WWE Elimination Chamber 2010: Sport en chambre

WWE Elimination Chamber 2010: Sport en chambre

Retour de Edge, décès de la ECW, arrivée de NXT, montée en force de Batista, diatribes de CM Punk, anonymat des champions: beaucoup de chose à dire sur ces trois semaines plutôt courtes. Et, c’est assez étrange, mais il semblerait que nous ne soyons pas prêt de sitôt à revoir le délai de trois semaines entre chaque ppv puisque selon le dernier calendrier de la WWE, la norme sera désormais de quatre semaines. Un changement que je qualifierais d’assez positif, tant cet Elimination Chamber, comme nombre de ppv de l’an dernier, a manqué de construction, d’enjeux, d’ambition. Un ppv ça doit se faire attendre, et il faut avouer qu’une fois toutes les trois semaines, ça le faisait trop pas.

Autrement, le ppv fut assez médiocre mais on a eu de très bon shows hebdomadaire juste avant. Donc voilà. Pas grand chose d’autre à dire. Où alors si: dans un pavasse.

AimeTendreAimeVrai.jpg
Yaoi extrême tendance dominateur. Aime moi tendre aime moi vrai.

Je ne sais pas tellement par où commencer, d’autant que je n’ai pas forcément la motivation et la volonté de faire quelque chose d’énorme aujourd’hui. Déjà, le décès de l’ECW de manière plutôt soudaine fut un véritable choc. J’étais un grand amateur de l’émission qui se démarquait souvent grâce à un accent mis sur le coté spectaculaire des rencontres, et la durée d’une heure couplé à un casting au final plutôt mince faisait qu’on apprenait à connaître comme il faut les différents belligérants et que les feuds étaient, du coup, rarement dénuées d’interêt. Mais comme je l’ai souligné, depuis le départ de Sheamus l’émission battait considérablement de l’aile et on en était arrivé à voir l’émission se reposer uniquement sur le duo Christian/Regal pour réussir à animer tout ça. Du coup, malgré tout, j’avais encore une petite passion pour l’émission et la voir ainsi disparaître, dans l’anonymat le plus absolu, m’a fait un petit pincement au coeur. Parce qu’il faut bien l’avouer, la dernière émission de l’ECW était loin de lui rendre hommage. Peu d’hommage rendu à l’héritage de l’émission, absence d’anciens de l’émission qui ont bien réussis dans la vie depuis (CM Punk ? Morrison ? Kofi Kingston ?), tout au mieux doit on se contenter du Miz et du Big Show mais qui eux n’étaient même pas là pour le coté hommage mais bien pour le coté tag team dans un match qui fut agréable… mais pas mémorable.
Et après un dernier Abraham Washington Show assez libérateur (quelle plaie ce type) qui voit Vladimir Kozlov y faire un très attendu face-true, on arrive à une défaite de Christian face à Ezekiel Jackson qui devient champion ECW pendant deux minutes trente. C’est. Top. Fun. Même si j’avoue qu’en bon fanboy, j’aurais adoré voir Christian maintenir la ceinture et la garder, il est vrai qu’il n’est pas non plus dramatique qu’Ezekiel en bénéficie, d’autant que cela renforcera beaucoup son personnage, qui arrivera certainement à Smackdown comme assez crédible contender a la ceinture IC, ce qui n’aurait pas forcement été le cas si il était resté sur une défaite contre Christian dans un Extreme Rules match.

Mais il faut maintenant voir l’avenir et ne pas rester trop longtemps sur ce décès brutal et inattendu, et jeter un oeil vers NXT qui… est potentiellement prometteur. Même si, on va l’avouer, on sent venir le Daniel Brian Show gros comme une poire. Et que j’aurais également préféré que le dernier match pour l’ECW Championship se fasse à Elimination Chamber.

Je vais pas m’apitoyer plus longtemps et passons dès maintenant à Elimination Chamber et à la construction du show.

ChristianJePositive.jpg
Avec Christian, je positive.

