[Critiques] Les jeux vidéo de la Vie Réelle

[Critiques] Les jeux vidéo de la Vie Réelle

J’ai acquis il y’a maintenant un bon bout de temps une console nommée la Vie Réelle, qui me semble pourtant être dans le milieu du jeu vidéo extrêmement sous médiatisée. Très indie, très underground, elle n’est pourtant pas dénuée de gros hits et il est au final plutôt rare que je croise des gens qui n’ont pas de consoles Vie Réelle chez eux. Mais pour vous je vais revenir sur quelques jeux que j’ai pu essayer ces dernières semaines et qui m’ont soit vendus du rêve, soit pas mal désespères.

PASSER L’ASPIRATEUR

Le scénario est à première vue intéressant et laisse imaginer un jeu de réflexion intéressante: traquer la poussière et les saletés dans tous les coins pour la détruire. Les premiers pas se font plutôt bien: le bruit de la poussière qui part dans les tuyaux est presque relaxant, sauf que bien évidemment le boucan que fait l’aspirateur en lui-même ruine un peu la chose, preuve d’une ambiance sonore assez baclée de la part des développeurs de chez Phillips. Mais le plus gros défaut c’est bien la maniabiltié ! Si après tout on a besoin que de deux contrôles (pousser/tirer et diriger le tuyau), l’aspirateur est très pénible à manier, fait preuve d’une importante lourdeur dans les contrôles et pour être franc on est jamais sûr qu’il puisse faire ce qu’on lui demande. Pire, chercher la poussière à certains endroits comme les coins où les dessous de lits est pratiquement impossible, la faute à des polygones carrées abusifs pour le bout du tuyau. Bref, le jeu aurait pu être amusant et valoir la chandelle mais il n’est qu’une déception d’énorme importance et la preuve que même avec un concept à priori original et intéressant, on est pas obligé de chier de l’or…

FAIRE LA CUISINE

La première fois qu’on lance le jeu on est ABASOURDI par toutes les possibilités offertes par le jeu, pour peu qu’on achète un pack disposant de tous les accessoires nécessaires. On se lance dans sa première recette, enthousiaste, pour vite comprendre que le jeu est une gigantesque arnaque. A quoi bon permettre de faire la cuisine si quasiment tout ce que l’on doit avoir pour jouer est obligatoirement achetable en DLC ? Je veux dire, rien qu’hier j’ai essayé de me faire la recette « Pates au Beurre. » Bon à priori ça n’a pas l’air dur dit comme ça. Eh bah croyez le ou non il faut avoir:

  • L’accessoire « casserole » (au moins 600 MSP)
  • L’accessoire « passoire » (autour de 160 MSP)
  • L’accessoire « plaques chauffantes » (souvent offerte avec le jeu)
  • L’accessoire « eau courante » (offerte avec le jeu, mais j’ai vu sur reallifefaqs que suite à certains bugs, certaines personnes devaient l’acheter en option et ça coutaît BONBON. D’autres personnes émettent l’hypothèse que l’usage de cet accessoire est pris sur votre abonnemment Vie Réele Live.)
  • L’ingrédient « Beurre » (120 MSP les 250 grammes)
  • L’ingrédient « Pates » (120 MSP le paquet pour 3 repas – si vous prenez des coquillettes)

On notera d’ailleurs le choix démesuré et inutile de l’ingrédient « pates »: que ce soit le modèle « coquilette », « taglioni », « spaghetti » ou « lettres d’alphabet », le gout est à peu près le même et les différences dans le gameplay sont vraiment trop minces pour que ce soit appelé autrement que « grosse arnarque ». Bref, j’ai du payer tous les DLC nécessaire pour ces pâtes, et ce juste pour tester le jeu (je suis vraiment une bonne poire) et rien à dire: c’est plutôt chiant. Je sais que j’ai choisi une recette qui possède un niveau de difficulté de 0 sur 6, mais ce n’était vraiment pas fun. Je décris très vite du coup les actions: j’ai mis de l’eau dans la casserole, j’ai attendu cinq minutes que ça bout, j’ai mis les pates dedans, j’ai attendu six à sept minutes que ça cuise et voilà j’ai ensuite mis du sel, mis les pates et l’eau dans la passoire, rajouté le beurre et voilà. Fin de l’histoire. En gros j’ai payé un prix démesuré pour un jeu ou les 3/4 du temps je devais attendre et dont la durée de vie a été de quinze minutes.

A ce prix là je préfère abuser des DLC « Gateaux secs », « Salades froides » et « Manger les restes qui sont dans le frigo », c’est beaucoup moins couteux !

LE METRO PARISIEN

MetroParisien.jpg

Un jeu que j’apprécie de plus en plus et que j’affronte de plus en plus régulièrement, pour un prix en plus plutôt modique (autour de 120MSP la partie, ce qui est plutôt convenable, d’autant qu’on peut acheter un abonnement illimité), »Métro Parisien » est un jeu d’exploration très riche, avec des PNJ extrêmement vivants et des nombreux secrets cachés tout au long du jeu. Le niveau de difficulté est en plus énormément changeant, dépendant de l’heure et de la ligne. Entre la ligne 3bis à 14h30 un lundi après midi et la ligne 13 un jeudi matin à 8h00, le niveau est très changeant ce qui fera que quelque soit le challenge qu’on cherche on le trouve. Je serais juste un peu critique sur les graphismes, assez répétitifs – les développeurs ayant été très feignants et foutant les 3/4 du temps la même texture sur les murs qui entourent le métro, et ce même si sur deux/trois lignes, ils offrent des graphismes beaucoup plus variés et, pour le coup, vraiment superbes – et sur les PNJ parfois dotés d’une IA un peu idiote (comme rester bloquer en face de la porte alors que vous comptiez sortir.)
Je note également une extension de jeu IMMENSE nommée « Le réseau RER & Transilien » avec encore plus de bonus et un nouveau niveau de difficulté nommé « survivra tu a la branche nord du RER B alors que tu es seul dans le wagon avec deux personnes mal habillées et qu’il est 23h30 ».

Néanmoins je dois également être honnête et souligner que le jeu bénéficie de BEAUCOUP d’opérations de maintenance de serveur et que les administrateurs sont parfois extrêmement susceptibles et peuvent kickbanner tout le réseau si vous les avez un peu agressés. Mais globalement, c’est un jeu vraiment très intéressant auquel il ne manque plus – comme la totale ludothèque de Vie Réelle – un système de succès.

Par contre je pense que le fait que je joue sporadiquement à ce jeu fait que je suis loin d’être aussi négatif à son sujet que pas mal d’autres personnes. Mais d’un coté, ceux qui y jouent quasiment deux fois par jour, c’est quand même des fous. Pas étonnant qu’il saturent.

LES ETUDES D’HISTOIRE

LeBelAmphi.jpg

Très enrichissant, ce visual novel plutôt limité dans les choix et les interactions est une compilation de nombreuses histoires et résumés du jeu. Ca paraît à première vue assez facultatif mais c’est quand même assez solide tout du long et on notera l’ensemble de l’univers qui est vraiment extrêmement bien géré, avec globalement peu d’incohérence malgré la quantité ahurissante d’informations inventées pour l’occasion. On regrettera cependant un jeu à la difficulté inégale, proposant des épreuves continues d’une facilité ahurissante mais offrant parfois des examens très casse-gueule où vous avez grosso modo une chance sur deux de vous planter, quelque soit votre niveau de jeu. Un débutant très n00b peut passer avec du pot et vous, vous retrouver au carreau quand même. Et je vais pas nier que parfois, la narration des événements est parfois très barbante et très inégale: certains narrateurs sont très doués, d’autres à la limite de l’étranglement. Il aurait été préférable d’avoir un casting un peu mieux composé et un peu plus égal.

LA GUERRE

Je triche un peu parce que c’est un jeu auquel je n’ai pas encore joué mais qui a quand même l’air assez intense et franchement impressionnant en terme de possibilité, même si hélàs ce jeu à le défaut de faire disparaître pas mal de joueurs mais qu’importe. En fait je trouve très intelligent l’idée de faire varier les serveurs de jeux et d’avoir ouvert y’a maintenant une cinquantaine d’années une guilde qui permettrait aux personnes de tous les pays de participer à ce jeu. Je suis par contre assez critique sur la gestion actuelle du jeu qui traîne depuis maintenant trop longtemps sur les mêmes serveurs (Irak et Afghanistan), ce qui lasse considérablement les joueurs qui participent à ce qui est tout de même un des jeux les plus anciens de la planète et dont la réputation n’est plus à faire. En fait ce qui manque à ce jeu pour redevenir un immanquable est d’avoir la même ambition qu’il y’a soixante ans, où avait été organisé une GIGA partie qui avait utilisé énormément de serveurs à la fois en plus d’un RP de qualité excellemment bien raconté, dont la fin un peu hatée par quelques cheats n’a même pas su égratigner l’immense qualité globale. Du coup je reproche un peu facilement au jeu de se reposer sur ses lauriers et de ne pas tenter de se casser le bec, proposant exactement la même chose que cet épisode, le génocide en moins. Alors que ce dernier élément mettait tout son sel à la chose ! J’ai encore relu quelques logs hier, sérieusement… quelle maestria dans la narration et le rythme du scénario !

ALLER A ROME

Ou comment un jeu avec du potentiel peut être gaché par une Intelligence Artificielle à la limite de l’insultant. Les graphismes sont sympas (bien que peut-être un poil surestimés – je ne comprends pas tout ce foin autour du Panthéon, mais bon) mais les PNJ sont extrêmement boulets. Soit vous allez tomber sur des PNJ touristes qui vous bouchent le passage et parlent pas dans la même langue que vous – comment les développeurs ont pu penser que faire des PNJ qui parlent pas français soit une bonne idée ? Soit vous allez tomber sur des PNJ d’origine incertaine qui vont tenter de vous vendre des trucs – comment les développeurs ont pu penser que foutre des pop ups par millier dans leur jeu soit une bonne idée ? Soit vous allez tomber sur des PNJ italiens qui ont une voiture et là, vous êtes toujours à deux doigts du Game Over ou de la déconnexion sauvage de partie dès que vous traversez la rue. Le level-design est en plus foutrement étrange et je comprends pas vraiment pourquoi on a toujours tenu à choisir ce jeu quand on devait se faire des raids co-ops à 80 au lycée où au collège. Très surestimé donc, et témoin d’un jeu qui n’est là que pour se faire du fric, aux dépends du plaisir du joueur. Préférez lui des destinations comme Florence ou même Caen.

FAIRE CACA

CacaOHOH.jpg

Avec Rome je parlais de jeu surestimé, avec Faire Caca je parle là de jeu excessivement sous estimé. Tout ça parce que quelques boulets misent tout sur le graphisme, le jeu se tape une réputation de merde sur tous les forums de VieRéelleKult et ce de manière incompréhensible: enfin on va pas demander à ce genre de commaunauté de kevins de réfléchir plus loin que leur nez et de faire autre chose que d’être des ersatz de critiques. Enfin voilà, « Faire Caca » est un des ces jeux nécessaires mais tellement fantastique. Se retrouver assis, pendant 15mn, à méditer avec soi même où à lire un livre, être certain de ne pas être dérangé, profiter un peu du temps qu’il nous est offert. Je le dis net: Faire Caca est un des jeux les plus oniriques et les plus permissifs qu’il m’ait été donné de lire. En plus chaque partie est différente, et c’est quand même quelque chose d’unique dans notre monde actuel. Bref je ne vais pas aller plus loin en superlatifs et compagnie: Faire Caca est un jeu immanquable, et bien plus encore.

FAIRE DU KARAOKÉ A L’EPITA

RosaWink.jpg

Voilà un des jeux les plus addictifs qu’il puisse être. Malgré une interface très sommaire (une ligne avec les paroles, un truc pour vous dire quelle syllabe chanter et une vidéo qui passe derrière), on possède là un des jeux les plus agréables, qu’il est toutefois nécessaire de faire en multijoueur pour saisir toute la portée émotionnelle. On notera vraiment les mises à jours régulières – et gratuites -, le prix d’entrée lui-même étant souvent gratuit où inclus dans le prix d’un billet global, ce qui en fait quelque chose de vraiment cheap mais pourtant d’extrême qualité. Je regrette juste que son statut de jeu indy l’empêche d’être connu des plus grandes masses. D’ailleurs demain soir et toute la nuit aura lieu une grosse session multiplayer, si ça vous tente, j’y serais !

JOUER A LA XBOX 360

Je ne comprends vraiment pas toute la hype autour de ce jeu. Déjà qu’il coûte très cher, mais en plus il OSE SE PERMETTRE de nous faire payer en DLC TOUS les mini-jeux, et parfois là encore à des prix exhorbitants ! Ok, il y’a peut-être des mini-jeux qui sont d’une qualité tellement travaillée que la Vie Réelle elle-même ne vaut rien par rapport à eux, mais sérieusement c’est quand même une gigantesque arnaque ! Surtout que contrairement aux autre jeux qui possèdent tous des gameplays simples, les mini jeux Xbox 360 nécessitent d’utiliser une manette inutilement compliquée ! Bref, je reste encore extrêment dubitatif face au succès de ces « mini-jeux vidéo » et je pense même sérieusement qu’a long terme, ce genre de chose peut tuer le monde du jeu vidéo, comme un cancer: c’est même une évidence ! Mais non, il y’a encore beaucoup de boulets qui pensent que c’est une « révolution », je me gausse. Savent-ils au moins le mal qu’ils font au VRAI jeu vidéo ?

Pas de JLNV cette semaine. Par contre surveillez le Velvet Video Burger, j’y publierais quelque chose sans doute dans la semaine.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

21 réactions au sujet de « [Critiques] Les jeux vidéo de la Vie Réelle »

  1. Le plus déplorable dans ce jeu, c’est le fait qu’il soit bondé de pubs alors qu’il n’est même pas free-to-play. On en voit partout, même dans les jeux Sortie en Ville, Glandage Devant la Télé ou Métro Parisien ! Je trouve ça inacceptable. Mais le système économique est bien foutu (même si il y a quelques failles) et le rendu de l’eau est très impressionnant je trouve pour un moteur graphique qui date de 15 milliards d’années.

  2. Et attends de jouer à conduire une voiture! C’est génial au niveau du scoring! Si t’arrive à gérer un strike au niveau des cartons, t’accède au niveau bonus prison et repassage de permis pour augmenter ton skill! :awe:

  3. Excellent !
    Je suis avec toi à 100% sur le meilleur jeu IRL qui est de Faire Caca mais le niveau peut vite se corser en fonction de ton skill à Faire la Cuisine 😀

  4. Vie Réelle c’est sympa, mais y’a des extensions qui vallent vraiment pas la peine d’être achetée… J’viens de tester « débouche ton lavabo », les graphismes sont totalement immondes et le gameplay est absolument pas agréable…

  5. Ce que je trouve relou, c’est que la console a des tonnes de temps de chargement, bon il y a parfois des petites cinématiques pour faire passer le temps (comme dans le jeu « activités du lit ») mais sérieux, devoir attendre 30 secondes avant de commencer je me lave ou bien  »je tape à la porte des voisins pour demander du sucre », ça nuit grandement à l’amusement.

    Faire caca est aussi un de mes jeux préféré, ils parlent d’un projet pour sortir le jeu en réseau, j’espère qu’on pourra faire des parties à 15, voir celui qui va le plus vit, celui qui arrive à se retenir le plus longtemps, ce genre de choses.

  6. Tu médis sur le jeu « Rome » : tu peux y trouver de nombreux items sympa, pour peu que tu aimes Lupin III et Go Nagai. Et les graphismes de l’extension « Vatican » méritent le détour.
    Mais c’est vrai que dans un genre similaire, « Milan » et « Venise » – du même studio – sont un cran au-dessus.

N'hésitez pas à commenter l'article~