You’ll Rebell To Anything – Mindless Self Indulgence (Chronique AMV n°AF)

You’ll Rebell To Anything – Mindless Self Indulgence (Chronique AMV n°AF)

Et l’alphabet estival continue, cette fois avec l’article Y. L’avant-dernier donc, commencez à préparer les mouchoirs on arrive à la rentrée… Alors le Y parlera de Mindless Self Indulgence, sous la forme d’une Chronique AMV dédiée.

You’ll Rebell to Anything est donc un album du groupe Mindless Self Indulgence sorti en 2005 et sans doute le meilleur album du groupe, sans que les autres albums soient pourtant de la merde. Pour ceux qui ignorent ce qu’est ce groupe et ce qu’il fait, disons que c’est un mélange de rock, de punk et d’électro, grosso merdo du punk qui use à fond de tout ce qui lui propose l’électronique de nos jours. La plupart des chansons sont courtes – souvent moins de trois minutes -, les paroles sont souvent limitées et rarement difficile à comprendre pour les non-anglophones, le groupe hésite pas à taper dans les gros mots et le vulgaire et, oh, le leader du groupe s’appelle Jimmy Urine. Oui oui.

Ce n’est pas le type de groupe que tu peux écouter en boucle sans y perdre un où deux neurones à la minute, mais plutôt le genre de groupe que tu écoutes pour te défouler un peu, pour headbanger, où parce que ça te fait marcher dans la rue de manière giga badass grâce à ton baladeur. Et c’est un groupe qu’on retrouve assez régulièrement dans le monde des AMV parce que leurs chansons sont étrangement faciles à utiliser. Voici donc la raison de cette chronique AMV dédiée au groupe. Il y’a beaucoup d’AMV de merde avec le groupe, rassurez-vous, mais ça n’est pas l’objet de l’article. Aujourd’hui je vous présente SIX AMV qui utilisent des chansons du groupe. A noter – j’en reparlerais à la fin de l’article – que j’ai déjà évoqué par le passé deux AMV qui utilisent des chansons de MSI dans cette série de chronique. Donc au total ça fera plus où moins six AMV présentés. Et, effectivement, toutes les chansons ne sont pas forcément issues de l’album You’ll Rebell to Anything – le nomde l’album est juste là pour le Y !

Bref, ça fait longtemps que j’ai pas fait une chronique AMV alors je récapitule: si l’AMV spoile méchamment je le signale, considérez que si il n’y a pas d’avertissement c’est que je considère qu’il n’y a pas de spoilers évidentsfatals à l’appréciation d’une série. Je fournis également souvent un lien pour télécharger l’AMV ainsi qu’un moyen de le voir en stream avant. Tous les AMV dont je parlerais aujourd’hui sont disponibles sur amvnews.ru, perso mon site de référence mais, eh, je reconnais qu’on lis pas tous le cyrillique.

Bref, débutons.

 

SFRIZZOMANIA

MSI01.jpg


Sfrizzomania
Auteur: stefanocolaci
Anime utilisé: FLCL & Beck
Chanson utilisée: Shut Me Up
Télécharger

Celui là me rend particulièrement nostalgique. Je considère un peu naïvement que c’est mon premier gros coup de coeur AMV mais j’avoue aussi avoir un peu du mal à le revoir aujourd’hui, sans doute parce que je l’ai maté un poil trop en boucle à l’époque. Bref, grosse découverte pendant la Japan Expo 2008 et un peu l’AMV qui m’a fait découvrir à la fois le milieu des AMV mais aussi le groupe Mindless Self Indulgence. Et, d’une manière ironique, à chaque fois que j’ai des souvenirs de cette période – rentrée en fac de droit -, c’est MSI qui me revient comme accompagnement musical.

L’AMV en lui-même reste un modèle d’efficacité, peut-être plombé par beaucoup trop d’effets un peu gadgets et des moments de flottement comme la danse DDR qui sort un peu de nawak, mais eh, cet AMV m’a putain de donné envie de mater FLCL et c’est toujours à ce genre de détails que je reconnais les AMV qui réussissent un peu leur boulot.

CLARISSA

MSI01.jpg


Clarissa
Auteur: Kostropav
Anime utilisé: Minami-ke
Chanson utilisée: Clarissa
Télécharger

Très court mais là aussi véritable modèle d’efficacité et de défouloir. Il fallait le réussir l’exploit de faire composer Minami-ke et une musique aussi violente que celle-ci mais ça passe complètement et ça se mate en boucle plus vite qu’on ne peut le croire. Cet AMV a gagné pas mal de prix et se tape une des moyennes les plus hautes du site amvnews alors considérons qu’on mate là un des AMV d’action les plus funs qu’il soit, selon la communauté. De mon coté, impossible de m’en lasser, même au bout de deux où trois ans de matage. Tout est bon, les effets sont bien distillés, y’a même ce petit passage hyper savoureux au milieu où la chanson coupe et offre une scène incroyablement rigolote. Une petite référence en somme.

 

FUZZZZZZZZZZE

MSI01.jpg


FUZZZZZZZZZE
Auteur: OZU
Anime utilisé: Soul Eater
Chanson utilisée: Revenge
Télécharger

Revenge est une chanson déjà utilisée pour un autre super AMV dont j’ai déjà parlé et dont je reparlerais à la fin de l’article en vitesse donc le problème sera forcément de comparer cet usage de Revenge avec l’autre AMV… et heureusement la comparaison est loin d’être douloureuse. FUZZZZZE est un bon AMV, très bon même, qui s’efforce au maximum de présenter de la manière la plus complète possible l’énorme univers de l’anime Soul Eater et croyez bien que c’est un exercice qui semble simple mais qui peut vite tourner à la misère. Ici, tout réussit parfaitement et même si la synchro entre la chanson et les images n’est pas forcément au poil, le clip fonctionne. Ce n’est pas un chef d’oeuvre mais au moins on s’amuse bien à le voir.

 

WILD ANIMALS

Légers spoilers Black Lagoon saison 2
MSI01.jpg


Wild Animals
Auteur: Lensta
Anime utilisé: Black Lagoon (saison 1 & 2)
Chanson utilisée: Animal
Télécharger

Découvert hier soir pour l’écriture de cet article, eh, ça aurait été bête de pas le mettre car il est TRÈS BON ! Il se centre là aussi sur les trois « principaux » personnages féminins de la série – Revy, Roberta et Balalalaika – et avec un montage très simple, sans trop d’effets un peu bling bling, il rend totalement hommage à ces personnages et à toute la série Black Lagoon en même temps. Tout comme Sfrizzomania m’avait donné envie de mater FLCL, ce Wild Animals tend à me rappeler la grande question: « pourquoi j’ai toujours pas regardé la saison 2, tiens » ?

 

ON EN PARLAIT DANS LES ÉPISODES PRÉCÉDENTS…

Là c’est des rediffusions. Ces paragraphes sont juste des copier/coller de ce que j’en disais à l’époque :P.

 

Revenge ?

Revenge.jpg


Revenge?
Auteur: Trisa
Musique utilisée: Mindless Self Indulgence – Revenge
Anime couvert: Maria Holic
Télécharger

(…) On a ici un AMV assez fou, très débridé, très bourrin même, avec un montage parfois peut-être un peu abusé mais avec tout de même de riches idées… et ça colle idéalement bien à Maria Holic cette chanson de vengeance et de violence en cadre scolaire adolescent !
C’est vrai quoi, cette chanson pourrait être le thème musical officiel de Mariya que ça ne choquerait personne. Donc au final ça donne 2mn plutôt intense, yipiyai !

 

MY BITCHES

Huhu Nyan Koi Huhu


My Bitches
Auteur: Padre
Anime utilisé: Nyan Koi!
Chanson utilisée: Mindless Self Indulgence – Never Wanted To Dance
Télécharger

Et pam, je viens juste d’apprendre que cet AMV était dans le concours AMV de la Japan Expo. Non mais rien à dire j’ai vraiment des tas de regrets.

Aloooors, j’ai déjà dit dans la première chronique ce que je pensais vis à vis de ce (génial) groupe qu’était Mindless Self Indulgence, qui offrait des chansons qui sont juste une invitation à faire des AMV tellement il est facile de s’appuyer sur la chanson pour créer de la synchro et un plan. Bref de faire en sorte que le visuel et le sonore se nourrissent mutuellement comme dans un 69 langoureux. Et là encore une fois la preuve en est: il suffit de prendre un AMV maker qui s’y connaît, de prendre une chanson de MSI quasiment au pif et de prendre le premier anime venu – ici Nyan Koi- pour produire un truc supra-EFFICACE.

On sent vraiment tout au long de l’AMV que l’auteur a du s’éclater comme jamais à le faire. Et au final tout fonctionne formidablement bien, un rythme de batterie sur une épreuve du mikado ? CA MARCHE. S’amuser à rythmer la chanson avec la batterie de l’intro ? CA MARCHE. Faire le tour du harem du héros ? CA MARCHE. Mettre du NSFW ? WOW. JE SAIS PAS LA PAR CONTRE. Mais rien à redire: globalement tout fonctionne étrangement bien, avec quelques effets ici où là et ce sentiment très étrange d’avoir envie de mater Nyan Koi du coup. Brrr. Bon ce n’est pas dénué de défauts non plus: le découpage du solo instrumental au milieu de l’AMV se fait violemment ressentir (surtout quand, comme moi, on a écouté la chanson en boucle) et il y’a deux/trois trucs un peu aléatoire ici où là, qui font nettement remplissage, mais c’est noyé sous le 95% de trucs réussis et ils sont vite oubliés. Comme quoi, ça prouve qu’on peut faire un AMV plutôt cool avec tout et n’importe quoi, ce qui est prometteur pour l’avenir !

Voilà voilà. Exceptionnelement le prochain article sera mardi/mercredi au lieu de lundi ! Mais ça sera le… Z ! Spoiler: on va finir sur un GROS TRUC. Un MONUMENT.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

Une réaction au sujet de « You’ll Rebell To Anything – Mindless Self Indulgence (Chronique AMV n°AF) »

  1. Ah merci je connaissais pas celui de Nian Koi !
    L’anime ne m’a pas spécialement marqué mais l’AMV est excellent.

    Sinon juste pour te rassurer, plus de bug sur Opera, ça le fait que pour l’article d’avant on dirait! Tant mieux.

N'hésitez pas à commenter l'article~