Néant Vert a neuf ans d’âge

Néant Vert a neuf ans d’âge

Vous connaissez le truc, maintenant: on est le 29 juin, c’est la date anniversaire du blog et oh wow l’année prochaine c’est les dix ans. Et là je viens de me faire peur en calculant que comme j’ai 27 ans et que Néant Vert a 9 ans, en gros, le blog a existé durant un tiers de ma vie. Pourquoi pas. 

Je pourrais vous faire un long bilan de ces neuf années, vous dire en quoi le blog a évolué, en quoi a t-il changé, que fait-on en 2016 qu’on ne faisait pas en 2008, etc etc. Faire un bilan des articles sortis cette année, des accomplissements personnels, des évolutions que je prévois. Je pourrais faire ça longuement mais en fait j’ai trois problèmes:

  • La neuvième année c’est un peu nul ça sonne pas bien: c’est le genre d’anniversaire où t’es en mode « l’année prochaine c’est les dix ans du coup on s’en fout que cette année ça soit les neuf. » Quand j’ai eu neuf ans, mes cadeaux d’anniversaire étaient nuls. 
  • Cet article est le 992e de l’histoire du blog donc d’ici octobre devrait tomber le 1000e article de Néant Vert qui lui va méga faire le taff en matière de gros bilan de l’histoire du blog donc je préfère limite simplement vous le teaser tout de suite maintenant, je suis dessus depuis janvier (pour un resultat qui sera sans doute douteux niveau qualité)
  • J’ai pas masse de temps ces deux semaines en fait, haha. Comprenez: je signe aujourd’hui le bail de mon nouvel appartement, je dois m’arranger pour faire le déménagement avant le 16 juillet – fin de mon bail actuel – tout en préparant des podcasts (dont le LOLJAPON en live de samedi, venez nombreux on parlera de Sonic) et puis, bon, lol, y’a la Japan Expo en tant qu’associatif sur le chemin. Du coup je peux pas me permettre de taper le pavé de l’extrême. 
Matryo~ Matryoshka~ par LULU
Matryo~ Matryoshka~ par LULU

Néanmoins tâchons du coup de faire ce bilan quand même mais juste le plus concisément possible ce que, je vous assure, je crois être capable de pouvoir faire. Oui, lecteur, je te jure que je peux parler de moi en me limitant un max.

Du coup alors commençons par le principal: pas de révolutions, 2015/2016 fut une année dans la continuité pour Néant Vert: on ne retrouve pas l’époque des 4 articles par semaine faites à une époque décidément bien lointaine où personne n’avait Twitter donc on utilisait les blogs pour faire le taff, on ne la retrouvera jamais, à la place on fait des articles moins souvent mais qui demandent plus de préparation.  Et je reste, dans la globalité, majoritairement content des billets que je sors, ce qui n’était pas forcément le cas y’avait cinq ans, par exemple.

9ansOchako
Ochako à la rescousse !

Regrets éventuels: je parviens toujours pas à refaire des articles purement humoristiques comme je pouvais le faire à une époque. J’ai toujours une réput de « blogueur rigolo » qui traîne chez des gens de ci de là mais j’ai le sentiment de plus être très drôle depuis un bail. Enfin ça m’a pas empêcher de faire des articles comiques cette année, mais surtout basés sur du visuel, genre les pseudos les plus débiles que j’ai croisé lors des 10 jours d’un event Love Live ou ma sélection d’articles étrangement devenus drôles de magazines de JV de la fin des années 90. Bon allez, j’exagère peut-être, en articles purement textuels mais qui essaient d’être drôles, y’a mon retour sur les dix dernières saisons d’été d’animé, de 2005 à 2015. Et ok ok j’ai fait un top 7 des fins probables de Nisekoi et là j’ai juste décidé de vider mon cerveau à faire de la vanne et de la parodie pure et dure.

N’empêche la saison 2015/2016 de Néant Vert est ptet celle ou j’ai aussi réappris à être un poil plus personnel, à redevenir « blogueur » en gros parce que c’est censé être ça l’attrait du format, pas essayer de faire du professionnel, la rémunération en moins. Je me suis ainsi fait bien plaisir à citer mes 94 best girls de l’animation et du manga et j’ai même refait du blogging à l’ancienne en rageant longuement sur le phénomène de « l’élitisme » au sein de la communauté otaku. J’ai même fait un truc que j’avais pas fait depuis des siècles: aller à un event et juste raconter ce que j’y ai fait, sans trop me prendre la tête sur « cette conv elle était bien ou pas finalement ». En l’occurrence j’avais fait ça pour une des Nocturne Epitanime qui, au final, aura limite plus de louanges que la vraie conv Epitanime de cette année qui donnait une impression de fin de règne un peu tristoune, même si c’est pas quelque chose qu’on souhaite, évidemment loin de là.

Une jolie Freyja par akitoki-1
Une jolie Freyja Wion par akitoki-1

Mais y’a pas que Epitanime qui m’a laissé un peu meh: Japan Expo 2015 était pas super intéressant, régressant énormément par rapport à la alors ambitieuse édition 2014. Du coup quand plus tard dans l’année j’ai décidé de faire un top 10 de mes expériences à Japan Expo, bah, forcément, il a fini dans le ventre mou du classement. Un article où les gens était en mode « wha Amo tu te souviens de plein de trucs » ouais j’avoue ma maman m’a toujours dit que j’avais une sacrée mémoire, du coup j’ai repuisé également dans mes souvenirs du lycée pour mon article sur Sound! Euphonium.  Article dont je suis très heureux, où je parle vraiment de tout ce qui m’a plu et touché personnellement dans cette magnifique série. Ca m’a fait gagné un prix sur Animint, comme quoi on en gagne plus facilement quand on force pas à tout prix, hein Amo de 2011. C’est vrai que j’ai du plaisir à le relire et je vous avoue que je suis quelqu’un qui trouve pas forcément tant de plaisir à se relire que ça parce que y’a pas plus sévère juge que soi même, j’imagine.

Autres articles que j’ai bien bossé en mode « j’ai envie de me la péter genre regardez je lis des interviews en anglais » y’a l’article sur la carrière de Hosoda et sur pourquoi il veut toucher parler de famille dans ses oeuvres.  J’avoue, je l’ai écrit avec comme état d’esprit « allez, je vais essayer de faire genre je suis devenu sérieux et j’écris des articles dans une revue super pro. » Même si, en vrai, je l’ai écrit parce que j’étais ultra vener d’avoir lu des mecs sur Twitter qui crachaient sur Hosoda en mode « il est mainstream et fainéant à toujours faire la même chose », fainéant toi même putain.

Après, j’avoue, y’a quelques articles cette année où la rage de voir des gens écrire de la merde sur Twitter m’a servi de moteur pour les écrire :’D. J’utilise le blog pour ça parce qu’essayer d’étayer un point de vue sur Twitter, vous savez comment ça se termine.

Très jolie Sakura façon Art Nouveau par LEENIM
Très jolie Sakura façon Art Nouveau par LEENIM

Sinon cette année est aussi celle ou j’ai un peu trop chopé le virus du Shonen Jump. J’ai toujours eu une fascination pour le magazine de la Shueisha qui, il faut l’avouer, a tourné en 2015 en obsession. Étant tombé sur des sites qui font un historique des classements de popularité des séries, je suis donc devenu incroyablement ultra motivé pour tout ce qui est statistiques autour des séries. Je me suis fait mon tableau de stats dans mon coin, qui couvre de 1998 à 2016 et j’ai masse de projets dans la tête avec ça.

En attendant ça m’a permis de faire un bilan annuel assez exhaustif du magazine et aussi faire quelques conférences sur le sujet, à commencer par une à Japan Expo que j’ai remis sur le blog courant juillet. Enfin j’ai essayé de vous expliquer comment fonctionnait la « popularité » au sein du Jump et comment une série vit et meurt dans le magazine.

