Free! 05 – All fun and games (until someone dies)

Des gens sur Tumblr vont shipper ça.

Des gens sur Tumblr vont shipper ça.

 

Amo

Après un mois de juillet très actif, normal que Minorin se repose un peu. Et pourtant ce n’est même pas à cause d’un manque d’animes à chroniquer: cette saison d’été s’affirme vraiment comme une des saisons les plus solides et les plus complètes depuis un vrai paquet de temps. 2013 semble rattraper son début très crapoteux et nous sortir quelques titres intelligents ou bien juste parfaitement divertissants.

Maintenant je l’avoue: initialement je voulais couvrir Free épisode par épisode. Puis j’ai laissé tomber l’idée après l’épisode 1, pensant que ça donnerait finalement quelque chose d’assez inintéressant. Eh, j’avais pas été très convaincu par cet épisode ! En outre, je dois avouer que comme je suis passé à 38 heures de boulot par semaine (+ environ 10h de transports), écrire un article chaque semaine était ma dernière priorité (d’ou la raison pourquoi Railgun S est aussi en stand by.)

MAIS en fait Free! c’est… bien. Et cet épisode 5 continue cet élan qualitatif dont je suis le premier surpris parce que je suis un sale préjugeur qui fait que préjuger.

Free! // Kyoto Animation // Début en juillet 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisatrice: Utsumi Hiroko (Chuunibyou demo koi OAV, réalisatrice d’épisodes de K-On!! et Nichijou)

Free0501

BIEN: Le début d’épisode est un peu n’importe quoi, mais pas trop

 

Bon allez, pourquoi Free c’est bien ? Parce qu’il trouve le parfait équilibre entre être parfois super sérieux et d’autre fois super débile. Il part dans ses propres délires, on est là, on regarde, et ça passe, c’est drôle. Que ce soit quand Haruka se défringue dans n’importe quelles circonstances ou quand Nagisa essaie de caser à tout prix l’oiseau moche mascotte de la ville, on a appris à apprécier ces moments parce qu’ils fonctionnent. 

Quand l’épisode 5 s’ouvre avec Gou déguisée en experte en calligraphie qui nous montre à quel point elle considère les feuilles qui servent de « compte à rebours » avant le tournoi comme du putain de business sérieux. Et c’est drôle. Et en même temps ça sert d’excuse pour lui permettre de découvrir le fameux cahier de l’ancien club qui va lancer les événements de l’épisode. Une blague drôle qui en plus embraye sur une avancée du « scénario » ? Ok MAIS OUAIS.

Free0502

BIEN: SUPER ENTRAÎNEMENT SUR UNE ILE DESERTE… DE L’ENFER

Quand tu as un nom de programme d’entraînement il faut toujours rajouter « DE L’ENFER » dedans parce que ça claque super bien. Je devrais penser à faire ça dans le prochain Football Manager. Si je l’achète évidemment. Si je retombe dans ce genre de drogues, bien sûr.

Free0503

VRAIMENT SUPER BIEN: Gou

Gou est géniale. Mais vraiment.

C’est terrible parce qu’elle est géniale dans le fait qu’elle se contente juste d’avoir un personnage solide et pas objectifié. Et, croyez le ou non, dans un anime dont le postulat de base est d’offrir du fanservice « pour filles » c’est pas mal du tout. Comme je l’avais dit dans la critique de l’épisode 1, les rares personnages féminins dans ce genre d’animes sont souvent des personnages sans réelles personnalités et qui ont pour but de s’effacer le plus possible afin que le projecteur soit braqués sur les beaux gosses qui composent son harem. Même si Uta no Prince c’est du débile assumé, le personnage de Nanami n’est par exemple pas appréciable puisque c’est un tapis. Le souci peut aussi être reproché aux héros masculins d’anime harem mais ça, c’est quelque chose qu’on sait déjà tous.

Mais bref Gou sort du lot parce que d’une elle a une vraie personnalité affirmée et elle possède sa propre histoire, son propre background, ses propres petits délires hilarants (le running gag des triceps.)

Et de l’autre… bah elle a pas d’harem.

Et c’est ça qui est TRES BIEN.

Les héros ne sont pas là pour la séduire: ils sont là pour nager. Et elle, elle est là pour les aider à organiser le fonctionnement du club, mater leurs triceps et leur donner la motivation pour défoncer son frère histoire qu’il descende de sa dépression. Son rôle est clair, sa personnalité est attachante et elle est extrêmemement choupie. Les garçons viennent mater Free pour se moquer des clichés et faire des blagues un peu homophobes, ils restent pour Gou. Alors que c’est un personnage totalement dépourvu de fanservice. Fuck yeah.

Par contre soyons clairs: y’a quand même un harem dans cet anime… sauf qu’il est centré autour d’Haruka. Et que Gou mate.

Free0504

PAS BIEN: Arrêtez d’offrir des poissons rouges à vos enfants

On découvre que Makoto tient toujours régulièrement une tombe pour son poisson rouge mort durant son enfance.

Makoto tu es si charmant.

Mais tu témoignes d’un mal qui ronge notre société moderne: offrir à des enfants des poissons rouges.

Est-ce que vous savez à quel point ça m’a traumatisé quand, un jour, je me suis levé, j’ai regardé mon aquarium et j’ai vu que des deux poissons rouges, y’en avait plus qu’un parce qu’l avait bouffé l’autre ? 

