Archives de
Étiquette : ghibli

Un an d’anime ~ 2014/2015

Un an d’anime ~ 2014/2015

Bilan animé 2015 et la formule, vous connaissez à la connaître: 12 mois dans l’année, 12 animés sur lequel écrire avec fougue et passion. Une année sous le signe de l’eclectisme, avec aussi bien du Ghibli que du Sword Art Online, du Macross ou bien encore Saekano. Beaucoup de choses à dire, l’animation japonaise montre encore là son immense variété ! Lire le billet.

Souvenirs de Marnie – Souviens toi du dernier

Souvenirs de Marnie – Souviens toi du dernier

Le ~DERNIER GHIBLI~. Du moins c’est comme c’est qu’il a été vendu, qu’il sera vendu et qu’il restera vendu jusqu’a ce qu’arrive un nouveau dernier Ghibli. Mon optimisme est total sur cette affaire, assez proche de la niaiserie, même, donc ne le prenez pas forcément à argent comptant. Du coup pour ce dernier film du studio dans la forme telle qu’on le connaît actuellement (avec des animateurs en CDI qui passe des années à produire le même film) pour se concentrer principalement sur Lire le billet. Lire le billet.

Le Vent Se Lève – De Jiro en Zéro

Le Vent Se Lève – De Jiro en Zéro

Un nouveau film d’Hayao Miyazaki c’est pas quelque chose qui arrive tous les quatre matins, surtout quand le film en question porte le titre difficile de « dernier film de Miyazaki avant sa retraite. » Bon on connaît le petit père maintenant, on sait qu’il va avoir du mal à vraiment quitter la direction et que son ombre restera présente sur tous les films du studio jusqu’à sa mort. Et peut-être même encore longtemps après mais bon là ça commence à être Lire le billet. Lire le billet.

Le train ne siffle plus depuis longtemps mais disons qu’il sifflera trois fois, alors (fourre-tout ferroviaire)

Le train ne siffle plus depuis longtemps mais disons qu’il sifflera trois fois, alors (fourre-tout ferroviaire)

Train04.jpg

Bon hop j’écris ce billet dans le TGV Paris/Le Croisic de 18h25. Je vais essayer de le finir avant la fin du voyage sachant que là le train démarre dans cinq minutes. De toute façon vous vous en rendrez pas compte vu que je le publierais après être rentré, après l’avoir mis en forme et après avoir rajouté des images rigolotes. Purement esthétiques certes mais rigolotes. Enfin bref oui, peut-être que la fin sera écrite après le voyage. Qui sait ! Le plus important c’est que je parle de tout ce qui me passe par la tête !

J’ai plein de trucs à dire du coup, on va commencer par quoi… ? Je pourrais commencer par le catch, tiens. « Mais non Amo, ce n’est pas une bonne stratégie, personne n’aime le catch, tu vas les barber dès le premier paragraphe » êtes-vous sans doute déjà en train de penser, sauf si vous êtes un de mes rares lecteurs fans de catch. Et vous avez raison ! Mais je le fais quand même ! Si la discussion catchesque vous intéresse pas, passez d’amblée à la prochaine image ou je parlerais de manga et d’animes, des sujets qui peut-être vous intéressent plus. Et si vous êtes là juste pour le jeu vidéo, bah on se revoit beaucoup plus tard dans l’article.

TrainN03.jpg
Bref hier nuit était le Royal Rumble. Vous ne l’avez pas encore vu ? RECULEZ JEUNES FOUS REVENEZ DANS TROIS HEURES. Parce que je vais spoiler un peu ! Bref, le Royal Rumble est de loin mon pay-per-view préféré de l’année, surtout bien évidemment grâce à son événement spécial qui est sans doute de loin la meilleure idée qu’ait jamais eu la WWE, et qui se nomme lui aussi Royal Rumble. Pour ceux qui ne connaissent pas et qui veulent découvrir le concept, c’est juste une bataille royale (ces matchs ou on doit jeter ses adversaires en dehors du ring, le dernier survivant remportant le match) auquel on rajoute des règles un peu spéciale: grosso modo trente personnes participent sauf qu’ils sont pas tous là dès le début: ils entrent au fur et à mesure ! Deux catcheurs commencent le match et toutes les 90 secondes, on rajoute un catcheur supplémentaire, jusqu’à a arriver à trente. C’est un match que j’affectionne parce qu’il y’a toujours un putain de suspens (« qui sera le prochain ? »), plein de trucs funs et surtout parce que le Royal Rumble est pas dénué d’enjeux ! Le gagnant gagne ainsi le droit d’avoir un match pour le championnat de son choix, ce qui est quand même pas dégueulasse.

Lire le billet.

Arrietty, le petit monde de la racaille et des voyous

Arrietty, le petit monde de la racaille et des voyous

Arrietty02.jpg

Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs, des humains de 15cm de haut. Ce film raconte l’histoire de son premier chapardage et sa rencontre avec un jeune homme nommé Sho…

Blablabla la sortie d’un Ghibli en France est toujours un événement blablabla même si quand c’est pas Miyazaki à la réalisation on a tendance à s’en branler blablabla tout ça. Dans le cas d’Arrietty on reste cependant en terrain connu blablabla Miyazaki à la production blablabla thèmes écologiques blablabla onirisme blablabla très bon film blablabla Cécile Corbel à la bande son blablabla.

Pour être plus sérieux un moment, j’avoue que voir Ghibli s’atteler à une adaptation des Borrowers m’avait dès le début assez intrigué. Il faut dire aussi que de l’autre coté, mon seul contact avec cet univers c’est cet horrible film américain qu’on m’avait forcé à voir à l’école primaire. Intrigué à la fois parce que le souvenir vivace de cette daube cinématographique est encore présent au fond de moi, mais également parce que voir Ghibli prendre un thème un peu européen et en faire ce qu’ils veulent est là aussi quelque chose de potentiellement intéressant, il suffit de se mémoriser par exemple Porco Rosso et sans doute dans une certaine mesure le Chateau Ambulant pour voir qu’ils ne sont pas des pécors dans ce domaine. Alors je ne vais pas tourner autour du pot: Arrietty et le petit monde des chapardeurs me semble être un très bon film d’animation. Après je peux vous sortir les phrases vues et revues du genre « un très bon film mais pas un très bon Ghibli » ou « encore loin d’atteindre le niveau du maître » mais en l’état je ne peux que vous encourager à aller le voir tant qu’il est de passage dans tous les cinémas de France & de Navarre, c’est toujours un film qui gagne plus dans ce contexte là…

A partir de là, je vais un peu développer mon avis sur le film, mais avec des spoilers. Si vous ne l’avez pas encore vu, vous avez juste à savoir que c’est très bon. Allez, revenez plus tard. Pour ceux qui l’ont vus, voilà donc un avis plus poussé…

Arrietty01.jpg
We need to go deeper.

Lire le billet.