La construction et le booking d’une Elimination Chamber doit être quelque chose d’assez compliqué pour un booker normal. Il faut ainsi construire une histoire entre six hommes, six hommes courageux qui iront se battre dans une grosse cage en fer. Chacun aura sa propre rivalité à régler, chacun aura ses propres ambitions, mais il ne faut pas pour autant tous en faire des favoris: au final, seul deux ou trois des six a vraiment une chance. Au final, compte tenu du très court délai pour construire un enjeu autour de ces chambre, on peut dire que le résultât fut plutôt réussi, principalement pour RAW. Ainsi Sheamus a réussi plus où moins en trois semaines à faire un vainqueur potentiel crédible, mais évidemment moins favori que pouvait l’être la trinité Cena/Orton/HHH dont le vainqueur était forcément parmi le lot. On trouvait également dans le lot Dibiaise et Kingston qui, eux, ne partaient hélàs pas du tout favoris et si le rejeton Dibiaise avait toute une certaine forme d’enjeu autour de lui (montrer à Orton qu’il est ainsi plus fort que Rhodes, les questionnements sur son rôle dans l’Elimination Chamber vis à vis de son mentor etc), on ne peut pas dire que Kingston ait été très booké pour ce match: pas de micro, pas de propos, pas d’ambitions. Il arrivait déjà en perdant, ce qui est DOMMAGE. Et c’est ainsi que je continue de constater l’énorme gachis qu’a été le push de Kingston fin 2009. Il aurait pu être un excellent prétendant contre Sheamus au Royal Rumble, la WWE a loupé l’occasion, ne sait plus trop quoi en fait, la conséquence est logique: en moins d’un mois, il n’apparaît plus comme un prétendant crédible. Et il a suffit d’un seul mois. C’est assez dramatique et forcera sans doute la WWE a recommencer le push !

Mais paradoxalement, si l’Elimination Chamber de RAW fut la mieux racontée des deux, elle ne fut la plus agréable à regarder. Il faut dire qu’elle fait l’ouverture du show, ce qui n’est pas forcément simple vu qu’il faut un peu nous chauffer un peu et que l’EC – qui dure souvent trois quart d’heure – est pas forcément génial pour ça. Un match donc pas forcément très mémorable, qui a tout de même connu quelques retournements de situations et trucs spectaculaires comme Kingston qui se fait coincer la tête dans la grille ou Dibiaise qui élimine Orton après un bon coup de matraque dans la face. Mais le reste… ah si on a Triple H qui abandonne sur soumission… et sur un putain de STFU. Quand la Force Inamovible rencontre la Soumission Ultime, c’est la Force Inamovible qui perd. Logique. Mais je maintiens que le STFU c’est quand même une des soumissions les moins spectaculaires et c’est à chaque fois la plus destructrice: y’a pas un PARADOXE ?

Cena champion donc, ce qui est un peu degoutant, mais heureusement il y’a Findus !
Rematch.jpg
Congratulations. I Want my rematch.

Ou Vince McMahon. Vince qui nous avoue que, hum, Cena a un match de championnat tout de suite, maintenant, contre ce bon vieux Batista. Victoire facile du gros Dave qui devient champion d’une manière assez joyeuse. Alors voilà, c’est là aussi assez surprenant mais vous savez que je peux pas sacquer Batista de manière presque nerveuse. Je vois sa tronche, ses stéroïdes, j’ai envie de sang, c’est aussi simple que ça. Eh bah là, non. J’arrive enfin à le voir en peinture et tout simplement pour une raison simple: il fait un heel très très réussi. Il semble vraiment prendre son pied à le faire et ça se ressent. Entre sa nouvelle entrée sombre et mystérieuse, foutre des vents à des gamins au premier rang, parler sur un ton littéralement jmenfoutiste et copiner avec le boss, ça marche très bien… même si au final il reste toujours aussi pénible dans le ring. Mais comme du coup maintenant il évite les combats soigneusement, commence à bourriner avec des objets où bien ne fait que des matchs de deux minutes, ça passe… mieux.

Du coup Cena se fait baiser, Batista chope le titre sous les huées générales, tout le monde est content, c’est la fête, et ça promet un match assuré pour Wrestlemania… et le lendemain ne nous mentira pas.

Le match suivant est pour la ceinture Intercontinental avec Drew McIntyre contre Kane. Et là j’avoue que je ne comprends pas le pourquoi du comment de ce match. Il semblerait que les bookers ont totalement oubliés qu’un champion ça s’affiche et, hélàs, Drew McIntyre n’a pas été très très présent à Smackdown ces dernières semaines. Au mieux on peut mémoriser une scène amusante où il dit ne pas savoir quel est son adversaire de ce soir car il est Drew McIntyre, qu’il est invincible et qu’il n’a peur de rien… uniquement pour tomber contre Kane. Cependant il y’a une chose très intéressante apparue avec Drew: c’est sa musique de nouvelle musique d’entrée qui déchire sévère et en impose vraiment pas mal. Ca permet de maintenir ma PASSION. Mais pour le reste, meh. On l’a pas beaucoup vu combattre, Kane est loin d’être un adversaire à sa hauteur (et pourtant dieu sait que je kiffe Kane), on tourne un peu en rond et tout ceci n’a… pas grand interêt. Du coup le match, un peu booké à l’arrache, a pas été super intéressant. Donc j’ai oublié. Donc on passe.

Kaaane.jpg
Et c’est pas avec cet air méchant que tu me forceras à en parler.

Ensuite, match pour le championnat divas. ENFIN ! Depuis début janvier, on nous pète les couilles avec alors que merde, on sait tous que Maryse va repartir avec. Et bah NON. Vickie Guerrero arrive, invente un tag team Raw Vs Smackdown qui n’a aucun sens, qui n’a aucun talent, qui ne sert à rien, je suis parti aller chercher à manger à ce moment là tellement j’étais degouté. Pénible.

Après on a quelques promos: The Miz qui égratigne encore plus fort Daniel Brian, son rookie dans NXT, et qui se retrouve face à MVP qui lui dit que son match de championnat est ce soir. MAIS NON PUTAIN STOP VOUS NOUS AVEZ DEJA FAIT LE COUP AU ROYAL RUMBLE VA FALLOIR ARRETER LA. Et d’ailleurs, DE QUEL DROIT MVP a soudainement le droit de choper le match de championnat quand il veut ? Qui lui a donné ce droit ? Pourquoi les bookers sont aussi feignants au point de se répéter ? C’est là aussi intolérable. Tout comme voir Edge débarquer lors de la promo de Regal juste après et faire une pale imitation de Cena, le Spear en plus.

Reste que le MVP / Miz fut de meilleure qualité qu’au Royal Rumble, entre autres grâce à la présence du Big Show et de Mark Henry autour du ring, mais surtout du Big Show hein, on va pas le nier: Mark Henry n’a jamais servi à quelque chose, je vois pas pourquoi ça changerait. Le match s’est surtout assez acceléré sur la fin et j’avoue que j’avais une grosse tension tellement l’idée de voir MVP champion aux dépends du Miz me pétait d’avance les couilles mais ouf, justice est faite et le Miz reste détenteur de trois belles ceintures, ce qui est quand même extraordinaire. Et confirme un peu plus la montée en puissance du Miz… et la nécessité de faire une vraie ceinture tag team unifiée parce que les mecs qui se trimbalent les deux ceintures tag à chaque fois, ça commence à être assez moche.

Mais c’est vrai que quand j’ai appris que ShowMiz avait remporté le match tag team contre la Straightedge Society et la DX, j’ai vraiment été très surpris: il m’apparaissait logique de voir la DX se débarasser de leur titre tag team à une heure où la division entre HHH et Shawn Michaels était d’actualité (et je note d’ailleurs que la dissolution de DX s’est fait elle aussi de manière très abrupte et un peu sauvage… ce qui pourrait presque être regrettable !) et il m’apparaissait normal que ce soit la Straightedge Society qui prenne le gateau face à des ShowMiz qui sortaient un peu de nulle part et rajoutés la semaine précédente par un William Shetner en mode médiateur-humoriste. Eh bah non, ShowMiz a chopé le truc et… ça passe comme papa dans maman. Ils font des champions légitimes, en à peine deux semaines, une vraie relation se crée entre les deux hommes et le Big Show est encore une fois extrêmement à l’aise dans le rôle du bon pote tout en ne répétant pas le rôle qu’il avait avec Jericho, ce qui est bien vu. Ca tend encore une fois à confirmer les talents du géant…

HumCM.jpg
Eh CM, je suis l’arbitre pervers et je suis derrière toooi…

Mais enfin passons sur le dernier match et la très bonne Elimination Chamber de Smackdown qui déjà s’amusait à débuter sur du granduiloquent avec cette image assez inédite de l’Undertaker qui sort du nuage de fumée en courant, en jetant sa veste, et en courant partout… ce qui sur le coup faisait super impressionnant. Quand on connaît la raison (un pyro lui a gentiment caressé le dos, on va dire), ça nique un peu la magie, mais sur le coup, wow, ça en imposait grave. Plus que de se trimbaler dans une armure qui lui file une grosse tête !

Ensuite on a les ingrédients habituels à nécessaire à toute réussite: CM Punk qui rappelle qu’il est meilleur que toi, CM Punk qui élimine R-Truth et se retrouve seul sur le ring alors rappelle qu’il meilleur que toi, CM Punk qui se fait éliminer, Morrison qui débarque et court comme un gardon alors qu’il était censé être putain de blessé (je comprendrais jamais ça. Pourquoi passer les deux dernière semaines à faire semblant de se blesser, à se faire démolir par CM Punk & co, pour… ça ? POURQUOI ?), Mysterio qui passe dire bonjour puis au revoir sans avoir au préalable fait quelques trucs de fous, Jericho, Undertaker. Que du beau monde bref, et quelques bons points:

  • Le match fut très animé, on s’y est rarement ennuyé en fait, il faut dire que vu les gens de qualité dans la cage, voir ceux-ci faire de la merde aurait été absolument étonnant. Et du coup il possède des tas de moments mémorables, principalement tous ceux qui voyait Jericho et l’Undertaker interagir entre eux: le moment ou Undy démolit la gueule de Morrison sur la cage en verre dans laquelle s’est abrité Jericho est absolument… énorme.
  • Un Undertaker au sommet d’ailleurs, qui atteint certes ses limites, mais qui au moins se bouge le cul pour les atteindre (pas comme HHH :<) et qui s’est révélé très expressif, très joueur durant le match, ce qui change de l’Undertaker planplan chiant des derniers pay per view. Comme quoi, l’Elimination Chamber est un peu son milieu naturel.
  • Jericho. Juste. Jericho. Le canadien a encore confirmé qu’il est en haut de l’échelle… ce qui aurait été plus pratique à TLC. MMMLOL.
  • Morrison est sorti grandi de ce combat. Omniprésent, il a effectué énormément de beaux moves, se permettant même de mettre en danger l’Undertaker a plusieurs reprises, si seulement il n’avait pas eu cette… jambe brisée ? Enfin là c’était même carrément ridicule (« oh zut je souffre mais deux secondes après je resaute dans tous les sens ») mais bon, tant pis hein.

L’intervention de Shawn Michaels était elle aussi plus où moins « attendue »… mais intervient à un moment ou je l’avais personnellement totalement zappé. C’est à dire que Jericho se montre en extrême position de force, grosse tension et tout… du coup t’en oublies ce que tu étais sur de voir arriver. Et le truc c’est que je m’attendais tellement à voir Morrison être remplacé en cours de match que quand j’ai constaté son élimination je me suis simplement dit que c’était raté pour Shawn Michaels. Mais bon, sortir d’une trappe n’est pas donné à tout le monde et il gagne sans doute le prix de la première intervention dans une Elimination Chamber…

La victoire de Jericho est donc au final très sympa – ok tout le monde s’y attendait mais je vous emmerde -, d’autant que ça promet le meilleur match de tous les temps à Wrestlemania, surtout vu le booking de fou qu’on a eu. Car ouais, EDGE EST DE RETOUR. Et c’était jouissif pendant trois semaines. Des répliques de fou et caetera, mais le meilleur moment viendra quand même de l’émissiond u 5 Février, qui se conclut de manière MAGIQUE avec Edge qui se retrouve face à un Jericho très vener puis face à un CM Punk très très joueur (« no gentleman… I do not suck… because I am straightedge so I am better than you ») puis sur l’intervention magique d’un Undertaker, ce qui finit en branlebas de combat général ou Edge menace de spearer Undertaker mais se la joue grand seigneur et l’épargne. Très fun.

Sauf que le problème c’est que Edge il parle, il speare… mais il combat pas beaucoup. Et ça m’inquiète un poil. Sa blessure est-elle la raison ? N’en est-il pas encore tout a fait remis ? Et surtout, son face-turn est très jouissif pour un fan comme moi, et le voir même tweener un peu cinglé à certains moments est extraordinaire, mais y’a deux ou trois fous où il se met à devenir une espèce de John Cena blond, et j’ai beaucoup de mal avec ça. Mais qu’importe: feud avec Jericho enclenchée (« HEY CHRIS. I’M GOING TO WRESTLEMANIA AGAINST… YOU. ») et ce WM26 s’annonce par conséquent déjà exceptionnel. Mes deux catcheurs préférés, face à face ? En main-event ? N’en rajoutez plus: ça sera extraordinaire.

Plebe.jpg

En attendant on se retrouve donc le 28 Mars pour Wrestlemania et là, va falloir compter un peu le temps MAIS ON S’Y FERA §

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

5 réactions au sujet de « WWE Elimination Chamber 2010: Sport en chambre »

  1. Je suis globalement d’accord avec toi, donc je n’approrterai que deux ou trois remarques sur l’Elimination Chamber de Smackdown:

    -« CM Punk qui rappelle qu’il est meilleur que toi, CM Punk qui élimine R-Truth et se retrouve seul sur le ring alors rappelle qu’il meilleur que toi »: ça, c’était épique, comme toujours avec le Straightedge Saviour. En plus, il a cité Rorschach de Watchmen (« ce n’est pas moi qui suis enfermé avec vous, mais vous qui êtes enfermés avec moi! ») ce qui confirme que c’est un homme de goût, mais il serait quand même temps qu’il gagne quelque chose, parce que s’il est toujours aussi excellent au micro et que je surkiffe la SxE Society, leurs défaites successives érodent tranquillement mais sûrement la crédibilté de cette stable et de son gourou…

    -À propos de Morrison: « je comprendrais jamais ça. Pourquoi passer les deux dernière semaines à faire semblant de se blesser, à se faire démolir par CM Punk & co, pour… ça ? POURQUOI ? » Je pense que cette soi-disant blessure était un piège pour les mecs comme nous qui suivons le catch en en parlant sur le net: on pensait tous du coup que tel Edge sur Kingston un an ou deux avant, Shawn Michaels profiterait de l’occasion pour exploser Morrison et lui voler sa place. En fait, non, et la venue prévisble de HBK à la fin du match a quand même surpris, pas tant dans sa réalisation (on SAVAIT que Michaels interviendrait dans l’EC de Smackdown) que dans la façon de faire, comme tu le remarques à la fin de ton article. De plus, comme tu le dis toi-même, la blessure kayfabe de JoMo est apparemment la seule chose qui lui coûte le titre, vu que sans ça, il aurait vaincu le Taker! Cette cheville blessée a finalement beaucoup aidé dans la construction de l’histoire du match et dans l’évolution de Morrison quand on y repense avec du recul, non?

    Pour le reste, 100% d’accord avec toi, et vivement Wrestlemania XXVI!

    ++

  2. Tain j’étais sûr que la blessure de Morrison était justement réelle. J’avais même vu deux trois news qui le confirmaient.

    J’suis assez d’accord avec ta review à part ça. Surtout concernant Edge, qui ne reçoit pas tellement de pops, j’trouve, et ça, c’est MAL.

    Sinon, t’as pensé quoi de NXT ?

  3. Le dernier Smackown est une tuerie..

    Sinon pas un mot sur Undy qui se fait bruler sauvagement par ses pyros en entrant ? Il mérite bien cet hommage, d’avoir très bien tenu son rang alors qu’il devait souffrir le martyr..

  4. s’est dommage que john cena a perdue contre batista et chris jericho est trop nul pour gagner il dit qu’il est le meilleur dans ce qu’il fait alors que dans les match qui dispute il sort toujour du ring pour ce proteger même contre horswogle il ce cacherait

N'hésitez pas à commenter l'article~