Néant Vert a maintenant quatre ans d’âge !

Néant Vert a maintenant quatre ans d’âge !

Pouet pouet jolie fille

Bon le contexte dans lequel j’écris ce billet des quatre ans est assez rigolo : pas d’Internet sous la main, j’écris ça à l’arrache sous Word, je prie pour qu’entre le temps où j’aurais publié ce billet et la fin de la journée du mercredi, une connexion Internet amusante me permette de le publier, de pouvoir uploader des images mignonettes et de mettre un peu de relief et de mise en page version dotclear. Pourtant j’aurais du avoir le net mais, eh, les freebox sont des animaux un peu joueurs et là ils veulent me faire du mal. Bref.

Le hasard du calendrier veut que la Japan Expo soit à peine demain (n’oubliez pas de passer jeter un oeil sur le stand SOS/Thalie !), alors qu’il y’a maintenant quatre ans j’avais crée le blog pour plus où moins « préparer » la dernière semaine avant la Japan Expo, alors à l’époque plus proche du 9 Juillet que du 30 Juin. A l’époque je sortais de mon bac de français, d’une année de première qui était placée sous le signe des convictions politiques et j’avais voulu relancer mon tout premier blog en prenant comme modèle les blogs qui avaient alors un rythme beaucoup plus rythmé. Le début de Néant Vert, plus ça va, et plus je le trouve inlisable et il m’arrive de parfois caresser secrètement l’envie de faire disparaître tout l’été 2007 sous un gigantesque tapis en priant pour que les gens ne connaissent pas l’existence des caches google. Mais eh, il faut savoir jouer franc jeu et assumer les erreurs de jeunesses, les billets de trois lignes qui sont 100% 3615 MyLife, et un aspect très naïf, quand même. Bon au moins, j’ai eu la chance de passer mon adolescence de l’Internet ailleurs que sur la blogosphère parce que sinon bonjour la lobotomie !

Ranka, as usual

Pour cette année je vais éviter de pondre un gros pavé pour l’anniversaire, ça fait un peu tâche et plus ça va, plus je me dis que je devrais essayer de réduire un peu les caractères que j’écris dans chaque billet, pour essayer d’être un peu plus concis, moins tourner autour du pot, peut-être moins me répéter, inciter un peu plus à lire, moins effrayer. Bref. Grosso modo ça a été une année blogguesque que je pourrais découper en trois parties : la partie où j’ai perdu un peu la foi, la partie où j’ai manqué de temps et enfin la partie où j’ai retrouvé un peu l’envie et le plaisir d’écrire. Je dois avouer que tout cet été jusqu’a peut-être fin janvier, je me forçais quand même pas mal ! Pour des raisons différentes selon le mois – petite déprime en été, dégout en octobre, vie sociale en novembre & décembre, « oubli » du blog en janvier & février. Ensuite de février à mi mai ça a été les rushs de conventions, les voyages un peu partout, les trucs à écrire de l’autre coté où j’avoue juste pas masse de temps à consacrer. Puis de mi mai à maintenant, je considère que ça se passe beaucoup mieux et je me défrustre un peu du reste de l’année. Enfin je dis ça mais au final j’ai toujours réussi à faire un article par semaine, ce qui est pas trop mal en comparaison de mes nombreux collègues !

004.jpg

Je pense que je dis chaque année mais je pense que cette année je suis le bon chemin pour ce qui est un peu mon objectif personnel : c’est à dire arrêter de me prendre la tête sur le blog. La mort récente de Blogchan a fini de me convaincre que je devais de toute façon arrêter d’écrire pour des aggrégateurs où pour une « blogosphère » aussi vague que mal définie et dont je ne devrais, de toute façon, pas avoir grand chose à foutre dans le sens où le concept n’existe que dans la polémique – malgré les rares projets crossover comme Gundam 0080 à Noël qui redonnent un peu foi. Je n’écris plus pour instruire, je n’écris plus pour enfiler ma science, maintenant je me positionne plus dans l’envie d’écrire pour donner envie. Mon avis sur les derniers trucs d’actualité, pour la plupart des choses, vous vous en foutez certainement. Je veux maintenant me positionner comme donnant des avis et mes impressions sur des choses intemporelles, sur des oeuvres que dans dix ans encore on pourra mater. Je veux que Néant Vert s’inscrive sur une lecture possible sur la durée, une lecture qui sera quasiment la même que ce soit pour le lecteur de 2010, de 2011, de 2015 ou de 2020. Je veux définitivement éviter au maximum de faire des articles qui n’auraient un sens, une utilité que dans un court laps de temps. C’est peut-être une mauvaise idée dans le sens où ça serait mieux de faire ça pour des choses plus « permanentes » comme un support écrit, qui s’inscrit plus sur la durée qu’un blog qui peut disparaître n’importe quand de l’espace « public. » Et de toute façon, soyons clairs, pour les choses à court terme y’aura toujours Twitter, où bien les forums.

Maintenant j’aimerais commencer à retrouver un certain ton un peu moins coincé, un peu moins le cul entre deux chaises. A l’heure actuelle je trouve encore des difficultés à rester fixer sur un ton bien précis tout le long d’article, toujours tiraillé entre l’envie de développer un style très « oral » dont l’idée serait qu’il serait une sorte de retranscription d’un monologue où d’un discours dont vous seriez les auditeurs, où bien rester sur quelque chose de plus académique, d’un poil plus froid, mais plus acceptable en société. Mais franchement, le premier style est de loin mon préféré et insérer des majuscules par surprise en pleine phrase pour mettre une emphase où pour souligner un certain agacement sur certains points me fait toujours secrètement kiffer. Ca, et insérer des gros mots partout. Ca me vaudra sans doute l’enfer mais au moins c’est plus fun et je prends plus mon pied à faire ça. Et le plaisir du lecteur dans tout ça ? Oui bon ok.

Really ? REALLY ?

Bon, pour un point de vue plus technique maintenant. Cette année a été surtout l’année du changement d’hébergeur , cette fois final : webalpa ayant fermé ses portes définitivement au début du mois de juin et m’ayant prévenu un peu tard, j’ai du déménagé à l’arrache le blog, le forum Thalie et la webradio Tsumugi dans un nouvel endroit, qui est grosso merdo le fameux serveur Twilight d’Axel Terizaki. Il faut dire que vu que ça faisait déjà presque quinze jours par mois que je squattais chez lui, il fallait bien aller jusqu’au bout du geste ! Et ça a été aussi l’année des changements graphiques par millier, avec un changement de template fin décembre puis mi février… Là dessus j’aime bien l’actuel donc je pense pas le changer mais il faut avouer que le design est le seul point sur lequel dotclear chie dans la colle vu son choix très rachidien de thèmes…

Autrement d’un point de vue statistiques, moins de visiteurs que l’an dernier (on reste tout de même autour de 130 000 visiteurs en un an, ce qui est quand même assez impressionnant) et les articles les plus lus tout au long de l’année ne sont étrangement pas étonnants : l’article sur Kusaragi Gunma ramène une vingtaine de visiteurs par jour, l’article sur Hatsu Inu et son auteur idem. Le H ça vend grave ! Si on excepte le H, l’article le plus lu est la fois où je me suis amusé à écrire un peu des trucs de mauvaise foi sur les animes d’automne – alors que j’en avais vu quasiment aucun dans le lot. Le cul et le troll, les deux mamelles des bonnes statistiques.

A coté le second « plus gros article » de l’année fut celui sur Katawa Shoujo (et là aussi où je fais de la grosse mauvaise foi tellement assumée que ça en perd toute saveur), suivi juste derrière par ohwat ce foutu article sur Dybex, puis ensuite cet article listant les 7 animes qui mériteraient un OAV H et enfin l’article d’Helia sur Eiken est toujours là. Et pendant ce temps, personne lit mon article d’apprentissage sur le catch. Regardez mes larmes ensanglantées. Ma peine lourde comme le sein d’une obèse. Où faites ce que vous voulez.

De l’autre coté les sites qui ramènent max de gens sur le blog sont là aussi peu surprenants, si on excepte google, le premier est animint sama suivi des débris de Blogchan , du blog du Concombre Masqué, de Twitter, de l’aggégateur Nanami pour conclure sur Youe dans ce fantastique top 5 !

Petite Ohana tu es si jo-li-e

Mais putain voilà on s’en fous un peu aussi. Passons aux différents prix Néant Vert ! Comme habituellement ça concerne pas forcément que des choses sorties entre juillet 2010 et juin 2011 mais plutôt tout ce que j’ai « découvert » dans ce laps de temps. Ca peut donc être laaarge. Même si il y’a cette année, pas mal de nouveautés qui m’ont plutôt séduit. Bref, c’est les gros coups de coeurs annuels.

