Archives du mot-clé bilan annuel

Un an d’anime ~ 2016

Oh non ! On est début décembre ! Ca veut dire que le blog va devenir très prévisible et va, pour la neuvième fois en neuf ans, faire son bilan des animés de l’année ! Où est l’originalité ?

Réponse: enterrée avec le respect.

l o l

animegag

Si vous ne connaissez pas le principe des bilans annuels de Néant Vert, et c’est tout à fait possible, je prends toutes les oeuvres que j’ai vu durant l’année écouléepeu importe leur année d’origine et je vous parle de manière concise mais détaillée de douze d’entre elles. Sachant que, comme d’habitude, je rattache chaque oeuvre à un mois de l’année, souvent le mois durant lequel j’ai regardé la série… ou le film.

Si l’exercice vous plait, il y’a huit articles à explorer sur le thème de l’Anime/JV, un petit nombre du même format sur le thème du jeu vidéo, et désormais côté Cinéma. Le tout est listé sur la page « Bilans annuels » ♪.

Rapidement, avant de débuter, 2016 aura été une année très molle pour moi au niveau de l’animation japonaise. A cause de beaucoup d’événements et de soucis durant la première moitié de l’année, j’ai du pas mal freiné ma « consommation » à la fois à cause du manque de temps et à la fois à cause de la fatigue, qui faisait que je peinais fortement à me concentrer sur quoi que ce soit. Ca aura été une année largement plus manga, pour le coup, mais si ça peut vous rassurer, y’a quand même de quoi parler !

Décembre 2015

Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans

anime01

Je n’ai pas encore débuté la seconde saison mais les deux premiers tiers de la première m’auront au final pas mal séduit, et c’est vraiment la première fois que j’accroche autant à une série Gundam qui, il faut l’avouer, ne renouvelle pas forcément autant que ça les formules chères à la franchise. On y trouve un scénario très cruel, quasiment d’actualité, avec la révolte de jeunes exploités face à un système truqué et nettement en leur défaveur, qui ont été déshumanisés par des années de travail forcé sous la coupe de socipathes, ce qui font d’eux des adolescents en quête de vengeance, et qui ne connaissent que peu la pitié et la valeur de la vie humaine. Et ce sont les héros. 

En dehors des très bons combats de mécha, c’est donc surtout l’évolution de cette bande de garçons perdus – chaperonnés par une princesse charismatique mais beaucoup plus timorée – qui va pas mal nous impliquer et nous passionner. Une fois que la série quitte Mars pour devenir spatiale va commencer à vraiment apparaître l’autre grande habitude de la franchise Gundam avec un jeu politique constant, qui se révèle tout aussi riche. Puis arrive les premiers morts, et là on se souvient qu’on est dans un Gundam et que même si Tomino est pas là, faut pas trop s’attacher aux personnages, on est en guerre quoi.

De la série je retiendrais surtout deux choses: déjà une excellente OST, que ce soit au niveau des génériques (♪ Koe no kagiri koe no kagiri ♪) qu’au niveau du taff de Yokoyama Masaru qui sort quelques thèmes bien puissants avec des choses aussi inattendue qu’une guitare sèche type flamenco. La seconde chose que je retiendrais c’est cette scène très très forte du troisième ou quatrième épisode, ou le héros tue de sang froid un adversaire agonisant… en plein milieu d’une phrase de celui-ci. Personnage posé instantanément, on sait que ça va pas être les Bisounours.

Bref, si vous vous plaignez que l’animation japonaise c’est plus que des lycéennes et des romances nulles, niquez vos races, allez mater Gundam IBO, c’est toute la SF d’action et de politique dont vous rêvez.

Les années précédentes, en Décembre:

  • Fate/Stay Night (2006)
  • Serial Experiments Lain (2007)
  • Clannad (2008)
  • Macross: Do You Remember the Love (2009)
  • The World God Only Knows (2010)
  • Boku Wa Tomodachi ga Sukunai (2011)
  • The Idolm@ster (2012)
  • Le Vent se Lève (2013)
  • Souvenirs de Marnie (2014) 

Continuer la lecture de Un an d’anime ~ 2016 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

366 jours de JV ~ 2015/2016

Yadda yadda yadda, c’est le bilan annuel vidéoludique de Néant Vert. Comme chaque année depuis 2008 je prends les douze mois de l’année qui vient de s’écouler et, pour chaque mois, je prends le jeu qui m’a le plus marqué. Ce n’est pas forcément un jeu sorti ce mois-là, juste quelque chose auquel j’ai joué à ce moment là.

Une année JV très calme, avec à peine une vingtaine de jeux à dénombrer, ce qui a fait de ce bilan quelque chose de facile à réaliser. C’est aussi l’année où j’ai chopé une Xbox One, ce qui se constate arrivé à mi chemin.

Mais fi de longues introductions, partons dès maintenant dans le vif du sujet.

