Les openings à retenir, édition printemps 2018 ♪

Les openings à retenir, édition printemps 2018 ♪

Salut, vous allez bien ? Cool. En cette journée des travailleurs, on s’offre donc un petit bilan saisonnier des openings, comme je m’amuse à le faire depuis maintenant un an et trois mois. Et après deux saisons où j’étais assez grognon, voire même un peu cassant, cette saison de printemps m’a offert quelques bonnes surprises et, pour la première fois, j’ai du faire des choix et exclure de cette sélection quelques génériques qui me paraissent vraiment pas trop mal. C’est encourageant même si, pour être franc, j’ai sélectionné pas mal de bons openings sans qu’aucun ne me passionne énormément. Mais ça sera peut-être votre cas, qui sait ?

Mais allez, on est pas là pour compter des billes, allons directement dans le flux du sujet avec, donc, mes huit génériques favoris de cette semaine.

 

Caligula

Studio: Satelight

Chanson: « Paradigm Box » par Chiharu Sawashiro et Shunsuke Takeuchi

 

On va expédier tout de suite l’éléphant au milieu du couloir du magasin de porcelaine: non, je ne citerais pas l’opening de Persona 5 the Animation que je trouve médiocre et dépourvu de la moindre once d’âme. Je développerais dans les mentions de fin d’article, mais si je dis ça tout de suite c’est parce que ça alorsCaligula est un meilleur opening pour un Persona que pourrait l’être celui de Persona 5 the Animation. On retrouve clairement toute cette ambiance adolescente-tourmenté mais ici assumé à mille pour cent. Vas y que je te file du noir et blanc tragique, des poses sombres, des codes artistiques qui se pensent originaux, des chutes vertigineuses dans le vide des complexes adolescents. C’est tellement cliché qu’on a pas le droit de le sortir d’une chambre noire mais en même temps… ça marche. Parce que y’a le rythme et la fluidité pour.

Le seul bémol notable c’est vraiment la chanson, mais ça c’est surtout parce que les chanteurs japs qui se forcent à prendre des voix de « beaux gosses » ça m’exaspère très vite. Mais bon, à part ça, on a là un bon générique de série d’action, qui a sans doute bien conscience de rien révolutionner, mais de bien poser les bases pour la série qui suit.

 

 

My Hero Academia 3

Studio: BONES

Chanson: « ODD FUTURE » par UVERworld

Lui aussi on va adresser son cas dès maintenant. Car voilà, quatrième générique de My Hero Academia et on règle enfin ce qui était une frustration sur les trois précédents avec l’apparition, enfin, de vraies ambitions visuelles. Car cet OP4 il bouge bien ! Beaucoup de choses en mouvement (cette animation de Himiko <3), des plans qui en imposent (celui ou le méchant marche avec son armée de bras en fond <3), une ribambelle de bonnes animations, une transition naturelle entre chaque plan… Yeah, enfin ça a de la vraie gueule et c’est pas « trop peu » pour un shonen de l’envergure de Hero Academia. Ca c’est cool.

Par contre c’est dommage que ce générique se fasse accrocher un boulet de la taille de la lune au pied. Et ce boulet bah c’est la chanson. Déjà j’ai vu pas mal de gens se plaindre que « le générique colle pas à la chanson. » C’est le souci inverse: la chanson colle juste pas au générique et elle ne collerait à aucun générique en règle générale. Elle est tellement inadaptée à servir de theme song, c’est tout ! Et je juge même pas la qualité objective de la chanson parce que un ouais c’est grave de la daube et de deux c’est normal c’est UVERWorld ils ont jamais été vraiment bons à écouter déjà quand ils faisaient du rock pour pré-ados y’a dix ans. Alors maintenant qu’ils ont trouvés une platine DJ dans une brocante, ça s’améliore pas beaucoup mieux.

C’est dommage, du coup, de mettre autant de talents qui vont essayer de faire des bons trucs sur une musique déjà pas bonne, mais qui en plus est pas à sa place dans ce contexte. Allez, courage, la prochaine fois on aura ptet enfin du bon sur le plan musical comme visuel, on va finir par y’arriver.

 

Black Clover OP3

Studio: Pierrot

Chanson: « Black Rover » par Vickeblanka

Putain la surprise. 

Vous savez que je hais Black Clover. Depuis le jour de la sortie du premier chapitre. Oui oui, je haïssais Black Clover avant même que ça soit cool et justifié de le haïr. J’ai toujours trouvé ça d’une banalité emmerdante et d’une laideur repoussante. Alors au fond de moi je suis même très heureux que la série animée soit un échec sous pas mal de plans, mais ça c’est parce que la mesquinerie est un défaut qui parfois peut m’emporter. 

Mais même si je suis mesquin, je me dois tout de même de rester juste, et oui Black Clover possède un très solide troisième opening. Encore une fois, c’est du générique de shonen comme on en a tant vu mais y’a rien à lui reprocher et il fait bien tout ce qu’il faut faire. Mais si je dois préciser les petits détails qui me vendent ce générique je dirais que 1/ je trouve assez cool la manière dont il affiche le titre de l’épisode en tout début de générique ; 2/ j’aime pas mal le chaos comique du passage dans le restaurant ; 3/ la bouche de Asta qui est synchronisé sur le premier « let go » du refrain.

J’en oublierais presque ce moment involontairement drôle peu avant le refrain ou les deux personnages principaux se font le brofist le plus demeuré de l’histoire. Regardez moi ces sourires niais. Ils ont l’air tellement pas malins.

 

Uma Musume: Pretty Derby

Studio: PA Works

Musique: « Make Debut!! » par la Team Spica

Ok marquez mes mots, je les redirais pas: je pense sincèrement que Uma Musume a le meilleur générique de la saison. On vit dans une saison d’anime où c’est la série avec des filles-chevaux-de-course qui a le meilleur opening. Mais en même temps, toute la série est une si bonne surprise qu’on pourra que remercier Cygames d’avoir fourni à PA Games le temps et les moyens nécessaires pour ça.

Dans tous les cas ouais voilà, c’est un générique qui, a l’image de sa série, mise tout sur son fun, son ambiance, son dynamisme et son amour du détail. Chaque personnage est bien mis en avant, on remarque bien les relations qui peuvent les lier, et y’a jamais de plans fixes pour nous les montrer. A chaque fois ils bougent, ils font quelque chose, même le plus minimal des gestes, toujours à chaque fois dans le but de les caractériser. Et puis ces transitions, holala. Regardez moi ce passage où Silence Suzuka se retourne et part vers l’horizon pendant que le décor change brutalement pour montrer l’admiration de Special Week pour sa collègue de chambre. 

Si je dois chipoter, encore une fois, la chanson est ptet de l’anime-idol-pop assez basique mais l’intro est assez cool, donc c’est déjà ça.

 

Wotakoi: Love is Hard for Otaku

Otaku Otaku

Studio: A-1 Pictures

Chanson: « Fiction » par sumika

Le générique feel good de la saison qui, je vais vous l’avouer, fonctionne vraiment que grâce à son refrain. Je suspecte même très très fortement que ces petites chorégraphies ont été créées juste avec l’objectif qu’elles deviennent virales sur internet tant ça crie le « tous les couples de youtube, refaites le » / « tous les animateurs amateurs d’internet, refaites le avec vos persos favoris. » Mais, eh, c’est bien fait, ça met la pèche et c’est parfaitement collé à la musique donc je vais pas non plus cracher dans la soupe.

Par contre tout ce qui est avant le refrain c’est sympa mais sans plus. On a du plan fixe, on a du RPG pixelart pas forcément bien intégré, ça manque parfois de naturel et de variété mais, bon, ça passe ça passe. 

 

Lostorage Conflated WIXOSS

Studio: JC Staff

Chanson: « Unlock » par Yuka Iguchi

 

J’avais bien aimé les séries Selector WIXOSS à l’époque mais Lostorage Incited WIXOSS j’en avais fait l’impasse de manière assez radicale. Et bah croyez le, croyez le pas, mais juste mater le générique de Lostorage Conflated m’a donné l’envie de mater Incited, je l’ai fait, c’était pas très bon, mais voilà c’est ça que je veux faire comprendre quand je dis qu’un générique me vend une série. Après ceux qui s’y connaissent un peu en WIXOSS comprendront vite LE truc dans ce générique qui m’a hypé à mort, et le mot BATORU est un début d’indice.

Mis à part ça, que dire ? Yuka Iguchi a toujours une bonne voix, le générique met bien en avant tous les personnages, y’a une certaine pèche, des bons plans, je me le passe pas mal en boucle, bref c’est du bon taf et pile ce que j’aime en matière de génériques de séries d’action. Au suivant ♪.

 

Gundam Build Divers

Studio: Sunrise

Chanson: « Diver’s High » par Sky-Hi

 

Ma foi, c’est pas mal.

 

Ah vous voulez que je développe, peut-être ? Le truc c’est que ces dernières saisons, je trouve pas vraiment de joie dans les génériques de séries d’action, et là c’est une saison où il y’a quasiment que des génériques de séries d’action qui me plaisent du coup je suis obligé de sortir les mêmes arguments en faveur de tous les génériques. Mais pour Build Divers on va dire que ce qui le distingue du reste des autres, c’est à quel point la musique elle est bonne. C’est pile poil ma came. Je suis même un peu chagrine qu’ils exploitent pas plus les claps claps du refrain mais écoutez, je vais pas non plus bouder pour ça. Donc c’est oui, passons au dernier.

 

 

Sword Art Online Alternative

Studio: 3Hz

Chanson: « Ryuusei » par Aoi Eir

Déjà, cool de retrouver Aoi Eir après sa pause de deux ans pour raisons médicales, j’avoue qu’elle m’avait un peu manquée.

Pour faire simple, disons que ce que j’apprécie dans Ryuusei c’est qu’il soit finalement très cool. Il en fait pas trop niveau contenu, se concentre sur une poignée de plans assez iconiques, se laisse porter par le rythme de la chanson et se contente juste de mettre en avant les deux héroïnes principales (LLENN et Pitoh)… ainsi que l’héroïne cachée, c’est à dire P-chan, l’arme de notre héroïne, qui est mis en scène de manière très détaillée. 

Ah, et j’adore la fin du générique, quand elles pointent leurs armes vers la lune. Ca aussi c’est très cool.

Bref, encore une fois, rien de révolutionnaire, mais du taf bien fait.

Allez, c’est l’heure des mentions.

 

Mentions

  • Alors du coup pour Persona 5 the Animationje trouve ce générique ultra décevant. La raison elle est simple, c’est que ce générique est réalisé par Masashi Ishima, réalisateur montant et talentueux, qui a produit une quantité de génériques que j’adore: l’OP13 de Bleach, le générique de Bienvenue dans la NHK, celui de Granblue, de Saekano Flat. C’est quelqu’un qui sait faire des génériques originaux, bien réalisés, mémorables et qui utilisent à la perfection les musiques qu’on lui donne. Pour P5A ce n’est… pas le cas. La musique et les visuels semblent n’avoir aucun rapport les uns avec les autres. Le seul moment où y’a un effort sur ce point c’est le passage avec Joker dans le train, où la lumière est synchronisée au beat. On a donc un problème clair: la musique est bien, les visuels sont travaillés mais ça la synergie entre les deux ne fonctionne absolument pas. Et le pire, c’est que les visuels sont en déça de ce que le réal propose habituellement: on sent bien qu’il se contente de ses « signatures » sans jamais avoir le temps de développer, d’aller plus loin. C’est dommage, mais du coup j’ai pas tellement besoin de vous dire que c’est aussi vraiment moins bien que le générique du jeu, j’imagine que vous l’avez compris.
  • Lupin III Part V est assez cool, a failli être sélectionné, je trouve juste qu’il est plus très passionnant à regarder une fois Lupin dans l’espace. Et le style visuel a beau être très rafraichissant, c’est dommage que l’animation en patisse, ça sort un peu. Mais, eh, le thème de Lupin a l’accordéon, c’est bon.
  • Steins;Gate 0 a aussi un bon générique. Il sera sans doute moins « culte » que Hacking to the Gate mais le bon boulot est là, indéniable. J’ultra kiffe le petit passage sur le « I CAN FLY ♪. »
  • On a tous oublié l’opening de Hisone to Masotan alors bon, passons nous en boucle l’ending, plus bel hommage à France Gall.
  • Très fun et déconnant, l’opening de Magical Girl Ore a un bon flow. Et il est surtout très très entêtant. Petit salopiaud.
  • Bien posé, l’opening de Amanchu Advance aurait gagné à avoir un poil plus d’ambition mais, écoutez, du Minori Suzuki, je vois, je pouce bleu, je suis un homme simple.
  • Pendant ce temps, les openings de Food Wars continuent de devenir toujours plus transparents les uns après les autres. A quel moment tu peux faire des openings de shonen avec autant de mollesse et de non-rythme mais, surtout, être aussi régulier dans le manque d’inspiration ? Incompréhensible.
  • Très sympa le second opening de Cardcaptor Sakura Clear Card
  • Vous vous souvenez de quand les chansons de fripside donnait lieu à des bons génériques ? Parce que Dances with the Dragons c’est pas ça non plus. Arrêtez de maltraiter Yoshino Nanjo comme ça.
  • Enfin, Tada-kun wa Koi na Shinai mérite bien une ptite mention, même si je trouve qu’il s’effondre passé une minute. Les « tunnels de personnages » ça a jamais donné un truc bien et depuis Haruhi les gens auraient du arrêter. Je pense.

 

Allez bonne fin de journée à tous, moi j’essaie d’arrêter de procrastiner le fait que je dois finir de faire du ménage. Trop dur.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 réactions au sujet de « Les openings à retenir, édition printemps 2018 ♪ »

  1. Merci pour l’article !

    Moi j’aime bien la première moitié de couplet de l’OP de WotaKoi. Je les trouve mignons et j’aime bien la chanson qui va avec. Après, oui, la partie RPG et un peu ratée, je trouve.

    Umamusume, j’y arrive pas. Je ne peux pas nier les qualités du générique, mais ça fait « non » dans ma tête. Filles-cheval-courses-idol, ça bloque, trop d’informations à gérer, panic mode.

    Et je suis pas le seul à apprécier l’OP débilement cliché mais 100% rentre-dedans de Caligula, c’est cool :p

    Bon courage pour ton ménage ! (tu verras on est content quand c’est fait)

  2. *grondements de moto, voix nasillarde des années 90*
    « Hé les pilotes de playmobile, vous savez pourtant qu’il n’existe qu’un seul Driver’s High! »

    Le générique de Lupin est chouette de bout en bout Amo, dans quel univers une course poursuite en coccinelle pour hijacker un satellite pour mater ton crush en bikini peut-il être ennuyeux?

    Histoire de sortir du pop-rock/electro/fanfare idole modernes et de rester dans les op qu’on ressuscite en boucle depuis ta grand-mère, j’ai été très agréablement surpris par l’op de Gegege no Kitarô: un op calme de comédie enfantine sur des fantômes, avec comme base une musique -littéralement- sortie des années 60, c’est une gageüre, et pourtant!
    On a un rhythme entraînant, un jeu permanent entre la musique et l’image, une fin crescendo (beaucoup de bons op s’essoufflent sans retomber sur leurs pattes). Comme s’ils avaient pris du plaisir à le faire, alors que c’est pile le genre de série qu’on pose comme ça sur la table pour un public déjà connu et pas trop renouvelé. (La série elle-même est peu ambitieuse quoique franchement drôle.)

N'hésitez pas à commenter l'article~