Hanayo par apring ♪
Hanayo par apring ♪

J’ai aussi lu pas mal de mangas tout le long de l’année, ce qui a pas mal comblé le fait que j’ai été moins au taquet sur les visions d’animés ! Du coup beaucoup d’articles sur des mangas et coups de coeurs divers et variés, souvent ceux avec des univers ou des pitchs particulièrement accrocheurs: le très mignon et original Kanojo wa Rokurokubi, l’actionner très à part Immortal Hounds (bientôt chez Ki-Oon, d’ailleurs), le manga de bouffe en milieu hostile et fantasy Dungeon Meshi, le webcomic sensuel et intriguant Koi to Uso ou bien encore le manga de romances foirées Soredemo Boku wa Kimi ga Suki. Sans compter deux ou trois Mangaramas histoire de parler de toujours plus de lectures diverses et variées…

J’ai aussi essayé de faire quelques articles un peu tuto comme « Comment se lancer dans Persona » ou « D’où ça vient One-Punch Man« , et j’ai vu le premier tourner sur Twitter pour vraiment aider des gens à choisir un jeu dans lequel se lancer, ça fait chaud au coeur. J’espère qu’ils prendront bien leur pied parce que tin, qu’est-ce que c’est bien Persona.

tumblr_o96kfywiVC1si48w3o2_r1_540
Haru de Persona 5, ici dans son glorieux artwork officiel~

Pèle-mèle, cette année ça aura été aussi:

  • Le lancement de Kaorin, podcast solo et musical dédié à la culture visuelle japonaise. Très bonne réception du public, environ un millier d’auditeurs les deux semaines qui suivent la sortie d’un nouvel épisode, beaucoup d’écoutes à long terme et, surtout, beaucoup de gens qui me disent avoir découvert des chansons ou des animés/jeux, ce qui m’enchante au plus haut point. C’est un peu, après Tsumugi, la meilleure façon que j’ai de témoigner de mon amour pour l’anisong et les chansons japonaises de bon goût™. J’aime l’exercice, j’ai la motiv et le matos pour tenir cinq ans, c’est top et ça répare la mauvaise expérience d’Otacaen en radio campus !
  • En parlant de ça, la webradio Tsumugi aura connu son premier strike d’un Radionomy qui suite au rachat par Vivendi est pas dans une santé extraordinaire et sent la fin (la suspicion étant que Radionomy, qui avait racheté Winamp, ait été racheté par Vivendi plus pour Winamp que pour le service de radios en ligne.) Du coup, Tsumugi II a pris le relais, ce qui est, bon, déjà ça. A cause de la recherche de logement j’ai pas pu continuer ma recherche d’une solution Radionomy-free mais l’été devrait être un moment propice.
  • Toujours dans les podcasts, grande joie et petite fierté d’avoir Sebastien Ruchet dans LOLJAPON. C’est une personne que j’apprécie énormément, qui m’a pas mal inspiré et pour lequel j’ai du mal à pas fanboyiser, du coup l’avoir pour parler Macross, webcomics et mangas romantiques était un vrai plaisir. 4h30 de durée ? Pardon, mais c’est trop bon, comme on dit.
  • Plus largement, passer dans l’Apéro du Captain Web pour parler Hentai, ok pas mal. Très bonne expérience, les quatre zozios de la cave sont des personnes vraiment ultra cools, c’est le genre d’expérience qui galvanise pas mal. Tout comme, well, passer sur Nolife et être le « n’importe qui » d’un 101%. Là encore une fois petite réalisation d’un gros kiff <3.  Faire un plateau télé pour la première fois c’est assez cool et, franchement, c’est une expérience qui donne envie d’être renouvelée.
  • Je suis sorti du pays pour la première fois en dix ans: court voyage à Londres et si je le mentionne c’est pour me rappeler un des moments les plus forts de cette année: assister à NXT Takeover London. Et ça sérieux, c’était tellement bonnard. 
  • L’asso Forum Thalie continue de progresser, dépasse la vingtaine de membres, se lance dans les conférences en plus des jeux et activités, ça va, on grandit quoi.
  • Enfin, les Prix Minorin 2015 et son public en feu a été cette année également vraiment cool. C’est beaucoup de temps de préparation mais ça fait plaisir de voir le public au rendez-vous qui prend son pied. L’article palmarès arrive bientôt !

Voilà voilà.

