Archives de
Étiquette : mamoru hosoda

Un an d’anime ~ 2016

Un an d’anime ~ 2016

Édition 2016 du bilan annuel animé, où je reviens sur douze animés qui ont marqués mon année. Au programme de ce neuvième bilan: beaucoup trop de Macross et de Love Live, peu d’originalité vis à vis de mon opinion sur Re:Zero ou bien encore ma redécouverte des Precure… enfin en quelque sorte. Bonne lecture ! Lire le billet.

La place de la famille dans les films de Mamoru Hosoda: trois films pour trois points de vue

La place de la famille dans les films de Mamoru Hosoda: trois films pour trois points de vue

« Oui mais Hosoda il fait toujours le même film: la preuve, il parle toujours des mêmes choses » peut-on parfois entendre dire sur les Internet. Si il est vrai que Mamoru Hosoda a toujours développé dans ses films originaux des fortes thématiques familiales, le résumer à cela serait criminel, d’autant que ses oeuvres ne traitent jamais ces sujets de la même manière. On analyse donc en profondeur ses trois principaux films – Summer Wars, Les Enfants Loups et Le Garçon et la Bête – pour tâcher de comprendre et assimiler le message que veut à chaque fois transmettre Hosoda et ainsi mieux se rendre compte de l’immense différence de chacun des films. Lire le billet.

Le Garçon et la Bête – Et Vlan

Le Garçon et la Bête – Et Vlan

A peine sorti de l’avant-première que voilà déjà ma critique du Garçon et la Bête, le nouveau Hosoda sur lequel j’avais construit énormément d’attentes. Si je n’y retrouve pas la force émotionnelle des Enfants Loups, il y’a quand même pas mal d’éléments intéressants dans ce long-métrage, qui complète les films précédents de son réal. Lire le billet.

wow such branloïde

wow such branloïde

Ok j’ai plus le net chez moi depuis exactement neuf jours. Enfin c’est pas exact: j’ai depuis lundi soir un code sfr wifi qui me permet de pomper la bande passante d’une box sfr quelconque du voisinage. Mais j’ai accès à ce wifi que depuis le salon du duplex et je considère que tout ce qui est en dehors de ma chambre n’est pas vraiment chez moi. Bref, c’est dur d’écrire des articles dans ces conditions. EN PLUS C’EST NOVEMBRE Lire le billet. Lire le billet.

Des enfants loups et une claque dans la trogne

Des enfants loups et une claque dans la trogne

Eh, je reviens de la séance des Enfants Loups: Ame & Yuki qui passait au cinéma Concorde à Nantes. Un chouette cinéma que je viens de découvrir ou y’a des fauteuils en cuir profonds et moelleux en guise de siège. Ces sièges ne sont pas le sujet de ce billet mais ciel qu’ils sont cools. Même si ils font plein de boucan quand tu essaies de changer de position. Enfin bref. De Momoru Hosoda je n’ai vu que le duo Lire le billet.

La Traversée du Temps – Nice Job Breaking It Hero

La Traversée du Temps – Nice Job Breaking It Hero

On parlait lundi de Saint Seiya, aujourd’hui on continue encore et toujours l’alphabet estival avec T, comme Traversée du Temps. Où Toki Wo Kakeru Shoujo.

Traversee03.jpg
Notons l’accroche qui met en avant le « par l’auteur de Paprika » quitte à créer la confusion de manière amusante entre Satoshi Kon – réalisateur du film – et Yasutaka Tsutsui – auteur du livre Paprika et du livre de la Traversée du temps, du coup.

La Traversée du Temps parle d’une fille nommée Makoto, qui un jour se prend un train. Rassurez-vous, elle va mieux depuis parce qu’elle a découverte en même temps qu’elle pouvait voyager dans le temps, ce qui est pratique pour savoir qu’une interro surprise va te tomber dessus, pratique pour ne pas mourir où bien pratique pour faire dix heures de karaoké en ne payant qu’une seule heure.

Et c’est un très bon film que je vous encourage à visionner.

Voilà.

Fin de l’article.

Lire le billet.