Tony Taka 4 – Fault!!! (CG/Anime) et caetera

Tony Taka 4 – Fault!!! (CG/Anime) et caetera

Note: le channel IRC de Thalie déménage (encore) pour rejoindre Nanami ! Cliquez ici pour le rejoindre

Tiens c’est vrai qu’un article dédié à Tony Taka ça faisait longtemps. Enfin cela reste relatif: j’en ai fait un en juillet pour donner mes impressions sur les HCG de Une fille blanche France Shoujo, tout en précisant à la fin que j’attendais impatiemment les HCG Fault!!. autre jeu illustré par Taka qui devait sortir à la fin du mois de juillet. Et il est effectivement sorti. Suivi quasiment aussitôt par l’annonce d’une adaptation animée de la chose et d’un autre projet nommé Tony’s Heroine Collection qui devait être une série d’anime hentai avec devinez qui au chara-design ? Tony. Bref pas mal de choses qui m’ont fait reporter cet article jusqu’a aujourd’hui – la sortie de Fault!! version animée !

Au programme de cet article: Fault!! CG et Anime, Tony’s Heroine Collection et si vous êtes gentil on parlera AUSSI de l’adaptation animée de Mitama, sortie un peu plus tôt dans l’année et qui est très… ho lol. Après l’article est plutôt safe for work, donc vous pouvez le mater, pour une fois. Y’a juste une mosaïque étrange à un moment mais à part ça c’est ok. Je dis ça parce que d’habitude je lâche lourd sur la sauce mais je me suis assagi. Y’a juste un téton à un moment.

Raaah la flemme quand même. Faut rédiger c'est dur !

Avant de commencer, Collect1 est disponible ici (ça par contre c’est not safe for work). Vendu au Comiket de cet été, les illustrations ont mises du temps à venir et pour cause: on les connaissait déjà toutes. Donc je ne vais pas revenir dessus, ce n’est pas très utile, d’autant que dans le mois qui vient on devrait avoir droit à une remise à jour du blog de Taka, qui devrait nous dire ce qu’il va faire au Comiket d’hiver. Mais passons directement au centre du sujet ! Fault!!, avec les points d’exclamations abusé sinon ça serait pas drôle !

Yukata, tokiyaki et envie de tringler
Sorti à la fin du mois de juillet dernier, le visual novel / eroge Fault!! reprenait la collaboration entre Ciel et Tony Taka, collaboration qu’on avait pas vue depuis 2004 et Sora no Iro, Mizu no Iro. A priori la formule ne semblait pas tellement changer par rapport à SoraMizu puisqu’on y retrouvait les ingrédients classique: romances d’été, club de sport (la natation étant ici remplacée par le tennis), choix cornélien entre deux personnages féminins qui veulent vraiment offrir leur vagin à vie au héros, héros masculin qu’on aimera détester. Le jeu n’étant pas encore traduit, je n’en sais pas plus sur l’important scénario qui, vous n’en douterez pas, sera doté de nombre de plot twists, de cliffhanger et de leçons mémorables sur la vie. Moi, de toute façon, pour ce que ça m’intéresse… (ok je suis plus interessé que la moyenne par les scénars de H mais bon hein on va pas en rajouter de toute façon.)
Là ou une fille blanche m’avait laissé, dans la composition de ces HCG (hentai CG donc, les illustrations des scènes les plus fun, si vous voyez ce que je veux dire), une légère déception, ceux de Fault!! remontent un peu la joie qui était partie de moi. SAUF QUE. Car il y’a un « sauf que », un ennui un seul, assez gênant d’autant que ça revient souvent: le sang. Alors bon je veux bien comprendre la PASSION qu’on peut ressentir à l’idée de dévirginiser, de briser de l’hymen tout ça mais dans Fault!! ça vire au fanatisme. En effet le héros a donc la joie de culbuter 4 personnages féminins différents. Les 4 sont vierges. Et et et histoire d’être encore plus fun, 2 des 4 sont dépucelées DEUX FOIS. C’est juste très… urgh. Je ne suis pas un amateur de ce genre de productions.

Ce qui est d’autant plus dommage que cela arrive lors de scènes à fort potentiel fétichiste pour ma poire (une scène de douche et une scène avec un maillot de bain scolaire, j’étais là: « gniiii putain gachiiis ») mais bon voilà. C’est la voie que les auteurs ont choisis, je ne la respecte pas et j’ai envie de leur défoncer la rate avec un code civil.

On notera également que tout au long de la série de HCG (qu’on peut trouver ici par exemple) une certaine aptitude que possède les jeunes filles pour pendre la langue pour témoigner de leur extase, c’est assez nouveau chez Tony et ça fait assez étrange, surtout que c’est un trait surtout présent chez Gunma. Du coup, quelle confusion cela crée !

