[Néant Sept #18] Le Top 15 des openings de Bleach

[Néant Sept #18] Le Top 15 des openings de Bleach

J’ai toujours pas Internet chez moi, ça fait un mois et demi que j’ai déménagé, le technicien d’Orange a vu l’installation Internet de mon immeuble et a envisagé de démissionner, je suis dans la merde, j’ai plus que 3Go de data sur l’airbox que Orange m’a prêté, je suis un peu blasé et vener donc ok vous savez quoi je vais me faire plaisir. Donc voilà, vous avez tous vus passé l’info: Bleach c’est fini. Vous êtes une majorité à vous en foutre, c’est super, vous êtes tous passés à autre chose dans vos vies, bravo pour vous, mais moi j’étais encore un des types qui lisait ce manga, qui aimait le lire et qui donc est super deg que ça soit fini, d’autant que la fin est méga rushée et que si vous avez des nouvelles d’Urahara – genre si il est en vie ou pas – envoyez moi un DM, merci bien.

Bleach j’avais commencé y’a dix ans, pendant l’été 2006, avec, justement, l’animé. Une autre époque. J’avais chopé les 60 premiers épisodes d’un coup avec un logiciel torrent franchement bizarre et j’avais réussi à les choper sans niquer mon ratio MononokeBT ce qui, pour un adolescent du milieu des années 2000, veut dire beaucoup 1. Et évidemment, j’étais alors un jeune otaku sans expérience ni culture mais j’avais déjà un hard-on pour tous les génériques d’ouvertures du monde. Et ça tombe bien, Bleach en proposait des biens !

Une Rukia badass par Nadame
Une Rukia badass par Nadame

DU COUP VOILA. J’aurais bien aimé vous faire un article sur Bleach en général, disséquer le truc point par point, mais avant ça, bon, faut que je relise la série. Ca devrait pas me prendre moins de quatre heures vu le nombre de texte que y’a à lire dans les tomes mais, eh, c’est beaucoup d’effort. Alors que là je vais juste shitposter tout en faisant en classement top objectivité des quinze génériques d’ouverture de l’histoire de Bleach. Vu que y’aura jamais d’animé couvrant l’arc final, bon, je pense que j’aurais même pas besoin de le mettre à jour, c’est déjà ça.

Nota bene: les puristes me feront remarquer que certains openings existent en deux versions: la version « normale » et la version « faut faire la promo du film qui va sortir » qui faisait un montage d’images du films sur la musique. Je m’en bat les couilles de la seconde, évidemment.

15/ After Dark (OP7)

Episodes 144 à 167 / Chanson interprétée par Asian Kung-Fu Generation

Oh nom de dieu de putain de merde de saloperie de connerie grognassante de chie rouillée, je sais pas qui sont les types qui ont fait cette horreur de générique mais déjà, d’une, me forcer à mettre en bon dernier un putain de générique qui utilise du foutu Asian Kung-Fu Generation, ça passe tellement pas. Avant de remater les génériques, je me souvenais que After Dark était bien naze mais naze à ce point ? Chaud.

C’est quoi le problème, vous me direz ? Vous l’avez pas maté ? J’ai mis le webm y’a à peine un paragraphe ! Ah, vous avez pas maté le webm ? Ecoutez, ça passe amplement pour cette fois parce que nom de dieu qu’est-ce qu’il est nul. Non, soyons clair, le problème c’est

que y’a une putain d’image fixe et inintéressante qui vient interrompre toutes les trois

minutes un générique qui déjà ne brille pas des masses par son activité débridée et son anima

tion travaillée. Non, si on veut même être honnête et franc, il est évident que le générique est de base plutôt mou du sli

p mais, vraiment, le fait qu’il se fasse interrompre constamment par les crédits de Studio Pierrot, ça rend sa con

struction branlante et ça rend le visionnage foutrement désagréable.

VOUS LE VOYEZ, LE PROBLEME, MAINTENANT ?

Non, puis plus largement, les passages en noir & blanc fonctionnement médiocrement, on est jamais vraiment intéressé parce qu’il passe, les personnages introduits nous sont guère menaçants ou convaincants. Et puis ce plan, sérieux:

Aizen, grand méchant de la série, en train de se boire un godet en faisant genre il est cool. D’ailleurs c’est une tasse de café ? Elle doit pas être très pratique. De loin, on dirait plutôt une salière. Ca doit contenir tout le sel qui a du coloriser tout cet opening médiocrement mollasson, ce qui est con parce qu’il arrive au moment ou est censé se lancer l’arc Hueco Mondo, quand même. Enfin, vous me direz, le début de l’arc Hueco Mondo avec les Espada à trois chiffres, c’était bien nul à chier, j’imagine que du coup l’opening est à la hauteur ?

 

14/ Chu-Bura (OP8)

Épisodes 168 à 189 / Chanson interprétée par Kelun

 

 OP7 puis OP8 en dernières places, ouaip, vraiment l’âge sombre des génériques de Bleach. Et encore, celui-là il est relativement regardable, c’est juste qu’il a aucune âme. Un peu à l’image de son arc filler – l’arc du « nouveau capitaine » – qui est sans doute le filler le moins inspiré et le moins passionnant d’une série animée qui ne comportera jamais de fillers vraiment remarquables.

