Archives du mot-clé macross

Un an d’anime ~ 2016

Oh non ! On est début décembre ! Ca veut dire que le blog va devenir très prévisible et va, pour la neuvième fois en neuf ans, faire son bilan des animés de l’année ! Où est l’originalité ?

Réponse: enterrée avec le respect.

l o l

animegag

Si vous ne connaissez pas le principe des bilans annuels de Néant Vert, et c’est tout à fait possible, je prends toutes les oeuvres que j’ai vu durant l’année écouléepeu importe leur année d’origine et je vous parle de manière concise mais détaillée de douze d’entre elles. Sachant que, comme d’habitude, je rattache chaque oeuvre à un mois de l’année, souvent le mois durant lequel j’ai regardé la série… ou le film.

Si l’exercice vous plait, il y’a huit articles à explorer sur le thème de l’Anime/JV, un petit nombre du même format sur le thème du jeu vidéo, et désormais côté Cinéma. Le tout est listé sur la page « Bilans annuels » ♪.

Rapidement, avant de débuter, 2016 aura été une année très molle pour moi au niveau de l’animation japonaise. A cause de beaucoup d’événements et de soucis durant la première moitié de l’année, j’ai du pas mal freiné ma « consommation » à la fois à cause du manque de temps et à la fois à cause de la fatigue, qui faisait que je peinais fortement à me concentrer sur quoi que ce soit. Ca aura été une année largement plus manga, pour le coup, mais si ça peut vous rassurer, y’a quand même de quoi parler !

Décembre 2015

Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans

anime01

Je n’ai pas encore débuté la seconde saison mais les deux premiers tiers de la première m’auront au final pas mal séduit, et c’est vraiment la première fois que j’accroche autant à une série Gundam qui, il faut l’avouer, ne renouvelle pas forcément autant que ça les formules chères à la franchise. On y trouve un scénario très cruel, quasiment d’actualité, avec la révolte de jeunes exploités face à un système truqué et nettement en leur défaveur, qui ont été déshumanisés par des années de travail forcé sous la coupe de socipathes, ce qui font d’eux des adolescents en quête de vengeance, et qui ne connaissent que peu la pitié et la valeur de la vie humaine. Et ce sont les héros. 

En dehors des très bons combats de mécha, c’est donc surtout l’évolution de cette bande de garçons perdus – chaperonnés par une princesse charismatique mais beaucoup plus timorée – qui va pas mal nous impliquer et nous passionner. Une fois que la série quitte Mars pour devenir spatiale va commencer à vraiment apparaître l’autre grande habitude de la franchise Gundam avec un jeu politique constant, qui se révèle tout aussi riche. Puis arrive les premiers morts, et là on se souvient qu’on est dans un Gundam et que même si Tomino est pas là, faut pas trop s’attacher aux personnages, on est en guerre quoi.

De la série je retiendrais surtout deux choses: déjà une excellente OST, que ce soit au niveau des génériques (♪ Koe no kagiri koe no kagiri ♪) qu’au niveau du taff de Yokoyama Masaru qui sort quelques thèmes bien puissants avec des choses aussi inattendue qu’une guitare sèche type flamenco. La seconde chose que je retiendrais c’est cette scène très très forte du troisième ou quatrième épisode, ou le héros tue de sang froid un adversaire agonisant… en plein milieu d’une phrase de celui-ci. Personnage posé instantanément, on sait que ça va pas être les Bisounours.

Bref, si vous vous plaignez que l’animation japonaise c’est plus que des lycéennes et des romances nulles, niquez vos races, allez mater Gundam IBO, c’est toute la SF d’action et de politique dont vous rêvez.

Les années précédentes, en Décembre:

  • Fate/Stay Night (2006)
  • Serial Experiments Lain (2007)
  • Clannad (2008)
  • Macross: Do You Remember the Love (2009)
  • The World God Only Knows (2010)
  • Boku Wa Tomodachi ga Sukunai (2011)
  • The Idolm@ster (2012)
  • Le Vent se Lève (2013)
  • Souvenirs de Marnie (2014) 

Continuer la lecture de Un an d’anime ~ 2016 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Un an d’anime ~ 2014/2015

Siri ! Fais moi une définition du mot marronnier. 

  • Définition 1 : Variété de châtaignier cultivé, dont les fruits, comestibles, sont plus gros que les châtaignes (un seul par bogue)
  • Définition 2 : (Par analogie) Nom courant donnée au marronnier d’Inde.
  • Définition 3 : (Journalisme) Sujet qui revient de façon cyclique au fil des saisons.

Mais dis-moi Siri, l’article que nous allons lire n’appartiendrais t-il pas la troisième définition ? N’allons nous pas dès maintenant parti vers un article type, qui existe depuis huit ans sur ce blog ? N’est-ce pas l’heure…

… DU BILAN ANIME ANNUEL ???

Anime201501

Et oui, comme chaque fin novembre / début décembre, on est parti. Règle simple: je prends les douze mois de l’année écoulée et à chaque mois j’attribue un animé, que j’ai regardé et qui m’a marqué. Les animes cités ne se limitent pas aux nouveautés de l’année et peut être aussi bien des grands classiques cinématographiques que des séries à peine sorties.

On est parti et on commence par le mois de Décembre.

 

Décembre 2014

Souvenirs de Marnie

2015dec

Les avant-premières du carrefour de l’animation, toujours très sympa. En l’occurrence j’étais bien content de voir ces Souvenirs de Marnie de Yonebayashi qui sera sans doute plus gardé en mémoire pour son statut de « dernier Ghibli » que pour ses qualités propres, ce qui est dommage parce que c’est un film que j’ai énormément apprécié de bout en bout. C’est un film qui techniquement et objectivement est bien en déça du Vent se Lève et du Conte de la Princesse Kaguya mais, en même temps, qui m’a fait ressentir pas mal de sentiment et où j’ai vu une bonne heure et demie passer à vitesse grand V. Et puis j’aime bien ces histoires d’amitié, ça me réchauffe le coeur.

Alors oui c’est un film finalement certes mineur dans la cinématographie de Ghibli mais cela n’en fait pas un mauvais film pour autant. Je vous le conseille donc, assez bêtement.

Les années précedentes, en Décembre: Fate/Stay Night (2006) ; Serial Experiments Lain (2007) ; Clannad (2008) ; Macross: Do You Remember the Love (2009) ; The World God Only Knows (2010) ; Boku Wa Tomodachi ga Sukunai (2011) ; The Idolm@ster (2012) ; Le Vent se Lève (2013)

 

Janvier 2015

Sword Art Online II

2015janv

Toujours ce crush un peu stupide sur l’univers très débile de Sword Art Online et je ne sais pas quand ça partira. Peut-être quand je deviendrais enfin un vrai adulte ? Ça paraît relou dit comme ça.

Enfin bref, SAO II ça a été compliqué à regarder pour une raison simple: l’arc Gun Gale Online est tellement bof, c’en est ennuyeux. Au sens propre. C’est à dire que dans la saison 1 j’avoue avoir bien kiffé la partie Alfheim Online que tout le monde déteste parce que même si c’était écrit à la pisse, c’était assez fun et ça faisait le taff que je lui demandais. Mais GGO dans SAO II c’est honteux: le début m’a beaucoup plus mais ça se prend les pieds dans le tapis tellement vite que quand on se retrouve face au combat final on est devenu comme le squelette dans la pub Zelda III. C’est chiant ET c’est pas bon, le pire combo possible.

Heureusement, la seconde partie de cette seconde saison rattrape les dégats et, avec l’arc Mother’s Rosario, offre à mon sens le meilleur de ce que peut proposer SAO, avec même une petite pointe d’émotion. Presque bien écrit, cet arc permet de quitter SAO II avec l’impression que c’était plutôt sympa alors que, bon, faut pas oublier que dix épisodes plus tôt on était à deux doigts de se pendre avec nos mains tellement c’était nul.

Donc maintenant j’attends une adaptation de SAO Progressive ou de Aliciziation parce que je suis comme ça, j’ai peur de rien, et i’m such a trash comme ils disent sur tumblr.

Les années précédentes, en Janvier: La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya (2007) ; Full Metal Panic (2008) ; Maria Holic (2009) ; Darker Than Black Ryuusei no Gemini (2010) ; Slayers (2011) ; Ben-To (2012) ; Sakurasou no Pet na Kanojo (2013) ; Hyouka (2014)

Continuer la lecture de Un an d’anime ~ 2014/2015 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Go Go Gadgeto Ce Que Je Mate En Ce Moment

Et 100% sans le moindre sens

Méwi un « Anime Catch Up » comme disent les jeunes branchés ! Qu’est-ce que je mate en ce moment ? En ce début de mois d’août ? Et en cette fin de mois de juillet ? Eh bien toutes vos questions ne tarderont pas à avoir une réponse concrète et évidente….

BLACK ROCK SHOOTER

Je suis Dead Master et j'ai la classe

L’histoire de Mato et Yuri, deux jeunes filles qui font connaissance l’une de l’autre a leur arrivée au lycée et deviennent les meilleures amies du monde. De l’autre coté, dans un monde parallèle, on suit le combat entre Black Rock Shooter et Dead Master. Comment ces deux mondes sont-ils liés ?

Contrairement à certains, je ne suis pas un fanboy de l’univers original et globalement j’ai tout découvert quasiment en même temps que l’OAV en question, par pure curiosité et sans vraiment d’a prioris sur une « licence » qui est quand même sérieusement « hypée » comme le disent les experts en Internet et aussi Jean Marc Morandini. Bref… j’ai bien aimé en fait ! Les 55mn sont passées plutôt vite, on a le droit à une histoire d’amitié qui sans casser trois pattes à un canard se révèle plutôt sympa à suivre et mignonne comme tout et de l’autre coté j’ai vraiment encore plus apprécié les passages dans « l’univers parallèle », surtout d’un point de vue graphique et auditif (le fait que les personnages y sont muets y joue beaucoup, même si j’aurais encore plus kiffé que le studio joue encore plus le jeu et ne foute carrément aucune musique, juste le bruit des armes qui s’entrechoquent où les rares petits rires sardoniques de Dead Master), et globalement j’ai apprécié le fait que l’OAV se « suffise à lui-même ». Si la porte est ouverte pour une suite, elle ne sera pas « primordiale ».
Et ouais, j’ai vraiment surkiffé le personnage de Dead Master, qui je trouve à vraiment LA méga classe. Son design est plutôt top (y’a du vert !) et surtout son « comportement » est vraiment agréablement putassier. Ce petit rire sardonique et hautain,  »j’aime’ (alors que de l’autre coté j’aime bien moins le design de Black Rock Shooter, que je trouve beaucoup plus « banale », et cette flamme dans l’oeil c’est plutôt kitsch !)

Donc pour être franc, je serais pas contre une suite. Pour plusieurs raisons: je suis assez curieux de voir comment seront incorporés au récit les autres personnages de la mythologie, quelle « motivation » aura l’héroïne pour les combattre, etc etc. C’est prometteur donc, sans compter que la série semble être tout de même particulière (sa volonté de toucher un public international, entre autres. Le trailer qui avait été diffusé en exclusivité à la Japan Expo, les sous-titres en cinq langues dans les dvd, etc) et, si on veut être un peu cynique, sans doute juste une manière de pouvoir vendre du goodie par paquet de 200. Pour ma part, c’est vrai qu’ils ont presque réussis à me vendre une figurine Dead Master.
Les bâtards.

Continuer la lecture de Go Go Gadgeto Ce Que Je Mate En Ce Moment 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Débriefing de Noël starring The End of Evangelion, Macross…

A la base j’avais prévu de nommer cet article « Je ferme temporairement le blog », de mettre une capture d’écran d’Umineko No Naku Koro Ni avec Bernkastel qui sort une trollface et de mettre La traduction anglaise de Umineko No Naku Koro Ni Chiru épisode 1 est terminée, allez vous faire foutre, j’arrête d’écrire jusqu’a ce que je finis le truc mais au final… non.

DU COUP.

Voici un article qui parlera de plein de trucs. Umineko, Macross, Batman, des chocolats, des mangas, To Aru Majutsu No Index, Code Geass ou bien encore zavvi. Et surtout en grande star au milieu de tout ça, mon avis sur the End of Evangelion, avis que certains attendaient si j’en crois certains commentaires. J’aurais bien fait un article dessus mais je me suis vite rendu compte que je n’aurais pas eu grand chose de bien intéressant à dire.

OW OW JOYEUX NOEL

Continuer la lecture de Débriefing de Noël starring The End of Evangelion, Macross… 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr