Archives de
Étiquette : claymore

Les 41 personnages les plus cools de mes visions d’anime

Les 41 personnages les plus cools de mes visions d’anime

Inspiré librement de l’article sur les 52 meilleurs moment d’anime d’Axel, je vous propose une légere variation basée sur les personnages qui m’ont plus marqués que les autres en matant une série. Enfin que dis-je, sur LE personnage qui m’a le plus marqué où que j’ai préféré par rapport aux autres. S’en suit donc une liste de 41 personnages, chaque série ayant UN seul et unique personnage, ce qui rend difficile le choix par rapport au reste. Vous y retrouverez Lire le billet.

Claymore Time ! [Maj tard la nuit à 05h14 le jour suivant.]

Claymore Time ! [Maj tard la nuit à 05h14 le jour suivant.]

Je suis en ce moment en pleine rechute Claymore. Là ou j’avais vu et apprécié l’anime mais j’ai décidé récemment de me mettre au manga pour voir ce que je loupais. Après avoir bouffé les volumes sortis chez Glénat (OPHELIA i__i !!!), et après avoir suivi les chapitres, je peux juste dire un truc: Wo. Ca bute. Le scénario est relativement bien fichu. Là on vient juste d’avoir une grosse révélation de fou dont je ne suis pas encore totalement Lire le billet.

Petite nuit blanche anime… (WHO THE HELL DO YOU THINK I AM !!??)

Petite nuit blanche anime… (WHO THE HELL DO YOU THINK I AM !!??)

« Oh Mon Dieu ! Le mec a passé une nuit à mater des animes ! » Bon, ça a duré de 1h du mat’, jusqu’a 9h45 pour être précis. Maintenant je vais aller faire une petite sieste, mais avant, je vous parle un peu de tout ce que j’ai vu. J’avais besoin de remettre à jour mon horloge corporelle, disons nous. Bon, afin de rendre cet article attractif, y’a pas mal de petites captures, et de légendes stupides. Et laissez moi, ça Lire le billet.

Claymore

Claymore

Décidément, cette année, entre Death Note et Claymore, le studio Madhouse aura réussi ses deux adaptations majeures. Je m’étais déjà entretenu de Death Note ici même, dans un article qui inaugurerait Néant Vert. Donc bref. Ne revenons pas sur cette série.

Claymore est un peu moins subtil que Death Note, c’est le cas de le dire. Appellé dans certains milieux élitistes le « Berserk soft », cette série raconte grosso modo, pour résumer bien vite, l’histoire de femmes en armures qui dégomment des démons et des êtres eveillés, tout ça. Alors, qu’en dire ? Bah…

Lire le billet.