Les openings à retenir, édition automne 2017 ♪

Les openings à retenir, édition automne 2017 ♪

Nouvelle saison donc nouvelle édition de ma série d’articles sur « les openings à retenir » où, comme à chaque fois désormais, je regarde tous les openings de la saison en cours et j’en sélectionne huit parmi tout ça, souvent mes huit favoris ou les huit qui me paraissent les plus intéressants à montrer et commenter. Et je ne sais pas si je deviens sénile ou quoi mais, comme ceux qui me suivent sur Twitter ont pu le constater jeudi soir, voilà une saison d’animé qui ne m’enthousiasme absolument pas d’un point de vue génériques. Autant j’y trouve beaucoup de séries que j’aime regarder, autant niveau opening absolument rien ne m’a marqué ou passionné. Y’a aucun générique que j’ai eu enfin de regarder plusieurs fois, aucun qui a fait battre mon coeur, aucun qui m’a donné envie de regarder la série… Est-ce que je vire vieux blasé cynique ? Est-ce la tristesse qui ronge mon coeur ? Je l’ignore mais je pense dire que si je devais faire une sélection de mes 8 génériques favoris de cette année, y’en aurait aucun de ceux-là qui seraient dedans. 

Enfin ! Je vous propose donc malgré tout ma sélection, ça reste dans tout ça des bons voire très bons génériques, c’est juste que y’en a aucun qui a su allumer en moi une flamme quelconque: bref, à vous de me dire si je suis vraiment trop sévère.

 

March Comes In Like A Lion 2nd Season 

Chanson: « Flag no Tatero » par YUKI

Studio: SHAFT

 

En tout début d’année, j’avais déjà sélectionné Sayonara Bystander, le second opening de la première saison, et j’y avais déjà exposé pas mal de mes opinions sur les génériques de la série c’est à dire que, en gros, j’avais été à l’époque deçu par Answer que je trouvais trop centré sur le héros. La bonne nouvelle c’est que depuis, Answer a pas mal su grandir en moi, comme quoi même si un générique ne me plaît pas au moment de sa sortie, je peux toujours voir naître en moi un amour tardif.

Dans tous les cas, Flag no Tatero continue sur l’élan du second opening c’est à dire que tout y est coloré, positif: on y voit le héros franchir des obstacles, se dépasser, le tout sur une chanson pleine d’énergie et des décors riches et attractifs. Les trois soeurs apparaissent elles-mêmes beaucoup plus, comme pour mieux illustrer le fait qu’elles sont elles-mêmes à l’origine de cette débandade de couleurs chaudes et vives. C’est très feel good, très agréable et même les plus réfractaires à la voix d’habitude très aigue de Yuki seront heureux de la voir chanter d’une voix un peu moins « agressive » qu’à l’accoutumée même si je dois avouer ne jamais avoir eu trop de souci. C’est du bon travail, en somme.

 

Les Enfants de la Baleine

 

Chanson: « Sono Saki e » par RIRIKO

Studo: JC Staff

Fun fact: à la base c’était le générique d’ouverture de Imoto Sae Areba ii qui occupait cet espace jusqu’à ce que vingt minutes avant la parution de l’article je ne me rende compte que j’avais toujours pas vu l’opening des Enfants de la Baleine. Comme vous pouvez donc le voir, j’ai pris le temps de mater trois fois de suite cet opening et… well… il est bon. 

Je connais peu le manga initial: j’avais lu le premier chapitre au moment de la sortie française sans être particulièrement attiré par la suite mais, oh damn, ce générique me donne envie de m’y replonger. C’est visuellement superbe, la musique sort vraiment du lot, elle accompagne à merveille une succession d’excellents décors et de personnages intrigants. Ca a même un petit sentiment « animé de baston » qui m’étonne un peu car d’après ce que j’avais lu, ça n’allait pas – vraiment – dans cette direction. Donc au pire même si c’est un peu inadapté à la série elle même, on en gardera le meilleur générique d’action de la saison c’est certain.

Points bonus pour le titre qui s’affiche de manière ultra classe. 

 

Kekkai Sensen & Beyond

Blood Blockade Battlefront & Beyond

Chanson: « fake town baby » par UNISON SQUARE GARDEN

Studio: BONES.

Hello, world le générique d’ouverture de la première saison – est un de mes génériques favoris de 2015 voire même peut-être de la décennie. Du coup faut comprendre que j’ai accueilli ce générique d’ouverture de BBB&B avec la certitude que quoi qu’il allait arriver ça pourrait pas être aussi bien et, effectivement, c’était pas aussi bien.

En vrai, faut que je le confesse enfin parce que ce groupe a deux génériques d’ouverture cette saison mais j’en peux plus de garder ça pour moi: je ne SUPPORTE PAS Unison Square Garden. La voix du chanteur je la trouve insupportable, je hais leurs noms de chansons à chaque fois en engrish pérave, et ils se pètent jamais le cul dans leur compo. Ce groupe et Fear and Loathing in Las Vegas c’est mes deux nemesis et je sais que vous aimez tous Sugar Song to Bitter Step mais c’est leur seule chanson un peu potable soyons honnêtes. 

Et l’autre truc qui me tétra saoule cette saison c’est que y’a aucun shonen qui est foutu d’avoir un BON OPENING DE SHONEN. Fake town baby est même le meilleur du lot alors que, putain, on a une nouvelle saison de Gintama – mais non pour une fois Gintama a un générique lambda -, on a un nouveau shonen made in Jump – mais non c’est Black Clover et le générique est à l’image de la série c’est à dire que ça a aucun goût ni aucune odeur – et on a genre 3000 animés de battle royale mais aucun n’a un générique un tant soit peu passionnant – salut Fate/Apocrypha qui est infoutu de réussir une seule chose dans sa vie (à part Astolfo) (qui est un ange et qui n’a jamais rien fait de mal.) 

Donc voilà, pour sa dose d’action musicale cette saison faudra se contenter de fake town baby qui est certes plutot bien rythmé, exploite plutôt bien les excellents décors et très charismatiques personnages de la série, mais se tape la voix nasillarde du mec de Unison Square Garden et vivra à jamais dans l’ombre du générique précédent. Désolé.

 

Inuyashiki

Chanson: « MY HERO » par MAN WITH THE MISSION

Studio: MAPPA

Non mais regardez, on a un générique PAR MAN WITH A MISSION et il est même pas ouf, c’est dire à quel point cette saison me passionne pas. La première fois que j’ai maté le générique j’ai même passé mon temps à me dire « tin du rap et du rock à violon, on dirait Come with Me de Puff Daddy » et en venir à repenser à la bande originale du film Godzilla de Emmerich, ça m’a pas mal chamboulé. D’autant que le générique lui-même, il lui faut pas une minute pour TOTALEMENT SE BARRER EN COUILLES. Je veux dire DES VISAGES QUI CRACHENT DES BALLES. DES VISAGES QUI REGARDENT D’UN AIR MONOLITIQUE UNE BILLE AVANCER DANS UN RAIL. UN VISAGE QUI BRULE DANS L’ESPACE. Ok what the fuck. 

Mais ça c’est même pas un problème ou un défaut, c’est juste que je vois des trucs qui semblent venir de mes cauchemars avec un bonus 3D CG qui ajoute encore un peu de bonus Vallée Dérangeante, histoire de. Et en vrai je suis choqué: le héros de la série, Inuyashiki, ce salaryman de 58 ans… il est assez peu mis en avant dans le générique, comme si les mecs avaient honte d’avoir « un vieux » comme héros ALORS QUE C’EST TOUT LE PIMENT DU MANGA ORIGINAL. A la place c’est le personnage de Hito qui est méga mis en avant, le lycéen tueur psychopathe mes couilles. C’est DOMMAGE.

Bref je râle beaucoup mais y’a pas mal de trucs très réussis dans le générique: tous les passages qui montrent des mécanismes sont passionnants et visuellement excellents, la zik reste cool et sera sans doute très vite un classique de karaoké en convention, le rythme est cool et ça donne un chouia envie de mater la série. Mais c’est dommage de renier comme ça les bonnes idées

Note: dans le refrain j’entends le chanteur gueuler en boucle « GIVE ME ALL THE DRUGS » alors que je suis sûr qu’il dit pas ça ?

 

Recovery of an MMO Junkie

Net-juu no Susume

Chanson: « Saturday Night Question » par Megumi Nakajima

Studio: Signal

Alors je me déteste parce que avant d’écrire cet article j’avais même pas tilté que c’était Megumi Nakajima qui chantait le générique alors qu’en bon gros fanboy de Ranka Lee la reconnaître aurait du être mon premier réflexe. Faut dire, je croyais toujours qu’elle était en hiatus et la chanson est vraiment pas dans son style habituel. C’est cool !

Cela étant dit, c’est un générique qui me plaît pas mal dès son intro, très rythmée et qui va directement à l’essentiel, le tout avec l’accompagnement assez dément de cette petite guitare pleine de fun. Le reste du générique est pas aussi riche mais pose pas mal de jolies images, nous donne une bonne idée de ce dont la série va parler et se révèle assez feel good dans la manière dont elle dépeint les personnages.

Ca fait donc bien le taf même si, encore une fois, je doute que j’en aurais un souvenir extraordinaire dans six mois. Enfin, je ne vais pas reprocher à quelque chose d’être sympa que sur le moment quand il a au moins la décence de savoir être sympa.

 

 

Osomatsu-san 2

Chanson: « Kunshi Ayauku mo Chikou yore » par AOP

Studio: Pierrot

On va aller vite sur celui-là car, encore une fois, c’est un générique fun et sympa… mais inférieur à ceux de la première saison. Il reste des bonnes idées: je suis très fan, par exemple, du moment où les personnages coupent des bouteilles de soda avec leur main pour, derrière, commencer à skier sur les flots déchaînés qu’ils ont crées. Matérialiser les héros comme des personnages de Balloon Fight est aussi assez sympa.

C’est une bonne vision, colorée, déjantée, animée, ça vous remettra la pèche, cool.

 

Girls’ Last Tour

Shojo Shuumatsu Ryoko

Chanson: « Ugoku Ugoku » par Inori Minase et Kubo Yurika

Studio: White Fox

Réalisateur de l’opening: Takaharu Ozaki

Avant de commencer je tiens à mentionner l’excellent ending de la série, animé et storyboardé par Tsukumizu… l’auteur du manga original. Pas mal !

Bon voilà, Ugoku Ugoku est sans doute mon générique d’ouverture favori de cette saison et rassurez-vous: c’est même pas parce que les animateurs, comme des petits malins, ont casés un dab. C’est juste que ce générique a complètement compris l’esprit de la série – tant mieux vu que c’est le réal qui l’a fait lui-même -, se révèle aussi mignon qu’intriguant, est plutôt entêtant et présente extrêmement bien les deux héroïnes.

J’aime aussi beaucoup le fait que ça soit une chanson radicalement positive mais qui reste malgré tout assez « sobre ». C’est, après tout, la chanson « genki » d’un duo de deux personnages désormais seul dans un monde détruit et enneigé. Ca fonctionne bien et ça se re-regarde sans déplaisir.

 

L’Ere des Cristaux

Chanson: « Kyoumen no Nami » par Yurika

Studio: Orange

Faites pas vos mijaurées: la 3D elle est arrivée, elle est là pour se peaufiner et, à terme, pour rester. Et des séries comme Bubuki Buranki l’an dernier, Kado en début d’année, les films Precure depuis quelques temps et l’Ere des Cristaux cette saison prouvent que y’a un vrai potentiel à creuser la techno pour offrir des oeuvres avec un résultat visuel qui n’a aucun équivalent à l’heure actuelle. Maintenant, est-ce qu’on peut utiliser cette techno pour commencer à proposer des bons génériques ? L’Ere des Cristaux vient commencer à montrer que oui. 

Jusqu’ici j’ai jamais vraiment parlé de ma sorte de mépris pour tous ces génériques un peu arty qui sont juste des assemblages quelconques de couleurs, de symboles, sans rien montrer de très fort sur les séries elles-mêmes. Par exemple, je n’aime absolument pas le générique d’ouverture de Kiznaiver qui n’est, à mes yeux, qu’un écran de veille Windows vaguement amélioré, qui n’apporte rien à la série et n’est même pas spécialement artistiquement si original ou époustouflant. Fractale ou Kado peuvent aussi venir en tête. Si je dis ça c’est parce que l’Ere des Cristaux va un peu essayer d’entrer dans cette veine: ici tout est amas de couleurs, de figures, de personnages, le tout sur une musique très planante, très à part, limite plus adaptée à un ending qu’un opening.

Mais vous savez pourquoi, ici, je ne boude pas ? Car c’est extrêmement bien adapté à l’univers de l’Ere des Cristaux. L’Ere des Cristaux c’est un manga que je trouve vraiment peu accessible mais qui a des vraies prétentions artistiques dans les messages qu’il envoie et dans la manière très particulière qu’il a de raconter ces histoires. C’est un manga qui envoie chier quelques codes du médium et se pose lui-même des obstacles entre lui et le public pour mieux venir récompenser ceux qui auront la patience et le courage de s’y mettre. C’est clairement pas une oeuvre qui vise à être populaire mais qui sait éviter d’être péteuse en se montrant généreuse envers le lectorat qu’elle parvient à capter. Et, à mon sens, ce générique capte parfaitement cet état d’esprit, en plus de dégager une vraie beauté, une vraie belle conjugaison entre sa jolie musique et ses jolies images qui, comme une excellente soirée en tête-bêche avec l’être aimé, savent tirer le meilleur l’un de l’autre.

C’est assez hypnotisant, assez fascinant. Ca reste pas encore optimal à mon sens mais, eh, la tentative mérite d’être saluée et il est vrai que, de toute manière, un opening plus « classique » aurait eu du mal à coller.

 

Mentions honorables

  • Ancient Magus Bride: Entendons nous bien: la chanson est excellente, une des meilleures de l’année pour un générique, c’est indéniable. Le générique en lui-même, visuellement ? Raté. Il pose une ambiance bien précise avant de complétement se soudoyer et de partir, soudainement, à la toute fin, dans un gloubi boulga d’images mal rythmées, peu naturelles, qui défilent trop vite pour notre propre bien. C’est inconfortable, inconsidéré et vraiment mauvais. L’opening se serait maintenu dans son ton, j’aurais pu sans doute le mettre dans la sélection mais cette fin me retire tout plaisir, j’en suis désolé.
  • Imoto sae Ireba iiFun fact – il était dans les 8 jusqu’à ce que vingt minutes avant la publication de l’article je me rende compte que- ah vous l’avez déjà lu plus haut cette anecdote ? Désolé ! Mais ouais, j’aime bien le décalage entre ce générique et la série elle-même même si je suis très conscient du fait que… eh… c’est assez classique comme ensemble.
  • Garo Vanishing LineCa manque d’animation même si le rendu visuel est assez beau. Par contre, les gens qui se foutent de la gueule de Kalafina genre « c’est toujours la même chanson » mais qui filent un passe-droit à JAM Project qui tourne méchamment en boucle depuis dix ans, ça va ? 
  • Love Live Sunshine saison 2vous pensiez qu’en bon LoveLivefag j’allais mettre l’opening dans l’article ? Lol, non, je le trouve super brouillon.
  • L’Odyssée de KinoÉtrangement peu convaincu par ce générique même si j’arrive pas à savoir pourqzzzzzz
  • Dynamic ChordRéellement un des pires génériques que j’ai jamais vu de ma vie, matez le pour la culture
  • Juuni Taisen: J’ai l’impression de revoir l’opening de Drifters mais sans les dessins cools. M’enfin, ça fait le taf.
  • Two CarEtrangement cool mais un peu mou vu son thème.
  • Ballroom e Yokoso OP2Sympatoche mais le « FACE TO FACE » me fait grincer des dents à la fin. Genre ça détruit toute la montée émotionnelle du truc ? 

 

Allez, c’est là dessus qu’on se quitte pour cette fois en espérant que la saison d’hiver 2018 saura être plus conciliante envers mes envies, haha.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « Les openings à retenir, édition automne 2017 ♪ »

  1. Je ne suis pas d’accord pour l’opening de Kiznaiver. Je trouve que les images collent bien avec le son (et l’inverse aussi). Même si ce n’est pas ce qu’il peut y avoir de mieux, il y a quand même des choses à en tirer. Mother’s basement a fait une rapide description de l’opening de Kiznaiver https://youtu.be/-zFUfs2dIg0?t=5m10s On y verrait les liens entre les personnages, mais aussi la souffrance causé par ces liens (au tout début du générique avec les bras levés). Avec le kaléidoscope, on montre que les personnages ont plusieurs facettes en dehors de leur caractère directement visible. Il y a peut-être d’autres symboles cachées ?

  2. Et konohan kitan?? http://www.dailymotion.com/video/x637jj5
    Cette musique, c’est du genki, du 1000% dans ton kokoro !

    Complètement d’accord avec le fait que l’opening de Girl’s last tour soit dans ce top (je l’aurais surement mis plus haut) ! Il est super entêtant, il colle parfaitement aux personnages, mais SURTOUT, cette chorégraphie 😀 C’est de l’amour pur !

N'hésitez pas à commenter l'article~