Archives de
Étiquette : euphonium

Un an d’anime ~ 2016

Un an d’anime ~ 2016

Édition 2016 du bilan annuel animé, où je reviens sur douze animés qui ont marqués mon année. Au programme de ce neuvième bilan: beaucoup trop de Macross et de Love Live, peu d’originalité vis à vis de mon opinion sur Re:Zero ou bien encore ma redécouverte des Precure… enfin en quelque sorte. Bonne lecture ! Lire le billet.

Sound! Euphonium et le prix de la passion

Sound! Euphonium et le prix de la passion

Si Sound!Euphonium possède des qualités objectives et techniques qui sont indéniables, c’est surtout parce que la série m’a rappelé bien trop souvent mon expérience de pratique du théâtre au lycée qu’elle a su me toucher au coeur. Je reviens donc sur l’ensemble de la première saison, que je tente d’analyser de la manière la plus juste possible, tout en comparant ça avec mes expériences personnelles sur le bonheur et les frustrations d’être adolescent et de s’adonner à la pratique d’un art. Lire le billet.

Un an d’anime ~ 2014/2015

Un an d’anime ~ 2014/2015

Bilan animé 2015 et la formule, vous connaissez à la connaître: 12 mois dans l’année, 12 animés sur lequel écrire avec fougue et passion. Une année sous le signe de l’eclectisme, avec aussi bien du Ghibli que du Sword Art Online, du Macross ou bien encore Saekano. Beaucoup de choses à dire, l’animation japonaise montre encore là son immense variété ! Lire le billet.

Pure(s) soirée(s)

Pure(s) soirée(s)

Yoooooooooooooooosh. On est le 27 mai, il est 8h45 à l’heure ou j’écris cette ligne, dans environ 60h c’est le début de l’édition 2015 d’Epitanime et il y’a environ 60h c’était la fin du 11e Stunfest rennais. Ce qui signifie qu’on est pile poil entre les deux festivals. Opportunité parfaite pour écrire dessus de manière concise et précise, faire mon petit bilan du Stunfest, vous rappeller les bases pour survivre à Epitanime et parler de 3/4 trucs totalements sans rapport Lire le billet. Lire le billet.

Tubacabra & compagnie

Tubacabra & compagnie

Article fourre-tout en ce plein milieu du mois de mai. Après un article géant mais assez niché sur l’AMV Enfer 3, il est de bon ton de revenir sur mes différentes découvertes ou visions du mois d’avril et du début du mois de mai. En l’occurence je vais surtout parler de Seven Deadly Sins, la Fille de la Plage, Daredevil, Euphonium et de mon mois ciné. A boire et à manger, donc. Mais avant ça la fin de mois de mai ça sera Lire le billet. Lire le billet.