Mobile Suit Gundam I – Maman ! Achète-moi un Gundam !

Even Amuro is afraid!

Mon premier article sur Minorin ! Even Amuro is afraid!

Shueisha

Jeudi dernier marqua un grand tournant dans ma vie, car j’ai fait mes premiers pas dans la saga Gundam en matant le premier film adapté de la série fondatrice Mobile Suit Gundam 0079 sortie en 1979 (je suis sûr que ça va changer ma vie pour les trente prochaines années à venir). A la base, je voulais mater la série TV d’origine, mais on m’a plutôt recommandé de mater cette trilogie de films car la série TV accuserait de nombreuses longueurs et de fillers destinés à vendre des jouets pour les gosses de l’époque.

Mobile Suit Gundam I // Sunrise // 3 films // Sortie le 14 mars 1981 // Réalisé par Yoshiyuki Tomino (saga Gundam, Zambot 3, Ideon, Brain Powerd, Overman King Gainer etc…)

Continue la lecture

Macross 01 – We’ll still love you tomorrow

 

C'est vrai que "Le Vent se Lève" fait un peu vieux visuellement.

C’est vrai que « Le Vent se Lève » fait un peu vieux visuellement.

  

Amo

J’ai plus le net chez moi mais c’est pas grave ça m’empêchera pas de vous offrir une chronique.

Donc j’ai décidé de faire un vieux truc. A ma connaissance c’est le plus vieux truc chroniqué sur Minorin jusqu’a présent et pour cause puisque ça aura 32 ans cette année – il s’agit bien entendu du premier épisode de Macross. J’ai profité du fait que j’acquis lors de Japanantes – et pour une somme inférieure à 8€ – une « édition collector intégrale » de Macross pour sauter sur l’occasion de regarder du vieux. Yeah.

 J’avais déjà été initié à cette série y’a environ quatre ans puisque j’avais regardé (dans des conditions déprimantes) le film qui en était vaguement adapté, c’est à dire Macross Do You Remember Love. Que j’avais beaucoup aimé. Et, évidemment, je ne suis pas totalement étranger à la série puisque j’ai maté la quasi intégralité de ce qui a été produit avec Macross Frontier (dont le second film) et que j’ai un jour acheté l’intégrale en VOSTFR de Macross II chez Kazé. J’ai arrêté au bout de deux épisodes parce que c’était pas bon du tout.

Mais allez, assez de blabla, passons à cet épisode 1 de Macross. Yeah !

Choujikuu Yousai Macross // Studio Nue // Débuté en automne 1982 // 36 épisodes // Réalisateur: Ishiguro Noboru (Legend of the Galactic Heroes ; Uchuu Senkan Yamato ; Tytania)

Continue la lecture

Pokemon the Origin – Retour vers le futur

Il est temps, une nouvelle fois, de partir à l'aventure.

Il est temps, une nouvelle fois, de partir à l’aventure.

MunnyNan sérieux, est-ce-qu’il y a vraiment besoin de présenter Pokémon ? Que celui qui n’a jamais vu un Pikachu de sa vie et qui lit ces lignes… retourne de la planète d’où il vient car un type pareil n’existe probablement pas sur cette Terre. Mais je m’égare, recentrons un peu le sujet quand même : Pokémon est sorti en France en 1999, il fut un carton et la franchise fut utilisé de toutes les manières possibles et imaginables, allant du génial manga Pokémon Spécial (et les fanboys/fangirls qui vont avec) à des trucs comme « Apprends avec Pokémon : à la conquête du clavier ». Et comme on est sur un blog d’anime, on va peut-être parler un peu d’anime nan ?

L’anime Pokémon est sorti 1 an après le jeu au japon et avait la particularité de grandement se baser sur lui sans le suivre à la lettre. Sacha ressemble donc à Red, le héros du jeu, mais n’est pas lui, il commence avec un autre starter que disponible dans le jeu, etc… Cela permettait une certaine liberté aux scénaristes, pour le meilleur comme pour le pire… Et pas mal pour le pire hélas, l’anime étant principalement destiné à un public jeune et ayant mis du temps à comprendre qu’il fallait mettre un peu de scénario en son sein pour que ça reste intéressant à regarder. En bref, les premières saisons auront marqué beaucoup de fans de l’époque mais l’anime est aujourd’hui peu mirobolant…

Autant vous dire que lorsqu’un anime basé sur le jeu Pokémon a été annoncé à la fin de l’été, ça a sonné comme l’arrivée de Shenmue 3 chez certains fans. Hélas pour eux, les premiers détails ont brisé pas mal de fantasmes : il ne s’agira que d’un téléfilm et basé uniquement sur le jeu et non le manga qui s’en rapprochait le plus (oui oui, tu sais très bien que je parle de toi là, petit lecteur caché fanboy/fangirl de PokéSpé). Mais bref, assez blablaté, c’est l’heure de partir 15 ans en arrière !

Pokemon The Origin // Production I.G. et Xebec // diffusé le 2 octobre 2013 // 4 OAVs donnant un anime de 1h30 // Réalisateur : Kawasaki Itsuro

Continue la lecture

Pompoko – Des tanukis et des larmes

Pompoko08

Ce moment où je regarde le film pour la énième fois et qu’une fois de plus, je réalise qu’il ne me laisse vraiment pas indifférent.

NockAvertissement préalable : je vais sûrement raconter ma vie dans ce billet (plus que d’habitude en tout cas) et tant pis pour le professionnalisme. J’ai parlé de différentes séries par ici. Parfois en bien, mais surtout en mal. J’avais envie de changer. D’arrêter avec les séries de merde. De parler de ce que j’apprécie.
Alors qu’à cela ne tienne, je vais parler d’un film aujourd’hui. Un film que j’aime. Beaucoup. Un film plutôt vieux. Un Ghibli. L’un des meilleurs à mes yeux.
J’ignore s’il y en a parmi vous qui n’ont jamais vu Pompoko, mais si c’est le cas, j’espère réussir à vous convaincre de le voir. Et surtout j’espère briser un peu l’image que certains en ont : celle d’une comédie un peu gamine. Parce que dans les faits, c’est bien mieux que ça.

Attention, pavé en approche. Il ne s’agit cependant que de ma vision personnelle et je n’entends pas aborder tout ce qu’il est possible de dire sur le film. Les aspects folkloriques et historiques, entre autres, ne seront que légèrement évoqués.

Pompoko // Studio Ghibli // 1994 // Film (environ 2 h) réalisé par Isao Takahata (Le Tombeau des Lucioles, Souvenirs goutte à goutte, Mes Voisins les Yamada)

Continue la lecture

Shin Getter Robo vs. Neo Getter Robo 01 : Fuyez, lopettes, la Getter Team recrute !

Nafoutre, je ferais cette review au péril de ma vie !

Nafoutre, je ferais cette review au péril de ma vie !

ElKaizerEn fait ce screen est totalement adapté à un résumé d’une bonne série de Getter Robo, ça ne se décrit pas : ça se vit. Evangélisation oblige, il va bien falloir que je profane de mon grossier langage les saintes écritures du genre Supa Robotto qui est la forme japonisante de Super Robot mais j’le dis comme ça pour me la péter.

Getter Robo c’est de la violence pur jus, l’un des (le ?) pionniers des mecha qui sont le fruit d’une combinaison de divers véhicules/parties et ça défonce du poney, des dinosaures et quelques galaxies vers la fin (c’est aussi l’un des pères spirituels de Gurren Lagann mais ça n’intéressera probablement personne)

PrêtEs ? CHAAAAAAAANGE GETTEEEEEER !

Shin Getter Robo vs Neo Getter Robo // Studio : Brain’s Base // Sortie du 21.12.2000 au 25.06.2001 // 4 OAV de 25min // Réalisateur : Kawagoe Jun (Getter Robo : Armageddon ep4-5, New Getter Robo, Mazinkaiser SKL) // Adaptation originale du manga de Ken Ishikawa

Continue la lecture

Slayers Premium – Votre concentré de Slayers en 30 minutes

 

On fait pas un bon Slayers sans Dragon Salve.

On fait pas un bon Slayers sans Dragon Salve.

 

Munny

Jeunes spectateurs ne vous intéressant qu’aux animes de cette saison, passez votre chemin. Car si Slayers est un nom qui ne vous parle pas, il s’agit pourtant d’une série qui a bien fait son temps et qui encore aujourd’hui doit conserver bon nombre d’adepte gardant le silence.

Slayers, c’est à la base une série de romans qui a connu entre 1995 et 2001 plusieurs adaptations : 3 saisons de 26 épisodes (Slayers, Slayers Next et Slayers Try… et non, il n’y a jamais eu de Slayers Revolution ou Evolution R !), 6 OAVs et 5 films. Autant dire pour ceux qui voudront tout rattraper : vous aurez du boulot ! Mais Slayers, c’est surtout un classique de l’héroic fantasy que l’on ne peut ignorer si l’on est fan du genre, avec son parfait dosage de d’humour, d’action et d’histoire. Sans parler de ses personnages atypiques comme Lina Inverse, l’héroïne principale de la série.

Et c’est au détour d’un clic que je suis tombé sur Slayers Premium, le dernier « film » de 30 minutes adapté et par chance, un de ceux que je n’avais pas encore vu. Que vaut-il par rapport aux autres ? Réponse dans la suite !

Slayers Premium // Studio : Hal Film Maker // Sortie en 2001 // 1 film de 30 minutes // Réalisateur : Junichi Satō // D’après les romans de Hajime Kanzaka

Continue la lecture

Sailor Moon 01 – Lapin Justice

Contrat ? Magical girl ?

Contrat ? Magical girl ?

 

Amo

J’avais, quoi, sept ou huit ans le jour où le Club Dorothée s’est arrêté ? Je fais partie de cette génération d’otakus français qui étaient ni trop jeunes pour l’avoir connu ni trop vieux pour en avoir profité à fond. Ma mère détestait en outre Dorothée sans doute viscéralement (et vous ne vouliez pas la voir quand elle détestait quelqu’un viscéralement) et j’étais pas super intéressé par ces dessin animés japonais qui possédaient un scénario. Alors je regardais les Minikeums et puis voilà, j’étais content.

Du coup tous les trucs du club Do j’y connais rien, à l’exception notable de Saint Seiya et du premier quart de Dragon Ball. Le reste ? Vaaague.

Mais il est quand même temps pour moi de m’attaquer à Sailor Moon parce que j’avoue que ça me fait de l’oeil depuis quelques temps. Je ferais certainement pas un billet par épisode parce que faut pas déconner mais voilà en tout cas le premier épisode, toujours avec ce format bien/pas bien qui est une véritable ode à la subjectivité et aux blagues grasses de compétition.

Sailor Moon // Studio Toei // Débuté en mars 1992 // 46 épisodes sortis (première saison) // Réalisateur principal: Satou Junichi

Continue la lecture