Prix Néant Vert 2011 de l’anime qui déchire
K-On!!
Keiondesu.jpg
Lauréat 2010: Durarara!! // Lauréat 2009: Higurashi // Lauréat 2008: Sayonara Zetsubou Sensei

Et bah ouais ! Autant j’avais grave kiffé K-On l’an dernier mais ne pouvait quand même pas me résoudre à lui filer une place sur le podium convoité, autant la saison 2, je le fais sans sourciller. Parce que cette saison est d’excellente qualité. On sort un peu du rythme boîteux de la première saison pour se concentrer sur des épisodes beaucoup mieux construits, où l’on sent beaucoup plus de prise de liberté par rapport au yonkoma original, le tout souligné d’un énorme boulot technique. Les réfractaires à la première saison seront toujours aussi réfractaires mais les principaux défauts de la première saison sont tous corrigés: les personnages connaissent enfin un poil de développement, il y’a un poil plus d’informations sur le petit monde de la musique et il commence à y’avoir de vraies émotions qui s’en dégagent. Maintenant, j’attends le film, et vu la direction dans laquelle part l’épisode spécial sorti sur BluRay, je me sens plutôt chaud à l’idée de faire un tour du monde avec ces cinq héroïnes…

2) Puella Magi Madoka Magica – J’ai vraiment adoré suivre cette série de manière hebdomadaire, entre autres grâce à son scénario riche qui ne laisse passer aucun détail dans le filet. La réalisation est franchement intéressante, les personnages sont attachants, l’OST est jolie et le ton est sombre sans être misanthrope. Fuck yea !
3) Entre Elle & Lui – Kare Kano – Malgré sa fin de merde (oui, de merde), je dois quand même avouer avoir pris tellement de plaisir sur les 19 premiers épisodes que je ne peux que recommander sa vision. Un shojo doté d’une réalisation extrêmement originale (même douze ans après) et qui ne prend pas ses téléspectateurs pour des grosses truffes, je peux qu’en dire du bien, de toute façon. A part sa fin. Putaaaain sa fin.

Prix Néant Vert 2011 du jeu vidéo qui surbute
Alpha Protocol
AlphaProtocol.jpg
Lauréat 2010: Umineko No Naku Koro Ni // Lauréat 2009: Persona 4 // Lauréat 2008: Persona 3

Ahah j’ai tellement l’impression de TROP dire du bien de ce jeu à force. Alors que ouais, objectivement, il est minable sur énormément de points techniques, l’IA est une honte et au final son gameplay copie/colle trop celui de Mass Effect. Mais putain cette immersion, ces dialogues, ces personnages, ce scénario, cette putain de liberté. J’avais abusé de l’adjectif « grisant » dans mon article et je suis à deux doigts d’en réabuser ici mais c’était vraiment une grosse bonne expérience qui fait plaisir là où ça passe. Le jeu est à 10€ dans n’importe quelle boutique d’occasion digne de ce nom (ciel même chez les escrocs de République il est à ce prix, j’ai vérifié lundi) donc voilà. Le jeu est pas super beau, sa maniabilité date de la PS2 et il faut pas hésiter à faire des sauvegardes régulières mais wow ce pied.

2) Umineko No Naku Koro Ni Chiru – Haha il devrait être le vrai numéro 1. Grosso merdo et même si il me reste la moitié de l’EP8 à lire, Chiru botte vraiment sa mère et Ryukishi07 continue toujours de promener le lecteur dans la direction qu’il veut, de manière super maîtrisée. Heureusement le lecteur peut encore se rebeller un peu si il le souhaite, et c’est ça qui rend Chiru toujours aussi bon. L’episode 8 a encore été une bonne grosse baffe dans la gueule, sur tous les plans, que ce soit niveau ambiance, niveau personnages, niveau concept… Cette série de sound novel est carrément cinglée, mais touche juste au génie.
3) The Beatles Rock Band – J’aurais pu mettre Rock Band 3 mais la personnalité unique de ce jeu dédié emporte juste tous les suffrages. Harmonix, bande de bogoss.

Prix Néant Vert 2011 du manga dont la lecture a des vertus médicinales
Soul Eater
SoulEater.jpg
Lauréat 2010: Onani Master Kurosawa

Que ce soit au niveau de la publication française – qui a globalement recouvert un excellent arc tout le long de l’année – où de la publication japonaise, Soul Eater a tapé très très fort cette année. Le chapitre 87 – sorti ce mois-ci – m’a flanqué une baffe psychologique que je pensais jamais me prendre venant d’un shonen ! Ohkubo continue à se faire super plaisir tout le long de l’écriture et ça se sent. Les personnages sont bonnards, le dessin est juste complétement fou, les idées fusent, le scénario se déroule doucement mais de manière maîtrisée, etc ET CAETERA. Il est évident que le jour où Bones décidera de faire un « Soul Eater Brotherhood », on va en prendre plein la gueule tellement la matière est là, attendant qu’un studio de génie s’en occupe. Alors certes, tout ne fut pas rose cette année pour Soul Eater avec à deux/trois reprises des chapitres de vingt pages – inacceptable dans un rythme mensuel – et l’apparition d’un spin off que je qualifierais gentiment de « délicieusement pas terrible du tout. » Mais eh, on peut pas toujours être parfait, et il vaut mieux que la non-perfection se retrouve dans un spin-off que dans le manga original.

2) Bakuman – On reste dans le bon gros shonen (je n’ai lu que ça cette année, quasiment, en adolescent éternel que je suis) avec une très très bonne surprise venant d’un duo d’auteurs que j’avais appris à mépriser malgré mon adoration initiale de Death Note. C’est toujours plaisant d’avoir un tome de manga que je lis en quarante minutes au lieu d’un quart d’heure et encore plus plaisant quand, évidemment, ce qui est à l’intérieur est super cool. Et surtout ce manga « inspire » un peu. Il donne presque l’impression de filer les clés de la création à n’importe qui…
3) Que sa volonté soit faite – Haha je me suis dévoré les 130 chapitres en une semaine, et franchement je suis plutôt fana de l’univers, des clichés développés et de son héros charismatique bien qu’il faut avouer que ce manga à un bon gros défaut: la qualité de son arc dépend trop souvent de la qualité où de l’attachement qu’on peut avoir envers « l’héroïne » qui y est lié. Là par exemple rien qu’en prenant les trois tomes sortis en France, on a un tome 2 avec 2 arcs méga cools et un tome 3 avec deux arcs juste à jeter. Ugh.

Prix Néant Vert 2011 de la musique écoutée jusqu’a saignement des oreilles
Supertramp – The Logical Song

Lauréat 2010: Lynyrd Skynyrd – Still Unbroken // Lauréat 2009: Guns N’Roses – There Was A Time // Lauréat 2008: Queens of the Stone Age – 3’s & 7’s

When I was young, It seemed that life was so wonderful, a miracle, oh it was beautiful, magical.
And all the birds in the trees, well they’d singing so happily, joyfully, playfully watching me.
But then they send me away to teach me how to be sensible, logical, responsible, pratical.
And they showed me a world where I could be so dependable, clinical, intellctual, cynical.
There are times where all the world is asleep.
The questions runs so deep. For such a simple mind.
Won’t you please, please tell me what we’ve learned.
I know it sounds absurd.
Please tell me who I am.

Prix Néant Vert 2011 du meilleur catcheur WWE de tous les temps de l’année
Edge
Edge.jpg
Lauréat 2010: Chris Jericho // Lauréat 2009: Chris Jericho

C’était carrément pas la meilleure année de sa carrière, son face turn de fin d’année était quasi épouvantable, et on a retrouvé peu de son « tranchant » d’antan en tant que heel. Même son road to wrestlemania était pas terrible, la cause à un personnage au final plutôt gentil tout plein, pas intéressant pour deux sous, sans trop de folie. Mais difficile pour moi de ne pas tout de même lui attribuer le prix cette année, car malgré tout il lui a fallu beaucoup de courage pour prendre soudainement la décision de prendre sa retraite, de tout arrêter. Il a offert des bons matchs, il a connu de bons passages heels dans la fin de l’été et de toute manière, en prenant sa retraite, c’est tout l’homme à qui je veux rendre hommage. AU REVOIR O7.

2) Alberto Del Rio – Le jour où j’ai vu son entrée sur le ring j’ai fait « oh putain je suis amoureux. » Et il le mérite. Royal Rumble, une ribambelle de match de fou, un main-event cimenté au bout de trois mois etc… Le jour où il chope un titre mondial, ça va être grandiose.
3) Wade Barrett – Eh il fait ptet que de la merde en ce moment mais eh, son run en leader de la Nexus était juste impeccablement parfait ! J’aurais pu mettre le Miz à sa place mais je lui préfère amplement la classe britannique de ce brave Wade, qui rend le port d’un t-shirt Nexus encore plus classe qu’il ne l’est déjà.

Prix Néant Vert 2011 du film qui fait plaisir là dedans
REDLINE
Redline.jpg
Lauréat 2010: Mon voisin Totoro. // Lauréat 2009: OSS 117 Rio ne répond plus // Lauréat 2008: 99 Francs

REDLINE est un film fantastique sous de nombreux points de vues. Déjà techniquement c’est juste une putain de bombe atomique qui irradie les yeux et rend le truc matable quasiment qu’au cinéma où sur un écran HD home cinema de la mort. Oubliez l’idée de le pirater, là vous allez vraiment tuer le film au sens qualitatif du terme parce que le mater sur un petit écran PC niquera juste trois quarts des sensations. REDLINE est le putain de divertissement ultime, avec un putain de look, des putain des personnages, des putain d’idées, une putain d’ambiance et tout ça. Putain de film.

2) Inception – Putain ce film était cool. Cool. 2h20 qui passe comme une lettre à la poste, avec une idée initiale assez cool, un très joli travail sur le son et l’histoire. Bref un truc rondement mené avec un casting super solide.
3) Arrietty, le petit monde des chapardeurs – Un Ghibli à la première partie tellement d’excellente facture qu’on lui excusera sa bonne un peu bipolaire et totalement psycho. Quasiment a égalité avec Toy Story 3.

Prix Néant Vert 2011 du personnage emblématique de ce blog des douze derniers mois
Shiomiya Shiori (Que sa volonté soit faite)
AlphaProtocol.jpg
Lauréate 2010: Kotobuki Tsumugi (K-On) // Lauréate 2009: Ranka Lee (Macross Frontier) // Lauréate 2008: Suzumiya Haruhi

Oh qu’elle est choupimimi cette Shiomiya Shiori ! Personnage secondaire par excellence, elle met le doigt sur un de mes fantasmes secrets les plus cachés, et est surtout giga méga choupimimiohlalalala. Vu que la thématique de la conservation des livres me plaît bien et que j’ai failli préparer un concours de bibliothécaire dans le cours de l’année, je me sens plutôt apte à lui dire qu’elle est emblématique. Surtout dans le sens « je pense beaucoup de pavasses. »

Prix Néant Vert 2011 du meilleur opening d’anime, en toute modestie
AnoHana ED – Secret Base

Lauréat 2010: Zan Sayonara Zetsubou Sensei – Ringo Mogire Beam // Lauréat 2009: Maria Holic – HANAJI // Lauréat 2008: Sayonara Zetsubou Sensei – Hito Toshite Jiku Ga Bureteiru

Ahaha j’avoue sur ce coup là c’est un peu fou parce que je choisis un ending comme meilleur opening mais allez, je m’aventure sur ce terrain glissant. En fait il y’a sans doute eu objectivement des meilleurs openings cette année – de tête l’op de World God Only Knows m’a bien plus, celui de Mazinkaiser SKL m’a fait kiffer secrètement, celui de Maria Holic ALIVE aussi (aussi bien l’OP1 que l’OP2), j’adore celui d’Hanasaku Iroha, celui de Puella Magi, l’OP2 de K-On!!… Bref pourquoi cet ending ? Parce qu’il est giga planant. Il est quasi hypnotisant, la musique est super belle et graphiquement il est super simple mais y’a plein de trucs qui fonctionnent. Ce plan qui change pile poil au débarquement du refrain est quand même giga classe. Puis la chanson est huuuucool. Donc voilà, allez hop, mon choix pour l’année.

Bon j’ai dit que j’essayais de faire un truc pas trop pavasse, j’ai quand même fini avec un pavasse mais eh. J’espère encore avoir la foi dans un an et peut-être que pour les cinq ans je traduirais un hentai. Vous le mériteriez forcément. En attendant, on conclut sur la bannière estivale du blog, réalisée par Sedeto et mettant en scène les deux choses les plus extraordinaires du monde: Haibane Renmei et le thé pèche.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

20 réactions au sujet de « Néant Vert a maintenant quatre ans d’âge ! »

  1. J’sais pas ce que t’as avec Shiori, perso je la trouve complètement meh. (pour l’instant y’a pas vraiment d’haremette qui m’ait scotché dans Kaminomi)

    Sinon joyeux anniversaire NV, que l’année 2011-2012 soit encore pleine de néant 🙂

  2. Alberto Del Rio, SRSLY !? Cette caricature d’homme de goût latin avec son écharpe à la Pavarotti et ses bagnoles ridiculement luxueuses ? Merde, je déteste tellement ce mec qu’il me fait presque apprécier un nabot comme Rey « Booyaka 619 » Mysterio…
    Cela dit, je te rejoins complètement sur l’ending de Ano Hana.

  3. « en priant pour que les gens ne connaissent pas la connaissance des caches google » huhuhuhuhu

    (Sinon rassure moi, c’est une blague pas drôle quand tu écris Gundam 0082 hein ? :))

    Joyeux anniv ! Tout plein rose banzai o/

  4. Ah, ton article éveille ma curiosité vis-à-vis de ce film, Redline. Je t’avoue que c’est la première fois que j’en entends parler, et à priori ça tue donc… Donc.

    Joyeux anniversaire à ton blog, etc etc.

  5. 3615mavie

    Excellent choix pour l' »opening » de l’année !

    La raison raison pour laquelle j’ai chialé comme une vieille fiotte à la fin du premier épisode n’est pas qu’a cause de l’histoire mais de l’ending.
    « secret base » était un de mes tout premier mp3 japoniais téléchargés (LOL~KAZAA) que j’affectionnais tant (ZONE…) et que j’ai perdu suite au décès de mon disque dur il y a 5 ans.
    Et donc entendre cette chanson, 5 ans après l’avoir entendu la dernière fois, et suite à un épisode épique, j’ai craqué et perdu toute trace de virilité pour me noyer sous les larme.

    Je ne comprend pas pourquoi tout le monde se touche sur l’OP alors que ED>>>OP.

    /3615mavie

    Sinon bonne continuation !

  6. Edge, tu manques déjà…D’ailleurs le titre de WHC de Christian après un ladder match de folie à extreme rules, filé 5 jours plus tard à l autre relou de Orton, je suis le seul à avoir trouvé ça giga abusé? Lui et Cena en top face de la wwe et avec les titres mondiaux de surcroit, ils commencent à me gonfler serieux!
    Et quelqu’un sait où choper redline en DVD? depuis le temps que j’en entend parler!

  7. Cet après midi, en lisant ton post puis en faisant l’habituelle moisson des commentaires rigolos d’images, j’ai vécu la sensation extrêmement étrange de… lire la phrase que j’étais en train d’avoir dans le casque. Bref, encore un de ces moments un peu étranges de synchronisme extrême.

    Good job. Essaye de te détacher de cette image de la « blogosphère », on ne peut pas la sauver, elle est différente selon la vue d’esprit de chacun… est dans la majorité des cas, c’est la même communauté plus si récente qui poste un truc tout les deux mois dont il est question. Il faut juste… qu’on raisonne autrement, ou qu’on arrive à s’ouvrir, même si c’est dur…
    Bien joué et féloches. 😉

  8. > (Sinon rassure moi, c’est une blague pas drôle quand tu écris Gundam 0082 hein ? :))

    Cas typique du Amo qui nous fait profiter de son énooôoormeuh science.

    Bon anniv’, sinon !

  9. Joyeux anniversaire Néant Vert !
    (En retard de 2 jours :p)

    Au passage quelqu’un connait l’origine du (mini) meme « B-B-B-Blood for the Blood God » + Shiori ?

  10. Je suis toujours impressionné par le peu de trucs que je connais en passant ici, c’est dingue l’étendue de ce que tu regarde en une année.

  11. Tiens c’est pas toi qui avait une bannière bien stylée avec les filles de K-on dormant sous un arbre?
    Tu pourrais me filer un lien vers l’image ? :3

  12. Tiens c’est pas toi qui avait une bannière bien stylée avec les filles de K-on dormant sous un arbre?
    Tu pourrais me filer un lien vers l’image ? :3

N'hésitez pas à commenter l'article~