Archives de
Étiquette : japan expo centre

Japan Expo Centre 2e édition – No Pain, No Gain

Japan Expo Centre 2e édition – No Pain, No Gain

Et donc l’an dernier avait eu lieu la première édition de Japan Expo Centre. De cette journée passée là bas après une grosse nuit blanche à Epita et avant de passer une petite semaine dans la campagne (Angers) j’en ai gardé un plutôt bon souvenir malgré une convention qui manquait peut-être un peu trop d’ambition et faisait trop évènement parisien délocalisé. Cette année, hop, c’est les deux jours que j’y suis allé, pour le Journal du Japon d’une et pour me changer un peu les idées de deux. Et la soirée du samedi, c’était voyage à Paris en express pour la projection en avant-première de l’AMV Enfer 2 qui défonce bien sa race comme il faut. Mais ça on en reparlera quand il sortira – et c’est imminent.

PetitCanichePeluchePourVieux.jpg
Ce pauvre petit chien é_è.

Donc alors que dire sur cette seconde édition de Japan Expo Centre ? Ah déjà, je me plaignais d’un certain manque d’ambition mais là, bam, Fujisawa Toru quand même. L’auteur de GTO c’est pas forcément n’importe quel nom. Ok, il aurait peut-être ramené trois fois plus de personnes si il était venu en 2006 à Orléans mais bon, on va pas faire nos sucrées, faut avouer que c’est un invité manga qui a une sacrée gueule… même si j’ai l’impression étrange qu’il n’a pas été très… « exploité », si je peux me permettre le terme. Deux séance de dédicaces… une conférence le dimanche d’une heure trente sur scène… et hop c’est tout. Une seconde conférence le samedi aurait pas été du luxe. Puis peut-être une expo GTO. Je sais pas, je trouvais dans tous les cas que ça faisait assez « léger » pour tout le week-end.

Les autres invités étaient, du coup, loin d’être aussi appétissants: On avait Kikkawa You dans le rôle de la « jolie idol toute jolie toute mimi mais merde je saurais plus la différencier des autres dans deux jours », 1000say dans le rôle du « groupe déjà vu à Japan Expo et qui revient du coup », Galaxy7 dans le rôle du « chanteur déjà vu à japan Expo Sud et qui revient du coup » et Sayaconcept dans le rôle du « petit groupe sympa comme tout mais que personne ne connaît et ne viendra voir. » On peut heureusement compter sur les Visiteur du Futur et autres Flander’s Company, toujours aussi promptes à drainer et attirer quelques férus avec efficacité. Il est donc évident que JE Centre misait surtout sur Fujisawa pour attirer. Le souci c’est qu’ils misaient au final sur vraiment rien d’autre. Parce qu’au final ils s’en foutaient pas mal d’attirer des gens. Le nom Japan Expo ramène plus de gens que le nom des invités, de toute façon. Eeet… le problème général de la convention il est là. La convention était … et c’est tout. Elle s’en foutait totalement d’être attractive ou même mémorable. Et c’est assez terrible à dire. Ca n’en fait pas une mauvaise expérience mais comme la première édition, que retiendra t-on de tous ces efforts ?

Riiiien.

Epee.jpg

Lire le billet.

Japan Expo Centre – Have A Nice Day

Japan Expo Centre – Have A Nice Day

JolieVue.jpg

PetitPlan.jpg
Décision intéressante qu’avait pris la SEFA au début de l’année: faire disparaître la Chibi Japan Expo au profit d’une nouvelle convention provinciale. Pas une mauvaise idée, parce que force est de constater que les parisiens commencent à un peu crouler sous les conventions: rien que cette année, entre Epitanime, les deux Paris Manga, Japan Expo, Manga Party, bientôt Paris Cosplay et sans compter les conventions ayant lieu dans une banlieue plus où moins proche, ça fait beaucoup ! Plus étonnant était de savoir dans quelle ville ils allaient débarquer: Orléans. Pas trop loin de Paris (cinquante minutes en train Teoz), communauté otaku assez inexistante au niveau national (la ville est totalement absente de ma série de cartes de conventions en France) dans une région (le Centre) qui comporte déjà régulièrement deux conventions – une à Chartres et l’autre près de Tours -. En soit je voyais surtout dans la présentation du projet l’idée de faire une Chibi « normale » en s’éloignant du public parisien habituel.

Après une nuit blanche passée à Epitanime, j’ai donc passé à Orléans la journée du dimanche qui, hélas, avait un programme qui laissait présager une journée moins riche que le samedi qui proposait les meilleures choses. Qu’importe: ce fut généralement une bonne journée, bien que la convention ait évidemment quelques défauts naturels relatifs au fait que ça reste avant tout la première.

CosplayUnPeuNaze.jpg

Lire le billet.