[10 ans] La petite FAQ pépouze des lecteurs

[10 ans] La petite FAQ pépouze des lecteurs

Le 29 juin prochain, Néant Vert fêtera ses dix ans. Un cap qui mérite des pluies de célébration ! Ces célébrations prendront forme, tout le long du mois, par l’écriture de nombreux articles et bilans qui reviendront sur cette période s’étendant de juin 2007 à aujourd’hui. 

Pour cet article, concept simple: je vous avais demandé dans un article précédent de m’envoyer des questions pour y répondre donc… j’ai pris les questions envoyées… pour y répondre… Pas dur, non ? C’est la seconde FAQ de l’histoire de ce blog, sept ans après la FAQ du 500e billet ! Allez, l’introduction est rapide, passons directement au CONTENU:


Dareen pose la question suivante: « Beaucoup de taff depuis 10 ans, comment fais-tu pour travailler sur autant de projets à la fois (néant vert, kaorin, lol japon, thalie, etc…), tout en ayant du temps de lire / mater des animes / autres passions ? Bon courage !  »

La réponse est relativement simple: l’absence totale de vie sociale ♪.

Même si ok en vrai y’a plusieurs explications qui, cumulées, rendent mon rythme de vie accessible à tous. Vous aussi vous pouvez dès maintenant faire comme moi et privilégier la quantité à la qualité grâce à ces petites indications:

1/ J’écris facilement. C’est à dire que j’entre facilement dans l’état d’esprit qui me permet de pisser mon texte sans stopper et je peux donc enchaîner un millier de mots en un temps assez limité. C’est pour ça, entre autres, que j’ai ce style si oral même sur le papier car je transpose souvent mes pensées à l’écrit sans forcément réfléchir constamment à une mise en forme plus académique. Un article comme les « lasagnes générationnelles » c’est une heure et demie d’écriture. Pas plus. Parce que dès que je l’ai commencé, je me suis pas stoppé, j’avais une idée de tout ce que je voulais exprimer du coup j’ai tout enchaîné pour y parvenir. J’avais un peu ce feu sacré :’D.

Donc voilà, je sais pisser du texte. Les articles dont je suis le moins content sont souvent ceux sur lequel j’ai eu une gestation compliquée, où chaque phrase était compliquée à écrire et où j’arrivais pas à enchaîner les paragraphes de manière fluide. Genre mon article de la semaine dernière sur Epitanime où, vraiment, taper chaque lettre sur le clavier était un effort… bah je n’en ai aucune fierté, et je le trouve du coup vraiment médiocre. 

2/ Y’a jusqu’à encore peu de temps, je profitais de chaque pause ou manque d’activité à mon travail de jour pour bosser sur mes articles et mes podcasts. Et, oh boy, le rythme de travail était si irrégulier et je suis si efficace à mon taf que j’avais parfois des aprem entiers ou, de 13h à 17h, j’avais juste rien de mieux à faire qu’écrire. C’est ça, lire des mangas ou s’ennuyer. Bon, le souci c’est que ces derniers temps on me surcharge la tronche au boulot, donc j’ai plus autant ce… luxe ? Mais voilà, quand t’as deux ou trois heures par jour ou t’es seul face à un écran, tu deviens soudainement bien plus productif !

3/ Et au final, et c’est important, tout ce que je fais je le considère encore comme un divertissement. Si j’écris c’est parce que j’aime écrire, ou si je parle dans un micro c’est parce que j’aime le faire. Et quitte à se faire plaisir, autant allier l’utile et l’agréable et en profiter pour parler des choses qu’on aime, ou faire partager ses réflexions sur le monde. Rien de ce que je fais, je le vis comme une corvée. J’écris un article avec le même plaisir que je peux avoir quand je joue à un jeu et je lis un animé, donc pourquoi stopper.

Seul petit bémol, je pense: ces derniers temps je commence à plus trop trouver le temps de me poser pour mater des animés et jouer à des jeux. J’écris / parle de plus en plus de culture jap mais j’en « consomme » de moins en moins. Ça par contre ça m’inquiète vraiment parce que viendra le moment où je serais en déficit, si je ne le suis pas déjà ! Faudra que je rééquilibre ça :(. 

