Préparer sa Japan Expo avec un certain optimisme

Préparer sa Japan Expo avec un certain optimisme

PrepaJE05.jpg
Les filles de Nichijou font du fanzine. Par Shuuji.

Vous connaissez la chanson, à force. Vous savez, celle ou je vais vous faire ingurgiter des informations sur la Japan Expo pour vous aider à faire de votre séjour dans cette gigantesque convention un bon moment dans votre vie dont vous vous souviendrez sans doute avec affection dans quelques années. Surtout si vous profitez de la convention pour serrer de la cosplayeuse et/ou de l’étrangère (mettez ça au masculin si vous n’êtes ni un geek ni une lesbienne.)

Donc, comme en 2008, comme en 2009, comme en 2010 et comme en 2011 je vais faire le point sur comment préparer avec efficacité votre séjour, vous filer des protips sur le fonctionnement de la convention et vous rappeller ce qu’il y’a d’intéressant à y faire. Cette année, je l’ai déjà dit, je suis super emmerdé parce que je vais louper le samedi et le dimanche pour cause de “eh tu dois rentrer à Nantes parce que tu remplaces ta collègue de week end qui en congés payés normalement sauf qu’elle a démissioné y’a quinze jours et qu’on a pas encore embauché de remplaçant parce que bon, à quoi ça sert d’alterner trois agents de week end quand on peut faire bosser les deux qui restent, genre, tout les week end de l’année ad vitam eternam.”

Oups pardon je suis un peu deg.

Enfin qu’importe. Pas mal de gros invités cette année (contrairement à l’an dernier ou c’était un peu deux invités intéressants qui se battaient en duel), des prix revus à la hausse, quelques petits changements à la station RER et toujours plus d’espace de prévu. Comme chaque année je vais me faire l’avocat du diable et rappeler que NON Japan Expo ce n’est pas qu’un gigantesque centre commercial putain-de-merde. Il y’a une foule de choses à y faire et on peut très vite se bloquer les quatre jours à alterner entre les activités, les conférences, les projections, les événements, les dédicaces et caetera et caetera. Limiter la convention à son tiers de boutiques n’est pas un raisonnement d’une justesse transperçante !

Mais ça c’est ce qu’on va voir tout le long de ce pavé ou je me prends un peu pour votre mère <3.

PreparJE01.jpg

Commençons par le plus important: ENTRER. Pour ça il faut acheter les places. Si vous voulez vous faire les quatre jours c’est 40€. Oui, ouch. Y’a encore pas si longtemps, c’était autour de 32€ les 4, donc ouais, ça se sent passer d’autant que le traquenard est bien étudié puisqu’il n’y a plus d’autres forfaits ! Avant on pouvait se dépatouiller avec les forfaits vendredi+Samedi+dimanche, qui faisaient économiser 2 ou 3€, maintenant c’est soit tu achètes les places pour chaque jour précis (et ça peut vite revenir cher) soit tu achètes les QUATRE JOURS D’UN COUP. Bon, bref, la vie devient chère, c’est la crise, on devrait pas être pauvre. Mais tin 17€ jour juste pour le samedi quoi, à ce prix là tu as une nuit d’Epitanime plus l’intégralité du week end de Japanantes et tu t’éclates autant :(.

Mais bon, ça on est au courant depuis novembre, tout le monde a gueulé, des adolescents ont menacés sur facebook de boycotter et au final ils viendront quand même, bref, la vie. Ah, oui, choper les préventes ne fait pas particulièrement économiser quoi que ce soit. Mais ça aussi on est habitué, maintenant, à force.

L’avantage de la prévente, par contre, c’est que du coup vous pourrez entrer dans le salon dès 9h. C’est tôt. Vous pouvez le faire, hein, mais pour être franc, le principal bonus ça sera de voir des gens finir de monter leurs stands parce que tout le monde se ramène pas dès 7h du mat pour être prêt à l’ouverture, quoi. Mais l’avantage c’est que du coup le RER sera moins bondé, plus équilibré.

Pour le RER je rappelle d’ailleurs les bases:

  • Parc des expositions = zone 4. Donc pour y aller c’est un ticket zone 1-4 (environ 4€) qu’il faut et non un t+ à 1€70. Vous pouvez choper pour une dizaine d’euros un ticket Mobilis 1-5 qui sera rentabilisé si vous faites l’aller-retour + quelques trajets de métro bonus. Le week-end et si vous avez moins de 26 ans vous kifferez totalement les tickets jeunes zone 1-5 qui pour le prix d’un ticket et demi vous permettra de faire l’aller-retour et autant de déplacement que vous voulez – surtout en soirée. Pour ceux qui font les 4 jours et qui arrivent sur Paris le mardi ou le mercredi, le Navigo Découverte peut être une bonne option. 30€ environ pour la semaine zone 1-4 ce qui devrait être plutôt vite rentabilisé.
  • Rappel basique = Parc des Expositions c’est la ligne B qui se dirige vers l’Aéroport. Si votre RER n’a pas comme terminus l’Aéroport, ce n’est pas la bonne direction. A une époque, le Parc des Expositions n’était pas systématiquement desservi mais pendant Japan Expo il l’est donc montez dedans et posez pas de questions.
  • Comptez 25/30 minutes pour aller de Gare du Nord à Parc des Expositions. Si vous êtes mal installé et si vous êtes forcés de porter une putain de télé elle-même portée par un sac plastique qui cisaille les doigts (histoire vraie) ça peut être pesant. Si vous le pouvez, n’hésitez pas à monter le plus tôt possible dans le R, genre à Cité Universitaire ou Luxembourg. Car dès Chatelet et dès 8h30, le wagon sera bondé.
  • Autre moyen de s’y rendre SI ON A DU FRIC: prendre le bus qui part d’Opéra vers Roissy et à Roissy prendre le B dans l’autre sens. C’est aussi rapide mais c’est beaucoup plus cher d’une (9€50 le ticket du bus même si on économise 3 zones sur le ticket RER ça rentabilise pas des masses) et il est facile de se perdre à Roissy comme un con de deux. Puis le bus peut être plein de vrais touristes donc le confort est pas assuré. Mais en cas de grève de RER – genre comme en 2009 -, vous savez par ou passer.
  • Pour repartir, n’hésitez pas à attendre… De 18h à 20h c’est le rush et c’est l’enfer. Vous avez le droit de vous poser comme des gentlemens dans l’herbe autour du parc des expositions, discuter, faire de la guitare, fumer des joints, chanter Koumbaya et parler paix dans le monde en attendant que la gare soit dégorgée.
  • Après si vraiment vous voulez partir dès 18h, je rappelle le tip du gros batard: prenez le RER vers Aéroport Charles de Gaulle, sortez à la station suivante, faites le tour de la gare, attendez le RER vers Paris et montez dedans, il sera en théorie encore assez vide donc vous pourrez looter les places assises et les négocier pour plus tard.
  • La gare a changée ! J’ai découvert ça en m’y rendant début mars.Le vrai gros changement c’est surtout que sur le quai des trains vers Paris le train n’est plus à gauche en montant les escaliers mais à droite. Rien d’important mais je devais le signaler pour être nazi des transports.
  • Et soyez fair-play, pensez aux autres: si vous faites partie des gens qui ont chopés un de ces sacs Ki-oon gargantuesques, n’essayez vraiment pas de prendre le RER en pointe et attendez une heure qu’il y’ait moins de monde. C’est juste relou ce genre de truc. Pire que des poussettes. Ou alors chopez votre sac le jeudi, quand le RER est relativement tranquille le soir.
  • Enfin l’évidence même: si vous souhaitez vous contenter simplement des tickets d’aller/retour, assurez vous de les acheter le matin même afin d’éviter de poirauter des heures aux distributeurs de la station le soir.

PrepaJE04.jpg
Ce qui arrive quand il reste une place assise dans le RER.

Donc voilà, on a étudié la question des transports. Si vous prenez le taxi ou le bus vous en avez eu rien à foutre et c’est tant mieux pour vous. Enfin je sais pas si c’est tant tant mieux que ça parce que si vous prenez le bus pour y aller y’a peut-être des chances que du coup vous viviez à Sevran et ça c’est pas cool pour vous.

Bon donc là voilà, on a nos tickets et on est arrivé à la convention. C’est chouette. Mais est-ce que vous avez fait un sac contenant des trucs importants ? Ah ah !
Je rappelle donc que l’eau c’est IMPORTANT. Si il faut chaud, il vous en faudra évidemment. La déshydratation ce n’est juste pas cool. Donc prenez une bouteille d’un litre, faites pas chier. On a facilement tendance à oublier ce détail et on passe du coup la journée à mourir à petit feu et ça juste non. Bon au pire vous pouvez miser sur des distributions gratos de Coca Zero comme l’an dernier mais c’est pas optimal.
Ramener son propre manger c’est BIEN. Parce que sur place c’est CHER. TRES. CHER. Faites en sorte évidemment que ça soit bien conservé et que si c’est dans un tupperware, que celui-ci est fiable. Ca serait bête de mettre du cassoulet sur cet artbook de Kingdom Hearts qu’on vient de se faire dédicacer par Shimomura Yoko.

PrepaJE02.jpg

Prenez un… k-way. Juste dans un seul cas de figure: si le matin vous voyez des nuages menacants ou si la météo est pas bonne. Parce que ce qu’on a appris en 2010 c’est que même si y’a de l’orage, bah rien à foutre, la queue pour entrer est à moitié en plein air DONC tu vas douiller sévère. Bon, en théorie y’a pas de raison que vous fassiez longtemps la queue dehors parce que ça s’est méga amélioré depuis les débuts mais on ne sait jamais. Après je dis un k-way parce que c’est facile à transporter malgré son incroyable laideur mais parapluie, manteau, veste, imperméable… comme vous voulez.

Enfin, ramenez toujours vos propres stylos & crayons. Au cas ou. Vous risquez pendant l’événement de vouloir remplir quelques formulaires ou des trucs pour jouer donc c’est toujours mieux d’avoir son propre matos.

Bon, ensuite, parlons dès maintenant de l’aspect monétaire du bordel. Parce que là vous venez de vous payer 40€ de tickets, 30€ de transports pour la semaine, 20€ de bouffe mais ce n’est pas fini, il va y avoir des figurines alléchantes, des artbooks qui vous feront des clins d’oeils, des éditeurs qui vous sortiront toutes leurs nouveautés voires quelques exclusivités sorties de nulle part et puis des jolies peluches toutes choupies de Tsumugi Kotobuki donc vous allez douiller. A partir de là deux choix:

  • Vous faites tout à la CB comme un bourrin. En théorie tous les stands pro sont super heureux de recevoir votre CB donc ça devrait pas poser de soucis. En vrai ça va vous empêcher de choper des trucs dans la section fanzine ou, devinez quoi, peu de cercles se dotent de machines à lire les CB. Et je sais d’expérience que certains stands pro japonais peuvent demander de trèèèès longues démarches pour payer à la CB. Comptez dix/quinze minutes ou ils doivent appellers leurs banques, remplir des papiers, etc etc. C’est assez rare mais ça peut arriver.
  • Du coup n’hésitez pas à prendre pas mal de liquide sur vous ! Une centaine d’euros est un bon début… si vous pouvez vous le permettre évidemment. Prenez le à l’avance parce qu’évidemment LE distributeur unique du salon sera pris d’assaut un truc de folie. Donc voilà. En fait arrangez vous la réflexion en vous disant que sur place, quoi qu’il arrive, vous pourrez PAS retirer.

En ce qui concerne la contrefaçon, en théorie ça devrait aller par rapport aux autres conventions. Contrairement par exemple à du Paris Manga ou c’est du 75% contrefaçon, par exemple… Il reste évidemment certains stands à éviter comme la peste (Manga Paris, autrefois Konci, par exemple) mais globalement les “bons” stands se démarquent bien. De toute façon il vous suffit d’avoir l’oeil et d’être vigilant. Dans tous les cas, je linke une nouvelle fois cet article vous permettant de savoir comment détecter les contrefaçons. Ne soyez pas trop parano ni trop naïf: réfléchir et observer avant d’acheter devrait suffire. A défaut de pouvoir dénoncer :(.

PrepaJE07.jpg
En attendant repostons une image de l’orage du samedi matin de 2010 <3.

Le fanzine, de son coté, à changé de place et se retrouvera du coté Comic-Con. Pour le fanzine je vais redire la même chose que l’an dernier: accordez y de l’attention. Il y’a de plus en plus d’artistes étrangers qui débarquent dans ce coin là et qui souvent font des choses de ouf, alors rajoutez à ça les stands de français qui font de toute façon des trucs de ouf (genre Tsundereko) et franchement y’a moyen que vous vous révéliez très dépensier. Il est loin le temps ou tout ça se limitait à 50 cercles dédiés à du yaoi Harry Potter pas très bon ! Ca commence à se développer et à devenir sacrément impressionnant. Donc voilà, y’a moyen de faire le plein de badges à la con, d’artbooks classes et autres posters de qualité. Donc vraiment, hésitez pas à vous bloquer deux heures pour en faire le tour avec passion.

Niveau associations d’activité, y’aura pas Thalie déjà je peux le dire. Rien de dramatique, on sera là l’an prochain, juste que là le timing était pas bon et qu’on a été prévenu un peu tardivement de certaines informations…

Du coup vous retrouverez principalement le duo habituel, c’est à dire BulleJapon & Tengumi. Je leur suce déjà la bite à chaque rapport de convention donc je vais pas le refaire mais c’est toujours de “bons” moments que de participer à des quizz et c’est des asso qui savent en faire donc c’est un peu une valeur sûre. Puis si on pouvait renouveler un peu le public d’afficionados des quizz & autres jeux, ça serait bien…

Pour les invités, un petit rappel rapide à l’heure actuelle des principaux:

  • Urasawa Naoki, genre le mec qui a fait Monster, Pluto, 20th Century Boys, Billy Bat, Happy… Ouais ce mec là.
  • Keiji Inafume, le mec qu’on dit être le créateur de Megaman alors que bon bof non et que du coup on oublie qu’il a failli tuer Capcom. Mais à part ça il a fait Dead Rising alors y’a du sauvable.
  • Haruhiko Mikimoto, le chara-designer principal de la saga Macross. Il dessine bien. Ce qui sera surtout intéressant avec lui c’est qu’il vient dans le cadre des 30 ans de la saga Macross et oh merde ça veut dire que Frontier a déjà 5 ans.
  • Kyary Pamyu Pamyu, une artiste de mode et chanteuse. Nous les otakus hardcore on s’en fous, mais je connais des gens qui kiffent à mort.
  • Flow, un groupe de rock qui a fait des génériques pour Naruto, Code Geass ou bien Persona Trinity Soul.
  • Natsumi Aida, la mangaka derrière Switch Girl. Un shojo drôle semble t-il.
  • Moto Hagio, mangaka depuis les années 70 et connue principalement pour “Ils étaient onze.” A pas mal révolutionné les codes du shojo à une époque ou y’en avait pas des masses.
  • Tetsuya Tsutsui, mangaka auteur entre autres de Reset, Manhole et le pas trop dégueulasse Prophecy. Bref un type qui aime la vie et la société.
  • Tetsuya Saruwatari, mangaka auteur de Free Fight, bref il doit aimer le moé.
  • Makoto Shinkai, un mec qui fait des films genre 5 centimetres par secondes, ce genre de truc. On découvrira enfin si dans la vraie vie ce type est toujours entouré de la lumière du soleil couchant.
  • Rei Toma, mangaka auteur de l’Arcane de l’Aube, un manga que j’ai lu y’a quinze jours et dont je me souviens plus trop.
  • Satsuki, chanteur japonais ancien membre du groupe Rentrer en Soi. Vous savez, le groupe dont le nom me fait penser à un mec qui essayer de se lécher sa propre queue.
  • Man With A Mission, des mecs qui portent des masques de loups et font de la musique. C’est toujours plus sain qu’avoir un groupe qui s’appelle Rentrer en Soi.
  • Kohei Tanaka, compositeur d’anime qu’on connaît pas mal pour des trucs genre One Piece, Gaogaigar, Gundam…
  • Momoiro Clover Z, des idols qu’on connaît surtout pour l’ending de Yosuga no Sora et l’opening de Mouretsu Pirates. Ouais ouais carrément.
  • Triple.Tails.S, des catcheurs japonaises. Le souci c’est que le catch féminin jap est mort dans les années 90 alors je me questionne…
  • Masao Muruyama, un des fondateurs du studio Madhouse qui a fait tellement de bons animes que je me demande pourquoi le site officiel de Japan Expo utilise Highschool of the Dead pour illustrer. Ca sera intéressant de voir si il fera sa conférence avec Urasawa sur l’adaptation animée de Monster.

PrepaJE03.jpg

Donc voilà pour la Japan Expo. Et du coté Comic-Con:

  • Alexandre Astier, qui représente le swâââg. Bref le mec qui a fait Kaamelott et qui fait un peu autorité tellement il est cool.
  • Joe Madureira, chara-designer sur Darksiders II. Donc invité d’honneur jeu vidéo. Mokay. (Oui bon je sais qu’il est aussi co-fondateur du studio qui fait les Darksiders mais bon holala.)
  • Ivan Reis, invité d’honneur comics. Je lâche le nom comme ça parce que j’y connais rien.
  • Mark Schwan, invité d’honneur série tv. Il a crée la série Les Frères Scott. Bravo à lui, dommage pour nous.

Donc voilà, ça va, c’est pas dégeu. La majorité des invités ont une conférence de prévue donc déjà rien qu’en allant faire un tour dans les salles de confs vous avez de quoi apprendre des trucs et être potentiellement passionné. Et évidemment, tous seront en dédicace à un moment à un autre et toujours en suivant un système de dédicaces volontairement compliqué. En général, mis à part les GROS noms, y’a toujours moyen que vous repartiez avec une signature et un arigateau gauzaymasse de circonstance.

Donc voilà, grosso merdo, ce qui peut être dit pour l’avant-Japan, pour une nouvelle année qui s’annonce pas trop mal, même si on se demande tous pourquoi des hausses aussi ouf pour les prix.

Non au final la seule vraie question qui attend une réponse c’est “est-ce qu’on devrait en avoir quelque chose à foutre de cette histoire selon laquelle on devrait dire Japan Expo et pas LA Japan Expo ?” Mais ça la réponse est évidemment non, on en a rien à branler et les gens qui en ont effectivement quelque chose à branler devrait se branler sur autre chose. La Somalie par exemple. Enfin non, je veux pas dire qu’ils devraient se branler sur la Somalie, juste qu’ils devraient en avoir quelque chose à branler, ce qui est pas pareil, enfin si, peut-être, oh et puis zut.

Reste que passer sa vie à poster des messages de forums pour dire “eh on dit pas La Japan Expo” c’est un signe que, quelque part, un truc ne va pas bien.
C’est comme ceux qui veulent impérativement corriger les gens qui disent “No Life” “ou “No-life” et qui pètent un cable si tu écris pas “Nolife.”

Des fous.
Tout ça.
Un peu comme les mecs qui chaque année écrivent presque le même article. Oh attendez…

PrepaJE06.jpg

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

10 réactions au sujet de « Préparer sa Japan Expo avec un certain optimisme »

  1. Genre l’année où j’ai une accréd’ presse, je pourrai pas tenter une interview à l’espace Thalie. GENRE.
    N’empêche, ce petit article va me permettre de préparer ma couverture de l’événement pour SynopsLive. MERSEA À L’INFINI \\o/

  2. « Vous pouvez choper pour une dizaine d’euros un ticket Mobilis 1-5 »
    Le ticket Mobilis peut se prendre des zones 1 à 4 (10€55 contre 14€20 pour les zones 1 à 5), contrairement au Ticket Jeune qui se prend de 1 à 5 seulement.

    « Autre moyen de s’y rendre SI ON A DU FRIC: »
    En voiture, c’est possible aussi 😀

    Tu as aussi oublié un autre invité intéressant, Prof. Sakamoto, un mec qui fait du chiptune et des remix de JV rétro de qualité et probablement le japonais le plus emblématique dans ce domaine; alors okay je sais déjà que je sais comme une whore devant lui parce que bon les blind-tests que j’ai réalisé pour la Brigade SOS contenaient pas uniquement des jeux vidéos sortis il y a plus de 10 ans pour rien, mais bien parce que je mouille grave dessus.

    Sinon, on dit avec ou sans « La », les deux sont acceptables pour moi puisqu’on va à « la convention Japan Expo » (genre la Game Boy, ou n’importe quelle autre console, est féminin parce que c’est unE console de JV).

  3. « Car dès Chatelet et dès 8h30, le wagon sera bondé. »

    => En fait à Chatelet c’est largement jouable, en gros c’est un peu le point tout le monde descend / tout le monde remonte. Le bon plan c’est d’y être un peu avant, de localiser exactement ou sont les portes (c’est le même emplacement à quelques cm pour tout les RER), donc vous en laissez passer un, vous repérez et vous laissez les gens monter dedans en mode Battle Royale. Là vous vous mettez au bord du quai, pile où sont les portes, et vous défendez vaillamment cet emplacement un peu comme des spartiates pendant les quelques minutes qui séparent de l’arrivée du RER suivant. Quand il s’arrête, vous vous mettez légèrement sur le coté de façon à laisser sortir les gens (de toute façon sinon, ils vont jarteront, et ils auront bien raison !), et là vous montez direct (faites surtout pas le piège de laisser passer une femme ou une vieille par galanterie, vous en laissez passer une, y’en a 30 qui s’accrochent, comme les motos sur le périfs).

    Vous monterez alors le premier dans un RER quasiment vide, et vous aurez tout le loisir de vous asseoir, et en relevant les yeux de vous apercevoir qu’il y a déjà du monde écrasé jusqu’aux portes. Et croyez le, le spectacle de tous ces gens (cosplayés en plus) écrasés et suffoquant, quand vous êtes confortablement assis, c’est du bonheur.
    A partir de Gare du Nord par contre, à moins d’avoir un karma de bayzé, vous avez perdu.

    (protip bonus : visez les sièges les plus éloignés de toute porte, et évitez ABSOLUMENT les sièges avec un autocollant « Place réservée… ». Vous aurez bien l’air con si une mémé vous demande avec la plus belle des trollface d’avoir l’obligeance de vous lever.)

    « Autre moyen de s’y rendre SI ON A DU FRIC: »
    En voiture, c’est possible aussi 😀

    => Possible mais douloureux, voulant économiser 18€ (oui, le prix du parking est plus élevé que celui de la conv le jour le plus cher), je me suis garé dans le lotissement derrière la JE. Sauf que le portail à escalader de facile 2m50 avait l’air vachement plus petit sur google map. J’ai failli mourir et je sais pas par quel miracle je suis tomber sur mes pates de l’autre côté 😀 y’a aussi la solution de se garer à Usine Center, c’est jouable en 20mn de marche grosso merdo.

    « Comme chaque année je vais me faire l’avocat du diable et rappeler que NON Japan Expo ce n’est pas qu’un gigantesque centre commercial putain-de-merde. »

    => Ca sonne un peu comme aller au salon du véhicule de loisir par pur plaisir de voir des Camping Car 😀 /troll

  4. Bon cette année moi j’ai choppé une voiture, donc fini le RER pour moi. Mais les années précédentes, je faisais comme dit: prendre le RER dans l’autre sens, descendre et revenir vers Paris

  5. « En ce qui concerne la contrefaçon, en théorie ça devrait aller par rapport aux autres conventions. « 

    Euh… Qu’est ce que vous avez fait à JE 2011 pendant que j’étais pas là ? Parce que pour moi JE c’est quand même un peu beaucoup blindé de saloperies.

  6. Je met les sources pour les images dont je CONNAIS les sources, Keul. Là entre des détournements de scans dont j’ignore la source (ok je pourrais dire que l’un des scans est du Medaka Box mais ça serait du spoil) et certaines images sorties toutes droites de mon très vieux dossier à images qui font qu’aujourd’hui je ne retrouve pas l’auteur original. Mais généralement, tu lirais le blog depuis un ou deux années, tu saurais qu’habituellement je signale les sources des fanarts. Si je peux pas c’est qu’il y’a une raison.

    @Kabu : Il faut RELATIVISER. Comparé à BEAUCOUP d’autres conventions, le ratio produit légal / produit douteux est, à Japan Expo, relativement appréciable. Tu fous un pied à un Paris Manga, un Art to Play et autres gros salons, là tu as vraiment un truc « plein de saloperies. » Ca empêche pas au final que de toute façon il faut rester VIGILANT. Mais l’an dernier j’avais été surpris par la relative « propreté » d’une grande majorité des stands. Même si on ne retient que le quart/tiers de gros beaufs.

    @Ion_Negatif : Le « dès Chatelet » faisait pour moi référence au moment ou le RER quitte Chatelet mais ouais t’as raison. CES PUTAINS DE MAMIES HAHA.

    Enfin je m’en fous, l’an dernier je prenais le B à Palaiseau MUHAHA.

    (Mais pas cette année OUIN.)

  7. Euhm , Je vois peux de choses sur ce site , javez prevu plus ! 🙁
    Je suis desue mais bon , Vous pouvez toujours réparez les choses ! 🙂
    C’est une belle nouvelle nan ? 😀

N'hésitez pas à commenter l'article~