Août

Mafia 2

maxresdefault

Il était à genre 2€ sur le XBLA, on venait de voir quelques teasers de Mafia 3, je me suis rendu compte que j’ai toujours voulu faire un Mafia du coup, hop, c’est parti. Et je dois bien avouer que Mafia 2 est un jeu avec qui je n’ai jamais vu le temps passer tant il est simple de s’y immerger. Le fait que l’univers prenne place durant une période historique qui me passionne (les années 40 / 50) aide considérablement, le gameplay était simpliste sans être raté et l’histoire racontée remplissait le taff.

Evidemment, quand on compare à un GTA V, Mafia 2 fait pâle figure mais le jeu cherchant surtout à raconter une histoire et poser un univers qu’offrir un vrai bac à sable fun et débordant de choses à faire, on s’y fait… surtout qu’il le fait bien.

Bref, mis à part 2/3 passages un peu chauds sur la fin (une mission de gunfight dans le port que j’ai mis des plombes à passer) qui m’ont pas mal frustrés, j’ai quand même vachement apprécier le jeu, au point de le compléter à 100%, ce qui est preuve d’un certain manque de raisonnabilité.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – The Darkness
  • 2009 – Mirror’s Edge
  • 2010 – Bioshock 2
  • 2011 – Fallout New Vegas
  • 2012 – Guitar Hero: Warriors of Rock
  • 2013 – Spec Ops The Line
  • 2014 – Dance Central 2

 

Septembre

Resident Evil 6

resident-evil-6-50082f844d319

Troisième fois que j’essayais de me mettre à Resident Evil 6, plus par envie de compléter les succès qu’autre chose, et ça a enfin été la bonne…  Il faut dire que j’avais entamé le jeu par le campagne de Chris qui était, si vous me permettez l’expression, une bonne grosse purge de merde. Pour la défense du jeu, j’ai fait l’erreur de jouer en difficulté Professionnel en solo alors que c’est très clairement pensé pour le co-op… même si c’est pas très clair.

Donc oui, j’imagine que Resident Evil 6 doit être top en co-op mais, je sais pas, Resident Evil fun qu’en multi, dans ma tête, c’est bizarre 1 et contre-nature. Enfin, une fois que je suis passé à la bonne difficulté et que je ramais plus contre chaque ennemi, le jeu est devenu relativement sympa. C’est vrai qu’il est beau, qu’il fait voir du pays et qu’il possède des scènes fortes. C’est juste un jeu finalement assez mineur et assez oubliable dans une saga qui avait été géniale jusque là.

Mais bon, la nouvelle un peu plus triste c’est qu’il va falloir dans un futur proche que je m’y remette pour la quatrième fois: j’ai pas terminé la campagne de Léon et il me reste celle d’Ada derrière :’DD.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Dead Rising
  • 2009 – Project Gotham Racing 4
  • 2010 – F1 2010
  • 2011 – LA Noire
  • 2012 – Rock Band Blitz
  • 2013 – Grand Theft Auto V
  • 2014 – Dishonored

Continuer la lecture de 366 jours de JV ~ 2015/2016 

  1. J’ai jamais eu la chance de jouer à Outbreak, c’est ptet pour ça.
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

365 jours de JV ~ 2014/2015

Je suis en vacances depuis presque une semaine, c’est relativement dingue mais ça fait du bien. Par contre je me suis redécalé donc je suis en train d’écrire cet article autour de une heure / deux heures du matin. Ca faisait longtemps que ça m’était pas arrivé mais ça veut aussi dire que la reprise dans une semaine et demie, elle va faire bizarre par où elle va passer.

Donc bref, bilan annuel JV de Néant Vert. Le concept est simple: je prends chaque mois de l’année qui vient de s’écouler et j’attribue à chacun le jeu qui a le plus « marqué » ce mois en question dans mon petit coeur de joueur. Ce n’est pas forcément un jeu sorti ce mois-ci, loin de là !

Sinon d’un point de vue vidéoludique ça aura été pour moi une année très tranquille. J’avoue que d’octobre à juillet, j’ai majoritairement utilisé mes consoles de salon comme plate-formes multimédias pour pouvoir mettre Netflix/Crunchyroll/WWE Network sur mes télés. Ok c’est pas bien mais eh, mes consoles de salon m’ont pas forcément donné très envie. Du coup ça sera surtout un bilan annuel très centré sur les consoles portables. Ah bah ça.

Allez, c’est parti.

Août

Dance Central 2

JVAout14

Oh.

Ugh…

Je me baladais dans un Cash Converter, j’ai vu un Kinect à 20€, un Dance Central 2 à 5€ et je me suis dit « allez, à ce prix là, ça vaut le coup, je le prends. »  Harmonix, tout ça, puis un Kinect ça peut toujours être pratique. Puis évidemment j’avais sous-estimé la place que ces engins là exigeaient. Je pensais que y’avait de l’espace entre ma télé et mon canapé tu vois. En fait non. Du coup j’ai passé deux semaines à jouer à Dance Central plaqué à mon mur, dans un espace bizarre ou la Kinect arrivait à me capter en entier.

