Mob Psycho 100 II

Mob au top

Le pitch: La suite des aventures de Mob, petit garçon à la grande gentilesse mais aux pouvoirs psychiques sans égaux.

  • Studio: BONES
  • Réalisation: Yuzuru Tachikawa
  • Date de début de diffusion: 7 Janvier 2019
  • Nombre d’épisodes: 13
  • Adaptation ? Oui (Manga par ONE)
  • Disponible en France ? Crunchyroll

Je vais commencer en étant honnête avec vous: la saison 1 de Mob Psycho 100 je l’avais certes apprécié mais j’en étais sorti avec une certaine déception, une vraie frustration. Car arrivait un moment où la série laissait envisager un tournant plus sombre, plus sérieux, tournant qui n’est jamais arrivé car au final la série ne semblait pas vouloir décoller de son statut de petite comédie rigolote. Alors après il y’avait dans cette saison 1 des tas d’immense qualité – la qualité d’animation, les ambitions au niveau de la réalisation et, évidemment, l’ultime duo de good boi avec Mob et Reigen, qu’il est difficile de détester. Mais je ne partais pas dans cette saison 2 avec un enthousiasme démesuré. Ma surprise n’en a été que plus grande.

Car Mob Psycho 100 II est tout simplement excellent ! Démarrant sur un premier épisode extrêmement posé, sans trop de scènes d’action, Mob Psycho 100 II va, plus que la première saison encore, nous rappeler les chouettes valeurs de son personnage principal, dont la gentilesse, la bonté et l’humilité sont des forces remarquables, qui vont lui permettre d’attirer autour de lui des gens tout aussi remarquables, voire même constamment leur permettre de s’améliorer. Mob est une série positive dans ses messages, dans la manière de les traiter, et elle ne fait aucune concession dessus, même quand le héros se voit offrir des tentations, des raccourcis.

L’autre bonne surprise c’est de voir la série enfin réussir à maintenir son ton. Si la saison 1 passait son temps à alterner entre gaudriole et grand sérieux, ici le rythme est mieux réfléchi, ce qui donne moins une impression de yo-yo qui pouvait décontenancer dans la première saison. En choisissant de dédier la première moitié de la série à des histoires courtes – souvent amusantes, parfois poignantes -, on réapprend à s’attacher à un casting qui va être très vite soumis à rude épreuve via des situations de plus en plus désespérées. Le feu d’artifice étant lancé lors du tout dernier arc, qui va être l’opportunité de pousser Mob dans ses derniers retranchements et de lui offrir un antagoniste à sa mesure, ce qui va offrir un combat anthologique, qui va permettre aux animateurs de donner leur maximum, pour un résultat qui éclate les rétines. Et, contrairement à la saison 1, le ton de cet arc est complétement maîtrisé, le rendant encore meilleur.

Si en matière de sakuga et de réalisation visuelle, Mob Psycho 100 II s’impose déjà comme l’une des meilleures séries de l’année (surtout quand on constate que One Punch Man ne viendra plus faire concurrence) et offre des choses jamais vues ailleurs, réduire la série à un sakugafest serait lui fait déshonneur, car ça reste au niveau de son écriture que la série brille le plus. De part son utilisation optimale de ses personnages principaux, de part les thèmes évoqués et de part sa manière bienveillante de les traiter, la série est une preuve exemplaire que, oui, peut mettre du cœur dans du shonen de baston.


Mob Psycho 100 II

4 out of 5 stars (4 / 5)
Excellent

Le ton est juste, la performance technique impressionnante: Mob Psycho 100 II est un succès tout simplement flamboyant, qui réussit aussi bien ses combats que le développement de ses personnages.

La galerie:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *