Archives de
Étiquette : joshiraku

L’inédit top 10 des tops 5 personnels

L’inédit top 10 des tops 5 personnels

Il est temps de parfois revenir aux bases, c’est à dire du bon gros shitposting des familles ! Au programme de ce nouveau top 10 des tops 5: le top 5 des Ranka Lee, le top 5 des auteurs de Hentai du moment, le top 5 des gifs de Joshiraku ou bien encore le top 5 des raisons de jouer à Baten Kaitos. Qualité approuvée ! Lire le billet.

Shonen, amitié et Kodansha: le Bessatsu Shônen Magazine (3/3)

Shonen, amitié et Kodansha: le Bessatsu Shônen Magazine (3/3)

Eh j’avais dit « deadline mardi », j’avais juste pas dit quel mardi. Erm. Donc hop bref on est parti, faites entrer les clowns et les artistes sur la piste, la dernière partie de la mini série d’articles sur les magazines shonen de la Kodansha, une des rivales les plus emblématiques de la Shueisha. Après le Weekly Shonen et le Monthly Shonen, passons à un magazine spin-off de ce dernier, crée il y’a environ cinq ans, un beau jour d’automne japonais de 2009. Lire le billet. Lire le billet.

Deux ans après Blogchan, qui est encore en vie

Deux ans après Blogchan, qui est encore en vie

Hop article le plus inutile de l’histoire de ce blog – faisons les comptes, deux ans après l’arrêt de l’agrégateur Blogchan, quels sont les blogs francophones encore en vie, quels sont ceux qui sont en respiration artificielle, quels sont ceux morts au combat ces deux dernières années et quels sont ceux qui étaient déjà mort. Ah bah ouais, ultra utile.

Blogchan était donc cet agrégateur dans lequel était centralisé depuis 2006 la plupart des principaux blogs otakus francophones. Plus ou moins euthanasié au courant de l’année 2011, il faut avouer que malgré leurs qualités respectives, les alternatives que sont Animint Sama et Nanami n’auront pas autant percés et ramener du clic à nous autres blogueurs toujours friands de contact humain et d’epenis gargantuesque.

Donc faisons la liste, maintenant, tout de suite.

Comme d’habitude les illustrations de cet articles n’ont aucun sens et sont là juste pour aérer. J’ai donc décidé d’utliser mes screenshots de l’OAD de Joshiraku qui vient de sortir. Et donc j’ai fait un article dessus sur Minorin.

Blochan03.jpg

BLOGS ENCORE EN VIE ET RÉGULIERS

Au moins quatre articles depuis le 1er Janvier 2013.

  • Pazu gère toujours régulièrement le blog d’Animint avec régularité et pertinence, offrant toujours des articles variés et plaisants. Et surtout ses parodies de réseaux sociaux qui font le succès des amoureux d’humour simple et méchant. Il est présent sur Twitter ou il montre son fanboyisme pour Furukawa Shiori, dont il reposte la quasi totalité des fanarts. Pas que ça soit une mauvaise chose <3.
  • Le Blog de Matt est toujours en vie, poste toujours plein d’article et a toujours un design pas très beau. Le blog est toujours axé très jeu vidéo, a connu une période de hiatus en 2010 et a repris depuis un rythme régulier.
  • Vous êtes actuellement sur Néant Vert et le blog va bien et est toujours en vie depuis 2007. Même si ces derniers temps j’ai tendance à poster que les jeudis. Je hais les jeudis, pourtant.
  • Un jour j’ai choisi arbitrairement un blogueur comme souffre douleur pour pouvoir me servir de son pseudo dans le cas ou j’ai pas d’idée et pas de talent. Bon j’ai arrété en 2010 parce que c’était pas très mature et que je me devais d’être respectable mais le blogueur que j’avais choisi, c’est à dire Corti et bah il est encore en vie, comme dans une chanson d’Elton John. Le Amo de 2009 doit pas apprécier ce fait et, très franchement, c’est bien fait pour sa gueule parce qu’il était quand même un peu con.
  • Confession: j’adore Citron Fraise mais là j’ai honte parce que je viens de découvrir que Sirius a publié quatre articles qui me sont totalement passés à coté. JE VAIS POUVOIR LES LIRE.
  • Sans surprise, Anime-kun tient bon et continue à publier régulièrement à chaque nouvelle saison d’anime.
  • Nemotaku poste toujours mais de moins en moins sur les animes et les trucs susceptibles de vous avoir intéressé si vous étiez abonnés à Blogchan. Sinon on le retrouve toujours sur Twitter à râler sur la droite, râler sur les parisiens et tout et tout. Mais il est surtout connu dans le milieu des podcasts avec pas mal de contributions chez badgeek.fr.
  • Ik’Ilote III est-il réellement un blog ? No se, senor.
  • Idem, Fant’Asie n’est plus du tout un blog et on ignore si il l’était vraiment à l’époque déjà.

BLOGS ENCORE EN VIE MAIS MOINS RÉGULIERS

Au moins un article depuis le 1er Janvier 2013

  • Meido-Rando – Les Maid of the Day en moins et un Axel occupé à travailler sur un roman nommé Blind Spot (qui sera édité courant 2014) ainsi que vraisemblablement beaucoup de parties de jeux online divers et variés font que le blog Meido Rando est bien moins actif qu’il ne le fut auparavant. Axel reste toujours très actif sur Twitter (son compte est passé privé suite à quelques soucis relevant de sa vie privée mais vous pouvez suivre si vous n’avez pas peur.) Il n’est plus président de la Brigade SOS Francophone depuis août 2012. Ouais je sais ça choque.
  • Le blog de ppmax est devenu « Singstar: le blog pas officiel. » Bon je sais, j’ai l’air malin à me moquer comme ça, moi qui est détenteur de « Rock Band: le blog pas officiel. » Plus sérieusement, ppmax est devenu développeur iOs et il est actif sur Twitter, à l’occasion.
  • L’Antre de la Fangirl – tout le monde aime Exelen, pas d’exceptions. Elle parle de moins en moins d’anime pour se concentrer sur le média jeu vidéo, ce qui peut être plutôt logique compte tenu du fait qu’elle n’est plus au Japon, que c’est le milieu de sa profession et euh arrêtez je dis sans doute n’importe quoi pour meubler des lignes. Mais elle a un Twitter donc tout va bien. Oui, on est tous très triste qu’elle mate plus tous les animes sortis mais eh on peut pas lui en vouloir vraiment ;_;.
  • Le blog de Mata Web nous a offert récemment un article très intéressant sur le contexte géographique de Bride Stories. On croise régulièrement Merlin en convention, en salle de conférence ou en salle presse pour le site Mata Web.
  • Le blog de Jevanni a publié trois articles depuis janvier, et en a même publié un le 31 Décembre, ce qui fait que mon découpage arbitraire me pète un peu à la gueule. Mais pour un « blogueur intermittent », ça va, il a le rythme.
  • Et mon découpage me pète méga à la gueule, puisque Grimm a publié le 1er Janvier un article sur Molester Man ce qui est bon timing vu qu’il publie genre un article par an. Mais tiens, ouais, allez lire son article sur Molester Man, c’est l’article que je n’écrirais jamais sur cet excellent manga. Pour le reste, Grimm bah il est sur Twitter, eh, et il fait du teasing et tout. Les gens qui savent dessiner,grmbl.
  • Gen’s Stream offre toujours des articles certes « rares » mais toujours assez riches, assez complets et assez passionnants. On trouve toujours l’auteur sur Twitter. Sans doute un des plus beaux designs du coin.
  • Interface de Maxobiwan ou les sujets sont… variés.

Blochan02.jpg

BLOGS ENCORE EN VIE MAIS ALÉATOIRES

Au moins un article depuis le 1er Mars 2012

  • FFenril.info est toujours en vie, avec une petite dizaine d’articles sur 2012 sur des sujets divers et variés. Après j’ai pas l’habitude de trop parler des gens peu fréquentables qui préfèrent Sheryl à Ranka parce que ce sont sans nul doute des vils faquins. De l’autre coté il a toujours Haruna de To Love en header, et ça c’est totalement doki doki. Pour le reste, FFenril a un Twitter sur lequel il poste régulièrement.
  • Le blog de nyo existe désormais juste à la période de Noël pour lancer des fantastiques projets communs qui n’enthousiasmeront que ceux qui y participeront, ce qui est très trists.
  • NiKi Nikki n’a pas posté depuis la sortie des Enfants Loups, ce qui est logique parce que bon y’a rien eu dans l’animation japonaise depuis. Il traîne toujours sur Twitter à l’occasion ou il a un fond d’écran Aria. UN FOND D’ECRAN ARIA MESSIEURS DAMES.
  • Le carnet d’une spatule, de Zratul. Des dessins, du Touhou, et tout et tout. Enfin sans sa participation au délire blogosphérique de Noël, il aurait été classé comme mort :’D.
  • GR0N ! – Un article sur Super Hexagon et un sur Cthulu permettent au Vengeur Slippé, ancien breton et nouveau québécois d’être là.
  • Nnuuu~~ – Le blog d’Ialda Ileca a sorti la traduction française de Saya no Uta (utile quand Urobuchi Gen se prépare à débarquer en France à Epitanime), parle d’oeuvres moralement douteuses et explicite.
  • Blog d’Etude de la Culture Visuelle Nouvelle, dans cette liste juste parce que le 16 Mars 2012 y’a eu un article pour dire que y’avait un nouveau blog, ailleurs. Ok ok.

Lire le billet.

Un an d’anime ~ 2012

Un an d’anime ~ 2012

Le mois de décembre. Ses lumières, sa nuit permanente, son esprit festif et chaleureux, sa générosité, son taux de suicide beaucoup moins élevé que celui de novembre et, surtout, ses bilans annuels disséminés aussi bien sur l’Internet qu’a la télévision, dans la presse écrite ou bien les repas de famille alcoolisés. Et là notez que déjà je commence à ne pas être original puisque je fais quasiment la même intro que l’an dernière. Mais tout de même, n’êtes-vous enthousiastes à l’idée de lire PLEIN de bilans ?

Intro.jpg

Donc bref, faisons concis et passons directement à ce qui nous intéresse: donc comme d’habitude depuis cinq ans maintenant, je fais un bilan annuel de mes matage d’anime. Je le fais de manière très personnelle puisque je choisis un anime par mois, pour un total, donc, de douze animes présentés et disséqués sous vos yeux. Je conclus néanmoins l’article en évoquant beaucoup plus rapidement tous les animes que j’ai maté au cours de l’année. Qu’ils datent de 2012 ou non. Même si j’avoue que cette année, à l’exception d’un titre qui date de 2007, c’est quasiment que des animes de 2011/2012 qui vont y passer. Et bah dis donc.

Donc c’est parti pour ce bilan 2011/2012.

DECEMBRE 2011

Boku wa Tomodachi ga Sukunai
Decembre.jpg

Quelle horrible merde putain. C’est chaud parce que comme je l’ai dit dans l’article que j’avais écrit sur la série celle-ci ne laisse pas présager autant de médiocrité. Enfin si. Mais non. Disons que les quatre, cinq premiers épisodes, c’est ultra vulgaire et ultra bourrin mais c’est justement cet aspect over the top qui rendait la série presque attachante… et au final très drôle. Et puis soudainement la série se tire un tapis dans les pieds, essaie d’être sérieuse, échoue lamentablement et ne fait que les mêmes blagues en boucle, à la manière d’un épisode des Guignols. Cette vulgarité et ce bourrin qui au début rendait la série tout à fait kiffante pour tous ceux qui assument leur amour du mauvais goût ne fait plus que péter les couilles et attiser un profond mépris, une profonde haine.

Dommage donc pour la paire de seins de Sena, de loin la chose la plus cool de la série, qui se retrouve au milieu d’un horrible accident industriel.

Les années précedentes, en Décembre: Fate/Stay Night (2006) ; Serial Experiments Lain (2007) ; Clannad (2008) ; Macross: Do You Remember the Love (2009) ; The World God Only Knows (2010)

Lire le billet.

Joshiraku – Au revoir mesdemoiselles Désespoir

Joshiraku – Au revoir mesdemoiselles Désespoir

Joshiraku03.jpg

Sorti cet été, Joshiraku est un de ces animes qui m’est passé lors de sa diffusion complètement à coté. Il faut dire que le « scénario » à base de « cinq actrices de rakugo (un art théâtral très très très japonais) qui parlent de sujets divers et variés » ne donne pas réellement envie de base. Sans compter que le studio responsable est JC Staff qui est un studio qui nous habitue à des adaptations sans originalité de mangas et light novels relativement planplans. Donc je m’y suis pas attardé. En fait personne de mon entourage ne s’y est alors réellement attardé, et là je prends comme exemple l’invisibilité de la série sur ma timeline Twitter, ce qui est un exemple d’une pertinence extrême, vous en conviendrez.

Néanmoins c’est en traînant tard sur TV Tropes et en cliquant par hasard sur le page « Koji Kumeta » que mon interêt pour cette série s’est instantanément crée. Koji Kumeta c’est cet auteur de manga responsable, principalement, de Sayonara Zetsubou Sensei, ou Sayonara Monsieur Désespoir chez nous. Une série de manga pour laquelle j’ai beaucoup d’affection. Un manga qui offre une dissection sans limites des tics et particularités de la société japonaise, qui n’hésite pas à balancer des exemples extrêmement concrets et ancrés dans son époque, avec en bonus un casting de personnages absolument timbrés qui permettent les trucs les plus extrêmes.

Et oui, cet anime, Joshiraku, est l’adaptation d’un manga de Koji Kumeta. Et là ça a tout changé. J’ai maté le premier épisode et je suis tombé instantanément fana de cette série qui offre une certaine bouffée d’air frais et arrive à conserver toutes les qualités de l’ouvrage phare de Koji Kumeta en offrant à coté de nouveaux atouts et une réelle personnalité. Maintenant, voici l’article dans lequel je vais tâcher de développer un peu pourquoi vous devriez jeter un oeil à cette série et pourquoi.

Joshiraku03.jpg

Lire le billet.