Bon le jeu est cool, la setlist est pas mal et y’a plein de trucs qui sont pas mal pensés pour t’encourager à continuer de jouer (le « compteur de calories », omg) mais rien à faire la Kinect est un accessoire frustrant, exigeant et pas aussi précis qu’on pourrait le croire. Du coup je sors de Dance Central 2 avec une énorme frustration et le sentiment d’avoir grillé de l’argent à avoir pris un équipement pour lequel mon modeste studio-mezzanine de 21m² n’est pas digne.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – The Darkness
  • 2009 – Mirror’s Edge
  • 2010 – Bioshock 2
  • 2011 – Fallout New Vegas
  • 2012 – Guitar Hero: Warriors of Rock
  • 2013 – Spec Ops The Line

Septembre

Dishonored

JVSept14

En septembre 2014 c’était mes vacances d’été et j’avoue que juillet/août j’avais été grave dépensier en terme de JV, à acheter plein de jeux en promos ou à pas cher dans les Cash Converters / les boutiques de JV que j’ai visité de ci de là. Du coup je me suis retrouvé avec une réserve immense de jeux même pas commencés et bon je me suis dit « t’as 15 jours, c’est le moment de retourner tout ce backlog. »

Au final j’ai juste réussi à me motiver pour me faire Dishonored. Le jeu je l’ai commencé en janvier 2013, je me suis fait un niveau, j’ai laché, j’ai réessayé en avril, je me suis fait un niveau, j’ai laché, j’ai réessayé en novembre, idem. Mais là, ouf, j’ai trouvé la motiv et je me suis quasi tout fait d’une traite.

Constat ? Même si j’accroche pas trop à l’univers (le steampunk c’est carrément pas mon kiff), le gameplay une fois bien poussé m’a bien éclaté et m’a plongé dans le jeu comme jamais. Du coup je conseille pas mal ce Dishonored qui m’a quand même fait passer du bon temps malgré mon peu d’affection envers son univers, ce qui est pas mal !

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Dead Rising 
  • 2009 – Project Gotham Racing 4
  • 2010 – F1 2010
  • 2011 – LA Noire
  • 2012 – Rock Band Blitz
  • 2013 – Grand Theft Auto V

Continuer la lecture de 365 jours de JV ~ 2014/2015 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Un an d’anime ~ 2012

Le mois de décembre. Ses lumières, sa nuit permanente, son esprit festif et chaleureux, sa générosité, son taux de suicide beaucoup moins élevé que celui de novembre et, surtout, ses bilans annuels disséminés aussi bien sur l’Internet qu’a la télévision, dans la presse écrite ou bien les repas de famille alcoolisés. Et là notez que déjà je commence à ne pas être original puisque je fais quasiment la même intro que l’an dernière. Mais tout de même, n’êtes-vous enthousiastes à l’idée de lire PLEIN de bilans ?

Intro.jpg

Donc bref, faisons concis et passons directement à ce qui nous intéresse: donc comme d’habitude depuis cinq ans maintenant, je fais un bilan annuel de mes matage d’anime. Je le fais de manière très personnelle puisque je choisis un anime par mois, pour un total, donc, de douze animes présentés et disséqués sous vos yeux. Je conclus néanmoins l’article en évoquant beaucoup plus rapidement tous les animes que j’ai maté au cours de l’année. Qu’ils datent de 2012 ou non. Même si j’avoue que cette année, à l’exception d’un titre qui date de 2007, c’est quasiment que des animes de 2011/2012 qui vont y passer. Et bah dis donc.

Donc c’est parti pour ce bilan 2011/2012.

DECEMBRE 2011

Boku wa Tomodachi ga Sukunai
Decembre.jpg

Quelle horrible merde putain. C’est chaud parce que comme je l’ai dit dans l’article que j’avais écrit sur la série celle-ci ne laisse pas présager autant de médiocrité. Enfin si. Mais non. Disons que les quatre, cinq premiers épisodes, c’est ultra vulgaire et ultra bourrin mais c’est justement cet aspect over the top qui rendait la série presque attachante… et au final très drôle. Et puis soudainement la série se tire un tapis dans les pieds, essaie d’être sérieuse, échoue lamentablement et ne fait que les mêmes blagues en boucle, à la manière d’un épisode des Guignols. Cette vulgarité et ce bourrin qui au début rendait la série tout à fait kiffante pour tous ceux qui assument leur amour du mauvais goût ne fait plus que péter les couilles et attiser un profond mépris, une profonde haine.

Dommage donc pour la paire de seins de Sena, de loin la chose la plus cool de la série, qui se retrouve au milieu d’un horrible accident industriel.

Les années précedentes, en Décembre: Fate/Stay Night (2006) ; Serial Experiments Lain (2007) ; Clannad (2008) ; Macross: Do You Remember the Love (2009) ; The World God Only Knows (2010)

Continuer la lecture de Un an d’anime ~ 2012 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr