Paris Manga 9 – HA HA OH WOW

Paris Manga 9 – HA HA OH WOW

HAHAHA OW LOL

Paris Manga 9 c’était ce week end, à l’Espace Champerret de Paris. Paris Manga étant l’une des rares « grosses » conventions parisiennes que je n’avais pas visitées, c’est poussé par une étrange curiosité que j’ai décidé d’y passer dans le courant du week end. Après un samedi riche en thalisteries diverses et variées (où on me fit découvrir entre autres la très bourgeoise salle d’arcade la tête dans les nuages, 2€ la partie mais argh Paris), le dimanche fut consacré à Paris Manga et c’est accompagné de Kitsune puis plus tard de Tiya et un peu de Deity Link que j’explora les grandes allées pleines de monde de la convention. Et le constat est évident: j’ai été trop sévère avec la Chibi Japan Expo tellement Paris Manga peine vraiment à faire mieux. Au moins contrairement à la Chibi, on est pas obligé de montrer 300 fois des escaliers dégueulasses pour évoluer dans la convention.

Mais ça sauve pas pour autant.

Mais on va commencer directement par les bons cotés de la convention: le monde associatif. Le fanzinat a été plutôt bien présent et offrait globalement de bons choix même si, encore une fois, on ne peut que critiquer le fait de le voir extrêmement dispersé un peu partout dans la convention, sans vraiment de justifications à cela. Quant aux associations plutôt centrées « activité », je dois avouer que Tengumi et Epitanime ont encore une fois, d’après ce que j’en ai vu, plutôt bien assuré le travail… même si je n’en dirais pas autant sur la Souhei. Mais j’y reviendrais.

Tengumi a donc encore une fois offert sa fameuse Guerre des Mondes, dont je suis désormais un habitué un peu gênant. Et apporté quelques changements qui m’apparaissent légers mais intéressants, dont par exemple le fait que la difficulté des questions « spécialisées » ait été réhausées. Ainsi on aura beau essayer de choper le mieux possible les questions « colorées », qui valent plus de points que les autres, on s’y cassera parfois les dents vu la difficulté ignoble de certaines questions. De même, l’Otak Contre Attaque était encore une fois rigolote a mater (et tend à confirmer que les mecs de Tengumi, c’est pas des LAVETTES.) Quant à Epitanime, le karaoké made in Toyunda est toujours un grand moment, surtout qu’il a offert à la fin de la convention une ambiance assez particulière en se faisant entendre dans une bonne partie du hall principal, ce qui faisait qu’on entendait tout le monde chantonner l’opening qui passait… ce qui était sans doute le meilleur moment de la journée.

Non parce que clairement, je pensais être malin et rusé en venant le dimanche, où il y’a traditionnellement moins de monde que le samedi. Ciel, j’avais trop d’espérances sur ce point car il y’avait vraiment TROP de monde. Impossible d’évoluer dans les couloirs serrés entre chaque stand sans devoir bousculer. Certains endroits ont même vite été rebaptisés par nos soins avec des noms aussi folkloriques que « le carrefour de la mort », principalement autour du Stand Kaze, entre autres. Rajoutons en plus des cartes plus où moins fiables (on cherche encore le stand Dybex, qui n’était simplement pas là où était la carte, le stand Nekowear était pas là où il était censé être, et caetera) et évoluer dans la convention à la recherche de quelque chose pouvait très vite tourner au drame personnel et au ragequit.

Sauf que, très logiquement, à partir de 16h30/17h00, la circulation redevenait très fiable et beaucoup moins prise de tête que le reste de la journée. Du coup, ajoutez à cela un karaoké Epitanime qui se fait entendre, des gens qui chantonnent PARTOUT, le luxe de pouvoir vous balader sans problèmes, voir ce que propose les stands sans devoir bousculer un émo métrosexuel et vous arrivez à un petit moment de bonheur.

DES GENS ! C'EST AFFREUX !

Car il apparaît très vite que Paris Manga est une convention qui marche plutôt bien. Là ou, paraît-il, la convention de septembre était plutôt tranquille (peut-être car placée à mi-chemin entre Japan Expo et la Chibi ?), celle-ci était VRAIMENT cauchemardesque et l’Espace Champerret était très vite plein à craquer. C’est pourtant un grand endroit mais rien à faire, trop de monde, trop de stands et pas vraiment d’endroit où respirer, l’espace « aéré » étant lui aussi plein à craquer. Je ne peux qu’encourager les organisateurs a trouver un nouvel endroit pour la prochaine convention hivernale parce que là, non, c’est juste insoutenable. De toute manière, je doute franchement que j’y ramènerais mes fesses donc c’est même pas mes affaires.

Mais franchement, ce monde omniprésent est pénible, d’autant qu’il se révèle souvent sans-gêne (non mais le nombre incalculable de gens qui ont pas compris qu’ON NE TRAVERSE PAS LE SECTEUR ACTIVITES MAIS QU’IL FAUT LE CONTOURNER – pour leur défense, c’était vraiment très mal indiqué, un des innombrables trucs où l’orga a grave merdé.) Et comme il brasse énormément de gens différents (on retrouve aussi bien des otaques que des narutards, des fans de comics, des gens qui viennent en famille, des grands-mères qui accompagnent leur petit fils, et caetera), c’est très vite aussi la fête à l’engueulade. Au moins savent-ils jeter leurs déchets, contrairement à la Chibi, mais franchement, putain, les gens sont pas au courant du fait que se foutre à 5 ou 6 pour discuter c’est une excellente chose quand c’est fait EN DEHORS DES ALLEES DEJA SURBONDÉES ? Seigneur quoi.

Mais bon, il faut s’y faire, c’est le quotidien des conventions au final. Je m’en rend compte que je m’en plains pour chaque convention… à part l’Epitanime qui est pourtant lui même parfois surbondé. Je dois être fanboy. Mais là j’avoue que pour Paris Manga, il faut VRAIMENT faire quelque chose parce que c’est pas possible.

AUTANT DE FAIL SUR UNE SEULE PHOTO §

Maintenant jouons au jeu des relations internes. J’ignore de qui est composé le comité d’organisation de Paris Manga mais ce que j’ai compris durant cette convention c’est qu’ils sont méga proches du magazine Made In Japan, lui-même méga proche de l’association Souhei (le rédacteur en chef et un des responsables de l’association sont la même personne, vous savez, celle qui débarque avec ses grosses bottes sur un topic pour demander pourquoi telle personne a dit du mal de son association), association Souhei qui fut juste omniprésente durant tout le week end, de même pour Made in Japan qui avait deux stands à sa gloire, en plus d’une jolie pub sur tous les dépliants plan/programme. Je ne vais pas revenir sur Made in Japan plus longtemps, je doute en plus être vraiment le public visé, mais hein on sait tous ce que ça vaut HEIN DITES HEIN * clin d’oeil discret et mignon vers la caméra *. Mais bref, reste que le peu que j’ai vu de la Souhei m’a paru… urgh. Rude. Le second truc c’est que l’association était, comme j’ai dit, omniprésente: un espace Souhei ouvert toute la journée, plus le fait que la scène soit purement et simplement squattée par la Souhei (oh pardon, Tengumi y ont fait un Ramen Pas Ta Fraise, autant pour moi) font qu’on ne pouvait que difficilement y échapper. Et là je langue de pute (mais j’ai le droit, je suis blogueur) en rajoutant que de toute manière, quand on transpose des ragots en guise de question pour des quizz, on ne mérite pas d’exister. Si si, ils ont osés poser comme question « quel jeu de Sega a connu une adaptation si mauvaise sur PS3 que Sony a du intervenir personnellement ? », j’étais juste effaré. C’est bien de voir que Gameblog peut balancer du contenu faux (suffit de vérifier les sources) sur leur site et qu’on peut le retrouver dans un quiz chez eux. Qu’est-ce que sera la prochaine étape ? Du contenu pompé sur Sankaku Complex ? Des sushis et sa chimie ? Qui sait ?

Mais à part ça, tant qu’a faire la grosse langue de pute, tapons un peu sur le niveau du cosplay, pas super élevé. Si on excepte déjà le nombre assez important de jeunes filles un peu grasses qui devraient VRAIMENT pas porter de short serré ou de minijupes ou bien encore les mecs qui surkiffent vraiment se balader à moitié à poil alors que NON ILS NE DEVRAIENT PAS, pas vraiment de cosplays très intéressants, très originaux où très agréables à l’oeil. Et puis de toute façon, qu’est-ce que je m’en môôôôôque, le vrai rendez-vous du cosplay c’est Epitanime et Japan Expo, le reste n’est que futilité et disgrâce.

You think you know me ?

Niveau stands « pros » c’était fun tellement y’avait de contrefaçons. Mais c’est presque devenu assez normal et c’est blasé qu’on voit ces mecs avoir encore pignon sur rue, tout en évitant de dire trop haut ce que l’on pense parce que, eh, on aimerait vraiment pas finir avec les rotules brisées à coup de barre à mine. Mais du coup il ne faut pas oublier les stands « normaux », enfin, ceux qui devraient être classiques mais qui, au final, sont exceptionnels. Lapinou Rose ou Asian Quest était heureusement là pour ravir l’expert cultivé. De même pour Manga Connexion qui possédait plus de quatre stands et semblait proposer de l’officiel (avec des posters importés du Japon, dont du Gunbuster, du Maison Ikkoku, et caetera, par contre 30€ le poster, là tu sens bien la différence entre le prix d’un poster contrefait et d’un vrai, d’un beau), mais j’avoue que je ne connais pas plus ce magasin et google ne me dit pas grand chose sur eux alors attention quand même :p.

On avait également un stand consacré au catch (avec des putains de réplique de ceintures a 170€, mais attention, assuré qualité et puis merde, la ceinture customisée de Edge mais VIOOOOOLENCE quoi), un stand qui vendait des oldies vidéoludiques avec un excellent choix pour Nintendo 64, ainsi qu’un choix honorable pour PSX (ils avaient FF9 aaargh) ou Megadrive. Inutile de dire que j’ai bavé plusieurs fois devant ces deux stands. Bref globalement le choix était MERDIQUE mais ceux qui se dégageaient de la masse proposaient vraiment du bon truc et devraient -normalement- compenser pour le reste. Mais même pas donc bon, bof, même pas envie de faire régner l’ordre et la justice là.

Enfin niveau éditeurs: Kaze était présent pour envoyer du lourd (goodies officiels, mangas Kaze-Asuka, dvd, dakimakuras Haruhi ou CC…), Dybex on cherche encore (ils étaient annoncés mais pourtant, impossible de trouver leur stand, pourtant indiqué sur le plan mais, comme j’ai dit plus haut, à la place y’avait un stand de mangas d’occasion…), Taifu venait vendre leurs trucs ecchi/yaoi (haha du Saigado ! Hana’s Holiday ! Censuré à la truelle ! Par Saigado eux-mêmes !) ou bien encore Beez… même si là c’est comme Dybex. Il paraît qu’ils étaient là: et je n’ai rien vu là où ils étaient censés être. Ah si j’ai vu Nekowear… qui était censé être une rangée derrière. J’ai laissé tombé à partir de ce moment là.

Non, puis sérieusement, bordel de couille: POURQUOI AUCUN STAND ETAIT INDIQUE SUR PLACE ? A la Japan Expo ou à la Chibi, on a une grosse pancarte « N°XXX – STAND MACHIN » en hauteur, là QUE DALLE. Si tu voulais savoir à qui tu avais affaire, soit tu espérais qu’ils indiquent leur nom en gros avec une bannière ou un logo géant, soit tu devais vérifier sur une carte qui, DE TOUTE MANIERE, n’est pas ton amie. Très vite pénible.

Le sport n'est pas ton ami ! Évite le !

Et puis évidemment tous les aspects un peu « culturels » du Japon, c’est à dire autre chose que les goodies de manga où les dvd d’animation, étaient encore une fois assez planqués: le mahjong était difficile à trouver (et encore là, de tête, je serais incapable de le recaser sur la carte), les sports d’arts martiaux étaient en démonstration… mais le tatami était souvent vide. Peu de ventes de trucs traditionnels (seulement un stand, avec un choix assez moyen), pas vraiment de démonstrations de trucs traditionnels… bon ok je vais pas m’en plaindre alors que justement je les plaignais dans l’article de la Chibi de venir vers un public qui se fout complètement d’eux.

Mais globalement c’est le plus gros point noir de ce Paris Manga (si on excepte les adolescents avec un neurone, la carte pas fiable, Made in Japan omniprésent et les gens qui traversent la scène activités comme si de rien n’était): une fois qu’on a fini de faire le tour des espaces commerciaux (ce qui est fait en une demi heure / trois quarts d’heure) et si jamais les activités proposées aux stands où sur la scène ne sont pas de notre goût IL N’Y A RIEN A FAIRE. Les jeux vidéos étaient invisible (à part l’espace jeu musical de l’Epitanime, les autres ayant disparus, ce qui par conséquent exigeait une sacrée attente pour se taper un jeu), il n’y avait aucun invité « intéressant » à harceler (Jena Lee ? Des acteurs de Star Wars qui ont eus le bonheur de jouer sous un masque ? Dorothée ? Sérieusement ?), aucune conférence auquelle assister, pas de projections d’anime, rien que dalle. Je suis un peu sévère parce que j’oublie les auteurs en dédicace (j’ai appris sur place pour Phillipe Cardona, ce qui me rend triste vu que je suis arrivé trop tard) et les jeux de rôles d’ikkatsu mais sérieusement quoi. Alors bon, très vite on se remet à faire encore une fois le tour, on ne sait jamais, on passe le temps en languedeputant sur la gueule de tout ce qui passe… ce qui tend à confirmer un peu plus que, décidément, les conventions en solo faut vraiment pas tenter quoi. Heureusement que j’étais accompagné de gens de qualité B).

Ah tiens, et 10€ le panini plus coca, heureusement que j’ai pas acheté ça parce que sinon haha. Au moins on peut limite se dire « tiens, et si je me lançais dans le business de la vente de bouffe en convention… » pour espérer devenir millionnaire. Plein d’escrocs on vous dit. DES TAS D’ESCROCS.

UN COULOIR ! ET DES GENS DEDANS !

En fait au final je vais finir par faire du point par point. Pour cela je prends tous les mots d’accroches qu’on trouvait sur les affiches de la convention, qui sont censés nous en dire à mort sur le contenu:

  • Invités: Jena Lee, chanteuse de « emo r&b » qu’a pas grand chose a foutre là ; un acteur de Star Gate (sans doute la seule vraie célébrité crédible du lot tiens) ; deux acteurs de Star Wars obscurs et qui jouaient de toute façon masqués ; Dorothée ; une catcheuse disparue des écrans et du monde de la lutte depuis prêt de six ans ; Benjamin, le mystérieux chinois squatteur de convention ; Dorothée (haha) ; Davy Mourier (urh) et… des dizaines de dessinateurs BD/comics, certains franchement intéressants puisque bossant chez DC ou Marvel…
  • J-Music: Mmmrf. Des clips étaient diffusés le matin mais sinon… ? Ah oui, des stands permettant d’acheter des cd de JMusic HK \\o/ !
  • Cosplay: Pas trop. Non. Comme j’ai dit, le niveau était pas terrible du tout.
  • Karaoké: 2h le matin, 30mn le midi, 1h30 le soir avant la fermeture. C’est pas… beaucoup.
  • Fanzines: Un bon point, même si on peut que regretter la dispersion en deux parties des fanzineux.
  • Concerts: Un concours de chant le dimanche. Qui dure une heure. Ah oui, hein, carrément, hey. A moins qu’une bande de gens gueulant sur l’opening de Sayonara Zetsubou Sensei en karaoké compte comme un concert…
  • Concours: Y’avait un tirage au sort à l’entrée §§§
  • Jeux vidéo: Un mec vendait plein de vieux jeux, un stand vendait plein de jeux récents et Epitanime avait ramené ses jeux musicaux. A FOND LE JEU VIDEO §§
  • Projections: Gné ? Y’en a eu AUCUNE. A moins qu’ils comptent comme projection la diffusion d’opening lors des karaokés hein.
  • Culture Asie: Culture « Asie », car ouais, Paris Manga a pas mal parlé de la culture chinoise, surtout hong kongaise. Si vous voyez ce que je veux dire ;D.
  • Dessinateurs: Pas mal, dont un nombre assez important ne dira rien à celui qui vient en type lambda. C’est pas forcément un reproche notez, juste une remarque.
  • Arts Martiaux: Planqués dans le fond de la convention (mais vraiment hein, au sens propre du terme), et semblant se faire chier tout au long du truc. En fait les vrais arts martiaux c’était quand fallait imiter ses catcheurs préférés pour avancer dans les allée surbondées.
  • Jeux musicaux: Merci Epitanime o/ §§
  • Show de catch: Très sympa au demeurant. Evidemment c’est pas des grosses stars mais c’était plutôt fun à voir… mais le public était putain de moooort. Donc du coup ça servait limite à rien. Si le public est pas A FOND autant pisser dans un tuyau.
  • Défilé de mode:

Et évidemment « de nombreuses boutiques à prix salon ! » nous indique le prospectus. Pareil: juste .

Bref Paris Manga 9 c’était naze. C’est limite un truc d’escrocs. Tenu par des escrocs, qui laisse quartier libre à plein d’escrocs, avec une carte qui elle même joue à l’escroc, des activités d’escroc, un prospectus d’escroc et même un prix d’entrée d’escroc. Encore une fois on dit merci aux gentils associatifs qui se bougent le cul pour pas que ça soit trop pourri – puis ils ont pas le choix aussi, sinon ils se font trop chier – mais on dit pas bravo au comité d’organisation du truc qu’a rien fait pour rendre le truc intéressant même sans les associatifs qui ne devraient être que du bonus. Bordel, juste foutre un coin projection, juste tenter de mieux agencer les stands et les secteurs, juste tenter d’organiser des conférences, c’est impossible ? C’est trop demander la lune ? Puis si en plus on rajoute plus de gens que prévus, c’est ignoble.

Puis putain, quand on y pense, MEME LA PUTAIN D’AFFICHE EST UNE CONTREFACON, sérieux. La Maka Albarn au début j’ai cru que c’était Jessica Uroshimiya tellement elle est loupée. Et c’est quoi ce Ichigo yaoi bishonen ? SERIEUSEMENT? POURQUOI ?

Allez on oublie tout et on se rassure en postant son loot:
Loot.jpg

Une figurine de Bibi achetée chez lapinou rose (et putain je réalise juste un fantasme d’adolescent là tellement je surkiffais l’idée d’avoir des goodies Final Fantasy IX) et le coffret 2 de Code Geass acheté chez Kaze. Et voilà. Le cartable derrière, il a été gagné à la guerre des mondes, et c’est… UN VRAI CARTABLE D’ECOLIER. Moi je dis: je le garde et ça sera réutilisé <3.

Mais au final, je conclus sur une note un peu plus optimise: et si au final, le plus intéressant de ce Paris Manga… c’était pas le Sci-Fi Show ? Les fans de sci-fi et de comics étaient franchement moins relous (parce que plus agé aussi), le contenu des stands sci-fi/fantastique/comics était beaucoup plus intéressant, la zone était calme et moins bondée que le reste, les dessinateurs invités étaient connus, les cosplays étaient sympas, il y’avait le seul « gros » invité du truc et me semble que y’avait beaucoup moins de contrefaçons et compagnie (d’un coté, on parle de matos américain et distribué plus souvent en France), bref c’était totalement sauvable.
C’est pas… drôle ?

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

30 réactions au sujet de « Paris Manga 9 – HA HA OH WOW »

  1. Mwarf, dans ton résumé point par point tu n’as pas parler des activités…
    alors je vais le faire à ta place ^^

    Activités (hors karaoke) : absence notable de BulleJapon, Epitanime qui avait prévu (en tout cas sur le programme) des dessinez c’est gagné et des blind tests pour ne faire que du karaoke, Kajian hm les dramas c’est pas mon truc donc je ne peux pas trop dire, Tengumi ont trop de jeux ennuyeux j’ai envie de dire : voir que le staff ne connait pas la réponse à une question posée sur un manga que personne ne connait c’est pas super agréable pour le public je pense… reste Sohei qui s’est ma foi pas trop mal débrouillée, l’antequizz est fun à jouer, les blindtests et autre quizz étaient d’une difficulté assez élevée, par contre ils devraient vraiment arrêter leur karaoke, toujours la même playlist…

  2. Non mais tu cites pas que « l’acteur de Star Gate », c’est surtout celui qui jouait le rôle principale dans la série Parker Lewis ne perd jamais! Truc cultissime et exceptionnel quoi :<

  3. « Culture « Asie », car ouais, Paris Manga a pas mal parlé de la culture chinoise, surtout hong kongaise. Si vous voyez ce que je veux dire ;D. »

    Oh god I lol’d hard :’D Pareil pour les grosses cosplayeuses, ça pique les yeux D:

    Ce cartable… Si t’avais une petite soeur… /déviance
    Et omg Maka sur l’affiche :'( Faut pas que Concombre voit ça, oh noooon. Encore heureux qu’il ait pas mis Crona.
    Makaaaaaaaaaa 🙁

  4. « La Maka Albarn au début j’ai cru que c’était Jessica Uroshimiya tellement elle est loupée. »

    Wat ?

    Sinon, on le dira jamais assez souvent, en conv’, si pas de kara, c’est la maure, surtout si t’es mal accompagné. Par contre, j’ai bine aimé le nouveau système de kara chez Epitanime, beaucoup plus interessant qu’avant.

    Et par pitié, baffez-moi ces prépubères envahissant se prenant pour la dernière racaille à la mode te poussant à travers les stands, un petit coup d’épaule et ça s’écroule /Vanadis

    Et les mecs qui tiennent l’entrée, mais WTF, c’est quoi ces types avec un balai dans le fion ?

  5. Je prends le metro tous les jours, je vois tous les ans (même plus en fait) l’affiche de Paris manga, tous les ans je me dis qu’avec une telle affiche ça ne doit pas être une conv’ respectable.
    Amo, merci d’avoir confirmé mon avis : )

  6. « MEME LA PUTAIN D’AFFICHE EST UNE CONTREFACON »

    C’est leur marque de fabrique depuis au moins la 3è édition.
    Et ouais il y a rien à y foutre, comme dans beaucoup d’autres conv (et pas que celles orientés « japon »)

  7. Bonsoir!
    Merci pour ton retour et merci d’y avoir pris du temps, j’ai bien fait de faire autre chose.
    Le truc que j’ai loupé, c’est Dorothée. Je (on?) l’ai tellement vu a la télé que je l’aurais placé comme personnalité crédible. Que serait la France sans le club Do’ d’il y a 20 ans? 🙂

    Il y a un manga sur Star Gate ? C’est japonais? Asiatique? Je cherche juste le rapport avec la convention^^

  8. « Les jeux vidéos étaient invisible (à part l’espace jeu musical de l’Epitanime) »

    Il y avait un espace arcade près du stand Sohei, près des toilettes, avec des bornes SF4, Ken et Windjammers entre autres. Yavait pas beaucoup de monde mais c’est vrai qu’il fallait les trouver.
    Sinon le stand Nitendo League était toujours là, avec du Smash Bros, du New Super Mario Bros et du Tastunoko vs Capcom.

    Le cosplay était de bien meilleure qualité le samedi, des costumes très travaillés, pas de Lara Croft de 110kg… Par contre le dimanche c’était pas super.

    Et effectivement, à part les activités des assoc, il n’y a rien à faire. Heureusement elles se sont bien débrouillées pour proposer des jeux funs.
    Concernant le kara de la Sohei, le problème vient surtout que du fait que 90% des gens assis devant la scène principale sont là juste pour bouffer / se reposer / attendre le cosplay pour être sûr d’avoir une place. Alors forcément c’est pas très motivé, et quand tu vois que ça chante pas sur Beck, tu peux t’attendre au pire pour le reste…

  9. Roh t’es dur avec Maka, c’est juste une interprétation, ils voulaient uniformiser le style graphique visiblement. Ça change rien au fait que l’affiche est moche et qu’elle fasse plus penser à des publicités de jouets imités pour tromper mamie qui veut offrir le dernier Albator à son petit-fils.

  10. ça m’a l’air objectif. c’est vrai que de toutes les conventions que j’ai faites elle doit être la deuxième en partant des plus mauvaises mais si je pars du principe que les autres étaient mortelles, je dirai que celle-là était pas trop mal.

  11. Moi j’ai trouvé le cosplay trop bien 😮
    Y’en avait des moche, comme partout; mais des géniaux aussi.
    La team Bleach du samedi était super, et les Narutards du dimanche aussi. :/

  12. J’avais des échos comme quoi ça puait le vol cette convention, la première fois que je suis allé dans cette convention j’ai pas vraiment vu des attitudes aussi basses que celles-ci. Samedi une connaissance s’est fait chourrer son sac. Dimanche soir un abruti a trouvé le moyen de me piquer mon superbe lot gagné dans je ne sais plus quel jeu de Tengumi… ATTENTION : Une pôele Hello Kitty (vous imaginez les types de 14 piges faire la cuisine en plus ?)
    Première fois, c’était donc en Septembre et la convention était bien mieux, parce que d’une les jeux vidéos (enfin les bornes arcades), même si ils étaient dans un coin inaccessible, il y avait au moins mon Puzzle Bobble, là rien. Puis y’a des machines qui ne marchaient pas.
    Ensuite au niveau des activités, y’avait pas Sohei pour prendre le monopole de la scène principale (parce qu’il y avait Bulle Japon, là non) et la diversité était plus intéressante.

     » Et par pitié, baffez-moi ces prépubères envahissant se prenant pour la dernière racaille à la mode te poussant à travers les stands, un petit coup d’épaule et ça s’écroule /Vanadis « 

    Les pauvres racailles prépubères qui se mettent à « doubler » dans les conventions et qui doublent tout le monde, ils sont épais comme des crevettes et ils tentent de te pousser, I lol’d les fags. Niveau circulation c’était vraiment chiant, mais faut dire qu’avec le nombre de stands de ventes (90% de la superficie de la conv’ non?), fallait pas s’attendre à circuler aisément.
    Mention spécial aux types qui vont voir à un stand 3 fois plus loin si ils n’ont pas ce qu’on demande. Génial l’organisation.

    Comme tout a été dit, je terminerai avec ceci:
    http://s2.noelshack.com/upload/2618
    (merci Niki)
    La pire convention que j’ai pu faire, indéniablement. Merci Tengumi et Epitanime pour sauver ce qu’il reste à sauver (parce qu’il reste quelque chose?)

  13. En tout cas un truc cool mais pas vraiment en rapport avec le but initial de la convention a été les stand de comics (pres de 3-4) qui vendait a prix franchement abordable des vieux trucs introuvable et nostalgique (Thorn, les 4 fantastique, les vieux marvel ect…) et c’est surtout ce que j’ai retenu de la convention, par contre disparition du stand qui vendait du doujin et ça c’est franchement dommage :/
    Sinon ça reste franchement une FNAC de manga geante et surpeuplé, heuresement qu’il y avait quelques stand JV ou la DDR de l’epita pour pimenter un peu le tout mais sinon c’etait plus une convention a rater :/

  14. @Viral : Yep, comme j’ai signalé à la fin de l’article. Franchement le coin comics/sf a pas mal assuré dans l’ensemble, mais bon, la plupart d’entre nous (moi y compris, les comics c’est dommage que je n’y connaisse rien ;_;) on s’en foutait. Rah.

    @Vanadis : HAHAHA PUTAIN L’IMAGE EST PRICELESS XD. Tu permets que je la réutilises dans l’article ?

    @Zali L. Falcam : Je vous ai vu aussi me semble, mais vous étiez en train d’interview un stand de fanzine yaoi, j’allais pas débarquer en invité surprise comme un gros bourrin :p (« salut jeune dame, je suis Amo, je m’octroie le droit de hijacker ton interview pour dire bonjour aux gens »), c’est toujours fuuun /o/.

    @Kitsune-san : Je vais écrire un aritcle où je chierais sur Fairytale Fights pour la peine. Ca va pas faire un pli.

    @Youé : Non puis faut rappeller que si le perso ressemblait VRAIMENT TROP à Maka, bah ils se seraient pris sept ou huit procès au cul huhu :p. (non parce que ça m’étonnerait qu’ils aient demandés l’accord pour les cinq personnages de l’affiche)

    @Arashi : Han ouais j’ai zappé Nintendo. D’un coté, pour ma défense (ouais ouais je me cherche des excuses, parfaitement) le tournoi Smash Bros No item Fox Only Final Destination c’est chiant. Et puis les wii y’en avait genre cinq pour le monde entier, c’est nuuul. (au moins à la chibi on avait LA MAISON DU STYLE :p.)

    Puis argh bonne remarque pour le coté « les gens ont que là pour s’asseoir », que j’aurais du rappeller: les conventions français MANQUENT DE COIN POUR SE POSER PUTAIN.

  15. Tu pouvais toujours te poser sur les marches de l’espace cancer (narutards et fumeurs, ça porte bien son nom) plus connu sous le nom d’espace plein air (idéal pour s’en foutre plein les poumons surtout.

    Pour l’image c’est Niki qui l’a prise, demande-lui, dans mon cas je m’en moque qu’elle soit réutilisée.

  16. « Je ne vais pas revenir sur Made in Japan plus longtemps, je doute en plus être vraiment le public visé, mais hein on sait tous ce que ça vaut HEIN DITES HEIN »

    Il faut payer les lecteurs pour lire je suis sûr.

  17. « le tournoi Smash Bros No item Fox Only Final Destination c’est chiant »

    C’est le gros problème des tournois smash bros, ou comment sacrifier le fun d’un jeu sur l’autel du serious business…

    @Babatus :
    A l’espace sohei les blindtest étaient effectivement assez relevés, à base de génériques d’animes sortis ces 6 derniers mois, mais aussi de Gundam, de Digimon et de Yu Gi Oh. Et je ne compte pas les sentai.

  18. Tengumi tient aussi un petit stand dessin/origami. Si dans une prochaine convention vous vous ennuyez, passez toujours! C’est sympa l’origami. Je peux vous apprendre/aider à faire une grue traditionnelle!

N'hésitez pas à commenter l'article~