Y’a quand même quelques passages qui retiennent mon attention. Déjà, l’intro est plutôt bienvenue puisqu’elle permet de se rappeler que Ichigo a une vie en dehors de la Soul Society et, donc, pour l’occasion, on fait réapparaître des personnages qui sont pas apparus depuis des siècles. Allez, jeu, vous avez deux minutes pour essayer de vous rappeler des noms des personnages de cette image:

Notez la mioche au milieu qui est chaude comme la braise et est fin prète pour la soirée gamahuchage entre filles

Oui y’a Tatsuki mais après, ok, dur. Mais là c’est un peu tirer sur des ambulances, on est d’accord. Le reste de l’opening va un peu faire ce que tous les openings d’arc fillers font faire ad vitam nauseam, c’est à dire montrer des membres de la Soul Society qui se battent entre eux, parce que y’a que ça qui vend du rêve aux gens, fatalement. Les personnages inédits se remarquent immédiatement de part leur laideur et, notez,  Ichigo voit la gamine héroïne de l’arc se faire kidnapper sous ses yeux par des ninjas et sa réaction est simple, et évidente, il en a foutrement rien à foutre: 

"Nope, toujours rien à branler"
« Désolé Rukia, je fronce les sourcils  autant que je peux mais j’en ai toujours rien à branler »

Bref, musique passable, générique passable. C’est pas agressif mais, honnêtement, à chaque fois que je termine un paragraphe, je dois remater ce générique parce que je l’ai déjà oublié.

 

13/ D-TechnoLife (OP2)

Episodes 26 à 51 / Interprété par UVERWorld

Dans la série « je croyais que je le classerais plus haut avant de tous les remater pour l’article » je demande…. absolument pas D-TechnoLife, que je savais d’avance qu’il allait prendre pour ses péchés.

C’est le second opening, c’est celui qui nous lance dans l’arc Soul Society, c’est à dire l’arc qui a hypé la terre entière sur Bleach. Et quand je dis ça c’est pas une exagération, j’ai les chiffres: avant le début de l’arc, Bleach était constamment classé entre la 7e et 15e place dans le sommaire du Jump, ce que j’appelle dans mon jargon la zone « Hinomaru Sumo », c’est à dire « tout le monde s’en fout de ce truc mais c’est pas suffisamment impopulaire pour jarter. » Début de l’arc Soul Society ? La série s’installe dans le top 5. On introduit le concept de Bankai ? La série est en compétition constante pour la première place. Et ouais, baby. 

BREF. On devrait avoir un opening qui pulse, qui est bien bath, qui donne envie à la jeunesse de se gaillardiser. 

Nope. On a juste D-TechnoLife.

Déjà ça part très mal, car y’a un très gros problème avec cet opening: y’a Ganju dedans.

PUTAIN DE GANJU
PUTAIN DE GANJU

QUEL PERSO A CHIER, QUAND MÊME. Rien que ça, je retire cinquante pointes à la maison D-TechnoLife. En plus quand je matais la série, à l’époque, je savais rien du manga et de l’arc donc, dans ma tête, non seulement j’aimais pas la chanson, mais en plus je trouvais ça dingue que les mecs osent nous spoiler tout l’arc ! Hitsugaya va se fighter avec Ishida ? Chad avec Soifon ? Ichigo avec Renji et Kenpachi ? Ok, calmos les mecs hein, me racontez pas tout !

… Bon au final, la moitié des combats de l’opening arrivent pas et je me dis avec du recul que Chad contre Soifon ça aurait été cool donc, c’est déjà ça de pris. Bref, c’est un peu mou, très académique, ça en montre à la fois trop et pas assez, c’est pas super bien réalisé, je met donc D-TechnoLife à la treizième place même si au final, son vrai seul tort, si on veut être honnête, c’est qu’il a méga mal vieilli. Je peux vous assurer que pour du 2005, c’était ptet le haut de la moitié moyenne du panier ?

(Mais quelle chanson de chie.)

 

12/ Anima Rossa (OP11)

Episodes 243 à 265 / Chanson interprétée par Porno Graffiti

On fait tous genre on adore Porno Graffiti parce qu’on a tous kiffé Melissa dans Fullmetal Alchemist, mais quand on prends une de leurs chansons pas bonnes pour les mettre sur l’opening d’un arc filler sympatoche-sans-plus, on galère gravement à trouver des excuses.

En vrai l’arc des zankupzinkapuzanko… épées de la Soul Society, il part pas d’une mauvaise idée, le design des personnages inédits est assez sympa et ça permet de développer un aspect de Bleach assez sympa (mais dont on aurait eu rien à foutre dans le manga principal.) Et du coup ça permet des caméos sympas, comme celui de la carte The Shadow, qui prouve qu’il existe une vie après Cardcaptor Sakura:

Plus largement, bon, c’est un opening qui a pas masse de coups d’éclats. En plus il utilise le cliché super nullos des personnages-qui-posent-sous-la-pluie-avec-un-air-triste. Oui, moi aussi quand j’attends avec un caleçon trempé un pote qui a 30mn de bourre au rendez-vous je me demande l’air grave pourquoi je suis con et toujours pas à l’abri, mais, bon, pas la peine que tous les personnages d’animés en fassent de même.

Enfin, les membres de la Soul Society s’entretuent pas dans cet opening, c’est déjà bon à prendre comme originalité 2

11/ Tonight, Tonight, Tonight (OP4)

Episodes 75 à 97 / Chanson interprétée par les Beat Crusaders

La bonne nouvelle, c’est qu’on a presque terminé de couvrir les openings dédiés à des arcs fillers. D’ailleurs pour vous remercier d’être allé aussi loin dans l’arc (spoiler: on est pas encore au tiers), je vous offre une confession: je déteste pas l’arc des Bounds. Je trouve ça honnête. Ptet parce que j’étais jeune à l’époque et, donc, facilement convaincu par tout tant que c’était japonais.

Sinon Tonight est sympa mais nous prend un peu pour des niais:

JE ME DEMANDE QUELLE SERIE JE REGARDE ??? JE TROUVE QUE LE GENERIQUE EST PAS ASSEZ EXPLICITE ET ME DONNE PAS ENCORE ASSEZ SON SOUVENT LE NOM DU MACHIN ? Ca doit être Bléch, ou Bach… ? … je ne sais pas…

Là vous me direz « attends tu reproches ça à l’OP4 mais tu le reprocheras pas aux autres openings alors que y’en a d’autres qui surabusent du même truc ? Double Standard ou quoi ? » et je vous répondrais « certes ton questionnement est pertinent mais c’est mieux dosé dans les génériques suivants et dans l’OP1 c’est mille fois pardonnable parce que c’est le style du générique en question, là où cet OP4 mélange des scènes de combats, des personnages qui posent et le foutu nom de la série stylisé partout. »

Non puis aussi, j’espère que vous aimez les caves avec des cristaux dedans parce que ce plan hyper lent de 12s là:

Il nique quand même le rythme aussi sûrement qu’un prout liquide au milieu d’un anulingus.

Mais bon, si je le classe devant Anima Rossa c’est parce que y’avait ce petit truc fun qui était que, à chaque épisode, le personnage qui apparaissait au milieu du petit riff de guitare vers 1mn10 changeait. Du coup on avait Ichigo, Rukia, Inoue, les capitaines… Et quand vers la fin du truc on commençait à voir arriver Aizen voire même un Vizard qu’on connaissait pas encore alors, on commençait à se dire « cool on va enfin arriver à l’adaptation de l’arc avec des Espadas j’ai TELLEMENT HÂTE DE VOIR LE COMBAT ENTRE ICHIGO ET AIZEN <3333. »

(on savait pas que ça allait être littéralement 300 épisodes plus tard, ok ?)

10/ Alones (OP6)

Episodes 121 à 143 / Interprété par Aqua Timez

QU’EST-CE QUE JE HAIS LES PELUCHES.

Sérieux. Y’a plus forcé que Kon. Dès son apparition tu sais que l’éditeur s’est un jour introduit dans l’atelier de Tite Kubo pendant qu’il bossait, qu’il s’est approché de lui doucement et lui a sussuré: « il faut que tu rajoutes une mascottepour toucher les gosses…« 

Du coup on a Kon. Personnage stupide, jamais utile, dont chacunes des apparitions est littéralement une perte de temps pour tout le monde. Je suis à peu près certain que si on avait viré toutes les pages dédiées à Kon pour, à la place, par exemple, les dédier à Chad, ce dernier aurait peut-être enfin pu finir le manga en gagnant un combat. Du coup, je vous dis évidemment ça parce que l’intro de Alones a beau être super bien fichue, Kon qui chante avec une voix criade c’est 10e place maximum, peu importe la qualité du reste.

Non Aizen, même ton sourire le plus charmeur n'aidera en rien
Aizen quand il doit draguer mais qu’il a pas encore fini de dcuver

Sous pas mal de points, Alones est un peu un sous Rolling Star, à qui il emprunte beaucoup: la shaky cam, les plans sur une ville de nuit, Matsumoto qu’il faut mettre à tout prix… J’adore Matsumoto, mais c’est vrai que elle et Madarame dans le Hueco Mondo, spoiler, ça arrive pas. Bon, certes, sur ce dernier point, l’animé prend un peu des libertés comme D-Technolife, c’est pas dramatique non plus.

J’avoue que par contre y’a un truc que j’aime bien dans cet opening: le fait qu’il tease bien le départ de Orihime pour le Hueco Mondo.

« Vous avez pensé à installer des rideaux ? On voit tout depuis chez vous depuis la rue là m’sieur »

Avec le recul, là aussi, c’est un peu l’apogée du perso d’Orihime et c’est tristement dommage que ce twist a jamais été exploité comme il faut. Tant pis, au moins y’a Alones qui est là si je cherche un univers alternatif où Orihime rejoint Aizen de bon coeur et reste de son côté sans états d’âme. Parfois, quand seuls les rêves existent, il faut les empoigner sans lâcher, comme dirait ce poète qui vit dans un tonneau.

9/ Shoujo S (OP10)

Episodes 215 à 242 / Chanson interprétée par Scandal

Donc là on a commencé à comprendre que y’a quatre grandes tendances dans les openings de Bleach:

1/ La tendance « branchée-djeunez » où on va jouer sur le côté cool-urbain-bath de la série, et les faire faire des trucs de jeunes genre porter des costumes à 400 boules, boire du thé devant l’Union Jack, tenir des bombes de peintures et avoir des capuches. 

2/ La tendance « moi j’aime bien la bagarre » où on va jouer sur le côté C’EST UN SHONEN ON VA SE BATTRE ET LES PERSONNAGES VONT AVOIR DES ETATS D’ÂME, VIENT CHERCHER BONHEUR ET ANIMATIONS DE PERSONNAGES QUI SECOUENT DES EPEES.

3/ La tendance « c’est du filler on s’en branle » où on va jouer sur le fait que les mecs de la Soul Society vont s’entretuer parce que c’est un filler

4/ Et là voici donc la quatrième tendance qui est « on sait que vous adorez les capitaines et les lieutenants de la Soul Society donc on va essayer de tous les caser. » Et Shoujo S est sans doute le moins bon de la tendance mais, allez, on commence à arriver au point dans le top où je commence à parler de génériques que j’aime vraiment bien. 

Non parce qu’en vrai Shoujo S il est surtout SUPER CON. Lui aussi fout le nom de la série littéralement un plan sur deux (et le fait de manière dégeulasse niveau style), sa musique est un tube de l’été à peine déguisé et les mecs sont partis dans un trip solo en mode « eh, et si on essayait de sexualiser tous les personnages de Bleach ? » Non mais je veux dire, ils posent tous pour leur profil Tindlr, là:

« Douce et fragile, j’aimerais pouvoir t’appeler Papa »
« Ces lunettes de soleil servent à te protéger de la brûlure fatale que pourrait occasionner mon regard de feu »
« Le matin, quand je me réveille, je me rends compte que j’ai encore révé de lui, du coup du liquide sort simultanément à deux endroits différents de mon corps »
« Je ne me dévoile à personne mais peut-être sauras tu briser la glace qui m’entoure ? »
"Comme tout le monde, j'ai oublié mon nom"
« Personne ne se souvient de mon nom mais je saurais crier le tien »
"Le 69 sur ma joue, ce n'est pas que pour le show"
« Un jour on m’a dit « les hommes, les vrais, tatouent sur leur joue la chose qu’ils savent faire le mieux », sauras tu deviner ce que c’est ? »
"J'aime lire du Valery Giscard d'Estaing. Avec toi ?"
« J’aime lire du Valery Giscard d’Estaing. Avec toi ? »
Jh cherche partenaire pour partie d’échecs la plus longue du monde dm si intéressé
"Viens te blottir dans mes bras que je te soigne tous tes petits bobos avec mes bisous magiques"
« Viens voir maman, elle va te faire un bisou magique »
« JSUIS EN CHIEN PUTAIN BAISEZ MOI »

Tout le reste est tout aussi débile, avec une chorégraphie ultra minimaliste et un peu cheap. Même les décors sont avares puisqu’on réutilise ni plus ni moins que les routes arcs en ciel de Velonica, l’OP9. Bref, vu comme ça, on pourrait crier à la faute de goût sauf que, vous me connaissez, du goût j’en ai pas et en fait je kiffe grave Shojo S. Je kiffe grave la musique, je kiffe grave la choré nulle, je kiffe grave la Soul Society toute entière qui se la joue catalogue la Redoute, je sais pas, sur moi ça marche à 2000%.

Bref, Pierrot, hésite pas à refaire de la merde de temps en temps, parfois ça marche très bien !

8/ Blue (OP14)

Episodes 317 à 342 / Chanson interprétée par ViVid

C’est vrai qu parfois faut toujours donner aux gens ce qu’ils veulent. L’arc contre Aizen étant terminé, il fallait donc marquer ça avec un très gros coup: un nouvel arc filler ! Excellente idée, évidemment ! Du coup je vais être honnête, j’ai ZERO idées de l’histoire de cet arc filler (j’en ai toujours eu rien à foutre) mais d’après l’opening, le twist, c’est que les membres de la Soul Society ont l’air de se battre entre eux. DU JAMAIS VU.

En vrai je me moque mais ce qui est jamais vu avec un arc filler c’est que l’opening… est actuellement bon. Et, surtout, il a l’air d’être l’occasion pour les mecs de Pierrot d’assouvrir à 1000% leur fantasme et d’offrir des pures bastons entre personnages de la Soul Society, bien animé, bien mis en scène, et tout et tout. Non mais je veux dire, Mayuri contre Yamamoto, YES PLEASE:

J'AIME CE MICRO PLAN DE 0,2 SECONDES
J’AIME CE MICRO PLAN DE 0,2 SECONDES

Evidemment, les 1mn30 de l’anime ne sont pas dédiées à que de la baston et on a aussi un étrange retour aux sources avec des plans assez semblables à l’OP1 dans leurs couleurs et leurs mises en places, ainsi que des plans fixes moins bien camouflés qui semblent tout droit venir de screencaps de l’arc précédent. Bon, on peut pas tout avoir, j’imagine – surtout que comme d’hab les persos « inédits » à l’arc ont l’air bien vilain mais bon on les voit 5s à tout casser en 1mn30, on fait avec.

Ouh toi tu me touches pas t'es moche
Ouh toi tu me touches pas t’es moche

Bref, Blue est le meilleur opening pour un arc filler, j’imagine que si c’est une fierté en soit ?

 

7/ Rolling Star (OP5)

Episode 98 à 120 / Chanson interprétée par Yui

Mise importante dans le contexte: quand cet opening débute on est à l’épisode 98 et l’arc des Bounds non seulement s’éternise mais commence à s’accompagner des premiers épisodes vraiments médiocres sur le plan technique. On commence à s’impatienter depuis six mois et les gens qui lisent le manga commencent à dangereusement nous chauffer en mode « holala les espadas c’est tellement bien vous savez pas ce que vous loupez en plus cette scène de bain entre Matsumoto et Orihime vraiment dommage que vous avez pas ça dans l’anime. » Du coup Tonight laisse sa place à Rolling Star et permet, enfin, d’avoir un retour à CE FOUTU AIZEN parce que c’est vrai que ça fait aussi six mois qu’on a zéro explications sur pourquoi Aizen, Gin et Tousen ils se sont barrés comme ça et bon, on commence à avoir les oeufs bleus avec ces conneries.

Du coup Rolling Star est le début d’un nouvel espoir. On savait évidemment pas, à l’époque, que les fillers ça allait devenir notre pain quotidien. On était niais.

Du coup Rolling Star remet de l’essence dans le moteur, nous remet des shinigamis et des hollows, on est bien. Il a quelques particularités assez funs, d’ailleurs, la première étant qu’il met beaucoup Matsumoto en avant.

Le choix peut paraître assez étrange (elle reste un personnage au final assez mineur, même si elle est pas mal mise en avant entre les tomes 20 et 30) et on pourrait dire beaufement « c’est pour le fanservice lol » mais vu que la chanson semble parler de ruptures et d’amours difficiles, rien de mieux pour l’illustrer que la fille dont le mec vient de se barrer avec l’ennemi sans jamais laisser un petit mot de au revoir. Ca marche bien, j’aime pas mal.

Il fonctionne finalement plutôt bien en duo avec Alones, dans le sens où ce sont les deux seuls génériques qui mettent plus en avant les personnages féminins de la série et leurs doutes que Ichigo, ce qui est presque un choix éditorial venant d’une série qu’on pourrait quand même qualifier un peu de fête à la saucisse, n’est-ce pas.

(Bon y’a Shoujo S aussi mais… le traitement est très… différent…)

 

6/ Velonica (OP9)

Episodes 190 à 214 / Chanson interprétée par Aqua Timez

Déjà, mention importante: c’est le seul générique qui montre Nell sous forme adulte. CE QUI EST QUAND MÊME SUPER COOL DE SA PART.

SEULE APPARITION DE NELL ADULTE DANS UN GENERIQUE ET DANS CET ARTICLE, PROFITEZ EN BIEN

J’aime beaucoup le passage qui présente toutes les divisions, il est assez bien fait, part d’une bonne idée, propose des plans assez bien trouvés…

(Voyez, quand Iba devient capitaine à la fin de Bleach je trouvais pas ça crédible, mais là en revoyant Velonica, finalement, ça passe.)
(Voyez, quand Iba devient capitaine dans l’épilogue de Bleach je trouvais pas ça crédible, mais là en revoyant ce plan, bon bah finalement, ça passe.)

… bref, on est réintroduit aux divisions de manière bien badass, on sent que personne est là pour déconner et même la seconde partie de l’opening et bien cool, surtout ce passage crayonné avec Ichigo qui fait le coup d’épée le plus lent du monde mais rien à foutre ça donne pas mal.

En somme, j’aime bien Velonica et je me demande même pourquoi je l’ai pas mis plus haut. Je l’aime tellement que je peux pas faire de vannes et le trashtalker, c’est un peu chiant.

5/ Harukaze (OP15)

Episodes 343 à 366 / Chanson interprétée par Scandal

Vous êtes aux deux tiers de l’article, félicitations, voici un autre confession: j’apprécie vraiment pas mal l’arc Fullbringer. Pendant la parution, je trouvais ça insupportable puis un jour je me suis posé, j’ai tout relu et la lumière a fu: y’avait quand même plein d’idées cools. Ca rebootait un peu l’univers, ça essayait de le dégager de l’omniprésent Soul Society pour le reconcentrer sur Ichigo et ses potes, ça introduisait des nouveaux pouvoirs de plus en plus pseudo-complexes, et sur la fin ça se barrait génialement en cacahuètes avec ce moment hyper flippant où mêmes les potes d’Ichigo veulent sa peau.

Je pense que je développerais beaucoup plus dans le futur article fleuve sur le manga dans son ensemble mais reste que, en attendant, Harukaze est le dernier opening qui sera jamais produit et je crois que chez Pierrot, on le savait, tant ce générique sent la fin et la volonté de rendre hommage à la série, ne serait-ce que via le diaporama ultra rapide d’eyecatchs de la série à la fin.

"JE SUIS PERDU DANS UN LABYRINTHE D'EYECATCHS OU EST LA SORTIE PTN"
« JE SUIS PERDU DANS UN LABYRINTHE D’EYECATCHS OU EST LA SORTIE PTN »

On retrouve donc un esprit assez proche du premier opening sans pour autant faire dans la copie pure et simple – ici on se contente de « moderniser les choses. » Y’a pas mal de choses dans ce générique qui sont relativement classiques et vu mille fois ailleurs mais j’aime bien le sens donné aux détails, comme le fait que chaque personnage Fullbring possède sa propre manière d’afficher le nom des staffs (ce que vous ne pouvez pas voir sur le webm qui est un creditless, oups.) En à peine 30s on connaît déjà tous ces futurs personnages, c’est plutôt bien fait et assez efficace, là dessus.

Par contre pauvre Orihime:

1/ Ichigo lui met un vent
1/ Ichigo lui met un vent
2/ Elle a une pose super badass à la fin mais on la voit que 0,1s, le plan coupe dès qu'on peut la voir
2/ Elle a une pose super badass à la fin mais on la voit que 0,1s, le plan coupe dès qu’on peut la voir… et de toute façon la version creditless met les membres de la Soul Society à la place, LOL.

Pas facile la vie d’Inoue quand tu essaies de sortir de l’archétype dans lequel tu es placé.

Bref, j’aime bien Harukaze. Il prend zéro risques mais il marche, c’est le principal.

4/ Asterisk (OP1)

Episodes 1 à 25 / Chanson interprétée par Orange Range

Toi qui vient de penser très fort « Asterisk ? Comme dans Asterisk et la Serpe d’Or ? » je te vois et je te juge très fort parce que c’est pas le meilleur album, Goscinny et Uderzo cherchaient encore un peu trop la direction à prendre avec leurs personnages, on sent que… bref pardon, je m’y perds.

Ce qui est fun avec Asterisk c’est que y’aurait pas le (très) court moment de baston au milieu le nouveau venu aurait pas la moindre foutue idée de quel type d’animé est Bleach. Un animé avec des ados hip hop qui parcourent la cité sur des rollers ? Un animé sur des équilibristes HARDCORE ?

Ici: des équilibristes HARDCORE
Ici: des équilibristes HARDCORE

Au délà de ça, revoir cet opening 1 maintenant que la série est finie est assez fun. On remarque que déjà à l’époque, Bleach pouvait se targuer de présenter des tonnes de personnages (dont les quatre/cinquièmes présents dans cet opening disparaîtront complétement plus tard 3) et faut croire que les réals de l’anime avaient bien compris que ce grand nombre de personnages variés étaient sans doute le point fort de la série vu qu’ils sont tous montrés, avec plein de vêtements différents, sous plein d’occupations variées. C’est un bon diaporama.

J’aime bien la zik (même si la version longue m’a toujours parue vaguement insupportable, vous l’aurez sans doute jamais dans un épisode de Kaorin), visuellement c’est coloré et attrayant… C’est un bon appât vers le reste de la série, c’est cool et c’est un essai réussi.

 

3/ Change (OP12)

Episodes 266 à 291 / Chanson interprétée par miwa

Bon déjà, on résume les vingt premières secondes de l’opening:

ORIHIME QUI CHANTE AVEC UN AIR TRAGIQUE
ORIHIME QUI CHANTE AVEC UN AIR TRAGIQUE
ICHIGO SUPERMAN
ICHIGO QUI VOLE TEL UN CONCORDE
HITSUGAYA (?) QUI VOLE TEL LE CONCORDE
HITSUGAYA (?) QUI VOLE TEL LE CONCORDE
HITSUGAYA QUI FAIT TOUT PETER TEL LE CONCORDE
HITSUGAYA QUI FAIT TOUT PETER TEL LE CONCORDE
TITRE DE LA SERIE + EXPLOSION
TITRE DE LA SERIE + EXPLOSION

C’EST L’ARC DE LA GROSSE BASTON CONTRE AIZEN, VOUS ÊTES CHAAAAAAAAAAUDS ???

Et damn, qu’est-ce que cet opening te fout la patée pour que tu sois méga hype. ANALYSE IMAGE PAR IMAGE, AVEC LA PALETTE A DOUDOU SVP:

LES TROIS FORCES EN PRESENCE, J’ESPERE QUE VOUS AVEZ UN FAVORI PARCE QUE A LA FIN IL EN RESTERA QU’UN

MAIS TIENS ? ICHIMARU SE TIENT A PART, EST-CE QU’IL AURAIT UN PLAN… ?

CES DEUX COLLEGUES VONT ENFIN POUVOIR RÉGLER LEURS PROBLEMES D’EGO, IL ÉTAIT TEMPS

CES DEUX ESPADAS QUI N’EN SONT QU’UN SONT COOLS ET MELANCOLIQUES LORSQUE LA LUNE EST TOMBEE, ILS VONT ETRE DES ADVERSAIRES PLUS QU’HONORABLES A LA BACKSTORY TRAGIQUE

LUI PAR CONTRE IL EST GRAVE FLIPPANT ET RIEN QU’AVEC SA POSE ON SAIT QU’IL VA POSER GRAVE DES EMMERDES

BON EUH BLEACH C’EST BLEACH DONC LA TROISIEME ESPADA, EUH, ELLE EST JUSTE BONNE ENFIN ON VEUT DIRE ELLE A DES SUPER POUVOIRS ET ELLE EST MEGA BALEZE MAIS BON EUH COMMENT ON DIRE ON VOULAIT DESSINER DE LA MEUF SEXY ET EUH… EUH… * sue *

ICHIGO ET ULQUIORRA VONT ILS APPRENDRE EN SE BATTANT QU’ILS SONT PEUT ETRE PAS SI DIFFERENTS

MEME SI Y’A MARQUE « CHANGE » Y’A UN TRUC QUI CHANGERA PAS: EUX ILS RESTERONT PERDUS DANS CE FOUTU DESERT

HEUREUSEMENT MAYURI EST CINGLE ET IL A UN PLAN

150 EPISODES QUE VOUS ATTENDIEZ DE VOIR LES VIZARDS EN ACTION PREPAREZ VOUS CA VA SWINGUER

EXPLOOOOOOOOSIOOOOOOONS

OH NON MAUVAISE NOUVELLE UN PORTAIL S’OUVRE

SHIT UNE OMBRE SE FAIT PLANTER PAR L’EPEE NAZIE DE ICHIGO

ON VOUS SPOILE LE BANKAI DE SOIFON MAIS LES MECS QUI LISENT LE MANGA LE CONNAISSENT DEPUIS DEUX ANS FAITES PAS IECH

VOUS AIMEZ PAS CE PERSO CA TOMBE BIEN IL VA COMBATTRE ET PEUT-ETRE ENFIN CREVER

EST-CE QUE INOUE POURRA EPOUSER ICHIGO MEME SI IL DEVIENT UN PUTAIN DE DEMON IMMATERIEL ? REPONSE A MIDI APRES LE « C’EST MON CHOIX » DEDIE AUX FILLES QUI ONT FAIT LE GATEAU DE MARIAGE DES MECS QUI LUI ONT FOUTUS UN GROS RATEAU BIEN NAZE POUR SORTIR AVEC UNE AUTRE FILLE.

LA FIN DU COMBAT LE PLUS ATTENDU DEPUIS CENA VS THE ROCK. NEVER BEFORE. NEVER AGAIN.

HOLY SHIT ICHIGO

 

Bref, on pourra lui reprocher d’en montrer beaucoup trop (contrairement à D-Technolife, tout ce qu’il montre se déroule dans la série) mais si on le prend à part, en tant que capsule d’une heure trente censée « vendre » une série, ça marche si bien. C’est simple, efficace, ça montre des tas de choses, c’est donc, objectivement, un authentique pouce bleu bien mérité.

 

2/ Ranbu no Melody (OP13)

Episodes 292 à 316 / Chanson interprétée par ViViD

Ohgodgodgodgod j’adore tellement Ranbu no Melody. Déjà j’ULTRAKIFFE la chanson, c’est totalement le genre de came que j’adore. C’est péchu, rythmé, ça fout la motivation à mort, c’est un plaisir à gueuler en karaoké, bref déjà de base je pars conquis. Après j’adorais la chanson Shoujo S, j’ai pas mis le générique en seconde place pour autant donc rassurez vous, visuellement je peux aussi parler du truc pendant des heures. Enfin pas littéralement parce que je sais pas parler mais, j’ai de quoi clâmer beaucoup beaucoup d’amour.

C’est donc un générique en trois parties: la première partie part d’un concept ultra cool: comment Bleach reste avant tout du combat entre « esprits » (bah oui), quel effet a ces combats sur le monde « réel » ? Du coup ça joue pas mal avec ça, le tout avec un filtre un peu crade, qui fait très footage amateur, ça pose bien l’ambiance et ça permet de un peu se rendre compte de la portée de ces fameuses bastons qu’on voit depuis un petit moment maintenant.

La seconde partie c’est le bon vieux passage « vous aimez les capitaines voilà les capitaines », et du coup allez hop les espadas, les capitaines, les héros, ils sont tous là, ils tapent des poses méga badass, ils sont pas là pour rigoler, vous allez kiffer et OH OUPS ICHIMARU CA A PAS L’AIR D’ALLER D’UN COUP. Petite référence à Rolling Star, mais avec les rôles inversés entre Matsumoto et Ichimaru, on prend ça avec plaisir parce que les petits effets de continuité entre génériques, c’est toujours MEGA BIENVENU.

Tu feras gaffe Aizen, t'as un truc dans la poitrine
Tu feras gaffe Aizen, t’as un truc dans la poitrine

Enfin troisième partie, ptet la plus faible: RETOUR DANS LE PASSE, vous vous souvenez des premiers épisodes ? Non personne s’en souvient, faites pas genre. Et bah voilà. Vous la sentez l’évolution hein ?

Bref, c’est bien rythmé, chaque passage fonctionne parfaitement, la musique est top et le tout raconte une petite histoire avec le fameux Hogyoku – le truc qui est censé être au centre de tous les maux de la Soul Society – au milieu de tout ça.

Bref, bonne tuerie et rien de mieux, en somme, pour conclure une bonne fois pour toutes tout l’arc d’Aizen.

"Et, regardant l'horizon avec un sourire mélancolique, il me lança "tu te souviens quand Ichimaru était vivant ? C'était bien, hein.""
« Et, regardant l’horizon avec un sourire mélancolique, il me lança « tu te souviens quand Ichimaru était vivant ? C’était bien, hein. » »

1/ Ichirin no Hana (OP3)

Episodes 52 à 74 //  Interprété par High and Mighty Color

Se le mater après Ranbu no Melody et Change est évidemment méga dangereux parce que du coup on ne peut que constater que Ichirin no Hana bah… il vieillit. Mais qu’importe, je reste sur mes tranchées et je n’ai aucune honte à dire que c’est mon opening préféré de Bleach, sans aucune hésitation. Quand il débarque pour la première fois on est vraiment aux moments les plus brûlants de l’arc Soul Society: on est déjà initié à tous les capitaines, Aizen est mort, Ichigo est parti s’entraîner pour un truc, Rukia est sans doute mal barrée et tous les potes d’Ichigo soient se planquent, soient se sont fait chopés et enfermés. Bref, le CLIMAX est proche et il mérite une sacrée piste d’embarquement.

En gros, Ichirin no Hana va tâcher de construire notre hype pour le combat Ichigo/Byakuya en teasant le fameux Bankai mais en profite aussi pour nous rappeler que toute la Soul Society n’est pas composée de rigolos et on voit pas mal de capitaines mis à l’honneur de manière vraiment chouette.

Et là putain je viens de me rappeler que les pouvoirs d'Inoue étaient matérialisés par des personnages qu'on a genre JAMAIS REVU après Soul Society
Et là putain je viens de me rappeler que les pouvoirs d’Inoue étaient matérialisés par des personnages qu’on a genre JAMAIS REVU après Soul Society

Puis y’a cette PUTAIN D’INTRO. La fleur qui se fâne genre SYMBOLISME SUBTIL puis après tous les visages qui défilent au rythme de la batterie, déjà, t’es là, t’es dingue, genre « wah tous ces personnages, ils ont tous l’air bien vener, ça va chier » et là le visage d’Ichigo qui se blanchit, genre Ogihci avant l’heure. Ca chauffe pas mal. Après t’as tous les héros en mode « on a souffert, le matin se lève mais nous on reste cool », les capitaines, la hype et puis la petit plan final, qui nous promet le retour des HOLLOWS CREEPY et de la NORMALITE RELATIVE. D’ailleurs je me rends compte que les mecs auraient pu mille fois nous spoiler le GIGA PLOT TWIST qui est que AIZEN EST PAS MORT EN FAIT mais non, y’a zéro indice dans tout l’op, c’est une vraie surprise du coup quand ça arrive, OUF.

Bref, là j’essaye de justifier pourquoi, à l’époque, quand j’avais lancé l’épisode 52, j’ai passé littéralement une heure et demie à me passer ces 1mn30 en boucle. Y’a pas eu d’opening qui a eu un impact aussi fou sur moi et, aujourd’hui, avec du recul, j’ai vu tellement de choses que j’en rigole presque mais je comprends  pourquoi j’ai kiffé et, qu’on le veuille ou non, il est d’une efficacité totale de bout en bout. Après, faut aimer ce métal un peu zarb mais, eh, c’est High and Mighty Color, c’est… un style à part :’D.

Quand tu juges ton toi antérieur avec un peu de condescendance
Quand tu juges ton toi antérieur avec un peu de condescendance

 

Donc voilà, c’était 6000 mots de shitposting sur les génériques de Bleach, la semaine prochaine retrouvez moi dans votre hypermarché Super U pour un show d’une heure qui aura comme thème « j’ai jamais lu Naruto en entier mais je peux tâcher d’analyser les environs 26 génériques d’ouverture, j’ai que ça à faire. »

J’accepte d’être payé en code FreeWifi, je crois que je peux capter celui d’un voisin.

Envoyez moi de l’aide, vous voyez bien que je me fais chier sans Internet, là.

  1. De toute façon mon compte s’est fait supprimer pour cause d’inactivité parce que si je me souviens vraiment d’un truc vis à vis de Mononoke BT c’est que les mecs essayaient de trouver les meilleurs moyens de supprimer le plus de comptes possibles selon leur humeur. T’es absent trois heures ? Compte supprimé. Tu as mis une bonne note à Mai Otome ? Compte supprimé. T’as dit bonjour à un nouveau en oubliant le putain de point final dans ta phrase ? Compte supprimé. Tu préfère To Aru Majutsu no Index à Ghost in the Shell ? Putain de compte supprimé.
  2. Si évidemment vous partez du principe que les zinkozinkazhinpo… bref que les épées soient pas des membres de la Soul Society, auquel cas je suis désolé mais, yep, même cette originalité tient pas.
  3. Et oui je compte Chad dans le lot, déso pas déso
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 réactions au sujet de « [Néant Sept #18] Le Top 15 des openings de Bleach »

  1. Ok je ne peux plus me taire.

    Ça faisait un moment que ça me trottait dans la tête (depuis que j’ai vu l’anime pour la première fois, circa 2004 environ), ce post précis est l’occasion rêvée de le sortir de mon système une fois pour toute : je suis persuadé que l’équipe en charge du premier opening s’est inspiré des premiers clips de Gorillaz.

    ET JE SUIS LE PREMIER à reconnaître que je suis un gros acharné avec ce groupe que j’adore de toutes les fibres de mon être, il n’empêche que, concernant ce premier opening de Bleach, j’estime qu’on peut légitimement se demander où termine la coïncidence et où commence l’emprunt.

    Voyez plutôt avec ce montage produit par mes soins, d’abord avec un extrait de Tomorrow Comes Today : http://www.1mage.fr/images/01.gif

    Puis avec cet autre extrait, tiré de Rock Da House cette fois : http://www.1mage.fr/images/02.gif

    Voilà. Moi ça n’a pas arrêté de me travailler depuis 🙂

    Très cool article sinon, ça me redonne envie de plonger dans cette oeuvre.

  2. Autant le dire tout de suite, je n’ai jamais lu ou regardé Bleach mais toute cette hype autour de la fin du manga m’a quand même sauté au visage.
    Du coup, merci pour ces quelques commentaires sur ton top Opening. J’attends avec impatience ton retour sur Bleach, histoire de voir s’il vaut le coup que je perde 4 heures de ma vie.
    En tout cas, le top est super fourni et j’ai adoré tout le premier tier où tu démontes avec passion les ratés de ces openings. J’ai beaucoup ri. Au travail on m’a même grillé, je crois. J’ai pas écouté toutes les chansons, mais c’est vrai que le top 3 est pas mal !

    (mon premier commentaire après +de 5 ans à te suivre, je suis toute chose)

    Thx et à la prochaine !

N'hésitez pas à commenter l'article~