Ca me rappelle un épisode de Clannad mais bon on va pas chipoter.
Là où ça change un peu de SoraMizu, c’est dans le fait qu’il y’a d’autres personnages. Deux blondes (qui ne sont pas soeurs, étrange) qui viendront nourrir le fétichisme que peut avoir certains envers les filles à lunettes et gros seins ou les filles qui semblent plus experimentées et qui euh sont blondes. Mais au final, les deux plus importantes ça reste Saeki et Mio. Saeki qui est la timide à gros seins habituelle (et très inspirée graphiquement de… euh beaucoup de personnages Tony Taka) et Mio qui n’est ni bassiste ni personnage de Needless mais une fille plate très active et très dynamique et qui euh appelle le personnage onii-chan. Le classique quoi. Et c’est le meilleur personnage. Enfin c’est zarb parce que ça fait deux jeux de suite où la plate est le meilleur personnage è_e.

Surtout dans l’anime car ouais, parlons surtout de l’adaptation anime.

Plastique !

Alors déjà bon j’ai cherché comme un fou, impossible de trouver qui s’est occupé de cette adaptation. Mais si je m’écoute au fin fond de moi-même, j’ai envie de dire que graphiquement et techniquement, les similarités avec l’adaptation anime de Sora no Iro Mizu no Iro (encore !) et de 15 Girls Trucmuche sont assez grandes, donc je miserais sur du Himajin / A1C. En tout cas, je suis certain que Kazuya Kuroda est derrière (responsable donc du chara-design de SoraMizu, mais aussi de Spice and Wolf, Chrno Crusade et Higurashi No Naku Koro Ni Rei), c’en est une certitude propre à moi tellement cet abus de réverbération de la lumière sur les héroïnes est un signe. Mais à prendre avec des pincettes, enfin ça reste dingue de voir que le coté « hentai » de l’industrie anime soit aussi pauvre en informations sur l’internet mondial. M’enfin bon. En fait je n’attendais pas grand chose de cet OAV, étant même assez répulsé par l’aspect « plastique » des héroïnes sur les images promotionnelles. Mais au final ça passe très bien, et sans doute un des animes hentai les plus méritants sorti récemment. Parce que ouf, des gens ont compris, quelque part, que la qualité des scènes d’actions valaient mieux que la quantité.

Alors bon l’histoire, je vous la passe, c’est des tennismen et des tenniswomen qui baisent. Pas de plot twist à la Genmukan, pas de personnages qui nécessitent un développement boiteux et tragique, donc moins de fun d’en rigoler. Mais ça baise pas mal. En fait, ça baise 20 minutes sur 29 minutes. J’ai compté. Oui je sais ce n’est pas forcément une statistique intéressante ni dont je suis très fier. Mais en fait, et c’est ça qui est bien, c’est que Fault!! propose plus où moins des bonnes scènes de sexe, ce qui n’est pas une surprise si on compte le passif du studio que je présume qui sait offrir un peu autre chose que le bon vieux schéma fellation/missionnaire/seins qui bougent/splortch. C’est plus vivant, plus sympathique, plus sain quoi.

Le hentai, bientôt avec lunettes 3D dans ta face !
Alors comme signalé plus haut, je ne serais pas étonné de voir Kuroda et son habitude à faire des jolies filles dont on peut voir sa tête se refléter sur leur peau responsables du chara-design: le coté « plastique » est encore là très prononcé, mais heureusement beaucoup moins que sur les artworks utilisés et ça reste au final assez peu gênant, et globalement le visage des personnages marche plutôt bien, et on y retrouve des réminiscences du chara-design original de Tony, ce qui est très bon à prendre. Chara-design d’ailleurs en général assez agréable durant tout l’épisode, avec quelques passages néanmoins un peu loupés quand il s’agit de faire rougir les personnages, où on a l’impression que les filles ont passées une heure collées à un radiateur…

Blague inclue plu tard dans l'article
Et ta grippe A, ça va mieux ? Tu m’as l’air fiévreuse quand même…
– Vérifie ça avec le thermomètre anal s’il te plaît ! <Insérer autre blagues sur la chaleur, l’humidité tout ça>

Donc globalement ça reste assez léger, hentai pas vraiment sérieux et et et et… qui contrairement aux CG évite de trop faire fuser le sang. Mais il le fait. Mais se débrouille soit pour le balourder dans un flashback de 2s (genre « regardez la tache de sang sur la couverture ! ») soit pour le mettre et le faire disparaître au bout de 10s. Donc youpi, ça c’est fait, on en est débarrassé. Pour le reste, on possède donc de bonnes scènes de sexualité débordante, avec une animation qui évite d’être trop répétitive et des positions qui changent souvent, bref du sexe dynamique. Mais je vais éviter d’entrer trop dans le détail sinon ça va devenir de l’analyse pure et simple de… euh… scènes de cul.

Bref pour résumer: Fault!! est un bon cru d’anime hentai, ce qui est très sympa à prendre vu que cela avait une certaine tendance à se « raréfier ». Il fera partie certainement de ses animes qu’on prendra plaisir à remater les nuits d’hiver où on est seul chez soi où accompagné d’un surplus de Tenga et… hum… où en étais-je ? Awi, le seul point noir restant encore et toujours les mosaïques et au final un second OAV pas encore confirmé, mais qu’on espère prometteur.

Poor lonesome cowboy

Mais Fault!! n’est pas le seul anime inspiré par des oeuvres chara-designées par Tony puisque cette années sont déjà sortis Mitama et Tony’s Heroine Collection Long Titre En Japonais Super Chiant à Retranscrire, le premier étant une « adaptation » du jeu de Ciel Mitama qui se passait dans la douce époque des ninjas tout ça tandis que le second est une histoire originale qui mise surtout sur le fait que c’est Tony Taka au chara-design de toutes les jeunes filles. Et euh, pour parler vite fait de ce second que dire ? C’est nul. Déjà parce que c’est super mou, parce que les scènes s’accumulent les unes après les autres avec à chaque fois une fille différente, mais que ça dure pas assez longtemps pour s’y mettre mentalement, que c’est très répétitif, avec des situations peu variées, très mosaïqué, le scénario peut être potentiellement lolant (y’a des ninjas qui attaquent le héros, et puis une maid, et puis un pouvoir magique) mais je ne pense pas qu’un jour quelqu’un pensera le subber pour ma pomme et de toute façon j’ai pas tellement envie de m’y remettre. Bref, un beau pétard mouillé et même la jaquette du dvd est un des trucs les plus moyens que Tony ai pu pendre en artwork couleur, c’est dire à quel point les gens qui ont fait le truc y croyaient.

Et Mitama: Nin est à peu près du même tonneau, même si au final l’ennui vient plus du peu d’interêt de la chose que d’un coté répétitif ou que sais-je. Le scénario a lui aussi un potentiel « lulz » assez palpable mais là encore on se contente d’écouter en espérant entendre les rares mots japonais dont on connais la signification comme « hentai », « oppai », « zetsubou », « onii-chann » ou de l’anglais prononcé bizarrement. L’OAV se termine sur une très sympathique scène yuri qui vire à la partie à trois habituelle mais sinon pas grand chose à signaler: ça reste trop classique et pas franchement bien fichu techniquement, même si là on a des passages en Super Deformed parfois plutôt fun. Mais bon.

Mitama01.jpg
Et hop, vous avez vu le passage le plus intéressant, vous pouvez vous en foutre maintenant.

Pour l’avenir donc ? Le second OAV de Mitama, le second OAV de Fault!!, le second OAV de Tony’s Heroine, mais aussi des rumeurs parlent d’une adaptation d’une fille blanche (il ne manque plus qu’Arcana et Partner et hop, tous les h-game Ciel/Tony y seront passés), et France Shoujo est actuellement dans le top 10 des jeux les plus demandés à la traduction sur amaterasu, il faut attendre le prochain sondage pour les voir désigner le jeu sur lequel ils travailleront, mais le jeu s’est placé 4e au dernier sondage, ce qui est bien mais pas trop, mais rend l’espoir encore possible.

Et puis zut, on veut plus de news sur le doujin pour le Comiket d’hiver, c’est dans un mois §§

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « Tony Taka 4 – Fault!!! (CG/Anime) et caetera »

  1. Je préfère les H-manga que anime, c’est meh 🙁 Les grosses mosaïques caca, le sang caca. Au moins en « papier » (les guillemets parce que c’est du dl hein) bah le sang est juste du sperme noir, c’est déjà plus sympathique. Mais bon, faut avouer que cette fille brune à allure loli et twin-tails de Taka m’intéresse fortement :3 Mais j’me sens toujours con à mater un H-anime donc bof 🙁 Rah et puis j’aime pas mal les tenniswomen là… Gnnn… Résister…

  2. « Je dis ça parce que d’habitude je lâche lourd sur la sauce mais je me suis assagi. « 
    : c’est plus drôle sorti de son contexte.

    « sont dépucelées DEUX FOIS »
    : Wat. Hymens auto-régénérant ? Ou alors tu parles de virginité « anale » et les héroïnes avaient toutes les deux des hémorroïdes infectées ? WTF JAPAN ? (Et F*ck you Internet pour les sales images que tu mets dans ma tête.)

    (5ème image)
    « Le hentai, bientôt avec lunettes 3D dans ta face ! »
    : Oui, s’il vous plaît. D’ailleurs le dernier jeu d’Illusion propose déjà ça (et reconnaissance faciale avec la webcam) tiens.

  3. Et je viens de me rendre compte que t’as oublié de foutre le jeu de mot le plus évident du monde dans cet article.

    « YOU ARE THE PRINCE OF PENIS!!! », c’est pour les chiens ?

N'hésitez pas à commenter l'article~