Ultraviolence nocturne [6]

Ultraviolence nocturne [6]

Nouveau rêve bien bordélique, dont je me souviens d’une grande majorité, et qui possède quelques ellipses INTERESSANTES. (des éllipses ? Dans MON rêve ?)

Alors je vais à la Chibi Japan Expo. Avec 20€ en poche. Comme ça. Donc je prends le train (ellipse) et j’arrive à la gare Saint Lazare, prêt à aller déposer mon bouzin dans un hotel (je n’ai aucun sac donc rien à déposer mais j’y vais quand même pour déposer un truc) et je rencontre une amie, qui fait médecine, du coup je papote avec elle un peu, tout ça, elle me dit qu’elle va quitter Tours et s’installer à Paris, et voilà la nuit est déjà tombée, j’ai loupé le premier jour. Je m’en fous je pars dormir et je me réveille chez ma grand-mère, dans la campagne bas-normande, et on me dit que je dois présenter à l’arrache le concert de Noël de mon lycée (!!?), ce que je fais avec bon coeur l’ayant déjà fait deux fois, alors hop je fais un Kamoulox et je chante un truc avec Jamel Debbouze lui-même (qui a ses deux bras qui fonctionnent, tandis que soudainement ma jambe droite ne veut plus fonctionner), jusqu’a un final dantesque avec des FEUX D’ARTIFICES, pendant que je m’agrippe au plafond et, en me receptionnant, je fais la pose de Kamina sous les acclamations générales. Puis on vient me dire que Kad & Olivier ont adorés mon truc, et qu’ils ont envoyés un mail. Oh joie.

Sauf que je revient dans ma chambre d’hotel, convaincu d’avoir révé tout ça, sauf qu’il est Dimanche matin. Un rêve dans mon rêve. Bon, je décide d’aller à la Chibi, mais oh mon dieu il est déjà 16h. J’entre dans le bouzin (un supermarché Carrefour décoré pour l’occasion), et là woh, y’a plein d’éditeurs de BD, et plein de gros bordel qui n’ont rien à voir avec les mangasseries. Je continue puis j’arrive dehors par une sortie opposée, une rue traverse carrément le salon, pendant que des stands sont apposés, mais genre on est face à une brocante, je regarde vite fait ce qu’il y’a et je vois un truc étrange: tout le monde a un sac publicitaire pour le raton. Je vais au stand et ils vendent un GROS PAVE de quelques centaines de pages au nom du raton, curieux, je le prends. Et je vais dans l’amphithéâtre qui est juste en face, des gens jouent God Knows, il est déjà 18h, ça ferme dans une heure, je sors, oh mon dieu je vois AxelTerizaki et QCTX (a quoi ressemble QCTX dans mon rêve ? Devinez), je tente de les suivre, et OH MON DIEU le raton dans mon rêve (à quoi ressemble le raton dans mon rêve ? Voyons, c’est un petit peu trop simple.), je lui dis bonjour et il fait « chouette, je peux toucher tes cheveux ». Ok, oui, pourquoi pas °0° !! Il s’extasie tout ça (normal, même Jean-Marie Messier s’extasierait pour mes cheveux), me demande si j’ai acheté son GROS PAVE, je réponds oui, il fait « chouette », et va dans l’amphi « parce que des maids veulent lui toucher la queue ». Je reste ébahi par la capacité de mon rêve à créer des jeux de mots pourris (Raton étant matérialisé dans mon rêve par un homme-raton laveur), et je tombe sur ma meilleure amie qui me dit qu’elle doit, je cite, « se déguiser en maid » et me laisse comme ça. Je décide d’aller à Saint Lazare, pour prendre mon train. Et pour ça je dois prendre le tram de Caen. WAIT.

(Ellipse)

Je suis dans le train, juste derrière la cabine, le train va vite, la dame qui file le manger me file une assiette de charcuterie, gratos, pendant que je feuillette le GROS PAVE du raton qui est une bande dessinée géante de 900 pages. Et là je lis cette grande phrase: « sur le net, je rencontre des gens intelligents obligés de se faire passer pour des trous du cul pour pas qu’on sache qu’ils sont intelligents ». Je décide de me balader mais je suis bloqué dans le couloir par un groupe de rock australien qui vit allongé dans le train depuis vingt jours pour écrire une chanson. Je remarque que je n’ai plus que 15€. Sic. Et je me réveille.

Brrrr, la Chibi ça fait peur.

Rock Band 2 le 14 Novembre. Pas le prix, mais j’espère que le jeu sera fourni avec. Ou alors ils sont cons de sortir les nouveaux instruments, et le jeu une semaine plus tard.
Mais je sais quoi demander au Père Noël °Ä°.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

6 réactions au sujet de « Ultraviolence nocturne [6] »

  1. M’étonnerai pas que Raton, QCTX et/ou Axel dédicace ce billet : Tellement puissants qu’ils apparaissent dans le sommeil paradoxale des gens… Une sorte de super pouvoir, fruit d’une mutation due aux ondes hertziennes à force de passer des heures devant un écran (que ce soit pour jouer, surfer ou mater) ?
    Je me rends compte que tes rêves sont super longs : à moins que tu n’es une mémoire hors du commun (si oui, tu es bon pour le droit, si si, tu verras…), car on ne se souvient, en général, que de quelques malheureux pour cent de tout ce que nous rêvons dans une nuit.

  2. Je me souviens toujours de mes rêves, ce qui est relativement emmerdant depuis qu’on m’a dit que ça voulait dire que je dormais mal. Mais là vu le bordel, j’ai envie de dire que c’était trois rêves différents qui se sont complétés. Ca pourrait être jouable.

    Mais j’en ai marre de rêver que je vais à la Japan et que je débarque dans un Carouf ou un Intermarché. C’est sans doute une métaphore subtile de mon esprit mais je veux rêver d’autre chose, genre je vole. Ah non merde, ça ça m’arrive souvent.
    (C’est simple en fait, tu dis à ton esprit de te maintenir envolé et tu vole. Bon après c’est pas rapide.)

N'hésitez pas à commenter l'article~