Est-ce que vous savez ce que ça fait de voir votre poisson en train de faire la planche dans votre aquarium parce qu’il est mort ???

CA FAIT UN PEU MAL.

Surtout quand tu as DIX ANS.

Alors arrêtez de TRAUMATISER des enfants.

Gardez les loin de la mort, jusqu’a ce qu’ils aient vingt cinq ans minimum. SI POSSIBLE.

Free0505

BIEN: Barbecue !

BARBECUE !

 BARBECUE !?

 BARBECUE !

 Barbecue ?

 Barbecue.

 Oh, Barbecue.

 BARBECUE !!!!

Free0507

BIEN: One True Pairing

Désolé les gens, le seul couple officiel à la fin de la série ça sera la prof et le livreur de pizzas.

Même si j’espère que Nagisa & Makoto ça sera officialisé aussi.

Free0508

BIEN: Rei

Rei.

Ce personnage est juste.

Il.

Je sais pas comment m’exprimer.

Bon allez si en un mot + un adjectif:

Victime rigolote. 

Rei est une victime rigolote. 

Free0509

???: La relation Rin/Haruka ressemble à un couple qui a rompu mais qui, quand même, se dit que…

C’était méga évident dans l’épisode 4, là c’est juste le clou qui est enfoncé. Rin se conduit EXACTEMENT comme un garçon qui aurait encore des sentiments pour son ex, qui a essayé de se convaincre que celui-ci est le diable incarné mais ne parvient pas à enfouir ses sentiments, et à beau se dire qu’il doit absolument aller de l’avant, n’y arrive pas parce que c’est pas facile holalala. 

J’ai enfin de dire à Rin allez, vas y, bon courage, tu peux le faire, tu peux retrouver ton bonheur perdu.

Mais arrête de te conduire comme un connard avec tout le monde, c’est pas bien !

Free0510

PAS BIEN: LA PROF DIT DE LA MERDE

« L’ANANAS EST LA DERNIERE CHOSE QUI DEVRAIT ALLER SUR UNE PIZZA » nous lance la prof dans un élan revendicatif.

Sauf que non.

La Hawaïenne ça déchire. Va te faire enculer avec tes goûts de merde putain de grosse baltringue à la fraise. 

Free0511

BIEN: Rei n’est plus une victime rigolote

Bon de base je trouve bizarre qu’un type comme Rei, qui est censé être un petit malin, pense que c’est une bonne idée d’aller nager TOUT SEUL dans l’OCEAN en PLEINE NUIT. Bon, à la limite, ça fait deux épisodes qu’on nous construit un complexe d’infériorité donc du coup ça paraît pas impossible et tellement out of character. 

Et donc, oui, soudainement, il se passe un truc SERIEUX dans Free. Rei manque d’y passer, la natation c’est fun, mais ça le devient moins quand quelqu’un meurt. Heureusement l’épisode nous montre Makoto y aller et ça va être intéressant parce que tout l’épisode nous a rappelé que Makoto a un TRAUMATISME lié à l’océan donc on imagine que ça va jouer un rôle.

Ca se trouve il va avoir peur, il va se noyer, Rei aussi. ET HARUKA VA GAGNER LE TOURNOI EN LEUR MÉMOIRE.

Ca serait beau à en chialer.

(Néanmoins je suis un peu deçu, j’avais lu des trucs genre « oh la merde dans Free devient réelle », je m’imaginais à un truc vraiment violent, genre Nagisa qui décide d’avoir un enfant, tombe malade pendant l’accouchement, et meurt. Suivi d’un ending avec des personnages cosplayés en arabes qui font des pelvic thrust et se baignent à poil dans un oasis.)

tumblr_mpg6dxHwiZ1qm5g0lo1_500

BIEN: En parlant de l’ending, il est vraiment bien.

Juste pour les cinq secondes qui tuent: Rin qui remue la tête en rythme sur la musique, tout en se faisant asperger. C’est bonnard. 

CONCLUSION DE L’EPISODE: 14/20

Moins fun que les deux épisodes précédents qui étaient vraiment drôles, cet épisode compense en proposant un peu de développement et une avancée du scénario. Et on rigole mais eux quand ils vont à la plage, ils y vont pour nager et pratiquer leur sport. Dingue.

3 commentaires sur “Free! 05 – All fun and games (until someone dies)

  1. Munny Munny dit :

    ET GOU ET LA PROF NE SONT PAS FAN-SERVICE-ER !!!

    Nan sérieux : j’apprécie vraiment cet anime car là ou il pourrait facilement tomber dans des clichés et proposer des personnages/du fan-service creux, il se contente simplement de raconter son histoire à son rythme. Ca casse pas des briques, ça plait pas à tout le monde mais comme tu l’as très bien dit : y a des moments funs et on y prend plaisir.

    Bref, merci du billet~

  2. Noob Man Noob Man dit :

    Bon, ça m’intriguait de lire des critiques positives, et là tu me le vends bien, donc je pense que je vais essayer sérieusement.

  3. Tora dit :

    On est bien d’accord que la prof raconte des conneries. Tu as par conséquent gagné le droit de passer à la maison pour manger une Hawaïenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *