l’adorait, qu’il était toujours à la recherche de ce titre mondial qui lui échappait toujours, qu’il était aimé et respecté de tous ses collègues.

Mais vu qu’en 2007, suite à de graves troubles mentaux sans doute dû aux stéroïdes et aux techniques dangereuses qu’il employait dans le ring, il s’est suicidé par pendaison après avoir tué sa femme et son fils bah du coup comprenez que c’est devenu… un peu compliqué de regarder ses matchs.

Pourquoi ils se battent ? Chris Benoit a survécu 62 minutes dans le Royal Rumble, l’a gagné, s’est tourné vers Triple H et l’a défié. Normal.

SAUF QUE. Shawn Michaels et Triple H ont évidemment une relation tendue. Fin décembre 2003, Shawn Michaels défie HHH pour le titre mondial ce qui se termine, de manière suspecte, en égalité qui fait conserver à Haitch son titre. Un mois plus tard ils s’affrontent au Royal Rumble et paf, idem, nouvelle égalité. C’est plutôt embêtant et du coup Shawn Michaels parvient à trouver un moyen de s’introduire dans le match pour, dit-il, enfin clôturer la rivalité entre les deux hommes.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? A peine l’horrible sentiment qu’on a quand on regarde tous les matchs de Chris Benoit et qu’on se dit à chaque coup un peu impressionnant « ayé, c’est ça, c’est le coup qui l’a rendu psychopathe » ?

Bah c’est un excellent match. De l’autre coté on a Triple H au top de sa forme, Shawn Michaels plus en forme que jamais et Chris Benoit qui est, eh, Chris Benoit ? Du coup c’est intense, rapide, y’a zéro moments de repos… Honnêtement c’est peut-être un des meilleurs matchs ever de Triple H.

Et puis il y’a évidemment le très émouvant post-match ou Chris Benoit célèbre son titre mondial enfin obtenu sous une pluie de confettis tandis que son meilleur ami, et alors WWE Champion, Eddie Guerrero vient le féliciter et les deux célèbrent devant les fans leur succès personnel. Les deux sont exactement les mêmes: ils en ont chiés toute leur vie, ils ont fait le tour du monde,  ils étaient méprisés par la direction de la WCW malgré leurs matchs de fous, ils sont arrivés à la WWF et ont mis des plombes avant d’être respectés, ils étaient adorés par le public mais toujours mis dans l’ombre de catcheurs pourris et stéroïdés. C’était leur victoire.

Eddie Guerrero décédera d’une overdose dix-huit mois plus tard et Chris Benoit laissera en juin 2007 un étrange arrière-bouche dans tout le microcosme du catch. Ugh.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Deux excellents autres matchs: Jericho (encore lui) contre Christian et Kurt Angle contre Eddie Guerrero. Le reste est soit sympa sans plus (Evolution contre Rock n’Sock), soit un peu raté (le Cruserweight Open Challenge.) Il y’a également le retour de l’Undertaker en mode deadman, ce qui vaut le coup. En règle général, ça reste un ppv très agréable à regarder, entre autre grâce à l’ambiance particulière du Madison Square Garden.

Ah y’a aussi Brock Lesnar vs Goldberg, aka le plus gros gâchis de l’histoire. Mais je vous en parle pas en détail, sinon l’article doublerait en taille.

Les deux main-eventers feront quoi à WM21 ? Chris Benoit va participer au premier Money in the Bank Ladder Match, Shawn Michaels offrira un nouveau match de fou contre Kurt Angle et Triple H sera encore en main-event. Mais si, regardez:

Wrestlemania 21 – Triple H (c) vs Batista (World Heavyweight Championship)

WM21
Une de ces personnes a joué dans un film Marvel. Mais lequel, dis donc ?

1er Avril 2005 – Staples Center, Los Angeles CA

Qui est qui ?

Triple H – Un an plus tard, Triple H a bien du mal à garder sa faction Evolution. Après avoir viré Randy Orton en 2004 (il avait osé gagner le titre contre Chris Benoit), il se retrouve fin janvier 2005 avec un Batista vener sur les épaules. Du coup, bon, il est dans le caca.

Batista – Il a longtemps été un simple personnage de garde du corps au sein de la WWE. C’est quand il rejoint Evolution qu’il commence à être remarqué. Particulièrement baraqué, il faut tout de même avouer deux choses: 1/ Batista n’est pas spécialement extrêmement doué dans le ring ; 2/ Batista ne sait pas trop parler. Heureusement il compense avec une intensité et un charisme naturel qui aide pas mal.

Il ressemble à Dave Bautista vous dites ? Le mec qui a joué dans Gardiens of the Galaxy et dans le prochain James Bond ? Ah bah c’est normal: c’est lui.

Et dieu sait que je le préfère en acteur plutôt qu’en catcheur.

Pourquoi ils se battent ? Batista a gagné le Royal Rumble 2005 de manière vachement bizarre et doit donc choisir entre affronter le WWE Champion, JBL, ou bien le World Heavyweight Champion, Triple H. Mais Triple H est son patron, alors pourquoi le ferait-il ? Ah bah Batista s’en fout: il le fait et quitte officiellement Evolution pour aller s’attaquer à celui qui fut son mentor pendant plus de deux ans.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Eh, bof. Très intense, certes, et pas aussi naze que pas mal de main-events pré-Wrestlemania 15, ça reste quand même un match assez moyen au vu des enjeux, et qui a le malheur d’être précédé par quelques matchs bien meilleurs (dont le fabuleux Shawn Michaels vs Kurt Angle.)

Batista offrira deux biens meilleurs matchs à Wrestlemania et, honnêtement, de tous les main-events de Triple H ça sera l’un des moins bons. Le pire est à venir mais, eh.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Etrangement je suis à peu près sur que les trois derniers matchs (le match de sumo avec le Big Show (???), Cena vs JBL et Batista vs HHH) sont les moins bons matchs de la soirée, si on excepte le match féminin. Parce que jusque là c’était parfait: Guerrero vs Mysterio est superbe, le premier Money in the Bank Ladder Match est excellent avec six extraordinaires catcheurs, The Undertaker commence sa streak d’excellents matchs avec une victoire disputée contre un Randy Orton motivé et, évidemment, Shawn Michaels et Kurt Angle ne peuvent pas s’empêcher, encore une fois, de produire le match de la soirée.

D’un point de vue historique ces deux derniers matchs sont importants puisque Cena et Batista gagneront chacun leur premiers titres mondiaux. Titres mondiaux qu’ils monopoliseront pendant les cinq années qui suivent. Mais ces deux matchs laissent un peu sur la faim et c’est dommage.

Les deux main-eventers feront quoi à WM22 ? Ah ah. Triple H sera encore en main-event tandis que Batista sera blessé et obligé de rendre vacant son précieux titre mondial.

Wrestlemania 22 – John Cena (c) vs Triple H (WWE Championship)

WM22
Ce moment gênant ou tu ramènes une arme pour un match

2 Avril 2006 – Allstate Arena, Chicago IL

Qui est qui ? 

John Cena – Ugh. J’aime pas John Cena. Depuis le jour ou je l’ai vu pour la première fois, je l’ai pas aimé. Et je l’ai jamais aimé. Et c’est dommage: c’est la plus grosse star de la WWE. Depuis dix ans. 

J’ai du mal à décrire exactement son personnage. Il est très proche d’Hulk Hogan sur pas mal d’aspects: ses matchs sont souvent réduit au schéma « John Cena subit toutes les attaques du monde pendant 20mn puis il se réveille et gagne le match en une minute » et il se conduit un peu comme un connard à l’écran. Mais comme il est censé être gentil tout le monde applaudit. Un peu comme Hogan à l’époque. Et c’est terrible parce que autant Hogan était dans les coulisses quelqu’un de terriblement doué au jeu politique et réellement proche du gros connard, autant John Cena est un mec qui serait semble t-il super respectable sur ce point.

Bon bref, en 2006, John Cena est un gentil qui proclame des slogans en boucle et veut faire régner la justice dans la WWE. Bon, bref, c’est cool pour lui. Son personnage ne changera pas du tout les années suivantes.

Triple H – En 2006, Triple H est là sans être trop là. Il dirige plus Evolution, il est toujours heel mais son personnage est devenu un peu limité. Bon.

Pourquoi ils se battent ? Triple H a gagné un tournoi pour gagner sa place dans ce match. Dites vous qu’à la place on aurait pu avoir John Cena vs Rob Van Dam (yaaay) ou John Cena vs The Big Show (ooooh.)

Et c’est tout. Y’a pas d’autres histoires.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? A l’époque ça devait être intense mais avec huit ans de recul, bon: c’est le mec qui a squatté tous les main-events des cinq années précédentes contre le mec qui va squatter le main-event des dix années suivantes. C’est un peu, bon, osef, quoi. C’est du Cena classique contre du Triple H classique. C’est comme faire une salade ou tu mélanges des pates sans beurre et du riz blanc. Bon. C’est sympa mais ça manque de sauce.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Y’A EDGE CONTRE MICK FOLEY. LE MEILLEUR MATCH HARDCORE DE L’HISTOIRE. Je déconne pas. Bon j’exagère un peu parce que ptet que le meilleur match hardcore de l’histoire c’est Randy Orton contre Mick Foley à Backlash 2004 mais qu’importe. Ce que je veux dire c’est que y’a CE match.

Bon y’a aussi d’autres bons trucs: un brawl sans concession entre Shawn Michaels et Vince McMahon qui, décidement, a beau avoir prêt de soixante piges mais est toujours prêt à sacrifier son corps et faire des trucs un peu abusé pour le bien de son entreprise.  Y’a aussi un très sous-estimé match à cercueil entre The Undertaker et Mark Henry, un triple threat trop mineur entre Kurt Angle, Rey Mysterio et Randy Orton (ça aurait du être le main-event), un bon match féminin entre Mickie James et Trish Stratus et y’a un bon truc qui se dégage de ce WM22.

Bon après c’est aussi un Wrestlemania ou tout va trop vite, ou y’a trop de trucs prévus pour pas assez de temps et ou certaines coupes auraient été bienvenues. Avec du recul, avait-on besoin d’un match entre Booker T et le Boogeyman ? Ptet pas. Aurait t-on eu besoin de plus de temps pour permettre à Rey Mysterio d’enfin célébrer son premier titre mondial, presque six mois après la mort de son ami Eddie Guerrero ? Peut-être…

Les main-eventers feront quoi à WM23 ? Triple H sera blessé (donc pas en main-event) mais était parti pour préparer un match revanche contre John Cena. Dieu nous l’a épargné. Mais John Cena sera quand même en main-event, faut pas déconner.

Wrestlemania 23 – John Cena (c) vs Shawn Michaels (WWE Championship)

WM23
Beaucoup d’hustle, un peu de loyalty, zéro respect

1er Avril 2007 – Ford Field, Detroit MI

Qui est qui ? 

John Cena – Sort d’une année 2006 ou il a passé son temps à se faire défoncer ou à défoncer Edge. Du coup on déteste moins John Cena qu’avant parce que sa rivalité avec Edge, putain, qu’est-ce qu’elle était cool.

Shawn Michaels – Sort d’une année 2006 ou il a reformé la D-Generation X avec Triple H. Ce qui nous a permis de voir deux presque quarentenaires faire des blagues de prout et de pipi et de caca sur des chaînes cablées de grande audience. Chouette !

Pourquoi ils se battent ? Comme The Undertaker, vainqueur du Royal Rumble 2007, a préféré aller taquiner Batista qui détenait alors l’autre championnat mondial, un nouveau match a été mis en place pour décider un n°1 contender pour Cena. Et, bam, surprise, c’est Shawn Michaels qui gagne.

Du coup y’a un peu plus d’histoire que l’an dernier: Shawn Michaels respecte Cena, Cena respecte Michaels mais Michaels veut le titre, veut se prouver à lui-même qu’il est encore bon etc etc. Pour l’histoire, les deux hommes se feront face à face alors qu’ils gagnent quelques semaines plus tôt le titre tag team. 

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Triple H vs Cena c’était les deux qui essayaient de faire un match épique et, bon, bof, ça collait pas. Cena vs Michaels c’est le même chose en plus naturel et ça colle mieux.

Le souci c’est que genre deux mois plus tard ils vont devoir improviser un match d’une heure (!) à RAW qui sera bien meilleur. Du coup même si ce match est bon il aurait pu être vachement mieux. 

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? C’est le ppv ou Donald Trump rase le crâne de Vince McMahon. Histoire vraie.

Y’a 2/3 trucs sympas dans ce ppv – The Undertaker vs Batista dans un match bien trop excellent pour être vrai, Chris Benoit vs MVP pour le titre US – mais honnêtement y’a aussi quelques matchs ignobles comme Kane vs Khali ou bien Lashley vs Umaga que je trouve VRAIMENT PAS BON.

Bref je suis assez mitigé sur celui-là.

Les main-eventers feront quoi à WM24 ? Shawn Michaels va mettre Ric Flair à la retraite tandis que John Cena affrontera Randy Orton et Triple H dans un match que tout le monde a oublié.

Wrestlemania XXIV – Edge (c) vs The Undertaker (World Heavyweight Championship)

WM24
Concours de grimaces en pré-match

30 Mars 2008 – Citrus Bowl, Orlando FL

Qui est qui ? 

Edge – Je met mon smile petit coeur: <3.

Edge est un catcheur canadien arrivé à la WWF dans la fin des années 90. Il composait alors une tag team super efficace avec son pote Christian qui était intelligemment nommé « Edge & Christian »  et qui faisait fémir le public, surtout grâce à leur humour devastateur et leur série de matchs à échelle de fous à WM2000 et WM17. Il se sépare de Christian vers 2001/2002 pour commencer une carrière solo qui démarre honnêtement pas très bien: face assez peu convaincant, Edge subit rapidement les foudres d’un public qui se sent un peu trop gavé par le personnage.

Heureusement en 2005 Edge tourne heel et il lui arrive le meilleur truc possible: il couche pour de vrai avec la copine, Lita, d’un autre catcheur, Matt Hardy, qui le prend très très mal. L’histoire devient publique, fait le tour d’internet, Edge devient alors haï par le public en plus de développer une gimmick d’opportuniste et de petit malin qui fait parler son cerveau pour trouver les moyens les plus intelligents de gagner et conserver des titres. Autonommé la « Rated R Superstar », il célèbre sa première victoire de titre mondial avec un « live sex celebration » avec Lita.

En 2008 il continue à être malin. Il couche pour de faux avec la directrice de Smackdown, Vickie Guerrero, ce qui lui permet de garder des avantages et de taper l’incruste dans tous les matchs pour le titre qu’il veut. Devenu chef de La Familia, il fait donc régner sa terreur sur Smackdown. Quel méchant ! En plus il est officiellement invaincu à Wrestlemania donc comprenez qu’il arrive à Wrestlemania 24 avec une certaine assurance et pas mal de coups fourrés dans sa manche.

Edge prendra sa retraite subitement en avril 2011, à cause de problèmes de nuque devenus bien trop sérieux et lui faisant risquer la paralysie n’importe quand.

The Undertaker – Il a bien évolué depuis WM13 ! Il est devenu chef de culte, puis biker, puis redevenu catcheur mystérieux aux pouvoirs mystiques. Il a assorti de plus en plus sa palette de coups inspirés du MMA et malgré le fait qu’il approche de la quarantaine, il n’a jamais été aussi bon dans le ring.

Pourquoi ils se battent ? Parce que Edge a battu tout le monde à Smackdown et qu’il ne reste qu’une personne, particulièrement vener: The Undertaker.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Edge et The Undertaker auront une rivalité de malade en 2008 qui amenera une quantité ahurissante d’excellents matchs. Et, étrangement, ce match est le moins bon de la série. Cependant, il reste vraiment excellent. C’est un choix très audacieux comme main-event -tout le monde s’attendait au Triple Threat entre Cena, Orton et HHH – mais ça fonctionne parfaitement.  Edge et The Undertaker passent ainsi leur temps à se contrer mutuellement leurs coups, l’alchimie est parfaite et le match ne souffre d’aucun faux rythme. Je l’aime vraiment beaucoup.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Eh c’est le premier Wrestlemania que j’ai vu ! Le truc cool: il se déroule en extérieur, ce qui est une première depuis WM9. Et moi, rien à faire, quand le ppv se passe en extérieur je suis fou.

En vrai il est surtout intéressant pour trois matchs: le Money in the Bank Ladder Match qui voit CM Punk l’emporter et commencer son ascension dans le main-event de la WWE, le main-event et, évidemment, le Retirement Match entre Ric Flair et Shawn Michaels. Riche en émotion, les deux « papys du catch » offrent un match époustouflant.

Le reste de la carte va du sympa (le Triple Threat pour le WWE Championship, Big Show contre Floyd Mayweather (!!) le très surprenant JBL vs Finlay) au déjà oublié une fois fini (Batista vs Umaga.)

A noter que ça sera la seule fois à Wrestlemania qu’on verra un match pour l’ECW Championship. Le match dure 11 secondes, lol.

Les main-eventers feront quoi à WM25 ? Edge offrira le match le plus oubliable de sa carrière et The Undertaker offrira le match le plus mémorable de sa carrière.

Wrestlemania XXV – Triple H vs Randy Orton (WWE Championship)

WM25
Parle à mon genou !

5 Avril 2009 – Reliant Stadium, Houston TX

Qui est qui ? 

Triple H – Est devenu face en 2007 et croyez moi quand je vous dis que c’est horrible. Y’a rien à dire mis à part que si vous vous souvenez de Smackdown en 2008 à l’époque ou il était WWE Champion, vous savez ce que je ressens.

Randy Orton – Fils de Bob Orton (qui était dans le main-event de WMI en accompagnateur de Piper et Orndorff), il a été élevé et baigné dans l’univers du catch dès sa plus tendre enfance. Il arrive à la WWE en 2002 et doit son envol, comme Batista, à sa participation au groupe Evolution. Il s’en sépare mi 2004 en gagnant le titre mondial et en se faisant exclure par Triple H du groupe. Après un face run bien pérave, Randy Orton devient en 2005 le « Legend Killer » et s’occupe méticuleusement de traquer toutes les légendes de la WWE et de les détruire une par une.

Sa gimmick est, grosso merdo, d’être un peu psycho et instable. Mais psycho dans le genre « le mec est propre sur lui, tu lui filerais ta maison pour le week-end. » Il entend des voix dans la tête et, début 2009, est à la tête de sa propre Faction nommée Legacy qu’il dirige avec Ted Dibiaise Jr (le fils de Ted Dibiaise, duh) et Cody Rhodes (le fils de Dusty Rhodes.)

Pourquoi ils se battent ? Ok. C’est une des meilleures storylines de tous les main-events de Wrestlemania. En gros, Randy Orton s’est mis à attaquer un peu tout le monde avec la Legacy. En septembre 2008, il revient de blessure et, en mode casual tranquille pépère, assomme et blesse CM Punk, alors champion mondial, histoire de montrer qu’il peut tout se permettre. Début 2009, il pousse le bouchon au point de carrément s’attaquer à Vince McMahon (qui est devenu gentil), de l’assommer et l’envoyer à l’hosto. La famille McMahon est évidemment pas contente et du coup menace de le virer.

SAUF QU’ILS PEUVENT PAS LE VIRER vu que Randy Orton remporte le Royal Rumble 2009, a donc le droit à un match pour Wrestlemania et peut donc en conséquence pas être viré vu que contractuellement il a le droit à UN match. Dingue. Triple H remporte le titre WWE en février 2009 et, évidemment ,Randy Orton va le cibler en priorité. Parce que:

1/ Triple H est marié dans la vraie vie à Stéphanie McMahon et est donc un McMahon donc il va se faire le plaisir de dégommer du McMahon

2/ Triple H l’a quand même GENTIMENT BACKSTABBÉ en 2004 donc il serait quand même temps qu’il se venge en bonne et dûes formes.

Du coup pendant deux mois tous les coups sont permis entre les deux hommes: l’un entre chez l’autre pour lui défoncer la gueule, l’un se permet de le menotter au ring et d’embrasser sa femme assommée devant l’autre, bref c’est du beau jeu. Honnêtement cette storyline j’étais à fond. Allez, je met la promo:

Et le match en lui-même, il vaut quoi ? L’ENNUI TOTAL ET COMPLET. La feud est SUPER SANGLANTE entre les deux… et LE MATCH EST AVEC DISQUALIFICATION. Du coup aucun des deux ne peut utiliser d’arme, de coups foireux, etc etc. L’ERREUR BÊTE.

Et même, c’est terrible mais le match est juste nul. Ils arrivent à rien. Le public est mort. C’est pas un main event de Wrestlemania, c’est un truc qu’ils auraient pu avoir en main event de Smackdown quoi.

Et le ppv en lui-même, il vaut quoi ? C’est le premier que j’ai vu live, j’étais à moitié dégouté. A moitié parce que y’a trop de matchs totalement oubliables qui AURAIENT PAS DU L’ETRE. Genre le Jeff Hardy vs Matt Hardy c’était LE match et il est juste BON SANS PLUS. Le Money in the Bank ? Pas super impressionnant. Le match d’unification des titres tag teams ? Relégué en dark match. Rey Mysterio / JBL ? Dure 30s. La battle royale des divas ? C’est un mec qui la gagne ET EN PLUS Kid Rock fait un concert de 10mn juste avant.

Mais j’étais aussi a moitié pas dégouté parce que, eh, SHAWN MICHAELS VS THE UNDERTAKER. Ce match de MALADE. Tellement fou que le public était amorphe pendant l’heure qui suit.

Et, honnêtement, Chris Jericho en mode « Best in the World At What I Do » (qui est le meilleur Chris Jericho ever) qui démolit Piper, Snuka et Steamboat c’était assez jouissif même si je suis convaincu qu’il aurait du faire de bien meilleures choses à ce WM25 et que ça a un peu tué son momentum alors qu’il aurait pu être le top heel de RAW avec Randy Orton.

Donc constat: Wrestlemania 25 est un ppv à ne mater que pour un match.

Et je suis encore vener de ce match entre Edge, Cena et le Big Show. Storyline pourrie, fin pourrie, public mort, uuugh.

Les main-eventers feront quoi à WM26 ? Triple H va se faire Sheamus dans un match d’auto-satisfaction glorieuse et Randy Orton va enfin en finir avec la Legacy dans un Triple Threat Match entre lui, Cody Rhodes et Ted Dibiaise Jr.

Wrestlemania XXVI – The Undertaker vs Shawn Michaels (No Disqualification Match – Streak vs Career)

WM26
Dans le contexte c’est émouvant. Hors contexte c’est juste un peu trop érotique.

28 Mars 2010 – University of Phoenix Stadium – Glendale, AZ

Qui est qui ? 

The Undertaker – J’en ai pas vraiment parlé jusqu’a présent mais la spécificité principale de l’Undertaker a Wrestlemania c’est qu’il est invaincu. Yep. Depuis Wrestlemania 7. Il a loupé deux Wrestlemania entre temps mais ça ne l’empêche sûrement pas d’arriver à Wrestlemania 26 avec un truc comme 17 victoires consécutives . Au début c’était un fun fact mais plus le temps a avancé plus ça a pris une importance. C’est vraiment à partir de son match contre Randy Orton que les opposants de l’Undertaker à Wrestlemania ont commencés à vouloir le combattre juste pour être « le » mec qui a mis fin à cette grande série. Edge contre l’Undertaker a WM24 c’était un gros deal puisque les deux arrivaient invaincus. C’est donc la fameuse Streak. 

Du coup voilà. L’Undertaker est toujours cette figure mystique et mythique ultra populaire, et il arrive à Wrestlemania bien convaincu à faire péter le 18-0.

Shawn Michaels – Lui aussi ça fait un bout de temps qu’il est dans le coin, hein ? A Wrestlemania 25 il combattait l’Undertaker dans un match adoré par tous. Après une petite pause de 3 mois il revient à la WWE et, avec Triple H, recompose la D-Generation X pour la troisième fois. Ce qui consiste, comme il y’a trois ans plus tôt, à refaire des blagues pipi caca et à gagner le titre tag team. Mais, évidemment, Shawn Michaels a autre chose en tête…

Pourquoi ils se battent ? Shawn Michaels est sorti de WM25 vaincu mais convaincu qu’il aurait pu gagner. Frustré, il devient alors prêt à tout pour recombattre The Undertaker. Nous sommes donc fin janvier 2010 et l’Undertaker est alors World Heavyweight Champion. Shawn Michaels entre donc le Royal Rumble avec un objectif simple: gagner ce match et défier l’Undertaker à Wrestlemania. Car il veut une nouvelle chance à la Streak. Hélas, il perd le match (éliminé par Batista) et voit ses chances s’envoler, d’autant que l’Undertaker refuse de laisser à Shawn le droit. Shawn va alors s’incruster en février dans un match pour le titre, causer la défaite de l’Undertaker, le faire perdre le titre et, tout simplement, pousser suffisament le Deadman à bout pour obtenir ce match.

Mais à une seule condition: que Shawn mette sa carrière en jeu. Il gagne ? Il met fin à la Streak. Il perd ? Il est retraité. Shawn est d’accord: après tout si il perd ce match, pourquoi donc il continuerait sa carrière ?

Une storyline simple, efficace et tellement cool que – on va refaire la vanne -, elle a réussi à rendre la reprise bofbof de Running Up That Hill par Placebo plutôt badass:

 

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est superbe. Pourtant les deux hommes partent avec une pression de malade: ils ont fait le match de la soirée à WM25, est-ce qu’ils peuvent le refaire, l’améliorer ? Et bah oui. Beaucoup plus émotionnel, ce match – le dernier de Shawn Michaels, donc – voit les deux hommes ne se priver de rien et balancer un arsenal impressionnant de coups dans la tronche. Il est vraiment beau et c’est l’un des meilleurs main-event de l’histoire de la WWE.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? J’ai un petit coup de coeur pour celui-là, mais je dois avouer avoir été assez frustré à l’époque de pas avoir pu le voir en entier en live. En effet, ce jour là c’était celui de la première Nocturne Epitanime de l’asso Thalie et j’avais donc fait une belle nuit blanche juste avant. Du coup je suis parti me coucher après le Money in the Bank Ladder Match et j’ai du mater le reste par petits bouts le lendemain… en me faisant spoiler la fin de certains matchs au passage.

Bref, ce ppv contient donc mon rêve mouillé de l’époque, c’est à dire Edge contre Jericho pour le World Heavyweight Championship. y’a un bon Triple Threat entre Orton, Rhodes et Dibiaise Jr. John Cena et Batista offrent un match d’assez bonne facture. Et puis il y’a évidemment Rey Mysterio vs CM Punk dans cette période ou non seulement CM Punk était le gourou cinglé de la Straight Edge Society mais ou Rey Mysterio était en feu et proposait grands matchs sur grands matchs.

Après, oui, c’est aussi le ppv ou Bret Hart et Vince McMahon offrent un match assez malaisant qui consiste à voir Vince McMahon se faire botter le cul en pleurant pendant dix minutes non stop. C’est aussi le Money in the Bank Ladder Match le plus surpeuplé de l’histoire avec dix gars qui ont dix minutes pour faire le max de trucs.  Et c’est la victoire de Triple H contre Sheamus qui ruine complétement le momentum de l’irlandais et finit de rendre son règne de WWE Champion de fin 2009 complétement négligeable.

En soit j’ai un coup de coeur sur ce ppv mais plus je suis obligé d’avoir de recul dessus plus je suis censé avouer que c’est pas le Wrestlemania génial que je me suis inventé dans ma tête. Après il reste vraiment bon, soyons d’accord.

Les deux main-eventers feront quoi à WM27 ? The Undertaker affrontera Triple H dans un match qui souffrira de la comparaison et Shawn Michaels sera parti chasser au Texas. Pour de vrai.

Wrestlemania XXVII – The Miz (c) vs John Cena (WWE Championship)

WM27
Fun fact: the Miz a – au sens propre – aucun souvenir de ce moment. Comme quoi ça arrive souvent à Wrestlemania.

3 Avril 2011 – Georgia Dome – Atlanta GA

UGH WRESTLEMANIA 27.

Qui est qui ? 

The Miz – Oh mon dieu voilà quelqu’un dont la carrière est super intéressante. Initialement connu pour être un candidat de la télé réalité « The Real World », une émission phare de MTV. Dans cette télé réalité il dépeignait un personnage exagéré, nommé le « Miz » qui s’inspirait énormément des catcheurs qu’il idôlatrait pendant sa jeunesse: Randy Savage, Hulk Hogan, etc. Et oui on parle de quelqu’un qui avait 5 ans le jour du premier Wrestlemania !

Du coup après être sorti de cette émission qui lui a donné une exposition d’envergure nationale, il se retrouve à participer à une autre télé réalité: WWE Tough Enough. Une émission de real TV ou des gens essayaient d’entrer au sein de la WWE et devenir catcheur. Ca a pas donné des résultats très grandiloquents (on se souviendra juste de John Morrison) mais The Miz y survivra et se retrouvera présentateur du Diva Search de la WWE quelques mois plus tard. Assez hué au début, le pauvre Miz était malmené à la fois par le public et par les autres catcheurs, qui appréciaient pas l’arrivée d’un péon issu de la télé réalité.

Loin d’abandonner, the Miz a alors gravé les échelons un par un: WWE Tag Team Champion avec Morrison, il se distinguera en 2009 avec une « feud » assez rigolote avec John Cena, qui sera suivi les mois qui suivent d’un assez long règne en tant que US Champion. Devenu un heel mégalomaniaque, grande gueule, il remporte lors de l’été 2010 la précieuse malette Money in the Bank qui lui permet d’avoir un match pour le titre mondial quand il veut, ou il veut. Après de longs mois de teasing, il choisit en novembre 2010 de profiter d’un moment de faiblesse de Randy Orton pour casher sa malette et devenir, enfin, WWE Champion…

John Cena – UGH. JOHN CENA.  (;¬_¬)

En 2011 il sort d’une longue rivalité avec la Nexus qui était, genre, le truc le plus génial de la WWE de 2010. Après avoir battu trois mecs à lui tout seul lors de Summerslam 2010, il est « viré » de la WWE en octobre après avoir perdu un match mais revient trois semaines plus tard pépère tranquille. Son public étant les enfants – qui l’idôlatrent -, John Cena reste donc fondamentalement un grand enfant de 35 ans qui porte des t-shirts colorés, faits des blagues pipicaca et essaie de faire régner la justice.

Pourquoi ils se battent ? The Miz a le championnat, John Cena a gagné un match pour être le n°1 contender, ils se battent.

(le gagnant du Royal Rumble, Alberto del Rio, se contentera du premier match de la soirée contre Edge.)

Ah, au fait, je vous ai dit que The Rock était le « guest host » de Wrestlemania 27 ? En gros qu’il était maître de cérémonie ? Ok parce que c’est important. En 2011, on a pas vu The Rock à la WWE depuis 2003, ce qui commence à vraiment faire un bail. Du coup il revient pour diriger WM27 et passe SON PUTAIN DE TEMPS à PUTAIN DE TAPER L’INCRUSTE DANS LE MAIN-EVENT. Très rapidement la rivalité qui devrait être JOHN CENA contre LE MIZ devient JOHN CENA contre THE ROCK avec The Miz qui essaie de montrer qu’il existe.

C’est nul. John Cena vs The Miz pourrait, à lui seul, être très intéressant. Mais non. Urgh. 

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est vraiment à chier. Pour cinq raisons:

1/ Autant le Miz est vraiment bon au micro, autant dans un ring il est pas génial. Et autant John Cena est vraiment un bon catcheur quand il s’y met, autant il peut pas faire des miracles. La qualité de John Cena fluctue réellement de son opposant – même si étrangement il est le seul à avoir jamais eu un bon match avec le Great Khali.

2/ A la mi-match, the Miz claque sa tête contre le sol et chope un traumatisme crânien de fou. Comprenez donc qu’a partir de ce moment là il devient un peu confus et ça se sent.

3/ Le match se termine en double count out tout pourri.

4/ The Rock débarque et relance le match parce que, je sais pas, il a les pouvoirs d’un dieu tout puissant ?

5/ The Miz gagne avec son traumatisme cranien et le show se termine sur The Rock qui vient de défoncer John Cena ET le Miz. Ah bah sympa.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Il est vraiment à chier. Pour cinq raisons:

1/ Il débute avec 20mn de The Rock qui fait un monologue sympa mais qui fout dehors, par exemple, Daniel Bryan vs Sheamus pour le titre US. C’est pas comme si ça aurait pu être un excellent match, hein.

2/ Le dernier match de la carrière d’Edge est un match terriblement poussif avec Alberto del Rio qui est d’autant plus frustrant que les deux hommes sont des performers de génie mais que là on sent qu’ils sont pas à leur plein potentiel tout le long du match (c’est gênant) et qu’ils disposent que de dix minutes pour leur match (c’est encore plus gênant.) On apprendra deux semaines plus tard que la nuque d’Edge était une décharge à ce moment là donc ça excuse mais croyez moi que quand j’ai vu le match en live j’étais dégouté. 

3/ Un match qui pourrait être assez intéressant entre The Corre (les héritiers de la Nexus et quatre jeunes futurs talents de la WWE qu’il serait bien de crédibiliser) et 4 stars appréciables du genre Kane / Big Show / Kofi Kingston / Santino Marella ont le droit à un match qui dure une minute. Les entrées durent littérallement trois fois la durée du match.

4/ Michael Cole contre Jerry Lawler. Deux commentateurs qui se foutent sur la gueule pendant VINGT MINUTES. VINGT MINUTES PUTAIN. Non seulement c’est NUL mais en plus à la fin du match le résultat est inversé par un ORDINATEUR. Et ce que je dis A DU SENS DANS LE CONTEXTE.

5/ Triple H contre The Undertaker est le seul vrai « grand » match de la soirée mais même ça c’est poussif. Ca essaie d’être épique comme WM25 et WM26 mais aucun des deux n’y arrivent. Du coup c’est un match qui manque de rythme, ou on se fait presque un peu chier.

OK. Y’a deux très bons matchs: Cody Rhodes contre Rey Mysterio et CM Punk contre Randy Orton. Mais non seulement on parle là de la midcard mais en plus aucun de ces deux matchs dépassent le quart d’heure. QUEL GACHIS.

Et c’est terrible parce que sur le papier, ça vendait du rêve ! Je peux vous assurer que j’ai lancé le ppv convaincu que j’allais passer une putain de bonne soirée. Regardez mon post sur Thalie qui date d’un mois avant WM27 et regardez le post qui date de 30mn après le show. Un « Raw de 4h. » C’était avant que RAW passe à 3h mais putain qu’est-ce que cette remarque était juste. Amo de 2011, même si tu étais à l’époque dans une passe difficile et que tu puais la déprime, je te fais un highfive.

(même si ok dans ce post y’a la phrase « Je materais RAW demain pour une seule chose: Sin Cara » qui fait que, bon, ok, a l’époque ON Y CROYAIT.)

Les deux main-eventers feront quoi à WM28 ? Je me souviens plus du tout de ce que faisait le Miz à WM28 et j’ai du relire la page Wiki pour voir qu’il était dans un match tag team qui avait en tout et pour tout vingt personnes d’impliquées. Quant à John Cena, il va affronter the Rock dans un match « ONCE IN A LIFETIME. »

Wrestlemania XXVIII – The Rock vs John Cena

WM28
ONCE IN A LIFETIME

1er Avril 2012 – Sun Life Stadium – Miami Gardens, FL

Qui est qui ? 

The Rock – Est devenue une star à Hollywood, revient à la WWE voir comment ça se passe.  Charismatique, possède plus de catchphrases que de maisons secondaires et est toujours aussi intense. Si mes souvenirs sont exacts c’est son premier combat en 1vs1 depuis Wrestlemania 19 et son match contre Austin.

John Cena – Inchangé.

Pourquoi ils se battent ? John Cena aime pas que The Rock ait mis son nez dans le main-event de Wrestlemania 27 alors il se ramène le lendemain à RAW pour défier The Rock à Wrestlemania 28. Et voilà, paf, un an avant même que Wrestlemania 28 arrive, on a déjà son main event. C’est cool.

Du coup hop, promos, annonces un an en avance pour le match entre les deux, officiellement nommé « ONCE IN A LIFETIME », bref, ça s’annonce gros.

(Oui, le main-event de Wrestlemania 27 ne servait finalement qu’a préparer le main-event de Wrestlemania 28. Idée bizarre.)

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Eh, ça va. Même si on sent que The Rock est un poil rouillé, il se démerde pas trop mal et John Cena assure le minimum. C’est pas un match extraordinaire mais vu le star power derrière, il mérite sa place en main-event et je sais pas si c’était possible de faire beaucoup mieux.

Oh, et évidemment le plaisir c’est de voir John Cena perdre.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Si on ignore la première heure et demie et qu’on débute le show au match retour entre l’Undertaker et Triple H, c’est un bon Wrestlemania. C’est à dire qu’on a donc Undertaker et Triple H dans un Hell in a Cell avec Shawn Michaels en arbitre invité et c’est honnêtement un très bon match, qui parvient à trouver ce qui manquait au match de l’année précédente. Ok, c’est UN PEU bizarre qu’ils nomment ça le match « End of an Era » alors que deux ans plus tard, ni Triple H ni l’Undertaker ont vraiment disparus des radars de Wrestlemania.

Ensuite on a Team Johnny contre Team Teddy, un match tag team 6 contre 6 qui est plutôt fun et qui était, à l’époque, non dénué d’enjeux puisque le vainqueur prenait le contrôle des deux émissions – Raw & Smackdown. En plus y’a Zack Ryder qui se prend un coup de pied dans les couilles et je vous assure que j’adore voir Zack Ryder souffrir.

Après c’est CM Punk vs Chris Jericho pour le WWE Championship ce qui est, excusez moi, encore un rêve mouillé. Même si la rivalité entre les deux a été un poil décevante, reste que les deux ont su offrir des excellents matchs et celui-ci ne déroge pas à la règle.

Par contre les trois premiers matchs, ouch. Daniel Bryan humilié par Sheamus en 18 secondes ? Ouch. Avec le recul ça a été parfait pour Daniel Bryan, ça a été la naissance du fameux Yes Movement etc, mais sur l’instant c’était dégueulasse. Ensuite on a un Kane vs Randy Orton ou personne n’est motivé et un Big Show vs Cody Rhodes pas super sympa parce que j’aime pas trop voir des catcheurs en quête de crédibilisation s’en manger une gratuitement.

Bref c’est un bon Wrestlemania mais il met du temps à démarrer. Tout l’inverse de Wrestlemania 29 !

Que feront les main-eventers à WM29 ? Après leur combat ONCE IN A LIFETIME, ils vont donc…

Wrestlemania 29 – The Rock (c) vs John Cena (WWE Championship)

WM29
Peut-tu trouver le respect sur cette photo ?

7 Avril 2013 – MetLife Stadium – East Rutherford, NJ

…TWICE IN A LIFETIME, LOL

Qui est qui ? 

The Rock – Est devenu champion du monde après avoir battu CM Punk en janvier 2013. Apparaissait une émission sur deux. Ce qui est certes un meilleur ratio que Brock Lesnar.

John Cena – Sortait de sa « pire année ever. » Oui l’année 2012 était « SA PIRE ANNEE EVER. » Celle ou il a MAIN-EVENTÉ WRESTLEMANIA, celle ou il a GAGNÉ LA MONEY IN THE BANK, celle ou il a HUMILIÉ JOHN LAURINATIS EN PERMANENCE, etc etc. BIEN SUR JOHN CENA, ELLE EST DURE TA VIE.

Pourquoi ils se battent ? The Rock est champion, John Cena a gagné le Royal Rumble, OH BAH CA ALORS C’EST TROP BÊTE ON VA DEVOIR FAIRE LA REVANCHE DE 2012.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est pas booooooooooon. Vous voyez Shawn Michaels vs The Undertaker ? La première année c’était grandiose, ils ont eus une revanche l’année suivante et ils avaient la pression mais malgré ça ils ont réussis à sortir un match encore meilleur, différent de leur précédent et capable de supporter sans problèmes la comparaison. Triple H vs The Undertaker c’était pareil l’année précédente: le second match corrigeait toutes les bourdes du premier, c’était meilleur.

Là, euh, non.

C’est un match assez fainéant, assez peu inventif, très mou, ou y’a rien de neuf. La fin du match est une compilation de finishers. Je sais plus combien d’AA ou de Rock Bottom on voit au total. C’est deux mecs qui essaient d’être épiques mais qui arrivent pas à doser. C’est un ennui. Et quand ça se termine, le public est un peu mort et s’en fout. Nice.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? C’est l’inverse de WM28: il commence bien mais plus on s’approche de la fin moins ça va. Bon j’exagère parce que même le début est pas fou fou. Ca commence avec The Shield qui défonce Randy Orton, Sheamus et le Big Show (ce qui fait plaisir), un match honnête entre Ryback et Mark Henry qui manque un poil d’intensité mais qui fait le boulot (même si faire perdre Ryback, je comprends toujours pas), un court match tag team entre Bryan/Kane et Ziggler/Big E qui manque un peu de temps mais qui est très fun pour ce qu’il est, même le début de Fandango contre Chris Jericho vaut le coup (même si du coup on se demande comment la WWE a pu autant mal gérer cette victoire.)

Après ça se gâte un peu: Swagger vs Del Rio est pas le choc technique attendu (et ne dure que dix minutes, ce qui pour un match comptant pour le titre mondial est assez énervant), Brock Lesnar vs Triple H dure au contraire beaucoup trop longtemps pour un match moins bon qu’a Summerslam neuf mois avant et qui est lui aussi victime de ce syndrome des mecs qui veulent en faire trop et où ça se voit (et je comprends pas pourquoi faire perdre Brock Lesnar à Wrestlemania) et évidemment y’a le main-event, dont j’ai déjà du mal.

Heureusement y’a CM Punk vs The Undertaker. Mais en le revoyant je me suis rendu compte qu’on voit violemment dans ce match à quel point CM Punk commence à être en mauvaise santé et que The Undertaker commence à vieillir et rouiller. Malgré ça, eh, c’est un excellent match. La Streak est jamais remise en question mais au moins on arrive à y croire même deux ou trois secondes ici ou là.

Donc est-ce que WM29 ne vaut le coup que pour un seul match ? Ah ah. Oui. Parce que sinon c’est un événement miné 1/ par une gestion calamiteuse du temps 2/ par un booking discutable. C’est bête, c’est bête.

Les deux main-eventers feront quoi à WM29 ? The Rock va squatter l’intro pour boire une bière avec Stone Cold Steve Austin et Hulk Hogan tandis que John Cena va retourner en midcard affronter Bray Wyatt, un gourou de louisiane un peu félé.

Wrestlemania XXX – Randy Orton (c) vs Batista vs Daniel Bryan (WWE World Heavyweight Championship)

WM30
Trois secondes avant que deux personnes passent à travers une table (fun fact: y’a Phillipe Chéreau en costume, au second plan, entre Orton et Batista)

6 Avril 2014 – Mercedes-Benz Superdome – La Nouvelle Orléans, LA

Ha ha Wrestlemania XXX, comme les parodies pornos, haha.

Qui est qui ? 

Randy Orton – Depuis WM25, Randy Orton a traversé quelques phases: il a été un face assez peu mémorable, puis est redevenu un heel un peu psycho puis s’est ensuite carrément allié du coté de l’Authority. L’Authority c’est cette faction qui est née à peu près autour de l’été 2013, dirigée par Triple H et Stéphanie McMahon, et qui veut absolument faire en sorte que tout soit « best for business« .  Randy Orton est donc leur « Golden Boy », l’exemple même du catcheur typique qui est « bon pour le business. » C’est donc une faction très méta et qui veut absolument pas que Bryan chope le titre. C’est méchant.

Batista – Il s’est barré de la WWE peu après WM26, en 2010, et revient donc début 2014 après une carrière un peu loupée en MMA et le tournage du film Guardians of the Galaxy qui sera, on le sait tous, un petit film obscur que peu de gens auront vus (haha.) Il arrive début janvier en face, tout le monde est content de le revoir, il est un peu usé dans le ring et on sent qu’il est plus habitué à tout ça mais ça va c’est sympa de le revoir ET PUIS LA C’EST LE DRAME.

Il gagne le Royal Rumble.

Le public est un peu véner, est pas super content à l’idée d’avoir un main-event Randy Orton vs Batista et commence à chier sur un Batista qui apparaît peu méritant de ce titre, qui va devenir champion « juste pour la pub gratuite offerte parce qu’il sera champion pendant la promotion du film Guardians of the Galaxy », qui s’essoufle dans le ring au bout de 2mn et qui prend la place d’un nombre incalculable d’autres catcheurs qui auraient été plus « méritants. » Du coup bah Batista il devient heel. Il reprend sa persona de mégalomaniaque sans délicatesse qu’il avait à WM26 et hop, c’est réglé.

Daniel Bryan – Un catcheur qui a commencé à tourner dans le circuit indépendant à la fin des années 90. Il s’y forge une très solide réputation de technicien hyper doué et devient champion dans une quantité ahurissante de pays autour du monde. Pour l’anecdote, si vous vous étiez arrêté trois secondes pour mater le catch à Japan Expo 2007, il y était sous le masque d’American Dragon ! Très adoré par les fans de catch indé, Daniel Bryan est signé fin 2009 par la WWE et participe à la première saison de NXT, alors à l’époque un mélange bizarre entre télé réalité et émission de catch « normale. » Vite éliminé (pour troller le public), il est viré de la WWE quelques mois après une sombre histoire de cravate, revient quasi illico, devient champion Us, gagne la Money in the Bank durant l’été 2011, devient World Heavyweight Champion six mois plus tard, perd son titre en 18 secondes à Wrestlemania 28…

… et c’est la meilleure chose qui lui arrive. Le public commence à adorer Daniel Bryan. Surtout une de ses gimmicks qui consiste à crier « YES » comme un demeuré quand il célèbre quelque chose. Du coup le public gueule souvent YES pour le fun et ça prend sauce très vite, apportant à Bryan une popularité sans précédents. Après avoir passé presque un an avec Kane dans une tag team rigolote nommée la Team Hell No, il gagne à Summerslam 2013 son premier WWE Championship contre John Cena, svp. Il le perd 10mn plus tard contre un Randy Orton aidé par Triple H, oups. Il le gagne à nouveau un mois plus tard… et The Authority le force à abandonner son titre le jour suivant. Maltraité à l’écran, Daniel Bryan l’est aussi un peu en coulisses du coté des scénaristes de la WWE: malgré l’histoire géniale que serait la vengeance de Daniel Bryan contre the Authority et bah, non, il semble oublié…

Pourquoi ils se battent ? 

Les deux titres mondiaux ayant été unifiés en décembre, le vainqueur du Royal Rumble affrontera automatiquement peu importe qui sera champion à ce moment là à Wrestlemania. Du coup Orton vs Batista est donné. Mais Bryan réussit à taper l’incruste d’une manière assez fine: en jouant avec l’égo de Triple H. Il défie Triple H à Wrestlemania et lui propose une stipulation intéressante: peu importe celui qui gagne ce match, le vainqueur affrontera les deux autres pour le titre mondial. Triple H aurait pu dire non. Mais, eh, Triple H crache pas sur ce moyen simple et efficace de récupérer lui même le titre mondial. 

Une histoire simple, d’autant que derrière on nous tease pas mal un retour de Evolution. Bah oui, Triple H, Orton, Batista… Eh, ça nous raménerait en 2003/2004 mais ça pourrait être intéressant.

Bon, sinon, Daniel Bryan gagne contre Triple H dans le match d’ouverture de WM30 et gagne donc sa place dans le match.

Sinon refaisons la blague – cette storyline est tellement cool qu’elle rend Imagine Dragons plutôt badass:

 

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est très bon. Randy Orton, Batista et Daniel Bryan sont tous les trois sur motivés et produisent un match de très très bonne qualité. Ca part dans tous les sens, ça fleure avec le catch hardcore ici ou là, y’a des tables qui explosent, des coups qui font mal, ça se retient pas.

Et puis, évidemment, rien que pour la célébration de Daniel Bryan derrière, ça vaut le coup à mort.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Y’a rien à jeter. Tout est au moins bon. Que ce soit le match d’ouverture entre Triple H et Daniel Bryan qui est riche en intensité et qui se permet de nous faire quelques frayeurs, la Battle Royale géante qui verra Cesaro l’emporter en jetant Big Show en mode casual, le Shieldqui humilie les New Age Outlaws dans un match simple, efficace et jouissif as fuck, le match entre Cena et Bray Wyatt a des entrées superbes et un match de qualité.

Le seul « point noir », et il est débattable, c’est évidemment The Undertaker contre Brock Lesnar. Parce que 1/ le match est étrangement plutôt mou et 2/ c’est la fin de la Streak à la stupeur générale. En tant que match il vaut pas le coup. Mais en tant qu’élément scénaristique il est d’un symbolisme et d’une intelligence rare. J’ai du mal à lui reprocher quoi que ce soit.

WM30 est sans doute le meilleur Wrestlemania depuis WM19. C’est tout.

Les main-eventers feront quoi à WM31 ? Randy Orton semble parti pour un match contre Seth Rollins, le nouveau « golden boy » de The Autority et ptet que Jon Stewart sera impliqué. Daniel Bryan chassera le titre intercontinental dans un gros match à ‘échelles. Batista va tourner pour le prochain James Bond donc, please. 

Wrestlemania 31 – Brock Lesnar (c) vs Roman Reigns (WWE World Heavyweight Championship)

"Suplex City, bitch"
« Suplex City, bitch »

29 Mars 2015 – Levi’s Stadium – Santa Clara, CA

Qui est qui ? 

Brock Lesnar – Depuis son départ de la WWE en 2004, Brock Lesnar a essayé de faire du football américain (ça a pas marché) puis s’est tourné vers les arts martiaux sauvages, genre l’UFC. Oh, ça a bien marché pour lui – il est rapidement devenu UFC Heavyweight Champion. Comme quoi passer du chiqué au réel…

Du coup il est revenu en 2012, le lendemain de Wrestlemania 28 et s’est direct amusé à massacrer John Cena. Après ça il a une rivalité nullissime avec Triple H, une beaucoup plus intéressante avec CM Punk, met TRANQUILLEMENT FIN à la Streak de l’Undertaker à Wrestlemania et retourne voir John Cena, alors WWE Champion, pour lui exploser la gueule avec 21 SUPLEXS à Summerslam. Depuis, il est champion de la WWE même si il n’apparaît que dans une émission sur quatre.

Du coup il est souvent accompagné de son manager, Paul Heyman, un génie qui a fondé l’ECW et qui pourrait te vendre cinq paquets d’oeufs pour le prix d’un. Et quand il vient à RAW c’est souvent pour décapiter des gens avec ses poings.

Roman Reigns – Aussi surnommé « shampoo fucboi » ou « Vince McMahon’s cocksucker » par les redditors fanas de catch, Roman Reigns provient d’une famille de lutteur samaons particulièrement reconnu et est donc, de fait, de la même famille que The Rock. Et Umaga. Et Yokozuna. Wowowow.

Il débute en 2012 avec le Shield, une faction de trois jeunes louvetaux aux dents longues qui pendant un an et demi vont semer le chaos dans la WWE, botter des culs, détenir des titres, faire chier Evolution. Les trois membres se séparent mi 2014 après que Seth Rollins, l’un d’entre eux, s’est amusé à trahir les deux autres pour rejoindre Evolution. Fun !

Roman Reigns est assez monstrueux physiquement et a un caractère plutôt mystérieux, qui laisse souvent parler ses poings au lieu de parler lui même. Vu à quel point il est médiocre au micro, c’est souvent pour le mieux.

Assez aimé par le public, il est hué par une autre partie qui considère qu’il arrive beaucoup trop vite en main-event de Wrestlemania et que Brock Lesnar – qui a battu The Undertaker et John Cena en mode tranquille pépère – ne peut pas être vaincu par lui. Et si il est vrai que sa victoire au Royal Rumble a été booké un peu n’importe comment, il est peut-être pas aussi mauvais choix qu’on pourrait le dire. Faut dire que cette grogne est surtout motivée par le fait que Daniel Bryan est pas contre Lesnar et que tout le monde est un peu frustré par ça.

Pourquoi ils se battent ? 

Lesnar est champion, Reigns a gagné le Royal Rumble. Voilàààààà ♫.

En vrai, Reigns a du mettre en jeu sa victoire au Royal Rumble contre Daniel Bryan mais vu qu’il a gagné le match, c’est bon pour lui.

Le match en lui-même, il vaut quoi ? Il est plutôt intéressant. Brock Lesnar étant dépeint depuis plus d’un an comme un monstre sans pitié et qui ne donne du respect à personne, et bah forcément le match a joué là dessus avec un Roman Reigns qui se fait littéralement piétiner pendant toute la première partie du match. C’est un match rempli d’énergie, qui prend rarement de pause et qui devient quasi bonnard quand les deux mecs commencent à vraiment se taper dessus. Lesnar qui saigne toutes les cinq minutes ajoute beaucoup à la mythologie de ce qu’on voit.

Mais, fi de surprise, le plus fun c’est que c’est pas le main-event. Le main-event c’est ça:

Wrestlemania 31 – Brock Lesnar (c) vs Roman Reigns vs Seth Rollins (WWE World Heavyweight Championship)

WM31c
\°O°/

 

Qui est Seth Rollins ? Le détenteur, au moment du match, de la malette Money in the Bank. Cette malette, obtenue à la suite d’un match à échelle annuel, permet à son détenteur de pouvoir l’encaisser quand il veut pour obtenir, en échange, un match pour le titre mondial de la WWE. Ce « quand il veut » implique, bien souvent, de l’utiliser quand le champion est en très mauvaise position. Si par exemple il git noyé dans son sang et est incapable de pouvoir se lever, c’est le bon moment.

Il était membre du Shield avec Roman Reigns avant de trahir le groupe et de devenir le « golden boy » de l’Autorité, cad Triple H et Stéphanie McMahon. Ayant remporté la Money in the Bank de manière osée, il est désormais devenu un heel plutôt lâche, assez vicieux et qui s’est même un jour dit qu’il menacerait bien Jon Stewart devant tout le monde.

C’est un peu le nouveau Edge, en somme. Le plus intéressant est qu’il a été longtemps comme Daniel Bryan c’est à dire avant tout un catcheur indépendant.

Pourquoi ce changement de main-event ? Pendant le match, on ne peut que constater que Reigns et Lesnar sont quasi morts mais aucun des deux parvient à concrétiser l’occasion. C’est alors que Rollins arrive avec sa malette, l’encaisse, et que le match est transformé en Triple Threat Match. C’est la première fois qu’une malette MITB est utilisée pendant un match. Et c’est d’ailleurs aussi la première fois que quelqu’un sert à Wrestlemania.

Idée qui peut paraître con: pourquoi ne pas attendre qu’il en reste qu’un ? Bah parce que le seul moyen de battre Reigns ou Lesnar c’est de laisser l’un détruire l’autre à ta place. Malin !

Du coup le match, au final ? Il est vraiment bien. Rollins apparaît que pendant deux minutes, finalement, mais ça a du sens. Alors après je reprocherais que ce soit un peu une solution de facilité pour la WM qui peut plus garder son titre mondial sur un Lesnar absent et qui pouvait pas le filer à un Reigns impopulaire. C’est un peu bête, et j’avoue être un peu tristounet de voir un heel gagner à Wrestlemania.

Le ppv en lui-même, il vaut quoi ? De manière très intéressante, tous les matchs de ce Wrestlemania avaient un sens et une histoire derrière eux. Ils ont tous été beaucoup buildés et peu semblent aléatoire. On a un peu de tout: du chaos fendard avec le match IC, du Cena qui se la joue catcheur indé contre un catcheur bulgare-russe hyper talentueux, Wyatt et The Undertaker qui s’amusent avec leurs propres univers, Randy Orton qui réalise le plus beau RKO de sa carrière… Y’a aucun mauvais match, tous ont leur interêt et même le Sting vs Triple H, dont le booking est too bad it’s good, possède son charme.

Les main-eventers feront quoi à WM32 ? Brock Lesnar va se retrouver face à une figure montante de la WWE, Dean Ambrose, dans un No Holds Barred Match qui s’annonce aussi violent que virulent, quant à Roman Reigns on le retrouvera à nouveau en main-event pour le titre.

Seth Rollins ? Oh, il s’est blessé. 9 mois. Alors qu’il était toujours champions :(.


Wrestlemania 32 – Triple H (c) vs Roman Reigns (WWE World Heavyweight Championship)

3 Avril 2016, AT&T Stadium, Arlington TX

Qui est qui ?

Oh vous les connaissez.

Triple H – Depuis Wrestlemania 25, HHH a un peu changé. Déjà après avoir perdu son titre en 2009 face à Randy Orton, il refonde D-Generation X avec Shawn Michaels, combat Sheamus à Wrestlemania 26, gagne… et disparait peu à peu des écrans. Après neuf mois d’absence, il réapparait pour combattre l’Undertaker à Wrestlemania 27, redisparait, revient au moment du Summer of Punk avec deux twists: il a désormais les cheveux courts et, en plus, il est officiellement devenu à l’écran un des membres exécutifs de la WWE ! Ce qui va expliquer pourquoi en 2013 il fonde avec sa femme Stephanie McMahon The Authority, un groupe qui représente le pouvoir et qui veut ce qui est best for business pour la WWE. Ce qui signifie, grosso merdo, enterrer les babyfaces et privilégier les heels. 

The Authority va connaître des hauts et des bas. Mi 2015, Roman Reigns devient champion de la WWE, Triple H disparait des écrans et The Authority, plus représenté que par les McMahon encore survivants – Vince & Stéphanie – sont très deçus de la tournure des événements. Il décide alors de confronter Roman Reigns a l’ultime défi: il va devoir défendre son titre lors du Royal Rumble Match qui, du coup, exceptionnellement, n’offrira plus à son vainqueur un match pour le titre lors de Wrestlemania… mais le titre directement.

L’histoire vous la sentez venir: Triple H débarque en n°30, gagne le truc, devient champion.

Roman Reigns – Depuis l’an dernier… il a peu changé. Le personnage n’a pas des masses évolué. Il devient champion en novembre 2015, après avoir remporté un tournoi pour le titre WWE alors vacant suite à la blessure de Seth Rollins, perd aussitôt son titre, le regagne un mois plus tard pour le reperdre au Royal Rumble.

Difficile d’en dire plus. Le public lui réserve à chaque fois un accueil… très mitigé. Pour ne pas dire plutôt hostile dans nombre de villes. Parviendra t-il un jour à devenir malgré tout le babyface que la WWE veut qu’il soit ?

 

Pourquoi ils se battent ? 

Encore aujourd’hui, la storyline paraît finalement assez mince. Triple H a remporté le titre WWE lors du Royal Rumble, il continue à représenter l’Autorité qui s’oppose, assez logiquement, aux actions d’un Roman Reigns qui refuse de les écouter. L’idée c’est donc de voir Reigns s’opposer, comme Daniel Bryan avant lui, aux actions de The Authority et récupérer un titre qu’il a perdu…

Le match en lui-même, il vaut quoi ?

Syndrome « main-event avec Triple H » à fond: le match dure trop longtemps, a des moments de creux, on regarde nos montres et on est tous crevé. Pas le meilleur moyen de finir un show…

Et le reste du show, il valait quoi ? 

… Qui était incroyablement long. Entre le début des matchs du pre-show (autour de 17h30) et la fin du show (autour de 23h30), c’est presque 6h de matchs qu’on se tape, d’affilée. Pourtant plein de choses très intéressantes dans tout ça: un incroyable triple threat pour le titre féminin de la WWE entre Charlotte Flair, Sasha Banks et Becky Lynch, trois catcheuses extrêmement talentueuses et prometteuses ; un match à échelle pour le titre intercontinental qui sera le beau bordel habituel avec une victoire surprenante ; Shane McMahon qui saute du haut d’un Hell In A Cell dans un match contre l’Undertaker… Beaucoup de choses positives mais, hélàs, même si le show a ses qualités, sa longueur nous rend indubitablement épuisé à la fin. 

Au passage, c’est environ 100 000 personnes qui sont présentes dans le AT&T Stadium, histoire de. 

Les main-eventers feront quoi à WM33 ? Roman Reigns sera à nouveau en main-event et Triple H affrontera Seth Rollins dans un match à nouveau trop long mais, cette fois, un peu mieux placé dans le rythme de l’évenement.


Wrestlemania 33 – Roman Reigns vs The Undertaker (No Holds Barred) 

2 Avril 2017 – Citrus Bowl, Orlando, FL

Qui est qui ?

Vous savez qui c’est.

Roman Reigns – Toujours le Big Dog et toujours très mis en avant par la WWE qui commence de plus en plus à saisir le fait qu’il a une réception mitigée auprès des fans. Il devient donc de moins en moins « le face en péril » et de plus en plus une brute arrogante, qui se bat moins pour des valeurs que pour montrer ses capacités et son talent. Son année 2016/2017 fut relativement calme, avec une disparition d’un mois au court de l’été à cause d’une suspension pour consommation de stéroïdes, un combat contre ses anciens collègues du Shield pour le titre mondial et un règne relativement mineur en tant que champion des US. 

The Undertaker – Depuis son main-event à Wrestlemania 26, en 2010, l’Undertaker a commencé à disparaître des écrans. Alors qu’il était encore à l’époque relativement régulier de l’émission Smackdown, il s’est rarifié, n’apparaissant plus que dans la période avant Wrestlemania ou plus succintement lors de quelques feuds de ci de là, particulièrement une l’opposant à Brock Lesnar en 2015. A Wrestlemania il va donc continuer à enchaîner les opposants: Triple H à Wrestlemania 27 et 28 ; CM Punk à Wrestlemania 29 ; Bray Wyatt à Wrestlemania 31 ; Shane McMahon à Wrestlemania 32. Quid de Wrestlemania 30 me direz-vous ? Et bien justement… C’est à ce show qu’il s’oppose à Brock Lesnar… et perd. La fameuse « Streak » qu’il défendait à Wrestlemania, avec ses 21 matchs gagnés, prenait fin, à la stupeur générale. Cela ne l’a pas empêché de revenir aux Wrestlemania suivants mais on sentait que quelque chose s’était brisé.

A Wrestlemania 33, l’Undertaker a 52 ans.

 

Pourquoi ils se battent ?

Parce qu’ils se sont croisés du regard pendant le Royal Rumble 2017 et que Roman a tout simplement éliminé l’Undertaker en le provocant bien comme il faut après l’élimination. Ce qui a évidemment attiré la fureur du fossoyeur, fureur dont n’est que peu terrifié un Roman Reigns qui voit en l’Undertaker un gros poisson a faire tomber.

Le match en lui-même, il vaut quoi ?

C’est très compliqué. D’un point de vue purement technique, on a un match de vingt minutes entre un Roman Reigns extrêmement doué, jeune, vigoureux, inventif et incisif contre un Undertaker… qui accuse énormément le poids des âges et traîne une douleur visible et palpable à la hanche. Le vétéran fait ce qu’il peut pour le camoufler mais ça se voit. Et tout le match va du coup tourner volontairement autour de ça, avec un Undertaker finalement incapable de retrouver le brillant de sa jeunesse, de retrouver la flamme nécessaire. Malgré tout il se relève sans cesse, inlassablement, forçant Roman a sortir l’attirail complet: chaises, Spears, Superman Punch, objets, etc etc. A la fin il parvient enfin à remporter le match mais au fond de lui il sait que la victoire n’est pas belle et il pose avec un air dégouté devant les feux d’artifices.

Et, plus important, est ce qui suit après, quand l’Undertaker, devant le public de Orlando qui neuf ans avant avait vu partir Ric Flair dans ce même stade, dépose ses affaires sur le ring, embrasse sa famille et part après un dernier coup de gong. C’est la fin de l’Undertaker, et l’émotion est présente.

Donc oui, le match n’est pas ouf dans sa technique, mais l’histoire racontée est si belle qu’il n’est pas à réduire pour autant.

Le reste du show, il vaut quoi ?

Vous trouviez Wrestlemania 32 long ? Wrestlemania 33 embrasse les sept heures et quart de durée totale, pré-show inclus. Beaucoup trop de longueurs qui camouflent les pourtant très bons matchs, qui montrent également la nouvelle division entre RAW et Smackdown, le brand split étant revenu d’actualité. A retenir: un combat rempli de rebondissements entre Shane McMahon et AJ Styles ; un match finalement sage mais plein d’histoire entre Owens et Jericho ; le retour triomphal des frères Hardys dans leur spécialité: un match à échelle et, surtout, un match ultra fun mais ultra court opposant Brock Lesnar à Goldberg, qui nous fait oublier leur très pénible rencontre à Wrestlemania 20.

Il y’a évidemment des défauts notables, comme le fait que les matchs féminins soient rushés et oubliables, ainsi qu’un match étrangement médiocre entre Bray Wyatt et Randy Orton (malgré un effet très cool à base d’images projetées sur le ring) mais il y’a dans ce Wrestlemania 33 un effet « big show » toujours plus présent, avec des entrées de plus en plus travaillées, de la pyrotechnique demesurée et un décor incroyable, avec des montagnes russes dans le fond parce que POURQUOI PAS. Plus qu’a travailler cette question de longueur  pour éviter d’avoir une fin de show où tout le monde est épuisé – quoique le public était étrangement mort pendant l’ensemble du show… 

Les main-eventers feront quoi à WM34 ? Sans surprises, Roman Reigns devrait toujours être en haut, par contre, l’Undertaker devrait enfin être parti reposer en paix. Il sera peut-être présent en tant que Hall of Famer, qui sait ?

 

Et donc voilà pour cette GRAAAAAAAAAAAANDE LISTE. J’espère que vous avez apprécié, ça m’a bouffé une bonne semaine ! J’ai essayé de faire en sorte qu’elle parle simultanément aux fanas de catch (qui veulent ptet savoir mon avis / récapituler leurs connaissances) et aux gens qui s’y connaissent pas plus que ça et qui apprécieront de découvrir l’univers varié du catch et son coté soap opera avec des bastons ce qui est, rappellons le, un mélange quasi divin.

o/

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 réactions au sujet de « La liste (très commentée) des main-event de Wrestlemania »

  1. Wow. J applaudis le travail gargantuesque accompli par l’auteur de ce blog.
    Pour ma part, j avais commencé par WM27, je suis tombé de haut…j’ai jamais compris ce qui avait valu au miz autant d’exposition a l’époque?
    Et c’est vrai que le cycle bon/mauvais wrestlemania a tendance a pas mal se vérifier…A mon avis on ne va pas y couper cette année avec une card un peu pérave, j ai beau rien avoir contre Reigns, l affiche contre Lesnar me vend clairement pas du rêve. Surtout que Lesnar/Bryan, c’était clairement un dream match pour moi.
    Reste le ladder match peut-être?

N'hésitez pas à commenter l'article~