Yama no Susume 12 – Enfin libre !

yama1203

Twist final : devant tant de nullité et désespérée d’avoir été sous-exploitée, Kaede pète les plombs et massacre Aoi et Kokona à coup de couteau, Higurashi-style.

NockIl est temps de tout vous avouer.
La vérité n’est guère plaisante, mais il y a des choses que je ne peux cacher plus longtemps. Si j’ai écrit ces billets sur cette série (eh, il y en a déjà onze sur Minorin), ce n’est pas par passion, ni par amour de la série (vous vous en serez certainement rendu compte). Non, c’est tout simplement parce qu’on ne m’a pas laissé le choix.

L’éminence grise (dont je tairais le nom) derrière ce site me séquestre depuis plus d’un mois dans une cave lugubre et humide. Mais bientôt, mon calvaire prendra fin.

Pardon ? On a dit pertinent et professionnel ?

Bon d’accord.

Voici donc venu le moment de conclure. Yama no Susume aura été (si cet article ne tarde pas trop à paraître) la première série couverte dans son intégralité par Minorin, coiffant au poteau Amo et Sasami-san@Ganbaranai.

« Certes, tu es le premier à couvrir une série dans son entièreté, me direz-vous, mais bon, tu t’es quand même tapé une grosse merde pendant 12 semaines d’affilée pour arriver à ce résultat. »

Et vous avez raison, malheureusement.

Et comme toutes les personnes ayant travaillé sur cet anime semblent me détester profondément, surtout les scénaristes (s’il y en a, ce qui serait étonnant, à moins que l’on ait confié ce poste à des stagiaires), tout ce petit monde s’est résolu à finir la série en beauté, en nous concoctant un dernier épisode de merde.

Ceci dit, c’est le contraire qui aurait été étonnant.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Finie en 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto (mais qu’allait-il faire dans cette galère ?

Continue la lecture