Higurashi No Naku Koro Ni Rei – Hinamizawa, le village gentil

Higurashi No Naku Koro Ni Rei – Hinamizawa, le village gentil

Oups
Bienvenue à Hinamizawa.


J’ai découvert il y’a maintenant tout juste un an l’univers d’Hinamizawa dans la joie et la bonne humeur, en m’enfilant en moins d’une semaine la première saison, Higurashi No Naku Koro Ni, et la seconde, Higurashi No Naku Koro Ni Kai. La première se démarquait par une ambiance mélangeant sans cesse une certaine forme de niaiserie rafraîchissante avec du glauque sanguinolent tandis que la seconde se dotait d’un véritable scénario et d’une réalisation technique supérieure. Et tadaaa, voilà qu’arrive la « troisième saison », composée de 5 OAV, et là on est plus dans le même état d’esprit. 5 OAV, trois « chapitres », dont deux à vocation humoristique et qui ne durent qu’un seul épisode. Les fans seront ravis, les non fans n’y trouveront pas leur bonheur. Le truc classique quoi…

Mais revenons plus en détail sur ces 5 OAV, sur leurs qualités, leurs défauts, leur place sur l’échiquier politique et ses hug pillows. Ou pur résumer plus simplement: sur mes impressions plus globales. NON MAIS HO. VOUS VOUS CROYEZ SUR UN BLOG SÉRIEUX ICI OU QUOI.

Evidemment, ça spoile Rei mais ça spoile aussi Higurashi et SURTOUT Higurashi Kai. Donc n’avancez pas plus si vous n’avez jamais jeté un oeil à la seconde saison, ça vaut mieux pour tout le monde. Si vous n’y connaissez rien à Higurashi, n’hésitez pas à lire cet article daté d’un an ou un autre article bien mieux écrit par le Concombre, parce que Higurashi c’est bien.

Bon en fait cet article spoile pas tant que ça Kai, mais bon. J’exagère ptet un peu. Reste que faut voir Kai avant Rei, ÉVIDEMMENT.

WHA-
Bienvenue à Hinamizawa

Voilà si vous avez continué au délà de cette image sans avoir vu Kai, vous êtes dans la merde. Un spoiler peut surgir n’importe quand et vous gâcher la surprise. Par exemple comme savoir que Tomitake est le vrai père de Satoko. Donc voilà, il vaut mieux rester méfiant.

Le changement le plus net entre Kai et Rei, on le devine d’un simple coup de pied: c’est le chara-design…
Rei07
Outre le fait que le spoiler que j’ai raconté deux lignes plus haut est du flan (et vous avez continué à lire quand même !), je n’apprécie pas du tout le nouveau chara-design qui a été offert gracieusement à la série. Il faut dire que le chara-design de Kai était franchement génial, continuant à offrir des personnages attachants, tout en retirant les moments ou un concours interne étant lancé à l’intérieur du studio DEEN pour savoir qui ferait la tronche la plus moche possible (un peu comme en ce moment avec Maria dans Umineko), et offrait en plus du SD auquel j’accroche complétement. Dans Rei, c’est violemment… plastique. Et ça rend plutôt mal au final, d’autant que la réalisation, un peu fofolle pour les scénes de déconne dans les deux premières saisons avec du SD en veut tu en voilà, des poses complètement folles, se fait très sage dans cette série d’OAV. Ce qui est un de mes petits regrets, et est, de manière rigolote, le souci principal de l’adaptation d’Umineko. Ils doivent arrêter de boire trop de café chez DEEN, et c’est dommage.

Bref, passé outre le nouveau chara-design totalement pas cool, qui en plus offre des artworks d’une qualité non approuvée par Néant Vert, parlons un peu des cinq OAV en eux-même, car là c’est bien mieux.

OAV 1: Shame Exposing Chapter
TOMITAKE FLASH
Bienvenue à Hinamizawa

C’est juste complétement surpuissant tellement l’intégralité de cette OAV est faite de connerie pure. Alors, à ma connaissance, c’est un chapitre « original » crée juste pour les besoins de l’OAV -mais qui reprend 2/3 éléments venus d’un autre chapitre-, et c’est juste complétement génial. Alors, le problème c’est que ça aurait pu être encore plus génial avec une réalisation moins sage mais là bon ça tient de la fixation personnelle. C’est donc un chapitre très drôle, qui voit s’accumuler les moments de purs WTF comme l’UMP voit s’accumuler les tuiles politiques. Ca dure 30mn et ça se relâche pas à un seul moment. Après on accroche ou pas à cet humour très primaire, parfois bas de ceinture mais le truc que j’ai bien kiffé avec cet OAV est la capacité de l’univers d’Higurashi à s’auto-foutre de sa tronche. Bref, c’est léger, ça détend et ça parodie sa marque de fabrique, c’est bon, c’est fort, c’est approuvé.

OAV 2, 3 & 4: Dice Killing Chapter
Rika est surprise par cette apparition impromptue
Bienvenue à Hinamizawa

Chapitre sérieux et coeur de cette série d’OAV, il se focalise sur Rika, ce qui n’est pas tellement ma tasse de thé, mais part d’un principe très intéressant avec une Rika qui meurt dès le début et se retrouve dans un Hinamizawa où tout va bien, où Satoshi et les parents de Rika sont là… mais où le village va se faire couler par le barrage dans un laps de temps très proche. Et à Rika de choisir: retourner d’où elle vient ou rester dans cet Hinamizawa « parfait » ? Alors ce chapitre est très bon pendant deux OAV et demi, mais se fait détruire par la seconde partie du 4e OAV qui est juste… horrible. C’est à dire qu’on nous fait miroiter pendant deux OAV un dilemne DE TAILLE pour la Rika, et que paf, on nous fout une ellipse de merde (« c’était juste un rêve hahalol » « WAAAAT », bien que 7th Expansion oblige, ça reste à discuter) suivi d’un quart d’heure de blabla sur le sens de la vie, de l’amitié tout ça… et étrangement ça ne PASSE PAS. Parce que c’est énormément barbant, et que ça nous prend un peu par surprise, vu qu’en 51 épisodes d’Higurashi, c’est la première fois qu’on passe par une phase philosophico-relou ! Et c’est le genre de dénouement tellement pétard mouillé que ça contamine purement et simple la vision que j’avais du reste de l’arc, qui défonçait pourtant bien sa race. Sérieusement, Rika qui défonce une Satoko plutôt salope à coup de chaise, c’est juste EPIQUE.
Non ?

OAV 5: Daybreak Chapter
Miya Holic
Bienvenue à Hinamizawa

Si l’OAV 1 était génial, alors celui-ci est un pur chef d’oeuvre. On retourne à un chapitre totalement déconne, basé sur le scénario du jeu de combat amateur Higurashi Daybreak, mais en over nine thousand, avec un principe totalement crétin (« Rena a avalé un magatama rouge, ce qui la rend aveuglément amoureuse du proprio du magatama blanc, il faut récupérer ce magatama et exorcisée Rena »), et enfin une réalisation un peu plus inspirée pour le nawak bien rythmé. Ca part de délire en délire, tout Hinamizawa y passe, on nous offre du potentiel yuri inattendu, y’a du mahjong, de la photographie et des infirmières, et franchement ça fout de BONNE HUMEUR. Surtout qu’au final, le chara-design plastique et moche semble disparaître un peu au profit d’un chara-design plus proche de Kai…

(nan mais Rena qui bastonne tout le monde pour protéger Takano, c’est drôle. Enfin, je crois. 🙁 )

Bref, globalement j’ai bien aimé Rei. Dommage que la réalisation soit globalement molle pour l’OAV 1, dommage que le deuxième chapitre se tire une balle dans le pied à cause de sa fin, et dommage qu’on doive subir un chara-design pas gégé dans sa globalité. Mais ça clôture plutôt bien les adaptations animées d’Higurashi, dont on ne peut plus rien adapter… à part tous les chapitres exclusifs aux mangas. Allez Yoigoshi-hen en 2 ou 3 OAV ça le ferait biien !

Bien sûr que ça le ferait, cette question ! Puisque je l’ai décidé, ça le fera obligatoirement !

Wiii ?
Bienvenue à Hinamizawa

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

6 réactions au sujet de « Higurashi No Naku Koro Ni Rei – Hinamizawa, le village gentil »

  1. Ouais mais finalement ou pas…

    Non parce que la fin du 4iéme ép c’est tellement du foutage de gueule que je ne cautionne pas du tout c’est 3 oav… je ne retient du coup que le 1er et le 5iéme…

    bref une suite inutile dont je me serais bien passé =_= »

  2. Je suis la seule à ne pas croire une seule seconde la « révélation » lancée à la fin du 4ème épisode ? Je veux dire, ça sonne tellement faux dans la bouche de Hannyu sur le coup, que je n’arrive pas à concevoir la chose autrement que comme un gros bobard qu’elle a inventé pour remonter le moral à Rika…
    Enfin bon, la fin est voulue pour être libre d’interprétation et ambiguë de toute façon, alors je préfère pencher pour le côté pervers de la chose, qui la rend tout de suite plus… Intéressante 😀

    Sinon j’ai trouvé que ces OAVs concluaient à merveille la série. Et puis le premier OAV est tellement GAR que rien pour ça, je ne peux pas critiquer 😀

  3. Comme j’ai dit, c’est du 7th Expansion, donc va savoir si ce qu’on entend de la bouche d’Hanyuu est vrai ou pas :p.

    Bon par contre ça pardonne pas l’horrible monologue de Rena après ;_;.

  4. Je m’attendais à du lourd avec l’adaptation de Daybreak mais j’ai été (juste) un peu déçu a final. J’aurais bien voulu voir Rena et Mion s’étriper pour avoir Keichi par exemple (on ne sera jamais hélas qui a le plus gros power level).
    Et oui, pétard mouillé ça résume bien Dice Killing Chapter.

    (Tu peux effacer les précédents coms, j’appuie pas assez fort sur les touches).

N'hésitez pas à commenter l'article~