Un screenshot archive.org du blog en décembre 2008 parce que parfois faut se souvenir
Un screenshot archive.org du blog en décembre 2008 parce que parfois faut se souvenir

Donc le projet pour cette dixième année qui arrive: pas se prendre la tête, essayer de parler de choses qu’on aime, râler sur la communauté en essayant de garder la tête froide malgré tout, continuer à s’amuser en écrivant, pas se forcer et puis surtout pas se tromper de public, c’est à dire continuer à écrire pour les lecteurs plus que pour les éditeurs et les gens de l’industrie. Non parce que c’est une tendance qui me saoule un peu: les sites et blogs « pour fans » qui parlent moins aux « fans » qu’aux éditeurs, dans des opérations séductions illimitées. Enfin là je rage en silence et je sais pas si je suis le mieux placé.

Et puis, surtout, le vrai programme de cette dixième année: faire un 1000e article (qui m’épuise déjà, haha.) Et peut-etre refaire un peu le design, quitte à dépenser de l’argent dans un thème WordPress qui défonce. NO LO SE.

MAIS ALLEZ, C’EST L’HEURE DES PRIX NÉANT VERT DE CETTE ANNÉE.

Prix Néant Vert de l’anime qui déchire

Sound! Euphonium

9ansAnime

Techniquement, j’ai maté 95% de la série l’année d’avant mais vu que dans les 5% restants y’avait l’excellent dernier épisode, allez ça compte pour cette année.

En gros, j’en ai déjà beaucoup parlé, mais Euphonium est une vraie claque et le nouvel exemple de comment faire un animé basé dans un club lycéen tout en restant intéressant, prenant et en ayant des choses à dire. Le fait que l’animé soit d’une beauté époustouflante et d’un niveau technique indécent pour de l’animation télé aide énormément, tant ça aide à nous laisser nous attacher à des personnages remarquables (ce dont on va reparler plus tard.)

Si on devait donner un défaut, on citerait son début, où l’équipe semble encore se chercher sur le design et le rythme, mais ça ne brise pas tant la vision que ça et dès qu’on atteint l’épisode 5 et sa fameuse scène du sourire de Reina, on embarque, simplement, dans le train de la hype. Euphonium, en plus d’être réussi, est un de ces rares animés qui ne mise pas toutes ses billes sur les premiers épisodes, faisant même complètement l’inverse.

Bref, c’est une réussite et ça a su toucher mes émotions pile comme il fallait. Inutile donc de vous dire que la saison 2 me chauffe comme jamais.

2) Gatchaman Crowds Insight – En parlant de saison 2 ! La voir venir était une bonne surprise, j’ai eu malgré tout très peur au début avec l’arc des APES qui n’avait pas beaucoup de sens et semblait contredire les propos de la première saison 1, ce qui est, à mon sens, assez dommageable. Mais en fait non: cet arc prend son sens dans la seconde moitié de la saison et, là aussi, dès qu’on entre dans l’arc Gelsadra/Tsubasa et cette analyse un poil brutale de « l’opinion publique » et des faiblesses de la démocratie, on est happé sans discontinuer. L’épisode final est assez joli, par ailleurs. Bref, c’est top.

3) Macross Zéro – J’en attendais rien, j’ai été assez plongé dans cette série de 5 OAV qui sont loin d’être parfaits mais pose si bien une ambiance et un univers que j’ai aussitôt eu beaucoup d’affection. Je vous le conseille fort et je trouve dommage que ça soit la partie de Macross peut-être la moins connue.

Lauréats précédents:

  • 2008: Sayonara Zetsubou Sensei
  • 2009: Higurashi No Naku Koro Ni
  • 2010: Durarara!!
  • 2011: K-On!!
  • 2012: Mawaru Penguindrum
  • 2013: Joshiraku
  • 2014: Gatchaman Crowds
  • 2015: Shinsekai Yori

Prix Néant Vert du film qui fait plaisir là-dedans

Comment c’est loin

9ansCinema

Je suis le premier surpris par le fait que ça soit mon film de l’année dans une année où j’ai vu beaucoup de films mais difficile de nier que ça aura été celui qui me sera resté le plus en mémoire. Donc peut-être pas objectivement le meilleur mais comme on est pas forcément là pour récompenser des qualités objectives, eh ça passe.

