Yama no Susume 11 – Aujourd’hui, c’est pyjama party !

Prélude : le titre du jour n’est pas une invention de ma part, afin de signaler à quel point je trouve l’anime soporifique. Non, il s’agit d’une description réaliste du contenu de l’épisode.

Tenez, une fois n’est pas coutume, je vais commencer par un screen qui ne provient pas de l’épisode du jour, et que j’ai honteusement piqué à Amo. Comme il est très parlant, je ne le légenderai pas.

Sasami1010

NockPour ce pénultième épisode, j’aurais apprécié pouvoir crier « Les miracles existent, je me fais mormon », mais je crois que le studio 8-bits s’est amusé, une fois de plus, à briser les derniers fragments d’espoir qui restaient en moins.
D’ailleurs, si vous voulez suivre le récit de ma longue descente aux enfers, vous trouverez tous les articles précédents sur ce site, et plus précisément à cet endroit.

Parfois je me dit que le réalisateur de cette série a œuvré au même poste sur Bienvenue dans la NHK. Dans ces moments-là, je me mets en position fœtale dans un coin de ma chambre et je pleure.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto

Continue la lecture

Little Busters 22 – We’ve entered an endless recursion of time

LB!22-01

Kyousuke en a un peu marre que Riki lui vole la vedette donc il vient rappeler à quel point il est viril et mystérieux <3

SuryceÉpisodes précédents : 17181920, 21

Cet épisode était génial ! Cet anime est génial !

Non, je ne suis pas ironique ou sarcastique, je pense vraiment que cet anime a de loin surpasser mes rêves les plus fous pour une adaptation animée de Little Busters. Malgré mon fort pessimisme originel, je suis maintenant très content que la licence eut été confiée à J.C. Staff, car son équipe de scénaristes a parfaitement compris où résidait l’intérêt du jeu et l’a très bien sublimé, là où un KyoAni aurait sûrement été beaucoup plus fidèle alors que cela n’était pas la meilleure option.

Mais bref, passé l’introduction du précédent épisode, on attaque donc maintenant la phase de développement de la route de Kud et en seulement vingt minutes, l’anime parvient à traiter la mélancolie de l’héroïne avec plus de justesse que jamais, et se donne même le luxe de mettre les bouchées doubles sur les indices concernant la continuité de l’histoire.

Little Busters! // Studio J.C. Staff // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Yoshiki Tamakawa

Continue la lecture

Sasami-san@Ganbaranai 10 – Futastique

Comment j'envisageais ma vie sociale après avoir ouvert un blog

La vie sociale de blogueur et animateur d’asso

 

Amo

Dans les épisodes précédents: Épisodes 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8 ; 9

 

Contexte de l’article: cette nuit c’était une Nocturne Epitanime ou j’étais présent avec Thalie pour animer la soirée des 3 ans de l’association. Animer ça épuise, ne pas dormir aussi et, ça tombe bien, j’ai dormi genre quatre heures parce que je devais ensuite retourner à Epitanime dans l’après-midi pour une réunion d’associations pour préparer la grande convention de fin mai. Là je viens de rentrer, j’ai de la formule 1 à regarder (et je me suis fait spoiler le vainqueur comme un con en lisant le Monde.fr) et j’ai cet épisode à chroniquer.

La bonne nouvelle c’est que cet épisode est giga RICHE EN TRUCS PROMPTS A COMMENTER ET VANNER.

La mauvaise nouvelle c’est que j’ai l’impression que je m’observe moi même et que je dirige pas directement mon corps.

MAIS CA DEVRAIT ALLER.

Sasami-san@Ganbaranai // Studio SHAFT // Débuté en Janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur: Akiyuki Shinbo (Puella Magi Madoka Magica, Bakemonogatari, Sayonara Zetsubou Sensei)

Continue la lecture

Robotics;Notes 20 – Plus con, tu meurs… oh wait

R;N20-01

Rien qu’en voyant l’image de preview sur la page d’accueil de Wakanim, je savais que j’allais être déçu par cet épisode

SuryceÉpisodes précédents : 15161718, 19

Vous vous souvenez quand je faisais l’éloge du précédent épisode parce que l’anime se décidait enfin à aller quelque part et arrivait même à surprendre ? Eh bien… cet épisode-ci a décidé de faire immédiatement se vautrer dans la boue tout ce que le précédent avait lancé.

Au moins on va toujours quelque part, je peux pas dire le contraire, mais l’intérêt de la chose est grandement diminué par des développements qui prennent une tournure désagréable, des incohérences béantes qui s’immiscent dans le déroulement de l’intrigue, et avec même en bonus un petit Deus Ex Machina (quand un élément sort de nul part pour sauver la situation).

Robotics;Notes // Studio Production I.G // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 22 épisodes // Réalisateur: Kazuya Nomura

Continue la lecture

Sakurasou no Pet na Kanojo 22 – Best girl never win

 

Préparez vos bunkers, Mashiro devient sérieuse

Préparez vos bunkers, Mashiro devient sérieuse


avatar-minorin Résumé de l’épisode précédent : Sakurasou est sur le point d’être démoli, Aoyama 
craque finalement sous la tristesse d’avoir loupé son audition, le prochain jeu de Vocaloid a damé le pion au jeu de Sorata et malgré tout leur effort, la bande de Sakourasou n’a pas réussi à  réunir le nombre de signature nécessaire pour valider la pétition empêchant la démolition. Enfin, c’est par une lettre informant que Mashiro est engagé par la boîte de jeu qui  a trompé Sorata que l’anime nous offre cette belle morale : « Le dur travail ne sert à rien, au final, c’est les gens doués qui raflent tout. » et une Mashiro quittant l’internat. 

C’est sur ce constat ma foi fort joyeux que nous entamons le 22e épisode de Sakurasou no Pet na Kanojo, alias « Tu t’es attaché aux personnages ? Laisses-moi les torturer ! ~ The Animation ! »

Sakurasou no Pet na Kanojo // Studio J.C. Staff // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 24 épisodes // Réalisateur: Atsuko Ishizuka

Continue la lecture

Little Busters 21 – Loli loli… kyun !

LB!21-01

Affaire pédo-DSK : Allez directement en prison sans passer par la case Départ

 

SuryceÉpisodes précédents : 171819, 20

Le moment que vous attendiez tous, on attaque la route de Kud pour de bon !

Après la pause de l’épisode 20 centré sur Rin et Sasami, on revient aux aventures de la petite loli russe, et après avoir vu cet épisode, je me demande si c’était bien une si bonne idée de séparer l’intrigue de l’exam du reste de la route. C’est très discutable on va dire. D’un côté les déboires scolaires de Kud n’ont pas de lien direct avec l’intrigue principal de sa route, mais de l’autre, un certain nombre de thèmes et informations importantes pour la suite ont quand même été introduits.

Je suppose que l’intrigue de Rin et Sasami n’était pas adapté pour servir d’épilogue à la route de Haruka, ce qu’était un peu aussi le but de l’épisode 19. La cohérence d’ensemble prime sur le reste… Mais bref, parlons de cet épisode un peu !

Little Busters! // Studio J.C. Staff // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Yoshiki Tamakawa

Continue la lecture

To-Love Darkness 01 – Rize of the Fenix

L'animation japonaise en image: à gauche, Chihayafuru ; à droite, Infinite Stratos

L’animation japonaise en image: à gauche, Chihayafuru ; à droite, Infinite Stratos

 

Amo

Bon ouais, ok, d’accord, j’adore secrètement la saga To Love. Je reste ébahi par le fait que ce truc a réussi à tenir 18 tomes dans le Shonen Jump sans éveiller les soupçons et qu’il a du se stopper en plein élan à cause de soucis personnels de l’auteur (une histoire de femme qui devient cinglée et qui kidnappe son propre gosse, un truc cool.) Et quand la série revient, c’est dans le Square Jump et c’est dans ce magazine de la Shueisha pourtant assez grand public que les mecs décident que les règles c’est pour les tatas et qu’ils vont réussir à rendre encore plus floue la limite entre érotisme et pur hentai. Et ça s’appelle To Love Darkness. Et le jour ou les autorités françaises compétentes se rendront compte que ça sort en France, Tonkam sera fermé de force et l’industrie du manga trainée dans la boue médiatique pendant un mois (jusqu’au scandale suivant, qui rendra celui-ci caduque.)

Alors du coup logiquement, voilà l’adaptation animée de To Love Darkness, sortie cet automne chez Xebec. Mais comme je suis un type consciencieux j’ai attendu la sortie des Blu Ray pour une meilleure qualité d’image, d’animation et… ok, ouais, non je déconne, c’était surtout pour les tétons.

En vrai je sais même pas pourquoi je mate ça, c’est du Xebec, ça va être nul, je devrais retourner lire le manga.

To-Love Darkness // Studio XEBEC // 12 épisodes // Débuté en octobre 2012 // Réalisateur: Ootsuki Atsushi (Ladies versus Butler, Working’!!)

Avertissement: tétons

Continue la lecture

Yama no Susume 10 – Courage ! C’est bientôt la fin

yama1009

– YMCA !!
La montagne ne leur plaisait plus. Elles ont décidé de se reconvertir en girls’ band.

NockS’il y a quelqu’un qui lit ces articles, il est déjà au courant, mais au cas où, je signale que tous les épisodes précédents ont déjà été couverts par Minorin : Yama no Susume 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9.

Soyons honnête : ce matin, en regardant l’épisode 10 de cette (super) mini-série, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir raconter sur ce site.
Vous allez donc assister (comme depuis quelques semaines en fait) à du bricolage et remplissage (exercice que je maîtrise pour les rapports et autres dissertations, mais moins pour les billets).
L’épisode du jour est la suite directe des deux épisodes précédents.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto

Continue la lecture

Yama no Susume 09 – Et de quatre !

yama0908

Dans cet épisode, la mort d’Aoi, déchiquetée par un ours, change brusquement le ton de la série.


NockBla bla bla… billets précédents : Yama no Susume 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8.

C’est le moment des confessions et autres excuses. En théorie cet article aurait dû paraître avant mercredi dernier, c’est à dire avant la sortie de l’épisode 10. Seulement, j’ai déjà du mal à bosser de façon régulière, alors vu mon manque de motivation dans le cas présent…
Pour résumer :
1/ La série ne me passionne guère.
2/ Je commence à comprendre qu’écrire des articles hebdomadaires sur des épisodes de 3 minutes n’était peut-être pas une si bonne idée.

Mais bon, l’épisode précédent était assez sympa et celui-ci est sa suite directe. Avec un peu de chance, ça sera potable.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto

Continue la lecture

Robotics;Notes 19 – Cet anime n’ira jamais loin

R;N19-01

Mais qu’est-ce qu… ? Notre anime a enfin une intrigue !?

Épisodes précédents : 15, 16, 17, 18

SuryceMes excuses pour ce retard grandissant entre le moment de la diffusion d’un épisode et celui de la publication de la review, j’ai eu une semaine plutôt chargée en examens. Mais au moins maintenant je suis en vacances et on va essayer de rattraper un peu tout ça.

On m’avait dit que cet épisode semblait vouloir me donner tort et cette impression était plutôt bien justifiée. Non seulement il se passe enfin quelque chose dans cet anime, mais comble de la générosité, on a même le droit à quelques réponses concrètes, bien qu’elles apportent en même temps plus de questions. Dans tous les cas, la tournure des évènements a réussi à me surprendre, chose que je n’aurais pas cru possible. Bravo anime, tu m’as bien eu, ce qui ne m’empêchera pas d’avoir toujours quelques remarques à faire.

Robotics;Notes // Studio Production I.G // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 22 épisodes // Réalisateur: Kazuya Nomura

Continue la lecture

Sasami-san@Ganbaranai 09 – The Next Day

Le site de pole-emploi quand il décide de balancer une erreur et me fait perdre ma lettre de motivation pas sauvegardée.

Le site de pole-emploi, quand il décide de balancer une erreur quelconque et me fait ainsi perdre ma lettre de motivation pas sauvegardée. (Personnification)

 

Amo

Dans les épisodes précédents: Épisodes 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8

Kagami n’a qu’une seule ligne dans cet épisode STOP Moral à zéro par conséquence STOP Motivation difficile à trouver STOP A découvert qu’un nouvel OAV de l’anime H Fault était sorti STOP C’est celui avec la fille aux cheveux violets qui branle le héros dans une salle de classe STOP Et juste avant la blonde fait du cosplay sex avec lui STOP Attention de l’auteur non optimale STOP Heureusement l’épisode est plutôt bon STOP Alors tout va bien STOP

Sasami-san@Ganbaranai // Studio SHAFT // Débuté en Janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur: Akiyuki Shinbo (Puella Magi Madoka Magica, Bakemonogatari, Sayonara Zetsubou Sensei)

Continue la lecture

The IDOLM@STER 07 – C’est la fête chez les pauvres.

idolmaster0707

– J’ai toujours rêvé d’observer des pauvres dans leur milieu naturel !!

NockThe IDOLM@STER jouit d’un statut un peu particulier parmi toutes les séries que j’ai pu voir : il s’agit de la seule série que j’ai commencé lors du début de sa diffusion (à l’été 2011) et que je n’ai, à ce jour, toujours pas fini, mais pas droppée non plus.
Pour résumer, 3 semaines (et 3 épisodes) après le début, j’ai choisi (un peu par faute de temps) de cesser de regarder la série car elle ne répondait pas vraiment à mes attentes : trop de  tranches de vie et pas assez d’idol à mon goût. Bref, je n’accrochais pas.
Et puis récemment, j’ai repris la série (que je regarde lentement) et je la trouve finalement plutôt bonne.

