Archives de
Étiquette : abus de tag sur cet article

L’autre Pandora

L’autre Pandora

Gib, in.

Troisième jour de la semaine thaliste, pour laquelle j’ai un peu hésité avant de m’arrêter sur un sujet précis. J’aurais pu vous parler de jeux de rôles papier, de jeux indépendants, de rabattants à chiottes, ou essayer de vous démontrer par A + B pourquoi le catch c’est énorme. Mais au final c’est de Borderlands, le jeu de 2K et Gearbox sorti fin 2009 dont je vais essayer de vous démontrer l’absolue supériorité. J’ai, je crois, accouché au final d’un petit pavé, mais comme je suis tout seul aujourd’hui sur le planning presque militaire de la semaine thaliste, et bien je me venge en écrivant pour deux. Je précise que je me suis appliqué à ne pas spoiler d’éléments importants dans l’article, aussi est il plutôt destiné aux gens n’ayant jamais joué au jeu. Mais toi, vieux briscard blasé du jeu vidéo qui me lit en ce moment et qui a déjà fini le jeu quarante fois, lis quand même, et commente, afin que je puisse gagner le concours implicite de la semaine thaliste en récoltant le maximum de commentaires ( même si Helia et son article sur la cinétique mammaire ont placé la barre assez haut ).

Lire le billet.

Eiken – Plus gros tu meurs !

Eiken – Plus gros tu meurs !

Bonjour à la populace, toussa. Mon pseudo c’est Helia et je suppute que vous le retiendrez au moins aujourd’hui parce que c’est à cause de moi que vos yeux vont saigner pendant les prochaines 24h =D. D’ailleurs je tiens un petit blog otak’ sur lequel j’ai pour habitude d’alterner les posts sérieux avec les gros pétages de plomb bien fumeux et nul besoin de préciser que cet article est de ceux là \\o/.

Hentai2.jpg

Si vous êtes mineur ou dans un lieu public (donc susceptible d’être vu), je ne peux que vous conseiller de fermer cette page, il en va de votre vie !

Pour fêter les trois ans de Thalie, il faut quelque chose de gros, que dis-je, de gigantesque, quelque chose qui surpasse la barrière des langues ou de la subjectivité, quelque chose qui unisse les peuples sous une même bannière, quelque chose qui fasse rêver : les seins des filles d’Eiken !

Eiken_006.jpeg

Lire le billet.

Un an d’anime ~ 2009

Un an d’anime ~ 2009

On est fin novembre début décembre et en tant que blogueur voici venu le moment où il faut se plier à certaines traditions qu’on s’est soi même imposé. En l’occurence, l’heure du « bilan annuel anime » a sonné et avec lui son histoire prestigieuse, ses 12 animes nommés et son lot de captures d’écrans symboliques.

Toujours la même règle donc: je prends les douze mois de l’année qui vient de s’écouler, de décembre 2008 à novembre 2009, et je colle un anime sur chaque mois, comme « symbole » de ce mois en question. Ce n’est pas forcément des animes sortis entre 2008 et 2009, on tapera aussi dans le plus ancien (jusqu’en 1988 !), et après avoir bien dit du bien (ou du mal, parce que c’est arrivé) de ces douze animes, je reparlerais plus légèrement, limite comme sur twitter, des autres animes vu durant cette année. Et cette année, y’en a encore plus que l’année dernière ! Je me demande bien pourquoi ? Est-ce la vie étudiante, un virus, une histoire de coeur ? Mystère !

En 2007 avait été cité de décembre 2006 à novembre 2007, dans l’ordre: Fate/Stay Night, La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya, Death Note, Black Lagoon, El Cazador de la Bruja, Code Geass, Bleach, Welcome to the NHK, Gurren Lagann, Darker Than Black, Ouran Host Club High School et Claymore, en plus de voir être utilisé des captures d’écrans avec encore des fansubs dessus, ce qui est une infâmie !
Par contre, en 2008, d’autres animes avaient été cités pour le bien de la planète, et pour réprésenter chaque mois de décembre 2007 à novembre 2008: Serial Experiments Lain, Full Metal Panic, Baccano!, Sayonara Zetsubou Sensei, Code Geass R2, Bamboo Blade, Persona Trinity Soul, Hikaru No Go, Macross Frontier, Le sanglot des cigales / Hinamizawa le village maudit / Higurashi No Naku Koro Ni, Excel Saga et enfin Zoku Sayonara Zetsubou Sensei parce que je n’avais aucune imagination.

Mais quels seront les animes pour cette fois-ci ? La encore comme d’habitude: si vous lisez régulièrement, peu de surprises puisque quasiment tous les animes cités ont été chroniqués / ont fait l’avis d’un article. Mais là où ça peut être intéressant, c’est en parler avec encore plus de recul qu’a l’époque ! Oh oui, que c’est génial comme idée, je m’aime.

Lire le billet.

Les 41 personnages les plus cools de mes visions d’anime

Les 41 personnages les plus cools de mes visions d’anime

Inspiré librement de l’article sur les 52 meilleurs moment d’anime d’Axel, je vous propose une légere variation basée sur les personnages qui m’ont plus marqués que les autres en matant une série. Enfin que dis-je, sur LE personnage qui m’a le plus marqué où que j’ai préféré par rapport aux autres. S’en suit donc une liste de 41 personnages, chaque série ayant UN seul et unique personnage, ce qui rend difficile le choix par rapport au reste. Vous y retrouverez Lire le billet.

Je suis un homme, un vrai, je mate des animes

Je suis un homme, un vrai, je mate des animes

Bon, depuis que j’ai fini de lire Umineko No Naku Koro Ni il y’a déjà une semaine, il a fallu que je trouve un palliatif pour occuper mes nuits. Très vite, j’ai en effet découvert que j’avais déjà vu toutes les vidéos du Nostalgia Critic à ce jour, idem pour l’Angry Video Game Nerd, que presque toutes les pages de tvtropes ont déjà été déflorées à mon égard. Alors ok le Comiket est ce week end, ce qui promet dans Lire le billet.