Archives de
Étiquette : full metal alchemist

Chronique AMV N°AG – Florence and the Machine, Kamichu et la vie est belle

Chronique AMV N°AG – Florence and the Machine, Kamichu et la vie est belle

Hop, chronique n°AG dans la série des chroniques AMV. Le principe est toujours le même: je fais découvrir quelques AMV qui claquent bien, j’en parle un tout petit peu et tout le monde rentre heureux à la maison. C’est la première « vraie » chronique AMV depuis septembre 2010, les trois derniers ayant été un peu spéciaux – l’un était dédié à l’AMV Hell 5, le second à l’AMV Enfer et le troisième aux AMV utilisant des musiques du groupe Mindless Self Indulgence. Je vais rester très timide néanmoins et en proposer que trois, mais trois qui m’ont vraiment déchirés la gueule.

Les deux premiers sont plutôt planants et envoutants, et par conséquent je vous conseille pour les apprécier à fond de les mater tard la nuit, avec un casque dans les oreilles et en plein écran. Le troisième est beaucoup plus rock et rythmé et peut donc s’apprécier à tout moment de la journée. Mais bon, si vous avez une vie et que vous devez vous coucher à 22h, c’est pas grave, prenez quand même donc la peine d’y jeter un oeil !

MAHOU SHOUJO REQUIEM

Ne regardez pas cet AMV si vous êtes en train de visionner Puella Magi Madoka Magica ou si vous avez prévu de le faire dans un avenir proche.


Mahou Shoujo Requiem

Anime: Puella Magi Madoka Magica
Musique: Florence and the Machine – Cosmic Love
Auteur: Shin
Télécharger

Ce qui rend cet AMV vraiment spécial, c’est définitivement la musique utilisée. Elle s’adapte de base extraordinairement bien à l’univers de la série Puella Magi Madoka Magica, et ça fait partir l’AMV avec des points bonus. A partir de là, Shin nous offre un montage très simple, a coup de découpages et s’efforçant de rajouter le moins d’effets et d’artifices possible. Et de manière très admirable, il réussit à éviter l’aspect fouilli assez typique de ce type de montage, avec un AMV qui réussi à bien retranscrire l’esprit de la série et à lui offrir une portée presque onirique. C’est vraiment un excellent exemple d’AMV « récapitulatif » – c’est à dire qui essaye de résumer une série de 13 épisodes en quatre minutes. Il n’essaie pas forcément de raconter une histoire où de passer un message, on sent qu’il se contente de s’amuser et de nous émouvoir avec une belle chanson et des belles images. Et ça fonctionne vraiment bien.

Lire le billet.