Les Enfants de la Mer

Devenir mer

Le pitch: Alors que ses vacances d’été commencent de la pire des façons, la jeune Ruka va faire la rencontre, dans l’aquarium dans lequel travaille son père, d’un jeune garçon nommé Umi, qui a grandi dans l’océan et semble capable de communiquer avec les animaux marins…

  • Un film de: Ayumu Watanabe
  • Adapté d’un manga de Daisuke Igarashi
  • Sorti le: 7 Juin 2019 (Japon) ; 10 Juillet 2019 (France)
  • D’une durée de: 1h51

L’an dernier sortait, dans une étrange indifférence collective, l’adaptation du manga Après la Pluie. Une adaptation qui prenait un très joli manga et se donnait le défi de le sublimer visuellement sans discontinuer, donnant une série esthétiquement somptueuse, où chaque plan semblait travaillé, étudié pour caresser les rétines de la manière la plus douce possible. Un an et demi plus tard, revoilà le réalisateur de la série, Ayumu Watanabe, cette fois-ci sur l’adaptation d’un manga de Daisuke Igarashi, prêt à s’approprier une oeuvre et y mettre tout son cœur.

Comme Après la Pluie, les Enfants de la Mer est un film visuellement époustouflant. Que ce soit en terme d’animation, en terme de chara-design, de décors ou d’expérimentations visuelles, le film nous en donne pour notre argent, trouve une cohérence artistique dès la première seconde et s’y engage jusqu’au bout des 1h55. Les personnages sont expressifs, les décors sont détaillés, tout bouge, tout est fluide, tout est accompagné par une bande originale signée du toujours aussi somptueux Joe Hisaishi, en somme posez vous devant ce film et pendant 1h55 vous aurez l’assurance d’en avoir pour votre argent en terme de beauté.

Néanmoins, là où le film divisera beaucoup plus c’est au niveau de ce qu’il raconte: au départ une rencontre entre deux adolescents en marge, le film va rapidement se complexifier au fur et à mesure de son déroulement, quitte à complétement changer de ton au second tiers, invoquant énormément d’éléments mystiques, fantastiques et la succession de scènes qui se veulent plus symboliques qu’explicites. Le film semble avoir pour message l’envie de raconter la prise de conscience par son héroïne de son « pouvoir » qu’est celui d’être capable de créer et d’héberger la vie. Néanmoins, n’attendez pas du film qu’il explicite clairement ce message, laissant à son spectateur une très large liberté d’interprétation, qui déroutera ceux qui espéraient que Les Enfants de la Mer allait les prendre par la main pendant deux heures.

Néanmoins, si vous acceptez de ne pas forcément tout comprendre immédiatement, le film est un sacré trip dans sa dernière partie, avec une grande quantité d’images fortes, d’images impressionnantes, qui cherchent surtout à marquer et à choquer plutôt que de raconter une histoire. Le tout, encore une fois, avec une grandiose bande originale, qui fait des Enfants de la Mer une « expérience » sublimée en cinéma. J’aurais aimé vous épargner la phrase cliché « c’est un film à voir en salles » mais vu son ton, sa beauté visuelle et sonore, mieux les conditions seront, plus votre appréciation du film pourrait être positive.

Dans un 2019 particulièrement riche en sorties d’animation, avec sa thématique aquatique, entre Promare, Wonderland, Weathering With You ou Ride Your Wave, Les Enfants de la Mer est sans doute le film le plus « unique » et le plus « différent » du lot. Une performance artistique admirable, portée par l’admiration de son réalisateur pour Stanley Kubrick et 2001, l’odyssée de l’espace, dont l’inspiration est évidente. Difficile de prévoir si le film vous plaira, mais en tout cas on est sûr d’une chose: le travail et les efforts du staff sur ce film ont payés !


Les Enfants de la Mer

4 out of 5 stars (4 / 5)
Excellent

Les Enfants de la Mer est une proposition cinématographique qui déroutera et divisera, en laissera sans doute plus d’un sur le bas-côté. Mais malgré tout le film ne manque pas une seule seconde de soin, portant une performance artistique excellente, que ce soit au niveau de l’animation ou du son. Tentez l’expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *