Archives de
Étiquette : kodomo no omocha

Chronique AMV N°AB // Billet 600, Kodomo No Omocha, Voici Halloween, du Clannad Viril et un homme qui court

Chronique AMV N°AB // Billet 600, Kodomo No Omocha, Voici Halloween, du Clannad Viril et un homme qui court

Kare Kano ça déchire btw
Billet 600 et j’ai rien préparé de spécial. L’angoisse…

L’époque des célébrations idiotes à chaque centaine atteinte est désormais terminée ! Désormais on vise le millier ! Haut et fort ! Plus que 400 billet à faire ! On y croit ! Ca ne prendra que deux ans ! Environ ! Si je ne meurs pas entre deux !

Alors du coup, paf, seconde chronique AMV. J’espère que vous avez une demi-heure devant vous parce que vous allez briller des yeux. On reprend donc les mêmes règles et on recommence: si l’AMV possède des spoilers, je le signale. Si il n’y a pas de signalement dans ce sens, vous n’avez rien à craindre. Je laisse souvent un lien pour télécharger directement mais il faut utiliser « enregistrer la cible sous » et enfin je me sers la plupart du temps des versions streamées du site russe amvnews.ru. Bien, que la fête commence ! Aujourd’hui, quatre AMV. Je dis bien quatre !

Caffeine Encomium

Yeah baby yeah baby yeah


Caffeine Encomium

Auteur: Kevin Caldwell
Anime utilisé: Kodomo No Omocha
Musique utilisée: Gioacchino Rossini – William Tell Ouverture
Télécharger

Cet AMV date de 2000… et donc de dix ans maintenant. C’est quand même dingue ça, l’année me paraît si proche mais elle est pourtant si lointaine. Enfin bref, passons. J’ai toujours été assez fasciné par le chara-design assez particulier de Kodomo No Omocha mais je n’ai pas encore franchi le pas jusqu’a essayer de mater la série parce que l’idée de devoir m’enfiler une série de 102 épisodes comme ça m’effraie un peu, même si je ne doute pas de sa qualité ! Et cet AMV est une de ces motivations supplémentaires à un jour, tenter l’avenir Kodocha.
Pour le reste, je ne connais pas (encore) d’AMV plus vieux que celui-ci, datant d’une époque où les logiciels d’éditions vidéos étaient encore moins avancés que notre Windows Movie Maker actuel, et il fonctionne impeccablement. L’idée est tout de même plutôt folle, dans le sens où coller un grand classique de la musique classique, avec en plus un de ses membres les plus dynamiques et joyeux qu’il soit ! Du coup ça se marie très bien avec le visuel totalement débridé et dynamique de la série, et d’autant plus que le montage fonctionne parfaitement pour se marier impeccablement avec la musique, dans un mariage qui durera au moins 75 ans. Le tout pour raconter en plus une petite histoire qui serait « la journée classique de Sana Kurata. » Ca dure 3mn et c’est formidable.

Lire le billet.