Film sur les trentenaires paumés, intégralement tourné à Caen ce qui est très loin de me déplaire, drôle, pas si con, on lui pardonnera même la dégaine un peu branlos de Orelsan tout le long du film. Je trouve le film malgré tout assez inspirant et c’est un film sur la crise de la trentaine qui s’enferme pas dans le chouinement. Cool.

2) Vice-versa – Mon premier Pixar depuis, finalement, Toy Story 3, ce qui commençait à dater. Assez merveilleux, très riche en idées, drôle et bien raconté, c’est le oui.

3) Le Garçon et la Bête – J’avoue avoir été un peu deçu par le film qui, malgré d’évidentes qualités visuelles et oniriques, se casse magistralement la gueule dans sa seconde heure. Ce qui est évidemment super dommage vu que la première heure est extraordinaire. En vrai mes mots sont peut-être forts mais c’est la première fois que Hosoda était tout seul au script d’un de ses films et y’a quelques maladresses dans l’intrigue qui font que ça se voit. Ca ne m’empêche cependant absolument pas de vraiment aimer le film et de le revoir dès que possible avec grand plaisir.

Lauréats précédents:

  • 2008 – 99 Francs
  • 2009 – OSS 117: Rio Ne Répond Plus
  • 2010 – Mon Voisin Totoro
  • 2011 – Redline
  • 2012 – Tintin: le secret de la licorne
  • 2013 – Les Enfants Loups: Ame & Yuki
  • 2014 – Puella Magi Madoka Magica: Rebellion
  • 2015 – Whiplash

Prix Néant Vert du jeu vidéo qui surbute

Metal Gear Solid V: The Phantom Pain

9ansJV

Une petite centaine d’heures, comme ça, oklm. J’y ai dédié un article donc je vais pas trop vous recasser la tête mais c’est un jeu très généreux, très ambitieux, avec un contenu de fou mais dont la plus grosse faiblesse est, paradoxalement, de mal terminer le repas. C’est comme si vous alliez dans un resto, que l’entrée et le plat de résistance étaient divins mais que le dessert était une tarte Picard surgelée à la va vite: c’est quand même bon mais y’a plus le niveau d’excellence qui précédait donc on est deg.

Plus largement, le gameplay open-world est parfait, le jeu n’ennuie jamais, est visuellement superbe et garde les grosses qualités de la franchise – entre autres avec un univers délirant mais travaillé et qui, surtout, utilise plutôt bien les particularités historiques de la Guerre Froide. C’est un plaisir d’y jouer et chaque mission est particulièrement bien pensé. Le Metal Gear Solid ultime, en somme.

2) Fire Emblem Fates: Héritage – J’en suis qu’au chapitre 21 mais, lol, 55h de jeu. Et il me reste Conquête et Révélations après ça… BREF. Jeu là aussi très généreux, très riche, qui se distingue surtout par l’aspect attachant de ses nombreux personnages. L’intrigue reste simple mais nous motive quand même à continuer. Après, Fire Emblem reste une machine bien huilée en terme de gameplay et même si on rage face à la difficulté désormais habituelle du titre, on y prend malgré tout beaucoup de plaisir.

3) Wolfenstein: the New Order – Là aussi j’en attendais pas grand chose, j’ai eu un FPS très bien pensé avec un excellent univers et une intrigue vraiment très solide. Le fait que les mecs derrière l’excellent The Darkness  bossent sur ce jeu se ressent tant on retrouve les mêmes qualités. Si vous voulez vous éclater pendant quinze heures sur un FPS, sautez dessus, ça le vaut.

Lauréats précédents:

  • 2008: Persona 3
  • 2009: Persona 4
  • 2010: Umineko No Naku Koro Ni
  • 2011: Alpha Protocol
  • 2012: Fallout New Vegas
  • 2013: Fire Emblem Awakening
  • 2014: Spec Ops The Line
  • 2015: Super Danganronpa 2

Prix Néant Vert du manga dont la lecture a des vertus médicinales

Straighten Up: Welcome to Shika High’s Competitive Dance Club

StraightenUp

Un manga de danse de salon (!) publié dans le Shonen Jump (!!) et dont l’auteur est celui qui fut dessinateur sur Onani Master Kurosawa (!!!): si vous êtes pas chaud dès maintenant, je ne comprends pas.

Manga que j’ai aimé dès son premier chapitre, Straighten Up continue de survivre après un an dans le Jump, à mon très grand plaisir tant il fait du bien au sommaire du magazine en offrant une histoire sur l’adolescence et la pratique d’une passion, porté par un casting haut en couleur et un ton toujours plus bienvaillant. C’est, en somme, la version Jump de Sound!Euphonium, les thématiques étant finalement similaire, avec juste une plus grande gentillesse et des bons sentiments constants. Le couple héros est incroyablement mignon, les compétitions de danse sont des très bons moments et on veut toujours plus voir nos deux héros évoluer et trouver cette place qu’ils cherchent.

Je veux le voir en France. Je serais ptet le seul à l’acheter mais si Hinomaru Sumo y est arrivé, pourquoi pas Straighten Up ?

2) Helck – « One-Punch Man en bien » dis-je quand je trolle mais le pire, c’est que je le pense presque. Débute comme un gag manga autour d’un mec trop balèze pour le monde des démons, devient très rapidement un putain de manga d’action ou les héros sont pétés mais pas invincibles, devant faire face à une armée d’humains faibles mais qui disposent de pouvoirs qui pourraient malgré tout être la faiblesse de nos héros. C’est très bien foutu, très bien pensé, l’intrigue est vraiment bien, c’est LE shonen de bagarre de l’année pour moi.

3) Soredemo boku wa kimi ga suki – Souvenez-vous, le manga où on voit un héros créer des relations amoureuses que, nous lecteurs, sachons mortes d’avance. Très joli, très prenant, aussi mignon que briseur de coeur, c’est mon manga de romance idéal, dans un sens.

Lauréats précédents:

  • 2010 – Onani Master Kurosawa
  • 2011 – Soul Eater
  • 2012 – Medaka Box
  • 2013 – Molester Man
  • 2014 – A Silent Voice / Koe no Katachi
  • 2015 – Bonne Nuit Punpun

Prix Néant Vert de la musique écoutée jusqu’à saignement des oreilles

Modest Mouse – Dashboard

NOW HERE WE GO ♪

(insérez ici trompettes)

Lauréats précédents:

  • 2008 – Queens of the Stone Age – 3′s & 7′s
  • 2009 – Guns N’Roses – There Was A Time
  • 2010 – Lynyrd Skynyrd – Still Unbroken
  • 2011 – Supertramp – The Logical Song
  • 2012 – Dire Straits – Telegraph Road
  • 2013 – Foster the People – Houdini
  • 2014 – Foster The People – Are You What You Want To Be
  • 2015 – Artic Monkeys – R U Mine?

Prix Néant Vert du meilleur catcheur de tous les temps de l’année

Asuka

9ansCatch

Enfin une catcheuse pour ce prix, et quelle catcheuse ! La WWE commence enfin à s’intéresser au catch féminin et ça donne des Bayley, des Sasha Banks, des Charlotte, des Becky Lynch, bref des athlètes talentueuses mises comme il faut en valeur et dont les matchs disposent de réels enjeux. Mais Asuka (ex-KANA) est de loin la plus ouf du lot, incapable de faire un mauvais match, incroyablement intense sur le ring et disposant d’un look coloré et unique qui la rendent inloupable. Le fait en plus d’être une face mais de garder malgré tout son tranchant et son aura menaçante est un plus.

Bref, j’avoue, lors de NXT Takeover London c’est à son entrée que j’ai le plus gueulé, niquant ma voix pour les 1h30 du reste du show. OUPS.

2) Dean Ambrose – Tout jeune champion mérité, Ambrose a un vrai charisme et un personnage que j’aime beaucoup, qui m’a intéressé toute l’année.

3) Sami Zayn – A égalité quasiment avec Owens, le retour de Sami Zayn en décembre l’a vu ensuite démarrer quelques mois de folie avec son nouveau début au sein de la WWE et des performances extraordinaires, que ce soit contre Nakamura ou dans des matchs à échelle. Et il est si sympathique <3.

Lauréats précédents:

  • 2009 et 2010 – Chris Jericho
  • 2011 – Edge
  • 2012 et 2013 – CM Punk
  • 2014 – Daniel Bryan
  • 2015 – Seth Rollins

Prix Néant Vert de l’opening bien cool de l’année

Rakudai Kishi no Cavalry – Identity

Si bien foutu, si bien branlé, si joli. La série derrière est pas aussi bien (malgré certaines qualités dont je reparlerais sans doute) mais on peut pas nier que cet opening donne grave envie. 

2) Blood Blockade Battlefront – Hello, world

3) Yamada-kun & The 7 Witches – Kuchizuke Diamond

Lauréats précédents:

  • 2008: Sayonara Zetsubou Sensei OP – Hito toshite jiku ga bureteiru
  • 2009: Maria Holic OP – Hanaji
  • 2010: Zan Sayonara Zetsubou Sensei OP – Ringo Mogire Beam
  • 2011: Ano Hana ED – Secret Base
  • 2012: Mirai Nikki OP1 – Kuusou Mesorigii
  • 2013: Jinrui wa Suitai Shimashita OP – Real World
  • 2014: Otorimonogatari OP – Musou Express
  • 2015: Shigatsu wa Kimi no Uso OP – Hikaru Nara

Prix Néant Vert du personnage emblématique de l’année

9ansPerso

Oumae Kumiko

Normal / 20.  Je recopie ce que j’avais mis dans l’article sur Euphonium parce que, bon, quitte à être blogueur, autant aller jusqu’au bout et s’auto-citer:

Un des principaux atouts de la série, à mon sens, ça reste le personnage de Kumiko. C’est un personnage souvent décrit comme “manquant de charisme” mais qui en fait est vraiment pleine de petites qualités et remplit parfaitement son rôle de main character, entre autres grâce à une excellente évolution. Elle débute comme une lycéenne vraiment indécise, motivée par rien, qui veut “changer” mais se retrouve à refaire les mêmes choses qu’au collège. La fanfare elle le fait un peu par automatisme, un peu parce qu’elle suit les copines, et c’est un choix par défaut. Elle veut changer d’instrument mais, encore une fois, est incapable de faire autre chose que ce qu’elle faisait déjà avant, c’est à dire de l’Euphonium. C’est un personnage qui n’est que très rarement acteur, toujours en retrait quand les situations s’enveniment mais qui sait observer et réfléchir, quitte à toujours douter.

JE SUIS D’ACCORD AVEC CA.

Lauréats précédents:

  • 2008 – Suzumiya Haruhi
  • 2009 – Ranka Lee (Macross Frontier)
  • 2010 – Kotobuki Tsumugi (K-On!)
  • 2011 – Shiomiya Shiori (Que sa volonté soit faite)
  • 2012 – Lilly Satou (Katawa Shoujo)
  • 2013 – Buratei Marii (Joshiraku)
  • 2014 – Ichinose Hajime (Gatchaman Crowds)
  • 2015 – Ayase Eli (Love Live)

 

Et voilà donc pour l’anniversaire de cette année. J’espère que cette année vous a plu en tant que lecteur, moi en tout cas je suis à mon aise en tant que blogueur et plutôt content de tout ça. Attendons donc maintenant les dix ans l’an prochain, ça devrait être assez ouf !

2015-12-26-012719

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

Une réaction au sujet de « Néant Vert a neuf ans d’âge »

  1. Déjà GG Amo, 9 ans c’est l’âge de Nolife aussi !

    Pour le thème WordPress payant je suis pas persuadé que ça soit une très bonne idée, mais why not. J’avoue ne jamais m’être réellement penché sur ce qui est proposé en thèmes. Je me suis posé la même question pour Meido Rando mais après en avoir essayé plusieurs (gratuits) j’ai jamais trouvé mon bonheur autre que celui que j’ai maintenant.

    Concernant Fire Emblem Fates je suis assez mitigé. Le gameplaye st toujorus aussi bon, mais l’histoire, en tous cas celle d’héritage, me laisse froid, mais froid… J’arrive pas à m’attacher vraiment aux personnages, j’ai l’impression d’être un sans coeur qui n’aime rien halp.

    Voilà, j’espère qu’on aura encore plein de bonnes choses à parler en 2017, pour les 10 ans. Toi aussi deviens vieux! 😀

N'hésitez pas à commenter l'article~