Je sais, cette introduction ne sert à rien et on n’en n’a pas grand chose à foutre, mais que voulez-vous, j’aime raconter ma vie.

Je commençais à en avoir un peu marre de mes histoires de montagnes et de sac à dos alors j’ai eu envie d’autre chose. Et j’ai aboutit à ça : un article sur un épisode de The IDOLM@STER. J’ajouterais bien « l’épisode 7 pour être plus précis » mais vu que c’est déjà dit dans le titre du billet, cet « effet de suspense » n’a à peu près aucun intérêt.
Et pour la forme, j’ai choisi de changer un peu de style parce que je me vois mal adapter ma méthode « Yama no Susume » à un épisode de 25 minutes. Attention, cet article se veut plus « analytique » (quel grand mot).

The IDOLM@STER // A-1 Pictures // 25 épisodes // Séries diffusée entre juillet et décembre 2011  // Réalisateur Atsushi Nishigori (premier poste de réalisateur) // adapté d’une série de jeux vidéo japonais. Continue la lecture

Joshiraku OAD – Le joyeux rappel

Amo quand il regarde des promos de catch, sous les yeux effarés de son entourage

Amo quand il regarde des promos pour Wrestlemania 29, sous les yeux effarés de son entourage

 

Amo

Joshiraku était un des meilleurs animes de 2012, de manière relativement indiscutable. Après personne l’a vu en France à part dix initiés parce qu’il faut avouer que c’est un anime qui, comme Sayonara Monsieur Desespoir avant lui (du même auteur), c’est beaucoup de dialogues à se taper et surtout beaucoup de références très nippo-japonaises, avec des liens avec l’actualité people de l’archipel ou des teams sportives dont on a pas grand chose à branler, nous occidentaux otakus déjà bien incapables de savoir si le club de football de Brest est en ligue 1 ou ligue 2.

Donc pour rappel, Joshiraku est un anime merveilleux ou l’on suit le quotidien de cinq actrices de rakugo (sorte de one man show traditionnel japonais) qui papotent entre elles. Ok ça a l’air nul dit comme ça sauf que comme c’est par Kohji Kumeta, très vite leurs discussions se barrent en couilles, ça devient absurde, ça donne des leçons de vie, ça tire à boulets rouges sur l’actualité japonaise, etc etc. C’est donc profondément malin et intelligent <3.

Donc ma joie fut totale quand on m’a appris taleur que l’OAV de Joshiraku était sorti. JE VAIS VOUS FAIRE PROFITER DE CETTE JOIE.

Joshiraku OAD // JC Staff // 1 OAD // Sorti en février 2013 // Réalisateur Mizushima Tsutomu (Dokuro-chan, Kujibiki Unbalance, Another, Girls und Panzer)

Continue la lecture

Yama no Susume 08 – La revanche du poulpe mordoré

yama0813

Et soudain, des tentacules dans Yama no Susume


Petite précision : le titre de ce billet n’a rien à voir avec le contenu de cet épisode mais témoigne simplement d’un manque d’imagination de ma part.

NockComme d’habitude, je signale qu’il existe des billets portant sur les épisodes précédents : Yama no Susume 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7.

Pour résumer de façon synthétique, le premier épisode m’a semblé vaguement sympa, le suivant était moyen, le 3e m’a redonné espoir. Et puis vinrent les suivants qui m’ont fait passer par à peu près toutes les phases du deuil en réussissant à être tous aussi chiant et inintéressants les uns que les autres.
Mais c’était sans compter sur ma ténacité : je compte bien regarder jusqu’au bout. Et pour me faciliter la tâche, l’épisode du jour devrait (enfin) nous présenter une sortie en montagne.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto

Continue la lecture

Little Busters! 20 – Pas besoin de romance quand on a le SWAG

SWAG

SWAG ROSE BONBON

 

SuryceÉpisodes précédents : 17, 18, 19

J’avais dit la semaine dernière que je me servirais de cet épisode pour pointer les quelques rares problèmes que possède la série du point de vue de sa structure narrative, mais il n’y a pas à dire, c’était un très bon épisode en lui-même.

On fait une pause après l’introduction plus poussée de Kud pour s’attaquer à une nouvelle tâche mystérieuse confiée à Rin, le but étant cette fois d’aider un certain Aikawa, un élève frappé de la maladie de l’amour, qui a relativement mal choisi la cible de ses sentiments. Cette petite intrigue est efficace sur le plan de la comédie, et elle introduit pour la première fois la question de la romance dans l’anime ; le seul problème, c’est que ça fait trop longtemps qu’on avait plus parlé des tâches de Rin.

Little Busters! // Studio J.C. Staff // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Yoshiki Tamakawa

Continue la lecture