Image originale par Kitsu+3

cap.peter sort les vieux bails avec cette question: « Est ce qu’il t’arrive parfois de traîner sur Eltanin ? »

Vous allez être beaucoup à ne pas savoir ce qu’est Eltanin mais c’est un forum sur lequel je traîne depuis 2005 ! Je devrais évidemment mettre ça au passé puisque mon dernier post doit dater de 2013 et j’évoquais dans ce post le fait que je m’étais pas connecté depuis 2009. Néanmoins, c’est un forum qui a été important pour moi vu que la première fois que je suis monté en solo sur Paris c’était pour une IRL entre membres ! Seconde fois que je rencontrais des gens de l’Internet après la Japan Expo 2006 c’était, pour moi, beaucoup d’émotions. Thalie est plus ou moins né de l’idée que je voulais faire « mon » propre Eltanin. 

Du coup désolé cap.peter mais j’y passe une fois l’an pour me rappeler du bon vieux temps mais pas plus. Au moins, Eltanin existe toujours sur Internet, je peux pas dire la même chose de ces forums RPG qui ont fait toute mon adolescence :'(. 

 

PS: Tant qu’on est sur les vieux forums-que-je-fréquentais-quand-j’avais-16-ans-et-que-je-me-croyais-le-seul-mec-raisonnable-du-monde, je suis heureux de voir que SoA Island est toujours là et que le Passlord tient toujours debout. Je suis toujours Membre en Mutation dessus et ça par contre c’est dégueulasse, j’aimerais retrouver le rang de Démonimembre que j’avais perdu après mon ban injuste. Je dis injuste car j’avais juste fait une lettre ouverte contre Might, c’est bon, tout le monde l’a fait, je peux être pardonné maintenant svp. 

Iowa par Nanashina

Thom fout la pression car il veut qu’on parle BONHEUR.

« 1/ T’es heureux ?

2/ C’est quoi pour toi un souvenir triste ? Si tu en as une idée, raconte moi un souvenir triste

3/ Si tu devais changer une seule chose dans ton parcours scolaire / pro, tu changerais quelques choses ? et si oui, quoi ?

4./ Tu crois qu’on peut répondre oui à 3 et oui à 1 ?

Bonne rentrée au collège pour tes dix ans. »

♪ AMBIANCE TOP ♪

1/ La mauvaise nouvelle c’est que je ne me considère pas heureux, la bonne, cependant, c’est que je ne me considère pas non plus malheureux pour autant. J’ai eu des phases dépressives dans le passé, j’ai conscience de ce que c’est de mentalement toucher le fond, mais je pense qu’aujourd’hui je me bat suffisamment bien contre toutes formes de rechute – car ces merdes là ne partent jamais – et, même si j’ai encore des phases de ci de là, je sais suffisamment m’occuper pour garder la tête haute. Donc non je ne suis pas heureux mais pas d’inquiétudes, ce n’est pas dramatique !

2/ Un souvenir triste, j’imagine, c’est un souvenir qui encore aujourd’hui, quand tu le remémores, te met dans un sale état. Je parle pas du souvenir « gêné » genre « je me souviens quand un jour en 3e j’ai dit à une fille que je l’aimais puis je suis parti aussitôt après parce que j’avais trop peur de la réponse », non je parle du vrai souvenir qui, quelque soit ton état d’esprit, te fait aussitôt plonger dans tes pensées. Regrets, tristesse, scènes d’impuissance… Les scènes qu’on se remémore dans notre tête, qu’on rejoue, qu’on revit, auquel on imagine toutes les solutions possibles. Ces souvenirs dans lequel on s’enferme, qui nous plombent le moral. 

Du coup mes « souvenirs tristes », ils sont très personnels, je ne sais pas vraiment si je peux les raconter comme ça. En réalité, je n’en ai plus, des souvenirs tristes. Avec le temps qui passe, des sales souvenirs peuvent commencer à perdre leur poids, perdre leur importance. On accepte le fait qu’on ne peut plus les revivre, qu’on doit vivre avec les conséquences et que, au final, cela a été une expérience de plus dans notre vie, dont on peut apprendre quelque chose. Du coup je pourrais raconter des souvenirs traumatisants, des souvenirs mélancoliques ou des souvenirs heureux, mais des vrais souvenirs tristes, plus pour le moment.

3/ Avant de répondre à cette question voilà mon parcours scolaire, pour faire simple: j’ai eu un Bac L spécialité anglais, après j’ai tenté une année de fac de droit (j’ai perdu), puis j’ai abandonné mes études brusquement au milieu de ma seconde année d’Histoire pour essayer de poursuivre des concours d’entrée dans la fonction publique. Puis au final maintenant je bosse dans le privé, j’accumule de l’expérience en tant qu’assistant administratif, voilà voilà. Aujourd’hui je suis un pur Bac +0. Vu que j’ai aucune ambition pro particulière, c’est pas spécialement triste. Je suis pas très carriériste comme bonhomme.

Du coup est-ce que je regrette quoi que ce soit là dedans ? Une seule chose, finalement: avoir lâché le Théâtre. Difficile pour moi de minimiser l’impact qu’a eu sur moi mes quatre années de Théâtre au lycée (oui quatre années, j’ai redoublé ma seconde, by the way) et je pense sincèrement qu’être acteur est quelque chose que j’aurais pu viser, dans lequel j’avais vraiment quelque chose à tenter. Mais voilà, aujourd’hui on est en 2017, ça fait pile neuf ans que je suis pas remonté sur une scène, je suis tétra rouillé et ça me manque grave. 

Du coup voilà un vrai regret. 

 

4/ Oui ? 

PanaRin en mode swag, par sktr_sgt

Shino pose, je cite, « deux petites questions »: « As-tu suivis le nouvel arc de Card Captor Sakura ( le Clear Arc) et si oui qu’en pense tu ? Quel à été le moment le plus poignant/triste pour toi dans un mangas/anime ? »

 

Card Captor Sakura Clear Arc: J’ai lu les dix premiers chapitres, je crois ? Le truc c’est que Card Captor Sakura est tétra important pour moi car c’est tout simplement mon premier manga, celui que j’achetais avec fougue quand j’avais 13-14 ans au Champion du coin. Du coup j’ai toujours grandi avec l’idée que Sakura se limitait à ces douze tomes (j’ai découvert l’animé très tardivement), qui se suffisaient amplement à eux même. Par conséquent, une suite m’enchantait pas spécialement mais ce manque d’enthousiasme était aussi contrebalancé par le fait que, ehquand même, plus de Sakura. 

En vrai, je trouve l’arc sympa à lire mais, tu vois, ça fait genre deux mois que j’ai lu les dix chapitres, mes souvenirs sont déjà très flous. Le concept de re-retrouver des cartes est cool mais je trouve que derrière les personnages évoluent trop peu et que ça manque de scènes fortes. C’est une bonne lecture mais pas plus. Du coup, bon, ok.

Moment le plus poignant/triste dans un manga ou anime. Hum, excellente question. Je l’ai déjà dit plusieurs fois mais je pleure en règle générale vraiment facilement devant tout et n’importe quoi. Je met ça à la fois sur le fait que je suis plutôt sensible mais aussi sur le fait que ma maman disait toujours que faut jamais s’empêcher de pleurer sinon les mauvaises choses s’accumulent. Du coup si je dois pleurer, je pleure. 

Par conséquent, faut que je fasse un peu de tri dans tout ça… Je pense évidemment à Clannad (l’arc de Fuuko), je pense aussi à Shinsekai Yori, au générique de fin de Final Fantasy Type-0, au Voyage de Chihiro, à la fin de Millennium Actress, à l’état lamentable dans lequel m’a laissé 5 Centimètres par Seconde ou bien encore à la fin de Gurren Lagann (sisi) mais, allez, le moment le plus triste et poignant pour moi ça a été la fin des Enfants Loups. Quand Hana doit voir Ame s’en aller ! Déjà que tout le reste du film m’a pas mal fait chouiner comme une madeleine alors évidemment cette conclusion, pour moi, ça a été cette scène.

Je suis désolé de pas avoir été très original :'(. 

Graou graou, Serval va te manger. Dessin: Yuzuki Karu

Keiichiro pose, je cite, « une petite question. » Décidement c’est une tendance ! « Un anime que tu aurais aimé voir plus tôt (ou plus tard) dans ta vie pour diverses raisons: âge, « expérience » dans l’animation etc »

Hummm pas inintéressant.

1/ J’aurais aimé voir plus tard: Tatami Galaxy. Quand je m’y suis essayé vers 2010, j’étais encore assez jeune, pas tout à fait mature, du coup j’ai pas réussi à accrocher une seule seconde à cette histoire là. Maintenant que je suis un « adulte » bien accroché, ça pourrait enfin être le bon moment de s’y mettre ♪.

2/ J’aurais aimé voir plus tôt: Millenium Actress. Je l’ai vu que cette année pourtant je l’aurais vu y’a dix ans je pense qu’il m’aurait profondément marqué. C’est un film très accessible, très riche, qui traite de thématiques qui m’intéressaient vraiment y’a dix ans. Idem pour ef a tale of memories qui est une comédie romantique qui m’aurait méga passionné y’a pas mal d’années, à une époque où je portais au nu le style particulier de SHAFT et les histoires d’amours complexes. Aujourd’hui c’est moins ma came, j’apprécie moins.

Le feu brûle, l’eau mouille et creayus fait toujours des fanarts de CC

Terrick est très très concis: « T’en penses quoi de ATOM ?« 

Ha.

Pas grand chose.

J’ai lu le premier numéro, j’ai vraiment bien aimé les interviews, trouvé les critiques ultra médiocres eeeet… c’est un peu tout. J’ai pas ouvert le second.

Mais après, le truc, c’est que c’est pas un magazine que j’ai envie de lire. Tout simplement parce que je pense pas vraiment être le public visé. Moi quand j’ouvre un magazine ou ouvre un blog, c’est pour découvrir des trucs et, surtout, avoir un paysage varié. Mon idéal, si j’ouvre un magazine manga, c’est en lire autant sur Inio Asano que sur du shojo classique ou en apprendre plus sur Ken le Survivant, je sais pas, moi, c’est un exemple. Je veux juste que chaque rédacteur nous fasse visiter son univers, que je découvre un truc dont j’ignorais l’existence ou qu’on me donne envie de lire ou de réfléchir sur une oeuvre dont j’imaginais même pas le potentiel. 

ATOM, ça couvre que dalle du monde du manga, ça s’intéresse juste à une seule niche qui est le manga « de genre. » Et c’est pas une mauvaise chose ! C’est ce que fait Mad Movies pour le cinéma de genre depuis des décennies ! Mais moi, à titre perso, je n’ai absolument aucun interêt à lire un magazine qui ne parlera que d’un seul genre de manga et qui va volontairement éclipser tout le reste. Je trouve que ça s’enferme dans une bulle intello qui n’est pas inintéressante mais dont je suis totalement ininteressé. Et le fait que le mag couvre majoritairement que des oeuvres ou auteurs du trio Lézard Noir / IMHO / Akata me donne vraiment pas la variété que j’aimerais. 

Du coup voilà: j’ai zéro passion pour ce magazine. C’est pas grave. Passons.

Shaomei Rin de Shining Hearts, toujours par Tony Taka

Tora mise sur la culpabilité: « Monsieur Amo, vous n’avez toujours pas vu Princess Tutu. Vous n’avez pas honte ?« 

Un peu, si, quand même.

Le pire c’est que j’ai eu les DVD chez moi, je les avais chopés à 9€ chez Manga Distribution, puis y ‘a eu une Epitanime (la foutue Epitanime 2011) où on manquait de lots à distribuer pour le Grand Quizz Hardcore Thalie de l’époque, du coup je me suis dis « allez yolo j’offre mes Princesse Tutu encore sous blister, je les racheterais plus tard » et, ok, j’ai toujours pas racheté, je suis vraiment une merdasse. 

Du coup ouais,  Princesse Tutu ça me tente toujours méga grave, je sais que y’a 100% des gens qui ont vus ça autour de moi qui ont kiffés et je sais que y’a vraiment 100% de chances que je kiffe mais c’est 38 épisodes et j’ai un peu de mal à me motiver je suis désolé ;_;. 

Du coup voilà un fanart Princess Tutu par Harutaro

Shueisha demande sur Twiiter: « Que t’as apporté et permis de faire Néant Vert en dehors de simplement tenir un blog ? »

Alors effectivement, au délà du plaisir même d’écrire et de tenir ce blog et de faire mes projets, que m’ont-ils apportés concrètement ?

Déjà, yep, des…. amis. La majorité de mes proches aujourd’hui, peut-être même tous maintenant que j’y pense, m’ont connus par le biais de ce blog. C’était d’abord des lecteurs puis ensuite des gens que j’ai rencontré IRL, avec qui j’ai rapidement – ou lentement – développé des liens qui se sont tissés de plus en plus fermement au point qu’aujourd’hui je peux les considérer comme des proches. Vous avez le droit de penser que c’est vraiment étrange, je suis pas loin de le penser moi même, mais le résultat final est là et c’est trop cool. Mais il n’y a même pas que mes amis ! Mes amours, aussi, elles m’ont connues en premier lieu grâce à Néant Vert ! Bref, déjà sur ce point là c’est beaucoup. 

Du coup le reste paraît presque négligeable: mes expériences pros ou semi-pros (à Crunchyroll, à Nolife, au Journal du Japon, par ex), j’ai pu y avoir accès parce que grâce à ce blog j’ai su montrer une certaine forme de rigueur et de productivité… Quand je postule à un poste de pigiste ou de rédacteur quelque part, au cas où, c’est des articles d’ici que je montre. Bon je sélectionne évidemment, mais ça permet déjà de montrer quelque chose de concret. Bon, ok, je suis rarement pris et mes interlocuteurs passent pas mal de temps à pas répondre à leurs mails mais, eh, c’est ça le monde professionnel, haha !

Puis, tout simplement, ce que tout ça m’aura apporté est de pouvoir faire des choses que j’ai envie de faire. Des trucs comme la cérémonie des Prix Minorin c’est 50% l’envie de faire un vrai concours de remises de prix qui soit fun, crédible et qui puisse donner envie aux gens de mater des séries qu’ils auraient loupés mais c’est aussi 50% d’envie de présenter le truc sur scène devant plein de gens parce que, eh, j’aime la scène. Du coup voilà, tous ces trucs là, toutes ces confs, toutes ces présentations, c’est aussi grâce à Néant Vert que j’y suis parvenu.

J’espère que ça répond à ta question.

Artwork de hidari pour le jeu Toukiden 2


Ensuite on continue avec Meles Badger, qui me pose deux questions arrivées à la dernière  minute, ce qui n’est pas grave~ 

« 1. Dans le 1er article Bilan Décennal, tu dis avoir toujours l’ambition d’écrire un roman. Sans rentrer dans les détails, of course, tu peux nous en dire un peu plus ? (le genre, le style, je sais pas, ce que tu veux)

2. Qu’est-ce que tu dirais à ton toi d’il y a dix ans au vu de tout ce que tu as fait sur Néant Vert et ailleurs ? Bonus : tu dirais quoi à ton toi gamin de 10 ans ? »

Weeeeeesh.

1/ La mauvaise nouvelle c’est que c’est une ambition que j’ai depuis quinze foutues années. Et j’ai jamais écrit ne serait-ce qu’un chapitre complet ! Du coup je peux annoncer des choses mais je sais pertinemment que c’est pas près d’avancer. Contrairement au blogging ou j’ai littéralement zéro pression à écrire, j’arrive pas mentalement à passer le pas pour de l’écriture plus… sérieuse ? Ouais, on va dire ça, sérieuse.

La bonne nouvelle c’est que ça fait quinze ans que je construis un univers dans lequel tout ça se déroulerait. Donc en gros j’ai l’univers, il est complet, il est bossé, il est solide, je l’aime d’amour. Grosso merdo l’idée de cet univers il est pas forcément original, ça parlerait de personnages, tous féminins, qui ont des pouvoirs au sein de notre monde. Elles seraient immortelles, serviraient de représentantes à des divinités de tous les Panthéon de l’histoire humaine et agiraient dans l’ombre pour éviter que l’humanité merde trop… ou tout simplement pour faire plaisir à leurs « patrons. » L’originalité c’est qu’on suivrait l’histoire sur trois ou quatre millénaires: à la fois notre passé, notre présent et une énorme phase futuriste qui passerait par pas mal de phases: l’exploration spatiale, la fin du monde, la reconstruction, etc etc.

Evidemment avoir un univers aussi large est rassurant et j’avoue que pour m’endormir la nuit je réfléchis dessus, je construis chaque personnage, chaque époque, chaque idée. Dans mon plan de base, celui construit vers 2006, j’avais prévu par exemple que l’humanité s’auto-détruise en 2014 à cause des pénuries de pétrole. Bon, 2014 est passé donc faut que je rebosse ça, par exemple. Sans compter le fait que je grandis donc des idées que je trouvais trop cool-et-révolutionnaire y’a dix ans me paraissent aujourd’hui moins… enthousiasmantes ? Puis évidemment, je me bloque moi même parce que quitte à avoir un univers aussi large, où est-ce que je le commence ? La bonne nouvelle c’est que j’ai identifié un bon point d’entrée, qui ferait une bonne introduction à tout cet univers, et que je suis dessus depuis facilement trois ans. Plus qu’à enfin s’y mettre, j’ai toute l’intrigue en tête ! 

Et totalement hors de cet univers, j’ai aussi un second projet, qui vient d’un rêve que j’ai eu une nuit, qui m’avait pas mal marqué. Ca pourrait donner une bonne histoire courte… Mais là aussi, idem, je suis figé à l’idée de m’y mettre sérieusement, dommage.

 

2/ Argh je sais pas :’D. A 18 ans je sortais fraîchement de ma première et je visualisais très très mal mon avenir. J’étais légèrement paumé et mon ambition d’alors était surtout de prendre la vie au jour le jour, d’essayer de passer son bac puis après on verra ! Et je me vois mal débarquer chez Amo-18-ans, et lui raconter tout ce qui va lui arriver, ça serait du spoiler ! Je lui dirais juste d’être patient, je pense ? Que rien n’arrive dans la précipitation ? Que ça sert à rien d’essayer de forcer les choses. Je lui dirais peut-être aussi de mieux contrôler ses colères. A part ça, rien de plus, j’ai pas envie de lui gâcher les surprises, haha.

Quant à Amo-10-ans, je lui dirais juste d’arrêter de perdre du temps sur la version Playstation des Razmoket parce que le jeu sera jamais bon et je le préviendrais de manière solennelle: en 2001, quand il aura le choix entre Formula One 2001 et Breath of Fire 3 comme cadeau pour l’été, qu’il prenne putain de Breath of Fire 3, quand même. Ah, et je lui donnerais la manœuvre précise sur comment débloquer Mew dans Rouge & Bleu, pour qu’il se la pète grave en sixième.

Je sais pas si je dois lui dire qu’il sera jamais « journaliste jeux vidéo » mais qu’il sera quand même l’auteur d’articles et de critiques lues par des gens. Les notions de « blog » et de « Internet » sont encore floues à cette époque là. Puis est-ce qu’il se doutera que un tiers du traffic de son site viendra des articles dédiés au hentai ? 

Yo bitches, ici Aqua, prêt à tout lâcher sur le dancefloor. (Art: 做梦)


Galoo débarque ensuite pour une autre question, concrète: « Quelles ont été les raisons pour lesquelles tu as arrêté JLCNV et comptes-tu reprendre un concept de Let’s Play dans le futur ? »

Pour les nouveaux venus, JLNV – Joue Là comme Néant Vert – était une série de let’s play sur dailymotion, que j’avais commencé en 2009 par Quackshot. Tout est toujours dispo sur ce tag, si vous êtes intéressés. JLNV m’a toujours paru mieux sonner que JLCNV même si effectivement je me rends compte que pendant tout ce temps j’ai méchamment ignoré l’existence du C de Comme. 

Si j’ai stoppé c’est tout simplement par manque de temps et d’envie particulière. Sur la fin, je me sentais vraiment plus trop à l’aise dans l’exercice du let’s play, et le montage de fichiers vidéo de 40mn, aussi simpliste le montage puisse être, m’avait un peu découragé. J’ai aussi eu plus de vrais bons micros pendant six mois et, à partir de là, j’avais déjà commencé LOLJAPON donc j’avais ma dose mensuelle de plaisir à parler dans un micro. J’ai tout de même lancé durant l’été 2013 une chaîne Twitch qui, vous vous en doutez, n’a jamais vraiment beaucoup marché. Ne serait-ce car j’ai toujours créché dans des endroits où le taux d’upload était pas suffisant pour offrir aux spectateurs un truc matable. 

Néanmoins je remate de temps à temps des let’s play par des youtubeurs et l’envie regerme un peu en moi. Si un jour je retrouve du temps, peut-être ? En vrai y’a ptet une bonne nouvelle à ce sujet qui arrivera d’ici le jour de l’anniversaire du blog, restez branchés :3. 

Emerald de RWBY – et pas Zessica de Aquarion – par so-bin, l’excellent illustrateur de Overlord

Nefka arrive pile trois minutes avant la fin de deadline pour poser, comme un chef, ses deux questions qui tournent autour d’une licence forte de ces dernières années: « C’est quoi ton classement des membres de μ’s et Aqours ? Tu l’as peut-être déjà fait aussi mais quel est ton classement des pairings Love Live (les 2 groupes) ? »

Ok on va répondre en IMAGES parce qu’on est aussi là pour ça. 

Je vais faire mon top 18 des personnages de Love Live, et je vais mélanger µ’s et Aqours. Comme ça on est dans le vrai combat. 

18/ Nico Yazawa (µ’s)

  • Toujours la Nico Nico-nnasse.
  • Chaque fois que je la vois se ramener dans mes tirages, j’ai un vrai gros seum.
  • Mieux les cheveux détachés mais who cares. 
  • Le pairing NicoMaki est le truc le moins naturel de l’histoire, à égalité avec Emmanuel Macron.

 

17/ Kurosawa Dia (Aqours)

  • Présidente-qui-se-la-joue-Eli-mais-qui-a-pas-20%-de-son-charisme
  • 1000% Tsun, 0% Dere. Quel est l’interêt.
  • Le seul truc positif dont je me souviens d’elle c’est quand elle fait « Buubuu desu wa ».
  • Vivement qu’elle se sorte les doigts et qu’elle devienne Diarama.

 

16/ Sonoda Umi (µ’s)

  • J’ai failli oublier son existence.
  • Elle m’énerve pas, elle me met pas en joie, toute son existence n’est qu’indifférence froide.
  • Ma quatrième UR. J’étais un peu salé mais moins que la fois ou j’ai tiré une UR Nico.
  • Au moins elle chante bien.

 

15/ Kosaka Honoka (µ’s)

  • Figure christique plus convaincante que dans The Irregular at Magic High School.
  • Si débile qu’elle a besoin de deux aides à domiciles en permanence.
  • Un peu attendrissante du coup.
  • Comme peut l’être un bébé qui jette de la soupe partout.

 

14/ Kurosawa Ruby (Aqours)

  • Première apparition, je l’ai direct mis dans ma shitlist en mode « toi je vais te trouver insupportable »
  • En vrai elle est trop choupie !
  • Manque plus qu’à aller chez un orthophoniste pour régler ces problèmes de bégaiement et ça ira.
  • Par contre comme elle est fan de Nico, ça réglera pas ses problèmes de shitaste

 

13/ Takami Chika (Aqours)

  • Le gaydar le plus efficace de toute la japanime
  • Si fan de Honoka qu’elle sait être aussi débile qu’elle
  • Mais on sent vite que c’est un masque qui aide à construire son harem
  • Du coup Respect.jpg

 

12/ Ohara Mari (Aqours)

  • Je croyais que ça allait être la best girl
  • En vrai, non, on la voit que 30s.
  • Je pensais que sa passion pour le métal industriel allait jouer un rôle dans la S1 de Love Live Sunshine.
  • Serait capable d’insulter ta mère puis de dire « it’s joke » quand tu te prépares à lui en foutre une

 

11/ Matsuuran Kanan (Aqours)

  • On la voit encore moins que Mari.
  • A passé la première partie de la saison 1 au Vietnam, loin de tout le monde.
  • Dans un animé de sport ça serait ma best girl
  • Damn, girl.

 

10/ Hoshizora Rin (µ’s)

  • Elle me saoulait grave avec ses « nya » puis je suis passé outre
  • Meilleure BFF de toute la licence
  • Moi quand je la vois porter un tuxedo: « tu le mérites, meuf »
  • Pairable avec littéralement tout le monde.

 

9/ Sakurauchi Riko (Aqours)

  • La fille de Maki, je vois pas ça autrement
  • Incapable de cacher correctement son amour du yuri
  • Son existence rappelle que même si tu es awkward avec eux, les chiens t’aimeront toujours
  • Trop précieuse

 

8/ Kunikida Hanamaru (Aqours)

  • ELLE DÉCOUVRE INTERNET A L’AGE DE 16 ANS, HARDCORE.
  • Zura > Nya
  • Je la veux comme star du prochain reboot de McGuyver
  • Seconde meilleure BFF de toute la licence.

 

7/ Minami Kotori (µ’s)

  • Sa reum est méga bien placée mais elle pense jamais à en profiter, si pure
  • Je ne comprends toujours pas sa coiffure
  • Trouve quelqu’un qui t’aime autant que Kotori aime les alpacas
  • Sa voix je peux me la passer en boucle façon ASMR.

 

6/ Nishikino Maki

  • Moi, au début: « peuh une tsundere »
  • Moi, maintenant, intellectuel: « la meilleure des tsundere »
  • Trop classe pour ce monde, et elle le sait même pas
  • Quand j’ai envie de rire je ne pense qu’à une seule chose: Makironi

 

5/ Tsushima Yoshiko Yohane (Aqours)

  • L’archétype relou des chuunibyou a été crée juste pour ce perso
  • La doubleuse doit faire deux voix pour le prix d’un, chaud
  • Plus de tronches rigolotes en un épisode que Umi dans toute sa carrière
  • Si jamais le satanisme doit être réecrit autour d’un autre Ange Déchu, je militerais pour que ça soit autour de Yohane

 

4/ Ayase Eli (µ’s)

  • Je pourrais l’appeller Maman si je suis pas assez bien reveillé.
  • Meilleure présidente de la japanime depuis ce caméo de Obama dans To Aru Majutsu no Index.
  • Trop classe pour ce monde, et elle le sait.
  • Insulte moi en russe, stp.

 

3/ Watanabe You (Aqours)

  • Allez vas y meuf, bat toi pour le coeur de ta meuf
  • Peut tout porter avec style, même les grosses lunettes
  • Vainqueur de tous les sondages de popularité ever
  • Jamais l’équipe de développement pourra la débuffer convenablement

 

2/ Koizumi Hanayo (µ’s)

  • Sa passion pour le riz est une inspiration pour nous tous
  • Débute péon, termine président = une histoire politco-sociale engageante
  • Hanayo Déesse de l’Agriculture est la meilleure SR du jeu, tmtc
  • Taskeeeeeeeeeeteeeeeeeeeeee

 

1/ Toujou Nozomi (µ’s)

  • 1000% T H I C C
  • Si tu touches à sa meuf, elle te tue par washi washi
  • Reine incontestée du smug
  • La preuve que tu peux être prêtresse et pas cracher sur les péchés

 

Quant au classement des pairings, voici un top 5 très succint et très rapide, sans commentaires:

5/ MakiRin

4/ YouRikoChika

3/ HanaYohane

2/ PanaRin

1/ NozoEli

Zéro originalité, c’est cadeau.

 


Enfin, pour conclure, Dr Nock pose une ultime question, posée pile l’heure de la deadline: « Si on t’annonçais une série live US de Haibane Renmei, tu réagirais comment ? »

De manière simple:

J’adore Haibane Renmei mais j’ai zéro envie d’un remake. Là tu me dirais aujourd’hui « Yoshitoshi Abe va refaire la série avec des moyens modernes », je serais là en mode « à quoi bon. » Alors si tu me dis la même chose mais avec des américains je deviens dédaigneux et méprisant. Je veux dire, les mecs ils seraient capables de te refaire Haibane Renmei mais en remplaçant la moitié du cast par des mecs et, surtout, en faisant bien exprès de rajouter une vraie fin, genre, une réponse à ce qui est derrière le Mur tout ça parce que bon, faudrait surtout pas laisser le public réfléchir par lui-même.

Bravo Nock, ta question m’a rendu triste et déprimé, je m’en vais regarder les résultats des législatives pour aller mieux et AW SHIT NON CA VA PAS MIEUX DU TOUT, PUTAIN.

 

Merci donc à tous les poseurs de question, j’espère que ces questions vont ont amusés, divertis ou permis d’en apprendre plus sur moi-même ! On se donne rendez-vous mercredi pour la première partie du bilan décennal jeu vidéo, tenez vous accrochés à vos sièges, on est même pas à la moitié de ce mois anniversaire ♪.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « [10 ans] La petite FAQ pépouze des lecteurs »

  1. Coucou Amo merci pour ta réponse 🙂 Petite confession, ce sont les questions de ma copine mais qui n’as pas osée te les poser.
    Pour les moments les plus tristes en anime je suis agréablement ( si je puis dire….) surpris d’avoir les mêmes que toi, même si 5cm j’étais tellement mentalement bas que j’avais même pas la volonté de pleurer à la fin.
    Ps : Avec ma copine on est passé voir les activités Thalie dimanche à l’epita bein c’était très cool félicitation à vous tous !

  2. Petite précision : Princesse Tutu, c’est 13 épisodes de 25 minutes, plus 26 de 12 minutes. (donc moins long que ça en a l’air sur le papier)

  3. En ce qui concerne l’écriture de roman, je recommande fortement cette série de vidéos très instructives :
    https://www.youtube.com/playlist?list=PLH3mK1NZn9QqOSj3ObrP3xL8tEJQ12-vL

    C’est une série de cours d’écriture Fantasy/SF donnés à l’Université par Brandon Sanderson, un auteur à succès du genre. Ca couvre vraiment pas mal d’éléments : comment concevoir son univers, ses personnages, son intrigue, comment écrire les dialogues / les passages narratifs, comment fonctionne le business de l’édition (aux US).

    Attention par contre : c’est en anglais (sous titres anglais dispo si besoin), donc faut avoir un peu de niveau pour suivre.

N'hésitez pas à commenter l'article~